AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
Retrouvez nous sur Whispers of Dawn, la V2 de Réversa! :
http://whispersofdawn.forumactif.com/

Partagez | .
 

 Damian M. Cantrell ~ "Et j'aime pas les chats !" [terminé !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Damian M. Cantrell
La ferme, célébrité.
Métier/Etudes : Prof de piano (Conservatoire)
Nombre de messages : 4191
Opinions Politiques : Membre du Conseil, il veut le meilleur pour les Réversiens. Et qu'on ne vienne pas l'emmerder aussi. Ou pas trop, va.
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 15 Nov - 2:57, vous pouvez


Damian Matthew Cantrell
J'AI DIT QUE J'AIME PAS LES CHATS, PUTAIN!


imagepv
Race: Elfe !
Âge: 34 ans
Date de Naissance: 05/10/1981
Métier: Prof de piano au Conservatoire
Camp: Conseil Aristocrate. Il fait notamment partie du groupe de travail chargé de la Culture et de l'Education.
Préjugés: Damian est plutôt tolérant envers tout le monde... du moment qu'on ne vienne pas lui chercher des noises, bien entendu. Sa patience est bien trop précieuse pour être gaspillée bêtement avec des abrutis, ça va pas non ! Déjà que pour supporter sa famille, il n'en a pas assez, bordel ! L'elfe se méfie tout de même des Anges, ces créatures perfides et toujours prêtes à tout pour s'emparer du pouvoir, coûte que coûte. Il ne leur a jamais fait confiance. C'est comme les chats ; c'est fourbe et ça sort les griffes quand on ne s'y attend pas. Vade retro Satana ! L'héritier Cantrell emmerde peut-être les Aristos et leur univers où les apparences sont plus importantes que la réalité, mais une ville gérée par les Anges à nouveau... c'est non. Autant que le Conseil continue de le faire, même s'il se serait bien passé d'en faire partie. Dommage pour lui, il n'a pas vraiment eu le choix, je t'aime maman. Quant aux Nocturnes, l'aristocrate sait qu'il y a des gentils et des méchants parmi eux, comme partout, en fait. N'empêche qu'il a quand même peur de ces créatures, même s'il sait que son sang rendrait les Vampires malades si jamais on le mordait... Le mieux, c'est de ne jamais tenter le diable. Putain de ville, que des tarés.
Opinions: Le Conseil... Eh bien, héritier de l'une des familles fondatrices de la ville, Damian en fait partie, logiquement. Récemment et surtout involontairement revenu en ville après un départ soudain aux Caraïbes qui a duré de longs mois, ce n'est pas vraiment le fait de devoir aider à gérer Réversa qui l'embête, mais plutôt le fait de devoir à nouveau côtoyer tous ces aristos qui se la pètent, qui se montrent sympathiques et souriants et qui font semblant de l'apprécier quand ils le croisent mais qui le critiquent dès qu'ils lui tournent le dos. Il ne se fait plus d'illusions depuis longtemps ; ils seraient sans doute prêts à lui planter un couteau dans le dos si cela les arrangeait. Cependant, l'elfe sait pertinemment que Réversa a besoin d'eux afin de ne pas sombrer définitivement, alors il veut bien faire un effort... Mais cela ne veut pas dire qu'il va fermer sa gueule s'il a envie de dire ses quatre vérités à qui mérite de les entendre. Bande de faux-culs, va. | Prometheus et Léviathan, ce sont des groupes terroristes, on ne peut les appeler autrement. A partir du moment où l'on est prêt à tout pour se faire entendre, y compris à déclencher des massacres en ville comme cela a été le cas, on est des criminels. Le Conseiller approuve donc totalement le fait que le gouvernement aristocratique les ait déclarés hors-la-loi et qu'ils soutiennent l'Ordre dans leur chasse aux extrémistes. Il faut les arrêter, car ils ne sont pas moins dangereux que les Anges et les Nocturnes... | Certaines associations, comme Mithra, Avalon ou encore Gaïa, sont des véritables bénédictions pour la ville, car ils cherchent à guérir et à soutenir ceux qui en ont le plus besoin. La banque de sang de Mithra, par exemple, est vraiment une très, très bonne chose, qui a pu sauver bien des humains et qui, espérons-le, continuera de le faire dans les années à venir. Quant à Deux en Âme, il trouve que c'est une bonne idée de mettre en avant l'importance du lien d'opposition et surtout, la gravité des conséquences de la perte d'un opposé. Parce que c'est vrai qu'il y a déjà bien trop de cinglés dans cette ville, hein... Et puis, le Zing et le Zang, c'est un concept que Damian trouve vraiment marrant !
Ancien Poste: uniquement pour Réversiens (gouvernement angélique, résistant, ancien membre de Prometheus, Leviathan?)
Ancien poste :: Aucun.





caractère
Roh... Eh bah, ils me font chier à chaque fois qu'ils me disent que je dois grandir une bonne fois pour toutes. J'ai bien grandi, nan ? Ça les embête tant que ça que je sois d'un naturel joyeux, sociable et communicatif ? Sûrement. Dans le milieu aristocrate, il est préférable que l'on ait un comportement irréprochable, la posture parfaite, jamais un mot plus haut que l'autre... Alors ouais, ça doit les embêter. Ma mère me l'a toujours bien fait comprendre, d'ailleurs. Même si au final, ça n'a rien changé. Je suis né comme ça, c'est dans mes gènes, j'sais pas... 'Fin, je dois tenir ça de mon père, je suppose. Parce que la vérité, c'est que c'est toujours elle, cette mégère insupportable qu'est ma mère, qui me l'a reproché maintes fois, depuis toujours. Je lui fais honte ? Eh ben, je l'emmerde, qu'elle reste loin de moi si ça lui plaît pas ! Je suis comme ça, je suis franc, je dis ce que je pense, je suis... moi-même.

Bien entendu, cela ne m'apporte pas que de bonnes choses, parfois. Dans ce milieu, et je dirais même, dans ce bas monde, cela apporte souvent plus que problèmes qu'autre chose. Seulement, j'ai besoin de m'exprimer. A croire que je suis un peu hyperactif, que j'ai une énergie débordante, difficile à contenir. J'aime parler, j'aime blaguer, j'aime rire, j'aime sortir, j'aime communiquer, j'aime rencontrer des gens, j'aime MANGER ! Je sais que j'ai souvent tendance à être un peu trop sarcastique, voire même théâtral, que je peux devenir un peu relou parfois, mais... c'est tellement plus marrant de vivre comme ça, à fond et plein d'enthousiasme ! La plupart des gens perdent ce côté enfantin avec le temps, deviennent blasés par tout et par tous en essayant de faire ce que la société veut qu'ils fassent et non pas ce qu'ils veulent. Pas moi. Oh, je ne dis pas que la vie est simple. J'ai des problèmes, comme tout le monde. J'ai des moments où je n'ai pas envie de parler ou de voir qui que ce soit, où je me demande... pourquoi. Depuis que Misty s'est suicidée, j'ai failli perdre l'envie de vivre moi aussi. Je ne suis pas insensible, j'ai un cœur et des sentiments comme tout le monde.

Sauf que dans le fond, je suis toujours ce gamin plein de vie et de rêves. Je me suis promis que je n'arrêterais pas de rêver, quoi qu'il arrive. Et c'est ce que j'essaie de faire. Parfois c'est dur, mais j'essaie. Et donc je me laisse emporter par cette envie de vivre ma vie à fond, même si ça peut énerver ou choquer certains. Ce n'est pas parce que je suis né dans cette famille insupportable que je ne peux pas le faire si le je le veux ! Je refuse de les laisser me contrôler. Ou enfin, je fais ce que je peux pour échapper à ce contrôle. C'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles je suis parti pendant plus d'un an aux Caraïbes. Il le fallait, j'en avais besoin. Le suicide de ma femme et la mort de Thomas, mon frère aîné, dans cet accident de voiture, ça m'a ravagé. Car c'est de ma faute. Elle me l'a répété tout le temps, jusqu'à ce que je le comprenne, jusqu'à ce que ses mots restent gravés dans ma tête, me brûlant de l'intérieur. Je ne pouvais pas rester, je ne pouvais plus l'entendre dire ça à tout va, me torturant cruellement, comme seulement elle sait si bien le faire. Alison Cantrell, ce monstre élégant à la longue et impeccable chevelure brune, cette femme impitoyable qui est malheureusement ma mère. A croire que je suis un lâche : ça aussi elle me l'a bien fait comprendre.

Et probablement, elle a raison sur ce point-là. Que font les lâches, après tout ? Ils s'enfuient quand la situation ne leur convient pas. C'est ce que j'ai fait, donc oui, je suis un lâche. Mais autant être un lâche avec un minimum de santé mentale, hein. Je n'allais pas me laisser détruire, je ne pouvais pas. Ça m'a brisé le cœur d'abandonner mes enfants, mais ma génitrice ne semble pas les haïr comme elle m'a toujours haï. Non, elle aime ses petits-enfants. A sa façon, certes, mais je le sais, je le vois. Elle les aime plus qu'elle ne m'a un jour aimé moi. Même avec Thomas, je l'ai toujours senti... Il était le petit ange parfait qu'elle adorait, alors que moi, j'étais le démon hyperactif. *imite d'une voix aiguë* Tu me fais honte Damian, regarde ton frère et prend exemple sur lui! Toujours prête à me jeter des pierres, mais jamais un mot pour m'encourager ou pour me féliciter lorsque je brillais à l'école ou quoi que ce soit. Jamais ! Avec cette mégère, je n'ai que très rarement connu le moindre geste d'affection, tandis que pour Tommy, c'était tout l'inverse ! Je n'étais, et je ne le suis toujours pas, ni stupide ni aveugle. Heureusement, j'ai eu un père suffisamment aimant pour combler un peu ce manque d'affection, mais j'avoue, il y a quand même des choses que je ne comprendrai jamais.

Quoi qu'il en soit, je ne voulais pas que mes petits, Noreen et Bernard, me voient dans cet état. J'avais perdu l'envie de vivre suite, je n'étais plus moi-même. J'étais juste un fantôme, une ombre de l'elfe que j'avais toujours été. Une sacrée dépression, oui. Moi, avec une dépression, vous vous rendez compte ? C'est vraiment le monde à l'envers, quoi. Mais la vérité, c'est que j'étais... malade. Malade, tout simplement. Et je ne voulais contaminer personne, et surtout pas mes enfants. C'est donc pourquoi je suis parti du jour au lendemain, sans prévenir qui que ce soit. Pour que ce soit moins dur pour moi de les quitter. Je devais me reconstruire, loin de Réversa, loin de ma mère, loin de ce maudit manoir familial. Pour enfin redevenir moi-même. Malheureusement, pile au moment où je commençais à revivre véritablement, enfin guéri après toutes ces tribulations, il fallait bien que la sorcière en chef me fasse rentrer à la maison sans même me demander mon avis. Et quand je vous dit qu'elle ne m'a pas demandé mon avis... c'est vraiment le cas. Le pire dans tout ça ? Son foutu chat persan est mort de vieillesse. Ça aurait pu être une bonne chose de réaliser qu'il n'était pas immortel. Le truc, c'est qu'elle s'en est acheté un autre, exactement pareil.

Foutues créatures démoniaques, elles sont partout.

c'est l'histoire qui nous fait

Shoal Bay - Anguilla, septembre 2015


Un an. Cela fait un an que je suis sur cette île paradisiaque. Anguilla. Ça ne vous dit peut-être pas grand-chose, mais croyez-moi, cette petite île des Antilles est vraiment un bout de paradis. Les yeux fermés, allongé sur le sable blanc de l'une des plus belles plages du monde, je laisse le soleil caribéen toucher ma peau, bien plus bronzée qu'elle ne l'avait jamais été de l'autre côté de l'Atlantique. Bercé par l'ambiance paisible qui m'entoure, je me perds dans mes pensées. Réversa ne semble plus qu'un simple rêve. Un cauchemar, un mirage. Comme si je n'y avais jamais été. Comme si j'avais toujours vécu sur cette île aux dizaines de plages baignées par une mer incroyablement turquoise. Et pourtant, cela fait seulement un an que j'habite sur cette île.

Vous vous demandez sûrement pourquoi j'ai quitté Réversa, ma famille, le Conseil Aristocrate et, plus important encore, mes deux enfants. Vous vous dîtes peut-être que je suis un abruti qui n'en a rien à foutre de ses responsabilités ni de ses propres enfants, un abruti qui a tout quitté pour se la couler douce sous le soleil d'Anguilla. Quelque part, vous n'avez pas tort. Je ne suis pas fier d'avoir tout laissé derrière moi de la sorte, d'être parti sans prévenir qui que ce soit. Je me suis enfui comme un lâche, parce qu'au fond, c'est ce que je suis. Seulement, je le vis bien aujourd'hui. Je n'essaie plus de me justifier. La beauté de cette île, le beau temps, l'éloignement, la paix, tout cela m'a aidé à guérir. A trouver la paix intérieure dont j'avais tellement besoin. Aujourd'hui, je peux dire que je suis un homme heureux à nouveau. Je n'aurais jamais cru pouvoir le dire à nouveau, mais c'est bien le cas.

Mais bon, pour que vous me compreniez mieux, il faut que je vous parle de mon passé, n'est-ce pas ? C'est parti alors... Je suis né à Réversa au sein de la famille Cantrell, l'une des familles fondatrices de la ville, rien que ça. Mes ancêtres étaient des humains, des humains qui ont été transformés en Elfes à la fin du XIXème siècle pour aider à l'avancée de la Science. D'ailleurs, ils n'étaient pas les seuls, vu que plusieurs races furent créées par ces scientifiques pour le moins osés. Seulement, les Cantrell étaient des aristocrates, l'une des familles les plus importantes de la ville. Autant dire que notre nom est célèbre à Réversa et que nous faisons partie du cercle d'Aristocrates qui gèrent la ville, comme depuis toujours. Cependant, si je suis quand même fier de l'histoire du statut de ma famille et que le fait d'être un elfe me semble aujourd'hui tout à fait normal, tout n'a pas été rose dans ma vie.

Je n'ai jamais choisi d'être un aristocrate. Elevé dans une famille d'aristocrates avec un comportement et des habitudes d'aristocrates. Moi et mon frère aîné, Thomas, on a toujours ressenti ce contrôle strict de la part de nos parents. Surtout de la part de notre mère. On faisait avec, évidemment, on n'avait pas le choix. J'essayais de rendre fiers Alison et Peter Cantrell, de leur montrer que j'étais bien plus qu'un simple gamin agité et insolent. Malheureusement, ce goût amer qui a accompagné mon enfance n'a jamais disparu. Je n'étais jamais aussi bon que Tommy, je n'étais jamais aussi aimé que lui. Je n'ai jamais fait le poids, ou du moins, on ne me l'a jamais permis. Surtout ma mère, parce qu'avec mon père, c'était complètement différent. De la part de ma génitrice, je ne ressentais que du mépris, quoi que je dise, quoi que je fasse. Mais mon père, lui, profitait du peu de temps libre qu'il avait pour être avec moi, pour apprendre à me connaître. Il ne m'a jamais traité différemment. Je me demandais tout le temps pourquoi ma mère ne m'aimait pas, pourquoi elle n'aimait que Thomas... Mais quand j'étais avec lui, j'arrêtais de me poser des questions. Je me contentais de profiter de sa présence et d'être un enfant comme les autres. Mon Dieu, c'était tellement rafraîchissant ! Et tellement rare aussi. Un aristocrate et membre du Conseil n'avait pas beaucoup de temps libre, forcément. Alors, je ne pouvais que me résigner et profiter des miettes que l'on me donnait. Je ne lui en voulais pas. Et c'est toujours le cas aujourd'hui.

J'ai grandi. Avec le temps, je suis devenu plus fort. Je ne suis pas devenu un adolescent fragile et traumatisé, parce que j'ai justement refusé de montrer à Alison Cantrell que son mépris me blessait. Non, je préférais rester ce gamin bavard, décomplexé et insolent, qui n'hésitait pas à dire ce qu'il pensait, même lorsque ce n'était ni l'endroit ni le moment pour le faire. La provoquer. Plus le temps passait et plus ses remarques acerbes m'amusaient, plus qu'elles ne me blessaient. J'adorais lorsqu'elle me jetait ces regards choqués, chargés de reproches. Oh, je lui faisais honte, j'étais insolent comme pas possible... Oui, et je faisais exprès ! Et ça, elle le savait pertinemment. C'était ma façon de communiquer avec elle, ma façon de la remercier pour l'amour qu'elle ne m'avait jamais donné. Et encore, ce que je lui faisais passer n'était rien comparé à ce qu'elle m'avait fait subir. Cependant, personne ne me comprenait. Mon père me prenait sans doute, comme tout le monde, pour un gamin pourri gâté, excentrique. Et mon frère, bon, je ne sais pas. Il avait toujours reçu ce que je n'ai jamais pu avoir de la part de ma mère. Peut-être qu'il s'en rendait compte, ou peut-être que non. Je ne lui ai jamais posé la question, de toute façon.

A vrai dire, on ne communiquait pas vraiment. On n'était pas proches, on était trop différents. Lui, il était l'exemple du parfait jeune aristocrate, tandis que moi, j'étais l'exemple parfait de l'enfant rebelle qui aimait provoquer tout le monde, qui aimait défier les règles strictes que l'on lui imposait. Aurais-je eu un caractère différent de celui que j'ai aujourd'hui si j'avais grandi dans une autre famille ? Aucune idée. Peut-être bien. En partie, du moins. Mais une chose est sûre : si je n'avais pas grandi dans cette famille, si je n'étais pas un héritier Cantrell, je n'aurais peut-être pas eu l'opportunité de devenir un grand amateur d'art. Petit à petit, j'ai découvert que l'art apaisait mon âme rebelle, que cela m'aidait à retrouver la paix quand je me sentais perdu. Passionné de musique notamment, et particulièrement doué en ce qui concerne le piano, c'est tout logiquement que j'ai décidé de suivre des études dans ce domaine. Bien évidemment, ma mère aurait préféré que je devienne médecin, architecte, ou avocat, comme Thomas. Mais je m'en foutais tellement de son avis que je n'y ai même pas pensé une seule seconde. Au contraire, cela n'a que renforcé mon envie de suivre la voie qui me faisait rêver : la musique, les arts du spectacle.

Je suis donc parti à Londres pendant quelques années pour faire mes études, m'éloignant ainsi de ma ville natale et de ma famille toxique. Putain, ça m'a fait le plus grand bien ! C'était réellement libérateur de voir autre chose, de vivre ma vie sans penser à ma famille. Des années dont je ne garde que de bons souvenirs. Bien évidemment, j'ai dû rentrer à Réversa à un moment donné, vu que mon frère était parti à New York et qu'il comptait absolument réussir là-bas. Et ce n'était pas ma maman adorée qui allait l'en empêcher, évidemment. Moi, par contre, si je tenais à ne pas voir mes vivres coupés, je devais retourner dans cette ville maudite. Je le savais. Parce que quand Alison Cantrell décide de faire chier quelqu'un, rien ni personne ne peut l'en empêcher. Donc voilà, ce n'est pas comme si j'avais le choix ! Néanmoins, Réversa restait ma ville natale et malgré tout, je ne la haïssais pas. Je haïssais ma mère, tout simplement. D'ailleurs, cela n'a pas changé depuis. Mais enfin, cela ne m'a pas empêché de m'adapter à la situation. De retour au manoir Cantrell, je ne me suis pas laissé atteindre par son éternel mépris et j'ai continué d'avancer. J'ai rejoint le Conservatoire de la Réversa en tant que prof de piano et même si je savais que j'avais les capacités pour aller plus loin, cela me convenait.

Les années se sont écoulées, je m'éclatais au Conservatoire, entouré d'art, de musique et de talent. Mais ce qui m'a poussé à rester à Réversa, même après que Thomas ait fait son retour suite à son échec aux Etats-Unis, ce n'était pas vraiment le Conservatoire de la ville. C'était Misty. L'amour de ma vie. Une jolie rousse au grand cœur et au talent impressionnant. Elle n'était pas issue d'une famille aristocratique, elle n'était pas riche, mais elle me faisait vibrer. Elle était comédienne au théâtre de Réversa. Elle était belle, elle avait les plus beaux yeux que j'aie jamais vus de toute ma vie. Des yeux marrons, mais tellement expressifs... Je l'aimais si fort. Le coup de foudre, je sais pas si ça existe vraiment, mais ça y ressemble, sans doute. Je me souviens parfaitement de notre première rencontre, dans l'un des couloirs du théâtre. Elle me manque. Misty était ma femme, la mère de mes enfants, la personne qui me connaissait et comprenait le mieux au monde. Je me souviens que je me suis demandé à un moment donné si elle n'était pas mon opposée, tellement le lien qui nous unissait était fort. Assez fort pour que l'on ait défié ma mère et tous ceux qui n'approuvaient pas notre relation. Au final, même Alison Cantrell a fini par s'y faire.

Du moins, c'est ce que j'avais cru. Autrement, on n'aurait jamais accepté de vivre au grand manoir de ma famille... Si j'avais su ce que ma mère allait faire, j'aurais demandé à Misty de tout quitter et de partir loin de Réversa. Si on l'avait fait, peut-être qu'elle serait toujours vivante aujourd'hui et que ce serait elle la femme allongée à mes côtés sur le sable blanc de Shoal Bay. Néanmoins, je peux dire que je suis heureux à nouveau, oui. Je n'oublie pas Misty, je n'oublie pas Thomas, je n'oublie pas Noreen et Bernard. Je n'oublie pas les cicatrices qui recouvrent mon âme. Mais je me permets d'aller de l'avant. Je n'ai plus envie de mourir désormais. Je tourne la tête et ouvre les yeux pour regarder Carissa, la belle caribéenne à la peau bronzée qui vient de poser sa main sur la mienne. Aujourd'hui, je suis heureux et je veux vivre. Rentrer chez moi n'est donc pas d'actualité.



***


Réversa, début novembre 2015


Quelqu'un m'appelle. Tout est flou. Je veux ouvrir les yeux, mais je n'y arrive pas. J'ai la tête lourde, l'esprit embrumé. La voix, ou plutôt, les voix m'appellent à nouveau. On touche mon épaule, on me secoue légèrement. J'ouvre difficilement les yeux, tout en râlant, agressé par la lumière qui envahit mes prunelles. Je suis allongé sur un lit énorme et confortable. Mais... Ce n'est pas le mien, je crois. Les voix teintées d'enthousiasme continuent de m'appeler, tandis que je sens qu'il y a quelqu'un bougeant sur le lit, bien décidé à me réveiller. Je passe lentement une main sur mes paupières, tout en essayant de comprendre où je me trouve.

« Papa ! Papa, réveille-toi ! »

Les voix deviennent de plus en plus claires. Papa. Quoi ? Mais... Non, je rêve ? Je rêve, pas possible autrement ? Mes souvenirs me trompent, forcément. Ils sont loin, trop loin pour que je puisse les entendre comme ça... J'ai quitté Réversa il y a plus d'un an, donc... oui, je rêve. Je ne comprends pas. C'est la seule explication qui tienne la route ! A moins que...

« Il se réveille ! Il se réveille ! »

Je tourne légèrement la tête. Ils sont juste là, à mes côtés. Noreen et Barney, mes deux petits lapins presque aussi hyperactifs que moi. D'une voix rauque, j'ouvre la bouche en les regardant, abasourdi.

« Noreen ? Barney ? C'est... C'est impossible. »

Je cligne des yeux, comme pour m'assurer que je ne rêve pas. Si je suis heureux de revoir mes enfants après tous ces mois d'absence, je ressens également une peur croissante au fond de moi. Qu'est-ce qui s'est passé ? Comment ça se fait que je sois à Réversa et non pas sur l'île d'Anguilla ? Hier encore, j'y étais ! Je ne comprends pas, j'y étais, je le jure par Dieu ! Quand les deux petits elfes me sautent littéralement dessus, j'ai à peine le temps de me redresser légèrement pour les prendre dans mes bras. Et plus que jamais, ils sont réels et non pas de simples mirages. Je lève mon regard et observe la pièce où je me trouve. Ma respiration devient plus saccadée, une panique incontrôlable s'empare de mon âme. Bordel, c'est ma chambre ! Je ne suis pas sur l'île caribéenne, mais bel et bien au manoir Cantrell. Je suis... de retour à Réversa. Mais putain, ça n'a aucun sens ! Tremblant, je serre fort Noreen et Barney contre moi, tout en essayant de me rappeler le moindre détail qui puisse justifier le fait que je me sois réveillé ici, alors que je n'avais pas du tout prévu de rentrer. Pas encore, en tout cas.

« Oh mon Dieu... »

Je passe une main dans mes cheveux, presque par réflexe, avant de froncer les sourcils. Sans blague. J'avais les cheveux longs, mais ce n'est apparemment plus le cas maintenant. Une vague de colère rejoint la peur et l'incompréhension. Qu'est-ce qu'on m'a fait, putain ? Alors que les gamins me posaient des questions, que je n'écoutais pas réellement au passage, quelqu'un entra dans ma chambre.

Elle.

« Damian ! Je suis tellement soulagée que tu te sois enfin réveillé ! »

« Mamie ! Papa se souvient de nous ! »

« Oui, il se souvient de nous ! »

Je les observe tous sans rien dire. Je ne peux m'empêcher de froncer les sourcils. C'est elle qui est derrière tout ça. J'en suis sûr.

« Ah, mais c'est merveilleux, les enfants ! Allez, maintenant laissez-moi parler avec votre père. »

Noreen et Barney sortent joyeusement de ma chambre, me laissant seul avec ma génitrice. Je me redresse sur mon lit, tandis qu'elle referme la porte.

« Bon retour à la maison, Damian. On a bien des choses à se dire, mon chéri... »

Test Rp
J'étire un sourire narquois, qui ne dure que quelques secondes avant de se fanner et de laisser place à un rictus contrarié. La voix de ma mère ne m'a pas manqué. Ce manoir et cette chambre ne m'ont pas manqué. Putain de bordel, je suis à Réversa. Et je ne me souviens même pas d'avoir pris la décision de rentrer. Je ne vois qu'une explication plausible : Alison a envoyé des gens me ramener de force à la maison. Inquiet et confus, je me redresse sur le lit, avant de fusiller ma génitrice du regard.

« On dirait, oui ! Tu as envoyé des gens me chercher de force. On me drogue, on me met dans un avion, et voilà, c'est fait ! Je ne me trompe pas, hein ? Ça te ressemblerait tellement, en fait ! Impossible que tu me foutes la paix si un jour tu arrivais à découvrir où je me trouvais. »

La brune élégante étire un sourire froid, avant d'applaudir lentement et discrètement mon raisonnement.

« Tu me connais mieux que je ne le pensais, mon enfant... Mais en effet, je ne pouvais pas te permettre de continuer à bronzer pendant toute l'année aux Caraïbes comme si de rien n'était, alors que tes enfants avaient besoin de toi ici. »

Je serre les mâchoires. J'ai abandonné mes enfants, et même si j'avais mes raisons pour quitter Réversa de la sorte, le fait est que je n'en suis pas fier. Et elle le sait, je peux le voir dans son regard cynique.

« Tu ne dis rien ? Mais bien sûr, mon chéri, tu sais que j'ai raison... Tu as abandonné tes enfants alors qu'ils avaient perdu leur mère quelques mois à peine auparavant. Tu les as oubliés pour vivre une petite vie heureuse aux Caraïbes, sans préoccupations... Et je ne parle même pas de tes responsabilités en tant que représentant de notre famille au sein du Conseil ! Tu n'es qu'un gamin irresponsable, Damian, un lâche qui n'est même pas capable de rester avec ses enfants et d'affronter la réalité. Tu préfères t'enfuir sans même dire au revoir. Tu crois que ton père serait fier de toi ? Ou... Misty ? »

Mon regard brille de colère, une colère qui coule dans mes veines et me brûle de l'intérieur au fur et à mesure que les mots empoisonnés de la mère atteignent mes oreilles. Qu'elle me traite d'irresponsable, de lâche, je m'en fous... Qu'elle parle de mon père, je peux le supporter. Mais qu'elle ose parler de Misty, ça, c'est trop. Je me lève vivement, avant de m'approcher sérieusement de ma génitrice. Je la foudroie du regard. Je n'ai qu'une envie, lui casser la gueule. Et pourtant, je ne suis pas quelqu'un d'agressif. Mais elle m'y pousse, elle m'empoisonne de sa simple présence !

« Ne t'avise pas de parler d'elle à nouveau ! »

« Sinon quoi ? Tu vas frapper ta pauvre mère ? Ou tu vas me tuer ? Vraiment, elle n'aurait vraiment pas de quoi être fière... »

« Tu l'as tuée et tu oses encore parler d'elle ! C'est toi qui l'as tuée, je le sais ! Tu l'as tuée, tout comme tu as tué mon père ! Tu es un monstre, tu n'aimes personne à part toi-même ! »

« Tu te trompes, Damian. »

« Oh mais oui, je me trompe ! Thomas était la seule exception, n'est-ce pas ? Ton enfant adoré, l'héritier parfait ! Je ne doute pas qu'il serait le seul dans cette maison qui te défendrait, sauf que, bonjour tristessse, il n'est plus là pour approuver tes plans maquiavéliques ! »

« Et c'est de ta faute s'il n'est plus là ! C'était toi qui étais au volant le soir de l'accident ! Tu l'as tué ! Tu as tué ton propre frère... et tu en es fier ! Qui est le véritable monstre ici, hein Damian ?! »

Tremblante, elle hausse la voix et pointe vigoureusement son doigt accusateur vers moi. J'ai réussi à appuyer là où ça fait mal. Ça te plaît pas, hein ? J'ai presque envie de rire jusqu'à en avoir mal au ventre, sauf que je n'y arrive pas ; je pleure. Malheureusement, ses paroles me blessent tout autant que les miennes l'ont blessée. Je ravale mes larmes, puis je lui réponds d'une voix plus calme, même si mon regard reste orageux.

« C'était un accident. Si tu veux croire le contraire, c'est juste une nouvelle preuve de ta mauvaise foi. Je n'ai jamais voulu qu'il meure. Je ne suis pas comme toi. Ce n'est parce que tu l'aimais plus que moi que je voulais qu'il meure. Il était mon frère. »

Elle ne dit rien. Super. J'ai quelques vérités à lui balancer au visage.

« Je n'ai jamais trompé ma femme. J'aimais Misty. Ces photos qu'on lui a envoyées, c'était juste un moyen de lui faire croire le contraire. Lui faire croire que je la trompais. Un moyen de la pousser à quitter ce manoir. De quitter ma vie. Tu savais que cela la briserait. Tu lui menais la vie dure, je n'étais pas aveugle. Tu l'as brisée. T'as tué la mère de tes petits-enfants ! Et ce n'est même pas la peine de nier, je ne te croirais pas ! Ce n'est pas moi le monstre ici, non, c'est toi. Toi et ton envie de tout contrôler. De tout briser sur ton passage. Mais tu ne me briseras pas. Ça, je te le promets. »

J'essuie mes joues humides, avant de lui tourner le dos. Ma mère reste immobile, essayant de retrouver son air de mégère impassible. Je m'assieds à nouveau sur le lit, la tête entre mes mains. Quelques secondes plus tard, Alison se dirige vers la porte et, avant de sortir, me lance un regard froid et sadique.

« Au passage, Carissa espère que tu as apprécié sa compagnie ces derniers mois. Peut-être qu'elle viendra te rendre visite un de ces jours... Repose-toi bien, mon chéri. »

La porte se referme. Je ne bouge pas. Je suis en état de choc. Elle... Elle m'a manipulé pendant tout ce temps. Carissa... Bon sang, non... C'est pas possible, elle... Elle a été soit envoyée soit embauchée par ma mère à Anguilla pour me ramener à la maison. La femme dont je suis tombé amoureux m'a trahi, m'a menti pendant tout ce temps. Et je n'ai rien vu venir. Suis-je si con que ça ? Bordel, tout devient plus clair maintenant : c'est elle qui m'a drogué, c'est elle qui a fait en sorte que je rentre à Réversa. Si elle l'avait voulu, elle aurait pu me tuer.

« Non... »

J'éclate en sanglots, avant de balancer rageusement un verre qui traînait par là contre le mur. Je suis passé directement du paradis à l'enfer.

Et ce n'est que le début.

Derrière le personnage
Votre pseudo et âge: Shadow Dancer, 23 ans.
Depuis combien de temps faites-vous du rp?: Quatre ans !
Comment avez-vous connu le forum?: Je suis un QC (je dis ça pour la quatrième fois, ewi... est-ce un record ? Razz)
Votre impression sur le forum: GRRRRR ! Miaou. *_*
Votre avatar et son copyright: Tom Riley et Shadow Dancer
Fréquence de connexion: 7j/7 normalement
Désirez-vous un parrain ou une marraine?: Ouiiiiii, et je veux des câleïns aussiiiiii ! *out* AHEM. No, gracias ! x)



Wherever I go ~ Some people lie but they're looking for magic, Others are quietly going insane. I feel alive when I’m close to the madness, No easy love could ever make me feel the same - © Sian


Dernière édition par Damian M. Cantrell le Ven 2 Sep - 1:38, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Institutrice
Nombre de messages : 774
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 15 Nov - 9:36, vous pouvez
Han mon Alex snif >>

Mais... Un elfe *pleure de joie*

On se trouvera un lien, hein, hein dis ? potté



With you, I’m a queen upon my throne
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Cassandre E. Nealson
❝ Eyes that see into Infinity ❞
Métier/Etudes : Musicienne & gérante du Natural Song
Nombre de messages : 4064
Opinions Politiques : aucun..
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 15 Nov - 11:17, vous pouvez
Oh un elfe ! Re bienvenuuuuuuuue love


...
sign by Wiise.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Policier
Nombre de messages : 267
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 15 Nov - 11:36, vous pouvez
Ben rebienvenue à toi xD


halloward
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Damian M. Cantrell
La ferme, célébrité.
Métier/Etudes : Prof de piano (Conservatoire)
Nombre de messages : 4191
Opinions Politiques : Membre du Conseil, il veut le meilleur pour les Réversiens. Et qu'on ne vienne pas l'emmerder aussi. Ou pas trop, va.
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 15 Nov - 13:39, vous pouvez
Merci, mes choux ! love

Eirian : Mais oui, avec plaisir, ma belle x) (Bon sang, à croire que mon petit camé m'a vraiment marqué, parce que rien que de voir 'Alex' et 'snif' dans la même phrase, ça m'a fait rire xDDDD ---->)


Wherever I go ~ Some people lie but they're looking for magic, Others are quietly going insane. I feel alive when I’m close to the madness, No easy love could ever make me feel the same - © Sian
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Institutrice
Nombre de messages : 774
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 15 Nov - 13:51, vous pouvez
Mince, je fais de l'humour sans le faire exprès Very Happy



With you, I’m a queen upon my throne
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Perséphone L. Carlton
Slaying the Dreamer
Métier/Etudes : Lieutenant de l'Ordre | Agent de sécurité au Howling casino à temps partiel
Nombre de messages : 8889
Opinions Politiques : L'ordre, alors gare aux mécréants!
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 15 Nov - 14:19, vous pouvez
XD!

UN EEEEEEEEEEEEEEEEEEEELFE potté Il promet déjà d'être un sacré numéro Razz

Tu sais où nous trouver en cas de questions, on n'a plus besoin de te le dire xD J'ai hâte d'en découvrir plus !


Lost count of the wars You lost count of the score, returned to the trenches each time to fight more. Thought you escaped your nightmare - your curse - to find you were waking from one to a worse. Your living hell, it's right here on Earth.
❝It's night here on Earth❞

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Damian M. Cantrell
La ferme, célébrité.
Métier/Etudes : Prof de piano (Conservatoire)
Nombre de messages : 4191
Opinions Politiques : Membre du Conseil, il veut le meilleur pour les Réversiens. Et qu'on ne vienne pas l'emmerder aussi. Ou pas trop, va.
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 15 Nov - 14:49, vous pouvez
C'est surtout moi qui arrive à trouver des blagues là où il n'y en a pas Razz

Ouiiii, les Elfes au pouvoiiiir ! mrgreen Merci Persyphon ! love Et je confirme, il risque d'être un sacré numéro XDD


Wherever I go ~ Some people lie but they're looking for magic, Others are quietly going insane. I feel alive when I’m close to the madness, No easy love could ever make me feel the same - © Sian
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Amanda Slawn
❝ Eternal Youth
Nombre de messages : 653
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 15 Nov - 15:19, vous pouvez
Rebienvenu x)
J'ai hâte de découvrir la suite de ton personnage haha !
Bonne chance love



gif
AMANDA SLAWN

Where are you ?
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Editrice
Nombre de messages : 544
Opinions Politiques : Ange
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 15 Nov - 19:09, vous pouvez
Re-bienvenue! c'est qui tes autres comptes? ^^ Ouai je suis curieux! What a Face
En tout cas ton début de fichette donne vraiment envie d'en savoir plus! Il à l'air énorme ce personnage prom


“Quand on tue de grands rêves il coule beaucoup de sang.” Milan Kundera

(c) acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Damian M. Cantrell
La ferme, célébrité.
Métier/Etudes : Prof de piano (Conservatoire)
Nombre de messages : 4191
Opinions Politiques : Membre du Conseil, il veut le meilleur pour les Réversiens. Et qu'on ne vienne pas l'emmerder aussi. Ou pas trop, va.
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 15 Nov - 20:39, vous pouvez
Merci vampirette ! love

Callie: t'aurais dû passer sur le sujet de l'absence avant, haha xD Merci =D Je sens que je vais vraiment m'amuser avec Dam' *_*


Wherever I go ~ Some people lie but they're looking for magic, Others are quietly going insane. I feel alive when I’m close to the madness, No easy love could ever make me feel the same - © Sian
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 15 Nov - 21:07, vous pouvez
Bienvenue de nouveau alors Wink

Eclate toi bien ! Y a que ça de vrai ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Damian M. Cantrell
La ferme, célébrité.
Métier/Etudes : Prof de piano (Conservatoire)
Nombre de messages : 4191
Opinions Politiques : Membre du Conseil, il veut le meilleur pour les Réversiens. Et qu'on ne vienne pas l'emmerder aussi. Ou pas trop, va.
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 15 Nov - 21:55, vous pouvez
Merci Coco ! ^_^


Wherever I go ~ Some people lie but they're looking for magic, Others are quietly going insane. I feel alive when I’m close to the madness, No easy love could ever make me feel the same - © Sian
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 15 Nov - 22:12, vous pouvez
Re-Bienvenue ! innocent

Et Tom Riley, mon dieu.. Quelle bonnassité ! love
Bon courage pour la suite de ta fiche ! potté
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Damian M. Cantrell
La ferme, célébrité.
Métier/Etudes : Prof de piano (Conservatoire)
Nombre de messages : 4191
Opinions Politiques : Membre du Conseil, il veut le meilleur pour les Réversiens. Et qu'on ne vienne pas l'emmerder aussi. Ou pas trop, va.
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 15 Nov - 22:53, vous pouvez
Merci jolie spectre ! love


Wherever I go ~ Some people lie but they're looking for magic, Others are quietly going insane. I feel alive when I’m close to the madness, No easy love could ever make me feel the same - © Sian
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Edana J. May
❝ But Still I Rise ❞
Métier/Etudes : Directrice du Reversa's Press Agency
Nombre de messages : 10721
Opinions Politiques : Conseil Aristocrate
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 17 Nov - 18:45, vous pouvez
Moi aussi j'ai hâte d'en lire un peu plus *_*

Courage pour la rédaction! :coeeur:


You know I love it when you say you're afraid But you hate it when I'm making you shake Hang the truth from a noose Put a hit man on the loose Now you're countin' on me makin' you dead Shinedown, it all adds up

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Damian M. Cantrell
La ferme, célébrité.
Métier/Etudes : Prof de piano (Conservatoire)
Nombre de messages : 4191
Opinions Politiques : Membre du Conseil, il veut le meilleur pour les Réversiens. Et qu'on ne vienne pas l'emmerder aussi. Ou pas trop, va.
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 17 Nov - 20:14, vous pouvez
Merci Eda ! love

J'avance doucement, mais sûrement x)


Wherever I go ~ Some people lie but they're looking for magic, Others are quietly going insane. I feel alive when I’m close to the madness, No easy love could ever make me feel the same - © Sian
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Damian M. Cantrell
La ferme, célébrité.
Métier/Etudes : Prof de piano (Conservatoire)
Nombre de messages : 4191
Opinions Politiques : Membre du Conseil, il veut le meilleur pour les Réversiens. Et qu'on ne vienne pas l'emmerder aussi. Ou pas trop, va.
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 19 Nov - 14:37, vous pouvez
Ma fiche est terminée ! potté


Wherever I go ~ Some people lie but they're looking for magic, Others are quietly going insane. I feel alive when I’m close to the madness, No easy love could ever make me feel the same - © Sian
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Edana J. May
❝ But Still I Rise ❞
Métier/Etudes : Directrice du Reversa's Press Agency
Nombre de messages : 10721
Opinions Politiques : Conseil Aristocrate
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 21 Nov - 18:13, vous pouvez
On passe au plus vite! :coeeur:


You know I love it when you say you're afraid But you hate it when I'm making you shake Hang the truth from a noose Put a hit man on the loose Now you're countin' on me makin' you dead Shinedown, it all adds up

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Edana J. May
❝ But Still I Rise ❞
Métier/Etudes : Directrice du Reversa's Press Agency
Nombre de messages : 10721
Opinions Politiques : Conseil Aristocrate
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 25 Nov - 8:56, vous pouvez
Je viens t'annoncer (enfin! XD) une bonne nouvelle!

Tu es validééééééééééééééééééééééééééééé! Bon sang, je sens qu'il promet Damian (et il se pourrait qu'Eda arrive à apprécier un elfe finalement --->)

Je ne te rappelle pas les règles de la maison, maintenant tu la connais bien!^^

Have fun! :coeeur:


You know I love it when you say you're afraid But you hate it when I'm making you shake Hang the truth from a noose Put a hit man on the loose Now you're countin' on me makin' you dead Shinedown, it all adds up

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Damian M. Cantrell
La ferme, célébrité.
Métier/Etudes : Prof de piano (Conservatoire)
Nombre de messages : 4191
Opinions Politiques : Membre du Conseil, il veut le meilleur pour les Réversiens. Et qu'on ne vienne pas l'emmerder aussi. Ou pas trop, va.
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 25 Nov - 15:30, vous pouvez
Owiiiii ! Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! love love love

Héhé ! mrgreen J'ai déjà une idée en tête pour un lien Edamian (XD!), au fait... Je te mp innocent


Wherever I go ~ Some people lie but they're looking for magic, Others are quietly going insane. I feel alive when I’m close to the madness, No easy love could ever make me feel the same - © Sian
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le , vous pouvez
Revenir en haut Aller en bas
 

Damian M. Cantrell ~ "Et j'aime pas les chats !" [terminé !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Damian M. Cantrell ~ "Et j'aime pas les chats !" [terminé !]
» aucun rapport j'avoue mais j'aime les pipes
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A
» [Inutile] J'aime / J'aime pas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une question d'opposé? :: From The Beginning :: Face Your Demons :: Fiches validées-
Les Petits Plus

What's up?

REFONTE DU FORUM
La découvrir - La suivre

STATISTIQUES:
Anges: 7
Elfes: 7
Humains: 12
Conseil: 5
Prometheus: 3 Avalon: 3
Lycans: 8
Spectres: 4
Vampires: 8
Léviathan: 2
Mithra: 4 Gaïa: 1

Votez pour le forum ♥