AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
Retrouvez nous sur Whispers of Dawn, la V2 de Réversa! :
http://whispersofdawn.forumactif.com/

Partagez | .
 

 Event Mai: Freak Like Me | Groupe 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Ex-militaire, DRH
Nombre de messages : 4319
Opinions Politiques : Celui des Spectres
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 19 Aoû - 19:48, vous pouvez
Les deux autres avaient remarqué l'inquiétude qui avait pris son compagnon et Clara fut ravie de constater qu'ils étaient d'accord avec elle. Mithra n'aurait jamais été assez bête pour mettre en danger les participants de ses petites réjouissances. Elle sourit doucement à Christopher et lui pressa le bras. Le chemin était encore long avant la ville et s'il avait raison sur une chose, c'est qu'elle se fatiguait de plus en plus vite. Même Lorens en avait conscience…

Elle lui jeta un regard noir quand il dit qu'elle avait perdu en agilité mais dut admettre en son fort intérieur qu'il avait raison. Attraper quelque chose de tombé à ses pieds relevait à présent de la mission impossible avec son ventre, ce n'était pas faut d'essayer, même en pliant les genoux.

— Je ne sais pas trop. J'ai bien envie de continuer mais si on fait demi-tour, on peut peut-être essayer de négocier un retour en bus, je ne sais pas… Il y a beaucoup de gens qui se sont fait porter pâle à l'entrée du camp, ils ont dû commencer à les rapatrier en ville après leur grande révélation.

L'idée d'un retour en bus était aussi ensorcelant à ses yeux qu'un chant de sirène, c'était dire. Clara haussa les épaules avant de continuer.

— Qu'est-ce que vous en pensez ?

Et peut-être que Christopher préférerait cette proposition qui leur éviterait de traverser la forêt à découvert.


We make up horrors to help us
cope with the real ones.
The night has been chaotic. The wind blew down through the chimneys where we were sleeping. People are saying they heard cries of grief in the air, strange screams of death, and terrible voices predicting catastrophes that will usher in a woeful new age. || No Fear. Act II, Scene 2. Shakespeare. › © alaska.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Vétérinaire
Nombre de messages : 611
Opinions Politiques : Leviathan
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 19 Aoû - 21:22, vous pouvez
Chris s'arrêta net. Il ne comprenait pas du tout la réaction de ses trois compagnons et encore moins celle de Clara. Comment pouvaient-ils être aussi aveugles. Ils vivaient à Réversa depuis combien de temps maintenant ? Jamais le mot "sécurité" n'avait eu aussi peu de signification dans cette ville. Chaque jour était un nouveau challenge. On pouvait crever au coin de la rue à n'importe quel instant. Les gens étaient détraqués, racistes, à bout de nerfs. Les Lycans n'allaient certainement pas obéir aux ordres ou aux limitations qu'on leur a fourni.

Ca se voyait bien qu'ils ne côtoyaient pas ces personnes. Ca se voyait qu'ils n'avaient jamais prit le temps de causer avec un Lycan. Une fois sous leur forme lupine, ils n'avaient plus aucune notion du bien ou du mal. Les humains n'étaient plus que des proies à chasser. Du gibier. Alors poser des barrières à un loup, cela relevait de l'absurde. Les propos de chacun n'avaient aucun impact rassurant sur l'Elfe.

- Je crois rêver ... vous vous entendez parler ? Vous parlez de sécurité à Réversa ? Jamais je me suis senti en sécurité dans cette ville. Alors dans cette forêt encore moins. Mithra ne contrôle pas tout. Même s'ils voulaient ne courir aucun risque, il faudrait qu'ils abattent tous les lycans qui ont décidé de libérer la bête qui est en eux. Mais ils ne le feront pas, car ça serait complètement idiot d'abattre un nocturne alors qu'ils sont censés être là pour les défendre.

Il fit quelques pas en arrière, jetant un regard un peu plus sombre à Lorens et Clara.

- Je ne vous comprends pas. Récupérer des armes pour vous défendre vous semble ridicule ? Je trouve ça plus ridicule de parcourir la forêt sans la moindre arme, alors qu'on ne sait absolument rien sur cette organisation. On ne sait pas du tout si le secteur est sécurisé ou pas. Y'a eu pas mal d'incidents à Réversa pour se douter que n'importe quoi peut nous tomber dessus. Tous ces meurtres ne vous ont-ils pas ouvert les yeux ? On ne peut pas se balader et compter sur notre bonne étoile tout en priant pour qu'il ne nous arrive rien. Ou alors on ne vit pas dans le même monde ... je sais pas.

Il ne portait aucun jugement concernant Eirian. Après tout, il ne savait pas ce qu'elle avait vécu. Mais Clara et Lorens connaissaient le danger de cette forêt et de cette ville. Alors pourquoi réagissaient-ils ainsi ? Pourquoi faisaient-ils semblant que tout allait bien ? Qu'il n'y avait aucune menace et que si menace il y avait, ils se débrouilleraient à main nue ... avaient-ils pris la grosse tête en pensant que faire parti des membres de l'Ordre signifiait être invisible ? Ou alors, le mettaient-ils simplement de côté en pensant qu'il ne serait d'aucune utilité en cas d'agression. Dans ce cas, il prenait la chose très mal.



The world will look up and shout
Le bon sens est la chose au monde la mieux partagée : car chacun pense en être bien pourvu.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Institutrice
Nombre de messages : 774
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 20 Aoû - 19:36, vous pouvez
Apparemment, rien de ce que nous ne pourrions dire n'allait avoir d'effet apaisant sur Christopher. Nous étions trois à penser que les choses étaient gérées par Mithra, que l'association pacifiste avait sans doute tout prévu afin d'éviter le moindre incident qui aurait fait une mauvaise pub aux Nocturnes et remit le feu aux poudres. Nos arguments étaient rationnels et logiques. Cela dit, j'étais aussi sceptique que Christopher concernant le fait que Lorens et Clara pouvaient se défendre face à un lycan transformé. Non pas que je doute de leurs compétences martiales, mais bon, on n'arrêtait pas un loup à mains nues et encore moins en étant enceinte de 8 mois, il ne fallait pas déconner. La question se posait de continuer ou faire demi-tour. Et à la réponse de Clara, je saisis que la jeune femme, toute courageuse et forte soit-elle, allait avoir du mal à faire tout ce chemin à pieds. Ce qui était normal. Elle devait rêver de s'asseoir et se laisser guider, aller chez elle et se faire couler un bon bain... Quoique, est-ce que c'était judicieux quand on était enceinte jusqu'aux yeux ?

Mais Christopher n'était pas prêt à renoncer à son idée de récupérer des armes.

« Vous n'allez quand même pas user de violence pour récupérer des armes afin de parer à une menace hypothétique ? Même si c'est légitime, vous finirez en taule pour agression. Je vous accorde que cette situation est très étrange et pas vraiment rassurante... Dans ce cas, rapprochons-nous des organisateurs. Retournons là où nous avons été déposés, les bus doivent effectivement s'y trouver encore. Et puisque les menaces n'étaient là que pour... je ne sais pas trop quoi en fait, Mithra ne nous refusera pas un retour, surtout avec une femme enceinte. »

C'était logique. Implacable. Je regardais Clara, avec un petit sourire.

« Quitte à ce que vous jouiez un peu la comédie... Oh au pire, vous faites semblant d'avoir des contractions, cela vous assurera un rapatriement rapide vers l'hôpital. »



With you, I’m a queen upon my throne
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Lorens Hepburn
No one's above the law
Métier/Etudes : Membre de l'Ordre (responsable d'une unité & membre du Comité)
Nombre de messages : 3507
Opinions Politiques : Membre de l'Ordre
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 23 Aoû - 18:13, vous pouvez
Décidément, Christopher paniquait un peu trop à son goût, là. Agresser des gens, récupérer leurs armes ? Désolé, mais Lorens n'approuvait pas. A moins que son opposé n'ait envie de se retrouver à nouveau en garde à vue au Poste de l'Ordre... C'était à lui de voir. Franchement, le spectre ne pensait pas qu'ils étaient réellement en danger. De un, parce que c'était Mithra qui avait organisé ça, et de deux, parce qu'il y avait désormais une zone de chasse pour les Lycans dans la forêt. Et ce n'était pas celle où ils se trouvaient à présent. Faire demi-tour pour négocier un retour en bus, ce n'était pas une idée qui lui déplaisait, il devait l'avouer. Mais aucun de leurs arguments ne semblait être suffisant pour rassurer O'Neal. Hepburn s'apprêtait à répondre à l'elfe, mais Eirian le fit à sa place, essayant de le raisonner.

Les bras croisés, Lorens regarda son opposé d'un air légèrement exaspéré. Oui, le mieux à faire était de faire demi-tour. Il ne voyait pas non plus pourquoi on leur refuserait un retour, surtout que Clara était enceinte. L'idée d'Eirian lui arracha un léger sourire amusé.

« Ça risquerait de marcher, tiens... »

Dit-il en lançant un regard taquin à son ancienne instructrice.

« Quoi qu'il en soit, je contacterai l'Ordre, histoire de voir si Mithra est bien derrière tout ça. Là, j'ai presque pas de réseau, sûrement parce qu'on est en pleine forêt, donc faisons demi-tour, c'est le mieux à faire. »

Lorens regarda Christopher.

« Et on essaye de se calmer aussi, hein. »

Dit-il d'une voix basse, essayant de lui envoyer des sentiments rassurants à travers leur lien.


Pouring rain ~ Pouring rain over my head, on my defences, Skeletons laughing at my bad decisions. Mistakes are always lonely once you see them, But little voices in my head kept on shouting - © Sian


Call him Lorens the Terrible What a Face:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Ex-militaire, DRH
Nombre de messages : 4319
Opinions Politiques : Celui des Spectres
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 1 Sep - 10:48, vous pouvez
Son compagnon n’en démordait pas. Pour lui, ils étaient tous en danger tant qu’ils restaient à proximité de la forêt sans chercher à trouver un moyen de se protéger. Clara pouvait comprendre son inquiétude et son envie d’être certain de pouvoir assurer sa sécurité. Elle-même avait vécu des épisodes éprouvants dans cette forêt, une fois près de deux ans auparavant et encore très récemment avec Christopher. Mais de là à parler d’aller assommer un membre de Mithra ou du corps de sécurité que l’association avait dû engager, pour lui piquer son arme, non. Même si elle n’avait pas de projet prévu dans les mois à venir, Clara préférait garder son image publique intacte au cas où elle aurait besoin d’en user un jour. Et « A assommé/aidé à assommer quelqu’un lors d’un événement public » n’était pas vraiment le genre de mention qu’elle désirait voir apparaitre sur son CV.

Au moins, la rousse n’était pas la seule à être moyennement chaude pour s’en prendre à quelqu’un. Eirian et Hepburn semblaient être de son côté pour retourner aux bus et voir Christopher se calmer. La dernière chose dont ils avaient besoin, c’était d’un pistolero pris d’un coup de sang. La rousse prit la main de Christopher et attrapa doucement son menton pour le forcer à la regarder droit dans les yeux.

— On vient juste de se sortir d’une situation compliquée, je ne veux pas te voir en prison pour agression, j’ai besoin de toi à mes côtés, d’accord ? Alors on retourne aux bus et on se fait discrets.

Elle pressa sa main et le tira en direction de la zone lycane. Un sourire lui échappa en entendant la suggestion de l’Elfe. Oui, elle pourrait très bien jouer la comédie si la situation l’exigeait, ce ne serait pas un problème.

— Ok, allons-y. Plus vite on y sera, plus vite la question sera réglée.


We make up horrors to help us
cope with the real ones.
The night has been chaotic. The wind blew down through the chimneys where we were sleeping. People are saying they heard cries of grief in the air, strange screams of death, and terrible voices predicting catastrophes that will usher in a woeful new age. || No Fear. Act II, Scene 2. Shakespeare. › © alaska.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Vétérinaire
Nombre de messages : 611
Opinions Politiques : Leviathan
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 1 Sep - 20:25, vous pouvez
Bon visiblement il ne s'était pas fait comprendre. Assommer un membre de la sécurité était peut-être un peu exagéré, mais ils pouvaient très bien se procurer des armes sans forcément agresser qui que ce soit. Après tout, il avait vu des armes, notamment un Walter, surveillé par quelques gardes. Il aurait suffit de distraire l'un des gardes pour se procurer une arme, rien de plus compliqué. M'enfin, personne ne semblait vouloir croire l'Elfe et ils avaient décidé d'être tous à dos. Même Clara ...

Têtu et orgueilleux, Christopher ne pipa plus un mot. Il suivit le groupe, l'air renfrogné. Jamais il ne s'était senti aussi trahi dans son orgueil qu'aujourd'hui. Enfin si ... peut être l'avait-il été de nombreuses fois déjà. Mais ce qui le gênait le plus dans l'histoire, c'est que tout le monde le prenait de haut, en insinuant qu'il était complètement parano et que cette forêt ne craignait rien tant que Mithra était dans les parages. C'était assez étonnant pour des habitants de Réversa, de croire qu'ils pouvaient être en sécurité.

La ville était surveillée par l'Ordre, et pourtant de nombreuses agressions avaient lieu chaque mois, voire chaque jour. Qui pouvait croire un seul instant être en sécurité où que ce soit ? Soit ils étaient naïfs, soit Christopher rêvait les yeux ouverts. Ou alors ils le prenaient tout simplement pour un con. Bref, il soupira lourdement, leur faisant comprendre son mécontentement.

Il les laissa marcher devant, puis bifurqua discrètement vers un bosquet pour disparaitre dans la forêt. Franchement, leur compagnie l'agaçait, il avait besoin de se calmer, tout seul. Quitte à affronter le danger ...



The world will look up and shout
Le bon sens est la chose au monde la mieux partagée : car chacun pense en être bien pourvu.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Institutrice
Nombre de messages : 774
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 3 Sep - 18:24, vous pouvez
Trois contre un. Même si c'était un peu réducteur de penser ainsi. Lorens, Clara et moi étions la voix de la raison. Nous pensions aux conséquences de certains actes. Nous envisagions les divers scénarios pour conserver les plus plausibles. Mithra avait organisé ça. Mothra militait pour la paix entre les espèces. Mithra n'avait aucun intérêt à ce que des lycans traînent dans le coin et tuent des civils. C'était aussi simple que cela. Alors je pouvais comprendre que Christopher tende le dos et s'attende à une catastrophe imminente, parce que malheureusement, cela arrivait souvent. Trop. Il y avait toujours des électrons libres, des fauteurs de trouble, un grain de sable dans une machine bien huilée.

Pourtant, trouver les bus et se faire raccompagner en ville était la plus sage des solutions. Les organisateurs devaient encore être là, ainsi que quelques invités. Ce serait plus sûr comme endroit. Et comme je le disais, Clara pouvait toujours simuler des contractions. Mithra n'y résisterait pas et hop, nous serions prioritaires. Une idée qui sembla amuser Lorens et la principale concernée d'ailleurs. Si cela pouvait détendre un peu l'atmosphère un peu... tendue.

Le Spectre appellerait l'Ordre pour en apprendre davantage quand le réseau le permettrait et je hochais la tête.

« Vous me tiendrez au courant ? Cela m'intéresse... »

Les deux essayaient de rallier Christopher à notre cause, en l'apaisant et en faisant appel à la raison. En vain. Il n'était pas convaincu et ne se laisserait pas convaincre. Du coup, nous prîmes le chemin vers les bus dans un silence un peu... pesant. J'étais étrangère, je ne les connaissais pas, mais cela me touchait quand même. Je soupirais discrètement, avant de jeter un coup d’œil en arrière, machinalement et de me figer brutalement.

« Où est Christopher ? »



With you, I’m a queen upon my throne
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Lorens Hepburn
No one's above the law
Métier/Etudes : Membre de l'Ordre (responsable d'une unité & membre du Comité)
Nombre de messages : 3507
Opinions Politiques : Membre de l'Ordre
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 7 Sep - 21:51, vous pouvez
« Bien entendu. »

Répondit-il à Eirian. Dès qu'il en saurait plus sur ces activités pour le moins atypiques - même pour une ville telle que Réversa -, il le ferait savoir à elle, mais aussi à Clara et à Christopher. Christopher qui semblait de mauvaise humeur après qu'ils se soient tous mis d'accord pour ne pas aller prendre des armes par la force alors qu'ils n'étaient même pas sûrs d'être réellement en danger. Le membre de l'Ordre savait que son opposé était têtu et fier, et que le fait qu'ils ne soutiennent pas son point de vue avait dû le froisser... Mais, eh bien, ce n'était pas le but. Sauf que, en tant que membre de l'Ordre, il ne pouvait pas laisser des civils prendre le contrôle par les armes, pas quand il n'y avait pas de menace imminente.

Lorens marchait, tout comme Clara et Eirian, en direction de la lisière de la forêt, où ils avaient débarqué tout à l'heure. Christopher était définitivement trop silencieux. Il pouvait sentir son agacement à travers leur lien, tellement que lui-même commençait à ressentir une certaine colère monter au fond de lui. Tournant la tête pour parler avec son opposé, Lorens se rendit compte, pile en même temps qu'Eirian, que l'elfe n'était plus là. Le cœur du spectre s'accéléra malgré lui.

« Merde. »

Murmura-t-il, incrédule. Comment avait-il pu le perdre de vue comme ça ?! Lorens s'en voulait. Qu'est-ce qui s'était passé, où était-il parti ?

« Aucune idée. J'ai l'impression qu'il est parti... par là ? »

Mais même son lien ne l'aidait pas vraiment en cet instant... Bordel. Lorens regarda Clara.

« J'espère vraiment qu'il est juste en train de bouder quelque part. »

Lorens s'éloigna un peu, cherchant du regard le vétérinaire.

« Chris ? CHRIS, T'ES OÙ ? C'EST PAS MARRANT, ÇA ! »

Pas du tout, même.


Pouring rain ~ Pouring rain over my head, on my defences, Skeletons laughing at my bad decisions. Mistakes are always lonely once you see them, But little voices in my head kept on shouting - © Sian


Call him Lorens the Terrible What a Face:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Ex-militaire, DRH
Nombre de messages : 4319
Opinions Politiques : Celui des Spectres
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 8 Sep - 17:19, vous pouvez
Elle le voyait comme un miracle son siège dans le bus. Un beau petit miracle quotidien qui la contenterait mille fois plus qu’un grand miracle. En fait une simple chaise pliante aurait largement fait l’affaire. Son dos lui faisait mal, ses jambes lui faisaient mal, son ventre lui faisait mal. Tout son corps lui faisait mal. Sauf ses coudes. Non, ses coudes se portaient bien, merci pour eux. Il lui tardait de pouvoir se poser et soulager un peu son organisme d’avoir à trainer tout ce poids. Christopher trainait un peu la patte mais la rousse était tellement pressée de regagner les bus qu’elle ne fit pas attention au fait qu’il sortait lentement mais surement de son champ di vision. Devant, Eirian et Lorens discutaient de leur côté. Clara était tellement crevée que la simple idée d’ouvrir la bouche la fatiguait. Tant qu’on ne lui demanderait rien, elle ne dirait rien et ce serait bien mieux pour tout le monde. Même l’idée d’être au courant des dernières manigances en ville ne lui donnait pas envie, c’était dire…

Puis la jeune femme attira leur attention sur Christopher qui brillait par son absence. Quoi encore ? Mais où était-il ? Est-ce qu’il croyait vraiment que c’était le bon moment pour leur fausser compagnie ? Clara étouffa un gémissement. En croisant le regard inquiet de Lorens, la rousse haussa les épaules. Qu’allait-il s’imaginer ?

—Mais oui ! Si une créature était sortie du sous-bois pour nous prendre un par un, j’ose croire que je l’aurais quand même remarqué.

Ce qui ne jouait pas pour le cas de son compagnon. Lorens s’éloigna un peu, visiblement agité en appelant Christopher.

— Oh et puis zut!

Fit-elle en capitulant aux sirènes hurlant dans tout son corps. Son corps voulait du repos. Son corps voulait s’assoir. Son corps voulait le sol et le sol il aurait.

Avec une grâce que personne au monde n’aurait pu lui envier, Clara se laissa glisser par terre et étendit ses jambes devant elle. Voilà, ça allait déjà mieux. Un profond soupir lui échappa et elle ressentit un immense soulagement, comme si toute la pression dans son dos venait de s’accorder un break. Est-ce qu’elle aurait le courage de se relever ? Rien n’était moins sûr, et rien que pour ça, l’Elfe n’avait foutrement pas intérêt à croire qu’il dormirait chez elle ce soir. Ce comportement en plus dangereux pour lui (à croire qu’il n’avait pas écouté ses propres craintes) n’était vraiment pas digne de lui. Heureusement pour lui, elle était trop fatiguée pour rentrer dans une rage folle. Ce qui ne serait sans doute pas le cas lorsqu’il reviendrait ou essaierait de rentrer le soir. Clara pouvait être magnanime et patiente tout comme elle pouvait se révéler être une vraie peste capricieuse lorsque les planètes étaient mal alignées. Clara se déplaça un peu pour s’adosser à un tronc d’arbre et posa une main sur son ventre avec un nouveau soupir.

— Si vous voulez, avancez. Je l’attendrai ici. Essayez de nous trouver un bus ou n’importe quoi.

De toute façon, il lui faudrait une grue pour bouger. Minimum.



We make up horrors to help us
cope with the real ones.
The night has been chaotic. The wind blew down through the chimneys where we were sleeping. People are saying they heard cries of grief in the air, strange screams of death, and terrible voices predicting catastrophes that will usher in a woeful new age. || No Fear. Act II, Scene 2. Shakespeare. › © alaska.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 14 Sep - 10:57, vous pouvez


Freak Like Me
Groupe 2

Les instructeurs encadraient toujours de loin leurs petits louveteaux, les observant se démener parmi les tâches qu'ils leur avaient imposées. Un peu comme des bêtes de laboratoires, ils les regardaient évoluer dans ces environnements auxquels ils n'étaient pas spécialement habitués et ils devaient avouer trouver cela amusant. Tandis que certains revêtaient des pattes de loup et que d'autres se retrouvaient dans la peau d'un loup entrant en territoire humain, l'expérience fut poussée un peu plus loin.

Les elfes présents dans leur campement commencèrent alors à installer des pots sur des tables, opaques pour bien assurer la non vision, contenant diverses odeurs que des loups pourraient rencontrer dans leurs maisonnées et les environs.

Dans la forêt, les instructeurs eux commencèrent à lâcher quelques gibiers en tout genre. Lapins, faisans, rats, pigeons,... furent lancés tandis qu'ils indiquaient à leurs protégés de se mettre à quatre pattes afin de réaliser au mieux les conditions de vie d'un loup.


Notes aux joueurs :
Groupe 1 : le tour reprend à Cassandre. Comme vous pouvez le voir, vous serez soumis à un test d'odeurs. Sachez que celles-ci sont loin de toujours être agréables et que vous pouvez avoir de vilaines surprises – comme des bonnes.

Groupe 2 : le tour reprend à Clara. Il vous sera donc demandé de vous mettre à quatre pattes et de commencer la chasse. N'oubliez pas que c'est l'occasion de vous éclater et de faire quelque chose d'un peu décalé ! =D

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Vétérinaire
Nombre de messages : 611
Opinions Politiques : Leviathan
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 17 Sep - 8:51, vous pouvez
Alors qu’il s’enfonçait dans les profondeurs de la forêt, la rage qui bouillonnait en lui s’estompait petit à petit. Il se rendait tout juste compte de sa déviation et de sa bêtise. L’Elfe pouvait encore rebrousser chemin et retrouver ses amis, mais pourtant il continuait à descendre la pente glissante couverte de feuilles mortes. L’humus de la forêt, ces grands arbres qui se dressaient face à lui et toute cette végétation luxuriante, l’apaisait. Il se rendait compte que Clara, Lorens et Eirian l’avaient tout simplement énervé. Pourquoi ? Simplement parce qu’ils ne l’avait pas pris au sérieux. Parce qu’ils le considéraient faible et paranoïaque. Mais pourtant, le vétérinaire était convaincu de ses propos.

Il était dangereux de se promener seul dans la forêt sans aucun moyen de défense. Et c’était exactement ce qu’il faisait. Bien, si jamais un lycan lui tombait dessus, ses amis retrouveraient son cadavre déchiqueté sur plusieurs kilomètres. Peut-être que de cette manière là ils comprendront qu’il n’était pas si paranoïaque que ça. Christopher ne comprenait pas qu’on pouvait être aussi borné et buté sur des principes de lois. Ils n’avaient pas voulu s’armer de peur de se retrouver au poste ? La grosse blague … des vampires et des lycans tuaient pour moins que ça et pourtant on ne les amenait pas au poste. Mais bon, Lorens représentait la loi, Clara était un ancien militaire peut-être qu’il n’était pas tombé sur les bonnes personnes pour faire son rebelle. Pour essayer de montrer aux yeux du monde qu’il pouvait lui aussi être quelqu’un. Il ne cherchait pas de reconnaissance, mais voulait simplement qu’on arrête de le prendre pour un faible, un simple médecin qui n’est bon qu’à soigner les animaux malades.

Le silence de la forêt le calmait à présent. Christopher n’était pas prêt à revoir le regard dépité de Clara, encore moins la compassion de Lorens. Non, vraiment, il ne souhaitait pas revoir leurs têtes.

Le murmure d’un ruisseau retint son attention. Le blondinet continua son chemin jusqu’à la source de cette douce mélodie. Une petite cascade sortait droit d’un rocher en dent de scie, couvert d’un épais tapis de mousses et de fougères. L’eau était claire et laissait transparaitre de gros galets polis par les mouvements ondulatoires de l’eau. Il s’accroupit, puis regarda le parcours d’une feuille morte passer sous son nez, traversant les tumultes des courants d’eau froide. Un sourire se forma dans sa barbe blonde.

Soudain, il entendit un bruit. Instinctivement, Christopher porta une main dans la poche arrière de son pantalon, dans laquelle se trouvait son couteau suisse. Qu’on ne vienne pas l’attaquer par derrière, car il planterait le premier venu à le surprendre.



The world will look up and shout
Le bon sens est la chose au monde la mieux partagée : car chacun pense en être bien pourvu.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Lorens Hepburn
No one's above the law
Métier/Etudes : Membre de l'Ordre (responsable d'une unité & membre du Comité)
Nombre de messages : 3507
Opinions Politiques : Membre de l'Ordre
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 7 Oct - 16:55, vous pouvez
Bordel ! Comment avait-il pu disparaître sans qu’aucun d'entre eux ne l'ait remarqué ? L'ancien elfe ne comprenait pas. Mais bon, ce n'était pas ce qui le préoccupait le plus dans tout ça. Il ne savait pas où était son opposé, s'il allait bien ou si quelque chose ou quelqu'un s'en était pris à lui. Peut-être que ce tête à claques était juste en train de bouder quelque part, allez savoir ! Au fond, c'était ce que Lorens espérait. Que rien de mal ne lui était arrivé et qu'il avait juste envie d'être seul. Mais cela ne l'empêcherait pas de lui faire remarquer que ça ne se faisait pas, surtout lorsqu'on avait sa femme enceinte jusqu'au yeux en pleine forêt. Et si le stress précipitait l'accouchement, hein ? Là, ce serait vraiment le délire total ! Il ne manquerait plus que ça, vraiment.

« CHRIS ! »

Aucune réponse. Soit l'elfe ne l'entendait pas, soit il refusait de lui répondre, soit... Bah, Lorens n'en savait rien. Le brun s'arrêta donc de marcher, avant de passer une main sur ses yeux. Il fallait qu'il se calme, qu'il réfléchisse un peu. Et qu'il se concentre sur le lien qui l'unissait au vétérinaire. S'il était suffisamment concentré, il pourrait bien le retrouver. Quelques secondes s'écoulèrent, alors que Hepburn gardait les yeux fermés. Il avait la sensation qu'il s'était trompé, tiens. Il aurait dû le chercher... dans le sens inverse ? Pas étonnant que l'homme ne l'entende pas... Déterminé à le retrouver, le membre de l'Ordre fit demi-tour, suivant son lien instinctivement. Après quelques minutes, l'ancien elfe aperçut une silhouette au loin : c'était bien Christopher.

Un soupir de soulagement s'échappa de la bouche de l'homme. Le jeune père accéléra le pas, se dirigeant vers l'endroit où se trouvait son opposé. Celui-ci arborait un air clairement méfiant. Lorens s'arrêta à quelques mètres de l'elfe, les mains levées.

« C'est moi, Chris... Pourquoi t'es parti comme ça, bon sang ? »

Demanda-t-il, les sourcils froncés. Cependant, son but n'était pas de le sermonner, non. Ce qu'il voulait, c'était l'aider. L'aider à comprendre qu'il ne fallait pas exagérer parfois. Comme il venait de le faire tout à l'heure, mais aussi maintenant. Un bruit au-dessus de leurs têtes se fit entendre, mais Lorens l'ignora, continuant de parler avec le blondinet.

« Clara s'inquiète pour toi, tu sais ? Elle est enceinte, mec ! Tu veux qu'elle accouche en pleine forêt ? »

Crrrc. Soudainement, une grosse et lourde branche d'un arbre énorme derrière lui céda face au poids de la gravité et se brisa. Lorens n'eut le temps que de se retourner légèrement, ce qui fut insuffisant pour éviter que la grosse branche cassée vienne s'abattre violemment sur sa nuque. Le spectre s'écroula et perdit aussitôt connaissance.


Pouring rain ~ Pouring rain over my head, on my defences, Skeletons laughing at my bad decisions. Mistakes are always lonely once you see them, But little voices in my head kept on shouting - © Sian


Call him Lorens the Terrible What a Face:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Ex-militaire, DRH
Nombre de messages : 4319
Opinions Politiques : Celui des Spectres
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 17 Oct - 16:27, vous pouvez
Oui. Définitivement, elle était très bien par terre, là où elle était et elle comptait y rester. Non, elle n'irait pas chercher Christopher dans les bois. S'il était assez grnd pour avoir la bêtise de se comporter en enfant et de se mettre en danger, il était aussi grand pour en assumer les conséquences. Surtout qu'il n'y avait rien sur terre qui la convaincrait de se relever. Ou si une chose : un feu de forêt. Mais elle doutait sérieusement que le temps permette une telle chose. Elle était donc tranquille et puis, dévoué comme il semblait l'être à son opposé, Hepburn se débrouillerait sans doute très bien tout seul pour retrouver et ramener Chris.


We make up horrors to help us
cope with the real ones.
The night has been chaotic. The wind blew down through the chimneys where we were sleeping. People are saying they heard cries of grief in the air, strange screams of death, and terrible voices predicting catastrophes that will usher in a woeful new age. || No Fear. Act II, Scene 2. Shakespeare. › © alaska.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Vétérinaire
Nombre de messages : 611
Opinions Politiques : Leviathan
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 17 Oct - 19:16, vous pouvez
Non, décidément, il était bien trop têtu pour rebrousser chemin. Le vétérinaire avait besoin de se ressourcer, de se concentrer sur lui même pour éviter de s'énerver d'avantage. Il aimait Clara, il aimait Lorens, et appréciait Eirian, mais pourtant quelque chose en lui le poussait à les rejeter. Du moins, aujourd'hui il n'était pas d'humeur à continuer sa route en leur compagnie. Etaient-ils tous aveugles au point de ne pas voir le danger de cette ville ? Non. Ils marchaient gaiement dans cette forêt, comme si tout était normal. Mais rien n'était normal à Réversa. Surtout pas ici. Etre un Elfe n'était déjà pas quelque chose de normal en soit.

Il regarda ses mains légèrement tremblantes. L'hiver arrivait dans quelques mois et son enfant également. Il était temps pour lui de prendre une décision. Mais arriverait-il au moins à s'y tenir ? Arriverait-il à faire le bon choix pour son petit garçon, pour Clara ? Il ne voulait pas abandonner tout le travail qu'il avait effectué, laisser tout derrière lui. Pourtant, il le fallait. Au fond, il le savait.

Il fit volte face quand un craquement sonore retint son attention. Lorens se trouvait à quelques mètres de lui, les mains en l'air. Un faible sourire se dessina sur le visage du vétérinaire. C'est fou ce lien qu'ils avaient entre eux. Lorens retrouverait toujours Chris, où qu'il aille. Et inversement. C'était génial dans un sens, de se dire qu'on est jamais seul, qu'on a quelqu'un sur qui compter, et en même temps c'est agaçant, flippant ...

Quelques pas en avant, il entrouvrit la bouche pour énoncer quelques mots, puis une branche céda dans un craquement effroyable. Tout se passa très vite. Si vite que l'Elfe n'eut pas le temps de réagir. Lorens se retrouva allongé, inconscient, sur un tapis de feuilles mortes. Sans prononcer le moindre mot, Chris se précipita vers son ami. Il lui redressa la tête. Son coeur battait toujours. Le coup aurait pu être fatal. Instinctivement, le blondinet leva le regard vers la cime des arbres. Il ne vit rien. Pas une ombre furtive, pas la moindre présence d'un mal certain.

La branche était plutôt longue, noueuse et étonnement jeune. Ce bois n'aurait pas cédé tout seul. Chris n'était pas un expert des bois, mais il ne fallait pas être bien intelligent pour savoir qu'il s'agissait d'un acte volontaire.

- Allez Lorens, reprends conscience, s'il te plait ...

Il tapota le visage du Spectre, mais sans succès. Il ne pouvait pas le trainer jusqu'à la route. Lorens pesait son poids et Chris n'était pas encore assez costaud pour trainer un homme sur plusieurs mètres de pente. Le sol était glissant, boueux et couvert de nid de poules. Il était plus judicieux d'appeler Clara sur son portable. Il composa le numéro de la jeune femme.

- Tu ... tut ... Allô Clara ? Oui, c'est moi ... écoute je m'excuse pour toute à l'heure. Je suis un idiot, je sais ... mais écoute moi. Ecoute moi s'il te plait ! Lorens s'est prit un coup sur le tête, je n'ai pas bien compris comment. Je soupçonne que ...

BOUM !

Ecran noir. Un homme se tient près des deux corps inertes. Seul le portable de Chris émet quelques échos de la voix d'une jeune femme. L'agresseur sourit, puis se retire le temps d'un instant.



The world will look up and shout
Le bon sens est la chose au monde la mieux partagée : car chacun pense en être bien pourvu.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Institutrice
Nombre de messages : 774
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 25 Oct - 1:06, vous pouvez
Mais quel idiot... Pourquoi avait-il ainsi quitté le groupe ? Juste parce que monsieur n'était pas content alors il était parti bouder ? En laissant les trois autres seuls. Et puis, ce n'était pas comme s'il avait suggéré que des lycans pouvaient les attaquer hein. C'est sûr que s'enfoncer tout seul dans la forêt était une idée brillante.

Lorens partit à sa recherche alors que Clara s'était assise sur le sol et ne semblait pas encline à bouger. Tiraillée, je finis par rester avec la femme enceinte. Lorens était un Spectre, il savait se défendre, non ? Alors que Clara, même si elle savait en temps normal, était épuisée par cette petite virée en forêt. Alors je restais près d'elle, sans pour autant m'asseoir. Je faisais les 100 pas en fait alors que cette virée était en train de tourner au cauchemar. Je me mordis l'ongle du pouce, jusqu'à ce que le téléphone de Clara ne sonne, le faisant sursauter.

Je me précipitais près d'elle, accroupie, pour entendre la voix de l'elfe résonner dans le combiné. Lorens avait prit un coup sur la tête et ? Et la communication fut coupée. Oh non... Mais ce n'étaient peut-être pas les loups le danger. Les loups n'assommaient pas les gens... je regardais alors Clara. Que faire ? Aller les chercher ? Se sauver de là ? Appeler les secours ? Mon ventre se tordait d'angoisse, mais j'essayais de rester rationnelle et calme.

« Appelez les secours. S'il a pu vous joindre, vous devez pouvoir appeler l'Ordre, non ? J'irais bien les chercher mais... je ne peux pas vous laisser là toute seule... »

Je regardais autour de moi. Pas de quoi faire une arme, hormis quelques branchages. Je savais me battre un peu, j'avais fait du self defense, mais... je me sentais terriblement vulnérable. Et cela devait être pire pour Clara. Pourvu qu'elle n'accouche pas de stress ici, ce serait le pompom !



With you, I’m a queen upon my throne
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 22 Nov - 1:02, vous pouvez


Freak Like Me
Clôture: dernier tour

Les activités s'étaient alors succédé. Les parties avaient finies par orienter davantage les participants et ils avaient fini au Manoir Lycan après des courses poursuites toutes aussi étranges qu'intéressantes, dans le parc de ce dernier autour d'un barbecue festif. L'idée était de briser les tabous autour de la condition lycane et de l'ouvrir aux réversiens, peu importait leur nature ou leur histoire passée, seul l'instant présent comptait.

Chacun fut invité à rester durant la nuit au Hunter qui avait pris des allures de dortoirs tant des chambres improvisées avaient été créées afin de satisfaire aux besoins de ceux désireux de poursuivre l'aventure. Certains Lycans avaient proposé d'offrir leur domicile comme terre d'accueil pour la nuit, pour ceux qui se sentaient beaucoup moins à l'aise dans une maisonnée - grande maisonnée - bondée.

Les membres de la meute espéraient sincèrement que cette petite animation permettrait à chacun de se rendre compte de qui ils étaient réellement et que cela puisse apaiser les tensions... Mais l'ombre de Prometheus planait encore autour d'eux comme un étau invincible.

Les choses pouvaient-elles vraiment changer?

Notes aux joueurs
Ce tour est entièrement libre. Sachez seulement que le sujet sera archivé le 25 Novembre à 21h. Les mêmes règles de rp s'appliquent que celles auparavant.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Lorens Hepburn
No one's above the law
Métier/Etudes : Membre de l'Ordre (responsable d'une unité & membre du Comité)
Nombre de messages : 3507
Opinions Politiques : Membre de l'Ordre
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 24 Nov - 4:02, vous pouvez
Quelqu'un toucha son bras, puis tapota son visage. Le spectre refit petit à petit surface, et lentement, rouvrit les yeux. Confus, il fronça les sourcils. Qu'est-ce qui s'était passé ? Où est-ce qu'il était ? Toujours en pleine forêt, vraisemblablement... Le policier releva son regard vers un homme qui était accroupi à ses côtés.

« Ah, vous vous réveillez enfin ! Ça va, vous allez bien ? Qu'est-ce qui s'est passé ? »

Lorens porta une main à sa nuque douloureuse.

« Ah... Je... je ne sais pas trop. Qui êtes-vous ? »

« N'ayez crainte, je fais partie de l'organisation. Miss Edwen et Miss Sedwick s'inquiétaient pour vous et votre ami, on vous cherchait depuis un moment. »

L'ancien elfe tourna la tête. Chris était là lui aussi, il semblait aller bien. Le policier avait du mal à comprendre ce qui s'était passé. Une grosse branche lui était tombée dessus, comme ça ? Bizarre. Il avait la sensation que cela n'avait rien de banal. Mais enfin, il enquêterait plus tard, parce que là, il voulait juste s'en aller d'ici. Rien à foutre des Lycans, franchement. A moins qu'ils ne veuillent redevenir humains, il n'avait rien à faire avec eux.


Pouring rain ~ Pouring rain over my head, on my defences, Skeletons laughing at my bad decisions. Mistakes are always lonely once you see them, But little voices in my head kept on shouting - © Sian


Call him Lorens the Terrible What a Face:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le , vous pouvez
Revenir en haut Aller en bas
 

Event Mai: Freak Like Me | Groupe 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Event Mai: Freak Like Me | Groupe 2
» [EVENT] Salle du trône - Groupe 3
» [Terminé] Event - Le Cimetière de Navires (Groupe n°4)
» [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1
» Jeu N°1 - Event N° 4 - What happen ? [Groupe N°3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une question d'opposé? :: Reversa City :: Preachers street :: Forêt des Disparus :: Lisière-
Les Petits Plus

What's up?

REFONTE DU FORUM
La découvrir - La suivre

STATISTIQUES:
Anges: 7
Elfes: 7
Humains: 12
Conseil: 5
Prometheus: 3 Avalon: 3
Lycans: 8
Spectres: 4
Vampires: 8
Léviathan: 2
Mithra: 4 Gaïa: 1

Votez pour le forum ♥