AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
Retrouvez nous sur Whispers of Dawn, la V2 de Réversa! :
http://whispersofdawn.forumactif.com/

Partagez | .
 

 Perséphone Lys Carlton } The Ghost Woman and the Hunter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Perséphone L. Carlton
Slaying the Dreamer
Métier/Etudes : Lieutenant de l'Ordre | Agent de sécurité au Howling casino à temps partiel
Nombre de messages : 8889
Opinions Politiques : L'ordre, alors gare aux mécréants!
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 11 Sep - 2:20, vous pouvez


PERSEPHONE LYS CARLTON
J’ALLAIS VOUS DIRE D’ALLER EN ENFER, MAIS JE CROIS QUE VOUS Y ÊTES DÉJÀ.


imagepv
Race: Spectre
Âge: 37 ans
Date de Naissance: 10/08/1976
Métier: Responsable de l'Ordre - Chasseur de Nocturnes officieusement
Don: D'un regard, si elle le décide, la personne visée fera des cauchemars (pendant deux semaines) selon sa nature ; s'il s'agit d'un humain ou d'un elfe, il rêvera de sa mort ou celle de proches causée par des créatures nocturnes ; s'il s'agit d'un vampire ou d'un lycan, le cauchemar lui révélera sa nature meurtrière la plus brutale alors qu'il massacre des personnes qui lui sont chères. Quand la cible est un ange, celui-ci se voit perdre tout ce qu'il a, tout lui est arraché, il devient un rebut de la société. Cependant, la Spectre n’échappe pas à ses propres cauchemars : lorsqu’elle accable quelqu’un, elle subit elle-même ses rêves sanglants. Deux ou trois nuits contre les deux semaines de sa cible.
Camp: Comme tous les Spectres, elle soutient officieusement les Anges. Tous aussi secrètement, elle est médiatrice dans le Conseil Aristocrate.
Particularité(s):
Préjugés: Elle juge la personne, et non la race, mais a tout de même des a priori, surtout après l'endoctrinement en Écosse. Les Lycans et Vampires sont dangereux. Les Anges ont sauvé les Clans, elle leur en est fortement reconnaissante, mais elle considère qu'ils ont raté leur gérance et doivent apprendre à gouverner avec diplomatie.Opinions: Elle considère Léviathan et Prometheus comme des fauteurs de trouble. Les membres de Léviathan se sont reclus dans une rage irraisonnée, ceux de Prometheus risquent d'affermir les Nocturnes dans leur rôle de martyr plus qu'autre chose... Enfin, Mithra est une bonne solution, mais temporaire.
Ancien Poste: Pas d'ancien rôle puisqu'elle fut absente, déportée en Écosse après le Grand Incendie. Leviathan?)





caractère
Il est impossible de coucher un caractère sur du papier. Le résultat en sera forcément altéré, un aperçu simpliste de la complexité de la nature. Je vous donnerais une idée brute du comportement et de la manière de fonctionner de miss Carlton, mais jamais les mots ne décriront concrètement et complètement ce que les gestes disent implicitement.

Alors comment vous aider à vous figurer ce qui vous attend ? Voici quelques pistes.

Au premier abord, Perséphone est une personne polie et agréable. Ces années de travail en font une diplomate éclairée, des habitudes qu’ils lui restent comme des réflexes. Si vous l’abordez sans l’agresser, vous aurez un accueil qu’on ne pourrait décrire de chaleureux mais en tout cas avenant. Elle ne vous rembarrera pas, sauf si les circonstances l’exigent. Durant une conversation, l’ancienne elfe se montrera vive d’esprit et probablement amusante. En somme, une compagnie plaisante.

N’oublions cependant pas son tempérament enflammé ! Énergique, la demoiselle démarre au quart de tour, que ça soit avec enthousiasme ou avec colère. Brutale, elle peut perdre tout son tact pour révéler une vérité crue autant que ses gestes peuvent devenir brusques et secs. Taper dans quelque chose qui la contrarie, ça lui arrive. Sur une personne, c’est beaucoup plus rare. Non contre une personne, elle usera plus aisément des mots et d’un cynisme parfois dérangeant. Car elle ne se fait plus beaucoup d’illusions sur la réalité des gens. Meurtrie par son passé, elle gardera toujours une méfiance, même mince, même cachée envers autrui. Ses amis les plus proches et les hommes qu’elle a aimés n’y ont pas échappé. Autant ne pas se leurrer, elle détient elle-même la fourberie d’un esprit fin et buté. Si elle a décidé qu’un objectif devait absolument être atteint, tout sera mis en place pour l’atteindre et ce n’est pas quelques obstacles qui l’en dissuaderont.

Si Lys possède un naturel de leader, ayant tendance à concevoir le plan et à partager les rôles avec autorité plutôt d’attendre qu’on lui dise quoi faire, elle sait se montrer discrète quand cet aspect n’est pas nécessaire. Se faire remarquer ne lui plait pas vraiment dans le quotidien. Par ailleurs, ordonnée à un point presque obsessionnel, tout doit avoir une place définie comme chacun doit remplir son rôle.

Généreuse, elle vous écoutera si vous en ressentez le besoin et surtout vous apportera son aide. Elle a pour principe qu’avoir tout pour soi n’a rien d’épanouissant et préfère ainsi partager ce qu’elle a avec les autres, ce même s’il s’agit d’un service. Elle ne laissera jamais tomber ses proches et, dorénavant, un Spectre

c'est l'histoire qui nous fait
Les préjugés veulent que les Elfes soient d'extrêmes écologistes, vivant à l'écart dans un écrin de joie béate et de naïveté. Un jardin d’Éden particulièrement niais. Les oiseaux chantent, allons faire des colliers de fleurs... Or il n'en est rien. Oh si les urbains savaient à quel point ils se trompaient. Car chaque société a ses problèmes, chaque individu a ses points noirs. Drame ou secret honteux, la vie en vert s'en ponctuaient autant qu'une existence dans la forêt de béton. La conscience permettait beaucoup d'erreurs, qu'elle soit humaine ou non. L'histoire de Perséphone ne déroge pas à la règle ; inutile d'avoir une vie extraordinaire pour qu'elle pâlisse.


Tout ce qui brille n’est pas or

Une vie débute toujours par l'amour. Sincère, étouffant, faux, malsain, oublié, transformé, il est systématiquement présent. Chez les Blackrain, il fut avant tout un amour interdit entre frère et sœur. Des jumeaux inséparables qui outrepassaient les lois établies dans la communauté, mais également les règles qui s'étaient forgées dans les mentalités. Malgré leur mariage respectif, deux filles naquirent de leur union secrète: Lydia et Perséphone. Des jumelles également, dont personne ne se doutait du véritable père. Pour tout le monde, elles étaient les filles Carlton et même pour ce mari trompé.

En grandissant, les deux jeunes elfes devinrent cependant des petites curieuses qui se demandèrent pourquoi leur maman et leur oncle s'enfermaient dans la chambre quand papa n'était pas là... Et pourquoi tonton se comportait de la même manière avec maman que papa. Les bisous se donnaient entre amoureux, mais eux ils étaient frère et sœur, comme elles. Comme n'importe quel enfant naïf, elles posèrent des questions à leur institutrice, Hestia. Il fallait bien savoir si elles devaient le faire aussi pour montrer qu'elles s'adoraient ! Apparemment, on ne pouvait pas et Hestia les rabroua de dire de telles choses. Aïe, elles avaient fait une bêtise. Maman leur passa un savon d'ailleurs. Avant qu'elle ne quitte la maison et le Clan avec Lydia. Perséphone ne comprit pas et se réfugia auprès de son père. Celui-ci croyait ainsi encore être le géniteur de ces petites bouilles blondes et n'aurait jamais imaginé que l'amant de son épouse était ce beau-frère qui se montrait si compatissant...


La vérité est une illusion, et l’illusion une vérité

La petite fille devint une jeune femme affairée. Après ses études, Lys prit le rôle de médiatrice administrative, en tant qu'assistante les deux premières années. Les transactions entre Clans passaient par son bureau, elles se chargeaient alors d'étudier les demandes avec les personnes concernées et de répondre au bureau de l'autre Clan. Les démarches pour quitter le village ou le rejoindre, c'était elle aussi. Son travail l'amenait parfois à se rendre ville lorsqu'un marchand urbain désirait commercer avec eux. Ce fut à une de ces occasions qu'elle aperçut son oncle avec... sa mère. Enfin "mère", il fallait le dire vite. C'était la première fois qu'elle la revoyait depuis qu'elle avait quitté le Clan. Depuis qu'elle avait abandonné son père et elle. Perséphone avait fait une croix dessus, sa génitrice ne faisait plus partie de sa vie - idée catégorique, mais arrive un moment où on est las d'attendre quelqu'un qui ne reviendra pas. Malgré ses airs d'indifférence, l'elfe éprouvait, au fond, une rancœur tenace. Une blessure de petite fille devenue rancune d’adulte.

Si elle avait cru un jour être responsable du départ de ses mère et sœur, l’adolescence lui avait fait comprendre que la seule fautive était celle qui avait commis l’adultère. Acte méprisable dans la communauté et bien pire encore l’inceste. C’était carrément intolérable et contre-nature… La vision des jumeaux enlacés de façon équivoque dégoûta leur… fille. Leur enfant . A eux, ces personnes qui ne valaient pas mieux que des bêtes. Et dire que Lys les avait adorés. L’écœurement faisait pleurer la jeune femme lorsque son géniteur lui apprit la vérité. Elle avait douté, une fois grandie, de ce qu’il se passait entre sa mère et son oncle, sans oser seulement imaginer que Lydia et elle en serait le fruit. Rien que l’idée même de leur péché lui paraissait impossible malgré ses souvenirs qu’elle préféra cataloguer d’élucubrations de gamine. Malgré tout, elle souhaitait conserver une once de respect envers eux. Mais même ça, sa mère ne le méritait pas. Et son géniteur, n’en parlons pas… Toutes ces années où il avait joué l’oncle sympa et attentionné, où pire il avait côtoyé son beau-frère sans gêne. Un salaud de la pire espèce. Perséphone entreprit de le forcer à quitter le Clan ; qu’il en rejoigne un autre, qu’il coure auprès de sa femelle, peu importait du moment qu’il disparaissait de sa vue. Les Carlton n’entendirent plus jamais parler de lui.

Finalement, la seule personne qui ne lui était pas liée par le sang était surtout la plus fiable. L’homme qu’elle considérait comme son père n’était pas un saint, difficile à vivre certes, il lui restait cependant des valeurs. Craignant qu’il ne la rejette, l’elfe garda toute l’affaire secrète.


Doux mensonge, vérité amère

2009 fut une année particulièrement chargée au niveau du travail : le gouvernement des Anges donnait du fil à retordre aux Clans. Ceux-ci ne se considéraient aucunement sous leur juridiction, or les Anges avaient décidé de faire courir leurs lois jusqu’à eux. Ainsi de nombreuses heures servaient à parlementer pour conserver l’autonomie elfique. La situation n’était toujours pas réglée lorsqu’un incendie fit rage, la nuit du deux au trois février 2010, et détruisit la sylve. Les elfes ? La plupart avait été secourue par les pompiers et les miliciens et emmenée dans un lieu sûr où ils pourraient pallier à la destruction de leurs villages. Du moins, c’était la version qu’eurent tous les rescapés arrivés en Écosse. Pourquoi ne pas la croire alors que tout tendait à l’approuver… Un camp de secours avait été mis en place pour loger la centaine de personnes, des médecins et des psychologues étaient à leur disposition. Comment ne pas croire à la bonne action du gouvernement ?

Perséphone, en tout cas, ne se plaignait pas d’être toujours en vie. S’il fallait séjourner dans une nouvelle contrée, soit, quitte à tout reconstruire. Et petit à petit, les Clans reprirent forme dans l’immense propriété qu’on leur avait allouée. Sensation étrange que d’avoir frôlé la mort et participer à la renaissance d’une communauté. Un évènement qui transforma légèrement l’Elfe, qui lui apprit à voir certaines choses de manières différentes. Ainsi, elle répondit à l’appel de leur hôte trois mois après son arrivée : il cherchait un moyen de rendre l’humanité aux Lycans et Vampires. Pour cela, il avait besoin de faire des tests et, imaginons qu’il réussisse et la transforme en humaine… Qu’est-ce que ça pouvait faire ? Elle recommençait déjà tout à zéro, humaine valait mieux que morte. La recherche d’Adrian Maitan était louable, elle donnait l’opportunité aussi aux Nocturnes de renaître plutôt que de périr sous l’obsession angélique. L’Elfe savait bien sûr les actions du gouvernement contre ces êtres qu’ils jugeaient dangereux et néfastes pour la ville, elle avait entendu parler de l’exécution publique du 15 janvier… Oui ils étaient dangereux, mais ils ne méritaient pas ce sort pour autant. Alors si elle pouvait contribuer à le leur éviter tout en évitant à ce même gouvernement qui l’avait sauvée de sombrer dans l’excès et s’attirer les foudres, elle le faisait.

Des semaines de torture s’écoulèrent avant que l’on ne lui annonce que c’était fini. Son ADN s’apparentait à celui d’un Humain, sauf quelques différences qui intriguaient les scientifiques. La transformation par opération n’avait pas su recréer l’aura neutre de l’humanité, certes, mais il y avait autre chose. Quant à Perséphone, elle ne se sentait pas particulièrement différente… jusqu’à ce que des cauchemars sanglants, d’une réalité dérangeante, ne la réveillent systématiquement. Pendant deux semaines, des visions de massacre l’assaillirent chaque fois qu’elle fermait les yeux. Les Lycans et Vampires prenaient des airs de démons sanguinaires. Chair déchiquetée, tripes malmenées, cervelle à l’air libre, os brisés, muscles arrachés… Horreurs dont elle ne manqua pas un détail.

C’est peu après en avoir discuté avec les généticiens que l’on se rendit compte de son don. L’Elfe – ou plutôt l’ancienne – voulait tellement faire comprendre à son interlocuteur la portée de ce qu’elle subissait qu’il fit les mêmes cauchemars. Horrifié mais subjugué, il débattit avec ses collègues qui prenaient en charge les autres volontaires de ce que tout cela signifiait – car les autres aussi se découvraient des dons. Finalement, on leur fit passer une nouvelle batterie de tests, maintenant qu’on savait que chercher et on décela une énergie inédite qui émanait d’eux. Dès lors, des expériences pratiques s’enchainèrent pour découvrir comment l’utiliser ; les premières furent évidemment de savoir si ces nouveaux humains à don pourraient réussir là où les chercheurs avaient échoué, c’est-à-dire ré-humaniser un Nocturne. Perséphone s’y prêta sans réserve, ne voyant pas le mal qui pourrait en déboucher, au contraire. Ils eurent bientôt confirmation de ses espérances.

Une fois les chercheurs ayant terminé leur danse de la joie, beaucoup de choses se mirent en place. Adrian lui-même pria Lys d’accepter de participer à une mission importante : assainir la ville. Il s’agissait de transformer les Nocturnes en Humains, mais aussi d’apaiser les tensions qui gangrénaient la ville depuis les erreurs des Anges. Acceptant, elle rejoignit quatorze personnes pour un entraînement intensif. C’était comme des études incroyablement poussées alliées à un service militaire. A quinze, ils apprirent à se connaître et à former une équipe. Ils avaient du temps pour cela, des mois, un an, un an et demi… Parmi eux se trouvait le fils Maitan, un homme avec qui Perséphone travailla plus particulièrement après plusieurs mois. Ils savaient tous qu’une fois à Réversa, Julian serait le lien avec Adrian, mais miss Carlton ne pensait pas qu’elle serait choisie pour le seconder. Apparemment, son ancien travail, ses aptitudes et son expérience rendaient Adrian confiant en elle. Il fallait donc que Julian et elle apprennent à collaborer, et l’entente était cruciale. Ce fut pari gagné puisqu’ils se montrèrent efficaces ensemble.

Pendant ces mois d’entrainement, un obstacle que personne n’avait prévu apparut : ils étaient incapables de rendre humain un individu qui ne l’avait jamais été. Ainsi les Lycans de naissance étaient voués à le rester. Et c’est là que l’ombre envahit le tableau. Après un an d’engagement, on leur annonçait qu’ils devraient chasser les Nocturnes en toute discrétion. Perséphone avait accepté la pratique des armes et des combats, sachant pertinemment qu’elle risquait beaucoup à Réversa, mais tuer des gens de sang froid n’entrait pas dans sa façon de faire. Elle protesta, allant jusqu’à menacer de se retirer du projet si cet ordre restait de vigueur mais Adrian avait superbement assuré ses arrières : en réalité, la blonde ne se voyait pas du tout abandonner le projet. Elle y avait mis tellement de sa personne, avait consolidé des liens si forts avec les autres que c’en était impossible. Cependant, comble de tout, Adrian prévint que si l’un des leurs tentait seulement d’abandonner la mission, il ne reverrait plus ses proches. Ou la lumière. Et ne pas chasser, comme elle y avait pensé, revenait à de la trahison.


L’Enfer est pavé de bonnes intentions

La situation devenait urgente, Réversa sombrait de plus en plus rapidement. Les Anges se trouvaient en prison. Les Lycans et Vampires mettaient la nuit à feu et à sang – à un niveau bien plus supérieur que par le passé. Léviathan incitait à la haine. L’Assemblée ne gérait rien. Les Spectres furent envoyés avec l’espoir d’apaiser les colères. Leur première mission consistait à stabiliser la ville, concilier les différents camps pour qu’en ressorte un gouvernement qui satisferait tout le monde. Bien entendu, les Anges, surtout, devait retrouver le pouvoir. A la différence cette fois qu’on ferait en sorte de brider leurs ardeurs. Leur apprendre qu’il existait un moyen de rendre les Nocturnes inoffensifs serait déjà un bon début. La chasse ne commencerait pas dès leur arrivée, un point qui soulageait Lys. Capable, elle l’était mais la volonté n’était pas aussi affermie. Elle s’y était résolue, avait repensé aux massacres auxquels elle avait assisté dans ses Cauchemars pour la convaincre.

Le 10 septembre, elle descendait d’un train dans une gare à moitié désaffectée accompagnée de ses complices. Julian avait rejoint la ville plusieurs semaines plus tôt pour préparer le terrain, ils devaient se retrouver cette nuit-là. Discuter de leur plan d’action, comment contacter les différents camps, s’informer de l’actualité… Perséphone était prête.

Test Rp
Le couvre-feu ne l’inquiétait pas. A vrai dire, la nuit ne l’inquiétait pas réellement. Vampires et lycans n’étaient pas immortels et constamment en chasse. Elle savait se défendre. Perséphone ne comptait pas devenir une donzelle en détresse, encore moins une proie facile. Deux ans l’avaient transformée en une combattante aguerrie ; combat au corps à corps, manipulation d’armes, adresse, réflexe… Rien n’avait été laissé au hasard. On ne lui avait permis aucune faiblesse ni aucun repos durant son entraînement dans ce but de pouvoir affronter la Nuit. Ce serait ainsi bien malheureux qu’elle n’ose s’aventurer à l’extérieur. Un bien piètre chasseur ferait-elle. Oh patience pour ces heures supplémentaires, il était trop tôt pour commencer, il ne fallait pas éveiller de soupçons… En attendant, se familiariser avec son terrain de chasse figurait dans les priorités. Un dédale à apprivoiser, des pistes à repérer, des raccourcis, des cachettes à mémoriser.

D’agresseur à repousser. Elle n’aurait pas cru que ce serait dans St James’ Park qu’elle s’attirerait des ennuis ; d’après les échos, c’était un des quartiers les plus agréables de la ville. La femme avait traversé Escape Boulevard, Railway Street, Black Alley et c’était dans ce parc que des cons venaient la faire chier. Cherchez la logique. Au final, ce ne serait peut-être pas un des endroits qui lui servira de retraite en cas de besoin. Et dire qu’elle s’était connement assise sur un banc. Elle aimait bien cet environnement, il était rafraichissant... jusqu’à ce que des pas s’approchent de l’endroit où elle se trouvait. Des hommes, au moins huit, s’avançaient accompagnés de rires gras. Perséphone les repéra et ne les quitta pas des yeux, attendant de voir s’ils ne feraient pas que passer. Bien sûr que non. Au fond, elle l’avait deviné dès qu’elle avait aperçu leurs silhouettes. Une façon de marcher comme si le monde leur appartenait, une attitude de caïd ridicule. Sa main tenait son arme à feu, encore dans son étui attaché à sa ceinture, avant qu’elle n’ait confirmation du mauvais pressentiment qu’elle ressentait. Si Réversa était sûre, aucun de ses compagnons ni elle ne seraient là. La Spectre se leva rapidement pour faire face aux délinquants. Son t-shirt arrivant au début de ses cuisses cachait l’arme qu’elle dégainerait au premier pas de travers.

« Observateur. »

Une moquerie soulevée par des yeux qui roulaient. Il aurait pu faire plus original quand même. Ès la secone suivante, la blonde épiait chaque homme à tour de rôle, les sens aux aguets. Si elle avait été préparée à ce genre de situations, son ouïe s’était aiguisée au sein du Clan pour la simple raison qu’un elfe prêtait attention à tout. Elle y avait également pris l’habitude de discerner un peu plus que la normale dans le noir, sans rivaliser avec la vision d’un lycan ou d’un vampire c’était toujours mieux que rien. Alors pas de chance pour eux : elle ne saurait peut-être pas affirmer où se trouvait leur cœur, mais elle saurait atteindre ses cibles. Néanmoins, Perséphone attendait un geste déplacé pour les mettre en joue et ne les provoquerait pas. Des bagarres ne coïncidaient pas avec sa notion de discretion… D’ailleurs, face à un ou deux adversaires elle aurait préféré utiliser son poignard pour faire moins de bruit. Tant pis, ils se feraient troués. Quels courageux devaient-ils être, avoir besoin de neuf personnes pour s’en prendre à une. Gardant la réflexion pour elle, elle s’empara finalement de son flingue alors qu’un posait une main sur elle. Le canon dirigé sur l’entrejambe de l’agresseur, elle lui démontrait que l’avoir ne serait pas aussi facile que prévu.

« Lâche-moi et recu… »

Le ton menaçant avait cédé à une moue incrédule lorsqu’un gars s’invita à la fête et… et… quoi ? Elle rêvait, il se la jouait chevalier servant ! Toute aide était bonne à prendre, mais bon c’était pas une raison pour la prendre pour une nunuche de première. Genre. Etrangement, elle se dit que si quelqu’un avait dû la rejoindre pour l’épauler, c’aurait été lui. Maintenant qu’elle le voyait, elle le savait. Pourquoi ? Aucune idée. Le moment n’était pas propice au débat. Peu de temps s’était écoulé entre l’arrivée du justicier et la Spectre qui redressait son arme. Elle visait les autres types pendant que son allié improvisé décochait un pain à celui qui avait fait le premier truc à ne surtout pas faire. Si le blond n’était pas arrivé, Lys l’aurait émasculé. L’un s’avança vers elle.

« Fais encore un pas et tu te mettras à genoux. »

Rires. Ce fut seulement à cet instant qu’elle nota un détail plutôt… important. Des Lycans, super. Deux contre neuf Lycans, chouette avant-première. Raison de plus pour se servir des balles. L’ancienne elfe n’était pas à cent pour cent pour la chasse aux Nocturnes, seulement qu’ils l’attaquent changeait grandement la donne. Alors sans hésiter, elle fit glisser le canon vers le bas et visa. Un genou, puis un autre. L’homme tomba, grogna, Perséphone dirigea son pistolet vers les autres.

« Quelqu’un d’autre ? »

Bizarrement, elle n’avait pas peur. Elle ne craignait même pas qu’ils l’emportent par le nombre et la force. Ce n’était pas aujourd’hui qu’elle mourrait, son coéquipier de dernière minute l’aiderait à s’en sortir. Elle avait confiance en lui pour une raison qu’elle ignorait encore. Soudain, deux salauds foncèrent attaquer le bon samaritain et elle n’eut pas le temps de leur tirer dessus que deux autres lui sautaient dessus. Le premier s’écroula le crâne défoncé, le second l’envoya voler. Lorsqu’elle retrouvait ses repères, il était au-dessus d’elle pour l’assommer : elle roula sur elle-même pour esquiver le coup, le laissant frapper le sol. Il reçut une balle dans l’abdomen. La blonde se remit sur ses pieds vivement, décocha un coup de coude au type qui arrivait par derrière, se retourna et le plomba. L’autre en profita pour la jeter violemment contre le banc. Merde. Assez sonnée, elle se releva en s’appuyant sur le siège et reçut un poing dans la figure. Elle heurta le dossier, envoya ses pieds dans les rotules de son adversaire. Elle jeta un œil rapide vers son compagnon d’infortune le temps de se relever et de monter sur le banc, puis de l’avertir.

« Derrière toi ! »

Derrière le personnage
Votre pseudo et âge: Kettricken, bientôt 22 ans
Depuis combien de temps faites-vous du rp?: Ça va faire 4 ans
Comment avez-vous connu le forum?: Je ne vise personne *regarde avec insistance Eda*
Votre impression sur le forum: Je serais pas très objective en tant qu'admin xD Mais j'vous aime ♥
Votre avatar et son copyright: Katheryn Winnick - Kettricken
Fréquence de connexion: 7j/7 sauf exceptions
Désirez-vous un parrain ou une marraine?: /



Lost count of the wars You lost count of the score, returned to the trenches each time to fight more. Thought you escaped your nightmare - your curse - to find you were waking from one to a worse. Your living hell, it's right here on Earth.
❝It's night here on Earth❞



Dernière édition par Perséphone L. Carlton le Mar 11 Nov - 14:32, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Noah S. Fleming
❝ Walk on Fire ❞
Métier/Etudes : Prof de maths
Nombre de messages : 476
Opinions Politiques : /
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 11 Sep - 11:29, vous pouvez
Une Perséphoooooooooooooooone ♥ Une opposée à mouaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah ♥

Vite vite vite ta fiiiiiiche! xDDDD





A Drowsery God
All those times before when I was just another face Among the others keeping secrets to save myself I could blend into the background and savor the unknown I could practice preservation and hide behind this shell - Stone Sour
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 11 Sep - 19:06, vous pouvez
Rebienvenue sur le foooooo! love
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Blerim D. Troshani
the Balkan wolf
Métier/Etudes : Aide-cuisinier au Roma's Restaurant
Nombre de messages : 5269
Opinions Politiques : Du moment qu'on lui fout la paix, il fera de même.
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 11 Sep - 19:10, vous pouvez
Rebienvenuuuuuuuue potté Perséphone, j'adore ce prénom XDD


where are you now ~ These shallow waters, Never met what I needed. I'm letting go, A deeper dive. Eternal silence of the sea. I'm breathing. Alive. Where are you now ? Where are you now ? - © Sian


Eh oui, je mords hmf:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 11 Sep - 19:24, vous pouvez
VOLEUUUUUUUUUUSE !! J'voulais Perséphone xD Bref, bienvenue ! =3 ♥
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Perséphone L. Carlton
Slaying the Dreamer
Métier/Etudes : Lieutenant de l'Ordre | Agent de sécurité au Howling casino à temps partiel
Nombre de messages : 8889
Opinions Politiques : L'ordre, alors gare aux mécréants!
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 11 Sep - 23:51, vous pouvez
J'accoure n'opposé

Harald, pareil, j'attendais l'occasion de l'utiliser (faut avouer que ça doit pas être facile à porter tous les jours ! xD) *_*

Micah: Han ouais ? oo Désolée (mais faut dire qu'elle est réservée depuis heu... avant sa création) nii

Merci en tout cas o/ xD J'avance doucement mais sûrement xD


Lost count of the wars You lost count of the score, returned to the trenches each time to fight more. Thought you escaped your nightmare - your curse - to find you were waking from one to a worse. Your living hell, it's right here on Earth.
❝It's night here on Earth❞

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 12 Sep - 20:04, vous pouvez
Rebienvenue love

Courage pour la fiche !
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Perséphone L. Carlton
Slaying the Dreamer
Métier/Etudes : Lieutenant de l'Ordre | Agent de sécurité au Howling casino à temps partiel
Nombre de messages : 8889
Opinions Politiques : L'ordre, alors gare aux mécréants!
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 12 Sep - 20:41, vous pouvez
Merci Heiko !

Fiche finie, Edananouchette *_*


Lost count of the wars You lost count of the score, returned to the trenches each time to fight more. Thought you escaped your nightmare - your curse - to find you were waking from one to a worse. Your living hell, it's right here on Earth.
❝It's night here on Earth❞

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Edana J. May
❝ But Still I Rise ❞
Métier/Etudes : Directrice du Reversa's Press Agency
Nombre de messages : 10720
Opinions Politiques : Conseil Aristocrate
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 12 Sep - 21:00, vous pouvez
J'ai le plaisir de te valider Persé!love

Tu peux dès à présent RP et flooder à l'envie, c'est pas beau ça? On te conseille quand même de chercher un opposé (la liste se trouve ici), d'ouvrir tes sujet de demandes de liens et de RP pour démarrer sur de bonnes bases^^ Si tu veux commencer le RP follement, nous te proposons de jeter un œil sur La roue tourne. Tu peux également ouvrir un sujet de téléphone portable, Raven of Dispersion prendra un malin plaisir à t'envoyer de temps en temps des rumeurs pour te compliquer la vie xD Tu auras plus d'infos ! Enfin, viens te recenser dans les listes qui te correspondent ici, ça permettra aux joueurs de te repérer s'ils cherchent un lien!

Le staff est à ta disposition en cas de besoin =)

Et le mot final: Amuse-toi bien surtout, c'est le plus important *_*


You know I love it when you say you're afraid But you hate it when I'm making you shake Hang the truth from a noose Put a hit man on the loose Now you're countin' on me makin' you dead Shinedown, it all adds up

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Perséphone L. Carlton
Slaying the Dreamer
Métier/Etudes : Lieutenant de l'Ordre | Agent de sécurité au Howling casino à temps partiel
Nombre de messages : 8889
Opinions Politiques : L'ordre, alors gare aux mécréants!
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 12 Sep - 21:04, vous pouvez
Merci pour le guide, j'avais peur de ne pas m'y retrouver XD

*Va aller chasser du Nocturne :fouet: ... Ou faire cauchemarder des gens *


Lost count of the wars You lost count of the score, returned to the trenches each time to fight more. Thought you escaped your nightmare - your curse - to find you were waking from one to a worse. Your living hell, it's right here on Earth.
❝It's night here on Earth❞

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Professeur / Precepteur / Chef du Clan Vampire
Nombre de messages : 235
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 12 Sep - 21:49, vous pouvez
Euh....Je fais un gibier plus que négligeable, autant m'oublier What a Face

Sinon, bienvenue ! \o/


«Happiness»
« Everybody needs sanctuary. Everybody needs hope and fear, but not everybody needs a preacher, don’t tell me what you want me to hear. And don’t give it away, don’t give it away...»
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le , vous pouvez
Revenir en haut Aller en bas
 

Perséphone Lys Carlton } The Ghost Woman and the Hunter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Perséphone Dupré|Terminer ^^
» athéna perséphone zubrowka ? hey baby (uc).
» Hadés et Perséphone en Europe.
» Perséphone, déesse des enfers [ok]
» Perséphone, Déesse des Ténèbres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une question d'opposé? :: From The Beginning :: Face Your Demons :: Fiches validées-
Les Petits Plus

What's up?

REFONTE DU FORUM
La découvrir - La suivre

STATISTIQUES:
Anges: 7
Elfes: 7
Humains: 12
Conseil: 5
Prometheus: 3 Avalon: 3
Lycans: 8
Spectres: 4
Vampires: 8
Léviathan: 2
Mithra: 4 Gaïa: 1

Votez pour le forum ♥