AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
Retrouvez nous sur Whispers of Dawn, la V2 de Réversa! :
http://whispersofdawn.forumactif.com/

Partagez | .
 

 L'Art Est Le Plus Beau Des Mensonges | Groupe 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 7 Sep - 22:10, vous pouvez
*I have a dream that one day this nation will rise up and live out the true meaning of its creed: « We hold these truths to be self-evident: that all men are created equal. »

Elle se tenait de dos et de dos, on aurait dit un homme. Son veston carrait ses épaules et calmement, la jeune coréenne qui se nommait Kyung-Soon regardait les photographies en grand exposé dans la fabuleuse galérie de Kyle Lewis. Grâce à l'aide de madame May, elle avait trouvé ce lieu et aujourd'hui, la voix du peuple s'exprimait. Sur tous les murs les photographies murmuraient, chantaient, toutes races confondues, toutes classes sociales confondues. Il y a des inconnus et des gens reconnus dans cette ville. Qui irait reconnaître Alexeï Worthington ? Son opposé. Une beauté russe à moitié nue, un chapeau cachant son sexe, la fierté brillant dans son regard. A quelques mètres de lui se tenait une femme rousse, somme tout banal mais véritablement qui dégageait une force d'esprit. Cassandre Nealson. L'aveugle semblait être fragile mais forte, une humaine dans ce monde de brute.

I have a dream.

Sur une autre paroi, Lyle Abrams se tenait, furieux, transpirant la rage, la colère. Son regard faisait bien plus peur que ceux des lycans ou des vampires. Il était humain et dangereux. Couvert d'alcool dégoulinant et de pétale de rose. La photographie était violente, forte. Il y avait aussi Seth Adams. Le vampire se tenait simplement, prit sur un instant de parole, simplisme, franchise, douceur. Il représentait quelque chose, l'homme qu'on croise chaque jour, qu'on salue et qu'un jour, nous oublions tous.

I have a dream.

Helena Baker se distinguait sur une autre paroi, solitaire, différente des êtres. Femme-enfant fragile qu'on avait envie de protéger. Malgré tout, on voyait qu'elle n'était et ne serait jamais humaine. Liberté mais peur semblait transpirer en elle. Elle représentait une tranche de la population. Sur un mur principal, une photo longue de plusieurs mètres montrait un groupe de battle. Lycans et vampires se serraient, souriaient, montraient crocs et yeux jaunes, mais étaient danseurs. La voix du peuple, voilà ce qu'ils étaient. A côté d'eux trônait le forum et au centre de la place, une femme rousse, le menton fièrement levé, son regard bleu glacial semblait promettre la liberté, l'ancienne cheffe de la résistance. Riley Reid.

I have a dream.

Oui, elle avait un rêve, que ces gens qui ne se connaissaient pas, puissent un jour se supporter dans la même pièce. Kyung-Soon se retourna et observa la photographie de l'Eden's manor juste après l'explosion des prisons. Les vampires qui surgissaient, des gens qui pleuraient, des gens qui se serraient et on pouvait distinguer les non humains. L'exposition qui portait le nom de “I have a dream” en mémoire à Martin Luther King, n'était pas sans rappeler que dans cette ville aussi, il y avait des problèmes, des problèmes de races, une différence réelle contrairement au passé. La jeune femme posa son regard sur une femme, humaine, sa fille était son portrait craché, une coréenne du sud, une humaine. Elle se tenait dignement, portant un chignon de l'époque impériale, elle montrait l'immigration de cette ville, ceux qui y entraient pour ne jamais plus en sortir. Son projet était clos et les gens pouvaient voir maintenant, voir ce qu'ils voulaient voir, entendre ce qu'ils voulaient entendre. La porte s'ouvrit calmement et Kyung-Soon frémit tandis qu'une foule se déversa. Ce soir, elle espérait que tout le monde oublierait ce qu'ils étaient et feraient fi de la réalité de cette ville.

Car après tout, qui n'avait pas un rêve dans ce monde ?

Spoiler:
 

* Discours de Martin Luther King


Note Aux Joueurs:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Charlize S. Ashford
« She's a wolf in disguise. »
Métier/Etudes : Conseillère financière
Nombre de messages : 502
Opinions Politiques : Conseil Aristocrate
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 8 Sep - 19:44, vous pouvez
La nouvelle exposition en l’honneur de Martin Luther King était l’événement de la semaine à Reversa. Il y avait des affiches disséminées un peu partout dans les ruelles de la ville et elles n’avaient pas échappé au regard de la jeune aristocrate. Grâce à son réseau de connaissance, Charlize avait reçu un carton d’invitation pour cette inauguration picturale.  Sans être une connaisseuse en la matière, elle portait un intérêt tout particulier à l’Art. C’était au travers de son métier qu’elle avait découvert diverses galeries dédiées à des artistes aussi bien contemporains que célèbres. Nombreuse était sa clientèle à qui elle conseillait de faire quelques placements judicieux dans un ou deux tableaux. Pour les convaincre, il avait donc fallu qu’elle aussi s’intéresse aux expositions et diverses ventes aux enchères pour dénicher la perle rare qui bénéficierait d’un intérêt financier non négligeable. C’est ainsi qu’elle se retrouva parfois subjuguée par la beauté de certaines œuvres.

Ce soir, les portes venaient tout juste d’ouvrir l’accès à l’exposition et la foule s’était ruée sur les photographies exposées au mur. Habillée élégamment d’un pantalon en toile et d’un chemisier assorti, Charlize parcourait plus tranquillement les lieux en adressant quelques sourires ou un délicat signe de main aux quelques personnes de connaissance qu’elle croisait  sur son chemin. Les clichés étaient poignant de réalité et certains en étaient d’autant plus bouleversant. C’est en arrivant devant le portrait d’un homme qu’elle ne put s’empêcher d’émettre un léger cri de surprise, recouvrant rapidement son hoquet de stupeur par une main sur sa bouche ébahie. Ses joues rosirent devant l’humain entièrement nu, dont seul un chapeau recouvrait ses parties les plus intimes. Il n’était pas difficile d’en reconnaitre les traits d’Alexeï. Elle abaissa alors les yeux ne voulant en découvrir davantage sur son amour d’enfance. Elle chercha alors désespérément du regard une autre photographie dont elle aurait tout le loisir d’admirer la beauté.

Elle aussi avait un rêve. Celui de se défaire de ses démons.


"We humans fear the beast within the wolf because we do not understand the beast within ourselves"
(gif tumblr/code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 9 Sep - 22:49, vous pouvez
La galerie ouvrait ses portes en ce début de soirée pour un vernissage « d’exception » comme disait l’annonce. Amatrice d’art, Luz voulut s’en approcher de plus près, pour se faire une opinion de cette publicité qu’elle qualifiait comme toutes les autres de mensongère. C’est d’un œil aguerri qu’elle pénétra à l’intérieur de l’espace dédié aux visiteurs, se frayant un chemin parmi la foule. Intéressant. Pas un seul ange parmi les portraits présents, à croire que même l’art les effaçait. Luz fit claquer ses talons tandis qu’elle passait une à une devant les œuvres, faussement intéressée.

Son corps réagit de la même manière qu’au bar à tapas lors de sa rencontre avec Charlize ; son opposée se trouvait ici en ces lieux. Suivant son instinct, Luz ne put résister à cette envie oppressante de la retrouver pour lui parler. Elle se sentait happée par la force du lien : comme décidées entre elles, il était inutile de vouloir y rester, ce ne serait qu’une faiblesse inutile. A la hauteur de Charlize, Luz la salua.

« Bonsoir ! Comment vas-tu ? Ne me demandes même pas comment je t’ai retrouvée, je crois que tu as du ressentir la même chose » répondit-elle d’un sourire, avant de lui faire une bise.

Son regard fit le tour de la salle, d’où elle chercha d’autres visages familiers. Si jamais l’un d’eux venait lui parler, elle ne dévoilerait pas son petit secret concernant Charlize, ce serait une erreur stratégique de taille.

« Que penses-tu de cette exposition ? Je la trouve un peu provocante, à mon goût. Et certains cadrages sont plutôt rater, c’est une horreur. » dit-elle à son opposée, sans pour autant crier au scandale. Un peu de commérage et de critique ne lui ferait pas de mal.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 10 Sep - 13:38, vous pouvez
Après avoir demandé plusieurs fois à la direction pour assister à l’exposition de photos faites par Kyung-Soon, j’eus enfin l’autorisation d’y participer, mais bien évidement je ne pourrai pas aller là-bas seul, je serai constamment surveillé par deux personnes possédant des pistolets tranquillisants qu’ils ont le droit d’utiliser s’ils estiment la situation dangereuse.

J’étais pressé d’enfin quitter ma cellule même si ce n’était que pour quelques heures et en allant là-bas j’espérai ainsi pour m’excuser auprès de la vampire pour mon attitude de la dernière fois, tout en espérant qu’il n’y ait pas trop de suceur de sang sur place, je ne voudrai pas perdre le contrôle encore une fois.

Une voiture m’amena sur place, j’en descendis ainsi que mes deux « chaperons ». Cela avait déjà commencé et il y avait pas mal de monde à l’intérieur, tout en bousculant légèrement quelques personnes je pus me frayer un chemin, histoire de voir les photos qui sont exposées. Je n’ai jamais été intéressé par l’art et en regardant les photos je savais pourquoi, pour moi c’était des photos point. Je ne cherchais aucun sens caché derrière, aucune émotion. J’eus quand un sourire en me disant que Kyung-Soon était venue pour me prendre en photo lors de notre première rencontre et d’un côté je suis soulagé que cela ne se soit pas fait et donc de ne pas être sur les murs de la galerie, surtout à la place d’un homme complètement nu avec juste un chapeau pour empêcher la photo d’être obscène. Je recherchais le thème de l’exposition dans cette photo, avoir un rêve, pour lui c’était quoi ? Avoir des fringues ? Pour moi, mon rêve ce serait d’être enfin libre, pouvoir retourner chez moi.

Alors que j’avançais dans la galerie, je sentais de plus en plus le regard de mes deux gorilles, étant prêt à me tirer dessus au moindre geste qu’ils estimeront trop brusque. Être suivi partout commençait de plus en plus à me taper sur les nerfs, mais j’étais obligé de me retenir parce que sinon pour moi c’est retour à la case prison et cela sans passé par le départ. Tout en déambulant parmi les gens, j’entendis une femme faire un commentaire à propos de l’exposition. En entendant ses propos, je fis un détour par son côté, elle s’adressait à une autre femme, lui disant qu’elle trouvait que c’était une horreur.

« Vous trouvez que c’est une horreur ? Seriez-vous capable de faire mieux ? Surtout quand on sait que l’horreur est la spécialité des anges. »

Ma voix était restée neutre, je m’étais légèrement emporté, mais à aucun moment l’autre n’était revenu à la surface, je ne voulais pas gâcher l’exposition de Kyung-Soon, qui était la seule à venir me voir et me comprendre. Mais je sentais les deux hommes, un peu plus loin derrière moi, commencer à se méfier de moi et ils épièrent mes mouvements, étant prêt à m’envoyer une fléchette dans la nuque, en fait je suis même sûr qu’ils prient pour pouvoir le faire, ils n’attendaient que ça.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Lorens Hepburn
No one's above the law
Métier/Etudes : Membre de l'Ordre (responsable d'une unité & membre du Comité)
Nombre de messages : 3507
Opinions Politiques : Membre de l'Ordre
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 11 Sep - 13:39, vous pouvez
Qu'est-ce que je fous dans une galerie d'art ? Voilà une excellente question ! Eh bien, je ne sais pas... Emmerder des gens dans une galerie d'art serait une première pour moi, donc ça pourrait être intéressant. Il faut changer de terrain de jeu parfois, n'est-ce pas ? Quelqu'un me bouscule, puis s'excuse, et moi je me contente de le regarder d'un air angélique, histoire de garder ce visage en tête quand il s'agirait d'emmerder quelqu'un. J'observe l'exposition de la jeune photographe coréenne, curieux. Elle a photographié des gens, tous différents les uns des autres, mais tous pareils dans le fond ; ils ressentent tous des émotions, Vampires ou Lycans, Elfes ou Humains, riches ou pauvres. Ils ont tous des rêves.

T'as saisi le message de l'expo, Ian Curtis. T'es un génie ! J'étire un sourire narquois, avant de me tourner vers la photo d'un mec nu, un chapeau cachant les bijoux de famille. Il est à poil, mais il ne semble pas content. C'est d'ailleurs peut-être pour cela qu'il n'est pas content ? Bref, j'en sais rien, mais j'avoue que celle-là est la plus osée de toutes les photos. Soudain, mon regard se pose sur un visage familier, et automatiquement, un sourire de requin apparaît sur mes lèvres. J'ai vraiment bien fait de venir à cette exposition ce soir, finalement. Je m'approche de Clara, la regardant d'un air provocateur.

« Salut chérie, contente de me voir ? Jolie expo, hein ? J'aurais préféré te voir nue toi plutôt que ce mec-là... mais l’expo est pas mal, je trouve ! »

Pas besoin de chercher plus loin, je viens de trouver l'une de mes cibles préférées... Décidément, il paraît que je ne suis pas près de lâcher la pauvre Sedwick !


Pouring rain ~ Pouring rain over my head, on my defences, Skeletons laughing at my bad decisions. Mistakes are always lonely once you see them, But little voices in my head kept on shouting - © Sian


Call him Lorens the Terrible What a Face:
 


Dernière édition par Ian Curtis le Ven 13 Sep - 22:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Ex-militaire, DRH
Nombre de messages : 4319
Opinions Politiques : Celui des Spectres
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 11 Sep - 20:21, vous pouvez
Simplement vêtue d’un tailleur beige contrastant avec le t-shirt décolleté noir qu’elle portait en dessous, Clara Sedwick arpentait l’exposition en s’efforçant d’être toujours à portée de vue du recteur de l’Université de Reversa, qui était la personne qui expliquait sa présence ainsi que celle de tout un nuage de grands acteurs dans l’administration de l’établissement de la ville. Pas qu’elle ne soit pas du genre à éviter les galeries d’arts comme la peste mais chacun avait son niveau de résistance à la douleur et le sien était durement mis à l’épreuve par les chaussures neuves à talons qu’elle se coltinait depuis les rayons du soleil et elle n’aurait pas craché sur le fauteuil et la paire de pantoufle qui l’attendait chez elle.

Quoi qu’il en soit, la rousse était là, et entre deux sourires envoyés à son supérieur, l’ange passait les photos en revue, appréciant l’expressivité des clichés exposés, ne trouvant à redire qu’au message qu’ils donnaient sur les nocturnes. Ce n’était pas parce qu’ils étaient capables de ressentir des émotions qu’il fallait les prendre pour des individus inoffensifs de la communauté. C’était beau de vouloir la cohésion des habitants de la ville mais il se trouverait toujours quelqu’un con comme un placard pour aller proposer à un vampire de tout quitter pour aller commencer un élevage de poneys dans les bois et on savait comment se terminait ce genre d’histoires.

Sans compter que pour avoir l’unité que convoitait nombre de personnes dans cette ville, il faudrait commencer par abolir préjugés et vieilles rancunes, et ça, c’était pas gagné. Clara redressa le menton, piquée par la remarque retenue en passant près d’un homme au sujet des anges et de l’horreur et s’éloigna juste assez pour tomber sur sa tête à claque préférée.

- Dans ce cas, j’espère que tu as une bonne imagination. Et à moins que quelqu’un se soit introduit chez moi pour me voler mon cerveau, je ne suis toujours pas ta chérie.

Répliqua t-elle en croisant les bras et en haussant un sourcil. Cette manie qu’il avait de l’appeler chérie toutes les trente secondes avait le don de l'amuser autant que de l’horripiler.


We make up horrors to help us
cope with the real ones.
The night has been chaotic. The wind blew down through the chimneys where we were sleeping. People are saying they heard cries of grief in the air, strange screams of death, and terrible voices predicting catastrophes that will usher in a woeful new age. || No Fear. Act II, Scene 2. Shakespeare. › © alaska.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 12 Sep - 22:36, vous pouvez
Il aimait bien l'art, cela avait le don de reposer son esprit. Julian cligna des yeux devant une photographie, étant venu seul et en civil. Enfin c'était ce qu'il disait mais du coin de l’œil il observait le mouvement des gens. Le réveil lent mais évident de Léviathan n'était pas bon signe et l'idée qu'il ait une exposition dans ce genre ne lui plaisait pas. La cohésion était possible mais seulement avec des sacrifices. Son regard se tourna vers un grand homme encadré par deux gardes du corps qui accostait Reyes et Ashford. Chacune importante à sa manière, mais qu'est-ce que tout ceci signifiait encore ? Julian allait intervenir – le syndrome du super flic quoi – quand il distingua la chevelure de feu de Sedwick.

Son mentor était là et il préféra s'approcher d'elle mais un homme le dépassa et alla l'accoster. Chérie ? Il n'en croyait pas ses oreilles ! Julian décida donc de s'occuper d'eux et ensuite, du trio ange-lycane-elfe. Il s'arrêta aux côtés de Sedwick et d'un regard faussement sympathique, s'adressa à elle.

« Je suis étonné de vous voir ici madame. »

Il tourna la tête vers l'humain et le toisa avec intérêt.

« Je ne savais pas que vous preniez ce genre de...petit ami ? »

Question implicite, ton froid et typiquement militaire. Cette tête lui disait quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Charlize S. Ashford
« She's a wolf in disguise. »
Métier/Etudes : Conseillère financière
Nombre de messages : 502
Opinions Politiques : Conseil Aristocrate
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 13 Sep - 19:32, vous pouvez
Elle avait senti la présence de son opposée se faufiler derrière son dos. Une ombre sombre et légère qui faisait battre son cœur à chaque fois un peu plus vite. Liées par un fil invisible. Cette sensation tout aussi étrange que lors de leur première rencontre dans le bar à tapas. « Luz, ma chère, je ne m'attendais pas à te voir ici.» salua-t-elle l'ange avant de lui faire la bise. En vérité, même si elles avaient conclu un accord, Charlize avait encore un mal fou à se projeter dans cette relation mystérieuse. Même si la compagnie de Luz était forte agréable, elle se sentait prise au piège. De moins en moins libre d'elle-même. Il y avait la louve. Et il y avait Luz. Trois entités qui partageaient une même vie. On était à la limite d'une douce schizophrénie. Notons qu'elle avait cette fois-ci fait l'effort de tutoyer la gérante du bar. La connivence s'installait progressivement.

L'aristocrate sourit alors devant les critiques que prononçait sans aucun gène son double démoniaque. Une belle paire de langues de vipères. Sa franchise lui plaisait et l'amusait même. Ce qui n'était pas le cas d'un homme qui s'interposa entre elles deux pour offenser la race angélique. Pour qui il se prenait cet abruti ? « Et l'impolitesse semble être la votre Monsieur. » répliqua immédiatement l'aristocrate qui ne comptait pas rester muette devant tant de provocation. « La critique de mon amie avait au moins l'honneur d'être argumentée et constructive, au contraire de la votre. » L'homme était, de par sa grande taille, imposant mais c'était mal connaitre les deux jeunes femmes que de croire qu'elles se laisseraient insulter de la sorte sans répliquer.


"We humans fear the beast within the wolf because we do not understand the beast within ourselves"
(gif tumblr/code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 18 Sep - 19:07, vous pouvez
I have a dream, moi aussi j'ai un rêve, oh oui. Ils enfilèrent chacun leur masque tandis qu'un à un ils allumèrent leurs torches. C'était ce soir ou jamais. Les nocturnes faisaient semblant de ne plus être ensemble mais au fond, ce n'était qu'un mensonge. Ils le savaient tous. Il y avait eu ce faux mariage qui avait tourné aux combats sous leurs yeux mais ce n'était que mensonge. Ils le savaient, ils savaient tout. Les nocturnes complotaient dans leurs dos et allaient les tuer dans leurs sommeils, dans leurs lits chauds. Ils allaient tuer leurs enfants, ils allaient violer leurs femmes et tuer leurs hommes. Un exclamation s'éleva du groupe tandis qu'ils se mirent en marche comme des ombres. Seules leurs torches éclairèrent leurs visages masqués et grotesques. Des masques de cirque antique, des masques qui faisaient des grimaces presque terrifiantes. Ils passèrent par les différents quartiers avant de se diriger vers wilde avenue. Les passants avaient murmuré quelque chose à leur passage, ne comprenant pas.

Ce soir, ce mensonge cesserait, oui. Ils se l'étaient promis. Ce soir, leurs voix s’élèveraient. Réversa était une ville qui ne créait que des rebelles et ce soir, c'étaient eux les rebelles. Cette manifestation photographique avait réuni des nocturnes. Ils se croyaient intelligents, elle se croyait intelligente cette vampire. Ils allaient faire entendre leurs voix. Oh, il n'y avait pas le chef de clan vampire mais bien l'Alpha. Coincer un chef sur deux était déjà un début. Il fallait faire tomber la reine pour tuer la ruche, c'était l'idée. Ils s'arrêtèrent devant la galerie d'art et attendirent que les gens les remarquent et les observent. Parfait. Il fallait être regardé pour être compris. Ils formèrent une cercle soudée qui entourait tout le bâtiment tandis que les torches n'étaient pas sans rappeler la chasse aux sorcières.

Qui étaient-ils ? Des humains, des elfes ? Impossible à déterminer. La masse semblait annuler leurs auras et leurs odeurs étaient camouflés par les parfums. Ils connaissaient les nocturnes et avaient agi en conséquence. Quelqu'un sortit du groupe, leva le poing et se mit à hurler.

« Nous en avons assez de subir votre guerre ! Nous avons assez de voir les nôtres mourir ! Vous allez payer vos affronts ! Vous n'êtes que des menteurs, des tueurs, cette ville n'est pas la vôtre ! Dégagez ! »

Les gens derrière cette personne hurlèrent, levant les poings et les torches. Il était encore possible de sortir du bâtiment mais pour cela, il faudrait passer entre eux et les torches. Alors, qui oserait passer devant ce qui semblait être, le jugement dernier ? Hum, qui voulait brûler en premier ? En avant les petits !

[HRP : C'est au tour d'Ian]
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Lorens Hepburn
No one's above the law
Métier/Etudes : Membre de l'Ordre (responsable d'une unité & membre du Comité)
Nombre de messages : 3507
Opinions Politiques : Membre de l'Ordre
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 18 Sep - 20:16, vous pouvez
« Oh oui, j'ai une bonne imagination, t'en fais pas. » J'étire un sourire espiègle en regardant Clara. « Au moins, on ne t'a pas volé ton sens de l'humour... »

Un humain plutôt baraqué s'approche de nous et s'adresse à l'ange. Je hausse un sourcil en entendant le jeune homme parler. Il la connaît, apparemment. Et Clara, elle, ne doit pas encore connaître pas trop de monde ici, vu qu'elle n'est pas là depuis longtemps. En fait, elle m'a dit la dernière fois qu'elle est venue à Réversa pour revoir des gens qu'elle a formés quand elle était dans l'Armée, si je me souviens bien... Il se peut donc que ce type soit l'une de ces personnes. A vrai dire... il en a tout l'air. Un sourire amusé prend place sur mes lèvres, face au commentaire du brun.

« J'imagine qu'il y a encore pas mal de choses que tu ignores à propos de Clara... Elle est peut être vraiment surprenante quand elle veut... n'est-ce pas, mon coeur ? »

Je lui adresse un clin d'oeil, d'un air amusé, jusqu'à ce que des éclats de voix résonnent et me fassent tourner la tête vers l'entrée. Euh... C'est quoi ce délire, là ? Tout se passait si bien jusque-là, il fallait bien que quelqu'un vienne faire chier les gens. Franchement, ils n'avaient rien d'autre à faire, là ?! De vrais emmerdeurs, voilà ce qu'ils sont... Des emmerdeurs... avec des torches, pour changer.

« Et voilà, le spectacle va commencer ! »


Pouring rain ~ Pouring rain over my head, on my defences, Skeletons laughing at my bad decisions. Mistakes are always lonely once you see them, But little voices in my head kept on shouting - © Sian


Call him Lorens the Terrible What a Face:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Ex-militaire, DRH
Nombre de messages : 4319
Opinions Politiques : Celui des Spectres
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 19 Sep - 11:48, vous pouvez
Il avait une bonne imagination, hein ? Pour ça, elle n'en doutait pas un seul instant. Ian lui avait déjà fait une démonstration de son talent la dernière fois qu'il était venu, réussissant très bien à s'installer chez elle pour la soirée en lui sortant tout un étalage de tour et d'affirmations qui devaient être plus ou moins véridiques sans qu'elle n'arrive à s'y retrouver. Alors oui, elle le croyait. Clara lui envoya un regard agacé en secouant la tête, les yeux au ciel. Et comme si ce n'était pas suffisant, Julian les rejoignit, attrapant au vol les remarques de Ian.

Clara le salua d'un signe poli de la tête mais elle qui pensait qu'il puisse ne rien avoir entendu déchanta très vite au vu de son ton. Super. Ian fit un petit commentaire de son cru comme elle aurait dû s'y attendre, pour bien empirer la situation. La rousse croisa les bras en les regardant l'un après l'autre, les yeux plissés. D'abord Ian…

- Curtis, autant que je sache, on en est pas encore à échanger des secrets de cuisine entre copines alors je te prierais de ne pas faire comme si tu me connaissais ou de m'appeler « mon cœur » à tout bout de champs, deuxième édition.

C'était, et avait toujours été, à la troisième qu'elle se fâchait. Puis elle se tourna vers Julian.

- Hawkhart, ce n'est pas le cas. Mais en l'occurrence, je ne savais pas que je devais vous rendre des comptes sur mes fréquentations.

Dit-elle gentiment mais avec fermeté. Elle était déjà assez fatiguée de sa journée comme ça sans en rajouter en plus. Un soudain silence s'installa dans la galerie et Clara se retourna pour suivre les regards en grande majorité fixée sur la vitrine. De l'autre côté, des répliques de Mangemorts version Reversa se tenaient, menaçant, armés de torches. Pourtant Halloween était encore loin.

- Allons bon. Qu'est-ce qu'on va avoir maintenant ?


We make up horrors to help us
cope with the real ones.
The night has been chaotic. The wind blew down through the chimneys where we were sleeping. People are saying they heard cries of grief in the air, strange screams of death, and terrible voices predicting catastrophes that will usher in a woeful new age. || No Fear. Act II, Scene 2. Shakespeare. › © alaska.



Dernière édition par Clara Sedwick le Ven 20 Sep - 18:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 20 Sep - 14:47, vous pouvez
Julian n'aimait pas le type en face de lui, ou plutôt, il développait une curiosité étrange à son égard. Il ne dit rien face au commentaire de l'homme puis de Sedwick sauf quand celle-ci le rappela à l'ordre. Il avait dépassé les limites et il opina du menton pour faire comprendre qu'il s'excusait et reprendrait sa place. Tout aurait pu en rester là sauf que des ombres envahirent les rues et encadrèrent le bâtiment tandis que l'humain près de lui parla d'un spectacle.

« Vous en semblez ravi. »

Si Julian le vouvoyait c'était pour marquer leur différence alors que l'autre bougre le tutoyait comme s'ils avaient gardé les cochons ensemble. Il fronça les sourcils en écoutant le discours, c'était très mais alors très mauvais signe. Mais c'était prévisible, comme tout le reste dans ces lieux. Il ne répondit pas à la remarque de sa supérieure alors que déjà, son cerveau cherchait une solution...
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Charlize S. Ashford
« She's a wolf in disguise. »
Métier/Etudes : Conseillère financière
Nombre de messages : 502
Opinions Politiques : Conseil Aristocrate
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 21 Sep - 17:13, vous pouvez
Un brouhaha commença à s'insinuer sournoisement dans la salle de réception. Cela commença par des chuchotements, des murmures qui circulaient de plus en plus pressées. Il y avait ceux qui se dirigeaient vers les fenêtres de la galerie, et d'autres qui attendaient devant la porte principale avec une mine ébahie. « Il se passe quelque chose. » averti Charlize aux personnes qui se tenaient prêt d'elle. Sans même y réfléchir, elle jeta un premier coup d’œil inquiet à son opposée ne sachant si elle cherchait à être rassurée ou à la protéger. « On ne devrait pas trop s'éloigner l'une de l'autre. » lui conseilla-t-elle prudente. Et quand elle fut incapable de trouver la cause de ce chahut à l'intérieur même du bâtiment, elle s'approcha à son tour pour obtenir une vue plus intéressante sur l'extérieur. Elle était méfiante, très méfiante. A Reversa, on n'était jamais à l'abri.

Is étaient là par dizaines. Des masques vulgaires cachaient leurs visages. Ce n'était ni des vampires, ni des lycans pour sûr, mais avec ces torches à la main, ils jetèrent tout de même un froid dans le dos de l'aristocrate. Quand l'un d'eux pris la parole, on pouvait entendre toute la haine qu'il déversait. Il ne désigna pas directement les coupables, mais de toute évidence, le travail de l'artiste n'avait pas réussi à calmer le racisme ambiant. Etait-ce les sangs froids ou les sangs chauds qui étaient visés ? Les deux peut-être. Et même si dans la théorie, Charlize faisait partie de ces nocturnes, elle n'avait aucune envie d'être liée à leurs histoires morbides.

« Ils ne nous laisseront jamais sortir d'ici. » dit-elle à la fois contrariée et effrayée. Elle regarda autour d'elle s'il n'y avait pas quelques hommes de sécurité pour interrompre les illuminés. Mais personne ne semblait prompt à prendre les devants. Il faudrait bien pourtant que l'un des convives s'interpose et se jette dans la gueule du loup avant que ces tarés ne décident de mettre feu au bâtiment.


"We humans fear the beast within the wolf because we do not understand the beast within ourselves"
(gif tumblr/code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 22 Sep - 16:17, vous pouvez
Le grand black s’immisça dans leur conversation et se permit une remarque désobligeante que Luz n’apprécia pas. Prête à répliquer, son opposée la défendit cependant, l’ange la gratifia d’un sourire, prête à récidiver à la moindre réponse de sa part. Quoiqu’il en dise, le tort lui reviendrait. L’espagnole ne supportait pas ce genre d’énergumène, encore moins quand il lui semblait être dangereux à en juger par les personnes l’accompagnant.
La soirée se gâta lorsque des fous encagoulés vinrent manifester devant la galerie d’art. Luz soupira, presque blasée par la scène qui se déroulait sous ses yeux. Son opposée semblait contrariée par les évènements s’enchaînant, l’espagnole se voulut rassurante, ressentant la crainte de Charlize en elle. Un sentiment dérangeant pour une femme sûre d’elle.

« Restons ensemble oui. Ils finiront par partir, l’Ordre arrivera sous peu, ne t’inquiète pas. » répondit-elle à son égard.

La tirant par la main, Luz amena son opposée à l’écart pour ne pas être la cible de projectiles. Il pouvait arriver n’importe quoi aux autres, ça lui était complètement égal. La seule personne qui importait maintenant était Charlize. Même son cousin pouvait aller brûler en Enfer, il l’avait rejetée et reniée. Les sens en alerte, l’espagnole se tint prête à déguerpir de ce guet-apens, son opposée à ses côtés.

«Ils se disent las de la guerre, ils la déclenchent seuls. » murmura t-elle à l’oreille de sa voisine.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 22 Sep - 19:15, vous pouvez
J’eus un léger sourire en voyant l’autre femme répondre à ma remarque. J’étais même prêt à répliquer quand je vis l’un des gorilles faire plusieurs pas vers moi, me faisant comprendre que je n’avais pas intérêt à créer un scandale ou autre chose du genre lors de la soirée. Je sifflais entre mes dents et fixais les deux femmes avant de faire plusieurs pas sur le côté avant de me retourner.

« Et je ne pense pas avoir besoin d’argumenter sur ce que les anges ont fait dans le passé et je suis assez bien placé pour en témoigner. En tant qu’ancien fossoyeur j’en ai vu des corps à enterrer. »

Je n’ai pas l’occasion de dire un mot de plus, des gens masqués et armés de torche s’étaient regroupés devant la galerie, l’un d’eux commença à hurler qu’ils étaient là pour faire payer les nocturnes et qu’ils en avaient marre des guerres. Visiblement si quelqu’un voulait sortir il était obligé de passer devant eux, autant dire que ça serait du suicide.

Apparemment ces types ne plaisantaient pas et ils avaient l’air bien décidé d’éliminer les nocturnes présents ainsi que les autres personnes qui essaieraient de s’interposer ou qui soutenaient les vampires et lycans de la ville.

Cette vision me fit sourire, un sourire en coin laissant apparaitre quelques dents sur le côté, je serrai mes poings, entendant les articulations des doigts craquer. Je commençais à avancer vers le nouveau comité d’accueil fraichement arrivé, mais mes deux chaperons me bloquèrent et l’un d’eux plaça son arme contre mon ventre, me faisant comprendre que si jamais j’essayais de forcer le passage, il n’hésitera pas à m’envoyer une décharge électrique suffisamment forte pour endormir un cheval. J’avais horreur d’être forcé à rester sur place, surtout dans de pareilles circonstances, j’émis un léger grognement en fixant les deux hommes.

« Laissez-moi y aller, au moins pour semer la confusion de l’autre côté et comme ça on peut faire évacuer le plus de personnes possible. Je vous promets de me contrôler et de ne tuer personne, j’empêcherai l’autre de laisser libre cours à ses pulsions. »

Les deux hommes restaient stoïques face à moi, ils avaient eu ordre de m’empêcher de foutre le bordel et ils comptaient bien respecter leur mission. Je sentais la colère monter en moi et l’autre revenir petit à petit.

« Écoutez tous les deux, vous voulez être de bons toutous et je peux le comprendre, mais si je suis ici c’est pour mon amie pour qui cette exposition compte beaucoup et je compte bien faire en sorte que ces types ne la gâchent pas, alors soit vous bougez, soit vous volez. »

Les deux hommes se regardèrent un instant, se demandant si j’étais sérieux, mais mon regard ne trompait pas et ma main qui commençait à comprimer le poignet qui tenait l’arme insistait encore plus.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Lorens Hepburn
No one's above the law
Métier/Etudes : Membre de l'Ordre (responsable d'une unité & membre du Comité)
Nombre de messages : 3507
Opinions Politiques : Membre de l'Ordre
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 23 Sep - 3:03, vous pouvez
J'adore quand elle s'agace, j'adore ! C'est presque aussi excitant que quand Ariane s'agace, sauf que Clara est moins sauvage que l'elfe. Mais plus fourbe aussi, puisque c'est une ange... Je lui adresse un sourire amusé face à sa remarque, me contentant de la déshabiller des yeux. Mon sourire s'agrandit encore plus lorsque la rousse remet l'autre homme à sa place. Hawkhart. Merci d'avoir prononcé son nom, je prends note. Sait-on jamais, peut-être qu'il me permettra de découvrir plus de détails concernant le passé de la Sedwick !

Mon sourire s'effaça soudainement, lorsque des types à l'air louche avec des torches firent leur apparition devant le bâtiment. Ils ne voulaient plus de guerres, et pourtant, ils semblaient prêts à foutre le bordel ici. Pauvre photographe, va... Mais bon, on est à Réversa, il faut s'attendre toujours au pire. Je tourne la tête vers Hawkhart et prends un air faussement offensé.

« Mais non, voyons, pas du tout ! »

Les gens semblaient de plus en plus inquiets, alors que moi, eh bien... Je me contente d'observer tout cela comme s'il s'agissait d'un simple spectacle. Ceci dit, j'espère bien que ces emmerdeurs aux masques effrayants ne vont pas mettre le feu au bâtiment ! Il ne manquerait plus que ça, non !


Pouring rain ~ Pouring rain over my head, on my defences, Skeletons laughing at my bad decisions. Mistakes are always lonely once you see them, But little voices in my head kept on shouting - © Sian


Call him Lorens the Terrible What a Face:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Ex-militaire, DRH
Nombre de messages : 4319
Opinions Politiques : Celui des Spectres
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 24 Sep - 14:05, vous pouvez
- C'est fini, oui ?

Clara aurait préféré que la conversation s'arrête là et dut supporter leurs piques avec une moue agacée, pas très contente de se retrouver au milieu des tirs croisés. Heureusement, ils allaient avoir un peu de pain sur la planche, assez pour espérer mettre un terme à la discussion des plus épineuses. La rousse se retourna vers son ancien élève en croisant les bras.

- Peut-être qu'il serait judicieux d'aller voir s'il compte nous laisser passer pour "dégager" comme ils nous l'ont si gentiment demandé ou s'il va falloir qu'on se téléporte. De toute façon, les renforts ne devraient pas tarder, non ?

C'est qu'elle ne comptait pas camper dans la galerie avec les autres infortunés qui se retrouvaient bloqués avec elle. Autant faire quelque chose, la rousse était prête à donner une coup de main s'il le fallait.


We make up horrors to help us
cope with the real ones.
The night has been chaotic. The wind blew down through the chimneys where we were sleeping. People are saying they heard cries of grief in the air, strange screams of death, and terrible voices predicting catastrophes that will usher in a woeful new age. || No Fear. Act II, Scene 2. Shakespeare. › © alaska.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 25 Sep - 22:02, vous pouvez
Déjà Julian oublia l'humain quand il vit une horde de gens étranges se poster devant le bâtiment. Il avait un drôle de pressentiment. Le seul jour où il était en civil, il fallait que cela tourne au drame. Un soupir rauque franchit sa bouche tandis qu'il écouta son mentor parler. Il hocha vaguement la tête.

« Je m'en occupe. »

Difficile de dire s'il parlait de l'entrée ou des renforts, mais autant aller en premier. Elle pouvait toujours l'aider aussi. Il dépassa Sedwick et l'humain. Ce fut là qu'il passa à côté d'Asford et de Reyes et s'arrêta.

« Mesdames, je pense qu'il est mieux que vous reculiez, compte tenu de votre nature. »

Il s'adressait plus à Ashford qu'à l'autre mais il fut surpris de voir Reyes accrochée à l'autre. Décidément, cette ange adorait les lycans ! Il se passa de commentaires, s'avança encore et fut face à un énorme géant sombre qui serrait l'arme de deux gardiens. Encore des problèmes... Misère ! Il appuya sur un petit bouton sur son cellulaire et toisa le géant sombre.

« Un problème ? »

Au cas où hein...
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Charlize S. Ashford
« She's a wolf in disguise. »
Métier/Etudes : Conseillère financière
Nombre de messages : 502
Opinions Politiques : Conseil Aristocrate
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 27 Sep - 20:55, vous pouvez
Instinctivement, Luz avait saisi la main de l'aristocrate pour l'emmener légèrement à l'écart autres convives. Charlize repensa au massacre de cet été auquel elle avait assisté. Si le sang venait à couler encore une fois ce soir, elle n'était pas sûre du tout de pouvoir faire taire à nouveau la louve qui sommeillait en elle. Et au milieu de cette foule, elle ferait un carnage sans aucun doute. Elle redoutait d'avance cette sauvagerie et c'était bien là les raisons de son inquiétude face à ces illuminés. Elle n'avait encore jamais évoqué sa lycanthropie avec son opposé. Un Ange pouvait-il accepté avoir un lien aussi fort avec un nocturne ? C'était fort probable et bien pourtant l'hispanique s'était engagée auprès de la conseillère financière et serait bien obligée de tenir parole. Leur destin était liée qu'elles le veuillent ou non.

En passant devant elle, Howkhart ne se gêna pas pour faire un commentaire sur la nature des jeunes femmes. Charlize se pinça alors les lèvres quand celui-ci insista tout particulièrement sur elle. Elle lui jeta un regard noir. Ce n'était ni le moment ni l'endroit pour les révélations et même si tout Reversa était au courant de sa morsure, elle avait espéré un peu plus d'intimité pour en discuter avec la gérante du bar à tapas. Elle recula de quelques pas en murmurant à l'oreille de sa voisine « Ce n'était pas vraiment les conditions idéales que j'avais imaginées pour te parler de tout ça. Je n'ai rien à voir avec eux. » Par 'eux', elle entendait les lycans. Ces boules de poiles infâmes qui se déplaçaient par meute. Ces sauvages auxquels les illuminés dehors voulaient mettre le feu. Si guerre il devait y avoir, c'est auprès des humains qu'elle se rallierait.

L’aristocrate serra les dents. « Tu as raison, j’espère que l’Ordre ne va pas tarder à arriver. » déclara-t-elle en jetant des regards à droite à gauche pour repérer les sorties de secours. « Luz, si je ne suis pas rassurée de la tournure que prenne les événements c’est que depuis ma transformation, je n’ai disons plus le même self-control qu’auparavant. Qui sait de quoi je serais capable … » Elle lui jeta alors un coup d’œil avec un regard grave. Elle était sérieuse. Sous le coup des émotions, elle ne répondait plus de rien. Et si dans la panique, elle s’en prenait à son opposée ?


"We humans fear the beast within the wolf because we do not understand the beast within ourselves"
(gif tumblr/code northern lights.)


Dernière édition par Charlize S. Ashford le Mar 5 Nov - 19:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 30 Sep - 14:21, vous pouvez
Le regroupement d'individus avait des projets et le chef sourit à travers son masque. Chaque réaction était intéressante à noter, à commencer par celle de l'unique membre de l'Ordre présent. Il toisa les différents individus.

« Vous pouvez passer, vous qui n'êtes pas nocturnes. Le reste restera ici. »

Comme si une voix avait donné l'alerte, l'Ordre surgit brusquement et se déploya vivement. Les premiers fanatiques tentèrent de bouger mais eurent les menottes aux mains alors qu'une femme sortit du groupe. Une policière.

« Tout le monde se calme, nous allons tous vous écouter. »

Mais elle fronça les sourcils quand elle entendit un sourd grondement. Quelque chose ne tournait pas rond. Les fanatiques n'avaient pas dit leur dernier mot.

HRP : C'est au tour de Malkavian
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 30 Sep - 15:31, vous pouvez
Face aux aveux de Charlize, Luz ne fit aucun commentaire. Se doutant quelque peu de la nature de la jeune femme, la confirmation rejoint l'hypothèse ; l'espagnole ne tiendrait nullement compte de la race de son opposée.Monsieur Hawkhart l'avait poussée à cette révélation, voilà qu'il allait finir par la surnommer l'ange aux lycans.Son regard s'assombrit devant les fous, toutes griffes dehors au moindre mouvement de l'un d'entre eux. Personne ne toucherait Charlize au risque de lui en coûter.

"Ne t'inquiète pas, je reste avec toi. Surtout, détends-toi, inspire et expire." souffla t-elle à Charlize.

L'espagnole ne s'était jamais sentie aussi maternelle depuis fort longtemps. Il restait un peu de bonté en elle, rares seraient les personnes à pouvoir en profiter.

"Si tu ne te sens pas bien, nous irons dans les toilettes. Garde ton calme." reprit-elle.

La tension dans la salle était à son paroxysme, et même si Luz était libre de partir, il n'était pas question de laisser Charlize seule.

HJ : Excusez-moi pour le retard
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Lorens Hepburn
No one's above the law
Métier/Etudes : Membre de l'Ordre (responsable d'une unité & membre du Comité)
Nombre de messages : 3507
Opinions Politiques : Membre de l'Ordre
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 6 Oct - 18:10, vous pouvez
Cela aurait été bien marrant de continuer à taquiner Clara et d'essayer d'en savoir plus à propos de Hawkhart. Sauf que, bien sûr, la situation ne pouvait que dégénérer. On est à Réversa, après tout. En tout cas, la tension monte dans la salle, les gens sont inquiets. Je regarde les personnes masquées, chacun avec une torche en mains. Ça, c'est du délire, mais du vrai, quoi ! Ce que je compte faire ? Attendre calmement dans mon coin qu'on nous laisse sortir. Je ne suis pas un nocturne, donc je ne me fais pas trop de souci. Je lance un regard amusé à Clara. Elle semble bien s'entendre avec Hawkhart, je ne manquerai pas de lui poser des questions sur lui.

Alors que les minutes défilent et que les gens semblent encore hésiter à sortir, même si l'Ordre est déjà sur place, neutralisant quelques-uns des contestataires, la situation empire encore. La vitre est brisée et de la fumée se répand rapidement dans la salle. Des bombes lacrymogènes. J'écarquille les yeux, avant de me couvrir la bouche et le nez. Quel merdier !

« Les enfoirés ! Il ne manquait plus que ça ! »

Je regarde Clara, d'un air plus inquiet qu'autre chose, cette fois-ci. Qu'est-ce qu'on fait maintenant ? On en profite pour sortir d'ici en vitesse ou on reste là à subir les conséquences des actes de ces petits cons masqués ?


Pouring rain ~ Pouring rain over my head, on my defences, Skeletons laughing at my bad decisions. Mistakes are always lonely once you see them, But little voices in my head kept on shouting - © Sian


Call him Lorens the Terrible What a Face:
 


Dernière édition par Ian Curtis le Jeu 24 Oct - 22:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Ex-militaire, DRH
Nombre de messages : 4319
Opinions Politiques : Celui des Spectres
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 6 Oct - 19:21, vous pouvez
Clara acquiesça bravement et le regarda s'éloigner pour faire son boulot avec un vague pincement au cœur en se disant qu'elle n'était pas accréditée pour pouvoir agir elle aussi. L'inaction la rendait verte, mais si Hawkhart avait besoin d'aide, elle serait là pour répondre à l'appel, bien sûr. La rousse observa l'assemblée se tâter, se demander s'il fallait sortir ou non, tenter la chance ou non en croisant les bras sur sa poitrine. Jusqu'à ce qu'une fenêtre expose, révélant des bombes lacrymogènes. Clara réagit au quart de tour en se retournant pour tourner le dos à la devanture en plaquant un pan de son haut contre sa bouche et son nez en refermant à moitié les yeux. Elle entendit à peine la remarque de son voisin, à moitié brouillé par la rumeur de panique qui monta.

Quoi faire ? S'il y avait une porte de sortie par derrière, pratiquement tout le monde allait s'y précipiter, s'ils ne se précipitaient pas dans la rue, où ils allaient à la rencontre de gros soucis en perspective. Clara releva la tête pour essayer de chercher une solution en sentant ses yeux commencer à la piquer. Elle se retourna vers Ian et lui fit une pichenette sur la tête pour attirer son attention et lui fit signe de le regarder dans les yeux.

- Ferme les yeux au maximum, et baisse toi.

Fit-elle d'un ton calme en se pliant doucement en deux pour lui inculquer le mouvement et éviter qu'il panique comme semblaient commencer à faire les autres qui les entouraient. Il fallait qu'elle trouve une solution et vite.


We make up horrors to help us
cope with the real ones.
The night has been chaotic. The wind blew down through the chimneys where we were sleeping. People are saying they heard cries of grief in the air, strange screams of death, and terrible voices predicting catastrophes that will usher in a woeful new age. || No Fear. Act II, Scene 2. Shakespeare. › © alaska.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 9 Oct - 22:21, vous pouvez
Les renforts étaient arrivés se dit Hawkhart en arrivant près de la sortie. Il crut sentir le regard de Sedwick dans son dos mais il devait se faire des idées, vraiment. Alors qu'il arrivait à la hauteur de l'autre cheffe, elle le toisa et il la toisa.

« Il y a des nocturnes là-dedans. »

Dit-il. Et cela ne manqua pas, dix secondes après, même pas, une vitre explosa et le lacrymogène semblait se répandre dedans. Julian qui était encore dehors vit la panique gagner les flics non spectres avant que ceux spectres se rassemblent et commencent à intervenir. Sans arme, le pauvre spectre ne pouvait rien faire, sauf retourner dedans et sortir des gens. Mais il ne pouvait pas, se couvrant la bouche et le nez, il assista au spectacle, impuissant. Mer**, Sedwick ! Et dehors, c'était le chaos, bien entendu. Il se fit bousculer par un humain qui siffla une insulte et se tira en courant. Julian toussa bruyamment et se redressa, les yeux lui piquant.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Charlize S. Ashford
« She's a wolf in disguise. »
Métier/Etudes : Conseillère financière
Nombre de messages : 502
Opinions Politiques : Conseil Aristocrate
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 12 Oct - 15:01, vous pouvez
Les illuminés ordonnèrent aux nocturnes de ne pas sortir du bâtiment. Charlize serra les dents quand elle entendit cet ordre, elle était prise au piège et se sentit menottée comme ceux que l'Ordre tentait de neutraliser. Elle tourna alors vivement la tête vers son opposée. « Sort d'ici » lui conseilla-t-elle vivement mais cette dernière était déterminée à ne pas l'abandonner. C'était la première fois depuis bien longtemps qu'elle se sentit protégée par une âme bienveillante. Elle n'avait plus l'habitude de se reposer sur l'épaule d'une tierce personne, et dans ce chaos qui se préparait elle en était reconnaissante à l'Ange même si elle ne pouvait s'empêcher de penser être un boulet que Luz trainait à son pied. Inconcevable.

Des bruits d'éclats se firent alors entendre. Des morceaux de verre qui se répandirent non loin de l'endroit où elles s'étaient rapprochées pour admirer la scène. Un nuage de fumée se forma alors et l'aristocrate porta ses mains devant ses yeux qui lui piquèrent avec acidité. Des cris se firent entendre dans la salle d'exposition et la panique s'amplifia parmi la foule. Certains humains coururent vers la porte de sortie et hurlèrent des insultes. C'était un monde de fous. Il n'y avait qu'à Reversa où l'on pouvait assister à une prise d'otages de créatures nocturnes. Il y avait des personnes importantes à cette exposition. La race de l'aristocrate était bien connue et il n'y avait aucun moyen qu'elle sorte d'ici sans prendre le risque de se faire prendre. Pourtant elle en mourrait d'envie. Qu'est-ce qu'ils pouvaient bien lui vouloir de toute manière ? Elle n'appartenait à aucune meute et haïssait autant que ces hommes masqués les vampires aussi bien que les lycans. Encore humaine, elle aurait même pu être l'un d'entre eux.

Charlize pouvait encore identifier son opposée toujours à ses côtés dans le brouillard. « Sors d’ici Luz ! Ils ne feront pas la différence entre ceux qui sont obligés de rester et ceux qui l’ont choisi. C’est beaucoup trop dangereux, ils sont prêts à tout. Tu n’as pas à subir ça par ma faute. Je ne veux pas t’imposer ça. » Son regard était pénétrant. L’idée d’être une épine dans le pied de la gérante du bar à tapas lui était insupportable. Elle avait bien conscience que leur lien était un frein à leur liberté mais elles s’étaient promis d’en faire une force, pas une faiblesse. « Je t’assure, je resterais à l’écart et ça ira. » Elle n’était pas convaincue par les mots qui franchissaient ses lèvres mais étaient prête à tout pour que l’Ange franchissent les tarés à torches et soit en sécurité.


"We humans fear the beast within the wolf because we do not understand the beast within ourselves"
(gif tumblr/code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le , vous pouvez
Revenir en haut Aller en bas
 

L'Art Est Le Plus Beau Des Mensonges | Groupe 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» L'Art Est Le Plus Beau Des Mensonges | Groupe 2
» L'Art Est Le Plus Beau Des Mensonges | Groupe 4
» TEMOIGNAGE D'UN BEAU-CORPS DEVENU ADVENTISTE !
» LE PROFILE D'1 BEAU- CORPS LAVALASSIEN DE PETIT-GOAVE..
» Décès d’Ernst Bennett, ex-beau-père de Jean-Claude Duvalier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une question d'opposé? :: Flood Times :: Events-
Les Petits Plus

What's up?

REFONTE DU FORUM
La découvrir - La suivre

STATISTIQUES:
Anges: 7
Elfes: 7
Humains: 12
Conseil: 5
Prometheus: 3 Avalon: 3
Lycans: 8
Spectres: 4
Vampires: 8
Léviathan: 2
Mithra: 4 Gaïa: 1

Votez pour le forum ♥