AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
Retrouvez nous sur Whispers of Dawn, la V2 de Réversa! :
http://whispersofdawn.forumactif.com/

Partagez | .
 

 Hayden M. Clifford [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Professeur / Precepteur / Chef du Clan Vampire
Nombre de messages : 235
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 7 Sep - 14:48, vous pouvez



Petit Slogan


imagepv
Race: Vampire
Âge:170, transformé à l’âge de 36 ans.
Date de naissance:
Métier: Percepteur – Professeur de nuit.
Don: Décrivez-le brièvement si vous en possédez un, sinon vous pouvez supprimer cet espace. - Ange, Humain, Spectre
Camp: Est-il membre du Conseil Aristocrate, de Léviathan, Prometheus ou Mithra ?

Préjugés: Expliquez en bref si votre personnage n'est pas tolérant envers une certaine race, s'il a des a priori...

Opinions: Décrivez en quelques lignes ce que pense votre personnage de Léviathan, Prometheus, Mithra, du Conseil... Bref des différents groupes qui animent la ville.

Ancien poste:Résistance, il était même membre du Conseil de celle-ci. Durant de longues années, il fut l’une des figures les plus emblématiques du clan vampire, souvent consulté, il ne le fut guère lorsqu’on le nomma Chef, mais comme beaucoup de chose, Hayden a accepté la chose avec naturel et y a vu même là l’occasion de faire une fête mémorable pour l’Eden’s Manor. Il est aussi un ancien sénateur de l'Assemblée.





caractère
Hayden est un personnage que l’on n’oublie pas. Peut-être pour la façon parfois théâtrale qu’il a d’investir une pièce ou même le fréquent sourire plein de dent qu’il arbore. Ou bien sa façon trop passionnée de réagir, de vivre ses émotions comme si il en gouttait chaque vibration, ou encore cette sagesse qui se lit sous l’exubérance. Personne ne peut réellement le dire parce qu’il est tout cela. Un dé aux facettes multiples aussi inconstant que la mer d’une certaine façon. Néanmoins, c’est un homme abordable qui n’hésite jamais à se mouiller s’il estime qu’une cause en vaut la peine, ou même à donner le meilleur de lui-même si tant est qu’on lui en fasse la demande. D’un naturel ouvert, il est dénué de cette arrogance que l’on impute si souvent aux vampires. Trainant plus souvent en jean basket, un livre à la main, qu’en costume trois quart, il est fréquent qu’un air ahuri s’imprime sur le visage de celui qui demande le Chef des Vampires. Pourtant, il ne faut pas se fier aux apparences, Hayden prend cette charge très à cœur, il ne décevra pas ceux qui lui font confiance.
Chacune de ses décisions concernant le Clan est mûrement réfléchie, il ne pense pas à lui, il pense à tous même si, pour cela, il doit parfois user de moyens…Disons pas très catholiques. Particulièrement attentif aux jeunes, il n’est pas rare de le découvrir occupé à les chapeautés, les bousculer avec un humour pince sans rire, presque paternel, comme un maitre, si ceux-ci ne peuvent se tourner vers leur Sire. Mais tout bonhomme soit-il, il ne supporte pas la trahison, que ce soit envers lui ou envers son Clan et, malheureusement, cela le pousse à prendre des décisions parfois douloureuses pour lui. Sous son apparente fantaisie, son rire facile, se cache un homme intelligent qui a traversé les années, parcourut le monde et apprit de lui comme un assoiffé, le bon comme le meilleur. Considéré comme un guide aussi bien qu’un homme de bon conseil, il n’a de cesse d’engranger les connaissances du monde, un savoir qui lui fait porter l’étiquette d’érudit, un mot plutôt ronflant qui le faire rire, pour sa part, il se préfère largement professeur, parce que l’important dans le savoir…C’est encore de le partager.


c'est l'histoire qui nous fait
Louisiane, 1840, Etats Unis d’Amérique.

Hayden.

Il vit le jour. Dès que ses yeux s’ouvrirent, à peine sortit du ventre de sa mère, le soleil lui frappa la rétine comme une lumière atroce et belle en même temps. Oui, il vit réellement le jour.
C’est un souvenir que même maintenant, le vampire garde précieusement en lui, comme une réminiscence. Oh, il ne sera plus capable de décrire les traits de sa mère, pourtant belle à sa façon mais déjà usée par le travail. Pas plus qu’il ne peut évoquer l’image de son père, homme de haute stature, bourru et exigeant. Non, lorsqu’il repense à son enfance, à cet humain qu’il était autrefois, il ressent la chaleur du soleil, son éclat incomparable, divin…Maintenant, les souvenirs se font de plus en plus flous pour certain mais d’autres gardent une étrange acuité. Il saura vous rendre avec précision la texture du premier livre qu’il ouvrit ou vous faire sentir…La paille fraichement étendue, le parfum si naturel de la terre que l’on retourne, il garde en mémoire les cris des marchands de Bâton-rouge. Les pleurs de sa mère, épuisée parfois. Le rire de son père. Des sons qui le hante encore quelque fois, qui le ravisse et le rende nostalgique. Oui tout cela est flou dorénavant mais lorsqu’il y repense, il ne ressent qu’un bonheur étrange, ternie par la pauvreté, enrichie par ses lignes qu’il lisait à la lueur d’une bougie, enfoncé dans son lit. Un monde merveilleux, bien loin de celui qu’il connaissait. Dans ses livres, il n’était pas le fils unique d’un fermier. Dans ses livres, il n’était pas un enfant blanc mais dénué de richesse. Dans ses pages, il n’était pas harassé le soir par trop de labeur. Et pourtant, jamais il ne s’était plaint. Oui, la vie était dure. Oui, ils n’étaient pas riches. La terre ne leur rendait que peu par rapport à ce qu’ils lui donnaient. Mais il chérissait cette vie, elle lui avait donné les livres, la nature qui s’éveille, les questions qu’il posait toujours, cette curiosité qui le dévorait sans cesse. Il devait comprendre. Il devait savoir. L’école le satisfaisait et ses professeurs s’accordaient à dire qu’il était un élève brillant mais…Quel dommage qu’il soit si pauvre. Bizarrement, il se sent en colère lorsqu’il repense à cet instant où il comprit qu’il n’irait plus à l’école. Non, il devait aider son père, c’était ainsi que cela se passait dans l’Ouest. Il fallait reconstruire cet ancien territoire français, encore sauvage par bien des côtés.

Avec une certaine ironie, il se souvient encore de la vieille Francine, une noire à la peau épaisse et au tour de taille digne du Mississipi. Des légendes qu’elle racontait parfois le soir, ces créatures issues du folklore vaudou. A l’époque, Hayden n’aurais jamais songé qu’il y eu une part de vraie dans cela, mais il se souvenait avoir été fasciné par ces récits qui nourrissaient son imagination et stimulait son intelligence. Maintenant qu’il ne pouvait plus aller à l’école, il ne lui restait que cela et…Un libraire passionné, indulgent qui lui permettait de lire lorsqu’il le pouvait dans sa boutique, à l’abri. Il grandit ainsi, entre les travaux durs de la ferme et l’évasion des livres. Il apprenait vite et bien, laissait sa logique prendre le relais de ses réflexions. Il apprit à analyser avec sang-froid, à disserter avec le libraire sur tel ou tel ouvrage.
Et il eut 21 ans. Encore maintenant, un siècle et demi plus tard, les images de la guerre lui reviennent avec netteté, risquant un jour d’effacer le reste. Enfant du Sud, il fut considéré comme un confédéré. La guerre était à leurs portes, il se devait de…défendre l’idée de l’esclavage. De combattre pour que des hommes à la couleur de Francine gardent leur chaine. Hayden n’eut pas son mot à dire, rien et pourtant, son esprit se rebellait, sympathisant avec les idées de Lincoln, ce traitre ! Comme disait son capitaine d’infanterie. Pourtant, qui étaient-ils, eux, blancs, pour considérer d’autres fait sur le même modèle mais noir, comme des esclaves ? Des possessions ? L’homme ne se prenait il pas pour dieu soudainement ? Mais il ne dit rien. Car se rebeller, c’était être fouetté ou…tué par accident ? Alors il fit ce qu’on lui demandait et participa à une injustice. Il fut basé dans la ville-forteresse de Vicksburg, fleuron du Mississippi que l’on réputait imprenable et de fait, elle le fut, durant de longues années. Jeune soldat aux ordres de Pemberton, il vécut quarante jours de siège infâme. De faim aussi tant la nourriture se faisait rare, de fatigue. D’horreur parce que l’homme ne sait pas faire la guerre proprement. Il garde encore dans sa mémoire la vision des corps sans vie de ses compagnons, mutilés sur le sol. Depuis, il a gardé en lui une profonde aversion pour la guerre. L’expression, selon ses mots, de l’imbécilité humaine. La conquête de l’ Ouest, la mort de milliers d’indiens, rien n’arrêtait l’homme et, malgré son jeune âge, durant des jours, il eut honte de sa propre race.

Pemberton perdit. Il se rendit et Hayden y vit sa propre délivrance. Prisonnier durant quelques mois, il finit par s’échapper à la faveur d’une nuit sans lune. Cela faisait maintenant deux ans qu’il avait quitté son foyer, sa vie, ses parents et sa ferme. Tout ce qui avait fait son enfance. Il revenait homme et traumatisé. La nuit n’était que cauchemar, cris silencieux, chair arrachées. Cette guerre qui fut la plus meurtrière de son pays, le laissait marqué dans sa chair, dans ses veines et cela…Combien de siècles avant qu’il ne l’oublie ?

Certainement jamais assez.

Il retourna chez lui mais ne trouva qu’une maison vide. Estomaqué, il avait lâché son sac dans ce salon exsangue puis il avait couru jusqu’au domaine voisin. Le reste demeure flou, mais sans doute avait-il crié, supplié avant d’apprendre la terrible vérité. Alors qu’il se battait pour les idées d’un autre temps…Alors qu’il risquait sa vie pour une cause qu’il n’était pas capable d’épouser…Alors qu’il se trahissait lui-même, ses parents tombaient malades, déclinaient, laissant leur pauvre exploitation à l’abandon…Alors qu’il se fourvoyait, ses parents mourraient.

Tout ce qu’il lui restait d’eux était une ferme délabrée, des champs secs et un travail monstre. En souvenir d’eux, il s’était jeté sur ce labeur, sur cette tache bien trop grande pour lui. Durant deux ans, il travailla, perdu dans le souvenir de ses parents, de cette guerre et ses horreurs. Parfois, ses cicatrices lui faisaient mal, comme si elles devenaient plaies toute fraiches…Mais pour chasser les fantômes, il faut quitter leur antre. Il le savait. Mais il résista durant six mois, repoussant son départ avant de céder. Une fuite ? Oui sans doute, mais il n’avait plus rien. Plus rien qu’une ferme en perdition, qu’il n’arrivait pas à tenir, qu’il ne pouvait pas tenir seul. Il abandonna, tout simplement. Un sac sur le dos, il tourna les talons, avançant vers son avenir en laissant son passé derrière lui. Le monde lui ouvrait les bras après tout.

Il garde ses errances un souvenir délicieux, heureux. Il n’avait rien, pas de richesse, pas de possession, mais il avait le monde à portée de main. Ses étrangetés comme ses beautés. Il traversa les Etats, vivant au jour le jour, ici un petit boulot de serveur, là ? Commis de cuisine. Ici ? Coursier pour le Pony express…Enfin, il aurait aimé mais hélas, cela n’avait duré que le temps de la guerre alors il se contentait d’être coursier. Il rencontra des femmes, en aima certaine même, des hommes qui devinrent des amis. Se fixer ? Non, il ne le voulait pas, il voulait encore plus du monde. Beaucoup plus du monde. Il aima les femmes, les saloons, apprit un dialecte indien en se liant d’amitié avec l’un d’eux. Mais, avide, il désirait autre chose. Il voulait savoir comment était né son pays, alors son regard se porta sur l’antique Angleterre.

Pour se payer son voyage, il travailla sur les docks sans compter, sans penser, apprenant encore et toujours, abreuvant sa curiosité insatiable. Il débarqua à Douvres et….admira. Il n’avait rien qu’un sac mais cela ne le gênait pas. Mendier pour survivre, accepter des boulots ingrats, il s’en fichait. Il n’avait pas de femme, pas d’enfant et, sans doute était-il trop tard pour cela, mais il n’était pas trop tard pour aimer. Et il le fit, sombrant dans le regard clair d’une boulangère. Femme mariée, mère mais étouffée, attachée. Alice. Il l’aima réellement, lui le baroudeur, le voyageur. Il l’aima alors même qu’il foulait au pied le mariage et devint l’amant. Alice…Encore maintenant, il pense parfois à elle, la nostalgie ayant remplacé l’amour dans le temps. Il ne sut l’enlever à son mari et a ses enfants, mais elle lui fit comprendre ce qu’était aimer.

Peut-être était-il un peu amer en quittant Douvres pour Bath mais qu’importe, esprit libre, il le resterait. Au fur et a mesure de ses voyages, il apprenait, découvrant les bibliothèques, les musées. Pauvre ? Oui et ? Ce n’empêchait pas la richesse de l’âme n’est-ce pas ? 15 ans d’errance et de découverte. Une vie heureuse. Parfaite à ses yeux. Les voyages ouvrent l’esprit et il serait d’accord avec cela. Sauf que le destin lui préparait un tout autre parcours et il n’en eu pas conscience en posant le pied dans la ville de Reversa. Attiré par son mystère par la façon dont on parlait d’elle, ce qu’elle inspirait, autant de crainte que de fascination ! Curieux, Hayden s’y arrêta et peut être est ce la ville qui l’abrita le plus longtemps. Il trouva un petit boulot dans une banque, peut être l’un des mieux payé jusqu'à présent. Certes, il ne faisait que nettoyer le sol, les bureaux mais ce boulot lui permit de payer un petit studio sous les combles, de pouvoir aller au théâtre de temps à autre. Naturellement sociable, il aimait les nouvelles rencontres…Sans savoir que certaine pouvait être mortelle.

Cette nuit là…Il mourut tout simplement. Il n’était qu’un corps abandonné devant chez lui sur un trottoir de pierre. Il ne se souvient pas de la douleur, ni même de la mort, mais il garde en mémoire un regard aussi bleu que les lagons du sud, d’un sourire vorace. Le reste…Un trou noir. Un trou noir teinté de sang, comme si quelque chose de mauvais, de terrible avait pris possession de lui. Personne ne le sut réellement mais il fut responsable d’une dizaine de meurtre à cette époque. Avant de comprendre, de réaliser, de mater la bête et redevenir humain. Mais quelque chose s’était brisé en lui. Il aimait la vie. Il n’avait que faire de la non vie et pourtant, il n’avait plus le choix. Seul. Atrocement seul, il apprit à se dompter lui-même sans le guide qu’il avait prié. Il apprit que le soleil lui faisait mal et se souvint soudainement des légendes de Francine. Oui, il savait ce qu’il était et il se haïssait. Il haïssait cette ville mystérieuse. Il partit.

Une fuite en avant, tentant de distancer cette soif immonde de sang. Cette voracité. La bête qui dormait en lui. Il chercha l’oubli, espérant secrètement un remède a son mal tout en sachant qu’il n’y en avait aucun. Il se battit durant deux ans contre lui-même. Contre ce qu’il était. Et, c’est en sauvant une enfant qu’il s’accepta. Parce que sans sa force, sans sa vitesse, sans ce que cette malédiction lui donnait, jamais il ne l’aurait pu. Elle avait trois ans, des anglaises adorables couleurs de chocolats. Un rire impressionnant, attirant. Le soleil était tombé depuis quelques soupirs et lui, il était attiré par ce rire, il avait faim, si faim…Mais ces yeux caramels, pareil à celui d’un ange, cette voiture encore expérimentale, folle, lancée sur la route…Il oublia de réfléchir. Le cri de sa mère le traversa tandis qu’il serrait cette chair fraiche contre lui, qu’il entendait son cœur battre et pourtant…il ne la toucha pas. Au contraire, il sourit, il comprit, oui, il était maudit, oui ,il tuait, oui il buvait, assoiffé, mais il n’était pas que cela. Il était et resterait un homme. Avec sa conscience, son âme, son esprit. Il pouvait le faire. Il devait le faire. Revenir et comprendre.

Il revint en Reversa et chercha les siens. Il les trouva facilement au cœur d’un manoir sans âge. Il n’était pas le plus jeune mais il était le petit nouveau. Il chercha sa place, une place où il se sentirait bien. En harmonie avec sa nature désormais, il choisit d’œuvrer pour le bien, riant comme un bossu en se pensant superhéros. Le cliché de l’homme qui ne tue que le maléfique et pourtant, c’était ce qu’il faisait mais pas seulement. Il était aussi cet homme qui accompagnait les condamnés à mort, maladie ? Vieillesse ? Peu importe tant que le désir était vrai. Peut-être soulageait-il sa conscience ainsi mais au moins, il donnait la mort dans un sourire. Les humains étaient sa proie et en même temps, sa rédemption. Dualité propre à tout homme. Finalement, cette ville qui fut sa damnation devint sa chance. Il rencontra Hestia, son contraire, sa sagesse cachée, son ironie mordante. ! Parfois, il se cache des vampires auprès d’Emelyn parce qu’elle le comprend, l’accompagne. Il fut employé par une famille riche en tant que précepteur et tomba intellectuellement amoureux d’Edana. Sa finesse d’esprit. Son intelligence, sa fougue ! Et puis, il se cache des vampires auprès d’Emelyn parce qu’elle le comprend, l’accompagne, le frappe lorsque c’est nécessaire. Et, souvent…il se hait en regardant Dan. Son seul infant. Le rappel constant d’une expérience atroce et qu’il ne renouvellerait jamais. Celle de se penser tout puissant.

Ce soir-là, il avait laissé la faim perdre sa conscience. Edana habitait dans ses appartements, encore une de ses fugues et même si Hayden avait été renvoyé, il ne pouvait pas tourner le dos à cette enfant si vivante, tout ce qu’il n’était plus. Et son parfum…Son si délicieux parfum et…il faillit tuer Dan. Dan qui c’était jeté entre lui et Edana. Dan qu’il avait instruit, qu’il avait enseigné. Dan qu’il aurait pu considérer comme un fils. Un élève, un ami de sa protégée, un reflet de lui. Il hurla son erreur et se parjura d’une certaine façon. Il transforma Dan, priant pour qu’il ne le haïsse pas sous les gémissements d’Edana. Se croyait-il réellement tout puissant au point de pouvoir contrôler sa Soif ? Avait-il pêché par excès d’arrogance ?!

Il fut rongé de culpabilité mais il prit à cœur d’élever cet infant. Il devint patient, supportant la colère légitime de Dan. Il n’en montra jamais rien, étant tantôt dur, tantôt doux avec lui, il apprenait le poids de l’arrogance et jurai de ne plus retomber dans ses filets. Il cru en Dan, tellement fort…

Le vingtième siècle était une ère de découverte pour lui. Découverte de cet Infant le trahissant. Découverte de son rôle de celui que l’on voulait lui voir prendre. Découverte de son âme, de la douleur, de la haine de lui-même.

Après avoir obtenu la trêve avec les lycans, ils étaient en guerre. Ils se détruisaient mutuellement, oui le massacre de Main Street en fut l’exemple le plus flagrant , là où les Anges auraient dû les unir. Des anges imbus, totalitaires qu’il haïssait comme ces scientifiques qui les avaient créés. Sans en parler à Regina, il rejoint la Résistance, refusant de n’être qu’un inactif. Il apprit aux jeunes la liberté de penser, le déni de cette dictature. Bizarrement, il ne haïssait pas les anges individuellement. Non, il haïssait ce qu’ils faisaient. Cette erreur d’arrogance qui l’avait déjà piégé. Egoïste, il ne vit pas Dan dérivé lentement, lui qui était de si bon conseil, il fut incapable de voir sa propre lignée se tromper, se fourvoie et il en payera le prix fort mais il ne le savait pas encore. La Rébellion renversa le pouvoir en place avec l’aide du peuple. Maintenant, il s’agissait de créer un gouvernement juste, loyal, comme il en avait toujours rêvé. On lui donna un poste dont le nom, Sénateur, le fit rire. On lui l’encensa et là encore, il rit. Rire pour masquer ses blessures, réaction pathétique.

Il chercha le traitre et le découvrit.

Il eut mal, terriblement mal….



Test Rp
Non.

Non.

Non.

Pourquoi lui ? Hayden serra les poings si fort que la rampe de bois céda sous sa colère, devant son amertume, devant sa culpabilité. Sous ses yeux, lignes tremblotantes, un nom, des preuves. Non. Son esprit lui criait que non. Il n’avait jamais voulu d’infant, c’était vrai et pourtant, il en avait un. Un accident, un peu comme si une humaine oubliait sa pilule. Dan le haïssait. Hayden espérait. Une équation insoluble maintenant. Terrible. Douloureuse.

Il hurla envoyant un vase de cristal mourir contre un mur. Personne ne le dérangea, personne ne le consola, personne ne voulait savoir. C’était mieux ainsi. Mais la douleur reste. Qu’importe les actes. Elle est là, creusant son cœur tandis qu’il fait face à cet homme. Leur début n’ont été que…hasard. Hayden le savait. Il n’aurait jamais dût le transformer, mais…aurait-il dû le laisser mourir devant les yeux d’Edana ? Quelle erreur avait-il commise ? Laquelle mon dieu !?

Cette question le hantait toujours alors qu’il se tenait là, dans cette cave, entouré des lycans de la toute première génération. Il savait. Il Savait tout. Et malgré cela, il ne pouvait s’empêcher de ressentir une douleur sans nom cachée sous un masque de froideur, d’indifférence. Pas une seule faiblesse, sinon, le loup se jetterait sur lui. Pas une goutte de sang. Mais sa poitrine était serrée, flétrie, incapable de respirer, incapable de simuler se reflexe humain.

Il prononça la sentence de mort.

Il regardait ce visage qu’il connaissait si bien et il sourit devant ce courage de dernière minute. Un sourire triste. Fulgurant. A cet instant, jamais Hayden ne fut aussi fier de son infant. Juste parce qu’il avait le courage d’assumer sa faute. Une faute d’amour, une faute d’inconscience, une faute…d’enfant. Pourquoi n’était-il pas venu le voir ? Pourquoi ? Parce qu’il le haïssait…Evidemment. Dan le haïssait. Pourquoi serait-il venu le voir ? Pourquoi aurait-il quêté son conseil ? Hayden durcit son cœur et sa voix. Mais son âme nageait dans le doute, dans la souffrance.
A cet instant, il jura de ne plus jamais transformer quelqu’un. Jamais. Il pouvait guider une race mais était incapable de voir les souffrances de son propre sang. Il avait encore à apprendre. Tellement. Mais pour la survie de son clan, pour cette paix peut être illusoire…Pour cette trahison qui lui lacérait le cœur. Il prononça la mort. Une lacération de plus dans la chair morte de son cœur.

La survie de son clan. Il devait s’accrocher à cela. Juste cela. Dan, pardonne-moi. Pardonne-moi. Ou maudis moi. Scandait son esprit alors qu’un panneau de bois s’ouvrait en présence des lycans.

« Dan. »

Et la douleur explosa.



Derrière le personnage
Pwix et euh..Majeur ?
Depuis combien de temps faites-vous du rp?: 8 ou 9 ans peut être o/
Comment avez-vous connu le forum?: S’t’un secret que je ne peux pas révéler *_*
Votre impression sur le forum?: A votre avis ? :face :
Depuis combien de temps faites-vous du rp?:
Votre avatar?: Aidan Turner
Son copyright? Celui que vous avez mis sur la fiche
Votre fréquence de connexion
Désirez-vous un parrain ou une marraine?: Non merci



Dernière édition par Hayden M. Clifford le Ven 7 Sep - 20:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Edana J. May
❝ But Still I Rise ❞
Métier/Etudes : Directrice du Reversa's Press Agency
Nombre de messages : 10720
Opinions Politiques : Conseil Aristocrate
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 7 Sep - 15:14, vous pouvez
Bienvenidooooo! Rebienveniiiido xD

Je ne vais pas te resservir le blabla habituel xDDDDd Bon courage pour la fichette et tu sais où me trouver si besoin!^^


You know I love it when you say you're afraid But you hate it when I'm making you shake Hang the truth from a noose Put a hit man on the loose Now you're countin' on me makin' you dead Shinedown, it all adds up

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Nettoyeur (fait disparaître les scènes de crime pour le bien-être stomacal de ses concitoyens)
Nombre de messages : 1309
Opinions Politiques : Prometheus
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 7 Sep - 15:33, vous pouvez
un Pwix et ça repart o/

Rebienvenue potté On l'attendait le Hayden, tu vas avoir du boulot sur la planche XD
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 7 Sep - 15:33, vous pouvez
Oh un Hayden ! bienvenue o/
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 7 Sep - 16:55, vous pouvez
Bienvenue ! love Amuse toi bien sur le fo ! love
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Frederik Queysen
Charm & ambition
Métier/Etudes : Directeur de l'hôpital
Nombre de messages : 4347
Opinions Politiques : Son camp ? Le sien, toujours ! Mais il soutient aussi la démocratie et la tolérance.
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 7 Sep - 19:17, vous pouvez
Bienvenue, Hayden ! =D


Back to the garden ~ Let me love, let me touch, let me love, Baby, give it up, let me drink from the fountain. In the car, on the street, in the dark, Baby, on the beach, in the back of the garden - © Sian


Mais pas du tout, voyons ! innocent:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Professeur / Precepteur / Chef du Clan Vampire
Nombre de messages : 235
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 7 Sep - 20:02, vous pouvez
Merci à tous ! Fiche finie !


«Happiness»
« Everybody needs sanctuary. Everybody needs hope and fear, but not everybody needs a preacher, don’t tell me what you want me to hear. And don’t give it away, don’t give it away...»
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 7 Sep - 21:06, vous pouvez
Bienvenue chef !
On a masse de points communs *_*
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 7 Sep - 23:16, vous pouvez
Bienvenue =)
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Etudes d'ingénieur
Nombre de messages : 1066
Opinions Politiques : Neutre
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 8 Sep - 15:28, vous pouvez
Bienvenue sur le fo! potté


img

Je n’ai jamais été fidèle Et je n’ai jamais été quelqu’un de confiance Limite schizophrène Et fouteur de merde indiscutable Je n’ai jamais été loyal Si ce n’est à mon propre plaisir Je suis un marginal à jamais Le résultat d’un foyer brisé Je n’ai jamais été fidèle Et je n’ai jamais été quelqu’un de confiance Limite maniaco-dépressif Toujours à te casser les couilles Je n’ai jamais été reconnaissant C’est pourquoi je passe mes journées seul Je suis un marginal à jamais Le produit d’un foyer brisé

Traduction Black-Eyed - Placebo
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Professeur / Precepteur / Chef du Clan Vampire
Nombre de messages : 235
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 8 Sep - 16:49, vous pouvez
Merci !


@ Riley : Oui, j'ai cru comprendre que j'avais du boulot sur les pattes @_@
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Edana J. May
❝ But Still I Rise ❞
Métier/Etudes : Directrice du Reversa's Press Agency
Nombre de messages : 10720
Opinions Politiques : Conseil Aristocrate
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 8 Sep - 19:04, vous pouvez
J'ai le plaisir de te valider pôpa!^^

Je vais encore le répéter mais... Je t'aime XD La maîtrise du perso est... parfaite *_*

Tu peux dès à présent RP et flooder à l'envie, c'est pas beau ça? On te conseille quand même de chercher un opposé (la liste se trouve ici), d'ouvrir tes sujet de demandes de liens et de RP pour démarrer sur de bonnes bases^^ Si tu veux commencer le RP follement, nous te proposons de jeter un œil sur La roue tourne. Tu peux également ouvrir un sujet de téléphone portable, Raven of Dispersion prendra un malin plaisir à t'envoyer de temps en temps des rumeurs pour te compliquer la vie xD Tu auras plus d'infos ! Enfin, viens te recenser dans les listes qui te correspondent ici, ça permettra aux joueurs de te repérer s'ils cherchent un lien!

Le staff est à ta disposition en cas de besoin =)

Et le mot final: Amuse-toi bien surtout, c'est le plus important *_*


You know I love it when you say you're afraid But you hate it when I'm making you shake Hang the truth from a noose Put a hit man on the loose Now you're countin' on me makin' you dead Shinedown, it all adds up

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Professeur / Precepteur / Chef du Clan Vampire
Nombre de messages : 235
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 8 Sep - 20:38, vous pouvez
Merci bébé ! Je sens que je vais m'amuser ! \o/


«Happiness»
« Everybody needs sanctuary. Everybody needs hope and fear, but not everybody needs a preacher, don’t tell me what you want me to hear. And don’t give it away, don’t give it away...»
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Edana J. May
❝ But Still I Rise ❞
Métier/Etudes : Directrice du Reversa's Press Agency
Nombre de messages : 10720
Opinions Politiques : Conseil Aristocrate
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 8 Sep - 20:39, vous pouvez
je veux un rppppppp *_*


You know I love it when you say you're afraid But you hate it when I'm making you shake Hang the truth from a noose Put a hit man on the loose Now you're countin' on me makin' you dead Shinedown, it all adds up

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Professeur / Precepteur / Chef du Clan Vampire
Nombre de messages : 235
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 8 Sep - 21:04, vous pouvez
Je fais ma fiche de rp et tu pourras te lacher et si tu veux ouvrir....*tousse*


«Happiness»
« Everybody needs sanctuary. Everybody needs hope and fear, but not everybody needs a preacher, don’t tell me what you want me to hear. And don’t give it away, don’t give it away...»
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le , vous pouvez
Revenir en haut Aller en bas
 

Hayden M. Clifford [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [terminé] La belle et... le bête. [PV : Hayden Mayuli]
» [X] A morning in autumn [PV Hayden]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une question d'opposé? :: From The Beginning :: Face Your Demons :: Fiches validées-
Les Petits Plus

What's up?

REFONTE DU FORUM
La découvrir - La suivre

STATISTIQUES:
Anges: 7
Elfes: 7
Humains: 12
Conseil: 5
Prometheus: 3 Avalon: 3
Lycans: 8
Spectres: 4
Vampires: 8
Léviathan: 2
Mithra: 4 Gaïa: 1

Votez pour le forum ♥