AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
Retrouvez nous sur Whispers of Dawn, la V2 de Réversa! :
http://whispersofdawn.forumactif.com/

Partagez | .
 

 [EVENT] Flash tattoos !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 27 Déc - 21:10, vous pouvez
    Depuis plusieurs jours dans les ruelles de Réversa le bruit court qu’une journée « flash tattoos » est organisée. Intrigué par cette annonce, vous cherchez à en savoir plus. Des affiches sont placardées un peu partout en ville et vous pouvez y lire :


« Journée exclusive de Flash Tattoos. Les bénéfices seront partagés entre toutes les associations caritatives de la ville.
Et même si vous ne souhaitez pas obtenir un tatouage, venez y faire un tour : boissons, gâteaux et chocolats en tout genre vois y attendent. Le soir, un lâché de lampions surplombera un barbecue géant. »







    Arrivant sur place, vous constatez que les hautes herbes ont été coupées et que des fleurs multicolores ont été spécialement plantées le long de l’allé de l’ancienne usine. Des enfants jouent à l’extérieur puisque un énorme château gonflable leur a été installé.

    Une petite musique parvient à vos oreilles et vous amène à pousser les lourdes portes de l’usine.
    Stupeur !
    L’usine, auparavant désaffectée, s’est vue totalement réaménagée. Les murs en briques rouge s’accordent avec un sol en béton parfaitement rénové. Mais vous n'avez pas le temps d'admirer la décoration, qu'un bénévole vous tend un dossier* ! Conservez le précieusement si vous souhaitez obtenir un tatouage...

    Sur votre droite se trouve un énorme banquet avec des tas de gâteaux et des tas de boissons ! Un bénévole se tient derrière et tout sourire, il vous invite à le rejoindre.
    Sur votre gauche, les toilettes sont indiqués avec un néon qui brille de plusieurs couleurs et enfin, tout droit, vous pouvez enfin voir les tatoueurs à l’œuvre.

    Œuvrant au fond de l’usine, les tatoueurs semblent concentrés. Derrière eux, sur le mur du fond, de nombreux posters ornent le mur. Ils retracent l’évolution d’un tatouage au fil des années, de l’aspect frais du tatouage à l’aspect grisonnant. Les posters expliquent aussi les risques d’un tatouage et les soins qui s’y appliquent. L’aspect pédagogique semble primer au milieu du brouhaha qui plane dans l’énorme salle.

    Devant ces énormes posters se trouvent donc nos tatoueurs. Des paravents séparent et encadrent l’espace nécessaire à la réalisation des tatouages, formant des petits box. La disposition des box se ressemble puisque au centre se trouve un fauteuil à hauteur fixe, avec un petit tabouret. Dans le fond du box se trouve plusieurs petits meubles à tiroirs sur lesquels jonchent des bouteilles d’encre et du matériel stérilisé.

    Dans le premier box se trouve Eric, un tatoueur de trente ans. Formé par Deliah dès sa majorité, il s’occupe des lettrages. Il vous accueillera chaleureusement et presque amoureusement. Son « book » est composé de plusieurs types de lettrages. Bien entendu, Eric n’est pas fermé à la discussion et avide de défis en tout genre, il sera vous satisfaire si vous souhaitez obtenir un lettrage particulier.

    Dans le deuxième box se trouve Kathleen, une tatoueuse de vingt-huit ans. Elle a été promue et gère l'une des plus grandes boutiques de la ville. Connue et surtout reconnue pour ses tatouages mignons la jeune femme vous propose un énorme « book » avec tout un tas de dessins enfantins et simplistes à souhait.

    Enfin, dans le troisième box, se trouve Deliah. Elle est présente pour conseiller et tatouer des pièces qui nécessitent un peu plus d’expérience et de dextérité.

    Pour déterminer votre ordre de passage chez les tatoueurs vous devez remplir le dossier* qui vous a été remis dès votre arrivée dans l’usine. Nom, prénom, âge, adresse... Une pièce d’identité vous sera demandée afin de vérifier l'authenticité des informations inscrites. Lorsque votre dossier sera complété, vous pourrez alors vous rendre auprès de l’un de nos tatoueurs.

    Et n’oubliez pas, l’essentiel est de s’amuser, de se faire plaisir, pour récolter un maximum d’argent pour les associations de la ville...





Citation :

Prix de départ de votre tatouage : 20£. Libre à vous de donner plus.
Marius, Aksel, Kane : vous avez reçu un MP avec votre ordre de passage concernant les tatouages. Vous pouvez, en attendant que votre numéro se fasse entendre, vous balader où bon vous semble.

Ordre de passage :
Marius Cavendish, Elias Coverdale, Aksel Hillburn, James Taylor, Kane A. Marcus, Deliah I. Collins.

Vous êtes libre concernant la longueur de votre réponse, essayez juste de garder le rythme et essayez de prévenir sur le blabla général concernant l'évent si vous ne pouvez pas répondre dans les deux jours qui suivent la réponse qui vous précède...
Enfin, merci de prévenir le joueur qui doit répondre après vous via MP lorsque vous avez répondu !
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 31 Déc - 9:30, vous pouvez
Marius était tombé sur une affiche tout à fait par hasard quelques jours auparavant. Il ne comptait pas forcément y aller, mais l’idée le titillait dans un coin de son cerveau âgé. Un tatouage… ce n’était pas vraiment ce que l’on pourrait qualifier de très aristocratique, surtout pour un victorien comme lui, mais il avait connu le siècle de Victoria sous des aspects plus lugubres encore. Il finit par se dire que cela pourrait être amusant, et que c’était même une très bonne idée. Il avait d’ailleurs déjà une idée de ce qu’il comptait faire.

Le jour J, il se retrouva à Gallows Path. L’endroit fourmillait de monde. Il n’y avait pas foule, mais tout de même, les tatoueurs professionnels délégués pour l’occasion ne semblaient pas chômer. Il remercia le bénévole qui lui avait donné le dossier pour la séance et s’installa à une table pour le remplir et le rendre à la personne en charge de l’organisation. Il avait l’intention de se faire tatouer la lettre « J » sur l’avant-bras, près de l’intérieur du coude, ça ne prendra pas beaucoup de temps mais il ressentait quand même une petite excitation à se faire graver l’initiale de son opposé sur le corps. Il y avait une signification d’attachement, quoi qu’il se passe, quoi qu’il arrive, qu’ils en viennent à s’aimer passionnément ou se détester, cela ne changerait jamais. De ce qu’il avait pu comprendre des explications, le tatoueur en charge du lettrage était Eric. Il ne le connaissait pas mais son book avait l’air intéressant et très pro.

Le numéro 30 fut enfin appelé et Marius se dirigea donc vers le box d’Eric pour passer à l’acte. Il lui sourit poliment. « Bonjour, je souhaiterai la lettre J, ici. » Tout en parlant, il lui désigna l’endroit sur le bras. Il avait déjà enlevé sa veste et retroussé la manche de sa chemise blanche.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Elias Coverdale
❝ Stranger in a Strange Land ❞
Métier/Etudes : Traducteur et chroniqueur au Reversa's Paper
Nombre de messages : 1410
Opinions Politiques : Le camp "Foutez-moi la paix"
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 5 Jan - 19:44, vous pouvez
Aucun des deux n'avait envie de rester à la maison. Il était difficile de faire une sortie le soir avec une fillette de trois ans dans cette ville, même si les fêtes de fin d'année semblaient avoir apaisé quelque peu la situation. Alors quand Elias se souvint de l'événement caritatif, il sauta sur l'occasion. Un rassemblement pour la bonne cause serait forcément bien surveillé et sécurisé.

En arrivant, la première chose qu'aperçut sa fille fut bien entendu le château gonflable.

"Papaaaaaaaaa ! Je peux y aller ? Siteplaît, siteplaît, siteplaît !"

Elle sautillait sur place, comme pour prouver qu'elle détenait toutes les compétences nécessaires. Ne pouvant de toute façon pas lui refuser grand-chose en cette période, il accepta et elle bondit aussitôt vers le jeu. Lâchant la main de son père, elle partit en avant en trottinant et laissa un Elias mal à l'aise.

"Cyan, attend moi ! Qu'est-ce que je t'avais dit ? Ne cours pas !"

Devant, trop excitée, la gamine entendait à peine ce qu'on lui disait... Elias accélérait le pas pour la rattraper.

BOUM ! Collision. Immanquablement, ça devait arriver. Cyan avait rencontré le genou d'un inconnu - de près. D'ailleurs, elle commença à pleurer tandis que son nez se mettait à saigner un peu.*

"Vous avez cassé mon nez !"

Arrivant à grandes enjambées en slalomant entre les badauds, Elias prit sa fille dans ses bras et regarda avant toute chose si elle n'avait rien de grave. Mais si elle pouvait accuser la personne, c'est qu'elle n'allait pas si mal que ça.

"Laisse-moi voir. Ça te suffit comme preuve que ton père ne dit pas que des conneries ?" Réprobateur, il ne se montrait pas non plus en état d'alerte. Après l'examen rapide, il tourna la tête vers la personne. "Désolé, elle a tendance à ne pas regarder où elle va."

Paroles qui firent réagirent aussi sec la fillette aux boucles blondes : "C'est pas vrai, c'est lui qui m'a foncé dessus !"

"Bien sûr, il a fait exprès de te bousculer. Au plus il blesse d'enfants, au plus il gagne de points. En parlant de ça..." Attention tournée vers l'anonyme. "Vous n'auriez pas un mouchoir par hasard ?"

Il n'avait pas très envie que Cyan reste avec des traces de sang sur elle alors que des Vampires rôdaient dans le coin.



[HJ: Je pensais à Aksel pour la collision, comme t'es après moi, mais je te laisse voir xD]


Some kind of monster This is the moment that needs to breathe. These are the screams that pierce your skin. This is the voice of silence no more. This is the test of flesh and soul. This is the feel that's not safe.
❝This is the face that you hide from.❞




Dernière édition par Elias Coverdale le Jeu 21 Jan - 13:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Serveur à la Taverne du Pèlerin
Nombre de messages : 432
Opinions Politiques : Leviathan
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 6 Jan - 15:12, vous pouvez
Il était arrivé tranquillement à l'usine, garant sa moto, et laissant son casque à des mètres de là. Ca faisait quelques temps qu'il envisageait de compléter sa collection déjà impressionnante de tatouages. Il avait du japonais, à la Hokusaï, du tribal, du traditionnel, bref, son corps était un exemple parfait des divers styles de tatouages possibles. Et malgré tout, sa peau blanche se dévoilait sous la couche d'encre.

Son arrivé avait été ponctuée par la remise d'un dossier qui servait visiblement pour la prise de rendez-vous. Aussitôt complété, Aksel repartit prendre quelque chose à boire au buffet et sortit. Il y avait vraiment pas mal de gens. Tant mieux, encore une oeuvre qui récolterait des fonds généreux.

Alors qu'il profitait du soleil, il sentit un impact sur sa jambe gauche. Aussitôt il baissa la tête pour constater que le projectile n'était autre qu'une petite fille qui avait eu le malheur d'aller un peu trop vite.


"Oula, doucement.. ça va ?"


A l'entendre pleurer, l'elfe se doutait que le père n'allait... et en effet, le voilà. Il les observa tandis que le père tâchait de consoler sa fillette.. à sa manière..


"Bien sûr, il a fait exprès de te bousculer. Au plus il blesse d'enfants, au plus il gagne de points. En parlant de ça...Vous n'auriez pas un mouchoir par hasard ?"


"Oui, oui, bien sûr ! Et je gagne même des points bonus s'ils pleurent."


La réplique avait été dite alors qu'Aksel fouillait dans les poches de sa veste en cuir, sur un ton qui ne ressemblait pas vraiment à de l'humour. Il en sortit deux mouchoirs en papier qu'il tendit aussitôt au barbu qui lui faisait face.

"Sérieusement, je suis vraiment désolé, j'aurais dû faire plus attention.. Tenez, j'espère qu'elle n'a rien. Je vous offrirais bien une tournée de bonbons, mais.. c'est gratuit..."

Le brun s'autorisa un léger sourire en voyant l'attention que mettait l'homme à nettoyer sa fille. Il y avait aussi des vampires dans la zone, Aksel en avait vu quelques uns et la moindre effluve de sang pouvait les alerter. Certains devaient sûrement être venu pour voir le sang couler aux stands de tatouage. Ca devait les changer de la banque de sang..

"Rassurez-moi, vous n'êtes pas ici pour la tatouer au moins ? elle est un peu... jeune non ?"

Deuxième blague de la journée. Aksel avait épuisé son quota, ça y est..

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Blerim D. Troshani
the Balkan wolf
Métier/Etudes : Aide-cuisinier au Roma's Restaurant
Nombre de messages : 5269
Opinions Politiques : Du moment qu'on lui fout la paix, il fera de même.
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 9 Jan - 17:45, vous pouvez
Plus il avait mal, et plus cela lui plaisait. Plus il les frappait, plus il avait envie de les frapper. L'ange dépassait toutes les limites là, mais il le savait. A vrai dire, il ne s'imposait plus vraiment de limites désormais. S'il avait envie de péter la gueule à quelqu'un, il le ferait. Jamais était parti auprès de Maitan après son coma, histoire d'apprendre à se maîtriser, à utiliser sa colère intelligemment, mais la vérité était que le policier était pire qu'il ne l'était avant. Le blond n'était que haine et colère. Une bombe prête à exploser à tout moment. Ce procès contre les Anges avait brisé ce qu'il restait des barrières qui avaient jusque-là empêché l'ancien milicien de devenir un monstre. On le voyait déjà comme un monstre, alors pourquoi faire semblant ? Semblant d'être normal. D'être gentil. Peut-être qu'il l'avait été un jour, mais il avait changé.

Ses parents lui avaient tourné le dos. Comme ils l'avaient après sa transformation et son intégration au sein de la Milice des Anges. Depuis, James avait réussi à se rapprocher de sa famille, à renouer les liens. La création de l'Ordre et son nouveau poste de policier, un vrai, co-chef d'unité même, y avaient aidé aussi. L'avenir du jeune homme semblait brillant, et lui-même avait gagné en maturité ces dernières années. Il était quelqu'un de bien, un peu brusque quand même, mais sa famille y croyait réellement. Il faisait ce qui était bien, après tout... Sauf que tout cela ne serait jamais suffisant pour qu'ils ne le voient pas comme un criminel dorénavant. L'histoire de l'incendie de la forêt avait été relancée, et le fait était qu'il était parmi les miliciens qui avaient débarqué ce jour-là. Le blond ne faisait qu'obéir aux ordres de ses supérieurs, il n'avait jamais voulu tuer ces gens. Il avait même sauvé une elfe, l'avait emmenée chez lui et soignée. Alors qu'il n'était pas censé le faire.

Mais quoi qu'il dise, quoi qu'il fasse, on le regardait comme un criminel. Un monstre. La prison l'attendait, et il le savait. S'il n'y avait pas eu de douanes, James se serait déjà enfui. Sauf qu'il n'allait pas le faire, non. Et tant qu'il serait dehors, eh bien, il ne retiendrait pas ses coups lorsqu'on on le provoquerait, comme cela avait été le cas aujourd'hui. Sa tolérance vis-à-vis des Nocturnes n'avait jamais été très grande, même si son lien avec Keith et le comportement exemplaire de ce dernier l'avaient appris à regarder les Lycans autrement. Qu'est-ce qu'il penserait s'il le voyait maintenant ? Taylor évitait de se poser la question, mais parfois il ne pouvait s'en empêcher. Cependant, cela ne durait jamais très longtemps, vu que sa rage revenait rapidement en force. On le provoquait, alors il frappait. Qu'ils saignent tous, ouais, qu'ils crèvent tous, ces putains de Nocturnes !

Après un dernier coup de poing dirigé au lycan, qui l'avait bien amoché au passage, James leva son regard. Quelqu'un avait appelé l'Ordre. Bordel de merde. Il fallait qu'il dégage d'ici au plus vite. Le visage, les mains, les bras, sa chemise et son pantalon couverts de sang, l'ange se mit à courir, laissant le lycan allongé et gémissant derrière lui. L'ancien humain grinça les dents, il avait mal. Il avait honte. Le temps d'un instant, le membre de l'Ordre se sentit plus lucide que jamais.

Regarde ce que tu es devenu. Monstre. T'es juste comme eux. Cours, monstre.

Haletant, James accélera le pas, ignorant la douleur physique et mentale qui l'assaillait. Courir. Il devait juste courir, s'éloigner de ce lycan. L'Anglais ne s'arrêta qu'après être entré dans l'ancienne usine. Le blond releva son regard clair. Merde, qu'est-ce qui se passait ici ? Il avait pensé qu'il n'y aurait personne ici, mais apparemment, c'était tout le contraire. Et son arrivée n'allait sûrement pas passer inaperçue, puisqu'il était couvert de sang de la tête aux pieds. L'ange s'adossa à un mur et se laissa glisser le long de celui-ci, avant de s'asseoir à même le sol. Il passa une main dans ses cheveux.

« Putain... »

Il était foutu.


where are you now ~ These shallow waters, Never met what I needed. I'm letting go, A deeper dive. Eternal silence of the sea. I'm breathing. Alive. Where are you now ? Where are you now ? - © Sian


Eh oui, je mords hmf:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 14 Jan - 20:13, vous pouvez
    Présente depuis ce matin, Deliah veillait à ce que la salle soit parfaitement organisée. Complètement maniaque, la jeune créature espérait se racheter avec un tel évènement pour fuir au mieux son jugement à venir. Après tout, quoi de mieux qu’une bonne action pour effacer miraculeusement les charges qui pèsent sur une personne ? L’Ange le savait et c’était tout à son honneur de faire croire à Réversa entier qu’elle fût une bonne, pour ne pas dire excellente, personne.

    Vêtue d’un haut large en parfait contraste avec un bas bien trop serré, la jeune femme arpente l’énorme salle se dirigeant vers les gâteaux. Elle les coupe l’un après l’autre en douze parts égales, prenant soin de les aligner : parfait. La petite femme ajoute les écriteaux, annonçant que les boissons, comme les gâteaux sont à la modique somme de 2£ pièce.
    Une fois la salle prête, la belle décide de joindre l’un après l’autre les volontaires de cette magnifique journée, leur expliquant à tour de rôle leur fonction au sein de l’entrepôt et ses attentes.

    La matinée s’écoule rapidement et tout aussi rapidement, les bénévoles rejoignent Deliah, accueillant à la pelle le public. La jeune femme prend son rôle très à cœur et se dirige vers les box où se tiennent les différents tatoueurs. S’installant au troisième box, la jeune femme attend sagement le moment où elle entrera en jeu, sous le feux des projecteurs…
    Un rôle à tenir.
    Une bonne image à entretenir.
    Voilà son rôle d’aujourd’hui.

    Venant de terminer le tatouage du client numéro vingt-neuf, Deliah retire ses gants et jette soigneusement le matériel usagé. Se rendant dans le box d’à côté pour observer le tatouage en cours elle se saisit du dossier du client et esquisse un sourire :
    « Marius Cavendish, joli emplacement que voilà pour votre... Premier ?Tatouage. »

    Jetant un regard à Eric, la jeune femme hoche positivement la tête et souffle quelques propos censés rassurer le client :
    « Ton travail reste toujours aussi surprenant. Tu me bluffes de jour en jour et rien que pour cela, félicitations. »

    Les yeux de Deliah parcourent le bras de Marius alors qu’Eric essuie machinalement les traces de sang.

    Soudainement, un attroupement se fait. Intriguée, Deliah plisse légèrement les yeux et se dirige vers la masse de monde. Au centre, un homme. Haletant, celui-ci est couvert par le sang. S’adossant à un mur, il se laisse glisser contre celui-ci. La jeune femme l’observe et sans prévenir le saisit par le bras. Le relevant de force, elle le pousse jusque aux toilettes soufflant :
    « Des vampires traînent par ici. Vous feriez mieux… De vous… Enfin ! Ce n’est guère la journée pour créer des conflits ! » ronchonna t-elle.
    L’inconnu allait-il bien réagir ? Sa réaction ne fut pas un brin excessive ?

    Le numéro 31 puis le numéro 32 résonnent dans le micro : « au diable le tatouage, réglons d’abord ce problème » pensa la jeune créature.
    Petit à petit la foule se dissipe et les curieux qui les ont suivi jusque alors s’éloignent progressivement…
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Elias Coverdale
❝ Stranger in a Strange Land ❞
Métier/Etudes : Traducteur et chroniqueur au Reversa's Paper
Nombre de messages : 1410
Opinions Politiques : Le camp "Foutez-moi la paix"
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 21 Jan - 14:15, vous pouvez
Elias attrapa rapidement les mouchoirs tendus avec un remerciement et s'appliqua à enlever toute trace carmin de sa fille malgré les protestations de celle-ci. Il n'était pas question que cette sortie tourne mal. Ce faisant, il rassura l'homme qui semblait embarrassé.

"Merci. Ne vous en faites pas, c'est pas évident d'éviter une mini tornade. Elle aussi aurait dû faire attention. Et suivre les consignes de son père, hm ?", termina-t-il d'un ton accusateur à l'adresse de Cyan.

Il fourra ensuite les papiers dans sa poche et la fillette se cacha dans le cou de son paternel, boudeuse. Son caractère déjà bien affirmé comprenait qu'elle n'appréciait pas avoir eu tort et qu'on le lui fasse remarquer. Un sourire étira les lèvres du Lycan, mais le regard chercha un instant après la confirmation de la blague devant l'expression sérieuse de l'inconnu.

"Ah vous croyez ? Elle avait vraiment l'air emballée pourtant..."

Un cri perça soudainement de l'intérieur, puis les voix montèrent. Pas de bagarre, les gens paraissaient plus surpris et choqués, voire apeurés. Elias tourna la tête vers la source de l'agitation, perplexe.

"Finalement, je crois qu'on va éviter les tatouages..."

Rien ne pouvait vraiment bien se passer ici.


Some kind of monster This is the moment that needs to breathe. These are the screams that pierce your skin. This is the voice of silence no more. This is the test of flesh and soul. This is the feel that's not safe.
❝This is the face that you hide from.❞


Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Serveur à la Taverne du Pèlerin
Nombre de messages : 432
Opinions Politiques : Leviathan
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 23 Jan - 16:13, vous pouvez
Aksel ne put qu'acquiescer. C'était plus sage en effet. Cependant, l'elfe était curieux savoir ce qui avait bien pu causer autant d'agitation. Il prétexta avoir entendu son numéro pour le tatouage, ce qui en soi n'était pas faux, puisqu'il avait le 33 et qu'ils venaient d'appeler le 32 -Il ne tarderait donc pas - et rentra dans le bâtiment.

Lorsqu'il vit un ange saignant se diriger vers les toilettes, il regretta finalement d'avoir perdu son temps. Pour quelqu'un d'autre, il aurait peut-être cherché à aider mais là.. Peu importait un ange. Il n'y en avait que trop.


Le numéro 33 retentit, et cette fois-ci, ce fut réellement son tour. Il s'approcha d'un stand, jeta un oeil. Lettrage. Très beau. Il afficha une légère moue approbatrice en contemplant le carnet de travail du tatoueur, mais ne tarda pas à aller au stand qui l'intéressait. Kathleen. Il avait déjà regardé son travail et avait trouvé son bonheur dans l'épais book qui trônait à son stand.

Il ôta son manteau, et ne tarda pas à faire subir à son débardeur le même sort. Sur son torse nu et sculpté, on pouvait discerner sans mal l'impressionnante collection qui encrait sa chair. L'elfe indiqua alors un emplacement des côtes jusqu'à l'oblique. Un des rares qui ne soit pas déjà occupé par des oeuvres. Il voulait quelque chose de simple, qui irait bien avec le reste mais qui conserverait son indépendance.


"Une hirondelle, version old-school"

Il s'allongea sur le côté, et lorsque le vrombissement de la machine se mit en marche, il sourit.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Blerim D. Troshani
the Balkan wolf
Métier/Etudes : Aide-cuisinier au Roma's Restaurant
Nombre de messages : 5269
Opinions Politiques : Du moment qu'on lui fout la paix, il fera de même.
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 26 Jan - 15:47, vous pouvez
Le blond releva son regard, surpris. Il savait qu'il n'était pas seul, mais il ne s'attendait pas non plus à ce qu'on vienne vers lui aussi rapidement. C'était peut-être parce qu'il avait l'air blessé, vu le sang qui tâchait ses vêtements et couvrait une bonne partie son visage. James se laissa attraper et entraîner par cette main ferme qui avait agrippé son bras. Autour de lui, des gens criaient, alarmés. L'ange se disait qu'il n'aurait pas dû venir ici, mais... Il n'avait nulle part où aller. Pas quand il était aussi désorienté qu'il ne l'était en ce moment, surtout qu'il savait que l'Ordre était sur le point de débarquer. Il était foutu, ouais. Ce lycan pouvait parfaitement faire un portrait-robot pour identifier son agresseur. Surprise, celui-ci était ni plus ni moins qu'un membre de l'Ordre ! Qu'est-ce qu'il était con, quand même ! Jamais l'ancien milicien ne s'était laissé coincer pour ses chasses nocturnes depuis toutes ces années, mais il baissait sa garde à cause d'un simple lycan...

Il n'était pas lui-même. Taylor le savait. Ou peut-être qu'au fond... il l'était, oui. Il était lui-même, plus que jamais, laissant sa nature sombre et violente prendre enfin le dessus. Pour une fois, il ne se retenait pas, non, il se laisser aller. Parce qu'au fond, il était réellement convaincu qu'il n'échapperait pas à la prison. Cependant, désormais que le policier était plus lucide, il regrettait ce qu'il venait de faire. Il avait laissé ses émotions l'emporter, le pousser à faire des conneries. Venir ici était tout sauf une bonne idée, vu le nombre de personnes qui étaient là et l'avaient vu couvert de sang. Il fallait qu'il fasse passer ça pour une agression. La bête l'avait attaqué, et il s'était donc défendu, avant de s'enfuir. L'autre était sûrement bien amoché, mais il faut dire que l'ancien humain l'était également. Après, ce serait sa parole contre la sienne. Mieux valait qu'il ne cache pas cet épisode et qu'il évoque la légitime défense. Sinon, il allait être renvoyé avant-même d'être jugé.

Arrivé près des toilettes avec la brune qui l'avait interpellé, James la regarda plus attentivement. Il reconnut son visage. C'était Deliah Collins, l'une des anciennes ministres du gouvernement angélique. Génial. Il ne manquait plus qu'il montre des faiblesses auprès des siens, surtout des haut-placés. Ou enfin, anciens haut-placés. Quelque part, ils l'étaient toujours aux yeux de l'ancien milicien. L'Anglais laissa un soupir franchir ses lèvres. Maintenant que l'adrénaline s'évanouissait petit à petit, le jeune homme avait mal. Et pas qu'un peu, bordel ! Le membre de l'Ordre grinça les dents quelques secondes, puis il sortit son badge, qu'il lui montra. Heureusement que son angélisme et le sang-froid qui venait avec étaient en train de revenir. Cela faisait réellement du bien de reprendre le contrôle de ses sentiments et de ses actes. N'était-ce pas mieux que de taper sur n'importe qui n'importe où ? Il fallait vraiment qu'il se reprenne, bon sang !

« James Taylor, lieutenant de l'Ordre. Je suis désolé pour ce désagrément. Je me suis fait agresser par un homme. Il fallait que je me cache quelque part, et je croyais que l'usine était vide. Qu'est-ce qui se passe ici ? »

L'ange grimaça en passant une main sur son visage. Il saignait de l'arcade sourcilière et ses lèvres avaient pris un sacré coup aussi. Bordel, il avait vraiment besoin de se débarbouiller ! Et d'appeler l'Ordre au plus vite, histoire que sa version soit crédible.

« Est-ce que vous pourriez me trouver un peu de glace, s'il vous plaît ? Ça fait un mal de chien... »

Un peu de solidarité angélique, pour une fois, ce ne serait pas de refus. En attendant, James alla enfin se débarbouiller, laissant l'eau enlever ce sang qui lui avait littéralement collé à la peau et qui ne lui rappelait que trop qu'il était à deux doigts de se laisser engloutir par sa noirceur. Il fallait qu'il agisse, avant qu'il ne soit trop tard.


where are you now ~ These shallow waters, Never met what I needed. I'm letting go, A deeper dive. Eternal silence of the sea. I'm breathing. Alive. Where are you now ? Where are you now ? - © Sian


Eh oui, je mords hmf:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 27 Jan - 23:35, vous pouvez
La foule. Ses composants. Des parasites. Un brouhaha collectif se manifeste de tous les côtés. Assis contre le mur à même le sol, je regarde les citadins de Revérsa parcourir les chemins multiples entre les différents artistes populaires. D’autres n’étaient que des amateurs. Mais peu importe du motif car cet événement amène une dimension intéressante de charité. Le génie qui a pensé à tout cela ? Deliah Collins. On m’a indiqué qu’elle exerçait également cette profession. Il serait intéressant d’aller la voir un de ces jours … Mon tatouage au cou faiblit. Mon chef d’œuvre, ma Magnum Opus comme j’aime tant la décrire avec une fine parcimonie. J’irai la voir quand une réelle opportunité se présentera.

C’est en demeurant assis avec une couverture miteuse et nauséabonde, capuche noire relevée sur la tête et la monture de lunettes noires cassées sur mon nez, que je parviens à rendre ma véritable identité discrète en m’exhibant comme un misérable lépreux de la rue. Un sans-abri. Il arrive que quelques rares passants se retournent vers moi pour y déposer modestement quelques pièces, je les remercie avec un silence tout en acquiesçant de la tête. S’ils connaissaient ma richesse actuelle … S’ils se doutaient que je suis le boucher de Black Alley, pourfendeur cannibale, sauveur d’un peuple opprimé et détenteur de multiples business, d’hommes armés et d’un club… Je ne recherche ni l’aumône, ni la pitié des gens. Je les observe dans leur milieu naturel, espérant déceler une évolution dans leur existence si intéressante. Mais je ne trouve rien de bon. Une nature stagnante qui se fige dans les bras du temps et de l’espace. Eux se déplacent. Moi je les vois entièrement immobiles. Mon esprit est à l’intérieur d’un scaphandre abandonné. Personne ne m’a encore interpellé pour que je me déplace, mais je ne me berce pas dans mes illusions les plus séduisantes … Cela ne va pas tarder. Comme à mon habitude, je réagirai comme un automate et suivrai cet ordre sans broncher. Après tout, c’est ainsi que ferait tout vagabond qui se respecte…

Quelle est donc la raison de cet accoutrement ? Ma guerre contre l’Ordre, tout simplement. Je les ais titillé un peu trop. C’est pourquoi je ne m’affiche que très rarement dans les lieux publics. Remarque, eux n’ont pas hésité à répliquer pour souligner leur mécontentement. Surtout un ange en particulier que je viens d’observer à l’instant … Ce cher James. Un agent vicieux et pourtant redoutable. Le genre d’homme qui t’énivre d’un sentiment particulier entre vouloir d’aimer, le recruter et l’abattre définitivement.

Si j’ai l’opportunité de l’approcher, je verrai si je parviens à arracher sa carotide avant de défoncer son crâne si fragile contre le sol. Dans mon fantasme intime, il m’implorerait d’arrêter, sa bouche scarifiée à l’haleine de menthe amère. Mais ici, il n’est pas question de découper son corps. Plutôt de charcuter ma peau en l’occurrence. SI je suis présent aujourd’hui, c’est bien pour me scarifier le dos avec un motif de mon choix. La valeur de la somme partira sous une forme de donation pour venir en aide aux plus opprimés. Même si l’on m’accuse d’être un aliéné psychotique comme on accuserait un pauvre d’être un marginal, je parviens à démontrer que je suis bien plus que cela. Que la noblesse dans mes mots figure aussi dans mes actes.

C’est en attendant mon tour de passer sous le démographe que je patiente dans l’ombre à proximité d’un carton. Je me relève en réajustant ma couverture par-dessus mes épaules, mes mains gantées au-dessus d’un feu qui se dégage depuis un bidon rempli de matières premières. Bien sûr, un Colt Python ainsi qu’un couperet de boucher me collent contre la peau, bien rangés dans leur fourreau respectif sous ma couverture miteuse. Simple mesure de précaution tout à fait innocente. Si la situation devient chaotique pour une raison X, je ne manquerai pas de planter ma lame sur quelques corps avant d’éviscérer l’intérieur de quelques individus. Après tout, il faut bien honorer le côté sportif et défoulant du meurtre avant de prendre congé aussi précipitamment, non ?
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 29 Jan - 23:29, vous pouvez
    « James Taylor, lieutenant de l'Ordre. Je suis désolé pour ce désagrément. Je me suis fait agresser par un homme. Il fallait que je me cache quelque part, et je croyais que l'usine était vide. Qu'est-ce qui se passe ici ? »
    Dévisageant le dénommé James, je restais un maigre instant silencieuse. Ses propos s’enchaînaient :

    « Est-ce que vous pourriez me trouver un peu de glace, s'il vous plaît ? Ça fait un mal de chien... »

    Sortant de mon maigre silence, je lâchais avec un certain dédain :
    «Puis un verre d'eau, une couverture et tant qu'à faire des bandages pour tes blessures chéri ? »
    Hop, un nouvel ennemi malgré-moi. Sortant des toilettes je me dirigeais au niveau des box. Y saisissant de la crème cicatrisante, j'attrape l'une des bénévoles par le bras et lui déposant de force la crème dans les mains je lui indique de se rendre auprès des toilettes pour soigner cet inconnu. Y sera t-il encore ?

    Retournant auprès de mon employée, je laisse échapper un petit soupire expliquant la situation délicate à Kathleen. C'est tout en tatouant qu'elle hoche positivement et silencieusement la tête. Observant sa pièce, je saisis le dossier du client y lisant son nom et son prénom étrangement familiers.
    Laissant échapper un petit rire nerveux, je souffle :
    « Oh, mon, dieu. Que ce tatouage est raté. » Adressant un clin d'oeil malicieux à Kathleen, j'en viens à prendre la place de mon employée. Esquissant un sourire, je saisis la machine et me penchant pour faire mine de vérifier les branchements de la machine, je souffle à l'oreille de mon client :
    « Vous ? Ici ? Laissez-moi m'occuper de votre cas
    Le numéro 34 résonne sous la douce menace de Collins. Parallèlement aux différentes scènes qui se jouent, le tatouage de Marius se termine, sera t-il satisfait du résultat ?
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Elias Coverdale
❝ Stranger in a Strange Land ❞
Métier/Etudes : Traducteur et chroniqueur au Reversa's Paper
Nombre de messages : 1410
Opinions Politiques : Le camp "Foutez-moi la paix"
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 9 Fév - 16:01, vous pouvez
L'inconnu se dirigea vers la source de l'agitation, mais Elias ne comptait pas l'imiter. Il avait trop souvent plongé sans réfléchir dans les situations merdiques que pour vouloir y échapper à tout prix. Surtout quand sa fille l'accompagnait. Prudent, il préféra donc revenir sur ses pas. Après tout, il y avait d'autres endroits pour passer la soirée avec Cyan, comme il ne comptait pas passer chez un tatoueur.

[Elias quitte l'event]


Some kind of monster This is the moment that needs to breathe. These are the screams that pierce your skin. This is the voice of silence no more. This is the test of flesh and soul. This is the feel that's not safe.
❝This is the face that you hide from.❞


Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Serveur à la Taverne du Pèlerin
Nombre de messages : 432
Opinions Politiques : Leviathan
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 11 Fév - 16:47, vous pouvez
Deliah Collins. Ancienne ministre. Ange de son état. 'Rencontrée' à une soirée plus que mémorable. Elle avait sans gêne aucune utilisé ses dons, et la voilà penchée sur son torse avec une aiguille à la main, organisatrice d'un évènement. Sans compter la campagne publicitaire sur le Midnight reporter show. Elle avait la fâcheuse particularité d'être un peu trop présente ces temps-ci. Love Reversa ? Love myself everywhere on Reversa oui...

Il s'affligea d'un sourire crispé envers la demoiselle. Visiblement elle l'avait reconnu, et elle lui tenait rigueur de l'avoir inscrite sur le podium. Si sa soirée ne s'était pas déroulée correctement, ce n'était pas le problème d'Aksel mais plutôt le sien..

"Vous devriez plutôt vous occuper de la mauvaise publicité que va faire l'agonisant dans vos toilettes non ?"
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Blerim D. Troshani
the Balkan wolf
Métier/Etudes : Aide-cuisinier au Roma's Restaurant
Nombre de messages : 5269
Opinions Politiques : Du moment qu'on lui fout la paix, il fera de même.
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 15 Fév - 14:32, vous pouvez
Solidarité angélique, mon cul. James renifla avec dédain en observant la brune s'éloigner comme si de rien n'était. Parce que, voyez-vous, un ange, et mieux encore, un lieutenant de l'Ordre, n'était même pas blessé !

« Pétasse. »

Lâcha-t-il d'une voix rauque et basse en la fusillant du regard. Tant pis si elle ne voulait pas lui donner un coup de main, il ne mourrait pas pour autant, au grand dam de certains. Il fallait qu'il reprenne la situation en mains, qu'il trouve un moyen de faire son pétage de plombs de tout à l'heure pour un simple cas de légitime défense. Autant dire qu'il ne fallait pas perdre davantage de temps. Après s'être débarbouillé, James appela l'un des policiers de son unité, lui expliquant qu'on l'avait agressé et qu'il avait eu à frapper fort avant de s'enfuir en direction de l'ancienne usine, où un évènement dédié aux tatouages avait été organisé aujourd'hui. Une minute plus tard, Taylor rangeait déjà son portable dans sa poche, sachant que des membres de l'Ordre viendraient le chercher pour prendre plus tard sa déposition.

Son visage un peu moins ensanglanté désormais, contrairement à ses fringues définitivement foutues, le membre de l'Ordre sortit des toilettes, juste avant de croiser des bénévoles qui voulaient le soigner. Ah, vraiment ? Trop tard, il s'en passait maintenant. Le regard du blond voyagea à travers la pièce, se posant sur Collins, près des autres tatoueurs. Faisait-elle donc partie de l'organisation ? Fort probable. Encore une ange qui cherchait à redorer son image. Dommage pour elle, la brune ne pourrait pas compter sur lui pour cela. La solidarité angélique, ma belle. Alors que les gens le regardaient d'un air impressionné, voire effrayé, James sortit son badge. Se dirigeant lentement et en boitant légèrement vers la sortie, serrant les dents pour ignorer les douleurs qui se multipliaient dans son corps, l'ancien humain prit la parole d'une voix suffisamment forte pour que tout le monde l'entende :

« N'ayez crainte, je suis un lieutenant de l'Ordre. Au passage, merci beaucoup à Miss Deliah Collins d'avoir délibérément tourné le dos à un officier blessé, sa solidarité est vraiment touchante. »

Et sur ce, il sortit de l'usine, non sans avoir aperçu ce foutu vampire barbu qu'il rêvait de tuer. Ah, si seulement il était en état de se battre ! Malheureusement, ce n'était pas vraiment le cas aujourd'hui.


where are you now ~ These shallow waters, Never met what I needed. I'm letting go, A deeper dive. Eternal silence of the sea. I'm breathing. Alive. Where are you now ? Where are you now ? - © Sian


Eh oui, je mords hmf:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 16 Fév - 17:57, vous pouvez
Les mains au-dessus de la chaleur du bidon rouillée, je discerne avec parcimonie les déchets se consumer dans les flammes et les cendres. Mes yeux me piquent, mais le sentiment de bien-être remplace ce léger désagrément physique. Peu à peu, j’entends de l’agitation dans l’usine et je relève donc la tête pour mieux observer l’élément déclencheur de cette soudaine animosité. Je regarde un ange très familier, blessé avec des lambeaux de vêtements qui le recouvrent. Tiens, revoilà un James ayant échappé une nouvelle fois à la mort. Un scénario déjà connu. Décidément, il est réellement partout. Il faudra que je contrôle sous mon lit afin de confirmer qu’il n’y soit pas. C’est en ôtant la monture de mes lunettes que nos regards se croisent et que le silence intervient subitement. Pas un mot ne sort de notre bouche. Nous nous toisons sombrement en partageant un regard rempli d’hostilité. Puis, lorsqu’il finit par regarder devant lui, je remets à nouveau les lunettes noires en position, puis je me replonge dans ma léthargie en portant mes mains au-dessus des flammes générées par le bidon.

Peu à peu, mon numéro a été finalement annoncé. C’est à mon tour. Habillé aussi classieux qu’un sans-abri, je remonte un pantalon déchiré et sans ceinture tout en recouvrant mes épaules avec une large couverture. Etant un peu indécis sur la marche à suivre, je vois qu’une des tatoueuses revient vers la grande Deliah, apparemment consternée en gardant un tube de pommade à la main. Je vois que Deliah est déjà occupée. Je m’approche donc de son assistante qui arbore le doux nom de « Kathleen ». D’un regard encore plus morfondue en prenant conscience que son prochain client n’est rien d’autre qu’un vagabond pouilleux, elle hésite à me répondre. A vrai dire, ce n’est pas dans mes habitudes non plus de me présenter sous cette forme, moi qui adopte le plus souvent un style que l’on retrouve chez les « parrains » les plus populaires qui n’ont aucune peur d’afficher leur statut de baron. Après un temps d’hésitation, je décide de ne pas attendre de réponse de sa part et enlève déjà ma couverture ainsi que mon chapeau en prenant place sur le siège. Elle se rend compte qu’elle n’a apparemment pas besoin de me préciser les directives à prendre. En effet, elle prend peu à peu conscience que le dos que je lui présente est recouvert de tatouages de l’armée, de mon odyssée dans la mafia ainsi que de quelques anciennes blessures par balles. Merci Okinawa.

« J’aimerai avoir mal. »

L’assistante semble perturbée par mes propos. Face à son mutisme soudain, je tourne la tête dans sa direction.

« Vous êtes bien difficile. »

Rien. Pas un mot. Je la vois jeter un œil inquiet du côté de Deliah. Je la soupçonne de vouloir fuir en courant ou de sortir un pistolet imaginaire pour m’exploser la cervelle.

« Je vois. Vous êtes spécialisée dans les tatouages « enfantins », n’est-ce pas ? Je souhaiterai le visage d’un ours pelucheux qui sourit, là en-dessous de l’omoplate gauche. Vous savez, une image tendre qui évoque l’innocence d’un vagabond en manque d’ébauches sexuelles. »


Je m’amuse bien ici. Je remercie mentalement Deliah pour ce moment de distraction.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 23 Fév - 23:17, vous pouvez
    « N'ayez crainte, je suis un lieutenant de l'Ordre. Au passage, merci beaucoup à Miss Deliah Collins d'avoir délibérément tourné le dos à un officier blessé, sa solidarité est vraiment touchante. »

    Chéri, contrarié ? J'observe l'Ange partir tout en faisant son drama : Ô pauvre petit bourgeois contrarié. Les Anges m'exaspèrent ces temps-ci à vouloir intégrer tout le monde dans leurs histoires sans queue ni tête. Quel est diable l'intérêt à entrainer tout un tas de personnes dans ces fichues histoires Angéliques ? Souhaite t-il un traitement de faveur parce-qu'il est un Ange lieutenant de l'Ordre ?
    Des bénévoles sont responsables, l'histoire s'arrête ici, chacun son rôle ! Bon sang. Secouant négativement la tête face à la petite princesse contrariée, je laisse échapper un rire nerveux lançant d'une voix forte :

    "Tournée générale ! " autant noyer définitivement le poisson et masquer au mieux les tracas Angéliques...

    Prenant donc la relève je me désinfecte les mains, j'enfile mes gants et reprenant la machine, je termine le tatouage d'Aksel dans un silence lourd, pesant. Aksel doit comprendre avec aisance que l'inconnu m'a refroidit... Relâchant la pression exercé sur la pauvre créature, j'entends d'une oreille distraite les numéros qui s'enchaînent... 35, 36...

    Sans prévenir, une bénévole enjouée arrive dans l'usine. Dandinant joyeusement des fesses, celle-ci semble danser sur une musique inconnue. Annonçant joyeusement le barbecue et le lâché de lampions, la bénévole sautille presque de joie tant l’événement semble la rendre heureuse.
    Deliah quant à elle a perdu tout sourire et s'occupe des derniers tatouages de la journée avant de faire les comptes et de sécuriser l'argent.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 1 Avr - 16:50, vous pouvez

    La soirée poursuit son cours, l’argent en sécurité pour l’association Deliah ne semble plus se préoccuper de la foule qui s’ameute tantôt autour du barbecue géant, tantôt autour du stand de vente de lampions.

    Une douce musique flotte dans l’air. Peu à peu, celle-ci s’efface et laisse enfin place au lâché de lampions. Le silence se fait le temps qu’ils disparaissent haut dans le ciel…
    Puis la foule s’éparpille dans un sourire satisfait et commun.
    Il est une heure du matin et la soirée signe son arrêt. Les lourdes portes de l’usine se referment sur ce qui semble être une figuration plus ou moins réussie pour l’Angelotte.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le , vous pouvez
Revenir en haut Aller en bas
 

[EVENT] Flash tattoos !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Event Flash : Une famille de lynx
» PREMIERE HEURE FLASH !UNE INFORMATION VANT KOK !
» event coupe du monde la semaine prochaine
» Flash! Flash! Dissolution du Conseil Electoral Provisoire
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une question d'opposé? :: Flood Times :: Events-
Les Petits Plus

What's up?

REFONTE DU FORUM
La découvrir - La suivre

STATISTIQUES:
Anges: 7
Elfes: 7
Humains: 12
Conseil: 5
Prometheus: 3 Avalon: 3
Lycans: 8
Spectres: 4
Vampires: 8
Léviathan: 2
Mithra: 4 Gaïa: 1

Votez pour le forum ♥