AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
Retrouvez nous sur Whispers of Dawn, la V2 de Réversa! :
http://whispersofdawn.forumactif.com/

Partagez | .
 

 Keith Loan Bethney [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Pompier
Nombre de messages : 1001
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 14 Jan - 19:23, vous pouvez


Keith Loan Bethney
Petit Slogan


imagepv
Race: Lycan
Âge: 31 ans
Date de naissance:12/09/1980
Pompier:Pompier
Camp: Est-il membre du Conseil Aristocrate, de Léviathan, Prometheus ou Mithra ?

Préjugés: Ce qu'il pense des races: Keith n’est pas raciste, il ne réduit pas un individu à toute une race et préfère juger par lui-même, convaincu qu’un trait de caractère d’une race ne fait pas une personne. Cela va de même pour les anges.

Opinions: * Ce qu'il pense de l'ancien gouvernement: Malgré tout, l’ancien gouvernement lui avait permis de conserver son boulot et cela lui suffisait. Jusqu’au moment où l’on a voulu lui prendre sa liberté. Là, les choses se sont gâtées et il a du fuir les décisions arbitraires, trop libre pour s’y plier comme un chien en laisse.
* Ce qu'il pense de la résistance: Des excités, trop violents, trop impatients. Leurs méthodes sont plus que discutables.
* Son avis sur le changement de pouvoir: Il peut exercer son métier, il n’a pas à être sous la tutelle de qui que ce soit. Il a sa liberté, alors pour le moment, cela lui convient.

Ancien poste: Faisait-il partie du gouvernement angélique ou de la Résistance (puis de l'Assemblée) ?





caractère
Keith est un bon compagnon de caserne et un ami fidèle. Doté d’un caractère enjoué, il ne cède que rarement au pessimisme, préférant et de loin, se nourrir d’espoirs et de rêves, ne jamais renoncer. Il est une oreille attentive pour ceux qui en ont besoin et paraît sympathique au premier regard, à la première rencontre, dégageant une aura chaleureuse qui rassure et met en confiance. Dynamique, énergique et pugnace, il ne se laisse pas marcher sur les pieds et regrette parfois son impétuosité, son impulsivité, née de sa nature lycane. Il essaie tant bien que mal de recourir à la diplomatie, mais il ne faut pas trop le chatouiller au risque de le voir foncer tête baissée. Toujours prompt à aider les autres, on peut compter sur lui en toute occasion et il se plie en 4 pour ceux qu’il apprécie. Doté d’un bon cœur, il n’a pas choisi ce métier par hasard, désirant se rendre utile et rendre service à la population.
Mais derrière cette image de boy scout, se cache un homme qui traîne sa culpabilité, vieille de plusieurs années, un homme qui aime se mettre en danger. Il a besoin de cette décharge d’adrénaline pour se sentir vivant. Et son métier la lui offre régulièrement. La pression, le stress, tout cela est positif pour lui, le forçant à se dépasser et à être toujours meilleur. Il est le premier à s’adonner aux sports extrêmes tels que le parachutisme, le parapente ou le saut à l’élastique. Sciemment, il met sa vie en danger, repoussant toujours plus loin les limites, sa nature de lycan le lui permettant. Il n’est pas rare que ses collègues ou ses supérieurs lui passent un savon alors qu’il a tenté l’impossible, au mépris de sa propre vie et quand cela se passe, il reste impassible, empêchant un mince sourire d’accueillir leurs reproches. Keith a un humour corrosif, pas toujours de bon goût, mais il sait s’amuser, plaisanter, se moquer de lui. Dissimulant à la perfection ses démons, ses angoisses, chaque jour, il expie ses mauvaises actions en sauvant les autres et en se refusant d’être heureux lui qui a si mal agi.
Derrière l’homme, se cache le loup, jamais bien loin. Keith est lycan depuis plus de 10 ans et ses réactions sont parfois davantage dictées par l’animal que par l’humain. Il est néanmoins digne de confiance, appréciant sa liberté plus que tout et s’étant trouvé une seconde famille en les pompiers.


c'est l'histoire qui nous fait
12 septembre 1980
Dans la salle d’accouchement, c’est l’effervescence. Richard est aux 400 coups, fébrile, alors que sa femme est en train de mettre au monde son premier enfant. Leur premier enfant. Il espère un garçon, pour porter fièrement le nom des Bethney. Mais si c’est une fille, il ne sera pas déçu, c’est déjà bien de pouvoir être parents, après 10 longues années de mariage. Il avait commencé à se résigner avec sa femme, Anna. Peut-être qu’ils ne pouvaient concevoir, peut-être que l’un d’eux était stérile… Mais après 10 années infructueuse, Anna était tombée enceinte, à 34 ans. Cela comportait quelques risques, mais rien de réellement dangereux et après 9 mois à retenir leurs souffles, ils se retrouvaient en salle de travail. Richard avait enfilé une blouse, des gants, une charlotte, et il encourageait sa femme tandis que le gynécologue l’exhortait de pousser. Autour d’eux, les infirmières évoluaient dans un ballet qu’elles accomplissaient chaque jour et quand enfin, vint la délivrance, il put contempler leur œuvre. Un fils. Comme souhaité. Avec émotion, il le prit dans ses bras, le regardant avec un amour débordant, pour ensuite le tendre à sa femme, qui le cala contre elle, caressant ses fins cheveux bruns.
Keith était né, dans un climat d’amour indéfectible.

30 juin 1990
- J’ai pas envie de déménager.

- On en a déjà parlé 100 fois Keith, on ne peut plus payer le loyer ici, on aura une plus belle maison là bas, moins chère.

- Mais je ne verrais plus mes copains et je veux pas aller dans une nouvelle école !

- -Écoute mon chéri, nous n’avons pas le choix.

Keith croisa les bras, boudeur, alors que la voix douce, mais ferme, de sa mère, mettait un terme à la discussion. Cela faisait deux mois que son père avait déniché cette maison, à Reversa, en désespoir de cause. La famille Bethney n’était pas pauvre, mais ils ne roulaient pas sur l’or non plus et la crise avait fait flamber les loyers. Contraints de déménager dans un quartier qui n’avait rien d’idyllique, ils avaient sauté sur l’occasion de pouvoir aller dans une ville plus tranquille, moins dangereuse, afin que leur fils puisse grandir sereinement. Mais de tout cela, Keith s’en fichait, lui, il voyait juste qu’il allait quitter son école, ses copains et devoir tout recommencer dans une ville pourrie, dans la campagne, qui ne lui plaisait pas du tout, même s’il n’y avait jamais mis les pieds. Ainsi en allait-il des enfants.
Avec un soupir à fendre l’âme, il monta dans la voiture, se tournant pour voir sa maison s’éloigner, ses voisins lui dire au revoir et il dissimula une larme de tristesse, avant de se murer dans le silence.

9 juillet 1990

Et voilà, ils y étaient à Reversa. Pas trop mal comme ville, sauf qu’il y avais un problème. Et les parents de Keith ne cessaient de se disputer à ce sujet, Anna accusant Richard de les avoir jeté dans la gueule du loup. A cause de lui et de ses brillantes idées, il avaient une jolie petite maison, oui, mais dans une ville maudite ! Ils s’étaient vite rendus compte qu’il y avait un problème ici. Que le nombre de morts et de disparus était alarmant, faisant passer les guerres de gang de New-York pour de la rigolade. Pas étonnant que les prix défient toute concurrence ! Avec espoir, le jeune garçon avait demandé s’ils pouvaient rentrer à la maison, à bristol et son père l’avait giflé en lui disant de s’occuper de ses affaires, qu’ils ne retourneraient pas à Bristol, parce qu’ils n’avaient plus assez d’argent pour faire marche arrière.
Keith était un enfant plutôt obéissant en règle générale et jamais il ne s’était prit une gifle. Il ne comprit pas celle là et ce n’est que quelques heures plus tard que sa mère vont le rejoindre dans sa chambre, le prenant dans ses bras en lui expliquant la situation de sa voix douce. Son père finit par venir, contrit, avant de s’excuser auprès de son fils, lui disant qu’ils devaient se serrer les coudes, que les choses s’amélioreraient. Il fallait y croire.

10 janvier 1992

Finalement, on s’y faisait à cette vie. La ville était dangereuse, on ne pouvait jamais savoir si on n’allait pas tomber sur un vampire ou un lycan, mais sinon, ce n’était pas si mal. Richard Keith avait ouvert une petite librairie, chaleureuse et conviviale, qui ne tarda pas à faire un tabac. Keith, lui, allait à l’école et s’était fait de nouveaux amis, étant un enfant assez sociable. Frondeur également. Il aimait mettre ses copains au défi. Des défis parfois innocents et parfois plus dangereux. Comme de sauter dans la rivière du haut de petit promontoire, alors qu’il y avait des pierres autour. Il adorait cela et c’est vers l’âge de 12 ans qu’il se découvrit ce besoin de repousser les limites, qui ne le quitterait plus ensuite. Parallèlement, c’était un élève studieux, qui récoltait des notes excellentes et était assidu en cours. Curieux et vif d’esprit, il enchantait ses professeurs et il était également sportif. Il était la fierté de ses parents.

Avril 1999

Adieu le lycée, bonjour l’université ! Ne faiblissant jamais, le jeune Keith avait eu un parcours scolaire brillant, obtenant son diplôme avec brio, avant de s’inscrire à l’université, dans le but de devenir prof de sport. Le premier semestre s’était bien passé, mais le jeune homme de 18 ans n’avait pas forcément de bonnes fréquentations. La journée avait été étonnamment chaude, et la nuit était agréablement fraîche. Quand il fait chaud, on boit a soif et on boit. Keith et ses potes s’étaient donc désaltérés dans un recoin d’une rue, mais pas avec de l’eau, si bien que le groupe de jeunes était passablement imprégné quand il sortit dans la rue. Ils chahutaient, libérés par l’ivresse, parlant et riant fort. Et alors qu’ils passaient devant la librairie, un de ses compagnons s’amusa à balancer une des bouteilles, explosant la vitre de la librairie. Un autre fit de même et Keith n’eut pas le temps de les arrêter que le premier y mettait le feu, la faisant flamber comme un fétu de paille grâce à l’alcool déversé plus tôt. Sous le regard effaré et brutalement dégrisé de Keith, la librairie de ses parents, leur bébé dans lequel ils s’étaient tant investis, était en train de partir en fumée.
Incapable de supporter son geste, d’assumer ses responsabilités, le jeune homme s’enfuit alors que l’agitation résonnait autour d’eux, les habitants se réveillant et appelant les secours et les pompiers. Keith ne rentra pas chez lui cette nuit là. Nis les suivantes. Ecrasé par la culpabilité, il errait de bars en bars, se noyant dans l’alcool en espérant engourdir les remords.

Ce ne fut pas l’oubli qu’il trouva de cette manière.

Mais un lycan. Un énorme loup qui se jeta sur lui et le mordit, avant de disparaître, laissant le jeune homme inconscient, ensanglanté, qui n’émergea que quelques heures plus tard, sonné, hagard. Ayant trouvé de quoi se loger dans un squat, il se roula en boule sur un vieux matelas et connut les 48h les plus longues de toute sa vie. La morsure le cuisait alors que son corps luttait contre la transformation, en vain. Peu de temps avant de se transformer définitivement, il quitta son matelas et tituba en dehors du squat. Personne ne se souciait de lui ici et il avait l’impression de ne plus pouvoir cesser de chuter droit en enfer. Ses parents devaient être morts d’inquiétude, il était dévoré par les remords et voilà qu’il avait été mordu par un lycan… De rage, de tristesse, le jeune homme lâcha prise et laisse le loup prendre les rênes, lui apporter la paix, la sérénité, la liberté. L’animal avait une autre façon de penser, il n’y avait pas de projection dans l’avenir, il n’y avait pas de regrets, il n’y avait que le présent, les odeurs, les sons, la chasse… Juste ça.

Cette nuit changea le jeune homme à jamais. Plus fort, plus résistant, il décida de reprendre sa vie en main au lieu de continuer à se morfondre ainsi, une vie qui n’était pas digne de ce qu’il était, aussi grande soit sa faute. Plutôt que de ressasser ses erreurs, il devait les corriger, les racheter. Fort de cette nouvelle résolution, il prit un virage à 180 degrés et s’engagea comme pompier, trouvant normal d’expier sa faute dans un métier qui le confronterait aux incendies. Mais aussi aux malaises, aux accidents…

Novembre 2009

10 ans. Dix longues années au service des autres. Un métier qui lui plaisait. Mais surtout, 10 longues années à apprendre à se connaître, à connaître son loup, à vivre avec lui, sans le rejeter, sans le craindre. Le loup de Keith avait une certaine sagesse, une pondération que n’avait pas le jeune homme. Là où il était casse cou, amateur d’adrénaline, trompe la mort, le loup voulait préserver sa vie, vivait de chasse et cela lui suffisait. Petit à petit, la personnalité de Keith changea, se nuança. Son côté loup se fit plus présent, lui mettant un peu de plomb dans la tête, le rendant hyper protecteur avec ses proches. Il avait renoué avec sa famille, leur avouant sa faute et s’ils lui en voulurent, ils finirent par lui pardonner. Il était leur seul fils. Aimé de ses collègues, il a toutefois tendance à la sur protection, étouffant certains de ses proches.
Pourtant, cette fin d’année fut chamboulée par l’arrivée d’une nouvelle race : les anges. Cela enthousiasma Keith, l’ordre allait enfin régner, il était temps, une société ne pouvait vivre indéfiniment dans l’anarchie…

2011

2 ans qu’ils étaient au pouvoir et 2 ans qu’ils régnaient en maîtres sur la ville en faisant régner la terreur. Après les exécutions publiques, et des dizaines de lois stupides, il y eu la goutte d’eau. Le geste de trop. Keith avait réussi à conserver son boulot, mais devoir se plier à des lois stupides ne lui convenait pas. Mais quand le pacte entre vampires et lycans fut rompu par la trahison d’un vampire et qu’eut lieu le massacre de Main Street, Keith décida de cesser de jouer au mouton. Il refusa la tutelle des anges et disparut de la circulation, quittant à contre cœur son job, mais refusant les chaînes. Grâce à la loyauté de ses proches, il put vivre relativement bien, en attendant de revenir sur le devant de la scène.

Le 31 décembre 2011 lui donna l’occasion de sortir de sa cachette, alors que le gouvernement s’effondrait, que la résistance prenait les rênes et annulait toute cette ségrégation envers les lycans et les vampires, pour la plus grande joie de Keith qui put retrouver le cours de sa vie, ses chers pompiers et ses amis.

Libre.


Test Rp
Passer un 31 décembre seul, cela n’avait rien d’agréable. Vraiment rien. Cet exil pesait sur le moral du lycan qui était pourtant du genre optimiste. Hors de question de mettre sa famille en danger. Il était en cavale, il ne fallait pas l’oublier et il était recherché. Il avait refusé de se soumettre à cette tutelle absurde. Le massacre de Main Street l’avait affecté et adieu la liberté. Il s’était laissé entraîné par les siens, une fois de plus, et le goût du sang dans sa gueule, sa fuite, tout cela le rendait malade quand il y repensait. Ils s’étaient comportés comme des animaux, devenant exactement ce que les anges voulaient qu’ils soient…

S’il n’avait rien contre les anges, il supportait difficilement les restrictions et encore plus de devoir avoir des comptes à rendre, comme un animal dangereux et enragé. Il ne l’était pas. Son loup était sans doute plus civilisé que certains hommes. Il était juste sauvage, animé par le désir de la liberté et de la chasse.
Malgré tout, en cette nuit de nouvel an, il décida de sortir de sa cachette. Il y aurait sans doute du monde dans les rues, il pourrait se noyer dans la masse. Vêtu d’un jean et d’un blouson, il arpenta les rues, ignorant les passants éméchés. Chacun faisait la fête à sa manière, mais depuis qu’il avait participé à l’incendie de la librairie de ses parents, il ne touchait plus à une goutte d’alcool, trop conscient de ce que cela pouvait influencer le cerveau et empêcher d’avoir les bonnes réactions. Si seulement il avait été moins lâche… Comment aurait-il pu en vouloir à la population de Reversa de se plier à la loi des anges, à leurs idées, quand lui-même avait été incapable d’arrêter ses quelques potes qui vandalisaient la boutique de ses parents ? L’effet de groupe annihilait souvent les idées de l’individu.
Il eut une petite pensée pour Shaelyn. L’elfe devait fêter le passage à la nouvelle année à sa façon. Il l’avait prise sous son aile, ce petit bout de femme qui se faisait une place dans un milieu d’hommes. Elle semblait fragile, délicate, mais elle avait un fort caractère et savait rappeler à Keith qu’il n’était pas son frère et qu’il était parfois, un peu trop étouffant. Ce qui enchantait Lydia, naturellement. Dés qu’elle pouvait lui mettre des bâtons dans les roues, elle s’en donnait à cœur joie.
Il se retrouva sur la place, attendant le feu d’artifice parmi les autres, levant le nez vers le ciel tandis que tout le monde décomptait les secondes avant minuit.

Mais quand le zéro arriva, ce ne fut pas le feu d’artifices tant attendu qui illumina le ciel. Non, au lieu de cela, une violente déflagration retentit, tandis qu’un vent soufflait l’assemblée. Keith s’accroupit, protégeant son visage de son bras, avant de se redresser, totalement halluciné par le spectacle qui s’offrait devant lui. La mairie avait explosé… Comme cela, sans signes avant coureurs, voilà que le symbole du Gouvernement était parti en poussières, sous les yeux des réversiens choqués. Mais ils n’étaient pas au bout de leurs surprises quand une autre déflagration eut lieu, vers Gallows Path. Mais qu’est-ce qu’il se passait, bon dieu ? La foule ne resta pas longtemps interdite et Keith entendit des agitateurs sonner le glas du Gouvernement en exhortant la foule à chasser les anges, à prendre l’avantage. Etait-ce des résistants qui s’amusaient à exciter la haine ? Cela fonctionna pourtant, sous le regard désolé du lycan qui ne participa pas à cette chasse à l’homme. Ou aux anges. La Résistance ne valait pas mieux que ceux qu’elle chassait. La foule était si versatile, elle qui s’écrasait face aux puissants et suivait le mouvement, attendant de prendre l’avantage pour laisser exploser sa hargne.

Keith rentra chez lui, dégoûté, mais fébrile en même temps. Et maintenant ? Qu’allait-il se passer ? Le Gouvernement était tombé, la Résistance allait prendre les rênes.

Pour le meilleur ?

Ou pour le pire ?


Derrière le personnage
Votre pseudo et âge: Vous vous demandez hein ?
Depuis combien de temps faites-vous du rp?: Plusieurs années
Comment avez-vous connu le forum?: Double compte
Votre impression sur le forum: J'adore *_*
Votre avatar: Ryan Reynolds
Son copyrights: cherrylips
Fréquence de connexion:
Désirez vous un parrain ou une marraine?: Non


Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 14 Jan - 19:27, vous pouvez
Re-bienvenue ! (Ah ah je sais qui tu es ! x) )
Le code est bon je le valide !
On passe sur ta fiche au plus vite !
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 14 Jan - 19:31, vous pouvez
Re-bienvenue =D C'est la flopée des DC ajrd x)
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Perséphone L. Carlton
Slaying the Dreamer
Métier/Etudes : Lieutenant de l'Ordre | Agent de sécurité au Howling casino à temps partiel
Nombre de messages : 8889
Opinions Politiques : L'ordre, alors gare aux mécréants!
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 14 Jan - 19:33, vous pouvez
Re-bienvenue love Bon choix de PV o/


Lost count of the wars You lost count of the score, returned to the trenches each time to fight more. Thought you escaped your nightmare - your curse - to find you were waking from one to a worse. Your living hell, it's right here on Earth.
❝It's night here on Earth❞

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 14 Jan - 19:35, vous pouvez
Re bienvenue sur le fo! love
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Edana J. May
❝ But Still I Rise ❞
Métier/Etudes : Directrice du Reversa's Press Agency
Nombre de messages : 10720
Opinions Politiques : Conseil Aristocrate
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 14 Jan - 19:41, vous pouvez
rebienvenue Keith!

Quel choix *_*

On passe au plus vite sur la fiche!^^


You know I love it when you say you're afraid But you hate it when I'm making you shake Hang the truth from a noose Put a hit man on the loose Now you're countin' on me makin' you dead Shinedown, it all adds up

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Blerim D. Troshani
the Balkan wolf
Métier/Etudes : Aide-cuisinier au Roma's Restaurant
Nombre de messages : 5269
Opinions Politiques : Du moment qu'on lui fout la paix, il fera de même.
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 14 Jan - 19:45, vous pouvez
Rebienvenue!! mrgreen


where are you now ~ These shallow waters, Never met what I needed. I'm letting go, A deeper dive. Eternal silence of the sea. I'm breathing. Alive. Where are you now ? Where are you now ? - © Sian


Eh oui, je mords hmf:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Pompier
Nombre de messages : 1001
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 14 Jan - 20:47, vous pouvez
Merci *_*


You are mine
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Edana J. May
❝ But Still I Rise ❞
Métier/Etudes : Directrice du Reversa's Press Agency
Nombre de messages : 10720
Opinions Politiques : Conseil Aristocrate
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 15 Jan - 19:00, vous pouvez
Te voilà à présent validé Keith!^^

Je comprends mieux le choix du pv on dirait juste qu'il a été fait pour toi! j'adore la compréhension et ce que tu en fais, la façon dont tu te l'appropries *_*

N'oublie pas de remplir ton RP news, ta fiche de relations, ta demande d'opposé (la liste se trouve ici). N'hésite pas non plus à faire des demandes de liens et à ouvrir ta partie communication si tu le souhaites (le téléphone portable, c'est une mauvaise addiction !). Pourquoi ne pas faire un tour à La roue tourne pour bien démarrer le RP ? Trêve de bavardage, à présent le RP et le flood te sont ouverts ! Amuse-toi bien parmi nous ! love


You know I love it when you say you're afraid But you hate it when I'm making you shake Hang the truth from a noose Put a hit man on the loose Now you're countin' on me makin' you dead Shinedown, it all adds up

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le , vous pouvez
Revenir en haut Aller en bas
 

Keith Loan Bethney [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 01. Another study time with you {PV Keith}
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une question d'opposé? :: From The Beginning :: Face Your Demons :: Fiches validées-
Les Petits Plus

What's up?

REFONTE DU FORUM
La découvrir - La suivre

STATISTIQUES:
Anges: 7
Elfes: 7
Humains: 12
Conseil: 5
Prometheus: 3 Avalon: 3
Lycans: 8
Spectres: 4
Vampires: 8
Léviathan: 2
Mithra: 4 Gaïa: 1

Votez pour le forum ♥