AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
Retrouvez nous sur Whispers of Dawn, la V2 de Réversa! :
http://whispersofdawn.forumactif.com/

Partagez | .
 

 The Rabit Hole | Event groupe 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Informaticien
Nombre de messages : 143
Opinions Politiques : Pro Ange ?
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 7 Aoû - 23:33, vous pouvez
Il était presque plaisant de les voir s'en prendre les uns au autres, mais je n'eus pas plus le temps de m'arrêter sur ces discorde que déjà il était question de préciser la décision qui avait été prise. De toute évidence j'avais du soucis à me faire, mais je n'avais clairement pas le temps de m'arrêter dessus. Le jeune stagiaire d'Edana chercha alors à répondre, mais il eut pour seule réponse qu'un regard, car déjà Edana avait prit les devant pour répondre avec une certaine once d'ironie. Ironie dont elle sut se séparer pour remettre les choses au claire. Il fallait s'en sortir, il fallait être unie.

« Edana a raison, ce qui se passe en ville n'a plus d'importance ici. Notre objectif étant de s'en sortir. »

Vivant pour ma part et celle d'Edana, pour les autres, ce n'était pas mon affaire. Quelque chose me disait que nous serions toutefois amené à être testé, à être observé et être mis à l'épreuve. Des épreuves de cohésion à n'en pas douter. Ou du moins c'était ce qui me semblerait le plus cohérent à l'heure actuelle.

« D'autres questions ?! »

Finis-je par demander en levant les yeux vers le plafond, cherchant à connaitre la suivre, ou à le faire prendre la suite.




Your actions speak louder than words
I am asking you for one more chance ♥ DW

Stronger than we were before ♥ EJM
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 10 Aoû - 22:17, vous pouvez
Un rire disgracieux résonne suite à l'intervention d'Edana May. Le modificateur de voix rend l'effet plus désagréable encore, mais il ne tarde heureusement pas à prendre fin.

« Son casier judiciaire m'intéresserait davantage, ma chère. », réplique-t-on d'un ton enjoué.

Le bruit informatisé s'éteint ensuite, tandis que les aristocrates incitent à la cohésion. A l'oubli des différends entre races, à la promotion de l'égalité... Que de nobles préceptes ! A l'abri des regards, ce beau discours amuse au moins une personne.

« Pas de question, mes chéris, juste une annonce. Premièrement, félicitations pour cette élection rapide ! Et bravo en particulier, monsieur Williams... Quoique vous devriez plutôt remercier ces solides alliées que vous avez en mesdemoiselles Livingstone et May. Nous avons eu la preuve que la ville bénéficie d'un bon vieux Conseil soudé et patriarcal, n'est-ce pas merveilleux ? »


Un ricanement interrompt le monologue, avant de laisser place à la partie intéressante :

« Bien, bien. Sachez qu'en tant que cœur du groupe, le leader se doit de parvenir au dénouement. Sans lui, pas de victoire ! S'il devait périr durant la mission, votre compagnie de choc se verrait condamnée. Prenez donc soin de votre angelot ! Au fait, la porte est déverrouillée... La suite est simple : trouvez votre sésame ! »

Fin de l'échange. Vous avez reçu les informations utiles à la suite, le maître du jeu se retire pour mieux vous observer. La porte qui vous rapproche de la sortie est toujours fermée, elle n'attend que des bras solides – et il vous en faudra, son poids est imposant.

Et vous, qu'est-ce qui vous attend ? Une pièce aussi délabrée que celle où vous vous trouvez, aucune fenêtre, une unique porte impossible à briser... Dans le noir complet. Bien qu'elle soit plus grande, elle est beaucoup, beaucoup plus encombrée. C'est simple, elle abrite un bordel sans nom. Meubles, fauteuils, tréteaux, étagères, armes en tout genres, paperasse, outils, bocaux, tonneaux, rats, insectes ne sont que des exemples. Des exemples inoffensifs.

Note aux joueurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 14 Aoû - 11:45, vous pouvez
Le vampire hocha la tête d'un air entendu quand la lycane lui souffla quelques paroles à l'oreille. Il n'était pas parano. Il était prudent. Et pas assez naïf pour penser qu'ici, il n'y avait que de gentils humains et membres de l'ordre qui aimaient tout le monde et luttaient pour la cohabitation de tous. N'en déplaise à Miss Livingstone qui monta sur ses grands chevaux et leur rappela ainsi combien ils étaient injustes d'être aussi mauvaises langues. Il sourit quand elle lui annonça qu'il la décevait, baissant légèrement la tête, comme en signe de repentance.

« Mes excuses. Il va maintenant falloir que je vive avec la conscience de vous avoir déçue. »

Mi sérieux, mi provocateur. Cependant, ce n'était pas le moment de mettre de l'huile sur le feu, n'est-ce pas ?

« Mais je suis ravi d'apprendre que nous allons tous nous serrer les coudes pour sortir en vie d'ici. »

Et bien, le chef était choisi, non ? Il y eut de nouveau une intervention de la voix (cela faisait très télé-réalité tiens), afin de nommer le chef. Caleb Williams, donc, le frère de Dan... Seth hocha la tête à l'intervention d'Edana. Et de nouveau, la voix retentit, désagréable aux oreilles sensibles du vampire. Il n'aimait pas davantage les sous entendus de leur ravisseur.

« En voilà un qui ne semble pas prôner la paix dans le monde et tout le toutim en tous les cas... Ce qui doit donc nous amener à tous collaborer comme il se doit. Et à œuvrer pour que monsieur Williams arrive au bout de l'aventure. Si j'avais su, j'aurais postulé à ce poste, tiens. »

Quoiqu'il en soit, la porte était déverrouillée. Le vampire s'en approcha et commença à tenter de l'ouvrir.

« Un coup de main ne serait pas de refus. »

Tout ça pour finalement déboucher dans une pièce ténébreuse, un bazar sans nom. Seth se dirigea vers l'autre porte. Fermée. Pourquoi y avait-il des armes dans cette pièce ? Cela ne lui disait rien qui vaille. Les lumières des portables éclairaient pour les humains à la vue déficiente.

« Charmant... »
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Diplomate américaine
Nombre de messages : 235
Opinions Politiques : Le sien
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 14 Aoû - 12:16, vous pouvez
A l’entente du terme « Caliméro », employé par Eris pour les qualifier, Seth et elle, Leah hésite à balancer, une fois son monologue terminé, un « C’est vraiment trop injuste ! » d’une voix de crécelle, en une moquerie évidente. Heureusement pour elle, et pour le groupe ?, la louve résiste à la tentation et préfère snober le discours politiquement correct, dénaturé par sa colère, de la jeune femme. Tout ce que Leah retient de cette soupe, trop infâme pour elle, c’est le « J’ai d’ailleurs un très bon ami qui… », carte maîtresse des racistes dans le déni, qu’ils adorent agiter à la vue de qui veut pour démontrer par a+b que, non non, ils ne sont pas racistes alors qu’en réalité, il n’y a que de rares exceptions pour confirmer leur règle xénophobe. Réservant son jugement pour elle, comme le fruit de chacune de ses pensées, ne voyant aucun intérêt à le partager avec qui que ce soit et à fortiori à ce moment bien précis, elle ne prend même pas la peine de répondre quoique ce soit à Eris, se contentant de lui jeter un regard lourd de sous-entendu, assorti d’un sourire en coin, mélange indubitable de moquerie et de nonchalance, se contentant de rejoindre la queue du wagon, comme annoncé, et abandonnant aux autres autant la prise de décisions que la mise en branle de leur hétéroclite petite assemblée.

L’intervention d’Edana, quant à elle, commence par la faire sourire, un peu jaune, avant de la laisser de marbre. N’ont-ils pas tous une bonne raison de rentrer chez eux ? N’en ont-ils pas tous le désir ? Et sans bonne raison, rien que l’envie de survie ne devrait-il pas être à prendre en compte ? Ne serait-ce que par compassion ? Non ? Bon, d’accord. A l’entente des précisions de la voix après l’élection de Caleb Williams, la louve soupire discrètement. Pour le coup, elle s’interroge réellement sur les motivations de celui ou celle qui tire les ficelles… Si c’était un simple malade mental, ne les aurait-il pas plutôt poussés à s’entre-tuer ? Ça aurait été tellement facile… Mais non. C’est limite s’il leur impose la coopération, le devoir de mettre leurs différents de côté s’ils veulent s’en sortir… Leah ne l’avouera jamais, mais elle trouve l’idée brillante, et probablement, à un niveau bien moins poussé bien sûr, la mettra-t-elle en application à son tour, un jour.

En attendant, elle suit le mouvement et, une fois la porte ouverte, entre dans la pièce. Dernière à le faire, elle s’empare du premier machin qui lui tombe sous la main dans tout ce fatras (une boîte) et la cale pour éviter que la porte ne se referme sur eux. Une fois, pas deux. Elle ignore s’ils auront besoin de faire machine arrière, mais le cas échéant, avoir le choix est un luxe. Une fois fait, elle se met à fureter ici et là, délaissant les armes au profit de choses plus pragmatiques. « Trouvez votre sésame. » Elle ne sait pas pour les autres, mais elle, ça lui évoque des jeux d’esprit. « Dites… Il y a quelque chose de marqué sur la porte ou à côté ? » Demande-t-elle, par curiosité, n’y ayant pas accès elle-même et refusant de quitter la queue du groupe pour s’y rendre. Un indice, quelque chose, n’importe quoi qui les aiguillerait sur la direction à emprunter ?











Wild
Insidious Poison
Free
signature par littleharleen
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Ex-militaire, DRH
Nombre de messages : 4319
Opinions Politiques : Celui des Spectres
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 20 Aoû - 19:15, vous pouvez
Clara s’enferma dans un silence boudeur qu’elle dissimula en gardant un visage parfaitement neutre et suivit le mouvement, s’attendant au pire en passant la porte. Pourtant, sans parties de corps mélangées ni de sang dans tous les coins – du moins à ce qu’elle pouvait voir maintenant que ses yeux s’étaient à peu près accoutumés à la pénombre ambiant –, elle paraissait presque ennuyeuse comparée au spectacle qui les avait accueillit.

Quelque chose remua à son pied. Quelque chose qui grinçait. Un rat, du moins elle l’espérait. Réprimant un frisson de dégout, elle balança son pied dans la forme qui remuait et eut la satisfaction

— Malheureusement, tout le monde n’est pas nyctalope comme vous…

Ne put-elle pas s’empêcher d’ironiser à la question de la lycanne. Elle leva les yeux au ciel avant d’avancer prudemment dans la pièce en tendant les bras devant elle.


We make up horrors to help us
cope with the real ones.
The night has been chaotic. The wind blew down through the chimneys where we were sleeping. People are saying they heard cries of grief in the air, strange screams of death, and terrible voices predicting catastrophes that will usher in a woeful new age. || No Fear. Act II, Scene 2. Shakespeare. › © alaska.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Eris Livingstone
❝ Ius Sanguinis ❞
Métier/Etudes : Photographe de Mode la journée et Traqueur de Nocturne la nuit (ouais, niveau emploi du temps superman c'est un gros bébé à côté)
Nombre de messages : 307
Opinions Politiques : Uh... Le mien ? Quelle question conne je vous jure...
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 24 Aoû - 20:41, vous pouvez

Autant j'avais pu prendre l'habitude de Seth et ses envolées lyriques, autant l'autre lycane ne m'inspirait que dégout et défiance. C'était à présent certain, un jour ou l'autre, je lui referais le portrait et lui dévoilerais toute l'étendue de mon art au travers d'un merveilleux scalpe chirurgical. Son insolence non feinte me donnait envie de l'embrocher sur place, néanmoins, je demeurais impassible, préférant l'ignorer. J'avançais alors jusqu'à la fameuse porte indiqué par l'autre déchet lycanthrope, orientant la lampe de mon téléphone dessus, avant de lui adresser de façon tout à fait banale:

"J'en ai pas l'impression non."

Je refis alors demi-tour, sentant le plancher grincer de nouveau sous mon pied, je tiquais un instant avant de tâter avec ce dernier le sol, essayant ainsi de jauger le niveau de ce dernier afin de découvrir si quelque chose clochait. Il semblerait bien que oui, je fis alors le tour du propriétaire, m'emparais d'une espèce de pied de biche qui traînait dans tout ce fatras environnant avant de finir par retourner à mon point initial. Je m'accroupis alors et commençai à désosser cette planche qui me paraissait suspecte. Une fois débarrassée de la latte, je toussotais un instant face au petit nuage de poussière qui fut soulevé, je plongeais alors la main au travers de la cache que je venais de révéler, extirpant quelque chose qui était enroulé en un vieux tissu blanc.

"Jackpot mes chéris, il semblerait que j'ai mis la main sur…"

J'analysais alors ma découverte puis adressant un regard à Edana tout en ajoutant sur un ton assez léger histoire de dédramatiser la situation :

"... Ça? Hum... Tu crois qu'on va trouver des doigts ou un autre truc du genre à l'intérieur ?"

Grimaçant légèrement à cette idée, je soupirais un instant avant de défaire le paquet et de dévoiler ce qu'il renfermait avant de pester un "bon bah quand faut y aller, faut y aller". Il y avait à l'intérieur une sorte de long réceptacle métallique, je l'ouvris alors et en extirpa un enregistreur audio, une vieille photo à moitié dévorée par les ravages du temps et un fragment de lettre dont une partie avait été déchirée.

"Bien sûr, on a pas les cassettes qui vont avec…"

Spoiler:
 




Dernière édition par Eris Livingstone le Jeu 27 Aoû - 21:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 26 Aoû - 12:49, vous pouvez
Le chef fut nommé et, alors que la voix lugubre reprenait la parole, Nicholas se rapprocha un peu plus d'Edana. Elle semblait tendue. A croire que tout le monde ici prenait ce jeu très au sérieux. Tant mieux ! Cela n'en serait que plus intéressant ! Pour sortir, il fallait que Caleb arrive vivant jusqu'au bout. L'espace d'un instant, Nicholas fronça les sourcils, se demandant comment le maître du jeu aller définir une mort fictive ? Est-ce qu'ils risquaient d'être blessés ? Ou peut être du gaz soporifique. Non ! Des bille de peintures ! Comme au paintball ! Oui, ce serait sûrement ça ! Mais alors, il devait y avoir des interstices dans les murs, à moins que des ennemis débarquent à un moment ou à un autre. Sur le qui vive, le journaliste sursauta lorsque la porte grinça légèrement, leur ouvrant le passage vers une salle tellement encombrée qu'il avait du mal à en évaluer la taille.

La lycane demanda s'il y avait une inscription sur la porte, Nicholas fit le tour de la pièce en rasant les murs. Il cherchait des interstices ou des morceaux pivotant qui pourrait laisser passer des billes de peintures. Une blonde arriva à la porte avant lui et il lui laissa donc cette partie du travail avec plaisir. Lui-même se concentra sur le bric à brac qui devait receler bien des trésors.

Nouveau bruit. Nouveau sursaut. Nicholas se recroquevilla mais s'aperçu ensuite qu'il ne s'agissait que de la blonde qui avait attaqué une latte du plancher. Il jeta un regard nonchalant aux autres présents en se relevant, une grimace d'excuse sur le visage. Il ne voulait pas être éjecté de la partie alors que ça devenait intéressant. Alors que la jeune femme détaillait sa trouvaille, le californien continuait de farfouiller.

« GENIAL !!! »

Il souffla sur son trésor et y donna un coup de manche pour le débarrasser de sa poussière. Puis il activa le bouton « on » et la petite lumière verte s'alluma immédiatement ! Une euphorie sincère gagna ses traits lorsqu'il retourna l'appareil.

« Elle marche encore ! Et c'est une vieille version de Tétris ! Les originaux ! Y a que ça de vrai ! »

Alors que les premières images du jeu lui demandaient de presser le bouton « start », Nicholas se tourna vers le seul visage connu, des étoiles dans les yeux.

« Je peux la garder ? S'il te plait !! »

La petite musique bien connue emplie alors la pièce et il se mit à jouer, aussi concentré que s'il jouait sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 28 Aoû - 16:05, vous pouvez
Tout le monde entré, la porte se referme violemment. La boîte en métal que Leah a habilement disposée bloque cependant le processus. Si celle-ci se tord sous le poids du battant, il reste une étroite ouverture. Quelques secondes après, le rai de lumière qu'elle vous octroyait disparaît. Dans l'autre pièce, la première porte a été fermée et les spots éteints. Le noir complet avait-il décidé, dans le noir complet vous serez.

Si vous utilisez vos autres sens, vous pourriez entendre des craquements, des grincements, du plâtre qui s'effrite... Des couinements et le son de minuscules pattes. Car, progressivement, votre pièce est envahie d'indésirables. D'un trou dans le plancher émergent d'autres rats, ainsi que d'un espace d'une paroi. Dans un coin, des araignées courent le long du mur. Ailleurs, des blattes rejoignent le nid douillet d'un fauteuil défoncé. Là, des pucerons fuient des perce-oreilles.

Vous ne les avez pas remarqués, mais armoires, bocaux et boîtes les abritent également. D'ailleurs, à l'intérieur d'une grande armoire au centre de la salle se reposent des asticots au milieu d'autres vers. Ouvrez sa porte et une vague larvaire inondera vos pieds. La latte de plancher qu'a délogé Eris constitue une nouvelle entrée pour ces insectes dérangés.

Bientôt, il vous sera difficile d'éviter ces nouveaux compagnons d'infortune.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Edana J. May
❝ But Still I Rise ❞
Métier/Etudes : Directrice du Reversa's Press Agency
Nombre de messages : 10721
Opinions Politiques : Conseil Aristocrate
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 28 Aoû - 17:35, vous pouvez
La brune leva les yeux au ciel, lâchant un soupir agacé. Toute cette histoire ne lui dit réellement rien qui vaille. Comme si elle laisserait arriver quoique ce soit à Caleb de base... Et qu'il lui fallait les recommandations d'un couard qui ne pouvait même pas s'afficher face à eux. Un faible sourire prend place sur ses lèvres tout de même quand Seth leur explique qu'il aurait postulé s'il avait su les enjeux... Effectivement, avoir la certitude de survie devait donner envie là tout de suite. Un regard vers son téléphone pour s'assurer qu'elle n'avait pas eu de nouveau message, les deux nocturnes avaient déjà ouvert la nouvelle porte. Et si celle-ci était illuminée par un faible rayon de lumière venant de l'endroit qu'ils quittaient, il y faisait aussi sombre que dans un cercueil. Aussitôt la télépathe se crispa, d'autant moins à l'aise. Suivant l'exemple d'Eris, elle actionna la lampe de poche intégrée à son téléphone, éclairant faiblement la pièce. Au moins n'étaient-ils pas dans le noir... Et lorsque sa collègue lui montra son dû, la jeune femme eut un rictus de dégoût... En effet, elle la laissait réellement le découvrir. Éclairant le butin, l'aristocrate haussa un sourcil.

« Pas sûr que ça va nous aider... »

A la réflexion de la lycane, la brune éclaira les murs, y glissant des ombres plus inquiétantes les unes que les autres, mettant en scène les immondes bocaux qui s'y trouvaient. Un mouvement de recul la saisit, la faisant presque trébucher sur l'une des planches qu'Eris venait d'ôter du sol. Et tandis que Nicholas jouait les archéologues, la brune continua de déplacer son téléphone sur l'ensemble de la pièce. Et voila. Une bougie. Une source potentielle de lumière. Sortant son briquet de sa poche, la brune s'activa pour rejoindre le précieux Graal, avant qu'elle ne s'arrête en plein milieu de la pièce, tandis que quelque chose frôlait sa jambe.

« Nick, sérieux, c'est pas le moment. Arrête de faire ton môme. »

Elle prit sur elle, continuant son épopée jusque la bougie. Magnifique, deux bougies. Les allumant, la brune permit alors la magnifique vision de deux énormes araignées juste à côté de sa main, la faisant littéralement hurler sur place, retirer sa main tout en se brûlant légèrement.

« Je pense que... » elle se tourna vers Leah « vous... ? Avez raison. On devrait commencer à chercher quelque chose de plus évident que de défoncer le plancher et jouer à Tétris. Et trouver, vite. »

Parce qu'elle allait vraiment finir par faire une crise d'angoisse ou un truc du genre ici. Sérieusement, c'était comme être dans un tombeau... glauque et sombre, avec des insectes courant partout.


You know I love it when you say you're afraid But you hate it when I'm making you shake Hang the truth from a noose Put a hit man on the loose Now you're countin' on me makin' you dead Shinedown, it all adds up

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Informaticien
Nombre de messages : 143
Opinions Politiques : Pro Ange ?
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 31 Aoû - 21:59, vous pouvez
Les mots qui venaient d'être prononcés n'étaient pas forcement pour me rassurer personnellement. Car si l'objectif final de ce malade était bel et bien de nous éliminer en jouant préalablement, de m'éliminer… J'étais sans doute parano, mais il y avait des choses ici qui ne tournaient pas rond et je comptais bien m'en sortir quelque soit ce que cela engageait. Quoi qu'il en soit la deuxième porte fini par s'ouvrir, nous laissant la joie de chercher la suite par nos propres moyens. Les choses auraient pu-être simple si seulement nous n'étions pas entourée d'enfant cherchant plutôt à trouver des jouets qu'une sortie. Mais mon agacement laissa bien rapidement place à quelque chose de différent lorsque les quelques nuisibles finirent par devenir légion. Magnifique, il ne manquait plus que cela. Nous n'avions pas le temps c'était évident.

« On a deux solutions, soit se mettre dans sa tête, soit jouer l'évidence… »

Commentais-je à haute voix tout en soulevant livre visiblement meurtri par l'humidité. Il y avait un moyen, il suffisait juste de le trouver et ce même si l'obscurité jouait contre nous.

« On cherche, mais on ne s'éloigne pas les uns des autres. »

Finis-je par déclarer un peu plus fort. Ne pas se diviser merci.




Your actions speak louder than words
I am asking you for one more chance ♥ DW

Stronger than we were before ♥ EJM
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Diplomate américaine
Nombre de messages : 235
Opinions Politiques : Le sien
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 8 Sep - 10:12, vous pouvez
La pique lancée par la dénommée Clara en réponse à sa question est, il fallait s’y attendre, gratuite et déplacée. Heureusement, Leah n’a pas besoin d’y répondre puisque les autres membres du groupe ont mis en application le geste le plus évident qui soit dans l’obscurité pour un non nyctalope… Sortir son téléphone et s’en servir de lampe torche. Ceci fait, c’est une autre jeune femme qui prit sur elle de lui répondre, sans animosité. Du progrès ? Peut-être. Abandonnant le reste du groupe à l’analyse de la boîte trouvée par Eris, Leah continue d’observer le contenu de la pièce avec soin. Le tout lui semble être remarquablement théâtralisé, à tel point qu’elle se demande si elle n’est pas dans une sorte de télé réalité. Rien n’est laissé au hasard, ce qui lui hérisse le poil. Elle déteste qu’on s’amuse à ses dépens, et résout de laisser le moins de satisfaction possible à l’organisateur de cette mascarade. Aussi, elle s’interdit le sursaut quand la porte cherche à se claquer, mais s’autorise un très bref et discret soupir de soulagement en voyant que la boîte qu’elle a placée a rempli son office. La suite en revanche… Si elle se veut inquiétante, elle laisse Leah de marbre. Elle est un prédateur, elle est habituée à errer en forêt. Ni les rats, ni les vers, ni les scolopendres, ni les araignées, ni quoique ce soit de grouillant n’est à même de l’impressionner. En revanche, elle comprend que ce décor puisse être oppressant pour d’autres, et se conforte dans l’idée que tout ceci a été méticuleusement planifié. Après tout, aucune de ces bestioles ne se retrouverait ici en masse sans intervention extérieure, cette maison n’a rien d’un environnement qui leur serait adéquat.

Alors qu’elle regardait alentour, le scepticisme suintant de tous les pores de sa peau face à la scène, l’une des jeunes femmes en présence se tourne vers elle pour lui concéder un point. Si la surprise est de mise, Leah n’en laisse rien paraître et se contente de hocher la tête en signe d’assentiment. Message reçu mon capitaine. Il en va de même pour le message du véritable Capitaine, désigné précédemment. Elle ignore s’il la verra mais à ses mots, elle acquiesce de nouveau, marquant ainsi son approbation, et s’exécute, entame des recherches. Compte-tenu du caractère sadique de l’organisateur de cette mascarade, Leah commence par se diriger vers les endroits les plus grouillants qui soient, dans l’espoir de dénicher quelque chose d’intéressant. Peu farouche, comme on peut s’en douter, elle n’hésite pas à y aller à pleines mains, à remuer vers et autres insectes, le tout sans aucun état d’âme.

[Hj: Coucou ! Je ne m’avance pas trop sur ce que Leah trouve ou pas, ne sachant pas si ça doit être laissé à la discrétion du MJ ou non ^^ Si vous voulez dire qu’elle trouve quelque chose ou déclenche un genre de piège, hésitez pas, faîtes-vous plaisir xD]











Wild
Insidious Poison
Free
signature par littleharleen
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Eris Livingstone
❝ Ius Sanguinis ❞
Métier/Etudes : Photographe de Mode la journée et Traqueur de Nocturne la nuit (ouais, niveau emploi du temps superman c'est un gros bébé à côté)
Nombre de messages : 307
Opinions Politiques : Uh... Le mien ? Quelle question conne je vous jure...
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 15 Sep - 9:53, vous pouvez

J'hochais les épaules face à la remarque d'Edana, comme si défoncer le plancher m'avait enjoué… Je vous jure, ce qu'ils pouvaient être fatiguant à toujours être mécontents. Lorsque la pièce fut infestée d'horrible bestiole immonde, je ne pus retenir un rictus de dégoût tout en lâchant un petit : "Absolument...Ignoble." Je m'approchais de la lycane, voyant qu'elle farfouillait à pleine main en cet amas d'immondice qui lui faisait face. Je vis alors une petite casette audio.

"Stop, attendez!"

Je profitais alors de l'ouverture qu'elle venait de faire pour la récupérer puis, reprenant l'enregistreur des mains de l'autre brun complètement attardé, j'enclenchais la bobine. Une charmante et aimante voix mécanique grésillait, ronronnant ses mots au creux de la bande :

"Dans la bibliothèque du savoir, vous trouverez le pouvoir et dans l'amphore se trouve la vérité. Il faut seulement la vouloir pour l'avoir."

Je levais les yeux au ciel, exaspérée par tout ce micmac ridicule.

"Répugnant"

Je lorgnais alors la louve, un je-ne-sais-quoi de dérangeant m'intriguait en elle, sentiment tout aussi frustrant que cette haine qu'elle éveillait en moi. Refusant d'écouter plus longtemps mon écœurement sous-jacent, je lui souris alors amicalement avant de soupirer :

"Hé bien, il semblerait que notre petite chasse au trésor soit loin d'être terminée. Avez-vous déjà aperçu quoi que ce soit qui corresponde à ce qui vient de nous être décrit? Peut-être quelque chose d'enfermé dans l'un des bocaux?"

J'observais alors les alentours, balayant l'obscurité au travers du mince filet de lumière qui émanait de mon téléphone, puis, orientant ce dernier vers un point, je désignais aux autres :

"Hey… Il semblerait qu'il y ait un quelque chose là-bas, on ne l'avait pas vu à cause du renfort de la pièce mais, il y a vraiment un truc."

Un nouvel espace s'offrait à nous, abritant un meuble haut et large dont seule la tranche était visible. De là où j'étais, il m'était difficile de dire précisément ce que c'était, une bibliothèque, une armoire, ou quelque chose d'autre encore, tout était possible ici.

[H.J: Puisque personne ne répondait, j'ai pris mon tour xD Si ya un soucis avec la réponse, n'hésitez pas à me mp pour que je puisse la modifier ^^]



Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 20 Sep - 12:10, vous pouvez
Nicholas souriait de toutes ses dents en jouant à la game boy sans plus trop se préoccupé de ce qui se passait autour de lui. Mais lorsqu'il entendit Edana hurler, il en lâcha la console de surprise et tourna son regard inquiet vers elle. Elle avait simplement vu une araignée. Bon, il était vrai que la bestiole était plutôt imposante mais tout de même. Il se baissa en soupirant et ramassa la vieille relique qui n'avait pas survécu à la chute. Le jeune homme grimaça et posa l'objet inanimé sur la table près de lui et fut dégoûté de ce qu'il y trouva. Des cafards.

"Burk !"

Il avait toujours détesté les cafards. En deux pas, il saisit l'une des deux bougies allumé par sa patronne et se retrouva au milieu de la pièce pour constater la situation. Cela commençait à être vraiment glauque. Tout le monde s'agitait alentour et un enregistrement fut déclenché. Une énigme ! Génial !

"Une bibliothèque pour le pouvoir et une amphore pour le savoir. Ca rime en plus !"

Nicholas approuva l'idée des bocaux et commença même sa fouille alors que l'une des femmes désignait une possible bibliothèque. Il était temps pour Nicholas de mettre la main à la pâte et il engloba l'ensemble de la pièce d'un regard circulaire.

"Les insectes sont écoeurant mais je n'en ai pas particulièrement peur. J'ai cru comprendre que vous non plus."

Il jeta un regard à Leah en prononçant sa dernière phrase.

"Je démarre à droite, prenez par la gauche et on fouille tout ce qui peut ressembler à une amphore. Jarre, bocal, bidon, ..."

Il n'attendit pas pour se mettre à l'ouvrage, utilisant sa bougie à la fois pour s'éclairer et faire fuir les insectes trop près à son goût. Il avancerait certainement moins vite que la louve mais il se sentait l'âme d'un Indiana Jones.

"Personne n'a vu de Stetson dans le coin ? Si vous en croisez un, je prends la réservation !"

Il fit un clin d'oeil à Edana en se saisissant le premier bocal qu'il trouva. Au lieu de plonger la main dans la masse grouillante d'asticots qui le remplissait, il le fracassa au sol et utilisa sa chaussure pour étaler les larves.

"Rien ici. Pas de bol !"

Puis il passa au récipient suivant. Lorsqu'il était évident qu'il ne pourrait pas soulever l'objet, il dû se résoudre à y plonger la main, voir le bras, sans cesser de grimacer en fouillant parmi les grouillants.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Edana J. May
❝ But Still I Rise ❞
Métier/Etudes : Directrice du Reversa's Press Agency
Nombre de messages : 10721
Opinions Politiques : Conseil Aristocrate
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 22 Sep - 16:19, vous pouvez
La brune se couvrit la bouche et le nez de son bras devant la puanteur qui s'échappait de al jarre que Nicholas venait d'exploser au sol. Bon sang, qu'est-ce que ça pouvait sentir. Et n'ayant jamais été très friande des cours de biologie, elle se passerait certainement bien de savoir ce qu'elle contenait. Son cerveau tournait à pleine allure devant l'énigme. Son regard tourna autour de la pièce tandis qu'elle soufflait lentement, mue par une inspiration soudaine.

" La bibliothèque du savoir pourrait être une encyclopédie ou quelque chose s'y rapportant. Il pourrait s'agir d'un faux livre, avec une couverture creuse, ou un renfoncement dedans, pour cacher un objet. Une clé sans doute... ou quelque chose permettant d'ouvrir une serrure. Ou alors on cherche un code. Et si, plutôt que d'écouter des instincts premiers, on réfléchissait exactement comme lui... ou elle, comme le suggérait Caleb ? "

Son regard songeur se tourna vers Caleb quelques instants avant qu'elle n'observe le système autour d'eux. Les portes automatisées, l'endroit tellement bien organisé que cela semblait un peu... trop. Comme pour détourner leur attention, comme pour les faire foncer tout droit dans la première direction. Parce que c'était tellement évident.

" Et si le truc, c'était justement de chercher quelque chose de moins... barbare? Si tout cela n'était qu'une mise en scène pour nous induire en erreur, de foncer directement droit dans ce qui nous semble évident? Peut-être que pour le vouloir... il faut simplement y... penser? "

Après tout, qui que soit le possesseur de cette voix lui semblait tellement méticuleux que ça ne pouvait pas en être autrement. Il leur avait offert une énigme, pas une carte au trésor. Peut-être ne devaient-ils pas chercher, parce que c'était juste devant sous leurs yeux?


You know I love it when you say you're afraid But you hate it when I'm making you shake Hang the truth from a noose Put a hit man on the loose Now you're countin' on me makin' you dead Shinedown, it all adds up

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Diplomate américaine
Nombre de messages : 235
Opinions Politiques : Le sien
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 5 Oct - 15:51, vous pouvez
La curiosité piquée, Leah suspend son geste quand Eris l’interpelle. Tandis qu’elle s’est approchée, à l’affût d’un détail ayant échappé à la louve, cette dernière note pourtant, sans comprendre pourquoi, une certaine agitation au niveau de ses entrailles… Comme une sensation de chute, aussi brève qu’étourdissante. Laissant l’humaine récupérer son dû au milieu des insectes, elle, elle tourne la tête à la recherche d’une origine tangible à cette sensation… Mais rien. Ramenée à Eris par la voix émanant du mégaphone, elle abandonne cette éphémère impression, décidant d’en faire fi, pour se reconcentrer à la priorité numéro un : arriver au bout de ce jeu malsain.

Elle écoute l’énigme, donc, avec attention. Se faisant, beaucoup d’idées se bousculent dans sa tête dont une… Particulièrement sadique. Elle doute cependant que ce soit la solution. Interpellée par Nicholas, elle est sur le point de lui demander d’attendre qu’ils se mettent d’accord quant à la piste à suivre, mais Edana s’en charge… Une fois le silence après le bris de verre revenu. Avec douceur, elle commente discrètement à l’attention du garçon. « Ne fais plus ça… Je comprends que tu ne veuilles pas y mettre les doigts, mais tu viens de répandre des bris de verre un peu partout… Dans la pénombre, ça peut s’avérer dangereux… » Se disant, elle hausse les épaules, montrant ainsi qu’il s’agit d’une remarque et pas d’une remontrance. En revenant à Edana, elle hoche la tête en signe d’assentiment. Tout ceci lui paraît suivre une logique sui fait écho en elle, mais elle trouve le tout beaucoup trop abstrait, et avec beaucoup trop de possibilités plausibles pour permettre d’en éliminer. « Personnellement, les deux contenants me font penser à la même chose… » Commence-t-elle. « A une tête. » La bibliothèque du savoir, le cerveau. Dans l’amphore se trouve la vérité. Un brin tiré par les cheveux cependant. « Quant à la dernière partie, selon moi ça peut faire sens, si on considère que c’est un test de volonté. En gros, il faut que la volonté d’avoir accès à la vérité surpasse le dégoût qu’inspirent les insectes. Si ça vous semble logique, on peut se mettre en quête d’un contenant particulièrement infâme… ? Et si vous en trouvez un sans vouloir y mettre les doigts, je veux bien le faire à votre place. Après, ce qui me semble assez étrange, c’est la relation entre la vérité et le pouvoir… Est-ce que vous considérez que connaître la vérité est une forme de pouvoir ? » Face à un menteur compulsif, connaître la vérité peut en effet être une source de pouvoir… Mais ici, et maintenant ?











Wild
Insidious Poison
Free
signature par littleharleen
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 6 Oct - 17:38, vous pouvez
Les indésirables continuent de s'insinuer dans la salle et le bruit en devient infernal. Difficile de faire un pas sans en déranger ! Faites attention où vous mettez les pieds, les rats sont particulièrement agressifs. Ils s'amassent à certains endroits, armoires, vases, coins isolés... Bref, les endroits parfaits pour un festin en toute tranquillité. Seules les araignées continuent à s'agiter sans vraiment se poser où que ce soit.

La fouille de Nicholas porte ses fruits, bravo ! Il pourra sentir un bout de papier au milieu des vers, sur lequel n'est inscrit qu'un nombre : 12.

A moins que le vacarme ne le distrait ? Car, tandis que vous discutez de la résolution de l'énigme, la bibliothèque dont Eris a relevé la présence commence à vaciller pour finalement tomber carrément. Dans le mouvement, ses portes s'ouvrent et des bidons en roulent. Dessus atterrissent en pluie des nombreux livres (principalement historiques et scientifiques). La masse d'insectes qui y avaient élu domicile s'éparpillent en panique, cependant vous pouvez remarquer que la plus grosse partie s'échappe des bidons. Le couvercle de l'un d'eux présente un trou assez gros pour vous permettre d'apercevoir une touffe de cheveux en sortir.

Note aux joueurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 19 Oct - 16:34, vous pouvez
Nicholas grimaça en entendant Leah lui faire la morale. Elle avait raison et il n'y avait pas penser. Quel idiot ! Pour ses prochaines fouilles, il s'y prit différemment, se résolvant à mettre la main dans les bocaux et urnes en tout genre. Alors qu'il s'approchait d'une sorte de vase chinois, il regardait ce qui se passait autour de lui. Il avait déjà eu le droit à une sorte de liquide poisseux rouge sombre. Les organisateur voulaient sans doute faire croire que c'était du sang. Le journaliste l'avait machinalement essuyé sur un bout de tissus qui trainait sur le dossier d'un vieux fauteuil infesté de cafard. Cette fois-ci, il écoutait Edana et fut donc distrait. Cependant, la douleur vive qu'il ressentit sur sa paume le ramena à la réalité et il retira vivement sa main qui fit tomber le vase. Et voilà, encore des bris de verre. Il adressa un regard confus à la louve en portant sa main à son visage pour mieux voir ce qui c'était passé. Un rat s'échappa des débris et on pouvait clairement voir l'empreinte de ses dents dans la chair du californien.

"Merde ! Il m'a pas raté ! J'espère qu'il n'avait pas la peste !"

Il plaisantait à moitié mais n'était tout de même pas rassuré. Les rats pouvaient transmettre tout un tas de maladies vraiment pas fun.

"Ca fait un mal de chien !"

Il perdait son sang à grosse gouttes et ne put s'empêcher de lancer un regard inquiet aux nocturnes de la pièce. Il n'avait pas vraiment envie de finir en goûter nocturne. Peu rassuré par les éléments de la pièce, Nicholas se contenta de coller sa main droite contre son torse pour tenter de calmer l'écoulement sanguin. Résolu à ne pas finir sur un échec, il continua ses fouilles en grimaçant. L'organisateur de ce jeu avait vraiment de drôles d'idées et cela commençait à ne plus l'amuser. Cette fois-ci, il inspecta le contenu du bocal avant d'y plonger sa main gauche. Des asticots. Aucun risque. Le journaliste y alla en marmonnant des propos inintelligibles mais fini par sourire en haussant le ton.

"Hey ! J'ai un truc là !"

Il sortit un morceau de papier du bocal et le tendit à Edana pour qu'elle l'aire à l'ouvrir. Le nombre 12 était inscrit dessus. mais à quoi pouvait-il correspondre.

"Un code pour déverrouiller la porte ? Il y a un clavier ?"

Puis Eris trouva d'autre papier dissimulé dans la bibliothèque. Lorsque Nicholas se tourna vers ce coin de la pièce il s'approcha davantage, eut un haut le coeur et ne pu s'empêcher de rendre son déjeuner. Décidément, tout cela avait l'air bien trop réel. Le journaliste pâli à vu d'oeil et se tourna, l'air paniqué vers la seule personne qu'il connaissait.

"Eda, c'est bien un jeu n'est-ce pas ?"

Ses certitudes volaient en éclat et toute sa vitalité sembla partir avec.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Edana J. May
❝ But Still I Rise ❞
Métier/Etudes : Directrice du Reversa's Press Agency
Nombre de messages : 10721
Opinions Politiques : Conseil Aristocrate
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 19 Oct - 22:29, vous pouvez
" La vérité est le seul véritable pouvoir dans cette ville."

Et il était surtout incontestable. La brune était de plus en plus mal à l'aise et pâlissait à vue d'oeil. Sans aucun doute qu'elle ressortirait d'ici avec un nouveau trouble post-trauma, ce n'était pas possible autrement. L'ambiance sombre et glauque qui se dégageait de la pièce l'oppressait de plus en plus et elle se sentait au bord de la nausée. Une main tremblante attrapa celle de Caleb tandis qu'elle s'avançait vers Nicholas qui venait de se faire mordre par un rat. Pouvaient-ils seulement sortir de cette pièce ou est-ce que c'était trop demandé? La télépathe éclaira l'endroit où se trouvait le californien avant de tourner les yeux vers Leah, une moue franchement dégoûtée sur le visage.

" Je pense que vous avez résolu l'énigme..."

Sa respiration s'accélère tandis qu'elle ferme les yeux pour tenter de se reprendre et ne plus observer la macabre découverte. Compter jusque dix, cent si besoin, mille si l'angoisse monte de plus en plus. Le sentiment opressant, la découverte plus que macabre. Nicholas qui vomit.

" Sans doute."

Elle oriente la lampe de poche de son téléphone vers les sorties verrouillées de la pièce et aperçoit l'une d'entre elle dont le clavier semblait avoir pris quelques peu la poussière. Enfin qu'est-ce qui dans cette pièce n'était pas complètement délabré?

Edana tira sur la main de Caleb pour qu'il la suive avant de se mettre à genoux devant la bibliothèque que regardait Eris quelques minutes auparavant et ouvrit l'un des bidons.

" Oh... Putain... Non. Non ce n'est pas un jeu. Et ce sont de vrais corps, Nicho. Pas des pantins, pas des marionnettes, pas des jouets ou que sais-je encore. C'est un jeu sorti tout droit de l'esprit d'un MALADE MENTAL."

Le cri était sorti droit de sa bouche tandis qu'elle levait des yeux furieux vers les caméras du plafond. Il faudrait qu'on lui explique un jour ce qui tournait réellement mal dans cette ville pour que les gens en enferment d'autres dans des bidons, des cercueils,... Parce que sérieusement, c'était comme si Réversa était le haut lieu de tous ces psychopathes. Et celui qui l'avait enfermée ici, allait amèrement le regretter d'ailleurs. Avec un dégoût profond et plus que marqué, elle demanda à la personne la plus proche de tenir le téléphone et glissa ensuite sa main dans le bidon, des larmes plein les yeux et la nausée au bord des lèvres. Le premier qui lui demanderait de parler la verrait sans doute vomir à son tour. Un premier morceau de papier cogna ses doigts, dépassant de la bouche de ce qui devait être un homme autrefois. Elle força légèrement la mâchoire pour parvenir à le sortir et le tendit derrière elle sans un mot.

Il ne valait vraiment mieux pas qu'elle parle.


You know I love it when you say you're afraid But you hate it when I'm making you shake Hang the truth from a noose Put a hit man on the loose Now you're countin' on me makin' you dead Shinedown, it all adds up

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Diplomate américaine
Nombre de messages : 235
Opinions Politiques : Le sien
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 28 Oct - 12:30, vous pouvez
[Hj : vu que personne n’y va, je reprends mon tour x) ]

« La vérité est le seul véritable pouvoir dans cette ville. » En entendant ces mots, Leah lance un regard où se mêlent surprise et scepticisme à Edana. Naïve, elle ne voit pas ce que les habitants de Réversa sont à même de se cacher les uns aux autres quand ils peuvent identifier votre véritable nature au premier coup d’œil… Cependant, son manque d’expérience en la matière étant criant, elle préféra, malgré ses airs dubitatifs, croire la jeune femme sur parole. La morsure de Nicholas la fait brièvement grimacer. C’est peu ragoutant. Elle doute qu’il attrape la peste, mais des saloperies, ça… Voyant qu’il saigne relativement abondamment, elle se penche un peu vers lui « Demande si quelqu’un a un mouchoir. » Au pire, il pourra s’essuyer sur ses vêtements. Si elle tire une quelconque fierté d’avoir résolu l’énigme comme le dit Edana ? Pas vraiment. Comme les autres, elle est simplement pressée de sortir de ce piège macabre, et tant mieux si d’une façon ou d’une autre, elle parvient à faire avancer les choses en ce sens.

Nicholas vomit, traduisant en un gargarisme naturel l’impression générale de chacun. Le nez de Leah est agressé, son expression faciale reflète l’étendue de l’inconfort olfactif. Sourcils froncés, elle a l’air agressif malgré elle. Elle s’éloigne un peu de tout ceci, du groupe, pour chercher d’autres réponses ailleurs. D’une part pour fuir l’odeur nauséabonde de dégueulis mais aussi par souci d’efficacité. Il ne servait à rien d’être à dix au même endroit. Alors qu’elle avançait, prenant garde de ne se blesser sur aucun objet, son pied rencontre malencontreusement un bidon qu’il envoie valser plus loin, « Merde… » faisant dégringoler une montagne de rats sur ses pieds. Elle grimace, mais reste immobile le temps que le flot de rongeurs s’écoule, s’épargnant ainsi d’être aussi mordue. Elle allait se mettre à la recherche du bidon, des fois que, quand elle entend le ton d’Edana se hausser. C’est que ça perd son calme dans le petit groupe. Dangereux. Compréhensible, mais dangereux. Elle préfère ne rien dire, laisser la jeune femme se calmer plutôt que de l’assaillir avec des lieux communs du type « si tu perds le contrôle, il gagne » etc. Rester pragmatique, logique, se fermer à toute considération émotionnelle. Il n’y a que comme ça qu’on se sort de ce genre d’épreuves. « Vous avez trouvé la bibliothèque et les amphores manifestement. Mais cette histoire de vérité me chiffonne. Vous pensez que ça peut faire référence à quelque chose d’autre ? Pourquoi des numéros ? » Le mieux, pour les distraire de l’horreur, est encore d’occuper leur cerveau. Au plus ils réfléchiront, au plus ils feront abstraction… Du moins l’espère-t-elle.











Wild
Insidious Poison
Free
signature par littleharleen
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Matt Tuder
❝ ❞
Nombre de messages : 367
Opinions Politiques : Henry Cavill
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 30 Oct - 20:41, vous pouvez
Toute cette histoire ne lui disait rien qui vaille. Sam était resté coït pendant un long moment. La torche de son téléphone portable analysait la pièce dont la plupart des meubles semblaient vétustes. Qui habitait là ? Depuis quand cette maison avait sombré dans l'oubli ? Le Spectre songeait incontestablement, tandis que ses compagnons d'infortune retournaient la pièce dans l'espoir vain d'y trouver un indice quelconque. Sortir d'ici était devenu la priorité des protagonistes. Pourtant, Sam cherchait avant tout à sauver la personne dont il avait entendu les cris effroyables qui revenaient en échos, au fin fond de son crâne.

On ne l'entendait plus. Peut-être était-elle morte maintenant ? Au fond, il se maudissait d'avoir eu le cran de pénétrer dans ce manoir. Au fond, il aurait dû rester chez lui, bien au chaud dans ses draps. Pourquoi la curiosité, ou même cette volonté exacerbée de vouloir aider les autres, l'avait poussé à rejoindre le nid de l'enfer ? Son regard se portait sur de nombreux objets couverts par la vermine et la saleté. Il ne pipait mot et considérait avec un certain dédain ce Nicholas et cette Edana qui semblaient plus prendre cette scène de crime pour un jeu, plutôt qu'un traquenard certain, où ils n'étaient que de simples bestioles prises au piège.

Du coin de l'oeil, il lorgnait Clara, dans l'espoir fugace qu'elle sorte tout le monde de ce bordel sans nom. Mais rapidement, toute son attention se porta sur un vacarme assourdissant de bidons roulant au milieu de la pièce. Des morceaux de corps humains en sortirent et Sam ne put s'empêcher d'échapper un cri de surprise. Son coeur ne fit qu'un bond, mais il puisa dans toutes ses ressources pour paraitre aussi impassible qu'il ne l'avait été jusqu'à maintenant.

- Bordel, ça ne s'arrange pas ... laissa-t-il échapper dans un murmure inaudible.

Le Spectre se rapprocha de la porte et du boitier poussiéreux. Des chiffres y étaient indiqués. Qu'est-ce qui pouvait bien se trouver derrière cette porte ? Et s'ils arrivaient à déchiffrer le bon code, sur quoi tomberaient-ils ? Sam n'espérait rien, il devait simplement protéger ces citoyens. Il rangea son téléphone dans la poche arrière de son jeans, puis arma son Walter.

- Bon ça sent la merde à plein nez cette histoire. Si on passe la porte, je passerai en premier histoire de vous couvrir. A mon avis, ce n'est pas quelque chose de joyeux qui nous attend. Je vous laisse faire le travail de réflexion ... moi et les énigmes ce n'est pas mon fort.

Non, Sam n'avait jamais apprécié ce genre d'épreuve même s'il s'en été toujours plutôt bien sorti. Mais ses nerfs étaient à vif et son coeur battait bien trop fort pour qu'il puisse se mettre à réfléchir. La seule chose qu'il avait en tête pour l'instant, n'était autre le fait de pouvoir sortir tout le monde sain et sauf de ce cauchemar.


i just feel sort of empty these days + I'm just lost, my mind is gone ... I wanna just know where is my memories.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Ex-militaire, DRH
Nombre de messages : 4319
Opinions Politiques : Celui des Spectres
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 2 Nov - 20:01, vous pouvez
Si jusqu'ici elle pensait que les choses allaient mal mais que la situation aurait pu être largement pire, Clara venait d'avoir la preuve que les choses ne pourraient désormais plus être pires... Lorsque le couvercle tomba sur une masse grouillante avant de révéler des membres épars qui n'avaient plus grand chose d'humain après avoir servi de bectance à de la vermine, Clara porta une main à sa bouche et la colère la saisit. Comment pouvait-on faire subir un tel sort à un corps ? Comment pouvait-on autant manquer de respect à une personne ?

Mieux valait qu'elle ne s'énerve pas. Elle aurait besoin de toutes ses forces si elle tenait à mettre la main sur le responsable et lui faire passer définitivement le goût de telles plaisanteries. L'odeur du vomi lui donna la nausée mais elle la repoussa en respirant calmement par la bouche. Elle devait au moins reconnaître le courage de miss May qui était allé fouiller à l'intérieur du bidon. La rousse traversa la pièce à pas prudents pour rejoindre la jeune femme et le "chef de groupe". Elle attrapa le papier tendu par l'humain qui s'éloignait.

— Encore un chiffre...

Son regard tomba sur les autres bidons et fut prise d'un doute. D'un coup de pied, elle fit sauter le couvercle de l'un et attendit stoïquement que les vermines aient dégagé la voie avant de se mettre à farfouiller, en pensant à des paysages de Bora-Bora. Peut-être que cette tâche rebutait les autres, mais elle préférait en avoir le cœur net, c'était une chance de sortir. Et de toute manière, il ne s'agissait plus que de la viande. De la viande humaine que personne ne devrait voir ne mettre dans cet état mais de la viande tout de même. Ils avaient même de la chance, ça ne saignait pas. Peut-être y en avait-il d'autres. Elle finit par trouver deux bouts de papiers dans son bidon et se redressa, chassant un frisson, en les lissant entre ses doigts.



We make up horrors to help us
cope with the real ones.
The night has been chaotic. The wind blew down through the chimneys where we were sleeping. People are saying they heard cries of grief in the air, strange screams of death, and terrible voices predicting catastrophes that will usher in a woeful new age. || No Fear. Act II, Scene 2. Shakespeare. › © alaska.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 11 Nov - 15:17, vous pouvez
Edana lui confirma que ce n'était pas un jeu et Nicholas tourna le dos aux bidons pour tenter d'oublier la situation macabre dans laquelle il évoluait. Il ne fallait pas paniquer, non, pas paniquer. Alors qu'il inspirait profondément pour tenter de retrouver son calme, l'odeur de décomposition mêlée à celle de ses souillures ne l'aidèrent pas le moins du monde. De plus, sa main droite l'élançait fortement et saignait toujours.

"Quelqu'un a un mouchoir ou un bout de tissus propre ?"

Le journaliste porta un regard alentour mais personne ne répondit. Avaient-il entendus ? Tant pis, il s'approcha de Leah.

"Vous pourriez m'aider à couper un bout de ma chemise, s'il vous plait ? Vous avez bien plus de force que moi."

En effet, il n'avait jamais tenter l'exercice de déchirer l'un de ses vêtements et il avait comme l'impression que le faire avec une seule main serait encore plus compliqué. Avec un peu de chance, la louve l'aiderait même à bander sa main blessée.

Puis, pour s'éloigner au plus du carnage, il se posta devant le clavier de la porte.

"Redîtes-moi les chiffres ?"

12, 10, 31, 74, 02, 06, 21. Qu'est-ce que cela pouvait bien être.

"Des pages peut-être ? Ou des chapitres ? D'un livre qui ferait référence à la vérité ? le code Ottendorf fonctionne comme ça mais les nombres vont par 3, un pour la page, un pour la ligne et un pour le mot. Là on a sept nombre, ça colle pas, ... à moins qu'il en manque mais, dans ce cas, on ne connait pas les bonnes combinaisons de nombre et le livre à utiliser."

Nicholas savait que sa solution n'était pas la bonne, il y avait trop d'incohérence, mais il devait parler, cela lui permettait de rester calme et, qui sait, cela donnerait peut-être une idée aux autres.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Edana J. May
❝ But Still I Rise ❞
Métier/Etudes : Directrice du Reversa's Press Agency
Nombre de messages : 10721
Opinions Politiques : Conseil Aristocrate
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 11 Nov - 21:18, vous pouvez
Si sa première fouille porta rapidement ses fruits, sa main se glissa plus loin dans le bidon avant d'extirper une nouvelle feuille de papier. La sensation de malaise qui s'emparait déjà d'elle auparavant s'accentua et la jeune femme finit par se relever, serrant le papier dans une main tremblante avant de le tendre à Caleb et de s'éloigner de quelques pas. L'odeur pestilentielle achevait de la rendre totalement malade. Ses lèvres se pincèrent tandis que ses yeux cherchaient de quoi s'asseoir temporairement, parce qu'autrement, les mains couvertes de compost humain, elle n'était pas sure de tenir debout encore bien longtemps. Chacun avait ses limites. Elle se dirigea vers le fauteuil, choisissant de s'asseoir sur l'accoudoir et d'éviter de penser aux insectes grouillant qui lui courraient le long de la jambe. Mais l'idée n'était pas réellement la meilleure qu'il soit, apparemment, lorsqu'il céda sous son poids, la propulsant au sol, tandis que Nicholas demandait la liste de chiffres et énumérait ses idées. Un cri surpris lui échappa, tandis qu'elle atterrissait douloureusement sur le sol et que de nouveaux restes humains s'écroulaient sur elle, glissant de la déchirure qu'elle venait de faire dans le fauteuil.

" Il faudra m'expliquer comment un charnier pareil peut se trouver dans une maison comme celle-ci..."

Tout manquait de logique, tout semblait être une véritable mise en scène. C'était tout simplement du pur délire. Elle osait à peine faire un geste de peur d'écraser quoi... ou plutôt qui que ce soit. Sa main finit pourtant par se glisser sur les restes humains, à la recherche de quoique ce soit qui pourrait encore leur servir d'indice. Savait-on jamais, ils n'étaient sans aucun doute pas placés là par hasard.


You know I love it when you say you're afraid But you hate it when I'm making you shake Hang the truth from a noose Put a hit man on the loose Now you're countin' on me makin' you dead Shinedown, it all adds up

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Informaticien
Nombre de messages : 143
Opinions Politiques : Pro Ange ?
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 12 Nov - 18:18, vous pouvez
Les indices que l'on commençait à trouver s'articuler d'une façon bien étrange. Quelque soit leurs signification, il y avait quelque chose qui nous échappé. Saisissant un peu distrait ce que me tendait Edana, je posais mon regard sur les autres, cherchant un sens. Il était plaisant de les voir chercher et se perdre dans le dégout que tout ça pouvait leurs procurer, mais il était aussi évident que nous avions à faire à quelqu'un qui ne nous laisserait pas agir si facilement. Un bruit sourd attira finalement mon attention. Edana venait de tomber et elle semblait au bord du gouffre. M'approchant d'elle, je la relevais de force avant de lui donner la veste que je portais. L'invitant ainsi à la placer sur son visage, j'espérais que le tissus soit en mesure de limiter les effluves de chair putréfié.

« Je m'en occupe. »

Finis-je par souffler avant de replonger dans le silence. M'abaissant au niveau de l'énorme fissure divisant le fauteuil, je remontais mon t-shirt jusqu'à mon nez, limitant ainsi toute envie de fuite et me laissant tout le loisir de rester. Plongeant ma mains dans les restes au sol, je fis un rapide tri qui ne mena à rien. Levant alors les yeux, je me résignais à attaquer le plus gros du morceau en plongeant mes mains dans ce qui avait autrefois du servir d'assise à bien des hommes. Quoi qu'il pouvait y avoir la dedans, nous finirions par trouver.



Your actions speak louder than words
I am asking you for one more chance ♥ DW

Stronger than we were before ♥ EJM
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 16 Nov - 20:42, vous pouvez
Dans sa fouille, Caleb finira par trouver un nouveau numéro : 18.

Deux vous sont donc encore inconnus.

Petite rectification:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le , vous pouvez
Revenir en haut Aller en bas
 

The Rabit Hole | Event groupe 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» The Rabit Hole | Event groupe 2
» [Event] Groupe Mitsu
» [EVENT] Groupe Dernier étage 1
» [EVENT] Groupe Noburo
» [EVENT] groupe Rituel - Morgan, Albin, Elisa, Aly

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une question d'opposé? :: Flood Times :: Events-
Les Petits Plus

What's up?

REFONTE DU FORUM
La découvrir - La suivre

STATISTIQUES:
Anges: 7
Elfes: 7
Humains: 12
Conseil: 5
Prometheus: 3 Avalon: 3
Lycans: 8
Spectres: 4
Vampires: 8
Léviathan: 2
Mithra: 4 Gaïa: 1

Votez pour le forum ♥