AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
Retrouvez nous sur Whispers of Dawn, la V2 de Réversa! :
http://whispersofdawn.forumactif.com/

Partagez | .
 

 Who Wants To Live Forever - Event Lycans/Vampires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 13 Aoû - 19:03, vous pouvez
Deux jours auparavant.

La salle était plongée dans l'obscurité alors que peu de personnes l'occupaient. Dans cette salle trônait une table, recouverte de velours rouge, à laquelle étaient attablés cinq personnes, tous vampires. Au centre se trouvait Hayden Clifford, actuel chef du clan, respectivement à sa droite et sa gauche, Caólan McFynn, premier vampire transformé et Heath Butterford, premier lycan transformé, tandis qu'aux extrémités se trouvaient Emelyn Morisson, bras droit d'Hayden et Annabel Wright, l'une des plus anciennes vampires de l'Eden's Manor. Devant eux, tournant le dos à la porte et assis sur une chaise en bois massif, attaché par les poignets, se trouvait Dan Alexander Williams, qu'eux cinq connaissaient désormais comme étant le Traître.

On était venu le chercher en prison, lui faisant miroiter l'espoir que le jugement qui avait été rendu le libérerait des chaînes de l'enfermement. Une liberté qu'il n'aurait jamais dû espérer, alors qu'il n'avait aucune connaissance du fait que son petit secret avait été livré aux instances supérieures.

Face à eux, le jeune vampire n'en menait pas large. Ses actions passées le rattrapaient tout autant que son aide apportée aux Anges. Tout cela était lié, mais jamais personne ne l'avait remarqué. Du moins c'était ce qu'il pensait. Pourtant aristocrate aguerri, Dan n'avait pas cillé, et se tenait droit, devant l'accusation et la déception qu'il lisait sur le visage de ses pairs.

    " Dan Alexander Williams, tu es ici présent pour répondre aux accusations qui pèsent sur toi. Le clan Vampire t'accuse d'avoir trahi le traité qui l'unissait aux Lycans, délibérément et d'avoir ainsi donné lieu au massacre de Main Street. As-tu des preuves du contraire?"

Le brun baissa seulement la tête, comme un signe de soumission, mais également d'abandon, avant de souffler, sans oser regarder son créateur.

    " Non. Tout ce que vous dîtes est vrai."


Dernier acte de courage d'un jeune vampire qui venait lui-même de se condamner à la mort, las de mentir.

Aujourd'hui.

On l'avait enfermé dans une geôle sous l'Eden's Manor depuis deux jours, dans l'attente de son exécution. Hayden était venu l'informer, la veille même, que les Lycans avaient été conviés, dans un esprit de paix et surtout d'avancée. Le ton dur, le regard impartial, il avait alors fait demi-tour dans un bruissement de tissus, en silence.

L'angoisse montait, alors qu'on l'avait attaché au centre même de la salle dans laquelle il avait été jugé, debout contre un pilier en bois. Il n'en menait pas large, inutile de dire le contraire. Et pourtant en cet instant, il n'avait pas réellement peur. Il était mort une première fois, pour sauver la seule personne qu'il aimait sincèrement, il mourrait une deuxième en la sachant hors de portée de ceux qui pourraient réellement lui faire du mal. Il payait pour ses actes et elle n'en aurait connaissance que bien plus tard, sans avoir pu intervenir pour cela. Il ne verrait pas les larmes dans ses yeux, la colère qui l'animerait alors qu'elle regarderait Hayden ou même un autre de ses pairs. Il savait pertinemment qu'elle aurait mal, mais qu'elle finirait par s'en remettre. En fin de compte, ce jugement permettrait peut-être à cette ville de retrouver un semblant de paix. Et lui permettrait à lui-même de la trouver enfin.

Alors que des murmures parcouraient l'assemblée et qu'il voyait les visages autour, graves, parfois même amusés et fiers, il songea que non, Réversa ne connaîtrait jamais la paix. Parce que cette ville était faite pour le sang, la colère et la destruction. Et que jamais, elle ne pourrait retrouver l'époque dorée. Le Mal l'infiltrait, la faisait suinter.

Un léger sourire se forma sur ses traits alors que le plafond en bois s'écartait pour laisser filtrer le soleil, tandis que les siens reculaient pour être surs de rester dans l'ombre. Un murmure de plainte s'échappa alors de ses lèvres, tandis que son regard croisait celui de son chef de clan. Les volutes de fumée commencèrent à s'échapper de son corps et il commença à réellement crier... Il ne lui faudrait que quelques secondes avant de mourir.

Pour le bien d'un peuple qui ne faisait que le mal.

It's better to burn out than to fade away... Ce furent ses dernières pensées. Dan Alexander Williams n'était plus.

Notes aux joueurs:

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 14 Aoû - 13:01, vous pouvez
    Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Ce dicton prenait tout son sens aujourd’hui. Lycans et vampires, ensemble. D’abord surpris, Neil n’avait fait que remercier le chef vampire de cet acte. Il lui revaudrait ça. Il ne pouvait pas faire autrement. C’était un acte de paix, du moins c’était le début d’un nouvel ordre des choses. Personne ne pouvait le nier. Droit comme un « i », Neil avait le visage fermé. Pas un sentiment sur ce dernier, son regard était noir et ses mâchoires étaient serrées. Il fixait le centre de la pièce, il regardait celui qui avait commis l’irréparable.

    Les lycans étaient présents. Ils étaient autour de leur Alpha, autour de Neil qui ne pouvait s’empêcher de serrer les mâchoires. Il espérait que cet enfoiré allait souffrir. Il espérait que ce dernier souffre, c’était tout ce à quoi il pensait en cet instant. L’esprit de vengeance ou de justice, quelque chose de ce type qui lui faisait penser qu’une page allait enfin pouvoir se tourner. Il fallait que cette page se tourne pour pouvoir continuer d’avancer. C’était ainsi qu’allait la vie, la politique et les clans à Reversa. Le plafond en bois s’écarta et les rayons du soleil vinrent s’écraser sur chacun de ses pores. Les volutes de fumée annonçaient la fin.

    Neil ne baissa pas les yeux, il continuait de le fixer partir en fumée et hurler. Les cris ne le réjouissaient pas mais étrangement l’animal qui était en lui savourait. Neil tourna alors la tête vers le chef des vampires et acquiesça d’un signe de tête comme pour le remercier une nouvelle fois au nom de tous les lycans.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 15 Aoû - 10:57, vous pouvez
Si un jour on m’avait dit que je serais invité chez des vampires pour une exécution de l’un des leurs. Le traitre a été découvert et Hayden a voulu montrer sa bonne volonté en tuant lui-même le responsable de la guerre vampiro-lycanne. Voilà pourquoi je suis là aujourd’hui, pour voir cet enfoiré mourir et nous débarrasser de lui une bonne fois pour toutes. Personnellement j’aurai préféré le tuer moi-même, mais bon, les vampires veulent nous montrer qu’ils sont autant touchés que nous dans cette affaire.

J’étais dans l’ombre, dans un coin de la pièce, j’étais sur les nerfs avec tous ces suceurs de sang partout, mais je devais me tenir à carreau et rester calme. Je vis Neil de loin et m’approcha de lui.

Finalement on y est.

Je posais mes yeux sur Dan, ce misérable insecte allait enfin mourir et de la pire mort pour un vampire, exposé au soleil. J’attendais de voir ça avec impatience, car ce n’est pas quelque chose que l’on voit tous les jours. Les autres lycans arrivèrent les uns après les autres et on était tous regroupés autour de Neil. Sharra et Robb arrivèrent également et se placèrent à côté de moi me faisant signe de tête.

Et puis la raison de notre venue commença. Le toit s’ouvrit lentement faisant entrer quelques rayons de soleil juste sur Dan, les autres vampires reculèrent. J’eus un sourire en entendant le vampire crier de douleur, un sourire satisfait, il était en train de payer pour ce qu’il avait fait.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 15 Aoû - 21:15, vous pouvez
Plus le temps avançait et plus je me demandais ce que je foutais là. Pourquoi étais-je venu à l'invitation de Clifford ? En face de moi, il y avait Dan. Je me souvenais parfaitement de ce qu'il s'était passé lors de la réunion entre vampires, suite à la diffusion de la liste des opposés et des humains ayant des dons. Cela m'avait touché de très près, puisque Sixte y figurait, à chaque fois. J'avais eu peur que les lycans ne s'en servent contre nous, justement parce que la guerre était de nouveau déclarée grâce à la trahison d'un vampire. Le sujet était tombé sur le tapis et avait fait des émules, entre ceux qui voulaient qu'on laisse couler et ceux qui voulaient qu'on livre le traître aux lycans en espérant que cela les apaiserait. Notre chef avait décrété qu'il trouverait le coupable et le punirait lui-même, nous interdisant de faire justice nous-même.

Je n'avais pas eu confiance en lui à ce moment là.

Et j'avais eu tort. Parce que le traître était là, ligoté, prêt à être livré à la cruelle brulure du soleil. Dan qui avait justement défendu le traître. Je l'avais trouvé bizarre à l'époque, le soupçonnant et j'avais eu raison. Pourtant, la guerre avec les lycans n'était plus ma préoccupation principale. La principale, c'était Iris, Iris qui était enfermée en prison simplement parce qu'elle était un ange, parce que Levithan avait gagné et avait décidé de faire justice. Tu parles d'une justice... Résultats, la femme que j'aimais était derrière les barreaux et je n'avais pas accès à ses chaines. Pas plus que Louis, son opposé. Je détournais le regard pour le fixer sur le vampire. Il était présent lui aussi. Nous avions entamé un rapprochement suite à l'arrestation d'Iris. Nous nous connaissions de vue avant ça, mais cet évènement nous avait forcé à apprendre à nous connaître davantage. J'avais ainsi apprit que lui non plus n'avait pas accès à la prison pour le moment. Nous étions frustrés tous les deux, ayant besoin viscéralement d'elle. Lui à cause du lien et moi... simplement parce que j'avais l'impression de dépérir sans elle.

Je rongeai mon frein. Anthea pouvait sans doute m'aider. Et le tuteur d'Iris aussi. Un vampire encore. C'était amusant d'une certaine manière. Je regardais les autres vampires. En plus de Hayden, il y avait aussi Regina, Diane, Noah. Nous étions moins que les lycans en face de nous. J'en connaissais peu. Mais il y avait le sosie de Liam. Et Josh. Celui-là, il aurait pu aussi bien rester chez lui. Nous n'étions pas franchement en bons termes.

Et soudain, le soleil entra, inondant le corps de Dan qui commença à se consumer. J'avais été partisan de quelque chose de ce genre, de le livrer aux lycans. Mais le voir se tordre de douleur, hurler, alors que l'odeur de brûlé me montait aux narines... c'était autre chose. Je résistais à l'envie de détourner les yeux, simplement par honneur. j'avais voulu cela, je devais y assister jusqu'au bout. Et cela sembla durer une éternité. Ce sacrifice allait-il au moins apaiser le courroux des lycans ? Je commençais à douter finalement.

[Mince, beaucoup plus long que prévu, je m'excuse, les prochains posts seront plus courts et dynamiques, c'est promis ><]
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Serveur à la Taverne du Pèlerin
Nombre de messages : 432
Opinions Politiques : Leviathan
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 18 Aoû - 14:06, vous pouvez
L'Eden était en effervescence. Le traître avait été emprisonné et aujourd'hui on procèderait à la sentence. Il était évident que pour quelqu'un de cette trempe, il n'en fût qu'une qui s'appliquât : la Mort. La Vrai, la Seule, l'Ultime. Celle qui apporte la paix, qui interrompt une existence aussi brutalement qu'une coupure de courant le poste de télévision.

Pour l'occasion, Lycans comme Vampires assistaient à la scène. Les deux partis lésés réclamaient une justice qui ne tarderait pas. Regardant autour de lui, Louis contempla l'assemblée. Vieux, jeunes, dirigeants et indépendants. Tous fixaient avec une fascination morbide l'homme attaché au pilori d’exécution. En tant qu'un des plus anciens membres de sa race présent, le français comprenait parfaitement la nécessité d'un tel spectacle. La dissuasion par l'exemple empêcherait -peut-être- que les massacres du passé ne se reproduisent.

Placé entre deux illustres inconnus, Lycan ou Vampire peut lui importait actuellement, le français fixait le point de lumière qui venait d'apparaître. S'élargissant comme une fleur en pleine floraison, il provoqua chez la foule de Nocturnes la même réaction : Un recul qui sentait presque la peur. Louis se retrouva au premier rang, à quelques centimètres de la lumière diurne.

Tendant doucement le bras, il laissa les rayons jouer avec ses doigts. La pire mort qui fût. Le bûcher de sa race. L'exposition au soleil. Une odeur nauséabonde emplit ses narines, et il recula vivement sa main, relevant les yeux vers le centre de la pièce. Une seconde après, les cris jaillirent. Son regard s'attarda sur le supplicié, décomposant avec précision chaque soubresaut de ce corps qui partait en fumée. La chair morte, grise, tombait par plaque et s'évaporait avant même de toucher le sol. Des volutes de particules de ce qui étaient jadis des bras, des jambes, un torse, dansaient dans l'air, obscurcissant l'atmosphère autour des restes brûlés qui à leur tour rejoignaient ce ballet de décomposition.

Alors qu'il ne restait plus qu'une vague odeur méphitique autour des derniers restes qui peinaient à brûler, Louis ferma les yeux et détourna la tête, écœuré. Dans un sens, dieu merci qu'il fût jeune. Son agonie s'en était trouvée raccourci par son manque de résistance. Une image traversa son esprit : Lui, encordé autour d'un poteau similaire, flambant de tout son être pour avoir une ange pour opposée. Combien de temps lui faudrait-il pour se consumer ? Une dizaine de minutes ? un peu plus ? un peu moins ? Par les temps qui couraient, cette sinistre vision pouvait se révéler vraie..

Il esquissa un pas en arrière, et bouscula légèrement la personne qui se trouvait derrière lui. Il laissa échapper un "Oups, navré" avant que son regard ne fût à nouveau attiré par la lumière du jour, l'immobilisant alors que l'image revenait..

La soif de sang des deux partis s'apaisait au son retentissant des hurlements du traître..
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 21 Aoû - 12:49, vous pouvez
Honnêtement, Micah n'était ici que parce que les lycans avaient été conviés. Il n'avait pas réellement suivit l'affaire et il s'en fichait un peu. Seule l'attraction l'intéressait ; voir un vampire mourir. Ce n'était pas tous les jours que les vampires donnaient volontairement un des leur pour satisfaire la soif de vengeance des deux camps. Il se tenait debout, droit comme un "i", un holster d'épaule couvant affectueusement un Desert Eagle .44 Magnum - un claibre de frimeur certes, mais le trou de l'impact est presque aussi gros qu'un poing ! Il regarda autour de lui et vit beaucoup de messieurs et madames assez vieux à eux tous pour atteindre le millénaire. En soit, c'était assez excitant pour le tueur invétéré qu'il était mais... Fallait avouer que ça foutait aussi les pétoches ! Apparemment, s'il avait bien suivit toute l'histoire qu'on lui avait exposé, un certain Dan Alexander William, vampire, avait trahit un traité établit entre les vampires et les lycans. Résultat ? Les lycans et les vampires étaient au bord de la guerre, situation assez pénible et puis... Et puis, un jour le coupable a été enfermé en prison et nous voilà à son exécution, au petit matin ! Rho, c'était vraiment nous dorloter tout ça ! Enfin, surtout LE dorloter ; tout ce qui flambe, il aime ! Et non, Micah n'était pas un psychopathe, juste accro au métier... Ou alors un peu, mais vraiment un tout petit peu !

Le toit commença à s'ouvrir et les rayons du soleil filtrèrent peu à peu dans la pièce, éclairant avec ses merveilleux rayons UVA, mortellement dangereux pour nos amis les suceurs de sang. Tous eurent la même réaction ; un rictus de surprise et puis un pas en arrière. Micah manqua d'ailleurs d'éclater de rire, chose qu'il aurait fait s'il n'avait pas été interpellé par le vampire brûlant vif. On aurait dit la torche humaine dans les comics des 4 Fantastiques ! Vous pensez qu'on aurait pu faire griller des saucisses sur lui ? Quoi ?! C'est vrai, c'était mortellement morbide comme ambiance, en général, un barbecue ça vous détend et ça ouvre à la causette...

Le vampire hurlant de toutes ses tripes, comme s'il allait pouvoir y changer quelque chose. Désolé mon grand mais, une fois le processus commencé, un vampire en cours d'immolation peut rarement revenir en arrière et être aussi frais que la rosée du matin ! Il poussa un soupir et caressa la crosse de son calibre .44, comme si ça pouvait changer quelque chose à la situation. Vous savez, une balle dans le cœur et une autre dans le crâne et on ne l'entendrait plus mais, ç'aurait été mal vu et il ne voulait pas attirer l'attention sur lui.

Quand le vampire ne fut plus, il poussa un long soupire, sortit une flasque de son pantalon et but une longue gorgée de Whisky.

- "Eh ben dis donc... Sacré feu de joie l'autre vampire. Manque plus que les saucisses et c'est au point !"

Le sacrifice ne lui faisait ni chaud, ni froid. Il était une tierce personne au problème et ce qui s'était passé ne le regardait pas, ça ne l'intéressait que très peu. Alors niveau commentaires désobligeants et assez dignes d'un boucher, ça allait fuser très haut avec lui, ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 21 Aoû - 14:33, vous pouvez
Deux ou trois heures de sommeil en plus n'auraient pas fait de mal à Casey, qui s'était silencieusement activé dans son appartement avant même le levé du soleil. Sa décision de se rendre à l'Eden's Manor pour assister à la mort de ce vampire n'avait été prise que quand elle avait compris que dormir n'était plus une option... Voir quelqu'un mourir, que ce soit un traitre ou non, ne l'enchantait guère. Mais son côté animal la poussait à y aller, à regarder ce corps brûler et à en tirer satisfaction. Comme quoi, elle n'était pas encore assez forte pour décider toute seule de ses actes. La Ashford aurait aimé pouvoir parler à quelqu'un avant de se rendre à l'execution. Que ce soit Keith ou Josh, peu importait, même William aurait convenu. Mais une petite conversation avec l'un d'eux n'aurait pas été de trop, elle en avait même besoin. Les deux lycans serraient sûrement présents, après tous ils avaient autant, et même plus, de raisons qu'elle de se trouver dans le manoir pour regarder mourir le traître.

La brune se trouvait dans un coin de la pièce, elle fixait le vampire ligoté au milieu de la salle, le fameux traître. Un parfait inconnu pour elle, un vampire comme les autres. Et elle était là, dans l'attente de sa mort imminente, à regarder. Tout à coup, elle se vit à sa place, scrutant les visages souriants de personnes sanguinaires. La mort, sa mort, c'était tous ce qu'ils désiraient. Sa vision se termina là, elle ne put dire ce qu'elle ressentait, mais ce n'était pas de la joie. Le sentiment de ne pas être à sa place s'accentua et son regard passa sur toutes les personnes présentes, à la recherche d'une connaissance. Elle ne vit personne et, découragée, s'abandonna à la vision du vampire ligoté.

Le toit s'ouvrit, le soleil commença son funeste labeur et les vampires reculèrent. Survivre était égal à rester loin de l'astre du jour, pour eux. La peur de la lumière du jour était l'une des seules choses vraies dans les histoires de vampires, du moins au sujet de ceux de Reversa. Tous comme peu de choses étaient véridiques au sujet des lycans, elfes, anges. Même les humains de cette ville n'était pas comme on les voyait ailleurs. Cette ville n'était pas normale, c'était un fait, mais elle était aussi maléfique. Ce que les gens ne comprennaient pas, c'est que jamais elle ne tournerait rond.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Noah S. Fleming
❝ Walk on Fire ❞
Métier/Etudes : Prof de maths
Nombre de messages : 476
Opinions Politiques : /
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 24 Aoû - 19:25, vous pouvez
Noah était présentement totalement à l'opposé de l'homme qui se tordait de douleur, agonisant beaucoup trop lentement à son goût. Les lèvres fermées de peur qu'un haut le coeur ne le surprenne, le blond était loin d'en mener large. Pourtant il s'était positionné derrière Diane, dans un élan de sympathie et de "paternité" nouvellement retrouvée. Assister à la mort de l'un d'entre eux était toujours quelque chose de particulier et lui-même avait encore en tête, en cet instant, les corps se balançant au bout des cordes lors de la pendaison publique orchestrée par les Anges. Pourtant, il ne parvenait pas à soutirer son regard de la scène macabre qui se dessinait sous ses yeux. Sa main se leva par automatisme, alors que les flammes de la combustion dansaient dans ses orbes anthracites, pour finir par se poser sur l'épaule de son infante.

    " Diane... Ne regarde pas ça."


Il avait revêtu sa voix la plus douce pour parler à sa pupille alors que lui même commençait à se sentir mal. C'était l'un des leurs. Un traître, peut-être, mais l'un des leurs. Sa main resserra un peu plus son emprise sur l'épaule de la brune alors qu'un cri se faisait plus long, le forçant à fermer les yeux et lui faisant détourner la tête. Les rouvrant, il aperçut les fausses mines graves de ces chiens pour qui la scène devait être un réel régal. Une voix venimeuse sortit du fond de sa gorge alors qu'il s'adressait au plus proche qui parlait de barbecue... Comme si c'était le moment, vraiment.

    " J'espère que vous êtes content.. Pauvre con."


Des enfoirés. Voila ce qu'ils étaient des enfoirés. Et eux, n'étaient pas mieux que l'homme qui mourrait devant eux. Des traîtres, voila ce que eux étaient.

Spoiler:
 




A Drowsery God
All those times before when I was just another face Among the others keeping secrets to save myself I could blend into the background and savor the unknown I could practice preservation and hide behind this shell - Stone Sour
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 24 Aoû - 21:49, vous pouvez
    Une exécution. Rien de tel pour remettre tout le monde dans le droit chemin. La raison de sa présence ? Semer le trouble et entendre quelques cris d'agonies. Vampires, lycans ou même humains, tant qu'il pouvait entendre souffrir, cela allait. Dommage que ça ne soit pas lui qui ait provoqué cette douleur. Dissimulé dans la pénombre, il observait chaque visage, chaque réaction, ça devenait presque ennuyant. C'était ça leur exécution ? Même pas un coup de poing ? Ou encore un coup de batte de base-ball dans les côtes ? Cela en était pathétique. Celui qu'on appelait L. finit par s'allumer une cigarette et prendre une gorgée du whisky qu'il avait emmené. Il se doutait que cela allait être lassant, mais pas à ce point. Maigre consolation, il a pu brièvement revoir sa promise. Collé contre un mur, il finit par pousser un triste soupir. Dieu que c'était emmerdant, il faudrait réchauffer un peu tout ça. Une dernière gorgée et c'était parti. Écrasant sa cigarette au sol, il se mit en marche. Direction ? Là, tout près. Le corps calciné. Celui qui venait de prendre feu. Il n'était pas beau à voir. Qui pouvait bien être ce type qui venait de se poser à quelques centimètres du traître ?

      « Il n'a pas bonne mine. La prochaine fois, donnez-lui une crème pour éviter les coups de soleil. »


    Quelle arrogance dans sa façon de parler. Il n'aimait guère jouer les clowns, mais vu qu'aucun d'entre eux, si ce n'est Emelyn, ne le connaissait, personne ne pouvait le savoir. Derrière cette comédie, il était toujours sur ses gardes. Au cas où une sangsue ou un chien un peu trop coincé décide de remettre de l'ordre. C'est donc tout naturellement qu'un arsenal d'armes à feu se cachait sous son trench-coat. Un dernier regard vers sa bien aimée et un léger sourire qui se dessine sur ses lèvres. Sortant un nouveau tube de nicotine, il tenta de l'allumer à l'aide du cadavre, un échec total. Il se contenta donc de la vieille méthode : briquet. Tour à tour, il défia du regard chaque personne présente. Non, il n'était pas fou, quoi que. Un rapide balayage de la pièce et il repose enfin ses yeux sur Hayden.

      « Dites, ça ne choque que moi de voir qu'un type veuille faire la paix avec un idiot qui veut sa tête sur un piquet ? »


    Qui était l'idiot ? Neil bien sûr. Il pointa du doigt ce dernier, histoire que tout le monde comprenne. Même si c'était déjà clair, vu le ton qu'il employait.

      « Hey blondinet, je suis d'accord avec toi, ce ne sont que des pauvres cons. »


    Un peu trop bu ? Non. Il n'y avait pas meilleur moyen pour déclarer la guerre à sa propre race.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 25 Aoû - 9:40, vous pouvez
    Des bruits de botte retentirent dans la petite pièce. Tandis que Josh Draven passait entre certains lycans, il s'approchait de sa création. Son regard bleu clair se posa sur un homme qui semblait ivre, et lycan. Pourquoi boire ? Ce n'était pas la fête des morts mais du renouveau pardi ! Sa main se posa sur l'épaule de Casey et il se tint à ses côtés. Non pas comme un dominant mais un créateur, même s'il n'avait aucune technique pour appliquer ce rôle.

    _ Tu sais, le jour où un lycan brûlera un autre, cela n'est pas prêt d'arriver. Nous préférons la bagarre mais nous ne nous séparerons jamais pour des vampires.

    Sa voix était forte et grave tandis que son regard glissa sur Micah et qu'il fit un sourire au vieux loup. Peut-être bien que Josh Draven ne faisait pas parti de la meute de Neil, mais ils étaient lycans, et la loyauté chez eux n'avait pas de limite. C'était l'esprit de meute, un loup seul ne valait rien, ensemble, ils valaient quelque chose. Pourtant l'autre type qui dégageait une odeur d'alcool avait soulevé quelque chose d'intéressant. Hayden était-il utopiste ou était-ce autre chose ? Josh retira sa main de l'épaule de Casey, surveillant les entrés de manière paranoïaque. Un guet-apens aurait été plus malin, ce serait ce qu'il aurait fait. Il n'avait qu'une arme sur lui et déjà il se maudit d'avoir quitté son quartier de damné pour venir ici. Sa bête n'aimait pas ce genre de chose, n'aimait pas le feu et pourtant l'homme lui, trouvait le spectacle fabuleux. Il lui manquait décidément une case. Par-dessus l'épaule de Casey, Josh jeta un regard à Micah, que pensait le vieux loup de tout cela ? Derrière la moquerie. Son regard bleu clair reconnut certains visages, dont celui d'Orédan. Il y avait bien entendu Neil dans un coin mais ce n'était pas le moment de défier pour la seconde fois le chef de la meute officielle de Réversa.

    _ Si jamais tu as un problème avec les vampires, mets-leur le feu sous le nez, ou le soleil, au choix. Tu auras d'excellent résultat.

    Souffla-t-il à Casey. Et c'était lui qui disait cela, après avoir fait flamber quelques vampires durant cette guerre civile. Était-elle finie ? Il le saurait bien assez tôt.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Diane Cordwell
❝ Devil Inside ❞
Métier/Etudes : Sous intendante de l'Eden's Manor
Nombre de messages : 4357
Opinions Politiques : Celui des vampires
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 26 Aoû - 0:21, vous pouvez
    Vampires et loup-garous étaient réunis en une seule et même pièce. Diane aurait pu en profiter pour dévisager les autres, ceux qui n'étaient pas comme elle, pour une fois qu'elle avait l'occasion de les voir de si près. Mais au lieu de ça, son regard restait planté sur ce macabre spectacle sans qu'elle puisse l'en détourner. Comme s'il pouvait se passer quelque chose de vraiment horrible si elle détournait le regard. Alors c'était donc ça la justice à la vampire ? Quelques gènes qui changeaient et soudainement on pouvait craindre la peine de mort dans un pays où la peine capitale était abolie depuis quelques années déjà. Diane resta pétrifiée, ses yeux s'écarquillèrent un peu plus. Elle ne voulait pas dépendre de leur justice si c'était là le résultat. Diane n'avait pas la moindre idée de ce qu'il avait bien pu faire de mal, mais personne ne méritait de finir comme ça.

    La voix de Noah dans son dos la fit sursauter, brisant l'immobilité morbide dans laquelle elle était plongée. Elle se retourna vers lui, s'efforçant de rendre à ses yeux leur taille normale. Son créateur avait l'air aussi mal qu'elle. Voire pire. Elle posa doucement sa main sur la sienne et la serra en retour, fermant les yeux en entendant le hurlement du prisonnier, comme si ça pouvait l'empêcher d'entendre. Et les autres qui parlaient de sa mort, qui parlaient d'autre chose, qui se moquaient … Comme si c'était anodin.

    “ Bande de minables, siffla t-elle entre ses dents, sombre.

    Vampires, loup-garous, ça s'adressait à tout le monde. Elle avait l'impression d'être sur le point d'exploser sous le coup de la colère. Elle partageait totalement son indignation. Cet homme venait d'assister à la mort d'un être, une mort des plus horribles et il ne trouvait rien d'autre de plus intelligent à dire ? Cet autre là parlait de crème solaire. Ce dernier débitait des conseils à la "Tuer un vampire pour les Nuls", comme si le cadavre fumant n'était tout simplement pas là. Révoltant. Qui avait voulut faire la paix avec des créatures qui réclamaient la mort d'un des leur et s'en réjouissait comme s'il n'avait pas été humain à la base ?

    “ Et pourquoi est-ce qu'on veut la paix, avec eux, d'abord ? grommela t-elle en regardant celui qui semblait persuadé que les lycans étaient meilleurs qu'eux avant de retourner son regard vers l'autre qui parlé à Noah.

    Bon, il avait bu, mais ne disait pas que n'importe quoi. Après tout, in vino veritas …


   
J'irai voir tôt au tard si les sirènes insistent. Sous les flots qui m'entrainent je suivrai leur piste, car nul ne résiste au charme doux de leur chant d'amour . (⚡) le chant des sirènes.
mobilis in mobile


Dernière édition par Diane Cordwell le Sam 15 Sep - 13:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 26 Aoû - 14:20, vous pouvez
Lorsque Louis me bouscule, je secoue la tête, dans mes pensées, afin de lui dire que ce n'était pas grave. Qu'était une bousculade à côté de ce qui se tramait devant mes yeux ? Hayden s'était rendu lui-même plus stupide que l'imbécile qui avait brisé le traité et qui désormais brûlait au soleil. Je sens des frissons parcourir l'assemblée même si nos invités tentent de rester inpassibles. Plus loin, une certaine Diane fulmine et qu'est-ce que je la comprends...
Les premières cendres tombent sur le sol et malgré moi, je sers le bras de Louis, dans une faiblesse échappée. Je bredouille une excuse et Dan est déjà mort.

-A quoi ça servait de le tuer...Le traité est brisé de toute façon. Ca ne changera pas ce qu'il s'est passé.

Alors que la tension monte, j'aurais aimé conserver mon rang de Chef de Clan et leur hurler de partir. Mon estomac se tord et je lâche un rire jaune. De toute façon, si j'avais conservé mon rang, rien de tout ceci ne serait arrivé. Une action aussi lâche, qui affirmait notre soumission envers cette race de chiens, ne parviendrait jamais à les contenter. Ils seraient éperdus de violence, assoiffés de sang plus que nous mêmes nous l'étions.

Je traverse la foule alors que le toit se referme, nous plongeant tous dans une demie obscurité. Je tends la main, l'appose sur le pilier encore brûlant. Et je me dis « Quelqu'un est mort ici », quelle ironie pour une créature de la nuit éternelle.
Alors je me retourne, les regarde. Un regard blanc qui ne signifie rien.

-De toute façon, ça ne change rien pour vous, pas vrai ? Le traité est brisé de toute façon hein ? Alors pourquoi avez vous pénétré notre domaine, si c'est pour vous gausser de notre condition ?

Je me baisse et touche les cendres qu'il reste de notre pair. Elles sont aussi douces que du sable mais aussi froides que la pierre qui les accueille.

-Nous devons nourrir nos invités, pas vrai ?

Mes poings se remplissent des cendres de notre comparse. Je me redresse, désespérée.

-Votre copain a raison, il vous faut des saucisses. Après tout, on se ressemble non ? On est tous des bêtes, ici.

Les cendres volent dans les airs. Mes poings les lâchent. Je les lance avec fureur dans l'assemblée, comme une pluie, un baptême. La folie me gagne, celle qui rassemble le désespoir et la colère de mes pairs et je crie tout haut ce qu'ils pensent tout bas.

-Alors ALLEZ Y ! BOUFFEZ !
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 26 Aoû - 22:00, vous pouvez
Erwan ne savait pas vraiment ce qu'il foutait là.
Il avait été invité à un événement pour représenter sa race... comme tant d'autres lycans.
Peut-être un moyen de faire connaissance avec d'autres lycans. Il fallait dire qu'il n'avait pas trop osé se mêler à ceux de sa race depuis son arrivée, se cantonnant à son job et à veiller à ce que son opposé ne fasse pas trop de bêtises, du moins du temps où il était le dominant. Oui, maintenant, c'était son opposé qui était devenu le dominant parmi eux. Comme quoi: le louveteau avait bien grandi.
Il n'avait pas tout suivi de l'affaire. Apparemment, il était là pour suivre un procès sur un traître vampire... en même temps, il aurait accepté n'importe quel motif pour foutre son nez hors de la prison.

Mais en fait, tout ceci n'était qu'une piètre mascarade de procès.
Il n'y avait que des juges et des accusateurs. Où était la défense? Nulle part... Même l'accusé ne semblait pas avoir la force et la volonté de se défendre. Un être brisé, comme l'avait été Erwan a une époque, sauf que lui avait Audaz pour prendre le relais, ce que n'avait pas l'immortel. Que lui avait-on fait pour le rendre ainsi? Pouvait-on réellement accorder le moindre crédits à ces paroles livrées pour mettre fin à un tourment que ses congénères avaient créé?!
Mac Feurliz n'avait pas son mot à dire, mais il n'en pensait pas moins.


* Ouaip! D'ailleurs si tu pouvais la fermer ça m'arrangerait. *
* Je pense encore ce que je veux jusqu'à preuve du contraire! *
* Et bien par pitié: exprime-toi à haute voix et fous-moi la paix! *
* Tu ne vas pas me dire que tu n'as pas de problèmes avec cette sordide pièce qui se déroule sous nos yeux. *
* Non, je n'ai pas de soucis! J'aime bien le spectacle même si le jeu des acteurs est nul à chier! *
* Tu m'énerves! Dégage! *
* Je le ferais le jour où on te coupera le cerveau en deux. *

Comme d'habitude, il s'énervait encore avec lui-même. De toute façon, Audaz suivait la chose calmement, même si il n'appréciait pas non plus ce qui se déroulait: les bipèdes avaient des coutumes trop étranges pour un loup et jamais un animal qui respectait les lois de la nature se comporterait ainsi.

Puis vint le temps de la dernière punition, l'acte irréversible qui devrait mettre fin à la vie de celui qui avait été choisi pour être officiellement le traître.
Au milieu de la lumière, il partit en fumée alors qu'une larme coula en silence sur la joue du lycan blanc, rare spectateur de cette mise à mort n'ayant aucune animosité pour aucun des partis. Il ne prit pas la peine de la sécher ou de la cacher. Qu'est-ce que cela pouvait faire...


* Toi, tu dois être du genre trop sensible au cinéma. *
* TA GUEULE!!! *

Lorsque la pièce fut de nouveau plongé dans la pénombre, il put se rendre compte que les deux camps s'échauffaient et qu'une femme se détacha du lot en prenant une poignée de cendre du défunt pour la leur jeter et crier sa haine.
Le lycan se leva et descendit calmement dans l'arène afin de la rejoindre.


* Hé ho!!! Ca va pas!!! T'es fou! Je veux retourner là-haut!!! *
* Jusqu'à preuve du contraire: c'est moi qui contrôle ce corps! *
* Et alors?! Je veux pas crever!!! T'as pas vu comme elle a l'air d'une psychopathe!!! *
* Elle est surtout en peine et dans la douleur. *
* Ouaip! Ben on repassera la peloter quand elle aura fait son deuil. Pour l'instant, je suis d'avis qu'on se casse! *

Erwan n'écouta pas la voix dans sa tête, de toute façon, ils étaient rarement d'accord.

- Je suis désolé pour la peine qui vous envahit et la comprend, lui assura-t-il avec un air calme et bienveillant. Veuillez excuser mes congénères pour leurs écarts, mais nous n'avons pas l'habitude de ce genre de cérémonie.
Je vous présente mes sincères condoléances pour cette perte qui vous semblait chère, mais nous ne sommes pas là pour vous chercher querelle.

* Non mais tu rigoles?!!! T'as pas capté ce qu'on dit les autres lycans ou quoi??? *
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Kyle A. Lewis
❝ I'm a Dream Dealer ❞
Métier/Etudes : Directeur de la Galerie d'Art
Nombre de messages : 1977
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 27 Aoû - 17:29, vous pouvez
Vampire, Lycan, Dan... Edana?? La mort. Alors que je m'étais terré dans un coin assez en retrait de "l'abattoir", je ne cessais de me répéter cette sombre litanie. Depuis mon arrivée à Réversa je n'avais jamais été réellement proche du clan Lycan et encore moins des vampires. En réalité si j'avais aujourd'hui répondu à l'appel de mon "Alpha" c'était en partie pour Edana. Dan. Le vampire qui un jour nous divisa et qui était aussi son meilleur ami n'allait plus être aujourd'hui qu'un tas de cendre...

Peut-importe notre condition au sein de cette ville, la mort était la seule constante viable ici. Elle marche à nos côtés se glissant en notre ombre, resserrant à certains moment son étreinte, histoire de nous rappeler qu'elle est toujours là, accompagnant chacun de nos pas et un beau jour, nous succombons. La faucheuse se penche sur nous et de sa sublime stature nous enveloppe, délivrant dans un ultime souffle ce baiser. Le baiser de la mort, froid, implacable, parfois doux, parfois violent, peut importe la déclinaison le dénouement reste le même, il nous emporte, aspire ce brin de vie éthérée qui compose notre âme. Un voile se dresse, le monde disparait en un battement de paupière, nos espérances et nos regrets sont annihilés, nous ne sommes plus...

L'odeur pestilentiel qui se dégageait des restes du vampires venait me brûler les narines, me tirant ainsi de mes pensées, me ramenant violemment à cette grotesque mascarade. Je balayais la pièce du regard et déposais mon attention sur ce brin de femme qui s'agitait dans tous les sens... Assez hystérique dans son genre, m'enfin, cela pouvait se comprendre... Et puis, cela me faisait mal de l'admettre mais elle n'avait pas si tord que ça. Une chose était sûre, la situation était tendue et nous avancions tous en terrain miné, si chacun se mettait à péter un plomb nous aurions droit à un magnifique feu d'artifice ce soir. Je pouvais sentir le loup abrité dans un recoin de mon esprit s'agiter, jubiler. Il se délectait totalement du spectacle déplorable que nous avait offert les vampires. Me recentrer, c'est ce qu'il fallait. Je sortis une cigarette et l'alluma avec mon zippo, puis, je me mis en marche vers l'inconnue. Je pris soin de décaler légèrement Erwan avant de gifler la brune. Ma main claqua sèchement sur sa peau d'albâtre, le contacte pouvait paraître plus rude qu'il ne l'était. Je devais être complètement suicidaire mais c'était ma méthode pour la faire revenir sur terre.

- Okey Vampirella maintenant on va se détendre et respirer un bon coup. Ah... Aussi, je te prierais de ne pas tous nous mettre dans le même panier en nous insultant. Tu l'as dit toi-même, nous ne sommes que des bêtes. Les uns assujettis par le soleil et les autres par l'astre lunaire. Dans le fond, nous ne sommes pas si différent. Alors arrête de faire ton hystéro et ranges tes cendres.

Je me retournais face à l'assemblée afin d'avoir une vue d'ensemble.

- Rha bon Dieu Bas les masques! Elle n'a pas tort et vous le savez! Alors quoi? On fait calciner un vampire et tout est arrangé? C'est ça la morale de l'histoire? Désolé mais, pour moi ça ne prends pas. C'est juste de la barbarie à l'état brute qui changera en rien ce qui s'est passé. Nous voilà dans le théâtre de l'absurde où nous, pauvres marionnettes désarticulées que nous sommes, nous nous agitons à tout-va. La haine nous enterra tous et ce n'est pas votre barbuc' qui bâtira la paix entre les nocturnes. Vous en avez la preuve ici même.

Relâchant une nouvelle bouffée de tabac je m'adossais à un mur puis adressant un dernier regard à la vampire:

- C'est bon, t'es calmée?
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 30 Aoû - 23:54, vous pouvez
    Ombre. Désespoir. Créatures infâmes, irrespectueuses et galeuses. L'obscurité accueille chaleureusement les sangs-froids. Cette exécution n'avait aucun sens, Hayden se voilait la face. Utopiste, la paix entre nocturnes n'était qu'une lointaine chimère. Un las soupir s'échappa et avec, toute l'exaspération qui l'habitait. Les vampires tombaient bien bas. Exécuter l'un des leurs pour contenter une assemblée de lycans enragés, pathétique. Le moment était enfin arrivé. Le soleil s'offrait à eux comme la promesse d'un lendemain meilleur. Le regard vide d'émotion, l'hispanique contemplait la scène, une once de peine baigna son visage quelques secondes. Il n'y avait pas pire façon de mourir dans leur monde. Tenter d'imaginer sa douleur le fit légèrement frissonner. Assez. Pourtant, ses yeux étaient restés braquer sur la sangsue qui venait de brûler. Un silence macabre saisit la pièce une fois la torture finie. Le Sénateur était assez naïf pour croire que ces chiens feraient preuve d'empathie, mais rien. Ce qui l'énerva sans doute était ce signe d'hypocrisie émanant de leur Alpha. Cette salutation qu'il a adressée à Hayden. Un léger craquement se fit entendre dans les abysses de la pièce. Le sang-froid perdait son sang-froid ? Peut-être.

    Comme il en doutait, tour à tour, ils donnèrent leurs réactions. Tour à tour, il les observait. Il était important de noter leur insolence, alors qu'ils n'étaient pas chez eux. Alejandro respectait beaucoup Hayden, mais il fallait avouer que sur le coup, l'hispanique remettait en doute son jugement et sa force de caractère. Le regard du vieux cow-boy se perdit sur Regina qui semblait laisser la colère débordait. Il ne fallait pas, sinon elle prouverait que les vampires ne valaient rien. Malheureusement, ses nerfs eurent le dessus. Un sentiment de désespoir parcouru le corps de l'espagnol. Comme s'ils avaient besoin de ça, un bain de cendres. Il en avait assez vu, il était temps de partir. Un pas. Un seul, avant d'avoir la joie de voir et d'entendre le mouvement de trop. Une claque. Un lycan venait de s'en prendre à un vampire sous leurs propre toit. Alejandro lança un regard inquisiteur à son chef, le seul sachant où il se trouvait dans cette marrée de noirceur. Oh certes, ils étaient tous nyctalopes, mais il connaissait les coins de cette salle où il pouvait se dissimuler. Une course. Brève, furtive. Une course qui le ramena presque instantanément au-devant de la scène, entre Regina et son agresseur.

      « Assez... »


    Rabaissant légèrement son chapeau, il finit par ranger ses mains dans les poches de son jean.

      « La plaisanterie a assez duré. N'oubliez pas que vous n'êtes pas chez vous. Dites-moi Monsieur le Consul Lycan, pensez-vous réellement être capable de mener vos troupes ? Pensez-vous réellement que vous méritez votre place de Consul ? »


    Sous-entendu ? Oh oui. Il n'y avait que trois personnes dans cette pièce, Neil et Alejandro compris, qui savaient de quoi le Sénateur parlait. Shepherd avait intérêt à ramener ses chiens à ses pattes et à partir s'il ne voulait pas que certaines choses fâcheuses soient dévoilées.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 5 Sep - 13:54, vous pouvez
La tension était au plus haut point dans la pièce, tout le monde était à cran. Je ne comprenais toujours pas pourquoi j’étais là si ce n’est le fait que je suis l’un des bras droits de Neil. Bien que tout cela m’amusait légèrement, le fait de venir pour faire bonne figure m’énervait, je ne voyais aucun intérêt à être présent. Être enfermé avec une bande de moustiques pour voir l’un d’eux partir en fumée, j’avais des choses plus importantes à faire…

Puis on eut droit à un spectacle assez intéressant, une vampire devint complètement hystérique, balançant les cendres vers les personnes présentes. Enfin un peu d’action ? D’abord Erwan qui vint présenter des excuses pour les remarques des autres lycans, abrutis ! Cela ne changera rien et puis je n’aime pas que l’on parle au nom des autres comme ça. Je me déplaçais lentement vers Kyle et la vampire, celui-ci était intervenu pour la calmer et donner son avis, j’eux un sourire en entendant ses paroles. Il n’avait pas tort dans le fond, mais je suis sûr que son avis ne compte plus vu que Dan était mort. Un autre vampire arriva par la suite, voilà Rambo qui arrive.

J’arrivais quelques secondes après, passant à côté de Kyle, lui prenant son briquet d’un geste rapide et précis, allumant une cigarette et fixant tout le monde. Je pris une profonde bouffée de tabac avant de commencer à parler d’un ton froid, mais neutre, sans agressivité.

Tu n’as pas tort Kyle, punir le traître ne changera pas ce qui a été fait, mais d’un côté en le laissant en vie nous aurions pris le risque de le voir recommencer. Mais j'admets c’est vrai que le sang appelle le sang. Nous sommes venus pour soi-disant apaiser les tensions, mais au final c’est le contraire, tout le monde est encore plus sur les nerfs.

Puis me tournant vers le vampire au chapeau.

Nous menacer ne changera rien M. Sánchez, vous n’êtes pas en mesure de nous mettre dehors, de plus nous avons été invités et votre avis sur notre présence ne nous intéresse pas, vous ne vouliez pas de nous ici ? Soit, vous n’étiez pas obligé d’être présent dans la pièce. Votre arrogance sera votre perte.

S’il fallait se battre, j’étais prêt, mes entraînements au labo dans le passé m’avaient été fort utiles. On m’avait appris à me battre sous ma forme humaine comme ma forme lupine. Contre un ou plusieurs adversaires, j’étais censé être une arme si je ne m’étais pas enfoui du laboratoire.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 6 Sep - 20:52, vous pouvez
Mon dieu.

Mais dans quelle cour de récréation étais-je tombée ? Je me massais l'arête du nez entre le pouce et l'index alors que les blagues carambar sur les vampires fusaient de la part des lycans et que certains des nôtres n'étaient pas fichus de se contenir un peu. Notamment Regina qui bondit, folle de rage, balançant des cendres d'un geste théâtral, avant de se prendre une claque par un lycan. Ambiance. Avais-je été naïf de penser de prime abord que cela pourrait apaiser les tensions ? Oui, sans aucun doute... Lors de l'annonce des opposés et des humains ayant des dons, j'avais fortement prôné que l'on démasque le traître et qu'on l'offre à l'ire des lycans, en signe de bonne foi. Mais ça, c'était avant d'assister à cette mise à mort qui me donnait la nausée, avant de voir combien ces animaux n'avaient que faire du respect qu'il se devait envers les morts... Non, ils étaient même pires que les animaux. Pas tous, mais une bonne partie tout de même et le phénomène de groupe ne semblait rien arranger à ce niveau. Je jetais un regard à leur alpha. Il serait judicieux qu'il tienne ses chiots en laisse, ne serait-ce que pour l'image des lycans. Eux qui voulaient absolument être considérés autrement que comme de vulgaires bêtes, ils étaient vraiment sur la bonne voie là, si si. Mais de notre côté, ce n'était pas forcément mieux.

Alejandro intervint alors, menaçant Neil, je ne savais trop par quel moyen de pression. Mais cela ne sembla nullement impressionner le camp adverse. Je soupirais. Nous étions en légère infériorité numérique, mieux valait ne pas trop chatouiller les lycans. Le bras droit de l'alpha intervint alors, suite à Alejandro. La conversation commençait enfin à être un tant soit peu intéressante.

- Faux, pas tout le monde.

Perosnnellement, même s'ils commençaient à m'énerver avec leurs gamineries, j'étais très calme. Pas question de monter aux créneaux en me laissant dicter ma conduite par mes sentiments. Peut-être passerais-je pour insensible. Ce qui était faux, les cris d'agonie de Dan me hanteraient encore longtemps... Je me demandais ce que ressentais Hayden d'avoir ainsi livré le vampire qu'il avait créé à la mort et de devoir supporter tous ces sarcasmes et ces plaisanteries d'un goût plus que douteux.

- On a bien fait de venir, qu'est-ce qu'on se... poile. L'humour lycan est vraiment désopilant et les blagues faites tellement originales ! Cela m'étonne que personne n'ai encore proposé de filmer pour se servir de cette exécution comme un spot publicitaire contre les méfaits du soleil. Un grave problème de santé publique, chers amis.

Oui, j'étais cynique, tout cela commençait doucement, mais surement, à me courir sur le haricot.

- Le traître a été livré en signe de bonne foi. Parce que le pacte a été rompu par la faute d'une personne. Cela dit, j'en viens à me dire que tout ceci était inutile. Pour qu'une paix soit maintenue, il faut que les deux partis le désirent, or il apparait clairement que cela n'est pas le cas. Finalement, nous sommes ici pour quoi ? Pour écouter des blagues ridicules et infantiles sur la mort d'un homme, qui a eu le seul tort de commettre une erreur ? Pour nous entre déchirer et transformer cette salle en ring en rivalisant d'insultes ? Ou pour en venir au vrai problème : une trêve est-elle encore envisageable entre nos deux races ?

Je marquais une pause, avant de lancer à Hayden, comme à Neil :

- Vous ne pourrez forcer certains à renoncer à leur haine ou leur aversion, ainsi qu'à leur désir de vengeance... Des incidents auront encore lieu. Et qu'arrivera-t-il alors ? Une nouvelle réunion, avec exécution à la clé ? Elles sont tellement sympa ces petites réunions...

Il suffisait de voir comment tout cela partait en vrille. Comment contrôler tout ce petit monde ? Pour les lycans encore, il y avait un moyen, dans la mesure où ils étaient de la meute de Neil et qu'ils écoutaient leur alpha, c'était l'instinct des loups, de la meute, mais pour les vampires, c'était plus délicat. Et puis, il y avait des loups dissidents. Comme Josh. Et des vampires indépendants. Non, si tout risquait de voler en éclat à la moindre incartade de l'un ou l'autre des côtés, ce n'était même pas la peine de discuter, autant rentrer chez nous.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Professeur / Precepteur / Chef du Clan Vampire
Nombre de messages : 235
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 9 Sep - 14:42, vous pouvez
Ce hurlement. Ce hurlement se mêlait aux milliers d’autres qui hantait sa mémoire. Il avait un goût acide, brulant sa gorge, consumant son âme. Sombre, Hayden avait reculé dans l’ombre, à l’image des siens. L’orbe ténébreuse de son regard ne quittait pas le tas de cendres. Non, il ne le quittait pas. Pas lorsque Regina y plongea la main pour en jeter des éclats aux visages des lycans. Il ne réagit pas plus aux insultes qui fusaient. Enfermé dans sa douleur. Dans un échec cuisant qui remettait en cause tout ce qu’il savait. Tout ce qu’il croyait savoir. Autour de lui, la tension montait. Grimpant sans qu’il ne cherche à l’empêcher. Figé, son visage avait tout d’un masque de marbre, il avait l’air d’une statue ainsi cloitré dans ses propres songes. Pourtant, il ne pouvait se taire plus longtemps. Pas alors que tout ce qu’il tentait de construire risquait de s’effondrer.

Pas un souffle ne soulevait sa poitrine. Pas un battement de cils ne montrait s’il avait entendu ou non les railleries des lycans ou la colère des siens devant l’injure. Pas un seul frémissement. Juste une statue de marbre. Figée. Le regard fixé sur celui qui fut un fils sans même le savoir. Sur ce qu’il restait d’un homme qui s’était trompé, qui s’était fourvoyé. Qui avait agi avec l’impulsion en toile de fond.

« Cela suffit. »

Juste un murmure alors que, de toute part, fusaient appels à la raison et insulte dégradante.

« Cela suffit ! »

Tonna-t-il, s’animant soudainement alors que sa voix grave résonnait dans l’espace clos, s’attirant des regards surpris, peut être moqueurs ou pas, cela n’avait pas d’importance. Une étrange flamme s’alluma dans ses iris noirs. Alors qu’il les posait sur les lycans. Un à un. Aucun ne pouvait connaitre les pensées qui agitait le vampire tant les noirceurs de son regard étaient intense. Il n’y avait pas de haine. Pas même de colère. Aucune lassitude, ni aucune amertume.

« Oui, cela suffit. Il n’est pas temps de poser la question d’une nouvelle alliance. Est-ce que je me suis bien fait comprendre ? Du moins, pas pour l’instant, aussi soyez aimable d’éviter de spéculer tous autant que vous êtes, cela ne servira à rien.»

La voix s’était radoucie, voguant sur une tonalité plus douce, plus tranquille. Il glissa doucement sur le sol d’une démarche particulièrement gracieuse pour quelqu’un de son acabit.

« Oui, vous avez été invité, monsieur Orédan. Justement, invité or il est bien vu de ne pas insulter son hôte, c’est un minimum. Si vous n’êtes pas capable de respecter ne serait-ce que quelques instants un deuil qui nous touche tous, ou de faire taire votre haine, alors sortez. – Il regarda tour à tour chaque lycan et chaque vampire présent, affichant tranquillité et assurance – Nous ne vous retiendrons pas et je suis sûr que vous trouverez l’air plus respirable dehors. Si vous désirez rester, faites-le, mais ayez au moins l’honneur de faire preuve de respect envers nous tout comme nous saurons faire preuve de retenue, n’est-ce pas ? – Il sourit légèrement à Regina, l’invitant d’un regard à se calmer, à démontrer aux lycans la classe qui pouvait être la sienne -. Je ne tolérerais pas un tel manque de savoir vivre sous mon propre toit. Nous vous avons invité pour régler une bonne fois pour toute ce litige. J’estime, pour ma part, que l’affront a été lavé, le traitre puni pas les siens en présence de ceux qui en on souffert, comme le dit si bien Seth, c’est un signe de bonne foi. Peut-être qu’aucune paix n’est désormais possible ou peut-être pas mais l’instant n’est guère propice à ce genre de négociations. Pas sur les cendres de mon propre infant.»

Durant une seconde, un éclair de douleur passa dans les yeux sombres d’Hayden avant qu’il ne les pose sur Neil.

« Peut-on conclure que justice a été faite Neil ? »


«Happiness»
« Everybody needs sanctuary. Everybody needs hope and fear, but not everybody needs a preacher, don’t tell me what you want me to hear. And don’t give it away, don’t give it away...»
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Serveur à la Taverne du Pèlerin
Nombre de messages : 432
Opinions Politiques : Leviathan
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 9 Sep - 20:51, vous pouvez
C'était pour cela que Louis ne supportait pas d'être mêlé à la politique de ceux de sa Race. Il finissait immanquablement par y avoir des débordements, des coups bas, des lames assassines et des mots meurtriers. Il n'y avait qu'à regarder l'état dans lequel Regina, une de ses consoeurs, était plongée, les réactions primaires des lycans, les mauvaises blagues qui fusaient dans l'air, à l'instar de tirs de tromblon entre deux tranchées que ne séparaient qu'un mince terrain vague.

Les lycans commençaient à se chauffer, les vampires sortaient les crocs. C'était assez ironique de voir que toutes les guerres portées à l'écran entre les deux espèces, guerres qui ravissaient les humains, prenaient vie et ne relevaient pas que d'une simple fiction sortie d'un esprit dément. Mots voilés, langages de guerres, vocabulaire de la farce, dans sa définition théâtrale. Le français se sentit écoeuré, dégouté. Jamais, oh non jamais il ne prenait part à ce genre de réunion, et les seules fois où il y allait, il en ressortait apitoyé et attristé.

Justice ? Faite ? Qu'est-ce exactement que la Justice ? A regarder les cendres éparses de son collègue, il imaginait bien une folle dansante avec un bandeau sur les yeux, tenant une épée à deux mains et donnant des coups en aveugle sur des personnes inconnues en criant : "Coupable ! Qu'il soit puni !" Il avait vécu deux cents ans, et de ce qu'il en savait, la justice n'existait pas. Il n'y avait que la Punition, pas la Justice. L'affront ne pouvait être réparé, la trêve restaurée. Pourquoi déblatérer encore ?

Il ne se mêlerait pas de ce conflit, il ne se sentait de toute manière que très peu concerné. Au lieu de faire comme les autres membres de sa fratrie, Louis ne s'avança pas. Au contraire, il se recula prudemment. Le problème quand deux espèces dominantes se retrouvent dans un lieu clos était qu'elles avaient tôt fait de se lancer chacune des briques. Il était l'un des plus vieux ici présent, et participerait si les coups venaient à pleuvoir. A moins de provocation directe, il attendrait, sagement.

Témoin muet des répliques échangés, il n'avait qu'une chose en tête.. Eviter à Iris de souffrir, et ça passait à la fois par sa propre protection, mais aussi par celle de Seth, qu'il chercha des yeux. Une fois repéré, le noble à la peau d'albâtre s'adossa à un pilier de la salle, l'air nonchalant, mais néanmoins tendu.. Il ne voulait pas entrer en scène. Pas tout de suite..


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 11 Sep - 18:42, vous pouvez
Micah éclata d'un rire à vous glacer le sang. C'était un rire emprunt à la démence et aux meurtres. En fait, tout ceci l'amusait. Des gens qu'ils ne connaissait pas du tout pour la plus part, se chamaillant l'un contre l'autre... Tant de haine, de violence, de pourparlers... Les hauts gradés essayaient de régler la situation, les autres sortaient les crocs... Tous sans exception éprouvaient un sentiment fort vis-à-vis d'une personne dans la pièce, et un sentiment pas forcément bienveillant. Le psychopathe qu'était Micah adorait tout cela, il se sentait comme un poisson dans l'eau. Il se laissa submerger par cette colère tant de fois gardée et ses yeux virèrent à l'or. Il n'allait pas se transformer, si c'était ce à quoi vous pensez, non il contrôlait tout à fait son loup, mais ses yeux avaient toujours la tendance à prendre cette couleur dorée lorsqu'il se laissait submerger par les émotions assez intenses pour transformer un jeune lycan. Applaudissant l'assemblée, il s'avança jusqu'au centre de la salle. Il fit un tour sur lui même et regarda chaque personne dans la salle. Était-il un enfoiré ? Assurément. S'en foutait-il ? Tout à fait. Est-ce que tout ça l’émeuvait de quelconque manière ? Pas du tout.

- "Non mais regardez-vous tous ! Assurément, je peux tout de suite vous le dire, je suis le plus grand connard dans cette pièce. Et devinez quoi ? Je m'en bat les couilles. Je suis extérieur à votre conflit et présent dans la société surnaturelle depuis plus longtemps que certains lycans dans la meute, et même certains vampires. Mais vous savez quoi ? En 50 ans, je n'ai jamais vu les deux races s'entendre et cohabiter en parfaite harmonie. Vous avez eu cette chance, pourquoi est-ce que cela a raté ? A cause d'un connard qui vient de claquer. Ok, maintenant il est mort. C'est bon, remballez tout, retentez l'entente et... Ah non minute, vous ne pouvez pas à cause des préjugés que vous avez l'un envers l'autre. D'où vous viennent-ils ? Parce que beaucoup - si pas la totalité - d'entre vous n'ont pas toujours étés vampire ou lycan. Très bien, maintenant, vous saisissez où je veux en venir ? C'est préjugés vous ont été implantés dans la tête. Par qui ? On ne le sait pas. Je suis certain que parmi vous, certains se sont entiché d'un vampire ou d'un lycan ou même d'un elfe, d'un humain ou d'un ange. Vous savez, chaque race a ses défauts, et les nôtres ne font que s’entretuer depuis longtemps. L'un dit que l'autre est un chien, un toutou à sa maman, l'autre dit que que l'un est un sale suceur de sang, une chauve-souris... Peut importe, merde ! Vous autres les vampires, vous êtes vieux, vous avez vécu, vous êtes censés représenter la sagesse et on dirait des gosses de cinq ans en train de dire "Nan, c'est à moi, nanani nanana...". Et puis vous les lycans, on est censés être des loups, vous savez, ces créatures majestueuses qui ont un sens de la famille et du respect très poussés, même envers les autres animaux. Il s'arrêta, sorti sa flasque de Whisky, but une longue gorgée et puis continua son discours. Vous savez, entre nous, j'en ai rien a foutre de ce qu'il se passe ici, ou même des lycans et des vampires. Ça fait 40 ans que je suis tueur à gages et j'ai tué aussi bien vampire que lycan ou bien des humains. Je n'ai aucune morale, mais vous les gars - et mesdames - vous avez des opportunités ici, ne les laissez pas filer. Bref, je pense que j'ai tout dit... Ah non... TOI ! dit-il en pointant Noah du doigt. Oui, je suis content. Mais tu sais quoi ? Faire chier les gens c'est mon métier, je les dézingue, je les fais chier, mais de manière à rigoler un peu. Parce qu'où est le point à massacrer des personnes si l'on ne peut guère en rigoler par la suite ? Je n'ai pas peut-être pas de morale ni de bon sens mais je suis moi ; j'ai 60 balais et tu ne me changeras pas. Alors respecte tes aînés, aussi bien humains, que vampires, qu'ange, qu'elfe ou même lycan. Parce que tu serais étonné d'apprendre des trucs auprès d'eux. N'ai-je pas raison, messieurs les vieux croulants ? Sur ce, je retourne à ma place."

Il s'avança vers l'assemblée, redébouchonna sa flasque et but une autre gorgée d'alcool. Il se positionna à côté de Neil et sortit un Balisong pour jouer avec. La suite n'allait pas être très intéressante. Ses yeux commençaient à redevenir normaux, tant mieux.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 18 Sep - 21:32, vous pouvez
    Plus Josh les regardait et plus il constatait que les anges avaient réussi à défaire une alliance forte. Ils s'étaient alliés quelques temps contre les anges pour se protéger, pour régner la nuit. Entre les hurlements et les "bouh méchant", le lycan constatait qu'il s'ennuyait. Il préférait l'air frais et la violence brutale des rues plutôt qu'ici, enfermé avec des gens qui ne savaient pas construire une phrase, du moins très peu. Pourtant partir en laissant Casey et surtout Erwan était inimaginable. Malheureusement. D'un pas léger il s'approcha de son opposé qu'il attrapa par le bras avec une certaine douceur. Sa main glissa le long de sa chair et se posa sur son épaule, dans un geste doux mais dominant. Son regard clair se posa sur la moitié de son âme tandis qu'il laissait les autres s'exciter. Josh avait tout à gagner à rester en retrait et tout à perdre si on le remarquait.

    _ Il est mort, c'est réglé. Les anges nous voulaient en guerre, c'est plus facile de tuer la vermine quand elle se tue elle-même. Ne sois pas si stupide Micah, nous avons eu un accord. L'accord n'est plus, et arrête de boire, tu es insupportable.

    Sa voix n'était pas agressive, son corps dominant mais son ton bas, en retrait. La voix d'un loup, son regard se teinta de jaune. Dark était agacé, et Josh commençait aussi à l'être. Lentement il posa son regard sur Regina, sa cliente de toujours. Durant les tensions il l'avait évitée mais maintenant, c'était différent. Boire et hurler n'apporterait rien. Il resserra sa prise sur Erwan, il voulait partir mais avec son opposé. Il ne laisserait pas son éternel bisounours dans la fosse aux ours. Ils le tueraient, et lui avec. Neil ne savait pas tenir ses loups, ou du moins ils étaient trop bavards pour une simple visite. Josh ne dérogeait pas à la règle sauf que lui, il n'était pas de la meute. Il n'avait fait qu'instruire sa création, rien de plus, rien de moins. Sois proche de ton ami mais sois encore plus proche de ton ennemi comme le disait si bien la citation. S'il avait pu il aurait dérobé sa flasque à cet espèce de père spirituel mais il ne lâcherait pas Erwan, pas maintenant. La tension grimpait comme une sauce oubliée sur sa plaque chauffante.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 23 Sep - 14:20, vous pouvez
Je me calme instantanément. Les cendres tombent une pluie sombre à mes pieds. Sous les picotements chaleureux du contact de ce chien, un sourire se dessine sur mes lèvres. Je m'apprête à rire, à lancer une réplique cinglante comme j'en ai le secret mais le geste de ce Lycan vient de me faire comprendre que c'est désormais impossible.

Ma saute d'humeur a délié les langues. Ca parle dans tous les sens, ça parle pour ne rien dire. Les Lycans insultent leurs hôtes car ils comprennent tout à fait que l'affront qu'ils viennent de nous faire en me touchant les abaisse à notre niveau.
Ils ne sont jamais contents, pourquoi ne s'en vont-ils pas ?

Le Maître me regarde, me protège, m'incite à me calmer avec la sagesse qui est la sienne. La lumière obscure de ses yeux m'apaise. Alejandro les remet à leur place. Certains comprennent, d'autre ne font que s'en formaliser davantage.
Dans un réflexe honteux, j'essuie des larmes que j'aurais cru voir couler.

Tout à coup, mon regard croise celui de Josh, qui essaie de calmer un être qui semble proche de lui. La pensée de Leann me traverse l'esprit. Ainsi donc, nous n'avons pas besoin des Anges pour nous jeter les uns sur les autres. Réversa est faite de bestialités. Après tout, pourrait-elle vivre sans cela ? J'esquisse un pas en direction de Josh. Je revois nos trafics, nos ébats. Tout ce qui était en fait bien mieux quand les Anges étaient au pouvoir.

-Je crois qu'on devrait se séparer, dis-je, la voix brisée. Si une trêve est encore possible entre nos deux clans, elle ne peut être prononcée ce soir, pas par des langues encore brûlantes de haine.

En tout cas, je pense que je n'ai plus rien à jouer ici. Comme une mauvaise actrice, j'esquisse quelques pas pour quitter le plateau décidément trop rempli, heurtant légèrement l'épaule de Josh au passage.
Au fond, je n'ai jamais cessé d'être humaine.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Kyle A. Lewis
❝ I'm a Dream Dealer ❞
Métier/Etudes : Directeur de la Galerie d'Art
Nombre de messages : 1977
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 3 Oct - 17:45, vous pouvez
Tout cela me portait sur les nerfs, j'avais l'impression d'être entouré d'une bande de décérébré encore plus idiot les uns que les autres... Vampire... Lycan... Et ça papotaient, et c'étaient hypocrites, et ça se pensaient supérieur... Bon dieu quelle comédie! Et celle-ci n'avait rien de divine, non, loin de là... Le type qui avait pris mon zippo était sans doute et de loin un des plus censé de l'assemblée. Je ne m'étonnais même pas de sa familiarité, ni même du fait qu'il me connaissait sans que cela ne soit réciproque... Après tout on était à Réversa et il était le numéro 2 de la meute de ce que j'avais compris. Une chose était sûre, tout cela me rendait malade. J'étais plus que lassé de devoir faire face à la suffisance de nos ôtes, entre Drusilla, Superman et leur Boss tout aussi névrosé qu'eux, il y avait de quoi faire un magnifique pot-pourri... Ce soir était bien une des rares fois où je n'aurai eut aucun remord à laisser s'exprimer la bête qui était en moi si cette réunion avait eu la chance de déraper. M'enfin, on avait rarement ce que l'on désirait dans la vie et cette nuit ne dérogerait pas à la règle... J'applaudis l'assistance et désigna d'un hochement de tête un vampire au cynisme du plus mauvais gout, Seth de ce qu'avait dit son supérieur.

- Bravo Gandhi, tu viens de passer cinq minutes à extrapoler un point que j'avais déjà soulevé... Mais, vous êtes tellement enorgueilli par votre pseudo supériorité que même être en accord avec un lycan vous fait mal et détruit vos restes de neurones déjà bien nécrosés...

Je pivotais de façon à très distinctement m'adresser au "Chef des Vampire":

- Et vous mon brave! Vous hurlez au blasphème et scandez de votre air offusqué que nous ne somme qu'outrage et malveillance mais, vous feriez mieux de balayer devant votre porte. Nous sommes des invités certes, nous devons le respect à nos ôtes mais, il est aussi de votre devoir de mettre de l'ordre dans le ramdam causé par les deux parties, et ce, sans faire d'Amalgame. Vous exercez votre pouvoir avec zèle, or, il est de votre rang d'aller à la tempérance... Je ne vois pas en quoi Orédan a été si offensant.*J'adressais un bref signe à ce dernier en espérant ne pas m'être trompé de nom* Il n'a fait que répondre aux sous-entendus déplacés de votre larbin. Votre suffisance est telle, que vous ne remarquez même pas les affronts que vous nous faites et que vous faites à votre propre clan!

Je fis une courte pause afin de lancer un petit signe de main, agitant bien les doigts, à vampirella qui s'apprêtait à quitter la scène:

- Ciao Bella au plaisir!

Je braquais de nouveau mon regard sur mon précédant interlocuteur:

- Question avanie, je pense que votre petite protégée a aussi du métier derrière elle. Non seulement elle ne respecte pas vos propres morts en nous balançant ses restes comme s'il ne valait rien, mais en plus, elle nous provoque ouvertement et délibérément. Mais ça, personne ne le soulève non. Après tout c'est une vampire et on ne dit rien aux autres de votre espèce... N'est-ce pas??

J'eus soudain une merveilleuse chanson en tête. Elle collait parfaitement à la situation et ses paroles étaient juste grandioses! Je bénissais ma nourrice pour avoir autant étendu ma culture... Je repris une cigarette et en relâchant une bouffée de tabac, j'adressais quelques derniers mots au maître des lieux:

- Pour être franc, vous m'avez rappelé une chanson. Vous avez ce petit truc en plus qui fait qu'elle vous va parfaitement... Vu votre âge des plus avancé et votre nature éclectique, je pense qu'elle vous dira quelque chose. Vous avez certainement dû l'entendre lors de vos rencontres avec le monde

Agitant ma cigarette de la main droite comme pour mesurer le tempo :

- Écoutes les orgues, elles jouent pour toi. Il est terrible cet air là. J'espère que tu aimes, c'est assez beau non? c'est le requiem pour un con. Je l'ai composé spécialement pour toi. A ta mémoire de Scélérat. Sur ta figure blême aux murs des prisons, j'inscrirai moi-même "Pauvre con".

Je fis demis tour puis, quelques pas plus tard, je me retrouvais face à "Orédan", lui tapotant l'épaule en désignant le zippo je lui dis:

- Garde le l'ami, c'est cadeau! En souvenir de cette mémorable soirée! C'est un bon compagnon tu verras!

Je me dirigeais à mon tour dans un fou rire assez psychotique en direction de la sortie la plus proche, sans un mot de plus, plantant cette vermine vampirique là où elle était. Fredonnant le requiem pour un con...
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 14 Oct - 20:37, vous pouvez
Plus j'écoutais les lycans parler, plus j'étais écœuré par leur vulgarité et leur étroitesse d'esprit. Tout ceci ne servait à rien et il était évident que nous n'allions pas discuter d'une alliance ici et après ce drame qui touchait toute la population vampirique. C'était presque une offrande faite à des bêtes incapables d'en mesurer l'importance. De la nourriture jeté aux cochons. Cela me dégoutait et si j'avais aspiré à une sorte de paix avec les lycans, ils arrivaient à me faire les haïr. Bravo, bel exploit, obtenir ma haine n'était pas chose aisée. mais ils n'étaient que raillerie et provocation, tels de sales gosses mal élevés.

Contre toute attente Draven réprimanda le lycan avec son poulpe informe sur la tête et au discours si vulgaire. Il n’envenimait pas les choses et si je le détestais cordialement, je devais au moins lui reconnaître un comportement à peu prêt censé. Mais quand l'un des lycans se moqua de moi, je lui lançais un regard polaire.

- Tu présumes de mes pensées et tu te trompes de surcroit.

Certains lycans essayaient d'apaiser les esprits, mais ils restaient minoritaires. Que celui-ci se permette de me faire un reproche ne me plaisait que moyennement. Qu'il fasse de même avec Hayden était intolérable, mais le vieux vampire était bien de taille à se défendre seul. Cela dit, il avait raison sur un point : le comportement de Regina. Mais il fallait se serrer les coudes. Quitte à être de mauvaise foi. Et il se permit alors de tous nous insulter avec sa petite chanson. J'eus un rictus de mépris.

- Certains ont le sens du spectacle...

Finalement, je regardais Hayden.

- Il n'y a plus rien à tirer de cette farce. On ne pourra pas dire que nous n'avons pas fait un pas vers eux.

Je montrais du menton le clan des lycans. Je saluais l'assemblée, sans un mot de plus, et je m'éclipsais, écœuré par cette politique. je n'y avais décidément pas ma place. Je ne dédirais qu'une chose : les bras d'Iris. Et même cela m'était interdit désormais... Qu'ils aillent tous au diable. Dan ne faisait que tous nous précéder.

[Event terminé pour moi Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 16 Oct - 17:54, vous pouvez
Micah soupira. Le jeunot avait outrepassé les bornes. Il buvait peut-être, certes mais il n'était pas soul. Loin de là. La petite flasque ne devait contenir que peut-être 20 à 40cl de Whisky ; comme si c'était suffisant pour soûler un humain... Alors un lycan qui boit ça comme de la pisse chaude par un froid, sans rien d'autre à disposition... Non. Sur le coup, Micah se sentait quelque peu outré. Mais il ne laisserait pas passer ça, pas si facilement. Et puis, pour l'instant, il était plus occupé à écouter les autres déblatérer leurs simagrées. Honnêtement, tout ce qu'ils disaient l'amusaient mais, il s'ennuyait tellement ici... Il pourrait être ailleurs, en train de profiter d'une fille de joie ou encore des joies d'un assassinat... Qui sait. Il s'avança vers l'assemblée, se racla la gorge et puis sa voix grave et rocailleuse retentit.

- "Et bien, messieurs dames, non pas que votre compagnie me déplaît mais vos jérémiades à la "qui mieux mieux" pour savoir qui a tort et qui a raison commencent à me bourrer le choux, dit-il en se retournant vers le maître des lieux. "Sachez, mon bon monsieur, que tout flatteur vit aux dépends de celui qui l’écoute." en gros, mon p'tit gars, si tu écoutes les vilenies de ces, ouvrez les guillemets ; "sales bêtes" ; fermez les guillemets, tu n'en seras que plus atteint. Et vis-versa. Franchement, on vous dit adultes mais on dirait des gamins qui se disputent une sucette. Sur ce, merci pour ce beau bûcher, ce merveilleux spectacle... Le tout était assurément divertissant ! Bonne journée, messieurs, mesdames.

Micah esquissa une belle courbette et s'en alla, loin, très loin de toute cette assemblée. Il avait eu son compte pour la journée. Direction : bordel !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le , vous pouvez
Revenir en haut Aller en bas
 

Who Wants To Live Forever - Event Lycans/Vampires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» La musique que vous aimez
» Peter James Pan Barrie • Live forever or die trying †
» • Ephaëlya • Vampires, elfes, lycans, nains, humains, centaures...
» [event halloween] Le bal des vampires
» Lexique des groupes - Sorciers, vampires et lycans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une question d'opposé? :: Flood Times :: Events-
Les Petits Plus

What's up?

REFONTE DU FORUM
La découvrir - La suivre

STATISTIQUES:
Anges: 7
Elfes: 7
Humains: 12
Conseil: 5
Prometheus: 3 Avalon: 3
Lycans: 8
Spectres: 4
Vampires: 8
Léviathan: 2
Mithra: 4 Gaïa: 1

Votez pour le forum ♥