AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
Retrouvez nous sur Whispers of Dawn, la V2 de Réversa! :
http://whispersofdawn.forumactif.com/

Partagez | .
 

 Mélodie mortelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 18 Nov - 13:22, vous pouvez
Sur la Place Publique, alors que l'attroupement se fait plus dense et que les gens commentent et la fausse pendaison et les graffitis, pointant du doigt les divers bâtiments, des cris se font entendre, sans que l'on comprenne vraiment pourquoi. C'est ainsi que les gens se retournent, observant des masses au sol. Puis la panique gagne les rangs de la foule, quand ils se rendent compte que ce sont des corps qui s'étalent et parsèment les pavés. Comment sont-ils morts ? Tués par qui ? Ils n'en ont aucune idée et c'est bien ça qui leur fait peur...


Note aux joueurs :
Citation :
◘ Tour de rôle : James -Heiko - Ariane - Perséphone - Lim - Hayden
◘ L'action se déroule juste après le discours de l'Assemblée qui annonce sa dissolution. A cette occasion, tout le monde avait été convié au forum.
◘ Vous avez 2 jours aux maximum pour poster... Vous perdez votre place dans l'event au second tour si vous n'avez pas posté.
◘ Votre personnage peut intervenir de la manière dont il a envie, oubliez juste le powergaming et restez logique avec votre ligne conductrice Wink
◘ Pour une intervention narrateur, il suffit de la demander dans le sujet d'interventions rps Wink
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Frederik Queysen
Charm & ambition
Métier/Etudes : Directeur de l'hôpital
Nombre de messages : 4347
Opinions Politiques : Son camp ? Le sien, toujours ! Mais il soutient aussi la démocratie et la tolérance.
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 20 Nov - 20:13, vous pouvez
La farce avait duré trop longtemps... Mais finalement, pour le plus grand bonheur de James Taylor, l'Assemblée avait été dissoute. Ce qu'il avait entendu au forum quelques minutes auparavant lui avait vraiment plu. Ils avaient perdu et ils lâchaient prise. Riley Reid et sa bande abandonnaient le pouvoir et laissaient ainsi place à l'Ordre, qui rassemblerait la police, l'ancienne milice et des elfes revenants qui disaient pouvoir faire les monstres redevenir humains. Le jeune homme n'y croyait pas trop, restant sceptique, mais... Il devait avouer qu'une telle perspective le réjouissait. Ce serait fantastique si cela était vrai, la ville serait libérée enfin des monstres nocturnes qui la peuplaient. L'ancien milicien suivrait cette histoire de près. Surtout que... Il faisait partie de l'Ordre.

Eh oui ! James pouvait désormais quitter le théâtre et ce poste exécrable de technicien de surface et faire ce qu'il voulait le plus: remettre de l'ordre dans les rues de la ville. Pas tout à fait comme avant, lorsqu'il chassait librement les monstres nocturnes, mais c'était déjà ça. La mission de l'Ordre était loin d'être simple. Maintenant, il n'y avait plus de gouvernement et ils allaient devoir être polyvalents. Assurer la sécurité dans une ville telle que Réversa était loin d'être facile, mais enfin, il savait ce qui l'attendrait quand il avait accepté la proposition d'intégrer cette nouvelle force de l'ordre quelques semaines auparavant. Et James n'avait pas peur. Juste envie de recommencer à accomplir sa mission.

Ce fut donc avec un sourire satisfait que le jeune homme sortit du forum. L'annonce de la dissolution de l'Assemblée était tombée comme une bombe ; les opinions divergeaient, mais une chose était sûre, rares étaient ceux qui restaient indifférents à cette annonce, cela se voyait parfaitement. L'attroupement se faisait de plus en plus dense sur la Place Publique, et les résistants n'hésitèrent pas à montrer qu'ils n'étaient que des abrutis, des sauvages. Ils n'acceptaient pas l'ordre, la discipline. C'était pour cela qu'ils avaient tout fait pour renverser le seul gouvernement qui avait réellement essayé de rétablir l'ordre dans cette ville. Un sourire malsain s'étira sur les lèvres de l'ange lorsqu'il les vit simuler une pendaison des Anges, avant de faire brûler les mannequins qui représentaient les individus de sa race. Une allusion à ce que le gouvernement des Anges avait fait, brutal certes, mais nécessaire pour imposer le respect dès leur arrivée à Réversa, trois ans auparavant. Le jeune homme s'en souvenait parfaitement, mais cela ne l'avait pas traumatisé. S'il n'avait été qu'un simple humain, là oui... Mais il était devenu un ange et avait appris à maîtriser parfaitement ses sentiments, afin de se concentrer sur son objectif: tuer les vampires et les lycans. Le reste n'était que des détails sans grande importance.

Ah, ces résistants... Ils étaient pitoyables, ridicules. Mais surtout, trop nombreux à son goût. Ils étaient partout. L'Anglais reconnaissait leurs visages et les fusillait du regard. Juste du regard, pour l'instant. Parce que la tension continuait de monter et que cela risquait fortement de déraper. Il était armé, et il ne devrait pas être le seul. Il y avait de plus en plus de gens sur la Place Publique, il y avait un boucan incroyable. L'enfer. La ville grondait, les Réversiens libéraient leur haine, leur colère, leur joie ou tout simplement leur étonnement, voire peur, devant ce scénario. L'adrénaline coulait dans ses veines, son cœur s'accéléra. Il était prêt à exploser, à profiter de ce tumulte pour se venger, pour les faire payer.

Et moins d'une minute plus tard, son poing s'enfonça dans le visage d'un résistant qui l'avait reconnu et provoqué immédiatement. Le premier de toute une série de résistants que l'ange agressa. Vraisemblablement, il n'était pas le seul à régler des comptes avec anciens rebelles, d'autres ex-miliciens le faisaient aussi. D'autres corps inertes, blessés ou même morts, gisaient sur les pavés, témoins d'une bataille qui ne faisait que commencer en plein coeur de la ville.

Marchant le plus rapidement qu'il pouvait au milieu de la foule compacte, James chercha du regard d'autres résistants qu'il pourrait buter. Ce soir, c'étaient eux les cibles, plutôt que les monstres.

« Taylor, c'est aujourd'hui que tu vas payer, connard ! »

James se retourna vivement et esquiva un coup de poing, avant d'en enfoncer un dans le ventre de l'humain, puis l'ange le fit tomber au sol, continuant de le frapper violemment. Personne ne fit rien, et l'ancien milicien ne s'arrêta que quand il reconnut le docteur Mendel. Ah ouais, c'était fini le CAH aussi ! Décidément, c'était une superbe soirée...


Back to the garden ~ Let me love, let me touch, let me love, Baby, give it up, let me drink from the fountain. In the car, on the street, in the dark, Baby, on the beach, in the back of the garden - © Sian


Mais pas du tout, voyons ! innocent:
 


Dernière édition par James Taylor le Mar 27 Nov - 2:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 21 Nov - 21:45, vous pouvez
Péniblement, Heiko tentait de se frayer un chemin parmi la foule en pleine effervescence. Rentrer, il voulait juste rentrer. S’éclipser loin de ces gens, loin de ce tumulte bizarre, de cette agitation qui lui était complètement étrangère. Il n’avait jamais aimé la politique. Pire que cela : la politique n’avait jamais suscité chez lui le moindre intérêt. Oh, l’humain se renseignait un minimum sur l’actualité… Mais toujours par nécessité, non pas par plaisir ou par curiosité. D’habitude, il lisait les journaux. Et même si ces derniers étaient des tissus d’âneries, au moins le tenaient-il au courant des plus grosses rumeurs qui circulaient en ville. Assister aux manifestations publiques ? Non, ce n’était décidément pas l’idée du siècle, et il commençait peu à peu à s’en rendre compte.

L’attroupement sur la place enflait à vue d’œil. Comprimé, pressé, bousculé de toutes parts, le brun se sentait comme de la sardine en boîte. Il ne manquait plus que l’huile ! Quoique… Certains s’appliquaient déjà à lui postillonner dessus, engagés dans quelque débat houleux, l’haleine brûlante, la figure boursouflée de colère. Des cris retentissaient çà et là. Des cris de rage, de peur, de surprise. Surplombant cette marée humaine, des pantins avec une corde au cou se balançaient lentement, sinistrement, leurs silhouettes sombres agitées par une brise rafraîchie qui annonçait la fin de la journée. Heiko avait les yeux rivés sur eux, lorsqu’un craquement étrange s’éleva de sous sa semelle.

Des… Des phalanges. Génial. Il venait d’écraser un bout de cadavre. Horrifié, l’homme recula son pied de la chair morte. Une femme hurla à côté de lui, désignant avec hystérie les autres corps froids qui jonchaient le sol. En quelques secondes, la panique s’empara des citoyens qui se dispersèrent, glapissant tels des chiens devant le fouet du maître. Le maître, en l’occurrence, c’était la Mort. La Mort qui était l’amie intime, la seconde peau de cette cité maudite. Le talon du psychologue buta contre une nouvelle masse. Se retournant vivement, il considéra Taylor en train de frapper sa victime.

"Crétin ! Tu n’as rien de mieux à faire ?!"

Il avait saisi l’ange par son col. Oublié la courtoisie. Le stress émané de la foule coulait irrésistiblement vers lui, et il essayait de s’en défendre comme il le pouvait. Quelle bande d’animaux… À Réversa, tout était prétexte à un bain de sang. Tout. Heiko renifla dédaigneusement en remarquant l’arme sur son ancien patient. Il ne jouait pas les justiciers. Il était juste dégoûté par le mépris que l’on accordait à la vie humaine, ici. Ses doigts relâchèrent leur emprise, alors qu’il jetait un coup d’œil autour d’eux. Plusieurs bagarres avaient éclatées. Des corps à corps fiévreux qui puaient la vengeance, la domination. L’aura caractéristique des anges ressortait du lot.

"Je vois. Vous avez organisé une petite boucherie."

Ou pas. En réalité il n’en savait rien, et il n’était même pas sûr de vouloir connaître la réponse. Son regard se mit à cibler chacun des visages qui traversaient son champ de vision. En sortant du forum, il n’avait pas reconnu que James. Il avait aussi vu Ariane. Où était-elle maintenant ? Pas dans une flaque écarlate, il l’espérait…
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 24 Nov - 23:29, vous pouvez
Elle savait en venant ce soir sur la place que quelque chose de merdique allait se passer, surtout après la dernière fois. Gagné. Une Assemblée dissolu, et « l’Ordre » qui débarquait. Composé de qui ? De gens qui disaient être des rescapés de l’incendie, des flics et des miliciens. Elle pensa tout de suite à James, à sa psychopathe de chef, aux cinglés qu’elle avait dénoncé à la police… L’elfe ne les croyait pas capable de ne pas déborder, même quand leur régime était tombé ils avaient continué à déborder. Ça n’était tout simplement pas dans leur nature. Enfin pour la plupart. L’elfe grogna, cherchant à éviter de se faire piétiner. Ça serait pas mal pour débuter, hein ? C’était comme pour les Miss Beauté, elles, elles savaient qu’elles étaient faîtes pour finir avec ce titre, alors qu’elle avait toujours su qu’elle n’était pas faite pour finir comme un paillasson. Chacun sa priorité.

Pas moyen de sortir, et pire que tout elle ne voyait plus Aksel dans le coin, ce qui la faisait paniquer. Encore plus quand elle se prit conscience qu’il y avait des flaques de sang sur le sol. Oh bordel. Plus que le feu, et elle assimilerait sans problème cette situation à celle de l’incendie de la forêt. Deux ans que l’événement s’était produit, mais sans le montrer elle restait traumatisée, et elle le resterait sans doute un moment. Mais ça n’était sûrement pas le moment d’y penser, sûrement pas. Encore plus quand elle voyait les Anges se défouler dans une situation pareille. Bon, elle allait se la faire façon Obélix. Elle allait donner quelques baffes à certains, voir plus si manque d’affinité. Ce qui risquait bien d’arriver.

Surtout quand elle voyait James en train de se défouler sur un homme à terre. Alors là, une lâcheté pareille lui donnait une envie de meurtres. Mais Heiko la devança en le prenant pas le col, ce qui la fit franchement ricaner. De un, cet abruti d’Ange venait de s’être fait remettre à sa place, de deux, Heiko avait l’air beaucoup lieux que la dernière fois. N’ayant plus trop de nouvelles, elle avait un peu commencé à s’inquiéter, mais au fond il était un grand garçon. De toute évidence, la dernière fois n’avait été qu’une rechute, un moment de flottement tout simplement. Tant mieux. Elle s’approcha d’eux, un sourire narquois aux lèvres, et mit une main amicale sur son épaule.

« Salut Heiko ! Pas trop le temps de discuter hein, comme tu peux le voir c’est la fête par ici, je pense qu’il faudrait qu’on se mette quelque part dans un coin avant de finir en crêpe. Ou plus approprié, en paillasson. Mais désolé de te le dire, les piercings ça accroche un peu de trop ça sera pas très efficace si tu veux mon avis. »

La provocation et la déconne étaient un peu ses armes à elle pour ne pas paniquer, là tout de suite. Parce que tout semblait propice pour paniquer. Elle sentait que ça allait très mal finir cette histoire, ça commençait déjà mal, avec des gens morts au sol par exemple. Elle ne souhaitait pas s’attarder dessus, comme elle ne souhaitait pas finir comme eux d’ailleurs. Elle fixa d’un air presque méprisant son « sauveur ». Il avait intérêt à bouger d’ici lui aussi, sinon, il était comme qui dirait autant en danger qu’eux en vérité.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Perséphone L. Carlton
Slaying the Dreamer
Métier/Etudes : Lieutenant de l'Ordre | Agent de sécurité au Howling casino à temps partiel
Nombre de messages : 8889
Opinions Politiques : L'ordre, alors gare aux mécréants!
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 27 Nov - 20:11, vous pouvez
Les négociations avaient échoué, du moins jusqu'à présent. Des problèmes de telle ampleur ne se réglaient pas en deux mois... La fin de l'Assemblée paraissait une bonne chose : plus de politique pour attiser les tensions, la ville pourrait peut-être panser ses plaies. Perséphone croyait en tout cas que cette absence de gouvernement, notion qui avait marqué le début des troubles, calmerait la ville. Pas de décision, pas de mécontents. Pas de mécontents, pas d'affrontements. Seulement rien que l'annonce provoquait un véritable désastre. Sortie du forum, elle avait été entrainée par la foule vers la place publique alors que des cris et des claquements de portes se faisaient entendre en arrière. Oppressée par ses voisins d'autant plus qu'elle n'était pas bien grande, Lys tourna comme elle pouvait la tête tout en tâchant de ne pas buter sur quelqu'un. Non. Ils n'avaient pas fait ça.

Merde ! Elle se rattrapa juste à temps pour ne pas tomber, la main sur le bras d'un inconnu. S'excusant, son regard fut soudain attiré par le côté opposé de la place. De mieux en mieux. La danse funèbre des mannequins pendus léchés par les flammes la fit frissonner. Le feu lui rappelait de trop mauvais souvenirs ; deux ans ne les effaçaient pas. Bon sang, qu'est-ce qui passait dans la tête de ces gens ? Tous fous ! Ses voyages en ville ne lui avaient pas montré de situations aussi inquiétantes, elle n'aurait jamais cru voir de telles choses. Depuis son retour, Perséphone se disait que Réversa était une ville malade qui, dans sa folie, s’auto-détruisait. Sa mission prenait une ampleur beaucoup plus grande en assistant à ces crises.

Il fallait s'écarter avant que ça ne dégénère en émeute. Trouver un point tranquille, peut-être appeler Julian. Devaient-ils intervenir ? L'Ordre n'était pas encore effective, on était encore occupé à la mettre en place, mais ils connaissaient tous très bien leurs devoirs. Bon, d'abord sortir avant d'étouffer. Jouant des coudes, la blonde se frayait un chemin tant bien que mal jusqu'à ce qu'elle s'arrête net. Un Ange, tombé comme une loque. Il n'avait pas crié et il régnait un tel désordre que le choc parut silencieux. C'est quand il fut à terre qu'elle aperçut une ligne de sang s'échappant de sa bouche. Immédiatement, elle porta une main à son arme et observa les alentours. Elle laissa l'arme dans son étui, mais au moins elle était prête au cas où. Et là, elle aperçut un Ange en train de tabasser quelqu'un. Mais quel con ! Non, c'était pire que ça... Et elle allait devoir se le farcir en coéquipier ? Génial.

Le temps qu'elle arrive à sa hauteur, deux personnes l'avaient devancée, comme si James était un point de rendez-vous. Ce n'était cependant pas la priorité, la Spectre avait deux mots à dire au Taylor.

"Taylor, qu'est-ce que tu fous ? Je te rappelle dans quoi tu t'es engagé ?"

Perséphone s'accroupit ensuite pour voir dans quel état se trouvait la victime de l'ex-milicien - heureusement, il n'avait pas eu le temps de lui porter énormément de coups.

"Vous pouvez vous relever ?", demanda-t-elle d'une voix adoucie.

L'homme acquiesça en hochant la tête et la blonde l'aida à se remettre debout. Elle s'excusa du comportement de l'Ange et lui conseilla de rentrer vite chez lui. Puis elle se tourna vers James, furieuse.

"Le Comité sera averti. T'as intérêt à ce que ça ne se reproduise plus, t'as compris ?"


Lost count of the wars You lost count of the score, returned to the trenches each time to fight more. Thought you escaped your nightmare - your curse - to find you were waking from one to a worse. Your living hell, it's right here on Earth.
❝It's night here on Earth❞

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 28 Nov - 17:28, vous pouvez
Entrer dans le forum aurait été un véritable suicide. Trop d'humains, trop de chair palpitante. Kyung-Soon se tenait au niveau d'une fenêtre depuis l'extérieur, écoutant le communiqué de presse et soupira. La politique elle n'y connaissait pas forcément grand chose mais avec le temps elle avait appris à savoir certaines choses. Une petite voix dans son esprit lui demanda si c'était une bonne chose la création de l'Ordre. Bien sûr que non. Les anges avaient provoqué bien des choses, comme le raid sur le manoir des lycans qui ensuite avaient fait la guerre aux vampires et ensuite James était mort. Alors maintenant quoi ? Combien de temps avant que la mort reprenne son rôle de base, avant l'Assemblée, avant tout ? Pas longtemps. Kyung-Soon s'était égarée et malgré son repas qui datait d'une heure, elle tourna la tête en voyant la foule sortir du forum. Les odeurs lui explosèrent à la figure, elle entendit sa propre respiration sifflante, son regard s'assombrit. Elle était jeune, et instable. C'était exactement pour cela qu'elle n'était pas entrée dans le forum. Comment gérait Diane la situation, avait-elle été au forum ? Kyung-Soon ne le sut pas car avec un automatisme terrifiant elle se glissa sur la place publique. L'odeur du sang la rendit folle.

Elle revint à la réalité en se voyant à genoux sur des cadavres. Elle cligna des yeux, ils étaient froids, mais encore en bonne apparence physique, signe qu'ils n'étaient pas morts depuis longtemps. Elle savait que la situation était grave, qu'elle aurait dû paniquer mais elle se sentait étrangement anesthésiée. La jeune vampire leva la tête, elle n'avait pas de sang sur elle, ni sur sa bouche. Que s'était-il passé ? Elle se redressa, titubante et des voix vinrent à ses oreilles. Elle regarda un homme, plus précisément un ange, tabasser un autre homme, mais pas un ange. Ses pensées étaient des plus confuses à dire vrai. Elle plissa les yeux, on la bouscula, elle tint bon. Elle reconnut le docteur Mendel et son esprit se réveilla. Kyung-Soon inspira une goulée d'air inutile pour son corps mort et bougea, enfin, vivante. Elle s'approcha du groupe, sa mémoire ne voyant que le docteur mais elle avisa deux femmes. Dont l'une qui parla à l'ange, puis à la victime qui saignait.

« Docteur Mendel. »

Souffla la jeune vampire. Égare, elle s'approcha de son psychologue, les pupilles étrangement dilatées et regarda autour d'elle. Elle était comme une nouveau-née qu'on venait de plonger dans une mare de sang et qui ne comprenait rien. Trop d'informations, de son, d'odeur. Elle cligna des yeux, elle avait du mal à se concentrer, beaucoup de mal. Elle toisa l'ange, et comme une petite fille naïve, posa la question.

« Pourquoi vous le frappiez ? »

Sa voix montait dangereusement dans les aigües, et un son étrange ressortait de ses mots. Son accent coréen se distinguait, celui qui était gommé et qui là, renaissait. Elle rivait son attention sur l'ange, du sang, du sang, du sang. Kyung-Soon secoua la tête de gauche à droite, agitant les pans de son t-shirt. Pourquoi il frappait ce type, pourquoi ? Parce que c'était un ange, il n'y avait rien à comprendre, rien... Du haut de ses un an et demi vampirique, elle perdait gentiment mais sûrement le contrôle. Les mots tournoyaient encore dans son esprit, la violence gratuite elle n'aimait pas.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Professeur / Precepteur / Chef du Clan Vampire
Nombre de messages : 235
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 1 Déc - 12:13, vous pouvez
« Kyung-Soon… »

Juste une voix douce et une main qui se posa sur l’épaule de la jeune vampire. Hayden venait juste de la remarquer, au milieu du chaos, du sang, de la violence. L’ancien Sénateur voyait tout cela avec effroi et consternation. Ce n’était pas comme si ce n’était pas prévisible, il avait bien tenté de prévenir, mais personne ne l’avait écouté. Reversa changeait sans cesse, elle passait de la violence à la douceur dans un souffle et là, devant lui, il avait l’exemple de la violence la plus brute, la plus folle.

Son regard sombre tomba sur un ange, sur sa victime au sol et un rictus méprisant ombra les lèvres du vampire.

« Et après, c’est nous les bêtes… »

Murmura-t-il comme pour lui-même mais certain qu’on avait dû l’entendre. Un peu inquiet, il regardait autour de lui, gardant l’épaule de Kyung-Soon au creux de sa paume, sans forcer, juste posée là. Il chercher Eirian des yeux, ne la trouvait pas et cela le minait. Il savait qu’elle était ici mais malgré sa haute taille, il ne voyait pas sa chevelure dans la foule. Il priait pour qu’elle n’y soit pas. Pas avec ces cadavres jonchant le sol, pas avec cette pseudo pendaison ou l’odeur du feu qui semblait prendre possession de l’air autour d’eux. La création de l’Ordre était une aberration et il en avait un exemple sous les yeux :

« C’est donc ainsi que l’Ordre compte réussir là où nous avons échoué ? »

Demanda-t-il en toisant l’ange sans aménité, son regard passant sur le Spectre sans qu’il ne dise un mot, juste l'observer avant de scruter le seul humain présent…C’était dangereux de rester là et ses lèvres se pincèrent doucement. La ville devenait folle, terriblement folle. Et la folie était destructrice.

« Il faut s’éloigner d’ici, on risque d’être prit pour cible. »


«Happiness»
« Everybody needs sanctuary. Everybody needs hope and fear, but not everybody needs a preacher, don’t tell me what you want me to hear. And don’t give it away, don’t give it away...»
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Frederik Queysen
Charm & ambition
Métier/Etudes : Directeur de l'hôpital
Nombre de messages : 4347
Opinions Politiques : Son camp ? Le sien, toujours ! Mais il soutient aussi la démocratie et la tolérance.
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 1 Déc - 20:36, vous pouvez
Heiko s'approcha de lui, et le sourire narquois qui ornait les lèvres de James s'effaça lorsque le psychologue le saisit par le col de son haut. L'ange ne trouvait pas ça drôle du tout.

« Je vous conseille de me lâcher… Docteur Mendel. »

L'ancien milicien le fusilla de son regard clair, apparemment calme, mais qui cachait une haine débordante. La colère coulait furieusement dans ses veines et ce n'était vraiment pas une bonne idée de le toucher maintenant, et encore moins de l'agresser. Si Heiko ne le lâchait pas rapidement, James devrait l'obliger à le faire d'une manière plus... violente. Heureusement pour lui, Mendel finit par le lâcher. Il avait sûrement compris le message. Un sourire sarcastique se dessina sur les lèvres du jeune homme face au commentaire de l'humain. Une petite boucherie ? Oh, ce n'était rien, comparé à celles des monstres et celles des résistants quand ils commettaient des attentats. Là, Taylor réglait juste des comptes avec ceux qui avaient fait tomber le seul gouvernement qui pourrait réellement remettre de l'ordre dans cette ville, c'était tout.

En entendant quelqu'un ricaner, l'ange tourna la tête et il reconnut Ariane. Oh non, il ne manquait plus que celle-là ! Si elle comptait le provoquer, qu'elle fasse gaffe. Ils n'étaient pas dans son petit théâtre, là. Ici, c'était un champ de bataille et il n'allait pas hésiter à utiliser son arme s'il le fallait. Certes, James ferait partie de l'Ordre, mais en ce moment, il était là juste en tant qu'ange et ancien milicien plus que mécontent. Cruel, impitoyable. Voilà pourquoi il ne regrettait pas d'avoir agressé ce résistant.

Il tourna à nouveau la tête et cette fois-ci il reconnut une autre blonde. Sauf que là, la situation se compliquait pour lui. Perséphone. L'ancien milicien savait qu'il allait travailler avec elle, ils avaient déjà eu l'occasion d'en discuter quelques jours auparavant. James sentait qu'elle n'avait pas apprécié ce qu'il venait de faire… Et, en effet, la jeune femme n'hésita pas à le lui faire savoir.

« Je ne faisais que me défendre ! C'est lui qui m'a attaqué, et si je ne m'étais pas retourné à temps, il m'aurait tué ! »

L'ange soupira en regardant sa future coéquipière s'accroupir devant ce misérable résistant. Cela agaçait James de voir Perséphone l'aider à se relever, et surtout, de l'entendre s'excuser du comportement du jeune homme. C'était tout simplement absurde, ridicule même ! Ce type n'était pas la victime de l'histoire ; la vraie victime, c'était lui, ne comprenait-elle pas cela ? Taylor hocha négativement de la tête, et ce fut à ce moment-là qu'il entendit une... vampire asiatique lui demander pourquoi il l’avait frappé, après qu'un autre vampire ait fait un commentaire qui ne lui avait pas du tout plu. Ah lala, il allait exploser, il le sentait... Comment osait cette vampire lui adresser ainsi la parole, cette sale bête démoniaque ?! C'était une provocation, encore une ! Pourtant, James resta de marbre, ne leur répondant pas, ni à elle ni à l'autre vampire - l'ancien consul vampirique, il venait de le reconnaître. Bien entendu, la réaction du jeune ange n'aurait pas été la même si Perséphone n'avait pas été là pour le contrôler. Il se serait sans doute montré plus agressif, bien plus agressif… Perséphone se tourna alors vers lui, visiblement furieuse. Sauf que lui, il l’était aussi, donc…

« Je t'ai déjà dit que je ne faisais que me défendre, c'est lui qui m'a attaqué le premier ! T'es bouchée ou quoi, bordel ?! »

Comme si souvent, James explosait. Cela commençait bien entre eux, dîtes donc ! Mais enfin... Se disputer maintenant ne mènerait à rien. Ce n’était pas le moment. Et peut-être que là, Hayden avait raison. Ils devaient s'éloigner, se mettre à l'abri. Surtout qu’il n’avait plus rien à faire ici. Il ne pouvait plus continuer à tabasser des résistants et il ne voulait plus de problèmes avec Perséphone et l'Ordre. Autant rentrer chez lui et laisser la situation s’apaiser.


Back to the garden ~ Let me love, let me touch, let me love, Baby, give it up, let me drink from the fountain. In the car, on the street, in the dark, Baby, on the beach, in the back of the garden - © Sian


Mais pas du tout, voyons ! innocent:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 4 Déc - 22:35, vous pouvez
Nerveux, l’homme tressaillit en sentant une main sur son épaule. Il grogna, prêt à frapper violemment pour se défendre, prêt à riposter si un type comme James envisageait de le prendre pour cible. Mais cette main-là était bien plus douce que tous ces gros poings autours de lui, qui percutaient des visages et s’écrasaient dans des tas de chair sanguinolente. Se retournant, il tomba sur Ariane. La petite elfe le salua avec son humour habituel, et pendant un instant, rien qu’un bref instant, il fut pris d’une irrésistible envie de rire. Cela faisait longtemps qu’ils ne s’étaient pas vus ; il en avait presque oublié la spontanéité légendaire de la comédienne. Le sourire aux lèvres, il la serra rapidement dans ses bras, heureux de la voir en forme alors qu’il avait toutes les chances de la trouver morte.

"T’as raison. Je les enlève vite et on se tire."

Mi-ironique, mi-sérieux, il chercha des yeux une fente par laquelle ils pourraient se faufiler sans se manger de sales coups. Sauf que… la foule lui paraissait tout bonnement impénétrable. Trop compacte, trop agitée. Trop sauvage. Ils allaient avoir beaucoup de mal à sortir d’ici. Pour le moment ils étaient coincés, piégés par cette folie morbide et destructrice qui soulevait les citoyens, et qui s’était soudain refermée sur eux comme un piège à rat. Heiko inspira profondément, tentant d’apaiser le stress qui grandissait en lui. Son regard sombre se posa sur une femme figée devant le spectacle de Taylor. Blonde, plutôt autoritaire, elle se mit à enguirlander l’ex-milicien. Apparemment, ces deux-là se connaissaient. Leur dispute intrigua le brun qui se surprit à tendre l’oreille.

À ce moment précis, il entendit une voix égarée souffler son nom. Il reconnut alors Kyung-Soon, une jeune vampire qu’il avait eue pour patiente. La demoiselle avait l’air complètement paumée, effrayée même, par la violence que dégageait Réversa. Tant de sang répandu, tant de rage et de barbarie ne devait pas aider une nocturne aussi instable à garder son calme… Devinant son supplice, le psychologue voulut faire quelque chose pour elle, pour la soulager, mais il se sentait terriblement humain et impuissant. Il se borna donc à hocher la tête en signe de négation quand elle questionna l’ange. James avait pété son câble, c’était fini, maintenant il se faisait engueuler par celle qui semblait être sa supérieure. L’humain avait attrapé la paume d’Ariane, la serrant comme pour s’accrocher à une réalité moins cruelle. Il considéra l’homme qui accompagnait Kyung-Soon. Un autre buveur de sang… Ce visage ne lui était pas totalement inconnu.

"Est-ce que vous pouvez l’aider ?"

Il était sans doute le mieux placé pour comprendre et soutenir la coréenne. Heiko fronça les sourcils en entendant ce sarcasme sur l’Ordre. Le fameux Ordre censé protéger la population, censé rétablir la paix dans cette ville de malades. Ainsi, l’ancien milicien aurait réussi à l’intégrer ? Serait-ce pour cette raison que le ton montait entre lui et la blonde ? Malgré le vacarme ambiant, le brun avait envie de comprendre. Il s’interposa dans la conversation, son regard oscillant d’un protagoniste à l’autre.

"Vous faites partie de la nouvelle police, c’est ça ?"
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 9 Déc - 22:09, vous pouvez
Ah oui, se tirer. Ça serait cool de pouvoir le faire. Mais la foule lui paraissait quand même très dense, super agitée. Elle devait avouer que sur ce coup là, elle ne voyait pas réellement de sortie potentielle. L’elfe fronça les sourcils, cherchant comment faire, elle ne faisait même plus attention à James. Elle n’avait pas que ça à faire actuellement. Ariane avait déjà été dans des situations pires que celle là, et elle s’en était sortie, donc, elle pouvait s’en sortir pour celle là. CQFD. Enfin, en principe. Le contraire serait franchement con. Enfin, l’essentiel c’était qu’ils n’avaient toujours pas fini façon paillasson. Ce qui l’inquiétait en revanche, c’était de ne pas voir Aksel dans le coin. Elle espérait qu’il soit partit du forum, sincèrement. Malgré le fait qu’ils soient en froid, elle continuait de s’inquiéter pour lui.

L’elfe tourna la tête vers la nouvelle arrivante. Autoritaire la blonde. Vu qu’elle engueulait James, elle l’aimait déjà à vrai dire. Parce qu’il le méritait franchement. Le truc, c’est qu’elle trouvait que quelque chose était vraiment étrange dans son vocabulaire. Un comité ? Quel comité ? C’était quoi ce délire de fonction ? Ariane allait ouvrir la bouche quand elle entendit un, ou une elle n’avait pas encore franchement décidé, vampire le faire pour elle. Et il ou elle avait l’air un poil paumé, et c’était un sacré euphémisme. Heiko paraissait inquiet à son sujet et le vampire qui arriva ensuite après aussi. Ça ne sentait pas bon ça. Pas bon du tout. A côté, James s’excitait comme un con. Son regard vert le foudroya aussi sec.

« Tu veux pas fermer un peu ta gueule, Taylor, histoire de nous faire des vacances ? »

Voilà, là, c’était mieux. Elle était une ancienne combattante, il savait mieux que quiconque qu’elle n’hésiterait pas à utiliser les points, et même les armes, si ça pouvait le calmer. Ou plutôt, son estomac et sa tronche devaient très bien s’en rappeler, eux. Et elle avait des comptes à rendre, depuis qu’il l’avait enfermé dans l’usine désaffecté. Bon, elle s’en était sortie, mais elle avait beaucoup pesté et elle avait beaucoup juré qu’elle lui casserait la gueule. C’était peut-être le moment, hein !

Elle s’apprêtait à continuer dans sa lancée quand elle entendit la question d’Heiko. L’elfe écarquilla les yeux. Et merde, c’était possible. Et merde, c’était vraiment la catastrophe alors ! Mais après tout, c’était « logique ». Enfin, façon de parler. D’après ce qu’elle avait entendu il y a à peine une demi-heure encore, l’Ordre serait aussi constitué d’ancien milicien. Et vu que la plupart d’entre eux était du même genre que James, elle le sentait mal. Ces mecs étaient des animaux, elle ne croyait pas qu’on puisse les contrôle. C’était tout bonnement impossible.

« Quoi, vous comptez l’utiliser en tant que membre de l’Ordre ?! Mais vous êtes malades c’est pas possible, il est même pas bon en tant que technicien de surface et il est plus con qu’un caillou ! Et encore, je m’excuse auprès des pauvres cailloux pour l’insulte là ! »

Dit-elle avec une mine atterrée. Et elle l’était. Cette histoire ne sentait réellement pas bon.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Perséphone L. Carlton
Slaying the Dreamer
Métier/Etudes : Lieutenant de l'Ordre | Agent de sécurité au Howling casino à temps partiel
Nombre de messages : 8889
Opinions Politiques : L'ordre, alors gare aux mécréants!
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 14 Déc - 22:17, vous pouvez
Trop de monde. L’un après l’autre, ces inconnus arrivaient accompagnés de leur commentaire, tout ce qu’il y avait de mieux dans ces moments de chaos intense. Ca ne calmait rien, ça n’aidait encore moins à voir clairement la situation. Perséphone avait conscience de la panique ambiante, des actes irréfléchis, de la colère… Elle peinait ainsi à se concentrer véritablement sur cette étrange assemblée dont le point de chute était cet Ange hargneux. Tabasser quelqu’un à mort ne le dérangeait pas : rien que pour cette raison, Lys ne l’appréciait pas. Nature angélique ou pas, James n’était pas quelqu’un de bien et si cela n’avait tenu qu’à elle, il n’aurait jamais été accepté au sein de l’Ordre. Il voulait la sécurité des gens, oui, mais à quel prix ? Peut-être, au fond, suffisait-il de lui montrer que le meurtre n’était pas la seule solution. Peut-être que ça le changerait. La Spectre se plaisait à le croire.

Celle-là même qui haussa un sourcil alors que le Chef Vampire se moquait cyniquement de l’Ordre. Pouvait-il vraiment se permettre ce genre de commentaire quand l’Assemblée avait largement échoué ? Quand les Vampires menaient une vendetta contre les Lycans ? Quand son peuple terrorisait Réversa ? Perséphone le trouvait plus posé que l’ancien milicien ; à vrai dire, elle aurait tendance à faire davantage confiance en monsieur Clifford. Mais elle plaçait beaucoup d’espoirs dans l’Ordre et refusait qu’on y assimile les crises de violence de James . Crise qui ne choquait pas qu’elle en l’occurrence. Après avoir jeté un regard à la jeune femme qui venait de fermer le clapet de l’Ange, elle renchérit :

« Ecoute-là, elle ne répète pas que des conneries, elle. Alors, tais-toi avant d’empirer ton cas. »

Sujet clos. Lui gueuler dessus pour faire croire que c’était de la légitime défense ne servait qu’à agacer plus encore la Spectre. James et Lys, ça allait mal se passer… Dans le même temps, d’autres personnes tentaient de venir en aide à un Vampire en difficulté apparemment – Perséphone n’avait pas eu vraiment le temps de s’attarder là-dessus. Elle se retourna finalement vers l’homme intéressé par ce qu’elle avait laissé entendre dans ses reproches à l’Ange.

« Oui, monsieur. Et je tiens à préciser que les méthodes de l’agent Taylor n’en font pas partie… » Son regard voyagea du milicien en question au chef Vampire avant que la jeune femme d’avant ne s’indigne. « Ne vous inquiétez pas, je vais lui faire rentrer un peu de matière dans le crâne ! »

Un sourire malin étira ses lèvres avant qu’elle ne tape des mains.

« Monsieur Clifford a raison. Nous allons vous aider à vous éloigner. »

Lys regarda une à une les personnes constituant ce groupe improvisé, mémorisant les visages pour ne pas les perdre. Elle s’arrêta finalement sur l’Ange.

« Taylor, surveille nos arrières, assure-toi que personne ne puisse les blesser. » Puis aux autres : « Restez groupés, je vais tenter de frayer un chemin. Monsieur Clifford, vous pouvez épauler votre pair ? Et éviter qu’il ne saute sur quelqu’un… »

Le Vampire avait l’air effectivement perturbé, mieux valait prendre des précautions. Elle fit alors un signe de tête, comme pour avertir du départ, et elle se tourna, joua des coudes pour avancer tournant la tête régulièrement pour vérifier que le groupe suivait et qu’il ne leur arrivait rien.

Spoiler:
 


Lost count of the wars You lost count of the score, returned to the trenches each time to fight more. Thought you escaped your nightmare - your curse - to find you were waking from one to a worse. Your living hell, it's right here on Earth.
❝It's night here on Earth❞

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 15 Déc - 18:12, vous pouvez
Alors que les Réversiens enfermés sortaient péniblement du forum, ceux qui s'étaient enfermés dans un café se faisaient à leur tour prendre au piège, toutes issues de secours très vite condamnées par des Anges bourrés qui ne manquaient pas d'envie d'en découdre. La place publique, théâtre de bagarres et d'un brasier semblant sans fin, semblait accueillir à nouveau plus de personnes qu'elle ne pouvait réellement en contenir, de ça et là, des corps tombaient, raides morts. L'Ordre était rapidement arrivé sur place, et le calme reprenait peu à peu sa place, perturbés uniquement par endroits. Mais ne dit-on pas qu'en général celui-ci amène la tempête ? Si les morts ne s'entassaient à la base que sur la Place Publique, rapidement cela s'étendit à toute la ville. Sentez-vous la douleur à vôtre cuisse ? Le sang qui commence à en couler ? C'est pourtant le cas, vous venez d'être frappé par une ombre, que vous n'avez pas eu le temps de voir. Les hurlements de peur retentissent autour de vous et la panique gagne les rangs.

NOTE AUX JOUEURS :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 16 Déc - 11:34, vous pouvez
Son nom fut murmuré et la vampire tourna la tête vers le chef de clan. L'asiatique tentait de se concentrer mais quand l'ange la chercha, elle tourna la tête vers lui et siffla avec menace. Ouvrant la bouche, elle montra ses canines, son humanité fondait tandis qu'elle se retenait de le décapiter. Un grondement rauque, une bête tapie au fond d'elle. Il l'avait cherchée, il la trouvait, aucun doute là-dessus. Surtout que Kyung-Soon était particulièrement chatouilleuse en ce moment. L'Ordre, elle avait face à elle des gens de l'Ordre ? Cet ange allait-il l'arrêter car elle était menaçante ? Au fond ce serait très bien d'être mise dans une cellule, elle ne ferait de mal à personne ainsi. S'éloigner, mais pourquoi ? Kyung-Soon regarda son chef, incapable de bouger, si elle bougeait, elle tuerait, elle le sentait. La vampire se sentait tendue, quelque chose n'allait pas. Une elfe insultait l'ange, plus con qu'un caillou, bien bonne celle-là ! La coréenne éclata d'un rire compulsif et elle secoua la tête de gauche à droite.

« Taylor, c'est votre nom n'est-ce pas monsieur ? Il aurait peut-être dû vous tuer. Vous empestez le danger. »

C'était faux mais autant se défouler sur quelqu'un. Dommage elle n'ait pas Diane avec qui se chamailler en ce moment, une vieille habitude récente qu'elle avait acquise. Quand vous étiez jeune et aussi sensible que de la dynamite, se bagarrer avec un pair aidait. Même si ce n'était pas le moment de dire à son aîné qu'elle avait sympathisé avec un autre vampire. Il en serait très heureux, nul-doute. Elle avait besoin de se recentrer sur elle-même, volontairement elle s'appuya contre Hayden. Kyung-Soon devait lui faire confiance et cela lui coûtait. Tandis que les gens autour d'elle s'agitaient, organisant un moyen de bouger, elle tourna la tête dans tous les sens. Quelque chose n'allait pas, elle en était sûre. La blonde jouait des coudes pour les mener on ne savait trop où. La jeune vampire bougea mais soudain s'arrêta. Les gens arrêtaient de s'agiter, ils se stoppaient, des gens les calmaient, des membres de l'Ordre ? Soudain elle sentit, la Mort. Les corps tombèrent, morts, comme si on avait retiré la prise électrique. Vraiment là... Ca devenait glauque.

Des hurlements, les gens continuaient de tomber. La vampire recula, regardant de toute part. Une douleur éclata au niveau de sa cuisse et elle baissa les yeux pour voir une entaille qui avait déchiré son pantalon et sa chair. Du liquide coulait au sol, son sang, son sang... Elle n'avait même pas vu l'ombre qui lui avait fait cela ! Un hoquet d'étonnement sortit de sa bouche et une odeur délicieuse lui parvint. Du sang, du sang humain. Elle tourna automatiquement la tête vers le docteur Mendel qui était lui aussi blessé. Kyung-Soon posa sa main sur sa propre blessure, n'en croyant pas ses yeux. Elle leva sa main enduite légèrement de sang au niveau de son visage.

« Oh mon Dieu...  »

Les gens continuaient de tomber, s'effondraient et elle avait peur, peur de mourir elle aussi. La population s'agitait, hurlait. Elle fut bousculée, atterrit contre son psychologue et l'attrapa fermement par le bras. Il sentait bon, tellement bon. Son regard sombre parcourut le visage particulier du docteur Mendel.

« Madame... Vous avez un plan ?  »

Dit-elle en glissant son regard sur la blonde qui semblait être la cheffe. Un instant son regard se posa sur l'elfe à l'humour douteux. Puis l'ange, il n'en manquerait pas une pour l'accuser des pires maux. Un sifflement rauque monta le long de sa gorge, elle resserra son emprise sur l'humain. Il sentait bon et il était le seul humain de la bande. Une part d'elle voulait le mordre tandis qu'une autre disait que c'était mal. Mais qu'est-ce qui était mal à la fin ? Kyung-Soon tremblait, serrant toujours le bras du pauvre docteur. Hayden... Elle n'avait même plus la force de bouger, de parler, rien. Les gens continuaient de s'agiter, une pensée idiote la traversa. Maintenant il serait bien difficile de partir, pas vrai ? L'asiatique fit un sourire désabusé, elle qui voulait prendre des photos, c'était raté, pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Professeur / Precepteur / Chef du Clan Vampire
Nombre de messages : 235
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 17 Déc - 16:14, vous pouvez
Hayden sentait l’agressivité latente dans l’air. C’était quelque chose de très dérangeant pour lui, quelque chose qui avait le don d’exciter la bête qu’il cachait a l’intérieur de son âme. L’odeur du sang lui parvenait par effluves et il fini par respirer par la bouche. Ce n’était pas l’idéal, mais au moins, cela lui permettait de ne pas trop sentir l’hémoglobine errant dans l’air. Malheureusement, Kyng-Soon y était sensible, beaucoup trop. Même si elle se contrôlait superbement bien pour un vampire de ce si jeune âge, il savait que la situation devenait explosive pour elle. La preuve en était de son agression face à la Spectre. Hayden resserra juste un peu ses doigts sur son épaule, non en une étreinte douloureuse, ce n’était pas ce qu’il voulait, mais plus comme un signe de réconfort et de calme, lentement, il l’attira à lui. Les heurts plus loin, l’odeur du feu, la présence de cet humain bien trop près devant la mettre au supplice. Il se désintéressa de l’ange, même s’il esquissa un demi-sourire amusé devant la hargne de l’elfe. Elle était plus vulgaire que ce qu’il aurait dit mais le fond était là. La police ? Vraiment ? Un type même pas capable de se contrôler ? Il eut peur pour l’avenir soudainement, mais il ferait tout pour sauvegarder la sécurité de son clan. Ils passaient avant le reste dorénavant.

« Respire par la bouche Kyung-Soon, si tu es obligée de parler, sinon, retient ta respiration. Ce ne sera pas confortable mais toujours moins que ces odeurs. »

Fit-il d’un ton apaisant avant de lever les yeux sur l’humain. Un docteur c’est cela ? Hayden hocha légèrement la tête a sa question :

« Je vais essayer, mais la situation n’est pas évidente. »

Même lui y était sensible, mais il n’en pipa mot. Il fallait que la jeune coréenne puisse s’appuyer sur lui, comme un rocher si elle voulait évite de céder a ses penchants surnaturels. Il tourna ensuite son attention sur la Spectre et trouva sa colère plutôt amusante sur le moment, ainsi que légitime, cela lui donnait quelque chose de séduisant. Il haussa un sourcil devant ses directives mais les trouva appropriées. Il n’était pas une petite chose fargile mais il avait ses points faibles. Des points faibles que chaque habitant de la ville connaissait grâce aux anges, alors autant les éviter le plus possible.

« On vous suit. »

Dit-il avant de regarder la jeunette, inquiet malgré lui. Pour elle, pour Eirian qu’il devinait pas loin, la colère qu’elle semblait dégager. Il n’y aurait pas eu Kyung-Soon, il serait partit a sa recherche mais là, il ne pouvait pas abandonner la jeune asiatique. Et puis tout s’emballa. L’odeur alléchante du sang lui sauta aux narines et son regard s’assombrit dangereusement tandis qu’il le posait sur la blessure de l’humain. Plus encore, c’était le sang mort qui s’étalait sur la jambe de la jeune coréenne qui l’interpelait, l’aidant a refouler sa soif, à n’en faire qu’un murmure alors qu’elle menaçait d’être un hurlement. Il n’avait rien vu, rien sentit, or, il fallait être très rapide pour surprendre un vampire ! Il glissa son bras autour de la taille de la jeune femme, se pencha sur son oreille :

« Doucement, lâche le, tu le connais, tu te souviens ? Tu ne veux pas lui faire de mal si ? Arrêtes de respirer et regarde-moi. »

De l’autre main, il l’obligeait doucement mais sûrement à desserrer son étreinte sur l’humain, captant les yeux sombre de Kyung-Soon.

« Tu vas guérir vite, ne t’inquiètes pas. On va sortir de là, d’accord ? »

Il ne laisserait personne et surtout pas quelqu’un de son clan derrière lui. Hors de question ! Sans la regarder, il s’adressa à Perséphone :

« Elle ne pourra pas résister longtemps si elle est blessée. Il faut partir et vite. »



«Happiness»
« Everybody needs sanctuary. Everybody needs hope and fear, but not everybody needs a preacher, don’t tell me what you want me to hear. And don’t give it away, don’t give it away...»
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Frederik Queysen
Charm & ambition
Métier/Etudes : Directeur de l'hôpital
Nombre de messages : 4347
Opinions Politiques : Son camp ? Le sien, toujours ! Mais il soutient aussi la démocratie et la tolérance.
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 21 Déc - 19:22, vous pouvez
« Ah, j'empeste le danger ?! Et toi, tu empestes quoi alors ? Sale bête ! »

Ce n'était pas lui qui se mettait à siffler, prenant un air dangereux, montrant ses canines ! Qu'est-ce qu'il ne fallait pas entendre ! L'ange lança un regard noir vers la vampire asiatique, menaçant. Qu'elle ose seulement faire un pas vers lui, et il la fusillerait sur place, cette sale bête démoniaque ! Elle et peut-être bien cette sale elfe résistante qui lui tapait tant sur les nerfs. Pour qui se prenait-elle ? Il lui ferait payer pour son arrogance, tôt ou tard.

Cela dit, Taylor finit par se taire. Désormais qu'il faisait partie de l'Ordre, il se devait d'avoir un bon comportement. Pas évident, vu le caractère du personnage. Mais il allait devoir faire un effort. Déjà, ce soir il avait été trop loin, sauf qu'il n'avait pu s'empêcher. Ce soir, il s'était vengé sur des résistants, c'était l'occasion parfaite pour régler des comptes. Qu'importait s'il faisait partie de l'Ordre ou pas. Mais c'était fini. Maintenant qu'on l'avait empêché de continuer, il fallait qu'il se calme. Toutefois, ce n'était pas facile, loin de là. Surtout que la présence de ces deux vampires, du psychologue et de la comédienne attisait ses instincts violents, tout comme l'ambiance infernale sur la place.

Oh, étaient-ils étonnés qu'il fasse partie de la nouvelle police ? Eh oui, ils pouvaient trembler. Surtout Ariane, qui n'arrêtait de le provoquer.

« La ferme, Yarn, ou tu verras l'effet d'un caillou sur ta gueule ! »

L'ancien milicien était en colère, la rage le brûlait de l'intérieur. L'elfe avait intérêt à se taire, oh que oui. L'homme jeta un regard noir à Perséphone, qui profitait de la situation pour montrer qu'elle était la boss. Qu'elle essaie seulement de le dresser comme s'il n'était qu'un chien, et il sortirait les griffes, comme ces sales bêtes qu'il avait chassées pendant des années.

Un soupir s'échappa des lèvres de l'ange. S'éloigner d'ici, ce n'était peut-être pas une mauvaise idée, surtout qu'il avait cessé de tabasser des anciens résistants. Taylor répondit affirmativement lorsque Perséphone lui dit d'assurer les arrières, retenant sa colère. Maintenant, ils pouvaient avancer.

Sauf que soudain, quelque chose d'étrange se produisit. Des cris résonnèrent, des corps tombaient, comme s'ils avaient été touchés par un nuage mortel. Le jeune homme fronça les sourcils, intrigué devant ce spectacle morbide, puis il posa son regard sur les autres. Ce fut à ce moment-là qu'il se rendit compte que la vampire et que Heiko étaient blessés. Et que l'asiatique avait l'air de vouloir le vider de son sang. Que Perséphone s'en occupe, n'était-elle pas la boss ?

Quoi qu'il en soit, l'Anglais ne comprenait pas ce qui était en train de se passer. Il n'avait pas vraiment peur, pas encore, mais il trouvait tout cela étrange. James n'avait rien vu venir et se demandait pourquoi les gens continuaient de tomber par terre, ce qui était en train de semer la panique sur la Place Publique.

« Et c'était moi qui empestait le danger... » - lâcha-t-il avec un air blasé, enfonçant les mains dans ses poches.


Back to the garden ~ Let me love, let me touch, let me love, Baby, give it up, let me drink from the fountain. In the car, on the street, in the dark, Baby, on the beach, in the back of the garden - © Sian


Mais pas du tout, voyons ! innocent:
 


Dernière édition par James Taylor le Lun 7 Jan - 1:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 24 Déc - 17:45, vous pouvez
Maintenant, tout le monde s’engueulait. Génial. Heiko regarda Kyung-Soon qui exhibait ses canines pointues, Ariane qui s’échauffait elle aussi en affirmant que l’ex-milicien n’avait pas plus de bon sens qu’un vulgaire caillou… Là-dessus, elle n’avait peut-être pas tort. James venait de prouver par A plus B qu’il pouvait agir comme un parfait crétin. Profiter de l’ambiance surchauffée pour buter quelques mecs par-ci, par-là, ce n’était pas très intelligent. D’autant que Taylor faisait partie de l’Ordre. L’humain haussa un sourcil devant la confirmation de la blonde. Heureusement, cette dernière ne semblait pas approuver de telles méthodes, décrétant qu’il lui faudrait mettre un peu de plomb dans la cervelle de cet ange. Eh bien… Heiko espérait pour elle qu’elle avait les nerfs solides.

Le groupe se mit en marche. La cheftaine avait l’air décidée à prendre les choses en main, et elle envoya James au bout de la file, histoire de veiller sur les retardataires. Mais bien sûr. Le brun ne se sentait absolument pas protégé. Avançant à contrecœur, il se demandait s’il pouvait se fier à quelqu’un dans ce troupeau. Cette nouvelle police le rendait décidément sceptique, même s’il ne crachait pas sur la blonde, plus calme et plus polie que son coéquipier. Autours d’eux, des cris de douleur jaillissaient comme des boulets de canon. Il sentit des corps le frôler en tombant, inertes, sur le sol déjà jonché de cadavres. Dans la panique générale, les gens piétinaient ces membres déjà froids, les os craquaient, le sang coulait et restait collé sous les chaussures. Les bruits, les odeurs, les textures… Tout cela l’affolait et lui donnait envie de vomir. Il posa son regard sur le couple de nocturnes.

Il ne vit pas l’attaque. Sa chair s’ouvrit profondément au niveau d’une cuisse, sans qu’il ne comprenne comment, sans qu’il ne sache de qui, de quoi cela provenait. Le liquide carmin commença à s’échapper de la plaie béante. Il dut s’arrêter net, le souffle court, la main crispée sur sa jambe. Aucun son ne voulut sortir de sa bouche entrouverte. Il était en état de choc. La situation lui échappait complètement ; il ne sut même plus ce qu’il fichait sur cette maudite place. Cette maudite foule, cette maudite cohue qui le pressait de tout côté… Haletant bruyamment, ses yeux devinrent fous en rencontrant ceux de Kyung-Soon. Lâche-moi, lâche-moi ! Il n’arrivait pas à repousser ces doigts fins qui s’enfonçaient dans son bras, qui le serraient toujours plus, comme pour étouffer la vie.

L’intervention du dénommé Clifford l’aida à retrouver ses esprits. Tandis que le vampire apaisait la jeune asiatique, il tendit une main tremblante vers son T-shirt, qu’il déchira d’un mouvement nerveux et violent du poignet. La pression sur son bras diminua, et il toisa l’autre homme avec reconnaissance. Celui-là savait bien s’y prendre.

"Merci, dit-il d’une voix rauque. Partez devant, je vous rejoindrai."

Il avait compris que sa présence mettrait le groupe en danger. Kyung-Soon ne résisterait peut-être pas à l’appel du sang humain, elle risquait d’entraîner tout le monde vers la catastrophe s’il continuait de l’exciter avec sa blessure. La respiration moins douloureuse, il se banda la cuisse avec le morceau de tissu.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 29 Déc - 11:46, vous pouvez
« Morte de trouille, James, ça se voit pas ? »

Répliqua-t-elle cyniquement à son agression verbale. Le jour où elle aurait peur de qui que ce soit, encore plus d’un milicien crétin, n’était pas encore venu. Au moins, la blonde paraissait plus compétente, elle l’aimait bien celle là. L’elfe fit un sourire narquois. Avec un peu de chance, elle arriverait peut-être à tenir tranquille l’autre plouc.

Sa main toujours dans celle de Heiko, elle commença à avancer quand les choses se gâtèrent franchement, en plus du bordel ambiant. Un truc attaqua la vampire et Heiko sans qu’on puisse voir qui c’était. Et c’était bien ça le problème. Avec un tel bordel, tout devenait confus, même elle qui avait été résistante commençait sérieusement à perdre ses moyens. En particulier en voyant la profondeur de la blessure d’Heiko. Alors là, il aurait sérieusement besoin d’aller à l’hôpital pour des points de sutures, et vite avant que ça ne s’infecte. Il aurait besoin que l’autre vampire le lâche aussi, accessoirement ça serait pas trop mal. Ce qu’elle fit bientôt grâce au vampire plus âgé qui se chargeait de la calmer. L’elfe lui fit un regard reconnaissant avant de reporter son attention sur James. Ses sourcils se froncèrent et ses yeux se mirent directement à lancer des éclairs.

« Ta gueule Taylor, mais putain mais ta gueule ! »

Plus elle s’inquiétait, et plus elle avait tendance à s’énerver. Et là en l’occurrence elle avait tendance à s’inquiéter pour Heiko et pour leur situation en général. Elle ne voyait pas du tout comment ils pourraient s’en sortit, là maintenant tout de suite. Trop de gens, et d’ailleurs ça lui rappelait beaucoup trop l’incendie de 2010. Oh bon sang, elle espérait juste que ça ne finirait pas aussi mal. C’était pourtant bien partit pour.

"Merci. Partez devant, je vous rejoindrai."
« Oh toi tu rêves je crois, je vais rien du tout partir devant ! »

Grommela- t-elle. Pour elle il était hors de question de le laisser comme ça alors qu’il était blessé. S’il y avait un problème, et vu le bordel aux alentours il y avait un risque très conséquent de problème, il ne pourrait pas se défendre. Ou en tout cas, sûrement pas très bien.

« Etre tout seul dans un tel bordel est loin d’être une bonne idée je crois, surtout quand on est blessé. »


Mais il avait raison, la vampire blessée elle aussi par exemple devrait bouger, étant donné qu’elle n’avait pas l’air de tout à fait se contrôler. L’elfe fit un sourire narquois à Heiko.

« En fait, t’es vachement doué pour te foutre dans la merde, toi ! »

Presque aussi bien qu’elle, et il fallait le faire ça. L’elfe leva le regard et écarquilla les yeux. L’espace d’un instant, dans la foule, elle avait eu l’impression de voir… Helena. L’elfe ouvrit la bouche de stupeur avant de la refermer aussi sec et de se frotter le visage d’une main. C’était pas possible. C’était pas possible, elle avait juste eu une hallucination. En regardant une nouvelle fois à l’endroit où elle avait vu quelque chose, son regard se ferma. Plus personne. Ou en tout cas, plus d’Helena. Normal en même temps. Elle était morte il y a deux ans. Elle reporta son attention sur Heiko, pâle comme un fantôme.

« Faut qu’on bouge, ou sinon on va vraiment finir comme un paillasson. »

Et elle, elle allait définitivement péter un plomb.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 13 Jan - 18:22, vous pouvez
Le monde avait une palette infinie de couleur, une palette grisante. Kyung-Soon perdait complètement la tête, la faim dévorante faisait brûler sa chair. Elle siffla de frustration quand elle sentit Hayden la retenir mais le docteur était blessé et elle l'attrapa. Elle pouvait goûter la peur de l'homme, c'était comme une note en plus, du sel sur une viande juteuse. Cela l'affamait encore plus et l'excitait aussi. Elle était excitée comme une bête qui chassait. Les voix l'atteignaient, celle agressant de l'ange atteignit ses oreilles et elle tourna lentement la tête vers lui. Si lentement que ce mouvement fut douloureux pour ses muscles complètement bandés. La chasse de l'excitation pulsait en la jeune coréenne qui rêvait de bondir. Son regard noir ne devait refléter que la bestialité de son âme et un sourire mauvais naquit sur son visage androgyne. Cet ange, si elle le pouvait, elle lui briserait le cou. Un sifflement de serpent sortit de sa gorge, menaçante envers le membre de l'Ordre.

« Doucement, lâche le, tu le connais, tu te souviens ? Tu ne veux pas lui faire de mal si ? Arrêtes de respirer et regarde-moi. »

En un instant Hayden avait capté son attention, elle tourna son visage vers lui parce que sa voix l'avait attirée. Elle le laissait défaire son emprise sur Heiko.

« Non, je ne veux pas. »

Elle ne voulait pas brutaliser son psychologue mais la faim... C'était si grisant. Ses mains empoignèrent par automatisme la veste de son chef de clan. Elle se blottit contre lui, humant son odeur comme un animal l'aurait fait, elle ferma les yeux. Son organisme n'approuvait pas, son organisme désirait du sang chaud, du sang vivant. Hayden ne dégageait comme odeur que la mort, la mort véritable, un cadavre. Elle tremblait, tremblait de faim, tremblait de rage. Les muscles bandés étaient ce qui provoquaient ce tremblement. Elle devenait folle, folle à cause de la faim. Elle gémit contre la veste de son chef de clan, continuant à s'accrocher à lui. Kyung-Soon ouvrit brusquement les yeux, entendant le bruit caractéristique du tissu qu'on déchirait, quelqu'un devait se faire un garrot. La voix sarcastique de l'elfe la fit sourire intérieurement mais extérieurement elle n'était que de glace. Son regard foncé se leva, se détachant de la veste de Hayden et se posa sur l'elfe qui semblait si forte. Oui une femme forte, et elle, elle était si faible. Un instant elle avait oublié sa soif, un instant elle s'était crue forte.

Elle n'était pas forte. Kyung-Soon sentit la soif de sang revenir au galop comme une bête sauvage. Un cheval qui ruait dans les brancards. Les brancards étaient sa force d'esprit qui s'étiolait progressivement. Elle gronda méchamment, elle était plus prédatrice que proie, et son humanité se retranchait dans un coin de son esprit. Plus la soif avançait et plus son humanité fondait comme neige au soleil pour ne laisser que l'image d'une bestialité qui était à présent son quotidien. Son regard chercha la femme blonde mais celle-ci avait disparu, entraîné par la foule dense qui se déversait dans les rues dans un tumulte ambiant terrifiant. Les gens qui passaient à proximité de leur petit groupe dégageaient une douce odeur de sang, là aussi il y avait des humains blessés. Kyung-Soon se débattit entre les bras de Hayden, le vieux vampire, dans un grondement de soif intense. Elle souffrait tant, oh oui...

« Je vous en prie... »

Elle le suppliait de la relâcher, elle le suppliait de la laisser boire quelqu'un, son essence vital, sa vie. Elle s'en moquait de faire mal, elle, elle devait survivre. C'était cette soif qui permettait à chaque fois que la vampire vive encore et encore. Faire du mal ne lui importait pas en ce moment. Kyung-Soon devait survivre, c'était sa priorité. Son cerveau était en mode chasse, et ce sang, il le lui fallait. Sinon, elle deviendrait définitivement folle de faim ! Ensuite, elle ne se souvint plus de rien, black-out, la bête qui sommeillait en elle prit le dessus pour faire une seule chose : la chasse. La jeune vampire découvrirait bien ce qui c'était passé une fois la crise passée...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 26 Jan - 20:06, vous pouvez
Rapidement, la Police arriva sur place, rejointe par quelques membres de ceux qui formeraient l'Ordre. Les troupes se placèrent de part et d'autres, encadrant la population, la faisant partir pour ceux qui en auraient l'occasion, d'autres se faisant arrêter sans cérémonie.

Note aux joueurs:

Spoiler:
 

Event Terminé!
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le , vous pouvez
Revenir en haut Aller en bas
 

Mélodie mortelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» mélodie éternelle [libre]
» Vent calme et mélodie douce
» Le Rêve de la Mélodie Divine
» Médolie, la mélodie ratée [finit]
» This is burn ~ Mélodie du Destin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une question d'opposé? :: Flood Times :: Events-
Les Petits Plus

What's up?

REFONTE DU FORUM
La découvrir - La suivre

STATISTIQUES:
Anges: 7
Elfes: 7
Humains: 12
Conseil: 5
Prometheus: 3 Avalon: 3
Lycans: 8
Spectres: 4
Vampires: 8
Léviathan: 2
Mithra: 4 Gaïa: 1

Votez pour le forum ♥