AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
Retrouvez nous sur Whispers of Dawn, la V2 de Réversa! :
http://whispersofdawn.forumactif.com/

Partagez | .
 

 FINI- A la une!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 9 Mar - 21:32, vous pouvez
    Un journal avait suffit à redonner un coup de fouet aux dissensions et à la haine envers les Anges. Des révélations qui faisaient exploser les ventes, mais aussi une rancœur que l’Assemblée s’efforçait d’adoucir depuis deux mois. Celle-ci ne pouvait se permettre de laisser dégénérer les choses, les massacres déchiraient la population depuis trop longtemps. Le Consulat avait donc réagi rapidement : chacun réunirait leurs pairs afin de remettre les choses au clair. Trois jours à peine étaient passés depuis la publication malheureuse, les annonces s’étaient faites dans l’urgence. Anciens résistants ou citoyens, la session était ouverte à tout le monde ce vendredi 9 mars, à dix-neuf heures. Au plus de gens participeraient, au plus les Consuls pourraient en sensibiliser.

    Il avait été l'instigateur même de cet article. Il s'était bien imaginé qu'il allait remuer les conversations et qu'il allait devoir s'expliquer mais il n'imaginait pas devoir organiser une conférence pour ce fait. Enfin conférence était un bien grand mot. Séance plénière aurait été plus justifié. Quoiqu'il en soit, le consul lui avait demandé de profiter de l'occasion pour présenter ses excuses et d'expliquer le pourquoi de son geste.

    S'il avait organisé la séance, ce n'était pas lui qui la présidait malgré tout. Et il en était bien content. La salle de conférence de l'Agence de Presse accueillait une bonne centaine de personnes, la plupart n'étant pas vraiment ravi de la situation dans laquelle ils se retrouvaient. Ils avaient été tout autant ciblés que les Anges dans l'histoire. La publication des listes de dons, d'opposés,... Les concernaient en premier lieu. On leur en voudrait toujours pour avoir été si passif à l'arrivée des Anges et à l'acceptation de leur place dans le gouvernement de la ville. Et c'était également cela le but de l'article qu'il avait écrit. Malgré tout, en avait-il eu le droit? Seul l'avenir le dirait.

    Ahren se tenait, droit, fier, debout sur une estrade improvisée et Will poussa un soupir. Son mentor avait tout l'air furieux en réalité, quand il le regardait et il avait de quoi. Mais quand il prit la parole de sa voix assurée, toute trace de colère avait disparue, pour laisser place à un calme absolu.

      " Mesdames, Messieurs... Je pense que nous savons tous la raison pour laquelle nous sommes ici. Chaque Race a été prise en charge par son propre chef... Et en tant qu'ancien Représentant Humain et en tant que Sénateur, j'ai décidé de prendre la parole ce soir."


    Une légère pause marqua le début du discours et Ahren posa ses coudes sur le pupitre avant de continuer.

      " L'article de Monsieur Montgomery fait énormément parler de lui... Surtout dans la population humaine. Les listes publiées ne doivent en aucun cas être une arme pour vous... ni devenir un fardeau pour ceux qu'elles concernent. Nous vous demandons expressément de garder votre calme et de ne pas fustiger les principaux intéressés, ni les collaborateurs de l'Ancien Gouvernement."


    Nouvelle pause, regard appuyé. Un sourire poli se plaça sur ses lèvres avant qu'il ne reprenne.

      " Nous nous chargerons de faire ce que nous devons faire. C'est la base même de notre politique. Et d'ailleurs à ce propos, Riley aurais-tu quelque chose à dire?"


    Le tour de parole était devenu logique, et il se contenta d'adresser un regard à sa chef.

      " Avant de lui laisser la parole, je tiens à vous dire qu'un temps de parole pour toute question vous sera donné."[/b



[b]Tour de rôle


  • Riley J Reid


  • Jude Andrew May


  • Sibylle Evans


  • Sixte A. Balhian


  • Eryn McGraw


  • Edana May


  • Alicia Spencer


  • Anya E. Saighean


  • Seth A.Mackenzie
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 10 Mar - 20:54, vous pouvez
    Furieuse, c'était le maître mot. Riley se tenait droite aux côtés d'Ahren, les yeux plissés mais la tête haute. Tout en elle empestait l'ancienne cheffe de la résistance, mais aussi la nouvelle cheffe de l'Assemblée. Will avait merdé, et par sa faute, tout le monde savait qu'elle possédait un don : celui d'empathie et qu'elle venait à peine de découvrir. Un don qu'elle ne maîtrisait pas, un don aussi capricieux qu'un chat domestique. On savait maintenant qui était son opposé et elle adressa un regard à Jude. Elle maîtrisait la situation, du moins en donnait-elle l'illusion. Du haut de ses un mètre quatre-vingt grâce aux talons, la rousse donnait l'illusion d'être aussi haute que les deux hommes. Elle écouta Ahren, maintenant tout le monde savait aussi pour son don. Will avait merdé, à quoi avait-il pensé ?!

    Elle se retint de justesse de le massacrer, diplomatie et sang-froid et tout irait bien. Elle hocha la tête envers son ancien bras-droit et s'approcha lentement. Au passage, elle posa sa main sur l'épaule d'Ahren. Léviathan, une connerie de plus qu'elle allait devoir gérer. Riley se posa sur l'estrade et parcourut le regard de la pièce, elle vit aussitôt Sixte. Lui aussi, son don avait été dévoilé ainsi que son opposé : Seth Adams. Infirmier vampirique qui l'avait soignée, comme le monde était cruellement petit ! Elle avait son allure habituelle, jean's comme une seconde peau, veste en faux-cuir sous lequel se cachait un haut affolant pour son job de serveuse. Job qu'elle ferait après cette séance d'information.

    « Comme l'a dit monsieur Rechner, les listes ne doivent pas devenir une arme. Les êtres dotés de don ne sont pas des monstres, mais nos frères. J'en appelle donc à votre diplomatie et votre civilité mesdames et messieurs. Vous ne devez pas vous en prendre aux couples d'opposés. »

    Regard lourd de sens à Will et elle toisa de nouveau les gens face à elle. Elle pouvait sentir Jude et leva que plus fièrement le menton, les mains devant elle, les cheveux en cascade de feu, elle avait repris du poil de la bête. Ce nouveau scandale lui donnait la force de se battre, pour ceux qu'elle aimait : Jude, Harald. Pourtant, elle en voulait à Edana, celle qui dirigeait le reversa's paper !

    « Des questions ?  »

    Voix atone, froide, une parfaite cheffe dotée d'une empathie destructrice. Jamais elle ne laisserait quiconque toucher à Jude. Car si on lui dérobait son opposé, alors ce serait la porte ouverte à une guerre destructrice.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 12 Mar - 9:37, vous pouvez
Il avait été extrêmement difficile pour Jude de sortir de l'appartement. Les cours avaient commencé avec sa sœur pour maîtriser son don ou de le tenter. Elle l'avait prévenu, cela était épuisant. La plupart du temps, il s'effondrait sur le canapé de celle-ci ou sur un lit de camp déposé à la va-vite dans une pièce de la maison. Parfois, il poussait ses forces jusqu'au bout pour rentrer chez lui, voir Riley, sentir les odeurs de son appartement, contempler son chez lui, dormir dans son lit, et chercher des vêtements propres. Il avait entendu parler du scandale d'un article d'un résistant, mais cela lui était complètement indifférent. Son état de santé ne permettait pas de regarder plus loin que ses pieds. Pourtant en rentrant, il avait rencontré Riley (et il s'efforça d'avoir bonne figure pour ne pas la toucher plus qu'elle n'était) et ils en avaient parler. A sa demande, il venait la soutenir face à tout le monde.

Alors le voilà, il était là au milieu de la foule, emmitouflé dans de nombreuses couches car la fatigue le rendait frileux. Pas de couleur pour lui aujourd'hui car il n'avait pas le coeur à être visible. La migraine l'assaillait déjà alors qu'il venait de pénétrer dans le lieu. La contemplant, Jude soutenait son opposé. Il sentit qu'il devait prendre la parole, en tant que psychologue, en tant que citoyen de Réversa.

    Ce n'est pas une question, mais une observation. La particularité de notre ville est d'avoir une personne qui est le complément de sa personne. S'en prendre aux opposés revient à s'en prendre à tous les Réversiens. Si des personnes utilisent ces listes pour attaquer des opposés, je leur souhaite de ne pas oublier qu'à tout moment eux ou leurs moitiés d'âme peuvent subir les mêmes tourments. Quant aux dons, si des personnes sont visées pour leur don, cela revient à attaquer une race à part entière; celle des humains avec des talents. Ces attaques reviendraient à perpétrer les mêmes atrocités que nous essayons de panser.


Jude se rendait compte de l'arme effrayante que Will avait offert à tout va. Il venait de donner de la viande à des fauves affamés. Si certains peuvent être tranquille, d'autres comme lui pouvaient devenir des proies faciles. Entendre les pensées de chacun était une arme pour défaire des complots et connaître les vérités cachées.Respirant profondément, il cherchait à ne pas fournir sa peur à son opposée.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 12 Mar - 18:27, vous pouvez
Pourquoi se déplacer ? Dans l’espoir d’en apprendre plus ? Très probablement. Comme tout un chacun dans sa ville natale, elle avait lu le journal. Elle était tombée sur cet article exposant aux yeux de tous les humains possédant un don à Réversa, ainsi que les couples d’opposés. Elle-même avait découvert le sien seulement quelques jours plus tôt, mais cela ne faisait pas de différence : c’était son opposé, point barre. Une réunion avait été organisée à l’Agence de Presse, et elle comptait s’y rendre, pour savoir ce qui serait dit. Après tout, elle possédait un don, contrairement à la plupart de la population. Elle faisait partie d’une catégorie particulière des citoyens de Réversa. Elle avait également entendu parler de Léviathan, et était fortement intéressée, depuis que la Résistance avait refusé de l’inclure dans ses rangs. Peut-être que cette conférence en parlerait également, elle obtiendrait peut-être ainsi quelques renseignements utiles.

Elle écouta attentivement Riley, l’ancienne responsable de la Résistance qui l’avait recalée, et… Son opposé, d’après ses quelques souvenirs de l’article. Tous deux possédaient des dons, tout comme elle. Elle se sentait moins seule, quelque part. Elle n’avait pensé être la seule à être dotée d’une capacité exceptionnelle, surtout dans une ville aussi diversifiée, mais à présent, elle savait l’identité de ses pairs et la nature du talent qui les habitait. Elle était emplie de fierté, à présent, à l’idée d’être ce qu’elle est. Elle n’avait jamais eu honte, mais à présent, elle se sentait libérée d’un poids. Désireuse de réagir aux paroles de Riley et de Jude, elle se leva pour prendre la parole.

« En ce qui me concerne, je suis fière de ce que je suis, fière de mon don. Il m’a toujours aidée à protéger ceux qui en avaient besoin, du temps où je faisais partie de la Police, et encore maintenant. Il a toujours servi à me défendre, et à défendre ceux qui en avaient besoin. Je ne me suis jamais considérée comme un monstre, mais comme une citoyenne respectable de notre chère ville. C’est également dans cet état d’esprit que je m’en prendrai jamais aux opposés, pas plus que je n’aimerais que l’on s’en prenne au mien. Je n’en vois franchement pas l’intérêt. Je m’emploie à protéger notre ville à ma façon, à présent, et je n’ai pas l’intention de changer de ligne de conduite. »
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Géographe
Nombre de messages : 625
Opinions Politiques : Avalon
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 12 Mar - 21:06, vous pouvez

Merde, j'étais dans la merde. À vrai dire, je redoutais réellement l'appel de mes parents, leurs décision. Je savais malheureusement ce qui allait m'attendre. Alors, par simple précaution, je commençais mes sac, regroupant tout dans des cartons. De toute façon, ils ne me donneraient sans doute pas plus d'une heure, alors autant les devancer. Je dérangeais alors ma voisine, une jeune mère de famille en qui j'avais confiance, afin de lui demander de garder mes affaires. Elle accepta bien gentiment avant que je ne parte en direction du lieu de cette magnifique réunion.

Lorsque je fus arrivé, j'écoutais ce magnifique discours en totale décalage avec la réalité. Et Même Riley ne sembla pas faire preuve de bon sens et que dire des deux autres... Je n'arrivais pas à croire que l'on puisse se voiler autant la face. Moi, j'avais le mérite de connaître bien plus de chose sur les habitants de cette ville que ces politiciens. Moi je voyais leurs vies.

«  J'en ai une en effet, vous vivez dans le monde des bisounours ? »

Quelques regards convergèrent sur moi et j'ignorais proprement. Préférant rester fixer sur Riley.

« Ok, nous humain, bas de la chaine alimentaire de Réversa, nous n'allons pas utiliser les informations de ces listes... Je doute fort que toutes les races soient aussi pacifiste. »


Malheureusement, j'en connaissais déjà un qui se ferait presque une joie de me déchiqueté pour atteindre Seth.

« Ma vrai question, c'est de savoir qui a décidé de condamné toute personne possédant un opposé dans cette ville ? Qui a eu une idée de génie ? Franchement ? Cool, on est fier d'être ce que nous sommes, mais combien de temps avant que des humains se fasse tuer juste pour qu'un Lycan puisse atteindre un vampire ou inversement ? Combien de temps ? »

Il fallait être con pour faire ce genre d'erreur, sérieusement !

« Riley, tu es un peu la personne à abattre pour beaucoup de personne ne désirant pas la domination des humains, tu crois sincèrement que personne va s'en prendre à Jude ? Que personne va essayer de t'atteindre à travers de lui ? Combien de temps avant qu'Evannah se retrouve sans mère, car Kyle aura eu des problème de meute et qu'Edana aura trinqué ? Combien de temps avant qu'Anya ou Eryn subissent leurs fragilités communes ? Je ne vous le conseil pas, mais malheureusement, à mes yeux, nous sommes, passez-moi l'expression, dans la merde.  Et si j'ai été capable de retenir la moitié de vos opposé en une lectures, je n'imagine même pas ce que quelqu'un de mal aviser avec la liste constamment sous les yeux peut faire. »

Mes yeux avaient navigué dans la salle pour finalement s'arrêter sur Anya. Lui faisant un maigre sourire, je revenais à Riley, la fixant en espérant qu'elle prenne conscience de l'énormité des propos qu'ils venaient de tenir.



Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 15 Mar - 0:52, vous pouvez
    Cet article venait tout juste de paraitre, et pourtant il avait déjà fait couler beaucoup de paroles, et causé beaucoup de bruit. Partout dans la ville on n’entendait plus que ça. Ces listes. Ces opposés, ces dons. Et ce que chacun pourrait en faire… Quelle connerie que Will avait fait là. Il voulait déclencher la guerre ou quoi ? S’était-il au moins rendu compte des conséquences de son article ? Avait-il prévu tout ça ? Toujours est-il que maintenant s’était fait et que plusieurs réunions avaient été organisées. La jeune femme se rendait d’ailleurs à celle des humains, à l’agence de presse. Elle sentait qu’il allait y avoir de l’ambiance et qu’elle n’allait pas s’ennuyer. Elle n’avait pas tort. Elle alla prendre place sur une des chaises en arrivant, regardant autour d’elle. Elle reconnut très vite beaucoup de têtes dont Riley, Edana, Jude, et remarqua même son opposée, Anya. Elle n’eut le temps d’aller rejoindre personne, Arhen venait de prendre la parole. Elle l’écouta attentivement, puis écouta Riley qui lui succéda. Ils avaient beau dire, Riley restait aux yeux d’Eryn la femme la plus compétente pour le poste de consul, tout comme elle l’avait été pour le poste de chef de la résistance. Elle était faite pour ça, et ça se voyait. Elle avait du charisme, et de l’assurance, tout ce que la jeune femme n’avait pas.

    Ce fut ensuite au tour de Jude de prendre la parole. Il rejoignait l’avis des deux autres, comme quoi il ne fallait pas se servir de ces listes. Evidemment, qu’il ne le fallait pas… Elle voulut prendre la parole, mais décida finalement d’attendre encore un peu… Ce fut une jeune femme qu’elle ne connaissait pas qui la prit à sa place. Mmh… Juste un avis comme quoi elle ne ferait rien. Malheureusement, tout le monde n’était pas des citoyens modèles comme elle semblait se décrire. La rage était encore au fond des cœurs, prête à exploser. Elle ne demandait souvent qu’à sortir, et Will lui en avait donné le moyen.

    Ce fut l’intervention de Sixte qui la fit revenir sur terre. Un monde de bisounours ? Elle tourna vivement la tête vers lui se demandant se qu’il lui prenait. Elle ne le connaissait pas mais il attira son attention. Bas de la chaîne alimentaire… C’est vraiment comme ça qu’il voyait la vie ? Eryn le plaignait… Vraiment… Sa vie ne devait pas être rose tous les jours s’il la voyait comme telle… Elle attendit la fin de son petit discours pour se lever à son tour.

    « Effectivement si tout le monde pense comme toi ça ne va pas le faire… Si personne ne se fait confiance, alors oui on est effectivement on est tous dans de beaux draps… Encore plus qu’en ce moment. Mais nous avons tous été réunis, et j’espère pour tous nous dire que personne n’utilisera ces informations. Inutile de le dire, je sais ce que tu penses. Le monde des bisounours. Je suis d’accord, surement certains reversiens seront tentés d’utiliser cette liste. Moi-même je pourrais très bien en avoir envie. Mais en avoir l’idée et le faire n’est pas du tout pareil. On ne sait pas, on ne peut pas savoir qui s’en servira et qui les ignorera. Alors oui, ces informations n’auraient jamais du sortir du placard. Mais maintenant que c’est fait, il va falloir faire avec. Apprenez-les si ça vous enchante. Mais rappelez-vous de ce qu’à dit Jude. Si vous vous en servez, alors rien ne dit que vous vous en sortirez indemnes… Je vous conseille donc de ne rien faire… Mais ceci n’est que mon avis, bien entendu. »

    Elle se rassit à sa place, après avoir jeté un regard à Will, puis à Riley. Elle n’avait jamais été à l’aise en publique, et cela n’était pas prêt de changer. Elle avait l’impression de dire n’importe quoi.




[HRP : Désolé si j'ai dis des trucs mauvais, j'arrivais pas, et j'dors à moitié XDD Donc dites si ça va pas, je changerai XD]
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Edana J. May
❝ But Still I Rise ❞
Métier/Etudes : Directrice du Reversa's Press Agency
Nombre de messages : 10721
Opinions Politiques : Conseil Aristocrate
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 15 Mar - 13:15, vous pouvez
Furieuse. C'était à proprement parlé l'état dans lequel la brune se trouvait actuellement. Assise sur sa chaise, Evannah dans son couffin juste à ses côtés, la demoiselle s'était installée non loin de Sixte et de Jude, dans le but évident de les soulager tous les deux. La mâchoire violemment contractée et les yeux assassins, elle fixait Will, son employé. De quel droit avait-il eu le culot de passer outre ses ordres? Bien sûr qu'elle n'avait pas accepté qu'un tel torchon paraisse... Surtout quand son nom se trouvait dans ladite liste. Comment d'ailleurs? Darian avait pris soin de tout effacer... Pour que ce genre de choses n'arrivent jamais et qu'elle en soit protégée.... Mais le nom du coupable lui apparaissait comme une évidence même alors que le nom de Nathaniel Barron se glissait dans son esprit. Connard fini, l'avoir larguée comme une crétine, enceinte, n'avait donc pas été suffisant? Il avait fallu qu'il l'enterre jusqu'au bout?

Son regard ne décolorait pas, tandis qu'elle écoutait cependant les autres intervenir. Elle-même avait croisé les bras dans une attitude fermée, ce qu'elle était assurément. D'un côté, elle comprenait qu'avec un tel sujet son employé ne l'ai pas écoutée... Dans une autre position sans doute aurait-elle elle-même fait la même chose. Sa main se glissa sur le ventre de sa fille, et elle ferma un instant les yeux avant de les déplacer vers Riley, qui elle-même n'avait pas l'air super heureuse de tout cela. Devant le silence gênant qui s'installait, la brune prit la parole.

" Je suis la directrice de ce journal. Et comme vous l'avez remarqué, je ne suis pas spécialement épargnée dans cet article. Malgré tout, je suis d'accord avec Sixte... Peu importe qu'on nous dise ou pas de ne pas nous en servir, certains ne s'en priveront pas. On nous verra comme des monstres, des abominations de plus dans cette ville. Jusqu'à présent nous avons été protégé et ce n'est plus le cas. Mais combien d'entre nous ont pu être lassés de devoir gérer un don sans pouvoir en parler clairement? Malgré cela, je tiens à spécifier que j'étais particulièrement contre la parution de cet article. Néanmoins, j'en prendrais toutes les responsabilités nécessaires... Et si dans le futur il devrait s'avérer qu'il y ait des désagréments d'ordre matériel, je m'assurerais de faire un geste... Et je m'excuse devant vous tous pour cette situation plus que gênante..."

Oh oui, situation très gênante. Son regard glissa sur son frère, se demandant s'il se sentait bien ou pas... Que leur réservaient les prochains jours? Rien de bon, clairement... Et ce n'était rien en face de ce que sa mère allait lui faire subir.


You know I love it when you say you're afraid But you hate it when I'm making you shake Hang the truth from a noose Put a hit man on the loose Now you're countin' on me makin' you dead Shinedown, it all adds up

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Directrice d'un garage
Nombre de messages : 248
Opinions Politiques : Agnès Fisher
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 16 Mar - 13:57, vous pouvez
Bon, on ne pouvait pas dire qu'Alicia sautait de joie. Bien au contraire, sa mine renfrognée disait assez long son désagrément, déjà de se retrouver là, quoique ça, c'était elle qui l'avait décidé, ensuite d'avoir vu apparaitre son nom dans un journal.

Assise, battant d'un pied une mesure imaginaire, les bras croisés, elle levait un regard insondable sur l'Assemblé réunie devant eux. La Consul, rien de moins, quelques bras droits en plus. La fête ! Et bien sur, il fallait garder son calme et son sang froid. La question des opposés ne la concernait pas vraiment, pour la bonne et simple raison qu'elle n'en avait pas. Mais elle pouvait comprendre les craintes de chacuns. Un espoir de paix et de confiance était un peu illusoire, aussi ricana-t-elle doucement. Elle était plutôt d'accord avec l'analyse qu'avait fait le jeune homme assis un peu plus loin. Quand a Miss May, et bien ma foi, un journal avait pour vocation de révéler les secrets enfouit, elle était aussi touchée qu'eux tous, c'était déjà pas mal qu'elle en assume les conséquences.

Finalement, elle leva la main, attirant l'attention sur elle :

-Sans vouloir être vexante, je crois qu'on est tous nés ou presque ici. Le bizarre ça fait partit de la ville. Je n'ai pas d'opposés alors quelque part, je crains sans doute moins que vous. Mais tous, vous savez très bien qu'espérer que personne ne se serve de cette liste est impossible. Peut être pas moi, peut être pas vous, mais quelqu'un le fera. Juste parce votre chien a fait pipi sur son bout de pelouse par exemple. Ce genre de déviance c'est déjà vu. Que les humains se fassent confiance, c'est très joli mais utopique. Depuis la chute des Anges, Reversa n'a jamais été aussi instable, agressions, incendies et moi, tout ce que je vois, c'est que c'est toujours les même qui trinquent. Vampire et Lycan se tapent dessus, mais nous, on est prit en plein milieu et combien d'humain en ont profité ? Il ne faut pas se leurer, on est les plus fragiles et on fait de parfaits dommages collatéraux. Que les chef de race se mettent d'accord n'empêchera sans doute pas un sous fiffre d'agir sans lui demander son avis. Certains de nos dons sont dangereux et il serait facile de se faire une petite armée d'humain et de les forcer a les utiliser pour X ou Y raisons. Comme faire pression vis à vis de l'opposé. Si au moins l'Assemblé pouvait garantir notre sécurité mais c'est loin d'être le cas lorsque l'on voit la ville presque a feu et a sang chaque nuit. Alors la question, c'est que comptez vous faire ?

Et puis, elle se tut, croisant les chevilles devant elle. Chacun avait le droit d'avoir son opinion non ? Son avis sur la question aussi certainement.



This man is mine.
Et si tu n'as pas compris ma clé de 30 le fera pour moi.
(c)LUCKYRED.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Resa Sharpe
❝ a small, safe place in a troubling world ❞
Métier/Etudes : Consultante en psychiatrie
Nombre de messages : 5470
Opinions Politiques : Prométheus
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 16 Mar - 16:25, vous pouvez
Le plus drôle dans tous ça, c'est qu'elle ne ressentait plus rien. Et dans un sens, ce manque de réaction l’inquiétait un peu, quelque part au fond d'elle : elle aurait être furieuse, ou désespérée, ou même un petit peu triste, mais non rien. Rien d'autre qu'une horrible sensation de vide qui ne variait pas. L'article, elle n'en avait pas appris le contenu par sa lecture, son père lui en avait fait un résumé très détaillé en hurlant, avant de conclure qu'il ne voulait plus jamais la voir dans sa maison. Elle s'était défendue, évidemment : elle n'était pas comme lui, elle n'avait jamais prétendu soutenir les Anges comme lui, mais pour avoir répondu, elle avait gagné un joli hématome qui fleurissait d'une intrigante couleur violette sur le haut de sa joue. Et tandis qu'elle écoutait distraitement les autres, qui comme elle avaient décidé de venir à cette réunion, parler de ce que cet article allait faire comme dégâts dans leur vie, Anya attendait son tour, la joue à moitié cachée par sa main, en essayant de voir ce que ça allait entraîner à présent cet article pour elle, répondit à Sixte par un faible sourire et guettant Eryn des yeux, pour voir ce qu'elle en pensait, juste pour s'occuper l'esprit qui désespérément vide d'arguments, de plaintes ou de requêtes.

Car la réponse c'était rien. Rien qu'il n'ait déjà fait. Cet article, cette petite bombe en fait, avait déjà fait tous les dégâts possible dans sa vie. Elle qui tenait vaillamment le coup depuis le Nouvel An, quelques mots, du papier et un peu d'encre tout ce qui lui permettait de ne pas sombrer était détruit. Tout, envolé. Elle n'avait plus qu'un hématome et un sac avec quelques affaires. Alors les dégâts qu'il pouvait toujours lui causer,..

† Je suis d'accord. Depuis quand est-ce qu'on peut se faire confiance, à nous, humains, pour ne pas se servir de quelque chose qui va assurément faire le plus de mal possible ? En général, on est bon qu'à ça de toute manière. †

Elle avait dit ça d'une voix atone, sans même relever les yeux, presque dans sa barbe. Après tout, qui voulait son avis ? Malgré les efforts d'Ariane, les gens qui la connaissait la considérait toujours comme une ancienne collabo ...

† J'ai juste une question pour Montgomery en fait : Qu'est ce que ce vous espériez retirer de cet article ? Sincèrement ? Toute la ville est comme un tonneau de poudre depuis le Nouvel An. Vous pensiez que les gens allaient simplement le lire et dire "Ouh, les vilains anges, c'est vraiment pas bien ce qu'ils ont fait " ? Parce que dans mon cas, il faut vraiment que je vous remercie, non seulement je devais me méfier jusqu'ici des vampires et loups-garous, mais maintenant je dois aussi me méfier des autres humains. Donc, est-ce que vous avez réfléchi aux conséquences de cet article ou vous avez considéré que tous ceux qui étaient sur cette liste pouvaient être sacrifiés dans votre lutte contre les Anges ? Franchement, ça m'intrigue vraiment. Je suis aussi curieuse que ma voisine de savoir ce que, concrètement, vous allez faire pour éviter que la poudrière explose. †

Anya termina avec un simple sourire poli et la tête haute, ignorant royalement les quelques regards curieux sur sa joue, au contraire, si ça pouvait réveiller ceux qui croyaient qu'ils allaient parfaitement pouvoir gérer la situation, elle préférait l’exposer pour le faire comprendre que ce qu'ils redoutaient tous ... Ca avait déjà commencer, dès la publication de l'article. Elle s’inquiétait juste, intérieurement, de n'avoir rien ressenti dans sa tirade, rien qu'une lassitude extrême.


« You learned to run from what you feel, and that's why you have nightmares. To deny is to invite madness. To accept is to control. » ― Megan Chance © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 18 Mar - 17:44, vous pouvez
Seth avait été convié à cette réunion, non pas en tant que journaliste, mais en tant que citoyen ; la situation par ailleurs le troublait, et, assis à sa table sans se soucier réellement de qui l’entourait, il tapotait machinalement du bout de l’ongle la surface de bois dans un bruit léger, régulier, et sans doute formidablement agaçant pour ceux qui étaient près de lui.

Son père et Edana avaient merdé, il n’y avait pas d’autre mot pour expliquer la cacophonie de chuchotements dans la salle de conférence de la Press Agency. Seth avait beau maîtriser à la perfection les arts du discours, cette fois, il ne pouvait plus envelopper de beaux mots la réalité de ce qui se déroulait sous ses yeux. Il était probablement l’un des premiers à avoir ouvert le journal, le jour de la publication de cette édition désormais sinistrement historique. Après tout, il était le fils du propriétaire du journal, et il y avait toujours un exemplaire avec le plateau de son petit-déjeuner, chaque matin, à huit heures.

Il croyait Edana quand celle-ci disait qu’elle était contre la publication d’un tel article ; après tout, même si la jeune femme possédait la Press Agency, c’était Oliver Mackenzie qui gardait le monopole sur le Réversa’s Paper. A quoi son père avait-il pensé en acceptant de publier l’article de Will Montgomery, comme le demandait présentement la jeune femme aux cheveux sombres et courts qu’il distinguait non loin ? A la vérité, il connaissait déjà la réponse : sans nul doute, Oliver avait trop d’expérience pour ne pas savoir que s’il voulait vraiment déclencher un mouvement de foule, une révolte, il lui faudrait apporter des preuves de la traitrise du gouvernement.

- La révolution. C’était ça qu’ils voulaient. La population ne se serait pas insurgée si cela n’avait été que des accusations en l’air. Il leur fallait des preuves irréfutables, accablantes. Les listes.

Son père aurait-il réagi de la même manière si Seth avait été sur les listes, si la fortune des Mackenzie avait permis de dévier l’attention des autorités quant aux rumeurs qui circulaient peut-être sur son fameux don ? Sans doute pas, non. Oliver aurait tué pour assurer sa protection, mais Seth pensa que son père aurait dû songer davantage aux conséquences de cette publication ; à moins qu’il y ait songé et qu’il est estimé que le jeu en valait la chandelle ? Il aurait eu besoin d’une aspirine, là, maintenant. Il sentait ses yeux tourner au bleu au fur et à mesure que l’envie de plonger dans la fraîcheur réconfortante de l’Ether l’envahissait.

- Je ne crois pas que la question soit de décider de notre position par rapport à la publication. Il est clair qu’en dépit de la bonne volonté de l’ensemble à ne pas vouloir se servir de ces listes, il y aura des exceptions. Certains des pouvoirs révélés…

Son regard s’attarda machinalement sur Edana. Il avait vu le nom de la jeune femme dans le journal avec l’intitulé de son don, et il avait ressenti à son égard encore un peu de cette profonde antipathie qu’avait soulevé en lui l’idée que son père ait jugé utile d’établir un partenariat entre le Réversa’s Paper et la Press Agency. Cette fois, en revanche, l’antipathie était mâtinée de suspicion, amère, acide. Edana avait-elle manipulé Oliver pour le convaincre d’investir dans sa société ? Prévoyait-elle sournoisement de le persuader de lui céder le Réversa’s Paper et peut-être même le reste de son empire – son héritage à lui – bien au-delà des frontières réversiennes ? Seth comprenait mieux que quiconque l’objet d’une telle réunion ; lui-même se flattait, en tant qu’humain touché par un don, de ne pas juger ceux qui étaient aussi affectés que lui, mais Edana avait pourtant réussi à éveiller sa défiance. Si lui-même se méfiait de ses pairs, qu’en serait-il des humains ordinaires ?

- Certains des pouvoirs révélés, continua-t-il d’un ton machinal, ne manqueront pas d’éveiller la peur, voire l’hostilité des humains sans don. Pour les opposés dont l’attache a été rendue publique, il est évident qu’ils courront un danger si on cherche à atteindre leur lié à travers eux. La question n’est donc pas de savoir si ceux figurant sur ces listes courent des risques dans la population humaine mais plutôt de décider comment ces risques doivent être contrés, pour ceux d’entre eux dont les pouvoirs ne leur permettraient pas d’échapper à un quelconque danger.

« Eux », pas « nous ». Seth n’était pas assez fou pour avouer détenir un pouvoir alors qu’il avait eu la royale chance de ne pas découvrir son nom sur les registres, même si, sans doute, ceux d’entre les personnes présentes qui auraient pu avoir accès à son esprit – à nouveau, il éprouva une montée de ressentiment à l’égard d’Edana – ne seraient sans doute pas dupés longtemps.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 19 Mar - 18:27, vous pouvez
    Il était resté sagement assis sur le côté, presque comme un enfant pris en faute. Inutile de chercher à ramener l'attention sur lui, il se doutait que Riley et Ahren allaient finir par l'écharper vivant s'il bougeait ne serait-ce qu'un seul de ses petits orteils d'humain dégénéré. Sa jambe bougeait cependant par automatisme, trahissant une certaine nervosité, qui ne lui était pas forcément commune. Les regards étaient pour la plupart tournés vers lui, et ce qu'il y lisait était loin d'être un témoignage de grande affection. L'hostilité régnait dans les rangs humains et il ressentit une once de culpabilité à l'idée que tout cela était sa faute. Humectant ses lèvres et déglutissant difficilement, il croisa les bras et les jambes, espérant malgré tout rester digne dans cette situation plus que précaire. Un soupir inaudible franchit les lèvres du Ricain, tandis qu'il les entendaient tous s'exciter sur ces fameuses listes. Mais ils ne se rendaient pas compte de ce qu'ils ne voyaient pas! Son article ne se contentait pas d'énoncer bêtement des listes mais de pointer tout ce que les Anges avaient mal fait... Justement pour que cela évite d'être bêtement recommencé. Mais non ces crétins congénitaux ne retenaient que ce qu'ils voulaient bien retenir.

    Un coup d'oeil d'Ahren dans sa direction et le journaliste comprit qu'il allait devoir enfin passer devant tout le monde. Tirant sur sa chemise pour qu'elle ne plisse pas, le jeune homme se leva et prit place derrière le pupitre, tout en s'éclaircissant la gorge avant de prendre la parole.

      " On attend de moi que je vous fasse des excuses publiques. Je n'en ferais rien. J'assume pleinement les conséquences qu'auront cet article."


    Il posa ses deux mains sur le pupitre et souffla.

      " Non je n'espérais pas, si telle est votre question sous-entendue, que cela mette la ville à feu et à sang. Seulement, nous ne devons pas faire les mêmes erreurs. Les Anges sont toujours là, et il est bon de rappeler ce qu'ils ont fait. Et ce qu'ils savent sur nous également. Pensez bien qu'ils ont retenu chacun des noms sur ces listes. Ces gens avaient besoin également de savoir la menace qui peut peser sur eux! Vous imaginez vraiment qu'ils vont se contenter de rester les bras croisés alors qu'ils ont toujours ces informations bien en mémoire. On a récupéré des dossiers mais qui nous dit qu'eux-mêmes n'ont pas pris les devants avant d'être renversés? Et combien de temps avant qu'ils ne les utilisent ces informations? Cet article a avant tout été écrit pour vous prévenir, vous mettre en garde, pas pour vous acculer les uns face aux autres. Pour cela c'est votre propre décision, pas la mienne ni celle du journal ou de l'agence."


    Humectant à nouveau ses lèvres et craquant légèrement la nuque pour se détendre il reprit.

      " Je suis navré des désagréments que cela vous cause. Mais ces listes ne sont pas là pour faire du mal aux gens... Juste pour vous rappeler que vous avez été listés par des gens qui ont commis des atrocités innommables et que même s'ils semblent être soudainement devenus des agneaux, ils restent tout de même un potentiel danger."


    Il adressa un regard désolé à Riley et Ahren, avant de retourner s'asseoir... La soirée allait être très longue.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 19 Mar - 19:04, vous pouvez
    Riley perdait pied, elle regardait les gens, les écoutait, leurs émotions la frôlaient, l'entouraient, la pénétraient. Un instant elle ferma les yeux et son esprit s'ouvrit, un appel à l'aide, un seul :

    Jude, aide-moi.


    Elle savait qu'il pouvait utiliser son don, mais aurait-il l'esprit ouvert ou l'appel tomberait-il dans le néant ? Lentement, Riley ouvrit les yeux. Qu'allaient-ils faire ? Discuter, en premier lieu, et ce n'était pas pour rien que chaque représentant de sa race avait pris à parti son peuple. Ensuite il y aurait des réunions, des cellules de crises, bien évidemment. La rousse inspira longuement, laissant Will donner son avis. C'était un brave type, mais en voulant montrer quelque chose, il avait donné une arme. Riley avait confiance en les citoyens mais à présent c'était une arme que n'importe qui pourrait utiliser, pour n'importe quoi.

    « Pour répondre à la question que certains se posent : ce qui va être fait ? En ce moment chaque représentant parle du problème avec ceux de sa race. Soyez sûr que des réunions seront faites au sein de l'Assemblée et que nous allons nous occuper du problème. Certains ont raison, les opposés font parti de notre histoire, notre patrimoine. S'en prendre à un opposé ? Certains hésiteront, y rêveront mais ne le feront jamais et pour une raison : chacun possède un opposé. »

    Riley les regarda, leur laissa comprendre ce qu'elle disait, sous-entendait. Les anges avaient toujours su l'existence des couples d'opposés mais très peu avaient osé s'en prendre à eux. Les opposés étaient ce que les habitants chérissaient le plus au monde. Rien de mieux que de toucher au patrimoine pour voir la population se battre. La rousse restait droite malgré sa fatigue, elle se sentait prête à s'effondrer mais tenait bon, encore. Juste quelques instants, elle préférait les laisser parler que se fatiguer pour rien, c'était son credo.

    « Will a raison. Des atrocités ont été commises et c'est pour cela que nous avons renversé l'ancien gouvernement. Mais n'oubliez jamais ceci, pas tous les anges n'étaient au gouvernement, ils ne sont pas tous des êtres dénués d'empathie. Nous n'oublions pas ce qu'ils nous ont faits, nous n'oublieront jamais mais ne les attaquez pas. Ne vous mettez pas dans une situation où vous pourriez mourir. Nous réglerons aussi le problème vampire lycan. Ce n'est que provisoire, en attendant, restez prudents. »

    Ils ne pouvaient pas accomplir un miracle en si peu de temps. Ils devaient régler les choses, étape par étape. Léviathan venait de leur mettre des bâtons dans les roues, et ils risquaient de créer une nouvelle forme de vendetta. Riley refusait de les condamner, car rien n'était tout blanc ou tout noir. Elle posa son regard sur Edana, c'était probablement grâce à l'humaine qu'aujourd'hui elle parlait et pensait ainsi. Au lieu de tuer chacune de ces larves, de les torturer, de les réduire à néant. Elle en mourrait d'envie mais ne le ferait jamais. Elle ne s'abaisserait jamais à leur niveau, plutôt mourir.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 21 Mar - 11:46, vous pouvez
Les gens parlaient tour à tour, témoignant leur envie de ne pas utiliser ces informations contre autrui, accusant les plus "naïfs" à leur goût de ne pas se révolter envers ce qui a été fait, dévoilant les premières conséquences de la situation. Jude avait un mal de tête innommable et ne supportait pas les discours pour ne rien dire de la plupart des personnes. Il se contint particulièrement quand un homme menaça à demi-mot son opposée. Son attitude devint des plus froides et son regard pourrait tuer si il en avait la capacité. La tension montait en lui, et il sentait qu'il ne contrôlait plus du tout son pouvoir. Les pensées de chacun l'envahissaient trop brutalement. Fermant les yeux, il se concentra sur sa respiration puis sur les mécanismes cérébraux pour fermer toutes les portes d'accès à son cerveau. Il conserva une connexion avec son opposée pour constater s'ils pensaient la même chose des personnes autour de lui et pour observer ce qui pourrait être un danger pour eux deux. Ainsi, il l'entendit clairement l'appeler au secours. Tournant immédiatement la tête vers elle, il tenta de faire le vide et de faire ressortir le maximum de sentiments d'apaisement pour qu'elle s'en nourrisse et tienne le coup. Cette réunion leur coûtait beaucoup et ils n'allaient sûrement pas rester très longtemps. Du coup, pour abréger un peu ce qui pourrait s'éterniser en un débat de moral, Jude reprit la parole.

    Comme l'a très bien fait remarquer une des dernières personnes à avoir parlé, ce n'est pas le quand qui est important. Nous sommes tous réunis ici pour parler de ce problème, pas pour débattre de la notion de bien et de mal, pas pour ressasser les horreurs commises par les anges, pas pour parler des tords de l'humanité ou des autres espèces. Certes, ce sont des points à prendre en compte mais cela ne fait pas tout. Nous sommes ici, justement pour tenter de s'unir face aux conséquences de cet article, qui pour une fois touche toutes les espèces y compris les anges. Dans les listes, les anges apparaissent aussi et ne peuvent faire bande à part. Maintenant que chacun a pu dire ce qu'il pensait de la situation qu'il a pu cracher son venin auprès de l'auteur de l'article, nous pouvons peut-être s'atteler à ce qui est le plus important: proposer des solutions pour se protéger. Pour ma part, il y a plusieurs niveaux à prendre en compte: le gouvernement, où Riley nous a communiqué ce qu'ils comptent faire. Il y a un niveau individuel: il me semble important de ne pas oublier qu'il faut prendre des mesures pour se protéger soi-même et des mesures pour ne pas dévoiler trop d'informations concernant ses habitudes de vie. Enfin, il y a un niveau groupal, je le nomme en dernier, car il me semble le plus important. C'est maintenant, dans cette assemblée, que nous pouvons d'ores et déjà, nous unifier afin de s'entraider. Si il y a des personnes qui sont dans une situation critique, nous pouvons voir ici pour les aider à avoir des alternatives comme un toit pour quelques nuits. Bien sûr, le but n'est pas de former une armée contre les autres espèces, car les membres du gouvernements tentent d'apaiser les tensions, mais plus un groupe d'entraide et de soutien et de défense si cela est nécessaire.


Le psychologue savait qu'il n'allait pas faire l'unanimité, mais ses idées pouvaient amener à dévier le débat et à ouvrir les conversations. Enfin, c'était ce qu'il espérait.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 21 Mar - 20:07, vous pouvez
Toute sa haine venait de disparaître d’un coup. Tout son ressentiment envers ceux qui étaient responsables des atrocités commises dans sa ville, elle comprenait enfin qu’elle avançait dans la mauvaise direction. Elle qui avait dû quitter son emploi, qu’elle adorait, pour ne pas devenir ce qu’elle cherchait à combattre. Elle qui avait du coup décidé de se venger en essayant de devenir résistante, en vain. Elle qui avait eu l’intention de rejoindre le Léviathan pour se débarrasser une fois pour toutes de ces créatures nuisibles… Elle avait fini par rencontrer une exception qui confirmait la
règle, mais sa croisade ne s’était pas terminée pour autant.
Et voilà qu’elle venait enfin de comprendre. Tuer quelqu’un, c’est prendre le risque de tuer l’un des nôtres. Et cela allait totalement à l’encontre de ses convictions, les mêmes convictions que depuis toute petite, lorsqu’elle avait protégé son camarade de lycée. Ses mêmes convictions qui l’avaient faite rentrer dans la police par la suite, les mêmes qui l’avaient poussée à en partir pour ne pas participer au massacre des lycans. Protéger la population réversienne était toute sa vie. Comment avait-elle pu être aussi aveugle ? Comment avait-elle pu se laisser à se point entraîner dans ce désir de fausse justice ?

Oui, ce qu’ils avaient fait était impardonnable. Oui, certains méritaient sans doute la mort, et bien pire. Pourtant… Elle réalisait à présent toute la portée de cette simple pensée : ceux qui tuaient des anges, ou n’importe qui dans Réversa, risquaient d’anéantir un proche, un innocent. Mais… A présent que les listes étaient révélées, l’on pouvait savoir précisément qui attaquer grâce à qui. C’était… Immonde. Et cela n’allait pas se passer de cette façon. Elle ferait ce qu’elle a toujours fait : aider les autres.

« J’ai réalisé grâce à tout le monde une chose importante : nous sommes tous des citoyens de la ville, humains comme anges, et même si je ne cautionnerai jamais ce qu’ils ont fait, je suis d’accord avec mademoiselle Reid : il vaut mieux éviter les attaques sur eux, ils auront ce qu’ils méritent en temps et en heure. Je pense également que nous devons commencer à proposer des solutions pratiques et concrètes. Que nous ayons un don ou pas, nous sommes tous des humains, et faisons partie des races les plus vulnérables de la ville, comme il a été dit. Si je puis apporter ma maigre contribution à chacune et chacun, ce sera avec plaisir, à condition que tout le monde, ici au moins, soit solidaire. Je donne des cours d’auto défense, pour justement essayer de minimiser l’impact des attaques nocturnes sur nous, et ce depuis quelques mois. Je ne prétends pas pouvoir nous sauver, mais au moins donner un moyen de ne plus être totalement vulnérable. Je veux bien admettre tous ceux qui voudront bien de l’aide que je peux leur apporter. »

Elle ne savait pas si son message passerait comme elle le souhaitait, mais elle avait au moins proposé son aide, dans le domaine qui lui correspondait le mieux.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Géographe
Nombre de messages : 625
Opinions Politiques : Avalon
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 24 Mar - 16:55, vous pouvez
J'étais heureux d'entendre d'autres voix s'élever et s'exprimer de la même façon que moi. Toutefois, il était certain que beaucoup n'étaient pas conscient de ce qui leurs faisaient face. Beaucoup se voilaient la face. J'avais de plus en plus envie de rire . Ils n'étaient pas sérieux ? Je l'espère du moins. Ce qui venait de se produire allait détruire ma vie, et je ne voyais aucune raison valable pour l'avoir fait. C'était de la folie à mes yeux et bien que toute leurs idées puissent paraître alléchante... Elles ne me seraient d'aucun secours.

Nous n'étions qu'humain, et malheureusement nous ne pouvons rien face à un lycan enragé. J'étais jeune, jeune et insouciant aux yeux de tous. Mais moi, j'étais certain que rien ne se passerait comme ils l'entendaient. Et je ne savais même pas comment ils pouvaient croire en leurs mots. Un groupe d'entraide ? Et puis quoi encore ?! Je n'arrivais pas à croire qu'ils soient assez naif pour se laisser prendre.

« Franchement, j'aimerais être aussi optimiste que vous, mais pour ma part, je préfère éviter de croire au père Noël. »

Secouant un instant la tête je repris.

« Si vous considérez cette liste comme négligeable, si vous croyez pouvoir limiter ses répercutions, c'est parfait. Mais il y a une différence entre croire et réussir. Pour ma part, je ne suis qu'un gamin qui connait juste le passé et capacités des habitants de cette ville, mon avis est négligeable, ou pas. »

Me levant alors, je partie de cette pièce. Autant aller se suicider maintenant, car vu comment c'était parti, je doutais fort que de vrai décision soit prises. Et puis de toute façon, il était préférable que je mette toute mes affaires en ordre afin de ne pas trop en baver lorsque mes parents décideront de faire de moi un paria sans logement.

Je les laissais donc ensemble, se suicider gaiment alors que je rentrais chez moi en traversant Reversa presque vide. C'était vraiment perturbant de ne voir personne. Le calme avant la tempête.


[J'ai préféré partir étant donné que j'ai vraiment la masse de projet à finir pour mes exams et donc j'ai peur de ralentir le rythme plus qu'autre chose]


Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Edana J. May
❝ But Still I Rise ❞
Métier/Etudes : Directrice du Reversa's Press Agency
Nombre de messages : 10721
Opinions Politiques : Conseil Aristocrate
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 31 Mar - 14:16, vous pouvez
Son regard passait d'un coin à l'autre, repérant les expressions des membres présents dans la salle. Son frère lui semblait nerveux, trop, et même si elle ne s'était pas assise à ses côtés, elle pouvait le sentir. Un soupir, certainement pas le premier et certainement pas le dernier, s'échappa de ses lèvres pour venir s'échouer sur la nuque de la personne assise devant elle. Ses yeux ne cessaient de scruter la foule assemblée dans la salle de conférence et déjà la jeune femme pouvait sentir une animosité croissante envahir l'espace. Comme elle l'avait prévu à la suite de l'article, deux camps se créaient et cela n'annonçait vraiment rien qui vaille à ses yeux. L'attention de la brune fut détournée par Sixte qui se levait, fit un petit speech qui lui laissa un arrière-goût amer en bouche. Même si Edana avait été touchée de voir qu'il s'inquiétait de son sort et de celui de sa fille, elle ne parvenait pas à être entièrement d'accord avec son ami. Une fois la porte claquée, le silence pesant s'installa et la brune déglutit difficilement. Son regard se glissa dans celui de Riley, comme par intuition, et la jeune maman se risqua à lui faire un sourire doux, avant de prendre la parole.

" Je ne dirais pas que Sixte a entièrement raison, mais il marque un point sur certaines choses. N'oublions pas que nous vivons à Réversa, et que Réversa n'est pas connu pour sa paix intérieure, tout au plus la ville n'a subi que quelques accalmies. Comme il l'a soulevé... Nous avons tous des ennemis et ils seront ravis d'utiliser cette liste pour nous faire du mal. C'est pourquoi l'idée de Jude est intéressante. S'entraider est la meilleure des solutions, ou alors autant stopper cette réunion et que chacun parte de son côté. Créer un comité d'entraide, où chacun se protégerait, donnerait un coup de mains à ceux qui en ont besoin, laisser les autres en apprendre plus sur notre don... Parce que oui, que celui qui n'a pas peur de ce que nous, humains à dons, pouvons faire, lève la main en disant qu'il ne nous considère pas comme des monstres, incapables de se contrôler?"

La brune glissa son regard vers son stagiaire, son discours lui laissant un goût amer. Merci la réputation de la boîte vraiment.

" Le but de cet article... Dans son fond, sa forme, est presque louable. Nous sommes les proies dans cette chaîne alimentaire qu'est Réversa... Les Lycans, les Vampires... Nous ne sommes que les seuls comestibles à leurs yeux. Savoir que nous pouvons nous défendre, qu'ils peuvent commencer à nous craindre... Même si on ne l'utilise pas... C'est un plus. Ne l'oubliez pas."

Lynchage public? Pourquoi pas... Après tout elle n'était plus du tout à ça près.


You know I love it when you say you're afraid But you hate it when I'm making you shake Hang the truth from a noose Put a hit man on the loose Now you're countin' on me makin' you dead Shinedown, it all adds up

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Resa Sharpe
❝ a small, safe place in a troubling world ❞
Métier/Etudes : Consultante en psychiatrie
Nombre de messages : 5470
Opinions Politiques : Prométheus
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 7 Avr - 18:49, vous pouvez
Elle écouta les autres. La consule Reid invitait à l'inaction, promettant cependant que des solutions seraient recherchées à l'Assemblée pour les problèmes que poseraient cette foutue lettre. Anya apprécia les paroles de celui qui parla après elle, parce qu'il proposait une solution des plus agréables pour quelqu'un dans sa situation. A la troisième personne, elle se rendit compte que la discussion commençait à trop tourner autour de la situation des Anges, comme dans son cas, elle ne comptait pas prendre une arme et partir à la chasse, elle aurait apprécié qu'on discute vraiment de la situation au lieu de se perdre sur des précautions individuelles. De toute façon, même avec tous les efforts qu'ils pouvaient déployer, même une prise de karaté et un taser ne suffiraient pas à se débarrasser d'un vampire, d'un loup-garou ou même d'un quelconque humain bien décidé à vous tuer. L'amocher à la limite, mais guère plus. Anya était d'accord avec Miss May, mais pas sur la question de l'article, non il n'était pas louable. Non. Mais ses paroles avaient fait germé une idée presque inavouable dans sa tête.

† C'est vrai. Pour une fois, on a l'avantage. Je ne veux pas dire … je ne veux pas dire qu'il faut justement en profiter. Non, ce serait vraiment idiot mais pour une fois qu'on a l'occasion de montrer que l'on ne fait pas juste partie du décor, que l'on est ni de la bouffe ni des jouets, peut-être que ce n'est pas une si mauvaise chose de … et bien de ne pas dire que l'on ne s'en servira pas. De toute façon, ce qui est fait est fait et par exemple dans mon cas, j'ai déjà eu le droit d'entendre et de sentir ce que certains humains pensent de mon don, et je n'ai pas envie de passer plus pour un monstre qu'ils ne le pensent déjà. Mais si certains sont assez crédules pour croire qu'on se servira de nos dons maintenant alors qu'on ne l'a jamais fait avant que ça ce sache, autant le retourner à notre avantage. Ce serait un moyen efficace de parer d'éventuelles attaques. Et puis au moins, ça serait une véritable compensation à la révélation de cette liste. †

Après avoir jeté un regard lourd de sous-entendu du côté de Montgomery, Anya se tordit les mains en retournant les mots dans sa tête.

† Et puis … si attaques il y a, dans le cas des vampires ou autre, peut-être que ce serait bien de tester cette idée de rassemblement de personnes pour se proteger. Mais en ce qui concerne les humains, je ne suis pas du tout sûre que s'aider sert vraiment. Pour un jour ou une semaine, je ne dis pas. Mais ce n'est pas une solution à long terme. †

Quoique peut-être que la peur de leurs pouvoirs tiendraient des humains furieux loin d'Anya et d'Eryn par exemple. Mais personne ne pouvait le dire avec certitude. Il fallait une vraie solution. Et s'exprimer n'avait jamais été son point fort, alors en ce moment …


« You learned to run from what you feel, and that's why you have nightmares. To deny is to invite madness. To accept is to control. » ― Megan Chance © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 18 Avr - 16:53, vous pouvez
Proposaient-ils enfin un peu d’action au lieu de se laisser aller à des discours complètement hors-sujet ? Seth avait déjà assez de ces discussions qui tournaient en rond, soulignant à nouveau chaque problème, chaque danger actuel, sans proposer de réelle solution, de quelque chose qui ferait bouger la situation. L’idée d’un rassemblement n’était pas mauvaise ; il fallait faire corps si l’on voulait espérer ne pas servir de gibier aux vampires et aux lycanthropes, mais la jeune femme qui venait de parler avait raison, il ne s’agirait que d’une solution temporaire, car les humains ordinaires eux-mêmes finiraient par les craindre, et la crainte se gangrènerait en haine.

- Il est vrai que montrer aux vampires et aux lycans que… vous êtes de taille à leur tenir tête – il avait failli dire « nous », mais s’était repris à temps, et se fit la promesse de parler plus posément – peut être une bonne idée, mais il faut compter avec le fait que si vous le faites, vous n’êtes plus seulement à vous battre à armes égales avec eux, vous apparaitrez également supérieurs à vos pairs ordinaires. Ils pourraient avoir peur de vous encore plus que ce n’est déjà le cas. Se rebeller, de façon ouverte ou intestine. Peut-être…

Il s’interrompit quelques instants, le temps de peser ses mots. C’était vrai, les lycans et les vampires étaient forts, incroyablement forts, mais ils étaient aussi ennemis héréditaires, incapables de mettre au point une alliance forte. Deux races de prédateurs isolés pour une même proie. Etait-il sage de suggérer ce qu’il était sur le point d’énoncer ?

- Nous redoutons tous qu’au moyen de ces listes d’opposés, les humains soient blessés par des… individus belliqueux dans l’optique de blesser quelqu’un d’autre. En résumé, que les lycans et les vampires reprennent leurs anciens droits, leur chasse, pour l'emporter sur les autres. Ils sont plus puissants que nous, il est inutile de le nier, et les moyens traditionnels d’autodéfense, pour honorable que soit l’initiative – il fit un signe de tête à la jeune femme qui avait proposé de mettre à disposition son dojo – ne seraient d’aucune utilité autre que de nous amener à surestimer nos capacités à leur résister, à anesthésier notre méfiance. Alors, si nous devons admettre que nous sommes faibles face aux autres races et que les dons qui pourraient faire la force de nos rangs risqueraient aussi de nous diviser fatalement, je ne vois qu’une seule alternative, en dehors de celle de ne pas traîner seuls dans des ruelles sombres ou un quelconque endroit désert.

Il s’humecta les lèvres, se rasseyant plus confortablement sur sa chaise en même temps qu’il relevait vers eux ses yeux clairs aux éclats bleus.

- Nous pouvons toujours nous tourner vers les elfes. Les vampires ne touchent pas à leur sang, les morsures lycanthropiques restent sans effet sur eux. Ils leur sont plus résistants que nous, et ils ont souffert eux aussi des directives du gouvernement angélique. Je ne suis pas en train de suggérer que chaque humain incapable d’assurer sa sécurité par ses propres moyens – ce qui est le cas de tous, sauf ceux qui ont un don assez puissant pour se protéger ou pour mettre un assaillant non-humain hors d’état de nuire – devrait se balader avec un tuteur elfique. Je soulève simplement la question de passer une alliance avec la seule race qui, à ma connaissance, n’aurait pas d’intérêt direct à nous attaquer.

Peut-être aurait-il mieux fait de se taire, car il était certain que son idée comportait de grosses faiblesses, sans compter qu’il doutait de recevoir un quelconque appui. Si l’on craignait déjà que les humains ordinaires appréhendent leurs pairs doués de capacités exceptionnelles, pourquoi accepteraient-ils de se lier à une autre race, même si celle-ci était reconnue comme pacifique ? Il haussa les épaules.

- Mais ça ne reste qu’une idée en l’air, bien sûr.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 20 Avr - 12:24, vous pouvez
    Elle s'appuya un maximum sur Jude, tentant de se concentrer sur ce qu'il ressentait. Son don aspira l'apaisement qu'il dégageait et elle sentit quelqu'un la retenir. Un regard discret, et elle put sentir Ahren prêt d'elle, son odeur d'homme l'enveloppait. Discrètement, il l'empêchait de s'effondrer, qu'elle ne devienne pas une femme faible devant les autres. Les vertiges s'estompèrent et elle laissa parler, les écouta attentivement. Sixte partit, et elle le laissa faire. Riley n'avait jamais retenu personne, chacun faisait ses choix. Elle regarda son bras-droit, son ancien bras-droit mais qu'elle considérait toujours comme tel. Une idée de rassemblement lui semblait dangereuse. Les gens voulaient toujours se protéger et un jour ils devenaient violents. La milice était un exemple, les milices dans les villes en dehors de Réversa étaient perçues comme une menace, une surveillance constante.

    Sauf qu'il était vrai que les autres villes n'avaient pas des lycans et des vampires. Les lycans hésitaient des fois à s'en prendre aux elfes, possédaient-ils du respect pour ses créatures ? Les vampires ne buvaient pas à la cou, pas du tout même. L'idée n'était pas si bête que cela, ainsi que l'idée de rassemblement mais la lame pouvait être à double tranchant, bien entendu. Riley le savait, s'en doutait même. La population allait s'en prendre aux humains à don, les persécuter. Tout cela lui donnait un mal de tête et elle se perdait entièrement. Pourtant, quand elle posa son regard clair sur son opposé, elle sut où était sa place et d'elle-même sa voix s'éleva :

    « Nous pouvons organiser des rassemblements. Ne pas se promener seuls dans la rue, se mettre par deux ou trois pour se balader la nuit dans la ville. »

    La rousse décida de s'assoir, elle n'en pouvait plus. Attrapant une chaise, elle se posa à califourchon dessus et se massa une tempe. L'afflux des émotions avait disparu et elle se sentait bien avec elle-même, sans sentiments parasites. Riley continuait de réfléchir à ce qu'ils pourraient faire pour tenter de parer aux problèmes que ces listes étaient entrain de créer. Bien entendu elle comptait en parler à l'Assemblée pour voir si les autres consuls pourraient l'aider à protéger son race. La rousse croisa ses mains sous son menton, il restait aussi la solution de se lier à un lycan ou un vampire. Même si c'était bien plus dangereux que rester en dehors de leur guerre.

    « Une autre idée ? Nous allons envisager l'histoire d'alliance avec les elfes. Ce qu'il faut éviter par-dessus tout, c'était prendre parti dans la guerre qui déchire les vampires et les lycans. Sinon nous serons pris pour cible. »

    Dommage collatéraux comme on disait. Riley eut un sentiment de paix, pour une fois les gens envisageaient de s'entraider. Ce n'était pas parfait mais c'était un grand pas en avant pour une ville qui n'avait connu que la violence durant des années. C'était toujours la violence qui primait à Réversa, mais avec un peu d'imagination, on pouvait toujours inverser les choses. Son regard clair sonda les gens qui étaient là, qui réfléchissaient pour l'avenir et se proposaient pour aider. Oui elle était contente et son regard glissa sur Will. Que pensait-il de cela ? Elle était bien loin de se douter que les autres consuls devaient faire face à la colère de leur population, l'appel du sang.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 22 Avr - 18:20, vous pouvez
Jude tentait d'aider autant que faire ce peu son opposée, mais il se trouvait lui aussi en grande difficulté. Le rassemblement de tant de personne alors qu'il était faible et vulnérable, le déstabilisait beaucoup. Les séances d'entrainement avec sa soeur n'étaient pas encore suffisantes pour qu'il puisse éviter les migraines. Et là c'était le cas. Il avait l'impression d'avoir des dizaines de couteau qui lui transperçaient le cerveau. Plus le temps passé, plus il entendait les paroles de chacun et plus la migraine s'amplifiait. Il en était au stade où il devait se concentrer pour ne pas vomir.

Toute l'énergie qu'il déployait pour se retenir de s'évanouir devant tout le monde lui manquait pour suivre les conversations. Il en fut pourtant pas étonné du départ de Sixte qui était bien trop négatif et enfantin pour lui. Enfin, il manquait d'une réflexion global qui s’acquérait soit avec l'âge, soit avec le métier. Il ne pouvait se permettre de juger, car il ne le connaissait pas, pas plus que son passé, mais il lui laissait un arrière-goût amère. Sa soeur aborda la position que les humains à don avaient désormais parmi les leurs et l'impact que les dons pouvaient avoir sur les autres. Toutes les visions se complétaient et il était impossible de vouloir trancher. Chacun avait raison. Enfin, Seth apporta une idée nouvelle: une alliance avec une autre espèce. Pour une fois, il n'était pas question d'être isolé dans Réversa, tant entre humains mais aussi avec d'autres espèces. Pourtant, Jude se demandait si les membres de cette espèce seraient ouverts pour une alliance, sachant qu'ils n'avaient pas eu d'aide quand ils en avaient eu besoin. Le génocide n'avait pourtant pas été prévisible, mais le goût de haine restait en bouche de la plupart des elfes. Il était bien placé pour le savoir entre Anthéa et Freya qu'il cotoyait.

Appuyé contre le mur, le psychologue avait les yeux fermés. La situation devenait vraiment délicate pour lui, et il ne savait pas si il allait supporter encore longtemps. Se redressant quelques secondes pour prendre la parole, il tenait fermement le dossier d'une chaise pour se donner une contenance. Il était pâle, presque à se faire passer pour un vampire, le comble de l'ironie pour un humain.

    Il va falloir être très persuasif pour les elfes, car leur peine est encore très récente et dure à avaler. Mais l'idée est très intéressante, surtout qu'en échange nous pouvons leur apporter du soutien, notamment pour s'occuper de la forêt.


Jude tenta d'avaler sa salive, mais même ce simple geste était insurmontable. Il voulait tenir bon pour Riley, pour Edana. En restant là, à se battre avec ce qui avait été mise en avant par l'article, il les soutenait.

    Est-ce que le gouvernement est capable de mettre à disposition un lieu pour les humains victimes de la situation, comme ceux qui n'ont plus de logement? Ce lieux pourrait aussi être un point de rencontre où il y aurait les avancées de la situation, avoir un retour sur ce qui se passe chez les lycans, les vampires, les anges et les elfes. et ceatera .


Le regard des personnes étaient tournés vers les personnes capables de répondre à ses interrogations. Il pouvait ainsi, discrètement s'écarter du groupe et s'asseoir dans un coin. Ses jambes tremblaient et il allait devoir partir rapidement pour se protéger.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Edana J. May
❝ But Still I Rise ❞
Métier/Etudes : Directrice du Reversa's Press Agency
Nombre de messages : 10721
Opinions Politiques : Conseil Aristocrate
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 9 Mai - 23:26, vous pouvez
Un soupir franchit les lèvres de l'humaine, tandis qu'elle se levait, attrapant le cosy d'Evannah et allait s'asseoir à côté de Jude. Deux May valent mieux qu'un, c'était bien connu. Mais surtout le don d'Evannah permettrait de temporiser la douleur que l'humain pourrait ressentir, face à toutes ces attaques mentales. Elle laissa chacun interagir, ne chercha même pas à épiloguer. Pourtant un éclat de fureur agita ses prunelles alors que Seth parlait et la brune dut se faire violence pour ne pas se retourner et l'incendier. Monsieur se faisait protéger par son paternel, ne figurait même pas sur ces foutues listes et il osait faire des leçons de morale.

C'était un peu l'hôpital qui se foutait de la charité non?

Acquiesçant à la plupart des idées, la brune tempéra cependant.

" Le partenariat avec les Elfes est envisageable certes. Mais en faisant cela, nous mettons en péril notre propre accord tacite avec les Lycans. Souvenez-vous lorsqu'on a appris que le traité entre les nocturnes avait pris fin... Les Vampires et Elfes se sont associés. Si les Sylvestres restent assez neutres dans nos guerres personnelles... Nous avons pris le parti des Lycans, sans vraiment le vouloir. "

La jeune femme posa sa main sur celle de son frère, comme pour tenter de l'apaiser, sachant pertinemment qu'il était particulièrement nerveux.

" Je vais en étonner plus d'un, mais je pense qu'on ne devrait s'organiser que dans l'ombre. Paraître au plus naturel et ne pas faire de vagues. Ne pas attirer l'attention sur nous en sommes."

Son regard sonda celui de Riley, s'ancrant avec douceur comme pour lui dire " ne pas répandre le sang, et ne pas chercher à le faire répandre". C'était ainsi que la jeune femme voyait les choses... Et à vrai dire, elle se fichait un peu de l'opinion des autres. On ne forçait pas Edana May à faire quoique ce soit contre son gré.

" Je pense que le mieux est de participer à l'Assemblée qui décidera de quoi faire de ces listes. Nous ne pouvons seuls décider, il faut une sorte de trêve, quelque chose de ce goût-là, un pacte de non-agression. Bref vous m'avez comprise."

La brune pressa la main de Jude avant qu'Evannah ne se mette à pleurer. Il était tard pour la petite et la jeune maman le comprenait parfaitement. Soufflant à son frère qu'elle partait et qu'il trouverait la clé sous le paillasson s'il voulait revenir chez elle, elle se leva, adressa un signe de tête à l'assemblée avant de sourire à Riley et de jeter un regard noir à Will. Puis dignement, la brune quitta la salle et partit en direction de sa voiture.

[HJ: rp très court, pas profond... Ce serait sympa en fait si on pouvait clôturer vu que l'autre event arrive sous peu. Anya à ton tour!^^ (on clôture le dernier tour à Jude)]


You know I love it when you say you're afraid But you hate it when I'm making you shake Hang the truth from a noose Put a hit man on the loose Now you're countin' on me makin' you dead Shinedown, it all adds up

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Resa Sharpe
❝ a small, safe place in a troubling world ❞
Métier/Etudes : Consultante en psychiatrie
Nombre de messages : 5470
Opinions Politiques : Prométheus
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 10 Mai - 19:43, vous pouvez
Agir dans l'ombre, voilà quelque chose qui lui plaisait plus. Plus séduisant à ses yeux en tout cas que cette idée de s'allier avec les Elfes, elle préférait cent fois savoir que sa survie ne dépendait que de sa propre espèce, même si les trois quart cherchait à la blesser ou pire. Sans compter que si tous les elfes étaient comme la seule qu'elle avait rencontrée : une emmerdeuse toujours sur le dents, elle préférait que son sort repose sur des gens comme elle. Des gens avec les mêmes préoccupations, avec, pour la plupart, les mêmes points faibles, physiques ou mentaux, avec les mêmes aspirations qu'elle, plutôt qu'il repose sur une alliance inter-espèce, après tout, ce genre d'alliance, on avait bien vu ce que ça donnait dans cette ville. A croire que les réversiens - palpitants ou pas et surtout les pas - se donnaient du mal pour ne pas respecter leur trêve.

Mais laisser son sort être décidé par l'Assemblée, ça non. Elle n'avait rien contre elle, jusqu'ici elle n'avait pas donné de motif pour avoir à redire sur leur décision. N'empêche que là, ça la touchait d'un peu trop près pour qu'elle laisse passer sans rien dire maintenant.

† Quel est l'intérêt de savoir ce qu'on va en faire ou pas de ces listes ? De toute manière tout le monde les a lues. Tout le monde les connait déjà. A tous les coups, certains ont même bien souligné en rouge les noms des personnes les plus importantes. †

En quelques heures, les listes avaient fait leur office, et dans les prochains jours, leur mal se propagerait non seulement dans la ville mais aussi dans les foyers, si ce n'était pas déjà arrivé comme pour Anya. Ce n'était pas seulement un conflit inter-espèce ou de la même espèce, mais des gens de la même famille allaient se déchirer à cause de ces saletés. Alors, sérieusement, qu'est ce qu'ils espéraient faire à l'Assemblée ? Le temps qu'ils prennent leur décision, les listes auraient été photocopiées dans les esprits.

† La situation aurait été différente je n'aurais rien dit, si par exemple à leur découverte on ne les avait pas publié, dit-elle en haussant légèrement le ton sur les six derniers mots en coulant de nouveau un regard noir vers Montgomery. Là il aurait été logique et même carrément utile de débattre de ce qu'on allait faire de ces listes, décider de les enterrer par exemple. Mais là il n'y a pas le moindre intérêt à savoir ce qu'on va faire d'elle. †

Anya parcourut la foule à la recherche du regard de quelqu'un qui lui montrerait qu''il comprenait. Que son charabia ne tombe pas dans l'oreille d'un sourd. Finalement elle soupira, tout ceci ne rimait absolument à rien. Elle préféra se lever et se diriger vers la sortie.

† De toute façon, je vois pas pourquoi je dis ça, il y a pas grand chose à faire à part nous laisser exterminer si on veut pas ni briser de trève ni blesser les autres ni … pffou †

Et elle s'en alla, le moral au plus bas. Avec cependant une nouvelle leçon de vie acquise : plus jamais elle ne viendrait dans des colloques comme ça où il n'y avait rien à faire pour trouver une solution qui plaise à tout le monde.


« You learned to run from what you feel, and that's why you have nightmares. To deny is to invite madness. To accept is to control. » ― Megan Chance © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 12 Mai - 13:03, vous pouvez
Seth commençait à en avoir assez. Manifestement, les humains étaient bloqués de toute part par des tonnes d’alliances et d’autres semblaient, comme il l’avait prévu, extrêmement réticents à l’idée d’établir un partenariat avec une quelconque espèce. Il n’en démordrait pas : les elfes avaient une véritable utilité pour les humains, ils avaient l’étrange capacité de ne pas s’attirer les foudres des deux grands prédateurs : les lycans et les vampires. Certes, les elfes avaient rejoint les vampires, mais qu’auraient ces derniers à leur offrir ? Seth était de leur sang, il parlait à leur façon et il savait que pour peu de savoir proposer des accords intéressants avec les elfes, ceux-ci seraient susceptibles de céder. Mais à quoi bon si les trois quarts des humains présents refusaient de voir que, seuls, ils étaient très vulnérables.

Quant à une hypothétique trêve, nul ne la respecterait, c’était évident. Les lycans et les vampires, si habiles sous le couvert de la nuit, n’auraient aucun mal à la rompre si l’envie leur en prenait ; il était évident que les vampires auraient besoin de la rompre pour les raisons physiologiques, et les lycans la rompraient pour s’opposer par là-même aux vampires. Le sujet n’avait aucun autre solution que celle pour les humains de se terrer ou, il le répétait, d’entamer des négociations avec le consul elfe en vue d’établir un traité d’entraide. Que pouvaient offrir les humains aux vampires et aux lycans, à part la possibilité d’un bon garde-manger ? Rien, c’était évident, car les vampires et les lycans n’avaient besoin de rien d’autre actuellement que de la possibilité de chasser et de se battre entre eux – et tant pis si les dommages collatéraux étaient des humains.

Il ne songea même pas aux listes. Après tout, la jeune femme au teint pâle et aux cheveux noirs qui venait de quitter la salle après avoir pris la parole avait bel et bien raison : discuter de ce qu’on ferait des listes n’était pas une option. Lui-même en portait deux sur lui, une dans sa poche, l’autre dans son carnet de notes au fond de son sac posé au pied de sa chaise.

- Bien. Donc maintenant que nous avons établi que cette petite réunion ne sert à rien et que nous ne pouvons adopter une quelconque attitude ou stratégie sans risquer de froisser les uns ou les autres, je vais tirer ma révérence.

Il se leva, réajustant les lunettes de soleil qu’il avait mis sur son nez et remit sa veste avant de se pencher et de mettre son sac en bandoulière sur son épaule. Son regard parcourut une nouvelle fois la salle.

- La prochaine fois, je vous conseille d’appeler à une rencontre entre vampires, lycans, humains et elfes. Si l’objectif est bien de nous mettre d’accord sur l’inutilité de nous entretuer, nous diviser en premier lieu et ne pas être capables de discuter avec les autres races de notre intérêt à être unis plutôt qu’à se dévorer, nous diviser en premier lieu n’était pas la meilleure des idées.

Le débat avait été stérile, c’était vrai. Ils avaient soulevé des idées, des problèmes, il n’y avait aucun doute sur ce fait. Mais à quoi bon puisqu’ils ne pouvaient les confronter à ceux dégagés par les autres races pour tenter de trouver un terrain commun ? Les humains avaient établi – oh surprise ! – qu’il ne fallait pas laisser les vampires et les lycans les attaquer. Bien, mais après ? Tout le monde savait ça, mais personne ne savait comment faire, vu que personne n’avait demandé aux autres races ce qu’il en coûterait aux humains pour être en sécurité – un don du sang de chaque humain toutes les trois semaines pour éviter le bain de sang quand un de leurs amis aux longues dents avait un creux, une division du territoire de la ville entre lycans et vampires pour mettre un terme à leurs affrontements ?

- Envoyez-moi une invitation quand les consuls des différentes races se retrouveront pour faire un compte-rendu de ce petit brainstorming et discuteront alors dans leur petit cercle privé des véritables actions à entreprendre. Ou peut-être un compte-rendu que le journal pourra publier pour annoncer à la population… à quelle sauce ils vont être mangés.

Son ton sarcastique ne trompa personne, mais il avait déjà claqué la porte derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 12 Mai - 17:38, vous pouvez
    Ils étaient comme des enfants et Riley échangea un regard avec Ahren. A part se plaindre et rejeter la faute sur l'Assemblée ou plus précisément sur elle, ils ne savaient rien faire. Les anges les avaient habitués à la violence, à une main de fer et eux, l'Assemblée, tentait de leur montrer quelque chose qu'ils ne verraient peut-être jamais. Riley se trouva bien utopiste ou même joyeuse comparé à ces gens qui ne voyaient que l'ombre et toujours l'ombre. Elle les laissa partir les uns après les autres, ils étaient ouvertement insultant. Mais qu'y pouvait-elle ? Elle n'en retint aucun, reculant les épaules, elle sentit la présence de son bras-droit à ses côtés. Que pensait-il de tout cela ? Riley ne savait pas, mais elle se disait que ces gens-ci n'auraient jamais pu être résistants. Ils ne possédaient aucune croyance, aucun espoir. Ils étaient vides et attendaient qu'on leur mâche tout. Elle était lassée, et son visage de froideur se posa sur Seth.

    Si cela n'avait tenu qu'à elle, elle les aurait tous secoués mais elle était diplomate. La rousse n'avait répondu à personne, c'était entièrement stérile, elle aurait pu dire qu'un éléphant volait au-dessus de la ville que cela aurait eu le même résultat. Ils étaient bouchés. Elle se leva calmement, et sentit une main la retenir pour éviter qu'elle tombe. Elle était faible et Riley sourit à Ahren avant de s'approcher de son opposé.

    « Rentrons, tu es épuisé et moi aussi. »

    Elle s'accroupit devant lui et l'embrassa tendrement sur le front. Il semblait aussi épuisé qu'elle. La femme se redressa, regarda Will et eut un sourire amer. Il avait vu ce qu'il pouvait créer, était-il fier, avait-il eu ce qu'il voulait ? Riley passa une main dans les cheveux de Jude. Elle, elle refusait de tomber aussi bas, dans cette tristesse sans fond. Touchant la poche de son pantalon, elle pouvait sentir la croix cachée dedans. Elle était peut-être bien utopiste sur le sort de cette ville, mais c'était cet espoir qui lui avait permis de renverser le gouvernement. Alors oui, elle était peut-être bien naïve, mais ils semblaient avoir oublié que c'était elle et sa résistance qui avaient renversé leur ancien gouvernement. Peut-être bien certains dans cette pièce regrettaient les anges. La femme soupira et glissa sa main dans celle de son opposé. Elle avait hâte de revoir Harald, au moins, lui aussi ne broyait pas du noir. C'était son petit bol d'air.

    De toute manière, ils étaient tous déjà morts. A grogner de leurs coins, à grommeler que le changement c'était mal et j'en passe. La consule éclata de rire nerveusement, elle secoua la tête et fit un signe de main pour faire comprendre à Ahren qu'il faudrait envisager d'aller dormir. Elle capta le regard de son bras-droit, il ne dirait rien mais il était inquiet. Elle lui fit un clin d’œil, tout sourire, tout irait bien. Riley ne s'inquiétait pas plus que cela et tant pis si elle mourrait pour cette ville, c'était peut-être bien cela son destin.

    « Laissons-leur le temps d'accepter le changement. »

    Elle parlait d'une voix douce et indulgente, toisant Will. Il ne devait pas aimer ce qu'elle disait mais jamais elle ne baisserait les bras. On pouvait bien la frapper, la l'étouffer, la torturer, elle ne cesserait jamais d'être qui elle était. Le regard étincelant d'une rage sans nom, l'ancienne cheffe de la résistance était toujours là, tapie au fond de cette femme qui était debout et faible. Ses ennemis avaient juste changé, ce n'était plus les anges mais une population qui refusait le changement et qui s'apitoyait sur son sort. Heureusement qu'elle était têtue.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 13 Mai - 11:31, vous pouvez
Les rassemblements n'étaient le fort de personne, et encore moins des humains critiquant toujours mais n'agissant jamais. Jude avait été comme eux et il s'en écoeurait. Il aurait du agir bien plus tôt au lieu de chercher son profil personnel. Maintenant qu'il se donnait à fond, l'indécision l'énervait encore plus qu'avant. Il trouvait abominable le comportement des personnes qui s'en allaient en grommelant, en accusant l'auteur de l'article mais en ne cherchant aucunement des solutions. Des gens osaient donner des idées, bonnes ou mauvaises peu importait, mais au moins, ils se tracassaient l'esprit pour faire avancer les choses et ne pas rester sur le constat que les listes n'auraient pas du être publiées.

Affaibli et complètement envahi par sa migraine, l'homme n'écoutait que peu ce qu'il se passait. Tout l'exaspérait et il avait perdu de la force et de l'énergie pour rien, puisque les individus qui avaient assisté à la scène, s'étaient cantonnés à critiquer sans apporter plus de solutions. Il avait donné le peu qu'il avait à l'instant, alors que son estomac faisait des bons, que son cerveau s'amusait au squatch dans sa boite crânienne et que ses proches souffraient aussi de la situation. Sa soeur vint s'asseoir avec sa nièce, leurs présences l'apaisèrent un bref instant, juste qu'il ne ressentait plus les attaques des pensées des autres. Puis elle partit et il dut reprendre la lutte plus fermement qu'avant. Blanc comme un linge, il se leva lorsque Riley vint le chercher et la suivi, enfin s'appuyait allègrement sur elle pour ne pas défaillir en public.

    Je ne sais pas si les humains comprendront un jour tout l'impact de leur comportement. J'espère qu'ils ouvriront les yeux plus rapidement que moi. Merci Riley de m'avoir ouvert les yeux sur Réversa et de m'avoir pousser à me battre pour ne pas rester la nourriture des autres.


Il n'y avait plus personne dans la salle, et cela le soulageait. L'homme espérait que son opposée ne soit pas trop envahi par ce qu'il ressentait, car elle allait se pendre en même temps que lui! Quelle saleté cette migraine.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le , vous pouvez
Revenir en haut Aller en bas
 

FINI- A la une!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une question d'opposé? :: Flood Times :: Events-
Les Petits Plus

What's up?

REFONTE DU FORUM
La découvrir - La suivre

STATISTIQUES:
Anges: 7
Elfes: 7
Humains: 12
Conseil: 5
Prometheus: 3 Avalon: 3
Lycans: 8
Spectres: 4
Vampires: 8
Léviathan: 2
Mithra: 4 Gaïa: 1

Votez pour le forum ♥