AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
Retrouvez nous sur Whispers of Dawn, la V2 de Réversa! :
http://whispersofdawn.forumactif.com/

Partagez | .
 

 The Rabit Hole | Event groupe 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 11 Juil - 11:55, vous pouvez

The Rabbit Hole
L'amas de corps vous a mené sur Fortune Street devant un Manoir d'une famille Aristocrate déchue depuis des décennies. Un grincement de porte vous indique que l'entrée est ouverte en une invitation plus que lugubre. Comme animé d'un sixième sens, vous n'avez pas spécialement envie de rentrer dans cet endroit... pourtant vous sentez que vous n'avez pas vraiment le choix. Vous observez la porte, tandis que d'autres chuchotent entre eux, et que certains font même demi tour, désireux de fermer les yeux sur ce qui pourrait bien se tramer dans la sinistre demeure.

Et un cri retentit.


NOTE AUX JOUEURS
Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Matt Tuder
❝ ❞
Nombre de messages : 367
Opinions Politiques : Henry Cavill
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 12 Juil - 18:46, vous pouvez
Hein ? Quoi ? Un bruit strident venait de le réveiller alors qu’il s’apprêtait à sombrer dans un lourd sommeil. Depuis quelques temps, Sam songeait à quitter la ville définitivement, mais aujourd’hui quelque chose allait le rappeler à l’ordre. Il le sentait au plus profond de ses entrailles. Le Spectre se redressa et ouvrit sa fenêtre. Là, dans la rue, quelques personnes étaient sorties. En pyjama, ils avançaient tels des zombies, suivant une trainée inquiétante. Sam pesta, puis couru vers la salle de bains pour se changer rapidement. Il attrapa un jeans, une veste en cuir, puis descendit deux par deux les marches de l’escalier de son immeuble. Une fois dans la rue mal éclairée, il jeta un coup d’œil sur son portable. Peut-être que Perséphone, Lorens ou James lui avait envoyé un sms. Quelque chose d’inquiétant se tramait et Sam le ressentait.

Il suivit les habitants, la boule au ventre et s’aperçut bien vite que les gens ne suivaient pas des petits papillons multicolores, mais des trainées de sang. Ne pouvait-on pas faire plus original ? Non. Il accéléra la cadence et déboucha sur une rue plus large, une rue qu’il connaissait bien. Le spectacle était d’une horreur innommable. Des cadavres de tout âge jonchés la rue, mais le plus inquiétant ce n’était pas de voir des enfants ou des vieillards écorchés vif, mais de ne pas les reconnaitre. Leurs membres étaient disséminés un peu partout et des traces de boyaux encore frais peignaient le sol d’un nouvel art macabre. L’odeur ne fripait pas encore le nez. On pouvait agréablement constater que le sang était encore frais et que l’agonie de ces personnes n’avait pas duré bien longtemps.

Sam glissa sur une main et manqua presque de tomber en arrière. Il maugréa et envoya un message à Anya pour savoir comment elle se portait. Il doutait sincèrement qu’elle puisse se trouver parmi ces morceaux de chair humaine, mais il n’était pas non plus impossible de la savoir ici. Son regard parcourut avec un haut le cœur évident, tous les cadavres. Il ne reconnaissait personne. Non pas parce qu’il n’en connaissait pas un seul, mais surtout parce qu’il était impossible de les identifier. Enfin, Sam s’arrêta devant un vieux manoir austère. Il semblait surgir de nulle part. La lumière argentée de la lune lui rendait des allures encore plus sinistres. Le Spectre ne savait plus trop quoi penser. Il jeta un bref coup d’œil autour de lui. Les gens semblaient effrayés et chuchotaient des choses qu’il n’arrivait pas à entendre. Soudain, la porte s’ouvrit.

Le manoir les appelait et concrètement, Sam n’avait aucune envie de s’y engouffrer. Mais la vision d’horreur qui s’offrait à lui, lui insufflait de faire son boulot. Peut-être était-il temps pour lui de prouver sa valeur à l’Ordre ? Il n’avait que 26 ans … il avait encore tant de choses à vivre ! Mais le jeune policier s’arma de tout son courage pour grimper les marches sanguinolentes de la demeure des Anciens Aristocrates dont le nom lui échappait complètement. Il dégaina son Walter de la poche arrière de son jeans et passa la porte d’entrée, suivit de quelques individus. Son portable en main pour éclairer devant lui, il avançait péniblement et sûrement dans le Hall de l’immense bâtisse.

Sam n’osait prononcer le moindre mot. Il aurait voulu que tous ces gens sortent, qu’ils ne le suivent pas, qu’ils restent en sécurité dehors, mais n’arrivait pas à prononcer le moindre mot. Lorsqu’il se retourna, il reconnut immédiatement la couleur rousse des cheveux de Clara Sedwick. Il ne la connaissait pas particulièrement bien, mais c’est elle qui l’avait formé. Alors la savoir à ses côtés le réconfortait et lui donnait un peu plus de courage. Il se tourna vers le groupe qui venait de se former derrière lui et les éclaira prestement de son portable.

« Vous devriez tous rentrer chez vous. Ceci est officiellement une scène de crime, il faudra donc laisser la police et l’Ordre s’en char … »

Un craquement sonore, la porte d’entrée se referma violement, plongeant les individus dans le noir. Un cri strident retentit et Sam fit volteface. Une vague de frissons lui parcourut l’échine et il se rapprocha doucement de Clara.

« Clara, je suis content que tu sois là. Tu as une arme sur toi ? On ne peut pas laisser ces personnes sans défense dans un lieu pareil … »


Il espérait qu’elle puisse les calmer, ou même trouver une solution. Sam n’a jamais été fort pour réconforter les gens, ni même pour les grands discours. Il préférait laisser cette partie aux autres. Le plus important était de savoir d’où provenait ce cri, de mettre ces personnes en sécurité et de savoir ce qui se passe concrètement. Il leva son arme et inspecta les murs et l’escalier de marbre à l’aide de la lumière de son portable, tout en attendant une réponse de Clara.


i just feel sort of empty these days + I'm just lost, my mind is gone ... I wanna just know where is my memories.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Ex-militaire, DRH
Nombre de messages : 4319
Opinions Politiques : Celui des Spectres
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 15 Juil - 10:01, vous pouvez
Il y avait un tas de corps par terre. Pas dans le sens où il y en avait un tas, beaucoup - bien que d'une personne à l'autre cette estimation puisse changer - mais un tas au sens une pile. Clara resta glacée tandis que son regard tombait sur la porte qui grinçait. Quand elle pensait avoir vu ce que la ville pouvait réserver de pire, elle se faisait surprendre de nouveau. Quelque chose lui disait qu'elle aurait mieux fait de faire demi-tour. De faire ses valises et de quitter la ville avant qu'il ne soit trop tard sauf que c'était impossible. La rousse était une ange, une militaire, elle avait pour ainsi dire signé pour tout ce merdier.

Nolan était là, pas très loin et elle s'avança vers lui mais s'arrêta quand il l'aveugle elle et les autres membres de la petite troupe hétéroclite qui étaient entrés dans le manoir. Son discours n'alla pas très loin, coupé dans l'élan par la porte d'entrée qui se referma soudainement. Il ne manquait plus que ça ! Un long cri se fit entendre dans la maison et la fit trésaillir.

— Non, je n’ai pas d’arme…

On pouvait dire qu’elle regrettait de ne pas avoir au moins empoigné un couteau de cuisine avant de sortir. Clara repensa au cri qui venait de s’élever. Elle brûlait d'aller voir d'où il venait et ce qui se tramait mais ni Nolan ni elle ne pouvaient laisser ces civils livrés à eux-mêmes. Elle acquiesça légèrement.

— Je suis d’accord mais il y a peut-être des personnes en danger à l’intérieur de cette maison et qu’on ne peut pas non plus les laisser là où ils sont. Ca sent l’embrouille à plein nez mais… on ne peut pas rester les bras croisés.

Elle jeta un nouveau coup d’œil au petit groupe.

— Le mieux c’est sûrement de rester groupé.

Fit-elle assez fort pour que tout le monde l’entende.


We make up horrors to help us
cope with the real ones.
The night has been chaotic. The wind blew down through the chimneys where we were sleeping. People are saying they heard cries of grief in the air, strange screams of death, and terrible voices predicting catastrophes that will usher in a woeful new age. || No Fear. Act II, Scene 2. Shakespeare. › © alaska.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Eris Livingstone
❝ Ius Sanguinis ❞
Métier/Etudes : Photographe de Mode la journée et Traqueur de Nocturne la nuit (ouais, niveau emploi du temps superman c'est un gros bébé à côté)
Nombre de messages : 307
Opinions Politiques : Uh... Le mien ? Quelle question conne je vous jure...
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 16 Juil - 23:55, vous pouvez

Cette ville poussait à la démence, corrompant tous ceux qui s'en approchaient de près ou de loin, aliénant les enfants bercés en son sein. Non vraiment, cette ville mériterait d'être rasée de la carte tant elle n'apportait aux siens qu'un bien âpre tribut forgé au travers de leur sang et de leurs larmes. L'alerte ayant été donnée en premier lieu au Descent, je répondis au coup de téléphone qui suivi peu de temps après sur mon portable avant de me rendre directement sur les lieux tel que je l'avais indiqué aux autres membres du conseil. Je ne mis guère longtemps à arriver sur place, soupirant un instant. On ne pouvait jamais chasser tranquillement dans cette foutue ville. Me frayant un chemin à travers la foule dense et compact, je feignis la surprise une fois arrivée face au manoir et à ces corps mutilés qui me faisaient front. En réalité, tout ça me laissait de marbre, premièrement car je n'en avais strictement rien à faire de tous ces misérables sacrifiés, deuxièmement, car j'étais une habituée des cadavres et autres élans graphique du genre. Entrant sans chercher l'aval de qui que ce soit, je soupirais en me rendant compte que je venais de me faire enfermer avec une poignée d'individus en ce qui m'avait tout l'air d'être un innommable merdier :

- Merveilleux…

Je scrutais les alentours et remarquais Edana derrière moi ainsi que Caleb un peu plus loin, alors que je m'apprêtais à leur faire signe, un cri retentit. Je m'avançais quelque peu, écoutant au passage ce que se disait un petit brun de l'Ordre ainsi qu'une rouquine que j'avais déjà croisé. Sans défense? Qu'il était mignon celui-là. Je me contentais de hocher des épaules en me remémorant au vol le nom de la fameuse Clara :

- En même temps, nous n'avons pas véritablement le choix… Je suppose qu'on ne pourra sortir de là que sous certaines conditions, reste à savoir lesquelles...

Après tout, qu'ils ouvrent la voie et se fassent massacrer si l'envie leur en disait, je préférais attendre de voir à quoi tout cela pouvait bien rimer.


Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 17 Juil - 10:37, vous pouvez
Nicholas avait, comme tout le monde en ville remonté la piste des cadavres. une part de lui était horrifié. Comment pouvait-on faire tant de mal ? Mais une autre part de lui répondait joyeusement à cette question. C'était impossible, donc c'était un coup monté, un peu comme au théâtre. Une animation grandeur nature pour l'été. Donc, de quoi s'amuser un peu à l'air libre. CQFD. Et Nicholas ne ratait jamais une occasion de s'amuser. Surtout lorsque les organisateurs s'étaient donnés tant de mal pour que cela semble réaliste.

Il ne se posa donc pas plus de questions en entrant dans la maison avec une poignée d'autres personnes et remarqua Edana un peu plus loin. Il la rejoignit en grandes enjambées.

"Je me demande bien ce qui se cache là-dedans…"

Le grincement de la porte et le bruit sec qu'elle fit en se refermant, le fit sursauter en exécutant un demi-tour.

"Il semblerait qu'on le découvre bientôt."

Là encore, son esprit était divisé. Cette énigme policière lui plaisait énormément mais, le décors était sacrément bien ficelé, jusqu'à ce cri déchirant qui lui tira un frisson de peur. Malgré tout, la perspective d'une expérience unique remportait la bataille.

Pris dans le jeu, Nicholas fit l'inventaire de ses poches. Son téléphone, un trombone et un ticket de caisse justifiant la présence d'un chewing gum solitaire enrobé de son papier aluminium.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Edana J. May
❝ But Still I Rise ❞
Métier/Etudes : Directrice du Reversa's Press Agency
Nombre de messages : 10721
Opinions Politiques : Conseil Aristocrate
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 19 Juil - 1:33, vous pouvez
C'était l'une de ces soirées où elle avait décidé d'assurer la soirée à l'agence de presse et où l'agitation semblait bien vaine. Réversa était beaucoup trop calme à son goût pour que ce soit bien sain. Et comme si son souhait devait être exaucé, un nombre incalculable de personnes commença à défiler devant l'agence. Il ne lui fallut que quelque seconde pour ordonner à ses employés de s'enfermer dans le bâtiment et de le surveiller avant de sortir elle-même. Son téléphone en main, son sac dans l'autre, elle se hâtait pour suivre la foule, avant d'atterrir quelques mètres plus loin dans l'un de ces manoirs où elle avait l'habitude d'aller jouer enfant. Devant ses yeux, une pile de corps, mutilés, rattachés comme si quelqu'un avait voulu jouer à l'apprenti chirurgien. Une nausée violente la saisit, alors qu'un cri retentissait dans la demeure. Génial. Comme si elle pouvait décemment rester les bras ballants. Son regard percuta la silhouette de son oncle adoptif tandis que des voix familières s'élevaient déjà à ses côtés et que la porte se refermait brutalement.

" Je suis armée."

Autant pour le sans défense. Comme si sortir sans arme à Réversa était normal et surtout logique. Sa main agrippa le colt 45 de son père ainsi que son revolver qu'elle lança à Clara. Après tout, elle savait s'en servir... Son regard azuré se tourna vers Nicholas tandis qu'elle soufflait.

" Je sens que tu vas bientôt regretter de vouloir savoir ce qu'il se passe. L'avantage, tu me feras un article super pour demain matin sur mon bureau! On ne va pas rester plantés ici j'espère? Parce que je ne sais pas vous, mais c'est un cri qui m'a attirée... "

Un chouïa sarcastique m'enfin...


You know I love it when you say you're afraid But you hate it when I'm making you shake Hang the truth from a noose Put a hit man on the loose Now you're countin' on me makin' you dead Shinedown, it all adds up

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Informaticien
Nombre de messages : 143
Opinions Politiques : Pro Ange ?
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 20 Juil - 22:36, vous pouvez
Reversa, une ville où de toute évidence, il n'y avait pas de journée de repos. J'avais été mandaté pour résoudre un soucis de sécurité dans un système, mais n'allait pas imaginer que le fait que j'y sois encore avait un quelconque rapport avec une difficulté fantôme, non, simplement, je profitais de ce job pour faire autre chose, comme quelque placement de programme pouvant m'être utile. Mais l'agitation qui transpirait de la fenêtre me fit sortir, curieux, de découvrir cet énième jeu macabre, ce qui était parfaitement ça lorsque mes yeux se portèrent à ces êtres presque décharnés. Et puis ce fut un cri, et non pas que je me sois sentit naitre une âme de bienfaiteur, je me rendis dans la demeure la plus proche. Sans doute une erreur en entendant les portes se refermer derrière les personnes qui m'accompagnait. Il était déjà question de se défendre, mais à en voir le système ayant servit à annoncer notre captivité, je doutais fort de la véracité de nos espoirs.

« Je ne suis pas sur que l'on nous donne le temps de regretter à en voir ce qui nous retient ici. »

Je pense qu'en effet nous aurions d'autre chose à pensée d'ici peu, et hors mis un vampire, nous n'avions pas grand chose pour nous offrir un peu plus de temps. Ma curiosité allait visiblement me perdre, d'ailleurs, je ne savais même pas comment il m'était possible d'être encore en vie.



Your actions speak louder than words
I am asking you for one more chance ♥ DW

Stronger than we were before ♥ EJM
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 23 Juil - 12:05, vous pouvez
Après tout ce temps, je n'arrivais toujours pas à être blasé. Pourtant, j'en avais vu des trucs glauques, bizarres, horribles dans ma vie. Et j'arrivais encore à être surprise de l'inventivité de certaines personnes. La vision qui s'offrait à nous était... Artistique ? Dégueulasse, sans aucun doute. Empiler des corps ainsi... Un message fort, bien que son sens m'échappe encore. Se jeter droit dans la gueule du loup n'avait rien d'intelligent et pourtant, j'avais suivi les autres. Et la porte s'était refermée, nous piégeant bel et bien. Parfait. La nuit allait être longue... Et j'étais le seul vampire de notre petit groupe hétéroclite. Comme il n'y avait qu'une seule louve. Le reste... Humains, anges, spectres... Des compagnons en or. La lumière de l'un d'eux nous aveugla. Moi, davantage que les autres sans doute au vu de ma vision plus sensible. Je grimaçais. Il nous ordonna de repartir car c'était une scène de crime. Bien, un membre de l'Ordre. Une seconde porte se referma derrière nous. Je ricanais quand il s'adressa à la rousse.

« Qui a dit que nous étions sans défenses ? »

Je n'avais pas d'armes, mais je n'en avais pas spécialement besoin. La rouquine n'en avait pas davantage mais semblait encline à faire de nous des sauveurs. Une humaine ne manqua pas de souligner que nous étions sans doute inscrits dans le vaste jeu d'un taré. Pertinent. Cela me faisait penser à une escape room, un jeu à la mode où les participants avaient un temps donné pour résoudre l'énigme et sortir. Sauf qu'il n'y avait pas de vrais cadavres. Et que les enjeux étaient sans doute moins mortels. Je reconnus alors une des humaines, qui elle, était armée. Cela faisait longtemps que nous nous étions croisés. Elle venait tout juste d'accoucher. Sa fille avait quel âge maintenant ? 2 ou 3 ans ? Je me rapprochais d'elle, me demandant si elle allait se souvenir de moi et souriant légèrement :

« Vous êtes prévoyante en tous les cas. »

Caleb Williams intervint à son tour. Le frère de Dan... Je soupirais.

« Bien, nous voilà donc piégés, à suivre des règles que nous ne connaissons même pas. Merveilleux, je me disais justement que je n'avais rien à faire cette nuit pour me distraire. Quoiqu'il en soit, autant avancer, on ne va pas rester planté là, je propose même de passer devant pour les plus frileux. »

Ce n'était jamais le bon plan de passer devant, mais bon, il fallait bien que quelqu'un se dévoue.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Diplomate américaine
Nombre de messages : 235
Opinions Politiques : Le sien
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 24 Juil - 10:12, vous pouvez
Quelques sons étranges, une procession, que Leah ne remarque qu’en ouvrant la fenêtre donnant sur la rue de son appartement. Un hasard ? Pas du tout. Elle vient de terminer un risotto, et l’évaporation de l’eau ayant fait naître de la buée, c’est tout naturellement qu’elle recherche l’air frais pour la faire disparaître. Elle ne s’attendait pas, en revanche, à assister à quelque chose d’aussi… Hors du temps. Ses yeux perçants relèvent la brillance malsaine de la traînée suivie par quelques badauds, mais c’est son nez le premier qui, malgré les effluves de curry qui emplissent sa cuisine, perçoit en premier l’odeur métallique significative du sang… Ce genre de chose ne laisse personne indifférent. Abandonnant son repas au coin du feu, elle quitte son appartement en proie à des pensées aussi confuses que diverses, se joignant à la procession silencieuse. Elle n’a pas besoin d’en atteindre le bout pour regretter le cosy de son chez elle…

Si la vue des corps empilés ne lui agite pas les tripes, ça lui retourne la tête. Perd-t-elle son sang froid ? Non. En de pareilles circonstances, paniquer est le pire des comportements à adopter. Regardant autour d’elle, Leah finit par poser les yeux sur un manoir d’apparence délabrée. Elle n’est pas du genre à vivre sa vie dans les fantaisies ni à concevoir pouvoir vivre le scénario d’un film d’horreur, pourtant, face à la porte béante de cette lugubre bâtisse, elle ne parvient pas à se dire autre chose que « C’est comme ça que ça commence ». Pire encore, malgré toutes les fibres de son être qui s’opposent à cet acte insensé, sourde aux signaux d’alarme, à l’adrénaline qui sature ses veines, elle suit les quelques braves à se sentir appelés par cette maison… Elle suit, dernière à en franchir le seuil car sitôt l’a-t-elle fait qu’un courant d’air balaie ses cheveux juste avant que le CLAC sonore d’une porte qu’on ferme ne se fasse entendre. Immédiatement plongée dans le noir en compagnie du groupe, Leah ne peut retenir un profond soupir. Reprenant ses esprits, elle semble sortir de sa transe hypnotique et recouvrer la pleine possession de ses moyens. Sans mot dire, son premier réflexe est de s’en retourner vers la porte, de jouer avec la poignée, de forcer de son épaule. Bien sûr, rien ne bouge. C’aurait été trop facile. Ça sent le traquenard à plein nez, odeur amplifiée par le cri qui vient de retentir, c’est une évidence pour chacun d’entre eux. Ancrant ses mains sur ses hanches, elle écoute les uns et les autres, doute en son for intérieur que posséder une arme à feu puisse être d’une quelconque utilité dans ce genre de cas mais n’en souffle mot. Présentement, il lui semble que garder un esprit de corps, une unité, reste leur meilleure chance de… Sortir ? Survivre ? Ils ignorent même tout des enjeux de l’expérience… Une chose est certaine cependant. Ils doivent avancer. Deux chemins s’ouvrent devant eux, et malgré ses facultés de nyctalope, Leah n’y voit pas grand-chose. Toujours plus que de simples humains, cependant. Restée silencieuse jusque-là, elle se décide à prendre la parole, avec efficacité et naturel, comme si elle était habituée à gérer les situations de crise. Ah, oui. Elle l’est, c’est son job.

« Clara a raison, nous devons rester groupés, et avancer. » Après tout, il y a peu de chances que la porte se rouvre pour eux. « Nous sommes à Réversa, quelqu’un parmi vous doit bien être nyctalope. Ce serait intéressant qu’il ou elle passe en premier. Je veux bien remplir ce rôle si vous le voulez, l’étant moi-même. Si des personnes ont des aptitudes de combat, il faudrait qu’elles soient réparties devant et derrière, et enfin, si l’un d’entre vous a quelque compétence en médecine, à moins que ça soit le cas pour la majorité d’entre vous, ce serait intéressant que cette personne reste au milieu. » Au cas où les choses dégénèrent, le médecin doit rester entier pour prodiguer des soins aux blessés. Tactique de base, non ? Elle n’est pas très polie, pas très complaisante, elle est froide, pragmatique, presque autoritaire, mais prête à laisser n’importe qui plutôt qu’elle prendre les choses en main si il ou elle s’en sent la carrure... Elle n’a juste pas envie d’être la prochaine écorchée à rejoindre le tas de cadavres, et si pour ça elle doit paraître détestable et bien… Qu’il en soit ainsi.











Wild
Insidious Poison
Free
signature par littleharleen
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 24 Juil - 13:57, vous pouvez
Face à vous, un couloir sombre. Derrière vous, la porte par laquelle vous êtes entrés et que vous n'auriez jamais dû franchir. Une porte impossible à ouvrir comme celles qui percent le hall. Vous êtes coincés, vous le savez. Théorisez, mes chers, théorisez...

Soudain, vous entendez un bruit. Un bruit bizarrement familier, celui d'une chaîne de télévision parasitée par la neige. Mais il est bien vite remplacé par une voix qui vous susurre d'approcher.

« Approchez, mes agneaux, j'ai un secret à vous révéler. Approchez... »


Obéissez ou non, l'inconnu ne vous attendra pas pour poursuivre son discours. Il vous laisse néanmoins quelques secondes, de quoi vous permettre de vous enfoncer dans cette demeure aux allures de maison hantée et apercevoir l'écran. Oh n'espérez pas y déceler un visage. Aucun infime indice n'est visible, ni audible, la voix truquée de façon à ce qu'il soit même impossible de déterminer si elle est féminine ou masculine.

« Voyez-vous, j'ai entendu dire qu'il se tramait de vilaines choses par ici. Des gens en découpent d'autres, à l'instant. Quelle société civilisée, n'est-ce pas ! Concrètement, je vous offre l'opportunité de devenir des héros. Sauver des vies, attraper des méchants,... Bien sûr, rien n'est héroïque sans difficultés, c'est pourquoi je vous ai préparé quelques obstacles. Ne me remerciez pas, attendez d'avoir réussi. »

L'écran s'éteint et, aussitôt, une porte à votre gauche s'ouvre avec un bruit distinct. Que faites-vous ? Resterez-vous dans ce couloir sordide ou avancerez-vous dans ce délire malsain ?

La grande pièce qui attend de vous accueillir est dépourvue de meubles, totalement nue si ce n'est la crasse, les toiles d'araignées et les insectes qui s'y animent. Les fenêtres ? Quelles fenêtres ? Tout est fermé, aucune porte de secours. Il n'y a qu'une seule autre porte, mais verrouillée. Sur celle-ci y pend un mot dactylographié. Si vous vous y aventurez, si vous repérez ce papier bien banal comparé au reste, si vous le lisez, vous découvrirez ce message :

Une mission en bonne et due forme se doit d'avoir son meneur. Décidez du vôtre pour espérer votre victoire.


Note aux joueurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Matt Tuder
❝ ❞
Nombre de messages : 367
Opinions Politiques : Henry Cavill
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 24 Juil - 15:09, vous pouvez
Il ne connaissait pas la plupart des personnes présentes. Mais tout le monde semblait vouloir rajouter son grain de sel. Se mettre en avant ce n'était pas son truc et il fut bien plus soulagé de voir que les membres présents n'étaient pas sur le point de se mettre sur la gueule. Des Anges, un vampire, un lycan, des humains ... non, ça ne pouvait être catastrophique. Alors que la lycante commençait à donner des ordres afin de permettre au groupe une certaine cohésion, un bruit retint l'attention du Spectre. Il jeta un regard vers les ténèbres et soudain une voix s'éleva.

Un frisson désagréable parcourut l'échine de Sam. Il arma son arme, puis jeta un coup d'oeil derrière lui. Etait-ce une blague ? Pourquoi parler de jeu et d'héroisme ? Sam n'avait pas envie de rire vu la situation et encore moins jouer les héros. Quelques membres du groupe se dirigea vers une pièce totalement vide, dans laquelle se dessinait une porte banale. Sam s'approcha avec crainte et y découvrit un message. Bien qui voulait être le chef ? Aucun doute, mais la Lycante ferait l'affaire.

- Bon, visiblement il n'y a aucune issue. Donc il va falloir jouer à ce "jeu" j'imagine ... Je propose que la Lycante soit notre chef. Vu qu'elle a commencé à organiser la cohésion du groupe, je pense qu'elle sera plus apte à prendre les bonnes décisions pour nous maintenir en vie. Vous êtes d'accord ?

Il ne savait pas vraiment pourquoi, mais il sentait mal cette intervention. Tout ce dont il rêvait, c'était de quitter cette maison au plus vite. Son coeur s'emballait et il regrettait doucement de s'être réveillé. Il cherchait à présent la jeune femme du regard, espérant qu'elle l'ai rejoint.


i just feel sort of empty these days + I'm just lost, my mind is gone ... I wanna just know where is my memories.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Ex-militaire, DRH
Nombre de messages : 4319
Opinions Politiques : Celui des Spectres
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 24 Juil - 18:01, vous pouvez
La petite brune avait raison, leur sortie d’ici serait sans doute conditionnée, et vu l’historique de Réversa, nul doute qu’ils pouvaient d’ores et déjà se préparer au pire. Clara attrapa au vol le pistolet qu’Edana lui lançait et vérifia le barillet avant de relever le regard et contempler leur petite assemblée. Un vampire y alla de son petit commentaire. Qu’il passe devant si ça lui chante, ce n’était pas elle qui le pleurerait si jamais il lui arrivait quelque chose ! Et qui est-ce qu’elle appelait « Clara », celle-là ? Le regard bleu acier de la rousse se posa sans la moindre aménité sur la lycane pour bien lui faire sentir ce qu’elle pensait de sa familiarité avec elle. Elle devaut reconnaître que son plan d’attaque se valait mais le fait qu’il vienne d’une nocturne lui laissait un goût d’insatisfaction.

Une voix s’éleva dans la maison et, promptement, la rousse s’engagea dans le couloir jusqu’à une télévision neigeuse d’où s’élévait une voix tronquée. Elle se crispa en entendant ce que la voix disait et encore plus lorsqu’une porte s’ouvrit. Pourtant, poussée par la curiosité, elle s’engagea là encore dans le couloir, les mains resserrées sur la crosse de son arme pour y découvrir un message les enjoignant à choisir un chef. Nolan reprit la parole. Alors ça, non, il n’en était pas question ! Hors de question d’accepter les ordres de la vermine, elle avait encore sa fierté ! Et Nolan, quel traitre !

— Je refuse de remettre ma sécurité entre les mains d’une civile ! Si quelqu’un doit assurer le bon ordre dans ce groupe, j’aime autant qu’il ou elle ait suffisament d’expérience en la matière…

Siffla t-elle. En tant normal, elle aurait préconisé un membre de l’Ordre pour remplir cette tâche mais là c’était Nolan… et elle ne lui confierait pas sa vie aveuglément comme elle l’aurait fait avec feu l’officier Hawkhart, Carlton, Burton ou Hepburn. Il leur fallait quelqu’un qui avait déjà eu affaire à ce genre de situation. Et il se trouvait justement que quelqu’un répondait à ses critères ? Qui donc ? Oh mais oui ! Elle-même bien sûr !

— Je ne vois rien à redire à son plan mais qui nous dit qu’elle ne va paniquer dans le feu de l’action ? J’ai été militaire et j’ai été mobilisée sur le terrain face à ce genre de situations… je veux bien prendre un charge le groupe. À moins qu’il n’y ait quelqu’un qui meurre d’envie de le faire, bien sûr…

Ajouta t-elle avec un sourire goguenard sans jamais regarder du côté de Nolan.


We make up horrors to help us
cope with the real ones.
The night has been chaotic. The wind blew down through the chimneys where we were sleeping. People are saying they heard cries of grief in the air, strange screams of death, and terrible voices predicting catastrophes that will usher in a woeful new age. || No Fear. Act II, Scene 2. Shakespeare. › © alaska.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Nombre de messages : 357
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 25 Juil - 13:40, vous pouvez
Vous avez vos téléphones sur vous ? Je l'espère bien, des surprises vous attendent....

Edana reçoit un sms pendant le discours de Sam. (lire)
Par la suite, Eris en reçoit également un quelques secondes après la mise en avant de Clara. (lire)

A bientôt, mes chéris.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Eris Livingstone
❝ Ius Sanguinis ❞
Métier/Etudes : Photographe de Mode la journée et Traqueur de Nocturne la nuit (ouais, niveau emploi du temps superman c'est un gros bébé à côté)
Nombre de messages : 307
Opinions Politiques : Uh... Le mien ? Quelle question conne je vous jure...
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 26 Juil - 13:51, vous pouvez


Désespérant, oui, ils étaient véritablement tous désespérant. J'adressais un clin d'œil à Seth, un vampire que j'avais croisé lors d'un évènement dans les rues de Reversa afin de le saluer. Je n'avais pas oublié son nom et encore moins son visage, un jour ou l'autre il finira sur ma liste lui aussi et au moins, cela contribuait à alimenter mon jeu d'actrice. L'officier me semblait bien à côté de la plaque s'il pensait sincèrement que j'allais laisser ma vie aux mains d'une vermine à poil long. Plutôt m'arracher la rate à main nue et me l'offrir en dessert. J'observais Edana consulter son téléphone portable avant d'être également interpellée par mon appareil au moment de la prise de parole de Clara. J'arquais un sourcil avant de fermer le message comme si de rien n'était. Encore cette attardée de Raven qui s'amusait à jouer aux oiseaux de mauvais augures… Je rangeais mon appareil avec indifférence au fond de ma poche. Une chose était sûre, cette Clara risquerait de devenir gênante si jamais elle était amené à empiéter sur mes plates-bandes. J'avançais gracieusement, croisant alors doucement les bras, sentant mon Remington confortablement bien calé dans son holster et parfaitement dissimulé entre mes côtes. Je savais également que mon couteau de chasse était bien en place, plaqué dans le revers de ma bottine gauche. Une fois au milieu de la petite assemblée, je déclarais :

"Loin de moi l'envie de paraître désagréable mais, vous êtes ici en présence de trois membres du conseil, il serait bien plus logique que ce soit l'un d'entre nous qui assurions les prises de décisions. Vous êtes ceux que l'on s'est juré de préserver, nous ne n'allons pas vous laisser risquer vos vies pour nous."

J'observais alors Caleb puis Edana avant d'ajouter :

"Si tu n'as rien contre et s'il est d'accord avec ça, je serais pour que Caleb prenne le commandement. Il sait faire preuve de sang froid et ses décisions sont toujours prises de façon objective. Clara pourrait ensuite nous seconder au vu de son expérience sur le terrain."

Je déposais un regard bienveillant sur l'autre immondice lycane avant de conclure :

"Votre configuration est assez bien pensée Miss, j'aurais juste laissé l'un de nos nocturnes à l'arrière pour justement, avoir une vision à 360° et assurer correctement nos arrières."

Nul ne pouvait se douter des véritables intentions qui animaient mon cœur, toutefois, j'étais persuadée que cette petite expédition nocturne allait m'être des plus instructives. J'allais pouvoir jauger et analyser en toute innocence ceux qui allait bientôt être mes futurs suppliciés.


Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 26 Juil - 21:28, vous pouvez
Le sourire de Nicholas s'étira à l'idée de l'article qu'il rédigerait bientôt. Il écouta et observa chaque personne présente en prenant un air sérieux pour cacher son excitation de gosse. Tout le monde prenait cela tellement au sérieux que le journaliste se félicita d'être sorti de chez lui. Ca allait être super !

« J'aurais besoin des noms de tout le monde et de vos autorisations à vous citer. J'ai une patronne exigeante. »

Il adressa un clin d'oeil à Edana juste avant qu'une voix d'outre tombe se fasse entendre. Cela lui donna un frisson dans le dos et un grand sourire aux lèvres. Ca devenait intéressant. Lorsque la porte s'ouvrit, il ne se fit pas prier pour la franchir le sourire aux lèvres. Aucun meuble, ni compagnie si ce n'était celle des insectes et arachnides. Et un mot. Vers lequel Nicholas se dirigea aussi, mais il fut pris de vitesse et se contenta de lire par dessus l'épaule du flic.

Il écouta le débat pour décider de l'identité du chef. Pour sa part, il ne voulait pas de cette tâche. Ce qui n'empêchait en rien qu'il comptait mettre sa petite graine pour résoudre ce jeu de piste grandeur nature. Un combat entre police, armée, nocturnes et aristocratie. Nicholas saisit son téléphone pour noter le maximum d'informations, il n'avait que ça sous la main.

« Moi je ne veux pas du poste, si ça peut vous aidez… »
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Edana J. May
❝ But Still I Rise ❞
Métier/Etudes : Directrice du Reversa's Press Agency
Nombre de messages : 10721
Opinions Politiques : Conseil Aristocrate
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 27 Juil - 0:09, vous pouvez
Sa main se glissait sur son téléphone à l'instant même où l'agacement commençait doucement à poindre le bout de son nez. Ses yeux s'arrêtèrent quelques secondes sur le message, se déconnectant de la conversation, tandis qu'un sourcil se haussait. Une milliseconde plus tard, son regard s'arrêtait sur la lycane avant de le détourner sur Eris, acquiesçant silencieusement à sa proposition. Les membres du Conseil réunis, il était de toute manière hors de question qu'ils ne se contredisent. L'unité avant tout.

" J'ajouterais que ceux qui ont une arme - et sauront s'en servir sans se planter une balle dans le pied - devraient encadrer ceux qui n'en ont pas. Et dans le même ordre, que ceux qui savent se défendre sans arme, protègent ceux qui ne peuvent pas le faire. "

Logique non? On devait toujours protéger les plus faibles. L'humaine retira la sécurité de son arme, l'air désinvolte.

" Maintenant, si ça ne dérange personne, autant finir ce jeu le plus vite possible, qu'on puisse sortir de là. Et éviter une autre boucherie..."

Son visage se tourna vers Nicholas à qui elle souffla.

" Tu restes à côté de moi, au lieu de déblatérer des âneries. Mais je veux effectivement un article sur mon bureau demain matin... autant que tu le saches. "


You know I love it when you say you're afraid But you hate it when I'm making you shake Hang the truth from a noose Put a hit man on the loose Now you're countin' on me makin' you dead Shinedown, it all adds up

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Nombre de messages : 357
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 28 Juil - 13:20, vous pouvez
Ah mes chéris, qu'est-ce qu'on s'amuse ! Mais ce n'est que le début, je sais que vous pouvez faire mieux !

Tandis qu'Edana May donne ses recommandations, c'est au tour du téléphone de Caleb Williams de se manifester et de recevoir ce doux mot :
Vous avez un nouveau message:
 

Ne me décevez pas !
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Informaticien
Nombre de messages : 143
Opinions Politiques : Pro Ange ?
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 28 Juil - 23:41, vous pouvez
Les choses n'étaient pas pour s'améliorer, mais étrangement, dans ce chaos qui avait suivit l'annonce de l'homme, ou du moins ce qui semblait en être un, une personne cita mon nom, me faisant presque aussitôt lever les yeux. Sourire, j'aurais pu, mais il serait parfaitement stupide de se révéler ainsi. Ainsi donc certaines voix s'étaient faites entendre, et il fallait pour ma part que je décide le plus rapidement possible. Il fallait agir vite, ne pas se faire avoir par ce qui semblait être de toute évidence un divine comédie. Sentant alors mon portable, vibré, je sortie ce dernier alors que Edana rappelait son stagiaire ou je ne sais quoi à l'ordre, profitant de la diversion pour assimiler l'information et pour décider.

« Je ne suis pas fondamentalement sure que tous seront d'accord pour voir un ange prendre les devants, ce que je propose donc c'est que nous agissions de cette façon pour commencer, il faut agir vite. Je suis d'accords avec Sedwick, stratégiquement nous avons besoin d'une connaissance militaire, pour ma part et aux vues de mes antécédents, il n'est pas déconnant que je coordonne les informations et les opérations, du moins pour l'instant. Je ne connais pas ton nom, mais en effet nous devons faire block, nous possédons avec nous certaines personnes en la présence de monsieur Adams et Mademoiselle Morgan qui pourront être nos yeux et nos oreilles… »

Déclarais-je d'un ton qui ne faillit pas une seule seconde. Il fallait raisonner, user de nos forces, et aussi les unifier sous ma direction serait le mieux, mais j'avais la pure impression que je risquais gros.

« Évitons de nous tirer dans les pattes et gardons un oeil sur l'autre. Nous devons nous faire confiance, même si certaines rancunes sont tenaces. Si personne n'a rien à ajouter, ne perdons pas plus de temps. »

Concluais-je en poser mon regard sur Eris… Y avait-il du vrai ou étais-ce simplement une parade pour nous diviser davantage ?



Your actions speak louder than words
I am asking you for one more chance ♥ DW

Stronger than we were before ♥ EJM
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 29 Juil - 21:05, vous pouvez
Sérieusement ? Ils allaient vraiment se battre pour voir qui allait diriger le petit groupe de bras cassés ? Je me pinçais l'arête du nez alors que chacun y allait de son commentaire. Si le plan de la lycane était plutôt bien vu, il y eut une interruption de leur geôlier leur donnant quelques règles du jeu. Merveilleux.

« Putain de taré on va se la jouer Saw maintenant. »

Et hop, allez qu'on se déchire pour savoir qui va avoir l'honneur d'être le chef. Pathétique. Je regardais alors la lycane tandis que les autres jacassaient.

« Désolée ma belle, mais vous et moi on part avec un vilain handicap pour avoir notre mot à dire dans ce groupe. »

Je lui souris, ironique. Et je n'en avais rien à faire qu'ils se sentent offusqués que j'insinue qu'ils n'écouteraient pas des Nocturnes. Parce que c'était le cas et c'étaient juste des hypocrites. Il y avait bien un humain qui semblait s'amuser comme un fou d'être là. Je levais les yeux au ciel en le voyant excité comme une puce. Il était dérangé ce type. Je levais alors la main moqueur :

« Et on fait comment, quand on est Nocturne, qu'on sait se battre et qu'on est médecin ? »

Bon assez palabré. J'inclinais la tête en direction de Williams :

« Sérieusement, j'en ai rien à foutre de qui commande, tant que vous nous envoyez pas au casse-pipe. Et merci de suivre les recommandations de notre nouveau chef et de ne pas profiter de ce merdier pour vous débarrasser d'un vampire et d'une louve. J'ai pas l'âme d'un martyr. »

Je ne me sacrifierais pour aucun d'entre eux. Fallait pas déconner. Je regardais de nouveau la louve :

« Alors Miss Morgan, vous préférez l'avant ou l'arrière. Choisissez, je dispose. »

J'avais une meilleure vue qu'elle, mais je pouvais m'occuper de blessés potentiels, si bien que me retrouver en avant n'était pas spécialement judicieux.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Diplomate américaine
Nombre de messages : 235
Opinions Politiques : Le sien
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 29 Juil - 23:17, vous pouvez
A l'entente de la télévision, Leah fait comme dans l'infanterie et se tire ailleurs. C'est à dire qu'elle suit le groupe hétéroclite jusqu'à ladite télévision, et écoute le message à soupirer d'agacement de leur geôlier. Vraiment ? Un scénario de série B ? C'est pour ça qu'ils sont là ? Elle en taperait du pied de colère, si elle n'avait que ça à foutre. Mais, sn cas de crise, il faut savoir ordonner ses priorités. Dans un cas comme celui-ci, celle de Leah est limpide, omniprésente, prend le pas sur toute autre : la survie. Si la proposition du dénommé Sam la surprend, elle n'a pas le temps de refuser que les autres s'interposent, tous prêts à tirer la couverture à eux. Soit. Si l'éclat de Clara la blesse, l'agace, la heurte ? Pas le moins du monde. Elle lève d'ailleurs les paumes en signe de paix et se met légèrement en retrait, signifiant ainsi qu'elle ne cherche absolument pas à occuper ce genre de position. Elle est trop maligne pour ça. Porter la responsabilité de la survie de plusieurs personnes ? Mouais. Elle allait commencer par assurer la sienne, et ensuite elle aviserait pour les autres. Et vu comme ils ont tendance à la prendre de haut et à attiser la haine, si un choix est à faire entre en sauver un de plus et un de moins... Elle garde le silence cependant, comprenant bien avant que Seth ne le lui fasse remarquer, qu'ils sont entourés de quelques nazis imbus d'eux-mêmes et promptes à cracher sur les autres races, à un moment où ils devraient se serrer les coudes s'ils espèrent sortir de cette maudite baraque, ne serait-ce que pour avoir le plaisir de s'étriper en paix dans les rues de la ville. Elle tait ses réflexions parasites cependant, et sans mal, les rend à leur caractère éphémère, restant d'un calme olympien durant toute la durée du débat. En fait, elle se contente de sourire, un brin amusée, à Seth, seule personne à lui inspirer de la sympathie en dehors de Sam. Caleb et Nicholas, elle ne les cerne pas encore, Eris et Edana non plus mais elles ne l'inspirent pas des masses parce que ce sont des femelles et que, par définition, les femelles sont sournoises quant à Clara, elle a clairement montré son animosité (un comble quand on sait que c'est elle, la louve!), alors... « Je vais tenter d'assurer nos arrières... » lui répond-t-elle à Seth, et rien qu'à lui, « … Et surveiller qu'ils ne te poignardent pas pendant que tu regardes ailleurs... », ajoute-t-elle en chuchotant, se permettant d'effleurer amicalement l'épaule de Sam avant de gagner l’extrémité du groupe, adressant au passage des regards suspicieux plus ou moins appuyés aux autres. Elle ne veut pas argumenter, elle ne veut participer à rien du tout, si elle peut rester muette et se faire oublier pendant toute la durée de ce jeu morbide, elle le fera. Mais au bout, il faut qu'elle sorte. C'est tout ce qu'elle veut.











Wild
Insidious Poison
Free
signature par littleharleen
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Matt Tuder
❝ ❞
Nombre de messages : 367
Opinions Politiques : Henry Cavill
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 1 Aoû - 21:18, vous pouvez
Sam resta pantois face à la situation qui se déroulait sous ses yeux. Sérieusement ? Ils en étaient là, à se disputer une place qui n'avait pas beaucoup d'importance. Le jeune Spectre leva les yeux au ciel lorsqu'il comprit l'erreur qu'il avait commise. Clara ne pouvait visiblement pas le voir en peinture après ce qu'il avait suggéré. Et alors, c'est si grave que ça ? Il n'y avait pas la place aux tergiversations, alors choisir un chef et vite était la seule opportunité.

Sam se retira de cette discussion. Il n'avait pas envie de s'attirer les foudres et préférait maintenant se taire tout simplement. Il suivrait le groupe, protégerait chacun d'eux comme il l'avait toujours fait. Il n'en voulait pas aux nocturnes et ne voyait pas pourquoi il devrait leur en vouloir. Après tout, personne ne connaissait l'identité du massacre dont ils avaient été spectateurs quelques minutes plus tôt.

A l'aide de son portable, il éclaira chaque recoin de la pièce. Cet endroit était glauque et petit à petit, il sentait l'angoisse monter en lui. Mais rien, il ne devait rien laisser paraitre. Après tout il était membre de l'Ordre et il n'était pas de bon ton de voir un policer paniquer dans un endroit pareil. Il scruta alors chaque personne présente. Il fallait qu'ils sortent d'ici en un seul morceaux, tous, qu'ils soient Anges, Nocturnes, Humains ou Spectres.

- Bien. Il n'y a plus qu'à suivre le chef dans ce cas, dit-il afin que les choses bougent.


i just feel sort of empty these days + I'm just lost, my mind is gone ... I wanna just know where is my memories.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Eris Livingstone
❝ Ius Sanguinis ❞
Métier/Etudes : Photographe de Mode la journée et Traqueur de Nocturne la nuit (ouais, niveau emploi du temps superman c'est un gros bébé à côté)
Nombre de messages : 307
Opinions Politiques : Uh... Le mien ? Quelle question conne je vous jure...
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 1 Aoû - 23:22, vous pouvez

Étaient-il tous définitivement attardés et sévèrement atteint ou était-ce leur connerie qui n'avait tout simplement pas de limite? Entre les simples d'esprits et les imbéciles aux egos surdimensionnés, il fallait bien avouer que j'étais cernée par la stupidité humaine. Je soutenais le regard de Caleb lorsque celui-ci se mit à parler de confiance. Il pouvait être tranquille, il n'avait rien d'un nocturne et ne gênait en aucun cas mes plans bien au contraire, aussi, je savais rester fidèle à mes alliés. Toutefois, j'observais les deux rebuts nocturnes qui nous accompagnaient et qui transpiraient la paranoïa à plein nez. Je les interpellais alors :

"Vous là, oui les deux Caliméro, j'apprécierais assez que vous stoppiez votre numéro de pauvres petites âmes esseulées et mises en marge de la société. Vos reproches sont injustes et il me semble qu'aucuns membres du conseil ne vous ait pointé du doigt. J'apprécierais donc que les choses soient claires une bonne fois pour toute ici. Si le sort des vampires et lycans de cette ville ne nous tenait pas à cœur, on ne ferait pas tout ce qui est en notre pouvoir pour apaiser les tensions et les protéger de groupe extrémiste tel que Prometheus."

J'observais alors Seth et la louve, me rapprochant d'eux, puis, arrivant à la hauteur du brun, je lui dis les yeux dans les yeux avant de lui souffler doucement :

"Vous me peinez grandement, j'aurais pensée que vous vous seriez souvenu de notre petite dance sur la place publique de Reversa… Néanmoins, maintenant que tout est dit et puisque tout le monde est d'accord pour que Caleb soit notre leader, il serait effectivement bon d'avancer sans la moindre pointe de défiance sous-jacente."

Je concluais ma phrase en soutenant le regard de la jeune femme avant de tourner des talons, puis, me retournant un instant :

"Ah! Et pour info', ma meilleure amie est une lycane et une autre vampire."


Voilà pourquoi je haïssais ces misérables créatures, il fallait toujours les rassurer et avoir de la compassion pour leur déplorables existences... Bande de parasite. J'avançais alors, pensant avoir perçu un bruit au loin, fronçant les sourcils je demandais à l'officier de braquer sa lampe en direction de la pièce que je lui indiquais puis soupirant :

"Et si on y allait? Il semblerait qu'il y ait quelque chose là-bas."

Je restais alors à proximité de l'agent et ouvrais avec lui la marche jusqu'à cette fameuse pièce dont s'échappait certains échos difficilement identifiables.



Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 2 Aoû - 19:09, vous pouvez
Du haut plafond, une voix se met à grésiller, celle-là même qui a lancé le top départ de cette sordide aventure. Il est dans votre intérêt de l'écouter puisque vous ne pouvez avancer sans ce maître du jeu.

"Il semblerait que vous ayez élu votre meneur, parfait ! Mais tout ce beau monde est-il vraiment d'accord ? Je ressens une telle tension ! N'ayez crainte, manifestez-vous. Ici, vous êtes tous égaux. Et il n'est pas conseillé de prendre cette décision à la légère... Mais, si vous êtes tous décidés, alors que quelqu'un décline l'identité de votre leader à voix haute. Ensuite, vous avancerez."


Note aux joueurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 3 Aoû - 17:47, vous pouvez
Nicholas n'en croyais pas ses oreilles. Alors qu'Edana lui ordonnait de restait près de lui, les autres semblaient sur le point de s'étriper pour une question de commandement. La tension était palpable entre les nocturnes et les autres. Le journaliste était tenté de leur rappeler qu'il ne s'agissait là que d'un jeu mais quelque chose lui disait que ce serait mal perçut. Néanmoins, il nota le curriculum vitae du vampire. Il pouvait s'avérer être un allié de poids.

Lorsque la vois d'outre tombe retentit de nouveau dans un concert de grésillement, Nicholas leva les yeux pour chercher un haut parleur. Cette vois devait bien venir de quelque part.

"Il doit y avoir un faux plafond."

Il avait parlé pour lui même, sans grand espoir d'être écouté. Mais ce maître du jeu demandait un nom et semblait attiser les tensions. Nicholas voulu prononcé le nom du chef choisi mais se rendit compte qu'il ne le connaissait pas.

"C'est quoi votre nom, au fait ?"

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Edana J. May
❝ But Still I Rise ❞
Métier/Etudes : Directrice du Reversa's Press Agency
Nombre de messages : 10721
Opinions Politiques : Conseil Aristocrate
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 5 Aoû - 22:06, vous pouvez
Ce fut au tour de la brune d'être prodigieusement agacée - comme si elle ne l'était pas encore. Tour à tour, chacun jouait à celui qui serait le plus vexé des remarques des autres comme si cela allait les faire avancer. Ils n'avaient donc pas encore compris que dans la situation dans laquelle ils se trouvaient, mieux valait mettre leurs différends de côté et tenter de s'en sortir du mieux qu'ils le pouvaient. A la remarque de Nicholas, la jeune femme releva les yeux vers le plafond avant de soupirer.

" Sans aucun doute..."

Et de reprendre, pendant que tout le monde continuait joyeusement de s'engueuler et de jouer à celui qui mettrait le plus les autres en danger.

" Caleb Adam Williams. C'est bon, ou il vous faut une date de naissance et une pièce d'identité? Malade mental. "

Son doigt glissa sur la hampe de son pistolet, tandis qu'elle se rapprochait de ce dernier, prête à en découdre si quelqu'un venait leur chercher des crosses. Lançant un regard à la dérobée et faisant signe à Nicholas de la rejoindre, elle rajouta.

" Pour un soir, rien que pour un soir, pourrait-on faire comme si ces histoires de Nocturnes n'existaient pas? Faisons croire que nous sommes tous des humains normaux. Et demain, vous pourrez continuer à vous taper dessus. Mais si vous continuez dans cette direction, il n'y aura pas de demain, parce qu'on finira soit blessés, soit morts. Et pour vous répondre Seth, votre rôle sera simple: restez en vie suffisamment longtemps pour garantir la sécurité de tous. Vous n'êtes pas sans savoir que j'ai une bonne raison pour vouloir rentrer chez moi."


You know I love it when you say you're afraid But you hate it when I'm making you shake Hang the truth from a noose Put a hit man on the loose Now you're countin' on me makin' you dead Shinedown, it all adds up

Spoiler:
 


Dernière édition par Edana J. May le Ven 28 Aoû - 17:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le , vous pouvez
Revenir en haut Aller en bas
 

The Rabit Hole | Event groupe 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» The Rabit Hole | Event groupe 2
» [Event] Groupe Mitsu
» [EVENT] Groupe Dernier étage 1
» [EVENT] Groupe Noburo
» [EVENT] groupe Rituel - Morgan, Albin, Elisa, Aly

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une question d'opposé? :: Flood Times :: Events-
Les Petits Plus

What's up?

REFONTE DU FORUM
La découvrir - La suivre

STATISTIQUES:
Anges: 7
Elfes: 7
Humains: 12
Conseil: 5
Prometheus: 3 Avalon: 3
Lycans: 8
Spectres: 4
Vampires: 8
Léviathan: 2
Mithra: 4 Gaïa: 1

Votez pour le forum ♥