AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
Retrouvez nous sur Whispers of Dawn, la V2 de Réversa! :
http://whispersofdawn.forumactif.com/

Partagez | .
 

 « Donne-moi du poison pour mourir ou des rêves pour vivre. » | groupe 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 16 Nov - 17:48, vous pouvez

Général
Samedi 15 novembre, grande soirée Spécial Opposés organisée au parc de St James. Entrée à la fête + repas : 10 £. Venez nombreux !

La soirée avait été annoncée près de deux semaines à l'avance. Les affiches bleues avaient pullulé à tous les coins de rues afin que personne ne puisse les rater. On plaçait tellement d’espoir dans cette fête ! Un peu de douceur n'a jamais fait de mal à personne surtout en des temps aussi sombres. L'épisode de Mithra avait marqué les esprits à cause des horreurs perpétuées, de la peur et des morts qu'il y avait eus. La ville en avait ressenti les effets. La campagne Tolérance 100 lancée au début du mois semblait avoir adoucit un peu l'ambiance de la ville, laissant espérer qu'un avenir plus doux pouvait être possible à Reversa si tout le monde y mettait du sien. Si bien que certaines personnes avaient eu l'idée d'organiser une grande fête mettant à l'honneur les opposés.

On avait mis les bouchées doubles pour transformer le parc de St James. Tous les gens fraîchement arrivés se voyaient offrir des petits sacs cadeaux avant d’arriver dans la fête elle-même. De longues tables s’alignaient sous des tentes dressées spécialement pour l’occasion, le tout baignant dans la douceur confortable des lumières. Un buffet avait été dressé, regorgeant de desserts, tartes et plats froids en tout genre. Plus loin, des intervenants distribuaient des verres de vins chauds aux adultes et de chocolat chaud aux plus jeunes. Des braseros veillaient à repousser le froid de l’hiver qui avait commencé à s’installer, une piste de danse et une estrade avaient été montées au centre pour accueillir des groupes de musique et des danseurs. Un peu à l’écart, tout un tas de machines et de jeux attiraient l’œil par de grandes lumières et bruits, se vantant de pouvoir calculer le degré d’alchimie entre les opposés, distribuant des cartes révélant l’avenir de ceux qui les tiraient, ou simplement avalant les pièces des braves voulant tenter leur chance. Plus loin, des activités avaient été organisées à faire entre opposés : des jeux de confiance à faire les yeux bandés, des tests d’habilité à faire les mains jointes et tout un tas d’autres activités… Pourtant, malgré la légèreté de l'événement, la sécurité est de mise et des membres de l'Ordre ont été mandatés pour surveiller les entrées du parc et patrouiller à l'intérieur. Pour une fois, la soirée pourrait être douce et tranquille.

Chocolat, vin, musique, jeux… qu’est-ce qui pourrait tourner mal ?

Votre situation
Si le gros de la soirée bat au centre de la ville, elle continue pourtant dans les allées sinueuses du parc de St James. Des voiles de Tulle et des spots lumineux ont été accroché un peu partout sur les buissons pour guider les visiteurs et leur permettre de vagabonder à leur guise. Ici et là, des petits stands proposent des crêpes, des barbapapas, des pommes d'amour, du vin chaud ou du chocolat. La musique est un peu effacée mais porte encore aux oreilles des plus éloignés. Pourtant, au détour d'une allée, un incident s'est produit. Une femme s'est trouvée mal et s'est effondrée au beau milieu de l'allée, un attroupement a commencé à se former autour d'elle.


Note aux joueurs:
 


Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Ex-militaire, DRH
Nombre de messages : 4319
Opinions Politiques : Celui des Spectres
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 26 Nov - 14:17, vous pouvez
Clara avait entendu parler de la soirée organisée en l'honneur des opposés et s'était dit que ça ne serait peut-être pas une si mauvaise idée qu'elle y aille y faire un tour. Après tout, elle avait promit de faire des efforts pour que sa relation avec Harald marche. Ce, même si certains jours étaient moins faciles que d'autres. Pendant une semaine, leur lien qui paraissait étiré avait mît ses nerfs à vif et elle comptait bien savoir ce qui c'était passé.

Elle lui avait donc envoyé un message un peu à l'avance pour lui proposer de s'y retrouver et, étant arrivée avant l'heure dite, avait décidée d'aller se promener dans les jardins en eux-mêmes, là où elle avait rencontré son opposé par hasard la dernière fois, décidée à fuir la chaleur et le monde. En dehors du site principal, l'air était déjà plus frais et plus piquant. Juste ce qu'elle aimait, ça aurait pu être parfait s'il n'y avait pas eu un attroupement un peu plus loin où se trouvait...

- Harald !


We make up horrors to help us
cope with the real ones.
The night has been chaotic. The wind blew down through the chimneys where we were sleeping. People are saying they heard cries of grief in the air, strange screams of death, and terrible voices predicting catastrophes that will usher in a woeful new age. || No Fear. Act II, Scene 2. Shakespeare. › © alaska.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Blerim D. Troshani
the Balkan wolf
Métier/Etudes : Aide-cuisinier au Roma's Restaurant
Nombre de messages : 5269
Opinions Politiques : Du moment qu'on lui fout la paix, il fera de même.
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 28 Nov - 3:00, vous pouvez
Wow ! Harald était émerveillé par cette ambiance, c'était juste... génial ! L'elfe avait l'impression que l'enfant qui sommeillait en lui venait vraiment de se réveiller. Une soirée dédiée aux opposés, avec plein de jeux, de musique et plein de bonnes choses à manger, dont ces merveilleuses crêpes à l'odeur envoûtante... C'était parfait. L'archiviste était content que Clara l'ait appelé. Cela ne pourrait que leur faire du bien de passer du temps ensemble. Cela faisait d'ailleurs un moment qu'ils ne s'étaient pas vus. Harald n'avait pas manqué de travail à la bibliothèque, où les archives allaient enfin avoir une version informatisée. Et puis, Harald allait souvent aider les gens au foyer de Riley et, bien entendu, il devait aussi s'occuper de son fils. Pas beaucoup de temps libre, au final. Mais il allait mieux. Beaucoup mieux. Et il voulait que Clara le voie, qu'elle voie son autre facette, plus joyeuse que celle qu'elle avait pu voir jusque-là. Mais... ça allait devoir attendre un petit peu, là ! Une femme venait de faire un malaise et un attroupement commençait à se former autour d'elle.

« Il faut appeler une ambulance ! »

Dit-il, stressé. Cependant, tout au fond de lui, l'homme commençait à se détendre. Harald se retourna en entendant la voix de son opposée. Un sourire se peignit sur les lèvres de l'elfe.

« Clara ! Bonsoir ! » Il hésita un peu avant de la tutoyer, mais il fallait bien qu'ils brisent un peu cette distance entre eux. « Comment vas-tu ? J'suis content de te voir. Euh, quelqu'un vient de faire un malaise, là. »

C'était pour cela qu'il était là. Inquiet pour la bonne femme, le jeune père la regarda, tandis que quelqu'un appelait une ambulance. Quelques secondes plus tard, alors que Harald s'apprêtait à dire quelque chose à son opposée, le brun reconnut Heiko, le "fils spirituel" de sa compagne, pas très loin de lui. Génial.


where are you now ~ These shallow waters, Never met what I needed. I'm letting go, A deeper dive. Eternal silence of the sea. I'm breathing. Alive. Where are you now ? Where are you now ? - © Sian


Eh oui, je mords hmf:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 3 Déc - 12:12, vous pouvez

Heiko n’avait pas manqué les affiches bleues. Deux semaines qu’il les voyait tous les matins, partout, en allant au travail… Un petit plaisantin en avait même collé une sur la porte de son cabinet, et avant de l’arracher, le brun s’était laissé aller à considérer la promesse d’une soirée douce, paisible et chaleureuse, avec un brin d’optimisme. Il avait presque envie d’y croire, pour une fois. Alors il était venu. Seul – l’idée d’appeler son adorable opposée pour savoir ce qu’elle comptait faire ce soir-là et lui proposer de l’accompagner ne lui avait pas effleuré l’esprit. D’ailleurs, l’inverse aurait été plus qu’illogique, compte tenu du récent stratagème qu’ils avaient mis en place pour que personne ne découvre leur lien.

Il était arrivé en même temps qu’un autre gars, un grand mince au charme typiquement elfique, lui aussi venu sans moitié d’âme. Et paf, un couple de faux-opposés ! La bonne femme de l’accueil leur avait parlé de défis amusants et de toutes sortes de jeux et d’activités qu’ils pourraient faire ensemble, mais Heiko avait préféré entraîner l’elfe à l’écart, dans un coin un peu plus calme, histoire d’échanger quelques mots et de se présenter brièvement avant de profiter des festivités. Il se prêtait au jeu, souriait, riait même, et secouait comme un gamin le sachet-surprise qu’on lui avait refilé gratos. Ça faisait longtemps qu’il ne s’était plus senti comme ça. Bien longtemps.

« Heiko, déclara-t-il en tendant sa main libre à son opposé du soir, tandis qu’ils s’enfonçaient dans le parc. À qui ai-je l’honneur ? »

Ils n’eurent pas vraiment le loisir de bavarder, car devant eux, un attroupement confus s’était formé. L’Allemand s’en approcha, obéissant à sa curiosité maladive.

« Qu’est-ce qui se passe ?… »

Une voix masculine lui répondit. Enfin, pas directement, mais qu’importe. L’humain se raidit en reconnaissant le timbre de Harald. Quand ce dernier croisa son regard, il resta stoïque, perplexe, avant de se ressaisir et de lui adresser un bref hochement de tête. Pas snob. Mais pas amical non plus. Rhô, et lui qui commençait tout juste à s’amuser…


Spoiler:
 


Dernière édition par Heiko D. Mendel le Mar 10 Mar - 9:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Policier
Nombre de messages : 267
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 3 Déc - 18:12, vous pouvez
S’il y a un rassemblement, j’essaie souvent d’en faire partie. Tant de monde à dépouiller, tant de possible richesse à se procurer. C’était une soirée prévue pour les opposés, mais même ceux qui n’en avaient pas pouvaient se présenter. Je suis donc arrivé seul devant l’entrée, ne connaissant pas mon opposé. Je ne savais même pas si j’en avais un, il parait que toutes personnes natives de Réversa en ont un, mais je ne le croirais que quand je trouverai le mien.

Je suis arrivé au même moment qu’un autre homme au style un peu spécial, au moins ça changeait des personnes qui suivent le style des autres sans réfléchir et à première vue il était humain. Nous avons donc été associés en tant que couple d’opposés pour la soirée. Ça ne sera pas facile de faire les poches des autres personnes en étant constamment en compagnie de quelqu’un.

Il m’entraîna sur le côté histoire de faire un peu connaissance avant de véritablement commencer à se mêler aux festivités. Il ressemblait à un gosse tout content avec son sachet-surprise, tout sourire. Il me tendit la main en se présentant.

Enchanté, moi c’est Ethan. On dirait bien que l’on est opposés pour la soirée, j’espère que tout se passera bien.

Avant même de pouvoir ajouter quelque chose de plus, une voix se fit entendre, une sorte d’appel à l’aide. Tournant la tête, je vis une femme allongée par terre et un homme à côté qui demandait que l’on appelle une ambulance. Je m’approchais de la foule rameutée autour de la scène, venant me mettre à genoux à côté de la femme. Geste qui semblait salvateur, on aurait pu croire que je venais pour l’aider, mais j’attendais surtout le bon moment, après tout une cible inconsciente est une cible facile.

Je peux aider peut-être en attendant les secours ?
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Eris Livingstone
❝ Ius Sanguinis ❞
Métier/Etudes : Photographe de Mode la journée et Traqueur de Nocturne la nuit (ouais, niveau emploi du temps superman c'est un gros bébé à côté)
Nombre de messages : 307
Opinions Politiques : Uh... Le mien ? Quelle question conne je vous jure...
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 3 Déc - 21:03, vous pouvez

Après être passée au Natural Song, je m'étais mise à errer dans les rues de la ville, mes yeux se déposant à chacun de mes pas sur ces immondes affiches bleues qui avaient pris d'assaut Reversa depuis deux interminables semaines. J'étais foutue, cernée de toute part par ces sourires niais et ces opposés ridicules qui se donnaient joyeusement en spectacle. Je contemplais l'étendue des dégâts d'un œil horrifié, mon pauvre parc d'ordinaire si paisible était devenu une véritable foire. Soupirant d'un air las, je m'asseyais tranquillement sur un banc, me tenant à bonne distance de toutes ces festivités écœurantes. Alors que je regrettais déjà ma venue, je vis au loin une femme faire un malaise et toute une meute de bon samaritain aussitôt s'attrouper tout autour d'elle. Exaspérée, je détournais le regard, extirpant une cigarette de son paquet avant de l'allumer en lançant à qui voulait l'entendre:

- Crétins...

Je ne savais pas si c'était cette ambiance dégoulinant de bons sentiments qui m'oppressait mais, cela faisait un petit moment que je me sentais mal, limite angoissée, comme si quelque chose d'horrible allait me tomber dessus par surprise. Voir ces idiots s'agiter me faisait tout de même sourire, je ne pus retenir un rire lorsqu'une femme tomba tête la première sur un des passants en se précipitant pour constater l'étendue des dégâts. Mon seul véritable regret fut de ne pas avoir de popcorn à disposition. Me retournant afin de voir où je dispersais la cendre de ma cigarette, mon sourire s'effaça brutalement, étouffant instantanément mon rire, comme si j'avais été prise en flagrant délit en voyant celle qui se trouvait à quelques pas de moi:

- Encore vous? Bon sang, vous n'avez pas de chez vous ou quoi? Je vais finir par croire que je vous ai tapé dans l’œil si vous continuez à me suivre de la sorte... Enfin bref, pour jouer les saintes c'est là-bas que ça se passe. Bonne soirée.

Je lui désignais avec ma cigarette la horde de super héro catastrophé, l'invitant ainsi à disparaître de mon champ de vision, renversant ma tête afin de souffler avec désinvolture ma nicotine dans l'air du soir et d'observer les volutes argentées tatouer le ciel nocturne.


Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 6 Déc - 3:25, vous pouvez
Crêpes. Barbe à papa!!! Je me sentais comme un matin de Noël.... les cadeaux sous le sapin en moins. Reversa arborait une toute autre apparence. Le signe de l'espoir. L'espoir que cette ville ne sombrait pas entièrement dans un chaos indéfinissable. En dépit des épreuves, les habitants de la ville jouaient le jeu, donnant un second souffle. Et dans le fond, c'était ça le plus merveilleux... Ne me regardez pas comme si j'avais fumé de la crinière de licorne. J'étais tout simplement heureuse et oui, je me goinfrais de barbe à papa. Et alors? Le chanceux est celui qui profite de bien peu pour être heureux. Et oui. Je viens de l'inventer. Et non, je ne partagerais de la barbe à papa avec personne!!

Petit bonheur égoïste dans une main, je piochais dans mon nuage coloré avec l'autre. La soirée s'annonçait calme, pour le moment... toutefois, je ne devais pas pour autant me laisser distraire. J'étais chargée de la surveillance. Encore et toujours. Mes journées de congés me semblaient tellement lointain... et une bonne crème anti-cernes indispensable. Hum bah tiens... parler de calme sembler attiser la malchance. Mes claires prunelles constatèrent très rapidement un attroupement anormal à plusieurs mètres de moi. Génial. Vraiment. L'ingénieur des catastrophes ne pouvait pas attendre que je finisse de manger ma sucrerie? Je me sentais soudainement aussi colérique qu'un enfant à qui on arrachait sa sucette.

Soupirant mais avançant déjà vers la source du problème, je me stoppais net en remarquant ce bout de femme installée sur un banc. Une ténébreuse aux caractères de merde, disons-le clairement. Pas la peine d'apprendre à la connaître. C'était inscrit sur les traits de son visage. Sciée de voir sa désinvolture, je haussais un sourcil en la dévisageant avec mécontentement. L'altruisme, ne connaissait-elle pas? Lorsqu'enfin elle posa ses yeux charbonneux sur moi, ses paroles ne firent que bouillir d'avantages mon sang dans les veines. Oui! Encore moi!! Encore elle? La ville n'était pas si grande! Bien entendu qu'on allait être amenée à se recroiser! Plissant les yeux, je finis par diriger mon regard vers l'endroit gentiment désignait par l'agaçante madame. En effet. On avait besoin de moi. Mais avant... Féline et rapide, je me déplaçais à l'arrière du banc. Dans ce même temps, je piochais un bout de barbe à papa que je n'hésita pas un seul instant à enfourner dans la bouche de la brunette.

- Etouffez-vous avec vos bons sentiments, marmonnais-je en abandonnant une barbe à papa toute collante sur ses jambes.

Sans plus attendre, car j'avais déjà tardé, je me précipitais vers la source de tout cet attroupement. Jouant des coudes et de mon popotin, je me faufilais entre les corps pour arriver au centre nerveux de cette agitation. Parmi les personnes présentes j'en reconnus quelques unes mais je n'avais clairement pas le temps de prendre le thé. Retirant ma veste d'hiver, je la posais sur la personne allongée au sol.

- Vous pouvez en effet faire quelque chose, répondis-je à l'homme déjà agenouillé près de la femme. Il faut lui maintenir la tête dans l'axe de son corps afin de limiter les traumatismes éventuels.

J'allais crier d'appeler une ambulance mais dans la logique des choses, ça devait déjà être fait. Alors en attendant, je sautillais légèrement sur place, un peu comme quand on a envie de faire pipi. Sauf que j'avais juste froid avec ce petit pull noir. J'en profitais également pour faire un petit coucou de la main à Clara.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Ex-militaire, DRH
Nombre de messages : 4319
Opinions Politiques : Celui des Spectres
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 7 Déc - 18:48, vous pouvez
Pendant un instant, elle fut un peu interloquée par le sourire de son opposé en la voyant approcher mais elle se reprit rapidement en tendant le cou pour observer la femme évanouie au sol.

- Je vois ça. Elle a besoin d’air, aide-moi à les faire reculer.

Mieux vaudrait pour cette jeune femme qu’on la laisse respirer et tandis que quelqu’un appelait les pompiers, Clara demanda à tous les badauds qui étaient attroupés là de reculer pour lui laisser de l’air. Son regard se retourna vers son opposé pour découvrir son visage froid tourné vers un autre homme et elle se demanda qui cela pouvait bien être. Heureusement, une de ses anciennes élèves, Ivy, débarqua pour prendre les choses en main. Elle lui répondit avec un sourire avant de dissuader quelqu’un de s’approcher pour mieux regarder.


We make up horrors to help us
cope with the real ones.
The night has been chaotic. The wind blew down through the chimneys where we were sleeping. People are saying they heard cries of grief in the air, strange screams of death, and terrible voices predicting catastrophes that will usher in a woeful new age. || No Fear. Act II, Scene 2. Shakespeare. › © alaska.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Blerim D. Troshani
the Balkan wolf
Métier/Etudes : Aide-cuisinier au Roma's Restaurant
Nombre de messages : 5269
Opinions Politiques : Du moment qu'on lui fout la paix, il fera de même.
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 8 Déc - 15:13, vous pouvez
La présence de son opposée lui faisait toujours du bien. Malgré cette sensation agréable tout au fond de lui, Harald était un peu inquiet pour la femme qui s'était évanouie. Il hocha la tête lorsque Clara lui dit de l'aider à faire reculer les gens qui étaient là à regarder la bonne femme sans rien faire pour l'aider. S'ils ne pouvaient pas aider, qu'ils ne les gênent pas au moins. En attendant l'arrivée des secours, l'homme aperçut Heiko, qui lui adressa un hochement de tête. L'elfe l'imita, gardant un air froid. Ce n'était toujours pas l'amour fou entre ces deux-là, même si avant c’était sans doute pire.

Le trentenaire posa son regard sur son opposée, alors qu'une jeune femme brune donnait des instructions à un elfe qui s'était agenouillé près de la femme évanouie.

« Eh bien, ça commence bien notre soirée... »

Tandis qu'un sourire en coin ornait ses lèvres, l'archiviste s'approcha de l'ange, lui murmurant à l'oreille.

« Mais on va quand même essayer au moins une de ces activités pour les opposés plus tard, hein ? »


where are you now ~ These shallow waters, Never met what I needed. I'm letting go, A deeper dive. Eternal silence of the sea. I'm breathing. Alive. Where are you now ? Where are you now ? - © Sian


Eh oui, je mords hmf:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 12 Déc - 11:20, vous pouvez

Evidemment que tout se passerait bien ! Heiko adressa un grand sourire au dénommé Ethan, avant de définitivement perdre sa bonne humeur. Merde. Merde, et re-merde. Une femme venait de faire un malaise, là, juste sous leur nez, attirant une foule de badauds parmi lesquels se trouvait Harald Volmsey. L’humain n’avait pas très envie de le voir, celui-là. C’était même la toute dernière personne qu’il avait envie de croiser, depuis l’annonce de la mort de Sibylle. Sibylle, l’ancienne opposée de Harald… Sibylle qui lui manquait cruellement, et dont il avait encore tant de mal à faire le deuil… Heiko se détourna, le ventre noué. Il aurait voulu partir d’ici, fuir l’autre homme et ces mauvais souvenirs qui recommençaient à l’envahir, à lui pourrir le moral, mais Ethan en avait décidé tout autrement. Et puisqu’il s’agissait de son opposé du soir, l’Allemand n’avait d’autre choix que de l’attendre.

Tandis qu’une jeune femme – policière, sans doute – prenait en charge la situation, on intima aux curieux de se disperser. Heiko se dépêtra de la foule et, après un instant d’hésitation, décida d’aller se poser sur un banc à proximité, histoire de soulager les sauveteurs de sa présence encombrante, tout en gardant un œil sur son faux-opposé.

« Pff… j’aurais mieux fait de rester chez moi », marmonna-t-il d’un air sombre, plus pour lui-même que pour la demoiselle assise à ses côtés, qu’il n’avait, d’ailleurs, pas même encore regardée.


Dernière édition par Heiko D. Mendel le Mar 10 Mar - 9:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Policier
Nombre de messages : 267
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 17 Déc - 13:19, vous pouvez
La foule commençait à grandir autour de nous, je sifflais entre mes dents, moi qui préférais être discret, me voilà au centre des regards étant à côté de la femme. Je regardais autour de moi et une femme vint me dire de tenir la tête dans le sens du corps. Je pestais intérieurement, je ne comptais pas rester ici éternellement.

Ecoutez, je ne peux pas rester indéfiniment ici, mais son sac est suffisamment gros pour servir d’oreiller, je vais lui poser sous la tête et veiller à mettre sa tête convenablement pour qu’elle ne bouge pas.

Et joignant les gestes à la parole, je saisis le sac de la jeune femme pour le glisser sous sa tête, avantage pour moi, je pouvais ainsi plonger discrètement ma main dedans et faire glisser un téléphone ainsi qu’un portefeuille dans ma manche, le geste était précis et rapide. Tout en bloquant ma manche, je me relevais et une fois debout je mis ma main dans la poche de ma veste et en libérant ma manche, le contenu de celle-ci vint me remplir la poche.

Je profitais ensuite du fait que des personnes demandèrent à la foule de reculer pour m’échapper de l’attroupement et de filer vers mon opposé d’un soir, qui était parti se poser sur un banc un peu en retrait. D’autant plus que la femme qui faisait reculer la foule semblait être policière ou d’un métier similaire.

Désolé d’avoir joué le bon samaritain, je pensais que ça irait plus vite et je n’imaginais pas qu’une telle foule allait se rassembler. Un malaise c’est pourtant quelque chose de banal quand on sait ce qu’il se passe en ville parfois. Mais bon j’espère que l’on pourra quand même s’amuser ce soir.

Je n’avais rien dit à la femme assise à côté de lui. Elle semblait ne pas aimer la fête et ça ne servait à rien d’essayer de la rendre de mauvaise humeur pour l’instant. Je ne peux que la comprendre, à la base je n’aime pas ce genre de rassemblement et je n’étais là que dans le but de me remplir les poches.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Eris Livingstone
❝ Ius Sanguinis ❞
Métier/Etudes : Photographe de Mode la journée et Traqueur de Nocturne la nuit (ouais, niveau emploi du temps superman c'est un gros bébé à côté)
Nombre de messages : 307
Opinions Politiques : Uh... Le mien ? Quelle question conne je vous jure...
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 20 Déc - 19:56, vous pouvez

Je toussotais un instant, surprise par l'action entreprise par l'humaine. Cette femme était totalement inconsciente et imprévisible. Je me redressais rapidement afin de ne pas m'étouffer, vrillant des yeux emplis de colère sur la brune. Pauvre petite conne qui se croyait tout permis. Sombre vermine qui pensait pouvoir me défier impunément. Misérable punaise qui voulait jouer aux héroïnes. Déposant des yeux dégoutés sur l'immondice qui trônait à présent sur mes jambes, je pestais intérieurement sur l'horreur sucrée tout en m'en emparant rageusement. De la barbe à papa... Et dire que je haïssais cette connerie qui avait le don de vous gâter les dents et de faire exploser votre taux d'insuline en une simple bouchée... Une partie de moi rêvait que cette petite peste soit diabétique afin de pouvoir l'en gaver jusqu'à ce que mort s'ensuive. Je l'observais faire de loin, cette petite âme consciencieuse et méritante. Écœurante et abjecte, son altruisme me donnait envie de vomir, plus je la détaillais et plus j'avais une furieuse envie de lui refaire le portrait. Totalement perdue dans mes pensées, une voix m'interpella et sans même plus réfléchir que cela, je répondis tel un automate d'un air las et déconvenue, totalement absorbée par cet océan de rage dans lequel elle m'avait plongé.

- À qui le dites-vous...

Tournant enfin le visage vers le nouveau venu, j'haussais un sourcil de surprise avant d'ajouter:

- Tiens, c'est vous Heiko? Enfin un visage familier par ici... Hum... Vous aussi vous n'avez pas le coeur à la fête?

Un autre homme ne tarda pas à nous rejoindre, j'avais bien remarqué son petit manège tout à l'heure mais, fis mine de rien. Après tout, il pouvait m'être utile un jour... Lui souriant brièvement afin de le saluer, je dardais de nouveau mes prunelles sur l'autre petite teigneuse. Elle était encore bien trop entourée pour que je lui fasse payer son geste, il ne me restait plus qu'à attendre... Cynique, je répondis au voleur :

- On ne peut plus banal oui. Mais, ils s'en fichent pas bien mal vous savez? Tout ce que ces gens veulent, c'est se racheter une conscience le temps d'une soirée...


Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 29 Déc - 4:46, vous pouvez
Ne pas rester indéfiniment... en voilà une drôle d'idée!... Un poil incrédule, mon sourcil se haussa. Ce n'était certes qu'un malaise mais quand même... Pauvre madame. Entre ceux qui s'attroupaient tel des vautours trop curieux et ceux qui se retrouvaient pressé de retourner à leur petite vie, il n'y avait, semble t-il, plus aucune place pour la compassion et la disponibilité. Hallucinant. Vraiment. Le bonhomme trop pressé parti, je restais aux côtés de notre malheureuse. Je n'avais pas le choix, d'une certaine manière. Je devais attendre l'arrivée des secours et bon sang... Je me les gelais.

Le froid engourdissait mes membres et j'avais une envie folle de danser la polka ou une toute autre danse pour me réchauffer. Au lieu de quoi, je m'assurais que la foule restait à une distance raisonnable, jusqu'à l'arrivé des secours. Secours qui semble t-il n'allait pas tarder à venir. J'entendais leur joli sirène tinter dans les alentours. Plus que quelques minutes et je pourrais de nouveau m'empiffrer de barbe à papa! Et des crêpes. Oh puis surtout, un chocolat chaud. Je mourrais d'envie d'un chocolat chaud à la noisette.

Soufflant sur mes mains afin de les réchauffer un tant soit peu, je patientais bien sagement lorsqu'enfin, la voiture des secours déboula! L'instant d'après, les heureux garant de la survie descendirent de leur monture de ferrailles, se frayant un chemin parmi les gens, et ainsi, venir en aide à la petite demoiselle.


HJ =>................ Si jamais y a un soucis, n'hésitez pas à me mpotter. *.*
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Ex-militaire, DRH
Nombre de messages : 4319
Opinions Politiques : Celui des Spectres
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 11 Jan - 1:15, vous pouvez
- C’est le moins qu’on puisse dire.

Répondit-elle avec un sourire. Malheureusement, elle ne pouvait pas faire grand chose pour y remédier. Par contre, elle manqua de sursauter en sentant sa présence juste à côté d’elle quand il lui murmura quelque chose à l’oreille. C’était étrangement plaisant cette proximité avec lui, sûrement la faute au lien qui les unissait. La rousse se fendit d’un sourire avant d’hocher du cap.

- Bien sûr. Ce sera avec plaisir.

Ajouta t-elle avant de se retourner pour continuer à repousser les gens. Aider, comme elle pouvait Ivy à faire son travail. Et, allelujah, les secours finirent enfin par arriver et elle se retourna vers son opposé après que des médecins aient déboulé comme des soldats surentrainés de leur ambulance pour aller au chevet de la jeune femme.

- Il me semble que nous sommes enfin libérés pour la soirée. Nous pouvons y aller…

Son regard tomba sur quelques personnes assises plus loin sur un banc.

- J’ai cru comprendre que tu connaissais l’homme à lunettes là-bas. Tu veux aller lui dire bonsoir ?

Demanda t-elle.


We make up horrors to help us
cope with the real ones.
The night has been chaotic. The wind blew down through the chimneys where we were sleeping. People are saying they heard cries of grief in the air, strange screams of death, and terrible voices predicting catastrophes that will usher in a woeful new age. || No Fear. Act II, Scene 2. Shakespeare. › © alaska.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Blerim D. Troshani
the Balkan wolf
Métier/Etudes : Aide-cuisinier au Roma's Restaurant
Nombre de messages : 5269
Opinions Politiques : Du moment qu'on lui fout la paix, il fera de même.
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 14 Jan - 16:08, vous pouvez
C'était toujours étrange de ressentir leur lien devenir plus fort, plus intense, à chaque fois qu'ils se rapprochaient. S'il n'avait pas été amoureux de Riley, l'archiviste aurait pu croire qu'il ressentait autre chose vis-à-vis de Clara. C'était déjà pareil avec Sibylle, sa précédente opposée. Penser à la brune lui faisait mal au cœur. Elle lui manquait, elle était plus qu'une opposée pour lui... C'était une amie, une amie proche. Mais au moins, il n'était pas seul, et il n'était pas fou. Il avait traversé une période délicate, mais l'elfe avait réussi à s'en sortir plus ou moins indemne. Alors, mieux valait profiter de cette soirée pour s'amuser avec la femme qui portait la moitié de son âme. Surtout que la rousse était d'accord pour essayer ces activités dédiées aux opposées qui lui semblaient particulièrement amusantes.

« Super ! »

Harald voulait lui montrer son autre facette, celle plus amusante. La dépression, c'était derrière lui désormais. Il voulait avancer et profiter de la vie. Il le fallait. Ainsi, après que les secours eurent pris en charge la femme qu'ils avaient aidée, ils étaient enfin libres d'y aller.

« Oui, allons-y ! J'ai hâte ! »

Par contre, il ne s'attendait pas à ce que Clara lui demande s'il ne voulait pas aller dire bonsoir à... Heiko. Elle avait remarqué qu'ils se connaissaient. Observatrice, l'ange, dîtes donc. Harald garda le sourire, même s'il fronçait les sourcils. Un sourire contrarié, oui. Mais il était déterminé à lui montrer qu'il allait bien. Et puis... Bon, cela n'allait pas être si difficile que ça, si ?

« En effet, je le connais. Allons lui parler. »

Dit-il d'une voix aimable, même si cette idée ne l'enchantait guère. Harald était loin d'être un bon menteur, à vrai dire, et cela se voyait, sans doute. Cependant, l'elfe se dirigeait déjà vers le banc où s'était assis le fils spirituel de sa compagne. Eh oui. Le fils qui était plus âgé que sa propre mère. Du jamais vu, ça. « Bonsoir Heiko ! Comment allez-vous ? Vous avez l'air en forme. » - dit-il, en lui tendant la main pour serrer la sienne. Et bon sang, qu'est-ce qu'il en avait à foutre si l'autre homme était en forme ou non. Souris, Harald, souris. Il regarda alors l'elfe et l'humaine qui étaient assis aux côtés du brun. « Bonsoir à vous également, je m'appelle Harald. Euh... Et je vous présente Clara... Mon opposée. »

Wow, il devenait très sociable, en plus, vous voyez ? Souris, Haraldounet, souris. En attendant, tu t'es arrêté juste devant un voleur, et ton portable est loin d'être bien rangé au fond de la poche de ta veste...


where are you now ~ These shallow waters, Never met what I needed. I'm letting go, A deeper dive. Eternal silence of the sea. I'm breathing. Alive. Where are you now ? Where are you now ? - © Sian


Eh oui, je mords hmf:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 17 Jan - 20:10, vous pouvez

Surpris, Heiko se tourna vers sa voisine.

« Eris ? Ça alors ! »

Ces retrouvailles inattendues lui rappelèrent aussitôt le flash mob des Nocturnes, en mars dernier… Une excellente soirée, ma foi. L’humain étira l’ombre d’un sourire, avant de se renfrogner devant la mine toute aussi sombre de sa cavalière d’un soir.

« Comme vous dites. J’espérais qu’un petit tour ici me ferait du bien… Je m’étais trompé, apparemment. Vous êtes venue seule ? Sans ce précieux élément qui complète votre âme et détermine votre vie ? »

Lâchant ces mots, il se cala plus confortablement contre le banc et reporta son regard sur l’individu censé remplacer Alyssa. Quel ne fut pas son étonnement de le voir déjà debout, débarrassé des fonctions qu’il s’était lui-même assignées, marchant à vive allure dans leur direction !… L’elfe alla même jusqu’à s’excuser pour ce contretemps, ce qui ne manqua pas d’arracher à Heiko un haussement de sourcils stupéfait.

« Euh… pas de souci », souffla-t-il juste avant qu’Eris ne rebondisse sur ses propos.

Il était habitué à côtoyer des gens altruistes, qui faisaient passer leurs intérêts après ceux des autres. Lui-même était de ces gens-là. Bon, peut-être pas aujourd’hui… mais généralement, il l’était. Bref. Loin de l’avoir irrité, Ethan lui avait plutôt inspiré de la sympathie en se portant volontaire pour aider la victime… malgré son désir à lui de quitter rapidement les lieux, et surtout, de mettre de la distance entre Harald Volmsey et lui.

Harald. Le voilà qui rappliquait, justement…

« Bonsoir, répondit le psychologue de mauvaise grâce, en serrant la main de l’elfe et en lui décrochant un sourire forcé qu’il n’essaya même pas de faire passer pour authentique. Oui… n’est-ce pas ? C’est ce que je disais à cette charmante demoiselle : quand l’hiver approche, rien de tel que les vitamines C et B2 pour garder la pêche ! »

Ironique au plus haut point, mais Volmsey aurait pu lui épargner ce commentaire. Enfin… puisqu’on en était aux présentations formelles… L’humain prit sur lui et salua la dénommée Clara, dont le visage lui était vaguement familier. Penser qu’elle s’était accaparée, en quelque sorte, la place de Sibylle, lui faisait étrange… Il s’efforça de ne pas trop y songer. Désignant ses comparses, il ajouta :

« Clara, Harald… Je vous présente Ethan, mon opposé, et Eris, une connaissance. »


Dernière édition par Heiko D. Mendel le Mar 10 Mar - 9:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Policier
Nombre de messages : 267
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 27 Jan - 19:47, vous pouvez
Je gardais les mains dans les poches tous en regardant la femme assise sur le banc, on ne peut pas dire que la bonne humeur illuminait son visage. Elle me répondit en me disant que les personnes qui lui étaient venues en aide ne le faisaient que par intérêt personnel et pour faire bonne figure aux yeux des autres, là-dessus je ne pouvais pas lui donner tort, après tout c’est un peu ce que j’ai fait.

Oui je suis d’accord, beaucoup de personnes attachent trop d’importance aux regards que les autres leur portent. Et puis si les bons samaritains existent, je pense que l’on serait au courant.

Par la suite un homme et une femme vinrent nous rejoindre, ils étaient présents autour de la jeune femme également et était venu donner un coup de main, bien qu’eux sont restés jusqu’à la fin. Il salua mon opposé éphémère et essayait de se montrer aimable, mais on pouvait sentir une certaine tension entre ces deux hommes. Il se présenta et présenta son opposé également et Heiko se chargea de me présenter ainsi que la femme sur le banc. Je fis un signe de tête pour les saluer en retour.

J’imagine que si vous êtes revenu, c’est que la jeune femme a été prise en charge ? Désolé de ne pas être resté plus longtemps, mais je n’aime pas trop être au centre d’une foule, j’ai l’impression d’être dans une prison.

Et s’il y a bien une chose dont je n’ai pas envie, c’est de me rappeler mes différents séjours en prison.


[Désolé du retard >< vous avez tous le droit de me fouetter pour me punir xD ]
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Eris Livingstone
❝ Ius Sanguinis ❞
Métier/Etudes : Photographe de Mode la journée et Traqueur de Nocturne la nuit (ouais, niveau emploi du temps superman c'est un gros bébé à côté)
Nombre de messages : 307
Opinions Politiques : Uh... Le mien ? Quelle question conne je vous jure...
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 31 Jan - 21:20, vous pouvez


J'adressais un léger sourire à Heiko avant de répondre de manière désabusée tout en fixant à nouveau l'autre névrosé sautiller comme une puce:

"Hun, grand Dieu non… Et, pour être parfaitement honnêtement, je ne pense pas le trouver un jour, que le ciel m'en garde."

Détournant définitivement le regard de cette crétine à l'insouciance abjecte avec un brin de dédain ancré au plus profond de mes prunelles, je finis par interroger Heiko:

"Vous y croyez véritablement vous à cette fable? J'entends par là, au fait qu'ils donnent un sens à notre existence? Je pense plutôt que c'est une excuse qu'on se donne pour trouver une raison d'être à ce qui n'en a pas… Parce qu'après tout, une fois qu'une chose est brisée, elle l'est pour toujours et, même le plus merveilleux des substituts ne peut la remplacer, l'embellir ou même la réparer…"

Laissant le brun prendre ses aises, je lui tendis la barbe à papa, comme pour l'aider à endurer cette soirée misérable en laquelle nous étions piégés, fixant sans un mot l'amas dense que constituait la foule qui s'éparpillait à présent ici et là. Lorsque l'acolyte d'Heiko nous rejoignit, je ne pus que sourire à sa remarque, j'allais même lui répondre mais, je fus interrompu par l'arrivée d'un autre duo. Je reconnus vaguement la rouquine qui venait d'arriver au bras d'un autre brun. J'observais tour à tour les individus, les laissant se présenter et papoter, me contentant alors de répondre aux présentations par un petit signe de la main et un sourire courtois. Il n'y avait pas à dire, la situation était des plus étranges, tellement étrange que je n'avais qu'une hâte, m'éclipser le plus rapidement possible. Me levant avec énergie, je fis signe au groupe qui venait de se constituer:

"Bon! Je vais vous laisser poursuivre cette conversation quelque peu étrange entre vous, vous devez sans doute avoir un tas de chose à vous dire…"

Puis, adressant un clin d'œil taquin à Heiko:

"Ah, et sachez que je n'oublie pas vos précieux conseils. La prochaine fois qu'on se croise, je vous paierais un verre histoire de garder la pêche!"

Je me remis rapidement en marche, me dirigeant droit sur ma cible première: la folle dingue à la barbe à papa. Je profitais du fait qu'elle ait été distraite pour me glisser derrière elle et lui souffler :

"Il semblerait qu'une personne là-haut n'ait pas souhaité exaucer votre vile prière."

Souriant et faignant la douceur aux yeux des passants, j'avais saisi la jeune femme au bras, pressant un point d'acupuncture au niveau de son coude, l’entraînant plus loin afin d'éviter les regards indiscrets:

"À croire que toutes vos bonnes actions n'ont pas suffi à trouver grâce auprès de l'éternel. C'est très con n'est-ce pas? Spécialement lorsqu'on décide d'emmerder la mauvaise personne…"

Exerçant une pression plus forte:

"Surtout, n'oubliez pas de sourire, après tout, c'est la fête ce soir non?"


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Ex-militaire, DRH
Nombre de messages : 4319
Opinions Politiques : Celui des Spectres
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 9 Mar - 15:15, vous pouvez
Oh bon sang. Qu’est-ce qui lui avait prit de suivre Harald ? Elle n’avait pas la moindre envie de faire la causette. Tout ce qu’elle voulait, c’était profiter un peu des installations, pas se mêler aux festivités. Surtout que l’elfe et l’homme qu’il était venu voir n’avaient pas non plus l’air d’être les meilleurs amis du monde. Elle sourit à l’homme assis sur le banc qui les avait vaguement aidé avant de laisser faire les professionnels – ce que plus de gens devraient faire dans cette ville.

— Oui, nous l’avons laissée entre de bonnes mains. Et je vous comprends, vous savez… de toute façon, c’était sûrement la meilleure chose à faire.

La jeune femme brune qui était assise à côté de ce Heiko se redressa pour prendre congé d’eux. Elle devait sans doute sentir le malaise qui planait entre les deux hommes et s’éloigna pour rejoindre Coleson. D’ailleurs, elle ne comptait pas endurer ça plus longtemps.

— Je ne voudrais avoir l’air de vous séparer mais… Harald ? On avait dit qu’on passerait du côté de l’allée marchande avant de partir, et je ne peux pas rester trop longtemps…

Mentit-elle allègrement pour offrir une excuse à son opposé pour s’éloigner ? Il sembla la saisir et leur dit au revoir. La rousse se joigna à lui avant de s’éloigner vers la partie marchance, dernière étape avant la sortie.

[HJ : Harald et Clara sortent de l’event =)]


We make up horrors to help us
cope with the real ones.
The night has been chaotic. The wind blew down through the chimneys where we were sleeping. People are saying they heard cries of grief in the air, strange screams of death, and terrible voices predicting catastrophes that will usher in a woeful new age. || No Fear. Act II, Scene 2. Shakespeare. › © alaska.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 28 Mar - 18:43, vous pouvez
La soirée s'annonça sur des augures bien meilleures que lors de son lancement. Aucun élément notoire ne vint réellement la perturber, si ce n'est les habituelles tensions pouvant régner au sein de la population. Pour autant, les choses se passaient de la meilleure manière envisageable et la fin de soirée fut marquée par le feu d'artifice prévu pour les festivités sans qu'une quelconque embûche ne se soit présentée.

EVENT TERMINE
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le , vous pouvez
Revenir en haut Aller en bas
 

« Donne-moi du poison pour mourir ou des rêves pour vivre. » | groupe 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [B] Vivre pour mourir
» Survivre ou mourir ? ? Alexi, Akemi & Emma
» Un peu d'historie pour un alcoolique (VS Shawn Michaels)
» URGENTE BLOOD TRANSFUSION POUR LES BLOOD SUCKER ,GRAND MEPRIS POUR LES DONNEURS
» Départ de 100 étudiants pour le Sénégal fixé pour Octobre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une question d'opposé? :: Flood Times :: Events-
Les Petits Plus

What's up?

REFONTE DU FORUM
La découvrir - La suivre

STATISTIQUES:
Anges: 7
Elfes: 7
Humains: 12
Conseil: 5
Prometheus: 3 Avalon: 3
Lycans: 8
Spectres: 4
Vampires: 8
Léviathan: 2
Mithra: 4 Gaïa: 1

Votez pour le forum ♥