AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
Retrouvez nous sur Whispers of Dawn, la V2 de Réversa! :
http://whispersofdawn.forumactif.com/

Partagez | .
 

 Intrigues de la saison 4&5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 20 Juil - 16:35, vous pouvez


Depuis toujours Réversa n'a connu que la dualité nuit/jour, mais le 5 Novembre 2009, le destin de la ville bascula. L'arrivée d'un groupe tout nouveau, surprit tout le monde. Manifestant sur la place publique, criant à l'infamie de la situation de Réversa, mettant en avant la peur dans laquelle vivaient les habitants de la ville, ils se proposaient en sauveurs. Retournant la situation à leur avantage, ils réussirent à prendre une grande place dans la cité et finirent par arriver à monter un tout nouveau gouvernement. Uniquement composé d'anges, dans les premiers temps, celui-ci se montra très vite intraitable et chercha à tout prix à mettre en place des mesures qui prouveraient au peuple que ses dirigeants prenaient leur intérêt à cœur. C'est pourquoi, lors d'une réunion en décembre 2009 fut décidé de mettre à mal la principale menace de Réversa : les vampires. Le 15 Janvier 2010, alors que le soleil d'hiver ne parvenait à réchauffer qui que ce soit, une exécution prit place. Brûlés jusqu'à ce que mort s'en suive, ils servirent d'exemple sur ce que les anges étaient capables de faire pour marquer leur prise de pouvoir. Les choses changeaient doucement à Réversa.

Mais les anges commirent une erreur en faisant cela, car l'exécution ne concernait pas uniquement les vampires. Un lycan glissé dans le tas fut abattu, réveillant la colère dans son clan. Ce fut la raison pour laquelle, en vue de satisfaire la sécurité de chacun, les races lycanes et vampires furent rassemblées respectivement dans le Lycan's et Eden's Manors. Les premiers représentants de la race créèrent dans l'ignorance de tous, hormis des chefs de races, un accord visant à contrecarrer les plans des anges et à viser la meilleure protection pour chacun, visant une alliance lycans-vampires. Des représentants de chaque race furent nommés au gouvernement, pour un peu plus d'équité.

Un point continua cependant de déranger les anges et le gouvernement : ils n'avaient aucune prise sur les créatures sylvestres. Les Elfes continuaient à vivre dans la forêt, loin de leur pouvoir, et cela les agaçait. C'est pourquoi le 2 février 2010, ils lancèrent des policiers et miliciens dans la forêt, afin de ramener les sylvestres dans la ville. S'opposant à un refus catégorique, ils mirent le feu à la forêt, causant la perte de certains elfes. De nombreux sylvestres furent raflés et envoyés dans des laboratoires, on ne sait où ni précisément dans quel but. Les survivants, résignés, revinrent en ville et s'habituèrent peu à peu à leur nouvelle vie. Une semaine plus tard, c'était autour

Mais la population se réveilla tout doucement face à l'injustice que les sylvestres avaient vécu. Ceux qui avaient osé lever la voix contre les anges furent raflés, le 9 février 2010. Emprisonnés, ils disparurent de la circulation peu de temps après. L'envie de vengeance naquit dans le cœur des Réversiens et un mouvement de résistance se mit en place, dans la ville, à peu près en même temps que la milice. Constituée au mois de mars, sous l'impulsion de Riley J. Reid, la Résistance débuta ses actions en déposant des tracts aux écoles, supermarchés, etc. Les sensibilisateurs s'occupaient du bouche-à-oreille, de recruter des nouveaux membres pour le mouvement. La Résistance marqua un grand coup, lors d'une manifestation au théâtre de Wilde's Avenue, en février 2011. Malgré le côté pacifiste de la manifestation, originellement, celle-ci se termina dans un combat opposant milice et résistance, dans un bain de sang sans nom.

Le climat était plus que dangereux dans la ville et la traque aux résistants se fit plus acharnée que jamais. Le ministre de la Justice attenta même un procès à deux présumés résistants. Dans l'atmosphère lourde qui pesait sur la ville survint alors un remède miracle. En juillet 2011, les anges prétendirent avoir trouvé la solution pour briser le lien d'opposés, pour le bien-être des habitants. C'était un choc, pour les natifs, qui avaient vécu avec ce lien depuis des décennies, presque des siècles. Peu de gens osèrent se présenter au ministère de la Santé pour déposer leur dossier ; les anges passaient avant les autres races, disait-on. Et les gens commencèrent à douter de la réelle efficacité de ce remède. Quelques temps plus tard, on remarqua que rien n'avait changé, que le lien était toujours là, pour chaque habitant. Cette fausse promesse pour apaiser la population n'avait servi à rien.

La tension cumulée finit par éclater, en cette nuit fatale du 21 octobre 2011. La rumeur courait que le Manoir Lycan abritait des résistants...raison suffisante pour que les anges envoient des policiers – plus proches de la population – au beau milieu de la nuit pour emprisonner et interroger tous les lycans. Si l'action devait éviter tout bain de sang, la réaction des lycans changea la donne et transformation l'intervention en véritable massacre. Refusant de se laisser emmener comme des animaux, libérant une frustration qui les tenaillait depuis des mois, depuis le moment-même où un des leurs fut exécuté sur la place publique, les membres du clan chargèrent et tuèrent, jusqu'à épuiser leurs forces.

Trahis par un vampire qui avait lancé cette rumeur au gouvernement, les lycans brisèrent le pacte qui les liaient aux buveurs de sang. Le bras de fer entre Résistance et Gouvernement n'est plus unique, désormais, les races se déchirent entre elles. La guerre civile est lancée.

Les Anges adoucirent les tensions régnant dans la ville par de belles paroles et une magnifique fête pour leur anniversaire de règne. Cette nuit-là chacun oublia ses rancoeurs.

Les fêtes arrivèrent et le nouvel an fut une réellement... une explosion. Au sens littéral du terme. La mairie fut chargée d'explosifs, tandis que l'on voyait les feux d'artifices célébrer l'an nouveau. Quelques instants plus tard le QG des résistants partit lui aussi en fumée. La foule se révolta et chassa les Anges du pouvoir et ceux-ci durent commencer à faire profil bas. Une nouvelle ère s'annonce avec l'Assemblée et la démocratie qui s'installe à Réversa.



Ceci est un condensé, chacune des intrigues développées se trouvent en-dessous. Bien que ce résumé soit suffisant pour vous imprégner de l'univers, il ne comporte cependant pas tous les détails donc n'hésitez pas à lire la suite Wink


Dernière édition par Narrateur le Ven 1 Avr - 16:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 5 Mar - 17:24, vous pouvez



Réversa, 10 Septembre 2012



Une fois n'est pas coutume, le calme règne à Réversa. Un silence pur, apprécié par la plupart. Ces derniers temps la ville a connu un remoud certain, une agitation sans pareille. On avait fait croire à la population que la justice pouvait être rendue dans les murs de la ville, que l'époque de la félonie des Anges était passée. Mais tout cela n'avait été que mensonge. Leviathan les avait manipulé, et le doute ne faisait que s'alourdir.

Les Anges et collaborateurs avaient été libérés quelques jours plus tôt, dans un bruit épouvantable, faisant la une de tous les journaux de la ville. Si bien qu'un couvre feu avait été instauré pour éviter tout acte de rébellion de la part de quelques contestataires. Le calme qu'avait connu Réversa pendant quelques jours n'était plus, et dès lors, seuls étaient autorisés à sortir Vampires et Lycans ainsi qu'une poignée de policiers.

C'est dans ce calme relatif qu'un train s'arrêta en gare.

Quinze personnes en descendirent. Silhouettes encapuchonnées qui arrivaient dans le plus grand secret, vêtues de noir, accompagnées de valises .

Réversa allait connaître des jours étranges... Très étranges...
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 5 Mar - 17:25, vous pouvez
Réversa, 17 Novembre 2012, Forum

C'est avec regret que nous vous annonçons la dissolution de l'Assemblée. Cette nouvelle, triste, nous permet malgré tout de vous exprimer toute la gratitude que nous éprouvons face à cette presque année de gérance de la ville. Mais notre temps est révolu désormais.

Pour assurer votre sécurité et votre bien-être, nous vous annonçons la création d'une nouvelle police, plus ferme au sujet de votre protection que la précédente, regroupant toute tranche de la population Réversienne. L'Ordre aura pour but de répondre à vos attentes et à la bonne conduite de la ville.

Communiqué de presse de Cameron A. Gale
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 5 Mar - 17:25, vous pouvez
« A Noël, amusons-nous, profitons-en, Car Noël ce n’est qu’une fois par an. »
- Thomas Tusser -

Réversa avait revêtu ses plus beaux apparats pour cette veillée de Noël. Les décorations lumineuses éclairaient les murs de la grand place, tandis qu'un magnifique sapin, gigantesque, en ornait le centre. La plupart des magasins et cafés étaient restés ouverts, afin de permettre à la population d'effectuer ses derniers achats de Noël.

Une fois n'est pas coutume, Réversa semblait aussi calme qu'idyllique.

Mais comme toujours dans la ville, ce calme apparent est révélateur d'un mal plus profond, d'ennuis à venir. Vous vous en doutiez non?

" Là! Vous l'avez vu?! Le père Noël!"

L'exclamation enfantine fit sourire la plupart des passants, qui à leur tour, montrèrent du doigt les silhouettes enrobées de rouge et blanc qui se baladaient ci et là sur les toits de la ville. Des murmures se firent entendre et des froncements de sourcils prirent place sur le visage des Réversiens présents sur la Place Publique. Parmi la foule, des silhouettes de Père Noël se glissèrent entre les gens, armés de fusils, qu'ils levèrent vers le ciel, avant de tirer plusieurs coups. Les personnes présentes sur le square hurlèrent et commencèrent à se diriger dans toutes les directions, certains se faisant toucher par les Pères Noël fous.

L'un deux, situé au centre de la place, tira un nouveau coup, avant de s'exclamer d'une voix forte et rauque.

" Oh oh oh Réversa. Nous vous souhaitons de joyeuses fêtes."

Non, pas de trêve de Noël pour la ville cette année.



Note aux joueurs:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 5 Mar - 17:26, vous pouvez
Carnival of Rust
Partie 1


Ploc. Ploc.
La pluie étouffait les pas d’un homme, empêchant sa victime de s’enfuir. Celle-ci ne savait pas être poursuivie, il la surprendrait et pourrait en faire ce qu’il voulait ; cela l’excitait terriblement. La chasse s’accordait aux préliminaires, une étape aussi importante que l’acte lui-même, le meurtre. Il dispensait la vie et la mort à sa convenance et, même dans cette ville où des créatures devaient tuer régulièrement, il détenait un pouvoir incommensurable. Tuer pour vivre était une sorte de faiblesse, rien de plus.

Ploc.
L’homme franchissait les derniers mètres qui le séparaient de la jeune femme. S’il ne voyait que son dos, il avait aperçu son visage plus tôt : joli. Qu’elle eût encore des années devant elle n’y changeait rien, le hasard était cruel. Il s’agissait de la beauté de la chose, de la force de son pouvoir. Une âme de plus qui lui appartenait.

Corde en main, le psychopathe fonça, passa le lien au cou de la malheureuse et tira violemment pour l’amener dans la ruelle adjacente. Un hoquet s’échappa de la demoiselle tandis qu’elle portait les mains à l’objet de son infortune. Ses pieds suivirent le mouvement, mais son corps crispé tendait à s’écarter.

La pluie continuait à faire ploc contre ses obstacles, l’Humain à resserrer la corde autour de la gorge féminine. Aucun sourire ne paraissait sur le visage du criminel, et pourtant il jubilait. La victime s’était déjà résolue à son verdict, elle ne tentait rien pour s’échapper. Ploc. Ploc. Ploc. Bientôt il ne resterait que ce son pour l’applaudir.

Déjà, ce n’était que le témoin de sa désillusion : il lâcha son arme pour se recroqueviller sous le choc. Un pas en arrière et il observa sa victime qui ne l’était plus, déboussolé. Poignard en main, elle s’approcha de lui, présentant une impassibilité presque effrayante. Elle infligea un coup de genou au niveau de sa blessure, il tomba accompagné d’un cri. Sans le quitter des yeux, la jeune femme récupéra la cordelette puis lui lia les poignets avant de dévoiler une flasque. Le meurtrier tentait de fuir, divin devenu ver. Se demandait ce que pouvait être cette femme qui ne démontrait rien que de l’indifférence. Aucune menace, aucune expression, aucune fébrilité apparente.

« Qu’est-ce que vous allez faire de moi ? »

Elle débouchait la bouteille, il en profita pour donner un coup de pied. Qu’elle esquiva. Une de ses bottines vint s’appuyer sur le genou.

« Ne bouge pas. »

Finalement, elle se mit à sa hauteur et récupéra le sang qui coulait de sa plaie dans sa flasque.

« Vous allez faire quoi avec ça ? Merde, vous êtes qui ? Qu’est-ce vous foutez, bordel ? Répond-moi, salope ! »

Un regard, un seul. Et elle enfonçait l’arme blanche une nouvelle fois dans le torse humain, qui resta planté. Elle le laissa crier pendant qu’elle rangeait ce qu’elle était venue chercher.

« Tu vas rejoindre ceux que tu as tués.Tu ne mérites pas la clémence des Spectres. Pourriture. »

Du dégoût perça, enfin. Et le sang coula comme la pluie ; ploc, ploc…. Ploc.


Note aux joueurs:
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 5 Mar - 17:26, vous pouvez
Dance With the Devil
Partie 2


Elle était loin l’époque où ils étaient enfermés dans cette salle du Descent’s Manor, forcés à collaborer. Des mois avaient passé, ils régulaient la ville dans l’ombre dorénavant, formant le renouveau du Conseil aristocratique. Ainsi, ils récoltaient toutes les informations possibles de ce qui se passait dans leur « propriété », Réversa. Et si les troubles politiques s’apaisaient, d’autres préoccupations nécessitaient leur attention.

« Nous devrions en discuter avec l’Ordre, non ? C’est leur boulot après tout. »

Le silence dura plusieurs secondes le temps que la proposition soit évaluée. Bien sûr, ils n’étaient « que » des gens d’affaire, doués en corruption et manigances. Courir après des meurtriers ne faisait pas partie de leur domaine. Pourtant, la solution semblait trop facile.

« - Ils agissent, nous réfléchissons. Cela fait deux mois que Vampires et Lycans disparaissent sans qu’il n’y ait aucun témoignage, aucun indice sur l’affaire. Je pense que nous devons enquêter de notre côté, à notre manière.
- J’approuve ! Je n’attendrais pas qu’on vienne me couper la tête. D’autant plus que les ex-miliciens de l’Ordre pourraient trafiquer le dossier pour qu’il ne soit jamais résolu ! »

Les regards voyagèrent d’un Ange à l’autre. Les tensions rejaillirent par la simple force des non-dits et un Lycan se leva.

« - Nous les avons, nos coupables, inutile de chercher midi à quatorze heures !
- Rien ne dit que ce n’est pas vos congénères et les sangsues qui s’entretuent. Vampires et Lycans se font la guerre depuis plus d’un an maintenant, c’est de notoriété publique. Vous vous battez et vous rendez responsables les autres, c’est bien les bêtes ! »

Les voix s’échauffèrent, les membres s’agitèrent, puis une voix tonna.

« Silence ! Il avait bien été clarifié qu’aucune dispute de ce genre ne serait tolérée durant ces réunions. »

Le calme revint peu à peu et le doyen reprit alors la parole plus posément.

« L’Ordre sera alerté, enquêtez de votre côté ; c’est tout ce dont vous pouvez décider à ce jour. Que les Lycans et Vampires prennent des dispositions pour leur sécurité. En ce qui nous concerne précisément, c’est le moral des citoyens qui redescend à cause de la hausse de criminalité. »

Une population effrayée faisait grincer l’économie.

« Faisons-leur oublier cette situation. »

Suggestion accueillie par des hochements de tête. Créer du rêve fonctionnait toujours.

« Le Carnaval approche, un bal masqué parait le plus évident. »

De la poudre aux yeux. La question était : combien de temps tiendrait-elle ?


Note aux joueurs:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 5 Mar - 17:26, vous pouvez
Through The Ghost
Partie 3


« Il aura lieu le 12 février. L’Ordre participera en tant que sécurité, mais devra se fondre dans la foule. C’est ce que nous savons faire de mieux, alors mettons cet art à profit. »

Des regards entendus, des hochements de tête. Le bal masqué était une occasion en or pour évaluer les Nocturnes, pour les discréditer en faveur des Anges. Les Spectres jouaient avec les âmes comme les joueurs d’échec manipulaient leurs pions ; aux pions à prouver ce qu’ils valaient. A décider de leur sort.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 5 Mar - 17:28, vous pouvez
Back in Black
Cause I'm back on the track
And I'm leadin' the pack

8 avril 2013

Entre ses doigts aristocratiques, un dossier qu'il lisait avec énormément d'attention. Contenu ? Une feuille, courte, mettant en avant les impression de l'Ordre concernant leur travail de ces derniers temps. Selon eux, ils n'étaient pas assez farouches, pas assez imposants et manquaient cruellement d'expérience. En même temps, ils avaient donné le pouvoir à des adultes de maximum vingt-huit ans, à quoi s'attendaient-ils ? Des explosions de joie et des mesures draconiennes ? Certains d'entre eux, songea-t-il en lançant un regard à la volée, mettaient déjà leur nez dans des affaires qui ne les regardaient absolument pas, alors comment voulaient-ils qu'ils agissent avec plus de défiance ? Ils n'étaient pas des tyrans, après tout. Avides de pouvoir et d'argent pour la plupart d'entre eux oui, mais toujours en protégeant cette ville. Leur ville.

Isaïah se leva avec prestance, lissant son pantalon de costume du plat de ses mains pour se donner une certaine constance avant de se racler la gorge et de prendre la parole.

« Je pense que nous pouvons commencer. Tout le monde a lu... ce ramassis de conneries ? Je pense qu'ils n'ont pas forcément tort sur toute la ligne. Nous manquons de poigne, déjà parce que nous restons dans l'ombre des anciens gouvernements, mais surtout parce que nous ne prenons pas de décisions suffisamment importantes. Nous avons peur. De quoi au juste ? On ne peut pas nous juger. On est trop jeunes, on a besoin d'avis externes, comme ce... rapport le souligne. »

Il marqua une pause, avalant une gorgée de vin avant de reprendre.

« L'Ordre, nous suggère de faire appel aux membres du Gouvernement. Je ne parle bien sûr pas de l'Assemblée. »

Des protestations se firent entendre dans la salle et l'aristocrate leva les mains en signe d'apaisement, ignorant les regards furieux ou abasourdis qui se dirigeaient vers lui.

« Nous ne sommes pas obligés de leur laisser prendre des décisions. On nous a laissé les rênes, c'est à nous d'agir dans notre intérêt mais avant tout dans celui de la ville. Et puis, soyons sérieux deux minutes, on ne peut pas leur laisser le pouvoir, et organiser de nouveau des pendaisons publiques. Ils offrent leur aide, on les écoute, on trie ce que nous prenons ou pas. »

Une main se leva et le brun accorda la parole à Azalea Richards.

« Et si on se fait avoir comme la dernière fois ? Combien d'entre nous n'ont pas crû ces Anges, et n'ont pas fini en prison par la suite, pour collaboration avec l'ennemi ? »

« Nous ne sommes pas stupides non plus. On ne perd rien à essayer. Ils n'auront pas de pouvoir matériel, juste hypothétique. Rien de plus. Si on passait au vote. »

Il y eut quelques hésitations dans l'assemblée. Personne n'était amplement convaincu mais... Avaient-ils le choix vraiment ? Pourtant seuls quelques bras restèrent le long de leur accoudoir.

Les Anges rejoignaient le Gouvernement Aristocrate... Dans l'ombre.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 5 Mar - 17:29, vous pouvez
Back in Black
That's kept me hanging around
I keep looking at the sky


Il rit légèrement et tira sur le bâton de nicotine coincé entre ses lèvres. Ils étaient sortis du local improvisé, jamais le même, quelques instants précédents, pour une pause cigarette, histoire de discuter un bon coup en se détendant complètement. Ils continuèrent de plaisanter pendant quelques instants, avant d'apercevoir un gars arriver en courant, l'un des gars dans le coup des pères noël. Un froncement de sourcil vint perturber le précédent sourire affiché, qui finit par disparaître totalement.

« Rentrez, rentrez, elle m'a peut-être suivi ! Elle va les prévenir !»

Ah. D'accord. Elle. Ils étaient une quinzaine à l'intérieur, qu'est-ce qu'une bande d'adolescents pourraient bien leur faire ? Enfin, il n'était pas sur de bien suivre de quoi le nouvel arrivant parlait. L'homme échangea un regard avec son compagnon avant d'hausser les épaules et de continuer à fumer. Mais lorsque l'autre s'approcha, les mains remplies de sang, le regard terrorisé et le teint blafard, les deux hommes ouvrirent précipitamment la porte, le laissant entrer avant de le suivre.

« Qu'est-ce qu'il s'est passé ? »

L'autre déglutit, leur jeta un regard sinistre avant de répondre, la voix chevrotante.

« On faisait un repérage avec Nolan. Et d'un coup, y'a une brunette qui nous est tombé dessus. Elle a balancé un speech comme quoi on n'avait pas droit à la rédemption, qu'on n'était que des pourritures. Qu'elle en avait déjà eu certains d'entre nous, et qu'elle s'arrêterait pas. Là, elle a tiré dans la jambe de Nolan. Il est tombé, j'ai essayé de le tirer de là, mais elle m'a visé aussi, et je suis parti me cacher dans un coin. Et l'a ensuite égorgé en lui disant des choses que je pouvais pas entendre... Je... Je... J'ai... Fui. »

Il semblait honteux en prononçant ces derniers mots. Il n'osait pas affronter le regard de ses deux compères et c'est les yeux baissés vers le sol qu'il reprit d'une voix cassée.

« C'était une femme de l'Ordre. L'un de ces humains à dons bizarres, qui nous parlent de rituels. C'est notre sang qu'ils prennent pour les faire. Ils vont nous poursuivre, tous, jusqu'aux derniers, pour pouvoir nous saigner. On va leur servir de banque de sang. »

L'effroi gagna ses deux acolytes. Cela ne pouvait pas être vrai. Ils avaient pensé avoir regagné quelque chose dans cette ville. Ils étaient sur le point de tout perdre.

Leur vie.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 5 Mar - 17:29, vous pouvez
Back in Black
I got nine lives, cat's eyes
Usin' every one of them and running wild

8 avril 2013

Elle jeta un coup d'oeil à la dérobée au Conseil des Anciens, avant de pousser un soupir, debout devant la fenêtre. Son regard se ternit légèrement, et ses yeux marrons s'assombrirent de colère.

« On a fait une erreur en le tuant. Nous n'aurions jamais dû céder aux exigences de ces chiens ! Ils ne se privent pas pour continuer à nous fustiger et nous n'agissons pas !»

La sud Africaine d'origine venait de parler, laissant exploser ses ressentiments de dernière minute. Le Conseil avait voté, elle s'en souvenait parfaitement, mais la décision avait été largement poussée dans ce ses égalements. Ces Lycans pathétiques qui avaient réussi à semer une belle discorde dans leurs rangs malgré tout. Sierra s'était retournée pour toiser les siens, avant de soupir de dégoût. Quelle bande d'hypocrites ils faisaient tous.

Mais la Vampire ne put rester bien longtemps dans ses considérations, et fronça les sourcils, avant d'ouvrir la fenêtre et de se pencher en avant, pour mieux apercevoir ce qu'il se passait dehors.

« Hayden, approche. »

Son ton était pressant, et l'Ancienne ne prit pas la peine de vérifier que son chef de clan l'avait rejointe. Non... ils n'allaient quand même pas oser ? Venir les défier sur leurs terres ? Étaient-ils fous ou suicidaires ? Sierra ne se posa pas bien longtemps la question quand elle comprit que cette bande était occupée de construire un bûcher. Un bûcher pour l'un des leurs, encagoulé et maintenu de force par deux d'entre eux. Les deux Lycans le poussèrent vers l'avant sans ménagement,un sourire mauvais sur le visage pour l'un, une mine ennuyée pour l'autre, comme s'il n'avait absolument aucune compassion pour ce qu'il était en train de faire. Celui qui semblait être le leader prit la parole, tapant dans ses mains pour être sur d'avoir toute l'attention sur lui.

« Bonsoir ! Bonsoir ! Merci de nous accueillir ce soir, Monsieur Clifford, c'est très aimable de votre part ! Et comme nous sommes de bons invités, nous vous amenons un présent. Ne sommes-nous pas généreux ? »

Il laissa un rire gras s'échapper de sa gorge, bientôt suivi par ses amis, avant de reprendre.

« Oh, vous semblez surpris, tous autant que vous êtes, de nous voir ici ? Je peux le comprendre, il faut dire que la dernière fois, tout ne s'est pas bien passé, n'est-ce pas ? Oui, je parle bien de l'exécution de votre traitre. Vous savez, celui qui a permis le massacre de tant des nôtres. D'enfants, d'amis, de nos familles. »

Il claqua dans ses mains une dernière fois, avant d'effectuer un léger signe de la main vers l'avant. Dès lors, les deux hommes décagoulèrent le vampire, et l'approchèrent du bûcher encore éteint, totalement insensibles à ses suppliques et l'attachèrent au pilot de bois.

« Mais je vais vous avouer à tous quelque chose. Votre petite réparation, complètement stupide, ne nous a pas suffi. On veut votre sang. On veut que vous payez. Et ce gars... »

Il pointa le Vampire à présent attaché au bûcher, un sourire large et cruel sur les lèvres, marquant une légère pause, avant de reprendre d'une voix narquoise.

«... Ce gars, sera le premier des vôtres à mourir. »

Et sous les cris de protestations de Vampires qui observaient la scène, il sortit un briquet de sa poche. S'il l'avait pu, le coeur de l'Africaine aurait battu contre sa poitrine, cherchant à s'échapper de sa cage tandis que la rage s'imprégnait sur ses traits. Dégoûtée, Sierra dût se détourner de la vision des flammes léchant le brasier géant, et tenta de ne pas entendre les cris perçants de l'homme qui brûlait vif. Elle darda un regard furieux sur les personnes présentes dans la pièce.

« Ne leur demandez plus la paix. Parce qu'ils viennent de lancer une guerre. »
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 5 Mar - 17:30, vous pouvez
You may say I'm a dreamer
But I'm not the only one
I hope some day you'll join us
And the world will be as one

Juillet 2013

Cela faisait un peu plus de trois ans que le Grand Incendie avait consumé la Forêt des Disparus, baptisée dans l'ignorance. Les Anges étaient coupables de nombreux crimes, mais pas de celui-ci. Depuis, les Envoyés s'étaient installés en ville, provoquant des rumeurs sur leurs origines. Des Elfes que l'on croyait morts pour la plupart. Qui auraient été aidés ? Devenus Humains ? Ce soir, ils feraient taire les bruits à leur sujet, dans le but d'infirmer les hypothèses les plus folles. Les quinze étaient présents dans la grande salle du Forum, à l'endroit exact où, il y a peu, un Ange avait parlé en leur nom et celui de l'Ordre. Les Elfes, seuls conviés, comprendraient bientôt la raison d'une telle initiative.

18h35, les derniers arrivants entraient. La seconde de Julian Hawkhart, le leader du groupe, s'installa derrière le pupitre. Elle remplirait le rôle de porte-parole, mieux disposée à toucher le public en tant qu'ancienne Elfe. Elle attendit quelques secondes qu'un calme relatif s'installe.

« Bonsoir à tous. Mes collègues et moi-même vous remercions d'être venus. Il s'agit d'une conférence importante autant pour vous que pour nous. Commençons par les présentations : vous avez devant vous quinze membres éminents de l'Ordre, ainsi que les personnes que l'on appelle "Spectres". »

Perséphone Carlton se tut, laissant les chuchotements voyager un instant. Elle avait capté leur attention.

« C'est par ailleurs un surnom que nous avons accepté puisqu'il reflète probablement assez bien ce que vous avez ressenti en découvrant notre présence. Vous plus particulièrement qu'aucune autre communauté. Et c'est à ce sujet que nous vous avons conviés car cela vous concerne. De nombreuses rumeurs circulent sur nos origines et la raison de notre arrivée, beaucoup sont fausses. La vérité est que nous étions bien des Elfes qui vivions dans les Clans avant le Grand Incendie, du moins la majorité d'entre nous. »

Une femme s'empressa de poser une question, à la fois curieuse et inquiète.

« Vous employez le passé, c'est que vous n'êtes plus Elfes. Qu'êtes-vous alors ? Nous ne voulons pas de nouveaux Anges. »

Interrogation légitime et attendue. Les Spectres avaient décidé de ne dévoiler que la partie la plus évidente.

« Nous sommes devenus des Humains à don. Comme vous le savez déjà, nous pouvons rendre l'humanité aux Vampires et Lycans. C'est tout ce que nous leur voulons et le pouvoir ne nous intéresse pas. Nous avons rejoint l'Ordre pour nous assurer de sa neutralité, car nous avons une vision des événements bien plus ouverte que n'importe qui d'autre. En effet, nous connaissons les horreurs commises par les Anges, mais nous reconnaissons également leurs bienfaits comme nous comprenons la volonté des anciens résistants. Avant de hurler au parjure, je vous prierais de m'écouter jusqu'au bout. »

Le ton montait dans l'audience évidemment, comme les injures. Perséphone ne se démontait pas pour autant, misant sur l'autorité et la discipline.

« Ne jurez pas dans l'ignorance et ayez la décence de me laisser m'expliquer. Vous m'insulterez ensuite. Bien. Les échos urbains affirment que les Anges ont provoqué l'incendie de 2010 pour nous décimer, or il n'en est rien. Les trois-quart des Elfes ont été sauvés par le gouvernement et emmenés dans une propriété capable de les accueillir. J'ai fait le voyage, nous sommes douze dans cette salle à l'avoir fait. Des médecins, des psychologues, du matériel, tout ce dont nous avions besoin pour nous remettre et reconstruire nos villages ont été mis à notre disposition. A cet instant précis, plus de la moité de nos pairs vivent confortablement. Et nous le devons aux Anges. »

« Qu'est-ce qui prouve que c'est vrai ? », pesta un homme.

« Nous avons disparu pendant deux ans et demi après l'incendie, comment inventer une histoire pareille ? Mais si ça peut vous rassurer, voyons si des gens dans l'assemblée nous ont connu des Clans. Si vous connaissez Ivy ici présente, levez la main. »

La blonde désigna miss Coleson, trois mains se levèrent. La démarche fut répétée deux fois avant de terminer avec Perséphone.

« Quelqu'un me connaît-il ? » Quatre mains se levèrent, dont celle de Hestia, qui fut résistante puis Consul. Cette femme avait une sacrée influence dans la collectivité. « Dame Wyrn, heureuse de vous revoir. Diriez-vous que je suis une personne assez perfide pour inventer un mensonge de ce type ? »

La dame qui fut Sage – membre du Conseil clanique – se leva et prit la parole.

« Bien que cette révélation me laisse pantoise, je ne peux pas affirmer que vous soyez malhonnête. Miss Carlton était un membre de confiance de la communauté. Il semblerait qu'il nous manquait un morceau du puzzle. »

La porte-parole lui adressa un signe discret de remerciement.

« J'espère que la démonstration vous a convaincu. Mais que vous me croyez ou non, sachez qu'après cette réunion, nos bureaux vous seront grands ouverts. Un papier avec nos noms et numéros de téléphone sera distribué à la sortie. Nous vous aiderons à retrouver vos proches. Sachez également que nous ne cautionnons pas pour autant tous les actes du gouvernement angélique. Il était important que vous appreniez la vérité, afin d'alléger votre cœur. Y a-t-il des questions ? »

Le regard du Spectre voyagea sur l'ensemble du public pour évaluer les réactions. Si un certain scepticisme persistait, les résultats se révélaient plutôt positifs. La confiance grandira une fois les premières familles réunies. Le choc noyait toute question. La conférence fut donc clôturée, le groupe des quinze se réunit. Il ne restait plus qu'à attendre que la nouvelle se propage...

Note aux joueurs :
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 5 Mar - 17:30, vous pouvez
Imagine there's no heaven
It's easy if you try
No hell below us
Above us only sky
Imagine all the people
Living for today




Réversa, Forum, Juillet 2013


Il y avait bien longtemps que l'humaine n'avait plus eu à faire face à une telle foule. À peine remise de ses blessures, les Conseils s'étaient enchaînés de manière spectaculaire et avait abouti à des conclusions que l'humaine avait en horreur. Mais son avis unique ne comptait pas vraiment et la jeune femme se devait donc d'annoncer les décisions prises pour le bon fonctionnement de la ville. Si on ne se doutait pas auparavant que les aristocrates avaient repris les rênes dans le dos de tous, désormais ce serait sûrement chose faite.

Un léger tremblement agitait ses mains, cachées derrière le pupître de la salle de conférence du Forum. En cet instant, elle n'enviait vraiment pas ses prédécesseurs qui avaient dû se tenir à cet endroit même et faire des annonces qui allaient à l'encontre de toute citoyenneté et de toute démocratie. Parce qu'il fallait bien l'avouer, c'était le cas. Se saisissant de ses fiches pour se donner de la contenance, l'humaine adressa un regard discret aux autres membres du Conseil, avant de s'éclaircir la gorge et de commencer la séance.

« Mesdames et Messieurs les journalistes, Membres des différents gouvernements et associations de Réversa, et bien sûr, habitants de la ville, cette annonce sera courte. »

La brune jeta un coup d'oeil à la fiche devant ses yeux, avant de les relever, revêtant par la même occasion un masque d'assurance aussi faux que persuasif.

« Pour le bien de la Ville et de ses habitants, une décision majeure a été prise. A partir de ce soir même, Lycans et Vampires n'auront plus la possibilité d'entrer sur le territoire de l'autre race, sous peine d'encourir des sanctions allant jusqu'à l'emprisonnement. Cette mesure a été prise suite au débordement datant d'il y a quelques semaines, ayant conduit à la mort de l'un des membres du clan Vampire. Sachez que cet acte ne restera pas impuni et que s'il se représente un schéma identique, des sanctions seront envisagées contre les auteurs de cet acte. »

Elle marqua une légère pause, ignorant les journalistes dont les questions fusaient et le brouahaha qui reprenait de plus belle.

« Les membres des deux clans seront donc interdits d'entrée à Preacher Street pour les Lycans et à Main Street pour les Vampires. En vue de limiter les affrontements, nous vous demandons de vous éviter autant que possible et de rester dans vos quartiers respectifs. »

Son regard se posa sur Will et l'humaine dut se retenir de pousser un profond soupir.

« Je ne répondrais à aucune de vos questions. La séance est terminée, merci de votre écoute et de votre compréhension. »
Note aux joueurs :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 5 Mar - 17:30, vous pouvez
Every second with her I count
And for every second you will suffer too
The night will end...
It will end in tears soon

26 août 2013

Le sang a coulé. L'horreur a frappé. La douleur a terni les âmes éraflées par des discours racistes. Nous avons payé pour nous être opposés. Nous avons été stigmatisés, abaissés au rang de ces génocidaires qui conservèrent leur liberté. Vous nous avez confondus, manipulés par une Assemblée bien plus retorse qu'elle ne le faisait paraître. L'apparente démocratie imposait son idéal. L'un des nôtres l'a appris de sa vie. Son sang a coulé, la douleur a terni nos espoirs. Mais nous n'avons pas lâché. Parce qu'ils souffriront pour chaque géhenne.

Ceux que nous défendions ont préféré soutenir leurs anciens bourreaux. Nos rivaux nous ont humiliés. Les tyrans étaient libres, et qu'importaient le sang et les larmes qui coulaient de leurs mains. La raison avait déserté. Preuve insupportable de notre discernement, une de nos têtes fut décapitée.

Nous l'avons cherché pendant des mois, des mois de discrétion et de silence pour nous retrouver et apaiser la virulence à notre encontre. Les retrouvailles furent terribles. La mort assombrissait nos rangs, Freyja Hepburn n'était plus. Sang, horreur, douleur. Encore.

Léviathan émerge, porté par la fureur. Aucune complaisance ne les en tiendra plus éloignés. Notre colère était à la mesure de leurs actes, dorénavant elle est démesurée. Nous revendiquons la justice contre le gouvernement angélique, mais aussi contre l'Assemblée qui a permis aux Anges de se relever.

Notre premier acte est théâtral, afin de frapper la conscience collective. Admirez votre parangon d'espoir rehaussé du carmin sur lequel il a cherché à s'asseoir. Il glissera dessus, entraîné par la décadence des soi-disant gardiens de la cité. Les combattre, puis s'allier dans l'ombre... Pusillanimes menteurs !

Bientôt les simagrées cesseront. La ville sera délivrée de l'un de ses maux.

Les Anges tomberont sous Léviathan. Et souffriront pour chacun de leurs actes.



Note aux joueurs :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 5 Mar - 17:31, vous pouvez

Article du Reversa's Paper, paru le 18/11/13
L'Arène : un nouveau sport ?

L'association Mithra a ouvert officiellement les portes d'une salle de sport toute particulière ce samedi 16 novembre. Si le lancement de la banque de sang fut une action pertinente qui rallia l'opinion publique, cette nouvelle entreprise risque de partager les esprits.

Tous les soirs jusqu'au petit matin, des combats au corps-à-corps seront organisés dans le vieux gymnase retapé et rebaptisé « l'Arène » de Railway Street. Encadrés comme des matchs de boxe, les duels sont restreints par beaucoup moins de règles. Il n'y aura aucun mort, nous a assuré l'un des organisateurs. En dehors de cette exigence, tous les coups sont permis.

Il est légitime de s'interroger sur le bon fondement d'une telle initiative. Certes le taux de violences nocturnes a baissé d'un léger pourcentage, elles animent néanmoins toujours les rues. Certains s'inquiètent donc de l'effet qu'aura cette activité sur la population, redoutant qu'elle incite à extérioriser une agressivité qui enfume déjà suffisamment la ville. Pourtant, la position de la société se défend. L'idée serait de canaliser la violence dans un cadre surveillé pour la déloger des rues. « L'Arène est destinée en premier lieu aux Lycans et aux Vampires. Le but est qu'ils expriment leur brutalité dans un lieu encadré pour éviter les dérives. Nous espérons ainsi éviter les accidents et que les rues deviennent plus sûres pour tout un chacun. », déclare le porte-parole de la société.

En raison de ses risques, des mesures de sécurité ont été prises et ont d'ailleurs prouvé leur efficacité le premier jour. Des agents veillent au bon déroulement et, surtout, à ce qu'aucune rixe ou bagarre générale ne survienne, car seuls les combattants ont le droit de se taper dessus. La violence est proscrite à l'extérieur de la zone réservée. Le bâtiment est de plus équipé de caméras de surveillance reliées au commissariat. Des infirmiers sont présents sur les lieux pour intervenir rapidement auprès des participants.

Pour participer, il suffit de s'y rendre et s'inscrire. Aucune condition n'est requise hormis être majeur. L'Ordre penserait cependant à condamner les personnes qu'elle arrête pour acte de violence à prendre part à une rencontre.

Cette Arène ne fait que commencer à parler d'elle et aura des adhérents comme des détracteurs. L'avenir dira quel impact elle aura sur le paysage réversien.

Maxime Greek

Note aux joueurs:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 5 Mar - 17:32, vous pouvez
House of gold and bones

5 mars 2014 ; Forum, Reversa Square

"Habitants de Réversa bonsoir. Vous êtes réunis ce soir à l'initiative du Conseil Aristocrate de la ville. Ce communiqué sera bref et nous tenterons au mieux de répondre à vos interrogations. "

Voix assurée, profil droit et tenue impeccable. Le regard neutre balaya circulairement la salle, accrochant ainsi quelques visages surpris.

"Depuis quelques mois déjà, la reconstruction de Réversa s'est enclenchée. De nombreux compromis ont vu le jour et ce dans le plus grand intérêt de notre chère ville et de ses habitants. Après le fiasco politique de ces dernières années, nous sommes fiers d'être parvenus à remettre de l'ordre dans nos rues et dans vos vies."

Un léger silence se marqua sous le regard intrigué des journalistes.

"Réversa accueille désormais un nouveau gouvernement, composé des personnes ici présentes, membres du Conseil*. Nous avons travaillé dans l'ombre pour redorer l'image de notre cité et comptons bien continuer sur notre lancée. Nous sommes conscients qu'il nous reste encore beaucoup de choses à changer et nous nécessiterons votre aide pour cela. Notre tâche est de faire de Réversa la ville dont vous serez fiers. Des questions?"

A nouveau le regard impérieux se glissa sur l'entiéreté de la salle. Visages abasourdis et murmures incompréhensibles répondirent à l'interrogation de l'aristocrate.

" Puisque cela ne semble pas être le cas, nous clôturons donc cette rencontre. Nous vous tiendrons bien entendu au courant de notre avancées et de nos décisions. Sachez toutefois que les cas de Leviathan et de Prometheus sont abordés et que la question sera bientôt réglée. Nous privilégions votre sécurité avant toute autre chose. Bonne soirée."

Tous descendirent la scène par deux, dans le silence le plus complet. Réversa venait de récupérer au grand jour sa vraie monarchie. Princes et Princesses de Réversa avaient repris leur trône. Mais attention, au jeu des trônes, on meurt ou on gagne. Attention, petits oisillons.


* lien vers le Conseil Aristocrate
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 6 Juil - 18:27, vous pouvez


Intrigue Juillet 2014
I think it's time for you to understand: this is war


Autour de la table, quinze personnes, déportées, transformées et revenues avec une mission: sauver Réversa, quel qu'en soit le prix. Un silence d'or régnait dans la pièce tandis que chacun observait le maître de cérémonie parler, et leur résumer cette réunion.

"Vous l'aurez tous compris, ce soir, chacun devra être prêt. Bram a réussi à s'infiltrer et à prendre une certaine ascendance dans les rangs de Prometheus, les poussant à passer à des actions beaucoup plus virulentes. L'une d'entre elles se déroulera cette nuit, et promet beaucoup de remue-ménage. Vous devez vous tenir prêts à évacuer la rue si nécessaire et emporter avec vous tout le matériel nécessaire à maîtriser les Nocturnes. Fléchettes tranquillisantes, tasers,... Ne lésinez pas sur les moyens..."

Il marqua une pause avant de se lever.

" Et n'oubliez pas, restez près de vos téléphones."


***



Des bruits métalliques résonnaient dans les rues Réversiennes, réveillant partiellement quelques habitants. Il était aux alentours de quatre heure de matin lorsque les premiers cris se firent entendre. Des passants bruyants dans les rues, invitants la population endormie à se rendre dans Railway Street au plus vite, où une surprise de taille les attendait.

Une troupe s'amoncelait devant le siège de Mithra. Sous leurs yeux ébahis, une cage en fer, de plus ou moins deux mètres deux haut, encore vide, dont le fond était recouvert d'un épais rideaux rouge sombre, retenait encore toute l'attention de ces habitants mal réveillés. Des claquements de mains les firent sursauter, cherchant d'où pouvait bien provenir la source du bruit. Un homme, tout de noir vêtu, le visage orné d'un masque blanc, finit par s'avancer de dessus la cage, tenant une lourde corde blanche, attachée au rideau. Prometheus prévoyait un spectacle de haut niveau et entretenait le suspense de ce show extraordinaire.

« Mesdames et Messieurs, bonsoir. Ou devrais-je plutôt dire bonjour. Nous sommes désolés d'avoir dû écourter vos nuits, mais nous avons une représentation de choix à vous divulguer, en cette matinée. »

D'un pas souple et assuré, il se laissa tomber au sol, sans pour autant lâcher la longe qui se prolongeait dans l'habitacle de métal.

« Savourez donc le divertissement que nous vous offrirons dans quelques minutes. Et sachez une chose, Prometheus sera toujours là pour vous montrer la véritable voie que doit prendre Réversa. »

Attaque cachée au discours des aristocrates. Sous le masque, un sourire invisible aux autres se glissa sur les traits de l’extrémiste, tandis qu'il tirait d'un coup sec pour libérer la lourde étoffe pourpre, dévoilant deux jeunes femmes l'une blonde et l'autre brune, mains liées. Autumn Watson, ancienne résistante, pro leviathan se trouvait ainsi ligotée sous les regards étonnés de la population, en compagnie d'une jeune elfe, de quelques années sa cadette. Plus loin, encore retenus par des liens en cuir, un lycan, Hélias de Herrería, et un vampire, Craig Keegan, tous deux énervés et passablement affamés, le dernier se débattant fermement contre ses chaînes improvisées. Les liens furent partiellement lâchés et le vampire tenta alors de se jeter sur la Leviathan,

« Vous voyez... C'est ce que nous tentons de vous montrer depuis des mois maintenant. Ces monstres... resteront des monstres. Ils ne vivent que pour le sang, pour se nourrir de vous... peu importe qui vous êtes et la justice que vous défendez. Ils n'ont aucune pitié. Regardez. »

La corde lâcha tandis que le buveur de sang se jetait sur sa future proie. Le spectacle commençait sous les cris et les hurlements de la foule. Dans son autre coin, le lycan entamait sa transformation, attisée par les cris, le sang. Le corps de la Leviathan retomba doucement au sol tandis qu'une balle sifflait, atterrissant dans la poitrine du Prometheus. Le corps s'effondra sur le sol, tandis que Leviathan venait de faire son entrée. La foule ne savait plus quoi faire, partagée entre l'envie de fuir et celle de rester pour voir comment allait évoluer le combat. Keegan venait d'achever sa victime, la lâchant et la laissant rejoindre le fond de la cage. Démonstration de terreur, chaos total... Le lycan acheva sa transformation et se jeta sur la pauvre enfant, tandis que Craig Keegan se reculait pour rejeter ses tripes et que les tirs continuaient de se croiser.

Une guerre venait de commencer...
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 16 Nov - 14:13, vous pouvez

Frères humains qui après nous vivez
N'ayez les cuers contre nous endurcis,
Car, se pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tost de vous mercis.
Vous nous voyez cy attachez cinq, six:
Quant de la chair, que trop avons nourrie,
Elle est pieça devorée et pourrie,
Et nous, les os, devenons cendre et pouldre.
De nostre mal personne ne s'en rie :
Mais priez Dieu que tous nous veuille absouldre!*
9 Novembre 2014, la nuit
Aucune différence entre les races ? La stigmatisation nuisait à la ville ? Quelle blague ! Les Nocturnes étaient les nuisibles. Eux seuls blessaient la ville, ou plutôt ses habitants. Une campagne*² pour les transformer en citoyens comme les autres l'excédait au plus haut point. La jeune femme ne les verrait jamais comme des personnes, jamais. Vampires et Lycans étaient des bêtes, des tueurs. Ils ne méritaient aucune considération. Ces abrutis voulaient faire croire que les loups pouvaient cohabiter avec les moutons. Mais elle ne se laisserait pas avoir, n'embrasserait pas son ennemi quand il l'égorgerait. Alors, comme les rares autres sains d'esprit, la prométhéenne avait répondu à l'appel indigné du groupe. Que Prometheus eût disparu officiellement n'empêchait pas ses membres d'agir dans l'ombre. L'important était de ne pas se faire prendre.

Oh oui, elle s'était jointe à la colère. Ayant ramené les cordes, elle se chargea avec un collègue d'attacher celles-ci à des branches solides. Puis tous avaient attendu les invités d'honneur. Ils seraient les moutons qui se défendent contre les prédateurs. Aux Nocturnes de choisir : partir ou mourir. S'ils souhaitaient éteindre la révolte ? Prometheus gagnerait.

12 Novembre 2014, le matin
Une puanteur planait dans l'air sylvestre. Des traces de sueur se mêlaient à des relents d'urine. Un fumet de chair carbonisée luttait contre l'exhalaison de corps en décomposition afin d'emporter la victoire du nauséabond. Le garde-forestier avait malheureusement conscience que plus d'un cadavre l'attendait ; l'odeur encombrait intensément l'atmosphère.

Lorsqu'il découvrit l'immonde spectacle, son petit-déjeuner s'échappa brusquement. Il avait imaginé des horreurs, mais n'était pas prêt à y faire face. Les assassins ne s'étaient pas enfoncés par hasard dans la partie indemne de la forêt. Ils avaient eu besoin d'arbres suffisamment grands. Des arbres dont les branches permettaient de pendre quelqu'un. Quand l'Elfe se releva, la vision ne s'était pas évaporée. Ce n'était pas une hallucination. Les branches craquaient, le vent gémissait et les corps remuaient au rythme de leurs plaintes. L'un d'entre eux avait été calciné par le soleil. Les insectes s'étaient installés dans les autres. Trois cadavres. On avait pendu trois personnes.

17 Novembre 2014, la nuit
Afficher des Anges tels des défenseurs de la diversité réversienne représentait déjà une aberration. Accepter de les intégrer à un tel projet de sensibilisation relevait d'une naïveté infinie. Rien que cette ineptie l'avait rendu furieux. Il ne pensait pas pouvoir l'être davantage, pourtant Prometheus avait réussi le pari avec son action macabre. Deux Lycans, un Vampire, assassinés au milieu de la forêt, cet endroit que le gouvernement angélique avait lui-même tué pour piétiner les Elfes peu après avoir soumis des Nocturnes à la potence. Le message était limpide.

Les fondateurs de Léviathan décidèrent de répliquer. Le temps des négociations avait touché à sa fin. Le sang et la mort résumaient tout ce que les Réversiens comprenaient ; l'association illégale apprenait donc à communiquer dans ce langage. Ils préparèrent ainsi une annonce : d'une fenêtre délabrée de l'ancienne mairie, un Ange fut jeté une corde autour du cou.

*:
 

*²:
 



Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 12 Jan - 15:07, vous pouvez


Let's have a war,
We're like rats in a cage

11 janvier 2015
« Arrêtez... Arrêtez... S'il vous plait.... Arrêtez. Vous ne savez pas ce que vous faites. »

La supplique de l'employé durait depuis plusieurs minutes maintenant tandis que les visages masqués s'employaient à retourner la salle, jetant dossiers à terre, pillant les frigos contenant les poches de sang. Le visage masqué d'un Prométhéen se tourna vers l'homme qui se recula dans le coin de la pièce, l'intimant par la même occasion au silence. Des sirènes se firent entendre au loin, et les malfrats mirent fin à leur lente progression, attrapant les frigos, le matériel médical et les envoyant au sol dans un fracas infernal.

Lorsque l'Ordre pénétra dans les locaux de la Banque de sang, le carnage était incroyable. Et si personne n'avait été blessé, tétanisés dans leur coin.



14 janvier 2015
La Banque de sang fut scellée pendant plusieurs jours, le temps pour l'Ordre de récupérer des indices sur les personnes responsables de ce sac. Mithra avait appelé à un don de sang massif afin de pouvoir pallier aux besoins des membres de la communauté Nocturne, cependant l'affluence n'était pas suffisante, ni l'offre que pouvait donner le Bloodzilla. Et très vite la situation dégénéra.

Affamés, las d'être considérés comme des moins que rien, un groupe de Nocturne se dissocia des ordres de leurs clans respectifs. Et ce fut comme ça qu'une soirée de mi-janvier se transforma en véritable bain de sang. Prometheus venait de recréer les monstres qu'ils décriaient et l'insécurité grandissait d'autant plus dans les rues. Les cadavres s'amoncelaient, les rescapés se pétrifiaient et n'osaient plus sortir de chez eux. Et une seule pensée traversait tous les esprits : la violence n'amènera toujours que le sang à Réversa.


Note aux joueurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 19 Fév - 15:47, vous pouvez


No Tattered Flag To Raise
Intrigue Février
Réversa, 19 Février 2015

« Des couples d'opposés disparus » « Les Humains à dons, aussi nocifs que les nocturnes ? » « Des familles déchirées par la disparition des leurs » « Disparitions inquiétantes à Réversa, où sont donc passés ces couples ? » « Humains à don, quelle menace pour notre société ? »

Les gros titres des différents journaux Réversiens ne divergeaient pas en ce jour ou du moins pointaient tous la même problématique. Ces disparitions de couples d'opposés qui en prime menaient à diverses manifestations dans la ville. On blâmait le Conseil Aristocrate de ne rien faire, Leviathan et Prometheus d'être à l'origine de ces disparitions. Lequel des deux groupuscules était le coupable ? Personne n'en savait fichtrement rien, mais tous avaient pour autant décider de participer aux diverses manifestations qui voyaient le jour de part et d'autre de la ville. Prometheus en profitait pour mettre en avant un message fort, auquel beaucoup allait adhérer à n'en pas douter : mettre fin à ce lien d'opposés. Si on pouvait désormais rendre les nocturnes humains, on pouvait tout à fait également travailler sur ce lien qui ne cessait de causer des ennuis à la population. Une première manifestation avait eu lieu la veille devant le siège de Mithra avant qu'elle ne se déplace devant le Forum et les ruines de l'ancienne Mairie. Avec ces lieux symboliques, la population Réversienne avait désiré montrer un message fort à l'égard de tous ceux qui pouvaient être en mesure de faire quelque chose pour eux.

L'idée était-elle si stupide que de prôner ce retour en arrière ? Tellement improbable aux yeux de certains, tellement novatrice aux yeux d'autres. La population ne cessait de se diviser, tandis que deux camps se créaient distinctement. La tension augmentait sans cesse, relayée par une presse bien trop avide de sensation et de vente que pour penser à apporter un quelconque sentiment d'apaisement. Réversa ressemblait de plus en plus à une cocotte minute sur le point d'exploser... Et beaucoup allaient sauter avec si tout cela ne se calmait pas rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 19 Fév - 15:58, vous pouvez


Royal flames will carve the path in chaos
Intrigue Février 2015
20h12, le journal télévisé a débuté depuis une vingtaine de minutes. Comme beaucoup d'autres, vous le regardez. Se tenir informé est devenu vital, vous l'avez compris. Peut-être que le présentateur vous transmettra une bonne nouvelle un jour, qui sait... Ce jour n'est cependant pas encore arrivé.

Votre écran se voit soudainement envahi d'une neige grisâtre. Seulement quelques secondes s'écoulent avant le retour de mouvements sur l'image. La scène qui apparaît alors sous vos yeux n'a plus rien en commun avec le journal. Une pièce délabrée remplace le studio lumineux, aucune fenêtre visible, ni porte. La poussière vole sous la lumière artificielle, mais le reste n'est que misérable immobilité. Votre œil ne s'attardera néanmoins pas sur les détails, attiré irrévocablement vers l'homme au centre du triste tableau qui vous est offert. Assis sur une chaise bancale, les poings liés derrière son dos, il se tient droit et porte le menton dignement levé. Son visage impassible démontre malgré tout une note d'arrogance, de défi. Presque imperceptible, une lueur douloureuse ombre ses prunelles.

« Je m'appelle Evan Wilson et j'ai participé au gouvernement angélique en tant qu'adjoint à la ministre de l’Économie, Deliah Collins. », débute-t-il d'un calme froid, fier. Malgré sa position désavantageuse, il en impose. « Pour cette raison, Léviathan me présente à vous afin que j'avoue mes crimes. Ai-je agi activement au sein d'un gouvernement qui a commis des erreurs impardonnables ? Oui. Maintenant que nous, les Anges, avons perdu le pouvoir, complotons-nous afin de le récupérer ? Oui. Avons-nous tramé la mort de Freyja Hepburn ? Elle était une ennemie, comme le sont ces membres de Léviathan qui poursuivent leurs manigances dans le but de nous nuire. »

Ces yeux qui vous regardaient jusqu'à présent fixement sans vous voir se tournent légèrement sur une présence qui vous est impossible de deviner. L'image crachote et, quand elle se stabilise, l'Ange semble vous considérer à nouveau.

« La loi veut que je sois jugé pour ces crimes, moi comme mes complices. Léviathan estime insuffisant notre chute, les tabassages, la discrimination à laquelle nous sommes dorénavant sujets, nos excuses et notre volonté de repenti. Le groupe exige des procès, et des peines à notre mesure. Membres du Conseil Aristocrate, agissez ou ils rendront justice eux-mêmes. Vous avez une semaine avant que mon cas ne leur revienne. Agissez ou vous prouverez votre... »

Le brouillard neigeux tournoie à l'intérieur de votre écran avec ce bruit caractéristique désagréable. Le journal reprendra plusieurs minutes plus tard, expliquant un piratage et enchaînant sur un reportage spécial. Quelle qu'en soit votre opinion, l'intermède promet de nouvelles perturbations, vous le savez.

Vous qui avez ignoré Léviathan, ne le sous-estimez plus. Tant que sa mission ne sera pas achevée, il sera tapi dans l'ombre et frappera le moment opportun. Mais rassurez-vous : seuls les Anges subiront sa colère. Et Justice sera faite.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 11 Juil - 11:15, vous pouvez


Ain't no rest for the wicked
3 juillet 2015
Une camionnette ralentit, la portière arrière coulissa et deux corps en tombèrent. Des cadavres ? Une conclusion à laquelle les habitants de cette ville arriveraient rapidement. D'ailleurs, ce fut ce qu'un groupe de jeunes de sortie pensa, alors que l'éclat de la lune exacerbait la pâleur des inconnus. Avec l'alcool coulant dans leur veine, ils n'avaient pas l'esprit très clair, mais la vue des inconscients compromit leur légèreté. Aucune respiration, la peau glaciale. Il n'y avait qu'une seule explication : la mort.

Alors, hallucinaient-ils ? Avaient-ils bu tant que ça ? Aucune substance illicite n'avait tourné pourtant ! Comment deux cadavres se remettaient sur pieds ? La réponse, jamais ils ne l'auraient, car c'était eux que la Mort fauchait, à coups de crocs. Et Elle ne gaspilla aucune goutte de sang.

~


La chance avait décidément déserté ces lieux. Ces Vampires désorientés ne s'aperçurent que trop tard l'approche de l'aube. Leur course modifia seulement l'emplacement de leur corps carbonisés.

L'énigme du massacre resta néanmoins entier aux yeux de la police de Bristol.

11 juillet 2015
Le soleil était couché depuis maintenant plusieurs heures, laissant apparaître ses ombres malheureuses sur la ville. A nouveau, celle-ci avait revêtu son manteau pourpre de sang et de violence, tandis que les cadavres s'empilaient sur son sol. Il était presque trois heures du matin lorsqu'une alarme stridente anima la cité endormie et réveilla ses habitants. Certains passèrent le bout de leur nez par la fenêtre, les autres, plus téméraires, sortirent de chez eux pour découvrir à nouveau un paysage bien trop sinistre. Des cris de stupeur retentirent tandis que certains rentraient précipitamment à l'intérieur de leur maisonnée, s'enfermant à double tour pour éviter la moindre intrusion dans leur cocon sécuritaire. Certains membres du Conseil se hâtèrent en direction du Descent Manor où une faille de sécurité venait d'apparaître, tandis que l'Ordre se précipitait dans cette direction. Mais une masse significative de la population, elle, décida de suivre le chemin qui semblait tracé à leurs pieds.

Des membres humains, disséminés par dizaines un peu partout sur le chemin, comme un puzzle macabre que l'on aurait décidé de faire assembler. Réversa avait connu la terreur sans nom, les pendaisons, les exécutions publiques, les chasses à l'homme... mais jamais encore, personne n'avait pris la peine de s'abaisser à une telle barbarie. Parmi ces morceaux de corps, aucune distinction n'avait été faite : femme, homme, enfants, vieillards... tous avaient subi l'infamie. Et cela parvint à faire peur à bon nombre des courageux qui avaient encore tenté de suivre les indications corporelles. La plupart firent demi tour tandis que les autres s'engageaient sur une voie qui serait loin de leur plaire.

La sanglante tranchée ne tarda pas à les mener sur Fortune Street, dans l'un de ces vieux manoirs d'une ancienne famille aristocrate déchue. Devant celui-ci, des corps entassés, mutilés et rattachés comme de vulgaires poupées de chiffon. Si le spectacle pouvait déjà s'avérer traumatisant, un détail marqua encore plus l'atrocité de la situation. Certes, les corps rattachés ensemble étaient déjà une étape bien troublante pour les esprits présents sur les lieux, mais l'observation de ceux-ci poussée plus loin permettait de se rendre compte qu'ils étaient liés ensemble par paires. Les deux parties rattachées provenant de deux personnes et sans aucun doute, des opposés. Ceux récemment disparus.

Un grincement de porte venant du manoir attira l'attention des rares personnes présentes sur la scène, redressant la tête de nombre d'entre eux, les laissant voir l'entrée s'ouvrir.

Et un cri retentit.

~


Alerte au Descent Manor, l'Ordre rappliquait... Génial. Ils avaient pourtant tout prévu, ils avaient presque fini ! Les membres de Léviathan lâchèrent tout et coururent pour échapper à la police avant qu'elle n'arrive. Derrière eux, ils laissaient un manoir barbouillé de peinture dégoulinante, à l'image du sort qu'ils avaient réservé au Forum, des tags accusateurs et... un corps. Un Ange, évidemment. Pour leur rappeler leur discours nauséabond, à ces fils de bourges.





Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 27 Aoû - 13:43, vous pouvez


Wish I had an Angel
De : Anonyme
A: conseil@reversa.com
Date : 07/08/2015
Objet : Votre travail

Une devinette pour vous, chers dirigeants :
Que font deux Anges à Londres, devant le cabinet du ministre des Affaires Intérieures ?

13 août 2015
Les membres du Conseil Aristocrate reçurent la réponse par courrier gouvernemental. La Couronne se voyait très contrariée de l'incident de Bristol, et plus encore du choc médiatique que cela déclencha. Si l'explication de la drogue contentait la population, une telle exposition restait inadmissible. Pour la première fois depuis des décennies, le nom de Réversa avait figuré dans les journaux nationaux. Plus aucun événement de ce type ne devait se reproduire. Un avertissement qui ne cachait pas la colère sous-jacente.

Des mesures s'imposaient.

La première était simple : laisser Léviathan résoudre le problème « Anges ».

La suivante... risquait de créer la controverse.

Loi "Rituel obligatoire", mise en vigueur le 28/08/2015
La présente loi arrête le processus de réhumanisation, connu sous le nom de « Rituel », comme obligatoire aux conditions suivantes :
    1° Y sont soumis les personnes lycanes et vampires.
    2° Tout acte de violence, excepté un cas attesté de légitime défense, donnera lieu à une obligation de se soumettre au procédé sus-mentionné. Sont considérés comme actes de violence : vandalisme, racket, intimidation, harcèlement, agression, homicide, meurtre, assassinat, acte de s'alimenter à la veine d'une personne non consentante et à plus de 50cl et toute action provoquant blessure ou mort. Les faits de la part animale d'un lycan ne font pas exception.
    3° Se conformer à cette exigence octroiera une diminution de peine lors du jugement.
    4° Refuser de s'y plier alourdira considérablement la sanction, laquelle comprendra au minimum un an de prison.

Loi du Secret, mise en vigueur le 28/08/2015
La présente loi soumet la population réversienne au secret de la ville de Réversa.
Art.1- Les éléments à ne pas éventer en dehors de la commune et de ses habitants sont :
    1° La localisation de la cité, les moyens de la rejoindre, toute information permettant de la rallier ;
    2° Les communautés diverses qu'elle abrite, toute information incitant à croire à leur existence ;
    3° Le lien d'opposition, toute information y faisant référence.


Art.2 – Tout acte mettant en danger la marginalité de Réversa sera jugé et sanctionné. Révéler la vérité, comprenant les éléments mentionnés dans l'article 1, donner des pistes incitant à croire cette vérité ou à réaliser des recherches sur Réversa ne sera tolérée et ce, sous aucune forme.







The Silence Remains



Bristol, 20 Août 2015

Désorientés, affamés. Leurs regards ne cessaient de transpercer avec envie les passants qui défilaient dans les rues de cette ville quasiment inconnue. Des mois, des années d'enfermement à Réversa et ils apparaissaient mystérieusement à Bristol, sur un terrain qui ne demandait qu'à être exploré. Des sourires carnassiers plus tard, la chasse fut lancée.

Et le secret percé.

On retrouva les cadavres le lendemain matin, des dizaines de corps éparpillés dans des allées les plus sombres de la ville, des traces de crocs dans la gorge, baignant dans leur propre sang. Des meurtres d'une sauvagerie sans nom, d'une nature qu'aucun bristolien ne pouvait comprendre.

L'horreur recommença la nuit suivante, et celle encore d'après, jusqu'à ce que des suspects soient appréhendés. La terreur avait saisi les policiers en charge de l'arrestation, quand ils eurent posé leurs yeux sur l'oeuvre du mal. Ces hommes, ces animaux plutôt, leurs lèvres plantées dans la gorge de cette pauvre âme dont les yeux se révulsaient déjà dans un dernier sursaut de vie. Avant de s'écrouler à leurs pieds, du sang s'écoulant sans fin de l'artère perforée. Il leur fallut rassembler tout leur courage pour pouvoir cribler de balles ces êtres qui leurs semblaient surhumains.

Bristol, le 25 Août 2015

Les funérailles avaient été rapidement organisées, la ville intervenant en grande partie dans cet acte incompréhensible pour les familles. De nombreuses marques de soutient avaient été apportées aux victimes de ce que les journaux titraient le « massacre de Bristol ». Au total, plus d'une trentaine de tués avaient été répertoriés, ainsi que bon nombres de disparition encore non résolues. La terreur s'était installée dans les rues de la cité jusqu'alors épargnée par les frasques réversiennes. Voisins, oui. Mais cela s'arrêtait à la frontière des deux villes en tout cas.

Mais rapidement, quelques heures après que la tempête médiatique eut quitté les veillées des familles, de nombreuses personnes vinrent à la rencontre de celles-ci. Armés de mots acérés, de discours bien préparés et de photos à l'appui, ils n'hésitèrent pas à expliquer aux endeuillés ce qui avait réellement touché leurs proches. La mort, avec ses crocs acérés, portait un nom beaucoup moins mystérieux, mais d'autant plus effrayant. Vampires.

Et là, ils racontèrent l'histoire de Réversa. Ces histoires folles de ces scientifiques qui avaient joué à Dieu, et qui n'avaient créé que la désolation. De ces années sanglantes, où l'on faisait semblant que tout était normal la journée. Ces années de secrets, d'éloignement, de confinement au sein d'une ville où le carnage et la mort représentaient le quotidien de ses habitants. L'arrivée des anges, ces nouvelles inventions scientifiques qui auraient pu les sauver, si le peuple avait été moins aveugle. Et le déclin constant de cette ville qui avait connu tant de faste et de beauté. Ils avaient répondu à chaque question, avaient compati avec la douleur des familles et s'en était allé.

Et le secret avait volé en éclat.


Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 23 Nov - 15:46, vous pouvez



No light will save them now

16 novembre 2015
« Nous vous remercions d'être venus, nous savons que vous avez des journées chargées. Si nous avons tant insisté, c'est pour le bien du clan qui sera officialisé dans quelques jours. »

Autour d'une table ce siégeaient le futur Sénat, tête dirigeante du nouveau clan elfe, et ceux qu'on surnommait Spectres. Elfes victimes du Grand Incendie, portés disparus, crus morts, ils étaient malgré tout revenus. Changés, mais porteurs de bonnes nouvelles. Leurs frères perdus s'avéraient être en vie, en sécurité, et il était désormais possible de les retrouver. Rien de moins que grâce aux Anges, ceux-là même qui avaient provoqué leur malheur. Mais ces Spectres exposèrent une toute autre version à l'histoire. Défendant corps et âme les créatures qui n'avaient d'angéliques que le nom, ils affirmèrent que l'incendie qui ravagea leurs villages était accidentel et le gouvernement les avait sauvés des flammes. Les avait conduits là où ils pourraient se reconstruire. Bien sûr, en ville, la version officielle expliquait également la tragédie par un accident – des dealers auraient voulu masquer leur trafic avant une perquisition, intention qui aurait mal tourné. Mais personne n'y croyait.

« Vous êtes nés elfes, avez grandi parmi nous... Quelle que soit la situation actuelle, vous restez des membres de notre communauté. C'est pourquoi nous ne pouvons pas vous interdire l'appartenance au clan. Nous avons décidé de vous laisser le choix, mais à une condition. »

Le porte-parole se leva, prit des dossiers du fond de la salle tandis qu'un autre allumait la télévision. Comme il revenait à la table, il déclara :

« Votre foi en la sincérité des Anges est authentique et nous aurions été heureux de pouvoir la partager. »

Il désigna le téléviseur et son collègue lança la vidéo.

A l'image, Adam McCarthy, Ange connu pour avoir été le chef de Communication du gouvernement. Il avait été de toute évidence enlevé, il présentait quelques hématomes mais paraissait en bonne santé. Une voix non identifiable questionna :

« On aimerait une petite confession, l'angelot. Si tu nous parlais de l'incendie de la forêt, quand vous avez fait votre petite descente... Et vos liens avec ce scientifique fou ? »

Et lui de répondre, railleur :

« ... Pourquoi faire une confession sur cet incendie ? Tout le monde sait qu'on l'a fait...ça n'a aucun sens. On a toujours un train de retard dans cette ville apparemment. Sérieusement, pourquoi avoir quitté Londres ? »


La vidéo se coupa brusquement.

Le Sénat observait la réaction des Spectres. Le silence se prolongea, puis le porte-parole ouvrit les dossiers qu'il avait rapportés et en glissa des éléments vers eux.

« Nous avons bien sûr d'autres preuves, je vous laisse voir par vous-même. Des rapports de police volontairement incorrects... Des témoignages le confirment... Voyez aussi la préparation de leur action... la mobilisation des camions, la préparation des miliciens... »

Le temps fut laissé aux Spectres d'examiner les documents. D'encaisser l'annonce.

« Voici la condition pour que nous vous reconnaissions officiellement en tant qu'Elfes : accepter la réalité et cesser de défendre ces monstres. Nous aider à gagner le procès que nous avons intenté contre les Anges. »


Note aux joueurs:
 







knockin' on heaven's door

17 Novembre 2015
Le Hall du Descent Manor se remplit d'un silence religieux tandis que des membres du Conseil se glissaient sur les marches du grand escalier de marbre blanc, un pupitre muni d'un micro disposé au centre des marches les plus larges de ce dernier. Encore une fois, les représentants de la ville montaient au créneau devant des journalistes qui ne manqueraient pas des les écharper suite à leur annonce. Mais Bristol et le Gouvernement Britanique avaient demandé des efforts de la part des dirigeants de Réversa, ainsi que des résultats, pour empêcher « l'épidémie » de toucher la ville voisine. Ce qui menait à présent l'ensemble du Conseil à se trouver derrière leur porte-parole, la mine sévère et le regard déterminé. La conférence elle-même était retransmise sur les ondes de la chaîne locale en un flash spécial et aucune erreur de comportement ne pouvait leur être imputée. Ils devaient tout simplement être parfaits.

« Mesdames, Messieurs les journalistes, concitoyens de Réversa, vous avez été conviés à suivre cette conférence informative il y a quelques jours maintenant. Comme vous le savez, Réversa connaît ses heures les plus sombres et nous comptons sur la discrétion et l'unité que nous vous connaissons afin de pouvoir sortir d'autant plus unis et la tête haute de cette situation. Suite à la demande des autorités proches de notre ville, et dans un but de sécurité élémentaire, un système de contrôle des entrées et sorties de Réversa sera mis en place d'ici une semaine. »

Il marqua une légère pause avant de reprendre.

« Il vous sera possible de demander vos pass d'entrées et de sorties au bureau qui sera mis en place au Forum. Ceux-ci seront délivrés dans les plus brefs délais. Nous comptons sur votre compréhension et coopération dans ces heures difficiles et vous rappelons qu'il vous est possible de porter vos appréhensions lors des doléances organisées par le Conseil. Merci à tous pour votre écoute. »

Le programme télévisé put alors reprendre son cours, tandis que les journalistes présents dans le hall se jetaient déjà sur le porte parole afin d'avoir des réponses à leurs nombreuses questions, tentant d'harponner l'un ou l'autre membre du Conseil afin d'avoir une exclusivité.

Mais s'ils ne devaient retenir qu'une chose pour leur article, ce sera cela : une fois de plus, Réversa se retrouvait plus isolée que jamais.



Dernière édition par Narrateur le Lun 23 Nov - 16:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 23 Nov - 16:00, vous pouvez



Who Taught You How To Hate

19 Novembre 2015
Des murmures véhéments se firent entendre dès que les portes s'ouvrirent. Chacun suspendit ses gestes, observant les intrus qui pénétraient le lieu de rencontre des Promethéens et de leurs supporters. L'ambiance, auparavant bonne enfant et sympathique, sembla se charger d'électricité tandis que les nouveaux arrivants s'avançaient dans la salle du bar de Wilde Avenue.

Clairement, leurs intentions n'étaient pas louables. Tout dans leur attitude laissait présager qu'ils n'étaient pas là pour rigoler. Armés de battes de baseball, les mines sombres, la majorité d'entre eux ne laissaient que peu d'imagination pour l'issue de cette soirée. Et avec une rapidité déconcertante, inhumaine, ils commencèrent à attaquer.

Lorsque l'Ordre arriva sur les lieux, quelques temps après que le massacre eut lieu, la stupéfaction se lut sur la plupart des visages de ses représentants. Des messages sanglants le long des murs à la force employée pour l'accomplissement de cette boucherie, les coupables semblaient tout à fait désignés. Mais la technique employée, elle, restait un pur mystère. Aucune trace de morsure ou de transformation d'aucune sorte ne se laissait voir sur les cadavres saccagés, juste des traces de violence extrême.

L'un des policiers présent sur place leva une dernière fois son appareil photo, capturant l'image avant de se retourner et de sortir du bar, laissant apercevoir derrière lui un message sur le mur.

« Dites-nous maintenant, qui vous a appris à haïr ? »







Last Hope

21 Novembre 2015
Ras-le-bol. Colère. Peur. Désespoir. Tous ces sentiments montaient à leur paroxysme depuis l'annonce de la réhabilitation des douanes. Depuis le massacre perpétrés par des Nocturnes, il y avait seulement quelques jours. Après ces années de conflits, la situation paraissait catastrophique. Totalement ingérable. C'était le moment de saturation. Le moment où il fallait se rendre à l'évidence : la science avait corrompu leur ville en profondeur. Il était temps de s'en débarrasser.

La communauté humaine avait trouvé plusieurs solutions. Certains s'échappaient vers Bristol, inondant les bureaux administratifs afin de passer les nouvelles douanes. D'autres, attachés à leur lieu de naissance, avaient décidé de protester. Ce n'était pas à eux de partir, pas à eux de changer, pas à eux de s'adapter. Ainsi, le Conseil Aristocrate voyait défiler les plaintes depuis que la séance de doléances avait débuté. Il était de leur devoir de prendre des mesures. Le confort des uns primait-il sur la sécurité des autres ?

Rendez le Rituel obligatoire ! Pour les Lycans, les Vampires, les Anges, pour ceux qui divisent, menacent, terrorisent. Offrez-nous l'équilibre. Offrez à tous un avenir.

Une manifestation se tenait en parallèle devant le Forum. La foule scandait les mêmes requêtes présentées en séance, animée et déterminée. Les protestataires pensaient à leurs enfants, leurs parents, leur femme, leur mari, leur opposé, à toutes les personnes qu'ils aimaient. A toutes les personnes disparues toutes ces années. A la détresse d'une vie figée dans la peur. A l'horreur des souvenirs marqués par la violence. Ces personnes ne désiraient pas se venger, pas toutes. Ces personnes ne voulaient pas haïr, pas toutes. Toutes ces personnes souhaitaient profiter d'une vie paisible.

Trouvez un moyen d'annuler le lien d'opposition ! Coupez ce lien qui nous attache au chaos, supprimez cette lame de Damoclès. La Folie nous fauche autant que la mort. La Folie nous asservit, tous, sans exception, à la douleur et à la haine. La Folie détruira la ville.






Fire it up
23 Novembre 2015
Les boites aux lettres de plusieurs anges avaient été mises à contribution durant cette matinée. Des plis spéciaux avaient été déposés dans cette dernière et sans aucun doute que la découverte de ceux-ci n'allaient pas être vraiment au goût des différents lecteurs.

« Tribunal de Réversa,
Gallows Path, 269b
RVS10 Royaume-Uni

Réf : 157984568
18 Novembre 2015

Lilith Davenport
Fortune Street, 58c
RVS10 Royaume-Uni

A l'attention de : Ms Lilith Eden Davenport

Madame,

Nous vous informons par la présente que vous êtes invitée à comparaître le 14 Décembre 2015 dans la salle 5 du Tribunal de Réversa. Cette audience préliminaire nous permettra de déterminer votre implication dans les faits du 2 Février 2010, concernant le grand incendie ayant ravagé la forêt de Réversa et ayant conduit à la mort de 57 personnes.

Nous vous invitons à prendre contact avec un avocat et à vous faire représenter lors de votre comparution devant notre Tribunal.

Veuillez, Madame, agréer l'expression de nos sentiments les plus distingués,

Colin Ashford,
Procureur

Note aux joueurs:
 

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 17 Jan - 14:48, vous pouvez



Sound Of Madness

17 Février 2016
Un sourire satisfait barra son visage tandis qu'il retirait l'aiguille du bras du junkie. Au vu des résultats qu'il observait, il ne faisait aucun doute que le Conseil de la ville allait les remercier. Après tout, ils avaient vanté cette idée et ils la leur tendaient sur un plateau d'argent, cela méritait bien quelques encouragements non ?
L'homme convulsa quelques instants, avant de tenter de se débattre de ses sangles et de se redresser, le dos courbé et les yeux fous. Un filet de bave moussante déborda de ses lèvres qu'il tendait vers l'avant, retroussées sur ses dents comme s'il voulait mordre dans la personne qu'il regardait présentement. Et pour une fois la théorie était juste.

La silhouette du baron de la drogue se retourna et se glissa à travers la porte tandis qu'il faisait signe à ses sbires de s'activer. Lui-même attrapa son téléphone et glissa son répertoire jusque ses contacts de Londres, indiquant à son bras droit de contacter Bristol. Il était temps de parler affaires.

Le chaos allait bientôt courir davantage sur Réversa. Et cela ne signifiait que du bon pour leurs affaires.


Précisions
Les dealers réversiens ont donc une toute nouvelle drogue en ville: Lamia Sangui*. Celle-ci provoque des effets semblables au vampirisme pour une durée de 3 à 5 heures selon la corpulence de la personne. La description des effets sont les suivants: mauvaise gestion des émotions, cannibalisme (dans le sens où vous vous en prenez forcément à des êtres vivants, humains, et que vous ressentez le besoin de leur sauter à la gorge pour les vider de leur sang, mais pas dans le sens où vous vous nourrissez de la chair de la personne) , violence, besoin de "chasser", force décuplée (sous le coup de l'adrénaline, vous ne vous transformez donc pas en Hulk soudainement),... et a déjà fait quelques morts (tant par les utilisateurs que pour leurs victimes) dans les rues de la ville.

Il est bien entendu conseillé de ne pas tenter de maîtriser la personne et d'appeler l'ordre au plus vite avec tout acte suspect en relation avec cette drogue.

Son utilisation se propage donc à travers l'Angleterre mais spécifiquement à Réversa, Londres et Bristol où de nombreuses victimes ont été faites.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le , vous pouvez
Revenir en haut Aller en bas
 

Intrigues de la saison 4&5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Intrigues de la saison 4&5
» LA C N E UNE VACHE A LAIT EN TOUTE SAISON !
» saison, l'automne : gratin de poires au roquefort
» SG-Universe, saison 1 [SPOILERS]
» Stargate Atlantis saison 5: le casting

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une question d'opposé? :: From The Beginning :: Welcome To The Universe :: Les bases :: Saisons précédentes-
Les Petits Plus

What's up?

REFONTE DU FORUM
La découvrir - La suivre

STATISTIQUES:
Anges: 7
Elfes: 7
Humains: 12
Conseil: 5
Prometheus: 3 Avalon: 3
Lycans: 8
Spectres: 4
Vampires: 8
Léviathan: 2
Mithra: 4 Gaïa: 1

Votez pour le forum ♥