AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
Retrouvez nous sur Whispers of Dawn, la V2 de Réversa! :
http://whispersofdawn.forumactif.com/

Partagez | .
 

 Wyatt Blake

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Membre de l'Ordre
Nombre de messages : 125
Opinions Politiques : Ordre
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 2 Juil - 19:46, vous pouvez


Wyatt Blake
QUI SÈME LE VENT, RÉCOLTE LA TEMPÊTE



imagepv
Race: Spectre
Âge: 34 ans
Date de Naissance:  22/04/1982
Métier: Membre de l’Ordre
Don: Œil spectrale : Lorsqu’il prononce la phrase « Avez-vous peur de la mort ? », la cible ressent des frissons qui lui parcourent l’échine et commence à avoir la chair de poule. Si la cible n’a jamais tué, les symptômes s’arrêtent là. Dans le cas contraire, les victimes de la cible se matérialisent sous différentes formes (brume, ectoplasme, cadavre spectral, parti du corps ou entier) et font mine de l’agresser ou de l’entraver. Wyatt ne voit quant à lui qu’une légère brume autour de la cible. Dans les faits, cela a surtout pour conséquence de faire oublier à la cible la présence de Wyatt, qui a alors une plus grande marge de manœuvre pour l’approcher. Ce dernier doit toujours garder le contact visuel avec la cible pour que le don reste actif.
Camp: Ordre
Préjugés: Les Nocturnes seraient la lie de Réversa. Les Anges les sauveurs de cette ville. Les Hommes et les Elfes le troupeau qu’il faut diriger. Les choses n’étant pas toujours ce qu’elles semblent être, il préfère rester méfiant avec chacune de ces races. Il les estime toutes dangereuses. Les uns compensent leur manque de force par leur fourberie et la technologie. Les autres s’appuient sur leur don et leur soi-disant suprématie. Tous coupables, tous responsables. Les Nocturnes de fuir la chance offerte par les Spectres. Les Anges d’avoir perdu de vu leur objectif pour le pouvoir. Les Elfes d’avoir pensé que cela ne les regardait pas bien au chaud dans leur forêt. Et enfin les Humains d’avoir juste laissé faire aussi longtemps, fermant les yeux, comme si la fatalité était seule responsable de leur malheur.
Opinions: Quand tout est pourri, il ne faut pas s’étonner de voir apparaitre çà et là des groupes d’insectes pour se repaitre des déchets. Léviathan, un combat qui se veut légitime, dommage qu’il ait perdu son âme en route. Il est devenu trop dangereux pour qu’on le laisse sans entraves. Prometheus, quelques-uns qui finissent enfin par sortir de leur torpeur face au problème des Nocturnes. Trop tard. Leur solution est stupide, leurs actions encore plus. Ils sont nocifs pour la société Réversienne. En ce qui concerne les associations, elles sont utopistes. Cela ne fait pas de mal, mais Wyatt préfère rester réaliste, chaque chose ayant son contraire il se demande si voir fleurir toutes ces associations est une bonne chose. Cela pourrait avoir l’effet inverse à celui escompté. Enfin le Conseil, faut-il vraiment autant de personne pour diriger une ville ? Il préfère ne pas y penser, il fait partie de l’Ordre et donc il leur doit l’obéissance. Il est là pour exécuter les directives et il s’emploie à le faire.
Ancien Poste: aucun





caractère
Comment vous décrire en quelques mots la personne qui se tient devant vous ? Laissez-moi réfléchir… Wyatt n’est pas un Leader né. Ce n’est d’ailleurs pas une Leader tout court. Il préfère faire partie de ceux qui suivent les ordres sans avoir besoin de trop réfléchir. Non pas qu’il soit idiot, quand la situation l’exige, il utilise son cerveau comme tout le monde. Il estime juste qu’il est moins fatiguant de suivre que de diriger. Cela fait de lui quelqu’un de fidèle. La hiérarchie a quelque chose de sacré à ses yeux, on ordonne, il obéit. Cela pourrait faire de lui quelqu’un de fiable, mais depuis la disparition de son opposé, il n’est plus vraiment… comment dire… tout seul dans sa tête.

Il lui arrive parfois d’être distrait, par quoi, là est toute la question. Mais son regard qui se perd dans le vague tandis que vous êtes en train de lui parler, ne permet aucun doute. Il ne vous écoute plus. Il faut donc le ramener à la réalité. Ce n’est pas un mal en soi, toutefois, ceci est plus agaçant quand la même chose arrive dans des situations qui n’autorisent pas l’inattention. Outre cet aspect, il est quelqu’un de plutôt agréable à vivre… enfin… si l’on aime le genre de personne qui vous détail des pieds à la tête avant d’envisager de vous adresser la parole. Comme s’il devait décider avant toute chose si vous méritez qu’il s’intéresse à vous. Au pire des cas il vous snobera, après tout faire des choses inutiles n’est pas dans son habitude, et au mieux il jugera profitable d’établir un contact social avec vous. Oh, il n’a pas toujours était comme ça, rieur, bon vivant, le cœur sur la main et toujours là quand on avait besoin de lui. Mais après la perte de son opposé, il s’est éteint, refermé sur lui-même comme pour se préserver du monde extérieur.

Que vous dire d’autre sur Monsieur Blake, si ce n’est qu’il est intransigeant. Faire des compromis n’est pas dans ses habitudes. Il ne fait pas de sentiment lorsqu’il est en mission, ils n’ont rien à y faire. Inutile donc de chercher à l’amadouer, cela est peine perdu. Il n’aime pas non plus le travail bâclé, et d’aucuns vous diraient que c’est un obsessionnel. Est-ce pour autant vrai, à vous d’en juger.

Comme je vous le disais plus tôt, depuis la perte de son opposé, il n’est plus tout à fait seul dans son esprit. Victime d’hallucinations auditives, il est bien difficile pour lui d’en faire abstraction, ce qui cause chez lui quelques troubles du comportement comme des crises d’angoisses, de l’automutilation ou des troubles obsessionnels compulsifs (TOC) de vérification : monter et démonter son arme, et de compulsion : faire le signe de croix ou citer des extraits de la bible.

Pour finir, il est très rare que Wyatt hausse le ton ; ce n’est pas son genre ; et ce qu’importe la situation. Il est également d’un naturel calme, ne le perdant pas facilement. Et si cela devait arriver, et bien… Il ne vaudrait mieux pas.

c'est l'histoire qui nous fait
Wyatt longeait Fortune Street, les mains dans les poches, scrutant du regard chaque passant, les étudiants avec précaution. Qui pouvait dire si l’un d’eux n’était pas un petit malfrat prêt à fondre sur lui au croisement d’une ruelle, voyant en Wyatt une victime potentielle. Et aujourd’hui, il n’était pas armé, il détestait ça. Il n’avait pas besoin d’arme pour aller voir un psy qu’on lui avait dit. Débouchant sur St James Place, il décida de traverser le parc. Un peu de verdure lui ferait le plus grand bien avant son rendez-vous avec le Dr Obeath. C’est la deuxième fois qu’il allait le voir. Se posant sur un banc, il balança sa tête en arrière, contemplant le ciel bleu avant de fermer les yeux et de se remémorer la séance précédente.

Quelques semaines auparavant.

« Bonjour monsieur Blake, prenez place. Le Dr Obeath présenta un fauteuil à Wyatt avant de s’asseoir.
- Merci. Alors ? Comment ça se passe ?
- Nous allons commencer par apprendre à vous connaître. D’où venez-vous ? Qui êtes-vous ?
- Tout ce que j’aime, répondit Wyatt avec une légère ironie. Bon, si on est obligé d’en passer par là, allons-y. »

Il avait donc commencé par le début. Wyatt était né dans une famille Elfe. Son père, Joseph, et sa mère, Adélaïde, vivaient tous deux dans le Clan Elfe le plus conservateur des trois. Cela n’empêchait pas de faire quelques bêtises, et la naissance de Wyatt en était une. Ils n’avaient jamais véritablement envisagé une vie de couple, et considéraient leur histoire comme une aventure sans lendemain. Mais voilà, le destin en avait décidé autrement. Adélaïde apprit quelques mois plus tard qu’elle avait un polichinelle dans le tiroir. Les familles, passé le choc et le sentiment de dégoût envers cette dernière, s’accordèrent pour que les deux jeunes gens officialisent leur union, arrangeant un mariage contraint et forcé aussi bien que rapide. Une fois les formalités faites, la famille d’Adélaïde coupa les ponts. Ce que ne fit pas la famille Blake.

Son arrivé, loin d’être la catastrophe, la honte et l’objet du scandale annoncé, se fit tranquillement et fut accueilli non sans joie par la petite famille. Ayant pris leur responsabilité, ils furent tous ce qu’il y a de plus aimant envers Wyatt. Néanmoins, ce dernier remarquait bien vite que s’il n’y avait pas de haine entre Joseph et Adélaïde, ce n’était pas l’amour non plus. Une entente cordiale tout au plus. Son père étant chasseur, il suivit ses enseignements dans ce domaine au fil des ans, tandis que sa mère s’occupait d’un petit potager et de quelques poules. Elle revendait les légumes et les œufs ou faisait du troc avec les voisins. Une existence somme toute simple, au sein d’un Clan qui rechignait de toute façon à se moderniser et qui méprisé les citadins si bien qu’il ne souhaitait avoir aucun rapport avec eux. Il avait bien sûr suivi un cursus scolaire jusqu’à ses 16 ans avant d’entamer un apprentissage dans les forces de protection du Clan, s’écartant ainsi de la voie tracée par son père dans le domaine de la chasse. Formation qu’il avait terminée avec quelques difficultés lorsqu’il eut 19 ans. Non pas qu’il ne fut pas doué, mais il semblait ne pas vouloir être un donneur d’ordre et ce côté un peu passif lui valut plusieurs remontrances qui faillirent bien lui coûter sa réussite. C’est pendant cette formation que les premiers échos du monde vinrent à lui. Il ne connaissait que le Clan et la forêt, il savait qu’une ville était non loin, mais c’était la première fois qu’il entendait parler réellement de cette dernière et des rumeurs qui l’entouraient.

« Vous ne faites nulle mention de proches ou amis que vous auriez pu avoir pendant cette période de votre vie.
- Ah ? Ça aussi faut vous en parler ?
- Cela nous permet de mieux cerner votre profil, si vous êtes casanier, ouvert, sociable etc…
- Hum… Mouai. »

Des amis, il n’en avait aucun. Il côtoyait quelques personnes mais elles n’étaient rien de plus que des connaissances. Pratiquement toutes étaient des personnes qu’il avait croisées pendant sa formation et après lors de son travail au sein du Clan. C’est un an plus tard, qu’il prit conscience d’une chose à laquelle il n’aurait jamais pensé s’il n’avait pas fait la connaissance, lors d’une patrouille, d’un Elfe de son âge venant d’un autre Clan pour affaire, et avec lequel il avait fini par se lier réellement d’amitié pour la première fois. Son "monde" se limitait trop. Les frontières de son Clan par trop étroite, aussi bien physiquement que socialement, ne lui convenait plus. Au cours de l’année 2003, il prit finalement une décision, il devait quitter son Clan pour un autre plus proche socialement des citadins. Il voulait voir, expérimenter, découvrir par lui-même si les murmures et rumeurs entendu çà et là étaient fondées. Mieux, il voulait comprendre pourquoi un tel mépris à leur égard. Bref, il était curieux. Et cette curiosité ne pourrait être assouvie qu’en allant dans un Clan moins réfractaire, dans lequel il ne serait pas vu comme une bête noire. L’annonce ne fit pas plaisir à Joseph et Adélaïde Blake, mais Wyatt ne renonça pas pour autant. Il prit contact avec l’administrateur et demanda à être transféré dans le Clan le proche de la ville. Les formalités prirent quelques semaines, mais sa demande fut acceptée, et il put ainsi quitter le foyer familial et retrouver son ami qui avait accepté de l’héberger.

Wyatt mit quelques jours à s’adapter à sa nouvelle vie. Il réussit à garder sa place dans la police, mais il changea de secteur pour devenir guetteur. Il voulait pouvoir être au plus proche de la ville. Et ce poste était un bon compromis. Il n’osa toutefois pas franchir le pas avant février 2004. Son ami l’emmena avec lui en ville, prétextant qu’il voulait lui présenter quelqu’un pour le forcer à sortir de la forêt. Lorsqu’il arriva aux limites du territoire qu’il connaissait, il hésita, n’osant pas avancer plus avant. Et si les gens de la ville étaient bien ces être brutaux et vils ? Qu’adviendrait-il de lui ? Et puis son ami l’avait poussé, amenant Wyatt à jurer alors même qu’il mettait les pieds sur du goudron pour la première fois.

« Ce dut être une expérience enrichissante cette première fois. Qu’avez-vous ressenti ?
- J’aurai dit bizarre plutôt… On sait, ou en tout cas on croit savoir, que l’on fait quelque chose de mal, que l’on franchit un interdit qui vous a suivis toute votre vie. Vous êtes anxieux, votre ventre vous fait des misères, mais l’excitation viens foutre son nez dans tous se bordel émotionnel. On ne sait pas trop qui va gagner, on a envie de vomir et pourtant on sourit.
- Et ensuite, que s’est-il passé ?
- Ba, j’ai exploré, mon pote m’a montré deux ou trois choses et on est rentré… »

Oui, il était rentré. Mais pour mieux revenir les jours, les semaines et les mois suivants. Découvrant peu à peu à la fois les côtés positifs et négatifs de la ville. Oh ! Les habitants n’étaient pas vraiment ce qu’on avait pu lui en dire. Bien sûr, certains représentaient le stéréotype même des idées avec lesquelles tout Elfe grandissait. Mais heureusement l’inverse était vrai aussi. Et puis il y avait les Vampires. S’il n’eut jamais le malheur de tomber sur l’un d’eux, il rencontra le cadavre de leur victime, parfois frais, à maintes occasions. Pour certaine chose, ça curiosité avait laissé place à un dégoût et une désillusion.

Un an plus tard, il rencontra tout à fait par hasard la personne qui allait être la plus importante dans sa vie. Enfin… le temps que ça dura tout du moins. Un soir, alors qu’il était de repos, il décida d’aller boire un coup en ville avant de partir pour le théâtre. Il n’y avait jamais mis les pieds, ce qu’il comptait bien changer rapidement. Alors que la pièce commençait, une dame entre 50 et 60 ans lui avait demandé si la place à ses côtés était libre. Alors qu’il tournait la tête pour lui répondre, il fut saisi par son regard, profond, intense, qui semblait voir plus que son enveloppe charnelle, mais son âme à part entière. Quelque chose en lui s’éveillait, s’agitait, tentait de lui faire parvenir une information capitale. Bégayant sa réponse sans réussir à la quitter des yeux, elle lui avait souri, déclenchant un feu puissant dans tout son être. Comme si une partie de lui profondément endormie émergeait enfin, l’emplissant d’une chaleur apaisante et intense.

Ce soir-là, ils avaient assisté à la pièce sans se dire un mot. Une fois celle-ci terminée, la vieille dame vint le voir et se présenta sous le nom d’Amalia. Elle aussi avait ressenti la même chose que lui, et elle ne doutait pas d’avoir trouvé en lui son opposé. Elle lui donna son numéro de téléphone l’enjoignant à l’appeler rapidement, même si lui restait encore incrédule. Il ne le resta pas longtemps. Après cette rencontre, un sentiment de manque occupa rapidement son esprit. Pour en avoir le cœur net, il l’avait contacté et pris rendez-vous pour  lui parler. C’est ainsi que dura une longue relation de deux ans avec celle qu’il considéra comme une seconde mère.

Retour au parc

Wyatt sortit de sa rêverie et se redressa. Une larme coulait sur sa joue qu’il essuya d’un revers de main. Se souvenir d’Amalia lui faisait toujours cet effet-là. Il posa son regard autour de lui avant de jeter un coup d’œil à sa montre. Il était en retard maintenant. Se levant précipitamment, il faillit bousculer des joggeurs qui passaient au même moment. S’excusant d’un signe de main, il pressa le pas pour traverser le parc. Arrivant au cabinet, la secrétaire le fit entrer directement dans le bureau du docteur le temps que ce dernier finisse de remplir quelques papiers à la réception. Il revint après plusieurs minutes, sourire aux lèvres.

« Ah ! Monsieur Blake, comment allez-vous aujourd’hui ? » demanda-t-il tout en prenant place à son bureau tandis que Wyatt lui répondit qu’il n’allait pas plus mal que d’habitude. Il consulta quelques notes sorties d’une pochette au nom du patient, avant de s’appuyer sur son bureau les mains croisées devant lui.
« Alors, où en étions-nous resté ?
- Amalia…
- Il s’agissait de votre opposé n’est-ce pas ?
- Docteur, vous avez mon dossier. Pourquoi toutes ces questions à faire semblant de ne rien savoir sur moi ou la raison de ma présence ici ? »
Le docteur souleva un sourcil tout en se reculant pour s’appuyer sur le dossier de sa chaise. Il soupira. Planta son regard dans celui de Wyatt et le fixa pendant de longues secondes qui parurent interminables avant de répondre.
« Je sais pourquoi vous êtes là, oui. Mais il est important que j’entende de votre propre bouche votre histoire. Ce qui vous parait important de me dire, les sujets que vous évitez, même inconsciemment.
- Ouai ouai, c’est bon.
- Alors dans ce cas, racontez-moi la suite de l’histoire.
- Rien de très folichons, à part survivre à cette ville, voir Amalia régulièrement juste pour discuter de la pluie et du beau temps ou pour des choses plus sérieuses… »

Tout se passa à merveille pendant deux ans… Mais son monde fut bouleversé par la disparition d’Amalia qu’il vécut comme une déchirure, il perdit une part de lui-même cette nuit de février 2007, au point d’en devenir fou et de causer des ennuis autour de lui, malgré un suivi médical. Un mois plus tard il était envoyé à l’hôpital psychiatrique de Réversa après une tentative de suicide manquée, et une constatation à l’automutilation devenue excessive et dangereuse pour lui-même. Sujet à des crises régulières dans les premiers temps de son internement, il fut décidé de le mettre en isolement. Coupé du monde extérieur, il n’avait que "les voix" pour lui tenir compagnie. Après plus de deux ans d’enfermement, il fut jugé suffisamment stable pour retourner dans le monde extérieur. Retrouver la lumière du jour fut une expérience étonnante. Redécouvrir la chaleur du soleil sur son corps, le souffle du vent sur sa peau. Il retourna bien vite dans la forêt, humant les odeurs qui lui furent si familières et qui lui avaient manqué.

Toutefois, le monde avait changé. Ceux qui s’appelaient eux-mêmes les Anges dirigeaient depuis peu la ville de Réversa et promettaient de mettre fin aux exactions des Vampires. Il ne croyait pas aux miracles, la ville était ce qu’elle était et rien ne la changerait. Cela faisait plus d’un siècle que les Humains laissaient la nuit aux Nocturnes pour avoir la paix une fois le jour levé. Et ces… Anges… pensaient pouvoir changer cela en un tour de main ? Risible. Et pourtant… Le jour des exécutions, Wyatt faisait partie de la foule amassée en nombre sur la place publique. Il en était ressorti abasourdi et inquiet. En y repensant le soir même, il avait fini par faire une crise de panique qui lui sembla interminable. Mais ce ne fut rien comparé au 2 février 2010.

Ayant repris le travail, il avait terminé son tour de garde aux aurores, et quelqu’un était venu le remplacer pour qu’il aille se reposer. La tension devenait de plus en plus palpable. On se méfiait des Anges de plus en plus. Pourquoi avait-on peur alors qu’ils faisaient ce pourquoi ils étaient là ? Savions-nous d’instinct que quelque chose n’allait pas ? Wyatt s’endormait à peine lorsqu’il entendit les premiers cris. Avec la peur au ventre il se dirigea rapidement dehors. Il écarquilla les yeux, ne pouvant croire ce qu’il étant en train de voir. La forêt… La forêt brûlait sur toute son étendue. Il resta là, pétrifié, en plein cauchemar. Tout le monde autour de lui hurlait et tentait de fuir en lieu sûr. Mais où aller ? Il n’y avait que le feu, partout. Il avait chaud, il suffoquait et tremblait. "Les voix" se firent plus insistantes, brouillant son esprit, tandis que son corps se rebellait et le paralysait. Il tomba à genou avant de se replier sur lui-même allongé de côté sur le sol, tremblotant sans pouvoir se contenir, le cœur palpitant de plus en plus. Il avait l’impression d’étouffer. Puis il sentit quelqu’un le prendre sans ménagement. En pleine crise de panique, il se laissa faire. Seul la pénombre soudaine lui fit lever les yeux. Certains de ses congénères étaient là également, apeurés, les yeux rivés sur les murs de métal qui les retenaient, les empêchant de sortir, pour une obscure raison.

L’attente fut longue et fatigante. Ils avaient bougé, mais depuis quand, combien de temps et jusqu’où ? C’est la bouche sèche et le ventre vide qu’il revit le soleil après ce qui lui avait paru être une éternité. Après quelques secondes d’apathie, la surprise le cueillit. Une foule de personne s’agitait, se précipitant vers les Elfes blessés et épuisés afin de leur porter aides et assistances. Ils étaient dans un camp. On leur expliqua que le gouvernement de Réversa, arrivé trop tard pour endiguer la catastrophe qui eut lieu dans la forêt, préféra mettre en place un camp de secours et une équipe pour aller aider les survivants. Après quelques mois, alors que tous semblaient s’être aussi bien installés que possible pour reprendre ou recommencer leur vie, le gouvernement annonça le lancement de recherche sur la possibilité d’inverser le processus de transformation des Nocturnes. Cherchant des volontaires, Wyatt se présenta. Son profil atypique, ayant survécu à la perte de son opposé, fit de lui un cobaye intéressant. Des mois et des mois de tests, tortures, injections, dissections n’améliorèrent pas l’état mental de Wyatt. Ses "voix" ne se contentaient plus de murmurer à son esprit, mais hurlaient, il redoublait d’effort pour se mutiler, ne supportant plus sa propre peau. Puis, les symptômes faiblir, sans disparaître. Le calvaire était fini.

Il tomba des nues quand on lui annonça que sa nature d’Elfe ne serait plus qu’un souvenir. Il se rapprochait maintenant plus de l’humain d’après les superviseurs. Ils le gardèrent en observation et après plusieurs semaines le soumirent à une batterie de test tous différent les uns des autres. Ils semblaient exciter, ils cherchaient quelque chose et le trouvèrent. Et les expériences reprirent une nouvelle fois, débouchant sur un résultat espéré ardemment. Par la suite tous se mit en branle rapidement. Il venait de se découvrir un don, et on escomptait qu’il l’utilise pour le bien de Réversa. D’abord réfractaire à l’idée d’entrer dans ce programme spécial, il les rejoignit finalement ne supportant pas de rester dans l’immobilisme qui régnait au camp. L’esprit d’initiative n’était pas son fort, mais il cherchait à retrouver le monde hiérarchique qu’il avait connu avant son internement. Cela semblait une bonne opportunité pour y arriver. Sans considération réel pour l’objectif ultime, il commença sa formation. Politique, premiers soins, combat, traque… Dédaignant la diplomatie et les premiers mois, il profita de son expérience de la chasse et du monde policier pour se spécialiser dans la traque et le moyen de combattre ses cibles. Et quand la nouvelle vint à leurs oreilles que la chasse des Nocturnes serait dans certains cas une obligation, cela ne lui fit ni chaud ni froid. Il resta de marbre et continua simplement sa petite routine quotidienne attendant l’heure où ils devraient, ses comparses et lui, entrer en jeu.

« Mmm, et vous avez donc fini par revenir parmi nous.
- Oh que oui on est revenu. Et ce fut un choc de voir comment la situation avait fini par évoluer.
- Il est vrai que cette période ne fut pas de tout repos, soupira le docteur tout en se massant les tempes.
- Ah ! Pas de tout repos ! La guerre des Nocturnes, Les Anges démis par la Résistance qui prit le pouvoir, la création du groupuscule Léviathan qui n’augurait rien de bon. Un sacré bourbier oui !
- Vous êtes donc arrivé en ville et ensuite ? »
Wyatt détourna le regard et observa la vie suivre son cours par la fenêtre du cabinet médical. Les yeux dans le vague, il cherchait à se souvenir, tout en essayant d’oublier un instant "les voix" qui chuchotaient à l’intérieur de son crâne.
« Nous devions être un pilier capable de soutenir cette ville avant qu’elle ne sombre, surtout après l’échec cuisant de ces Anges arrogants.
- Arrogants ? N’êtes-vous pas redevable envers eux ?
- Jamais de la vie. S’ils n’avaient pas cédé à leur folie obsessionnelle du pouvoir nous n’en serions pas là. Et même si je ne prends pas pour argent comptant ce qu’on me dit, j’ai tendance à préférer la version des Elfes.
- Et cela ne pose pas de problème dans l’Ordre ?
- Non. Pas pour moi. Je ne mélange pas sentiment personnel et boulot. Enfin bref, revenons à nos moutons. Une fois de retour à Réversa, il fallait agir vite pour éviter que la situation n’empire encore… »

L’Ordre fut créé un mois après leur retour, devenant officiellement la police de la ville en désuétude. Ville qui devint de plus en plus violente avec des disparitions et des tensions renouvelées entre Nocturne. Les Spectres, puisque c’est ainsi que les autres avaient décider de les appeler, décidèrent d’organiser une réunion avec les Elfes afin de leur apporter leur vérité sur le drame du grand Incendie. Une tentative pour apaiser la colère de ces derniers même si le scepticisme resterait sans doute dans l’esprit du plus grand nombre. Preuve en fut faite lorsque Léviathan revint sur le devant de la scène suivit de près par Prometheus. Il ne fallut pas longtemps pour que ces deux groupes se tirent dans les pattes, donnant plus de travail encore à l’Ordre. Alors que la paix venait enfin d’être proclamée entre les Nocturnes, les deux groupuscules prirent la relève de l’horreur, toujours plus violent, toujours plus malfaisant, persuadé qu’ils étaient de détenir la vérité tandis que la population, elle, vivait avec des œillères. Le Conseil Aristocrate, qui ne gouvernait désormais plus dans l’ombre, mais à la lumière du jour, arrivait avec peine à contenir toute cette furie dirigeait contre l’un ou l’autre des camps.

L’année 2015 vit atteindre le paroxysme de cette haine entre le saccage de la banque de sang, la guerre déclarée entre le Conseil et Léviathan, le complot des Anges pour reprendre le pouvoir, les opposés qui étaient visés, et pire que tout, le secret de Réversa qui s’ébruita à Bristol, accablant le gouvernement avec de nouveaux problèmes, comme s’il n’y en avait pas assez comme ça. Fort heureusement, la réaction fut à la hauteur des enjeux. La ville se vit verrouillée, et des mesures significatives furent instaurées. Wyatt avait suivi les ordres, faisant son boulot sans rien demander, laissant les évènements couler sur lui comme l’eau sur une tuile. Chassant et traquant les nuisibles à ramener dans le droit chemin, tuant ceux jugés dangereux.

Le Dr Obeath regarda sa pendule alors que Wyatt continuait son récit. L’heure avait passé à une vitesse et il en fut surpris et lui coupa donc la parole.
« Et bien monsieur Blake, la séance se termine pour aujourd’hui. Nous avons fait le tour de votre vie assez rapidement, donc lors de notre prochaine séance nous parlerons plus avant de vos petits problèmes et nous chercherons un moyen de canaliser tout ça.
- Chouette, moi qui adore m’épancher sur ma vie, grommela Wyatt.
- Allons allons ! Dites-vous que cela est pour votre bien. »
Le docteur se leva de son siège et contourna son bureau invitant Wyatt à le suivre vers la porte. Tout en l’ouvrant, il serra la main de son patient avant de se retourner pour appeler sa secrétaire.
« Vous prenez un autre rendez-vous pour monsieur dans disons… trois semaines. Cela vous convient-il ? dit-il en tournant la tête vers Wyatt.
- De toute façon j’ai pas le choix.
- En effet ! répondit le docteur en souriant de toute ses dents, et vous savez pertinemment pourquoi. »
Il ne répondit rien et suivit la secrétaire pour noter son rendez-vous avant d’enfin quitter ce cabinet de malheur. Il n’avait pas le choix, certes, mais il n’était pas obligé d’aimer ça. La lumière du jour commençait à tomber, il scruta le parc et décida de le contourner en passant du côté du fleuriste. Il serait bien rentré à son appartement, mais il avait encore du travail en attente, et il mettait un point d’honneur à finir ce qu’il commençait. Il rentra donc au QG de l’Ordre, salua les personnes présentes et demanda à ce qu’on lui prépare la salle d’interrogatoire et le suspect avec lequel il devait converser. Il passa d’abord par son bureau récupérer le dossier sur lequel il travaillait avant d’entrer dans "la cage". L’homme était là, assis, les mains menottées à sa chaise, défiant du regard Wyatt, lui-même restant droit, et croisant les mains dans son dos après avoir posé le dossier sur la table.

« T’auras rien de moi t’entends !! » cria l’homme. Mais Wyatt ne fit pas un geste, continuant de l’observer sans un mot. Penchant la tête légèrement il évaluait l’homme qui se tenait là. Après de longues minutes sans un bruit, Wyatt fit claquer sa langue, s’approcha, ouvrit le dossier du bout des doigts tout en restant debout et croisa le regard de l’homme qui n’en finissait pas de suer. Il prit alors la parole d’une voix uniforme, calme et pourtant emplit d’une certaine menace.
« Monsieur Kriggs… Avez-vous peur de la mort ? »
Un cri retentit entre les murs du poste de l’Ordre…

Test Rp
Wyatt était arrivé en avance pour son rendez-vous avec la vielle dame. Ils avaient prévu cette soirée de longue date, car faute de temps ces dernières semaines, il n’avait pu aller la voir aussi souvent qu’il aurait souhaité le faire. Aussi, il avait sauté sur l’occasion de l’arrivée d’une nouvelle pièce au théâtre pour inviter la vieille à aller la voir avec lui. Cela leur ferait remonter quelques souvenirs de leur première rencontre dans cette même salle. Ils avaient beau avoir plus de 30 ans d’écart, il ne passait pas un instant sans que l’autre ne veuille prendre des nouvelles du premier – leur relation d’opposé étant pour beaucoup – ou qu’il ne ressente l’envie d’être juste là, assis ensemble à regarder le ciel. Et cette longue séparation, trop longue au goût de Wyatt, commençait à lui peser sur le moral et le rendait bourru. Sa mauvaise humeur n’était d’ailleurs pas passée inaperçue au sein de son Clan d’adoption.

En attendant, il trépignait. La bibliothèque n’étant pas encore fermée, il décida d’aller y faire un tour pour focaliser ses idées sur autre chose que son rendez-vous avec Amalia – oui parce que la vieille a un prénom – bien qu’il doutait pouvoir y arriver. C’est donc les mains dans les poches qu’il commença à arpenter les rayons divers et variés du silencieux lieu de savoir et de culture, avant de s’installer sur une chaise avec une BD dans les mains. A thème humoristique si l’on en croit les gloussements peu discrets qu’il faisait, et qui lui valurent les regards réprobateurs des personnes autour de lui. Il les ignora et continua sa lecture comme si de rien n’était. Finalement, le temps passa rapidement, et alors qu’il tournait une nouvelle page de sa BD, ses yeux se posèrent sur sa montre : 21h05, "Chié ! Être en retard alors que j’étais en avance !", il jeta la BD sur la table qui se trouvait à sa droite, sauta sur ses pieds et traversa la bibliothèque en sens inverse sans faire grand cas des regards qui le fusillaient cette fois.

Foulant le trottoir, il fixa sa montre, se maudissant intérieurement d’avoir fait cette petite halte dans le sanctuaire des livres. La vieille ne serait pas contente, pas contente du tout. S’il avait appris deux choses après deux ans à la côtoyer, c’est premièrement qu’elle appréciait par-dessus tout la ponctualité et deuxièmement qu’il ne fallait pas la taquiner sur Dieu. Fort heureusement, le théâtre n’était pas loin. Il traversa la rue en faisant attention de ne pas se faire renverser, et arriva en quelques minutes devant l’entrée du bâtiment qui voyait déjà des petits groupes s’engouffrer dans son hall. Suivant le mouvement, il fit de même et commença à regarder alentour s’il ne voyait pas une petite tête brune avec une grosse paire de lunette sur le nez et un air renfrogné, pour avoir attendu plus que de raison son rendez-vous. Mais rien.

"A tous les coup je lui suis passé devant en entrant dans le théâtre", il rebroussa chemin et se retrouva dans la rue. Personne. Il fronça les sourcils et un certain malaise commença à naître en lui. Retournant à l’intérieur il s’approcha de l’accueil et apostropha la personne qui se trouvait là.

« Pardon, vous n’auriez pas vu une vieille dame, brune, les cheveux frisés, une paire de lunette rouge façon cul de bouteille sur le nez ?
- Non monsieur, désolé, cela ne me dit rien. Peut-être que si vous avez son nom je…
- Lévington, Amalia Lévington ! » avait-il lancé sans même lui laisser le temps de terminer sa phrase. Il se sentait étrangement oppressé et nerveux. Sa nuque le démangeait, les battements de son cœur accéléraient alors qu’il n’y avait, à première vue, pas lieu d’être. La jeune fille pianotait sur son clavier, cherchant une trace du passage de la vieille dame. Peut-être avait-elle simplement pris place dans la salle en l’attendant.
« Désolé monsieur, elle a effectivement réservé une place pour la pièce de ce soir, mais elle n’est pas encore arrivée. »
Pour une raison inconnu son sang se glaça. Il fit un signe de tête pour la remercier et retourna sur ses pas. Il était agité. Il choppa une clope dans le paquet qu’il avait toujours sur lui et l’alluma. D’ordinaire, cela lui faisait un bien fou, mais pas ce soir. Pourquoi avait-il se pressentiment ? Et cette sensation sur la nuque qui n’en finissait pas, augmentant même les minutes passant. Il était policier, il savait que son instinct lui dictait qu’une chose n’allait pas. En pleine saison hivernale, la lune déjà remplaçait la lueur du soleil et cela l’inquiétait.

Ecrasant sa cigarette sur le trottoir, il fila en direction de Reversa Square, remontant l’avenue en courant. Amalia habitait Fortune Street, elle passerait forcément par là pour venir au rendez-vous. Alors qu’il remontait le Square, une douleur le prit par surprise en bas du dos. Croyant qu’on l’attaquait, il se retourna vivement, mais rien. Il avait peur. Il savait qu’il avait peur, mais il ne comprenait pas pourquoi. De plus, ce sentiment paraissait lointain, diffus, comme ne lui appartenant pas. "Merde, non ! Pas ça !", il venait de comprendre. Amalia était en danger. Il commençait à parcourir Fortune Street, lorsqu’une nouvelle douleur, plus intense celle-là, le fit vaciller. Il se rattrapa au mur de la banque. Il s’approchait, il pouvait le sentir. Faisant encore quelques mètres avant de vaciller une nouvelle fois. Cette fois, il posa un genou à terre et eut le souffle coupé. Il pouvait sentir la terreur d’Amalia, et la vie quitter peu à peu son corps. Lorsqu’il finit enfin par passer l’angle de Longroad Avenue, la douleur fut si terrible qu’elle le cloua au sol. Du coin de l’œil, dans une ruelle à sa gauche, il vit un homme, caché par la pénombre, penchée sur une autre personne. Lorsqu’il vit au sol, la paire de lunette, il n’y eut plus de doute dans son esprit.

« Amalia !! » eut-il la force de crier dans un regain d’énergie. Mais il était trop tard. Dans un dernier soubresaut, la vieille dame rendit l’âme. Un feu ardent vint prendre possession de Wyatt qui convulsa violemment sur le sol. Il bavait, ses muscles se contractaient sans jamais cesser. Il devint rouge à force de se raidir et sa respiration devenait de plus en plus difficile. Il brûlait de l’intérieur, il avait l’impression d’être marqué au fer rouge et que loin de suffire, son bourreau enfonçait la pointe dans sa chair avant de remuer pour le faire souffrir encore plus. Puis se fut au tour du crâne de subir le contre coup de ce choc. Dans un geste de protection, il mit ses mains au dessus de sa tête, mais rien ne pouvait empêcher Wyatt de ressentir comme des aiguilles perforer l’os, toucher le cerveau et ressortir, et ainsi de suite, des dizaines, des centaines, des milliers de fois. Il hurla. Il sentit une part de lui-même disparaître pour ne laisser qu’un grand vide. Il était brisé. Ses yeux se révulsèrent, il convulsa une dernière fois et puis ce fut le noir total.

Derrière le personnage
Votre pseudo et âge: Amseth, 28 ans.
Depuis combien de temps faites-vous du rp?: 6 ans (2006 à 2012) puis une pause avec un ou deux textes par an jusqu’à aujourd’hui.
Comment avez-vous connu le forum?:  Via http://walhalla.forumsactifs.com/forum
Votre impression sur le forum: Très bonne. Design fort sympathique et sobre et en plus compréhensible rapidement. Que demande le peuple ?
Votre avatar et son copyright: Paul Bettany - © Complex Media Inc
Fréquence de connexion: Connexion presque tous les jours.
Désirez-vous un parrain ou une marraine?: Je ne sais pas. A voir.




Dernière édition par Wyatt Blake le Ven 29 Juil - 9:48, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Lorens Hepburn
No one's above the law
Métier/Etudes : Membre de l'Ordre (responsable d'une unité & membre du Comité)
Nombre de messages : 3507
Opinions Politiques : Membre de l'Ordre
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 2 Juil - 20:02, vous pouvez
UN SPECTRE ! potté

Bienvenue parmi nous, Wyatt ! ^^ Bon courage pour la rédaction de ta fiche SP


Pouring rain ~ Pouring rain over my head, on my defences, Skeletons laughing at my bad decisions. Mistakes are always lonely once you see them, But little voices in my head kept on shouting - © Sian


Call him Lorens the Terrible What a Face:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Edana J. May
❝ But Still I Rise ❞
Métier/Etudes : Directrice du Reversa's Press Agency
Nombre de messages : 10721
Opinions Politiques : Conseil Aristocrate
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 2 Juil - 22:55, vous pouvez
Bienvenue officiellement parmi nouuuuuuuuuuuuuuuus :coeeur:

Si tu as la moindre question, n'hésite surtout pas! Perséphone est absente pour le moment à cause d'une connexion capricieuse, mais le reste du staff est totalement dispo!

Je suis contente que tu aies craquéééééééééééé! Je ne me souvenais pas du tout de walhalla... je viens de redécouvrir! XD

En tout cas, je te souhaite encore une bienvenue et surtout n'hésite pas! :coeeur:

Bienvenue



You know I love it when you say you're afraid But you hate it when I'm making you shake Hang the truth from a noose Put a hit man on the loose Now you're countin' on me makin' you dead Shinedown, it all adds up

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Cassandre E. Nealson
❝ Eyes that see into Infinity ❞
Métier/Etudes : Musicienne & gérante du Natural Song
Nombre de messages : 4064
Opinions Politiques : aucun..
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 3 Juil - 10:49, vous pouvez
Bienvenuuuuuuue love

Bon courage pour ta fichette SP


...
sign by Wiise.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Policier
Nombre de messages : 267
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 3 Juil - 14:02, vous pouvez
Bienvenue à toi! Et bon courage pour ta fiche!^^

PS : super choix d'avatar ! Ça me rappelle des souvenirs xD


halloward
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Photographe Animalière
Nombre de messages : 2657
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 3 Juil - 17:13, vous pouvez
Bienvenue =)


Come on...

Be Yourself


Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Membre de l'Ordre
Nombre de messages : 125
Opinions Politiques : Ordre
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 5 Juil - 12:50, vous pouvez
Bonjour et merci pour l'accueil !!

Je suis en train de travailler sur mon histoire (je change d'angle de départ toute les 2 minutes xD) et j'ai l’impression d'avoir une question à chaque nouvelle ligne que j’écris ^^'

En voilà déjà trois :
- Avant le Gand Incendie, pour passer d'un clan à un autre qu'elles étaient les formalités d'usage ?
- Il y avait je suppose une "police" par clan, dans le même genre que les Veilleurs du clan actuel ?
- Concernant les chasseurs (anciens clans) était-ce des chasses pour le clan ou juste pour la famille ?

Merci d'avance pour vos réponses !

Edit : Ah et les clans avaient-ils un nom spécifique pour se désigner ? Genre je viens du clan "machin" Smile ?
Edit 2 : Je vois qu'il y a le cabinet du Dr. Mendel, je me demandais s'il pouvait y avoir d'autres docteur spécialisé dans le coin ? Ou bien s'il pouvait y avoir des cabinets proche de l'hôpital psychiatrique du genre psychothérapie ?
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Serveur à la Taverne du Pèlerin
Nombre de messages : 432
Opinions Politiques : Leviathan
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 5 Juil - 15:12, vous pouvez
Heyo le Spectre ! Bienvenue par minou !
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Resa Sharpe
❝ a small, safe place in a troubling world ❞
Métier/Etudes : Consultante en psychiatrie
Nombre de messages : 5470
Opinions Politiques : Prométheus
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 6 Juil - 10:11, vous pouvez
Bienvenu sur Réversa Wyatt ! Bon courage pour le reste de ta fiche pompom


« You learned to run from what you feel, and that's why you have nightmares. To deny is to invite madness. To accept is to control. » ― Megan Chance © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 6 Juil - 11:17, vous pouvez
Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Membre de l'Ordre
Nombre de messages : 125
Opinions Politiques : Ordre
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 6 Juil - 17:20, vous pouvez
Merci !!

Autre petite question qui s'ajoute à ma liste ^^ :
- Parmi les Clans Elfe (avant l'incendie) plus conciliants avec les citadins, qu'est-ce qui peut faire (outre le cursus scolaire) qu'un Elfe aille en ville ? Il peut y aller juste par plaisir ? Il n'y a pas de restriction particulière ?
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Edana J. May
❝ But Still I Rise ❞
Métier/Etudes : Directrice du Reversa's Press Agency
Nombre de messages : 10721
Opinions Politiques : Conseil Aristocrate
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 6 Juil - 22:36, vous pouvez
Coucou Wyatt!

Je passe répondre à tes questions demain dans la soirée, vendredi grand max (j'ai commencé mon stage et j'ai des horaires plutôt impossibles (et plus ou moins 3h de trajets par jour pour couronner le tout), le temps que je m'adapte et je devrais être un peu plus dispo! Mais je te réponds au plus vite en tout cas! ♥


You know I love it when you say you're afraid But you hate it when I'm making you shake Hang the truth from a noose Put a hit man on the loose Now you're countin' on me makin' you dead Shinedown, it all adds up

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Membre de l'Ordre
Nombre de messages : 125
Opinions Politiques : Ordre
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 6 Juil - 23:06, vous pouvez
Pas de soucis l'IRL passe avant tout Wink.
Cela ne m'empêche pas d'avancer dans mon texte et j'ai surligné en jaune les passages qui pourraient être modifié en fonction des réponses =)
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Perséphone L. Carlton
Slaying the Dreamer
Métier/Etudes : Lieutenant de l'Ordre | Agent de sécurité au Howling casino à temps partiel
Nombre de messages : 8889
Opinions Politiques : L'ordre, alors gare aux mécréants!
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 7 Juil - 20:01, vous pouvez
Bienvenue nouveau Spectre potté

Je vais essayer de répondre à tes questions !

- Pour passer d'un Clan à un autre, il fallait passer par un administrateur qui allait alors prendre contact avec celui du Clan "adoptif" et se charger des formalités (mettre à jour les bases de données, transmettre les informations nécessaires...). Il fallait ensuite prendre contact avec cet autre administrateur pour vérifier les données et recevoir les infos concernant le Clan.

- Il pouvait aussi y avoir des délits, voire parfois des crimes, donc oui, police !

- Pour le clan, c'était leur job^^

- Oui. On les a juste pas définis comme on a eu très peu d'Elfes de ceux-ci sur le forum^^

- Totalement, il peut avoir d'autres cabinets spécialisés.

- Concernant ta dernière question, un Elfe peut également aller en ville pour son métier (pour faire du commerce en ville ou avec des commerçants urbains, par exemple), et comme tu l'as dit, il peut y aller aussi pour son plaisir. C'est ce qui me vient en tête pour le moment, mais en effet il n'y a pas de restrictions particulières vis-à-vis des escapades en ville^^

J'espère t'avoir éclairé ! Bonne rédaction de fiche pompom


Lost count of the wars You lost count of the score, returned to the trenches each time to fight more. Thought you escaped your nightmare - your curse - to find you were waking from one to a worse. Your living hell, it's right here on Earth.
❝It's night here on Earth❞

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Membre de l'Ordre
Nombre de messages : 125
Opinions Politiques : Ordre
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 9 Juil - 17:25, vous pouvez
D'accord merci bien pour les infos Wink

Comme je me fais les 4 jours de la Japan Expo je suis un peu sur les rotules le soir, donc j'ai pas trop fignoler mes textes restants. Je poste le tout au plus vite, d'ici mardi ça devrait être bon.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Edana J. May
❝ But Still I Rise ❞
Métier/Etudes : Directrice du Reversa's Press Agency
Nombre de messages : 10721
Opinions Politiques : Conseil Aristocrate
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 10 Juil - 12:40, vous pouvez
Aucun souci Wyatt! Profites-en bien et merci d'avoir prévenu! ♥


You know I love it when you say you're afraid But you hate it when I'm making you shake Hang the truth from a noose Put a hit man on the loose Now you're countin' on me makin' you dead Shinedown, it all adds up

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Membre de l'Ordre
Nombre de messages : 125
Opinions Politiques : Ordre
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 12 Juil - 21:57, vous pouvez
Et voila, histoire postée. Le Test RP arrive demain au plus tard je pense.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Membre de l'Ordre
Nombre de messages : 125
Opinions Politiques : Ordre
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 26 Juil - 15:12, vous pouvez
Bonjour bonjour !!
Le forum étant de retour je me permet un petit double post pour prévenir que ma fiche est terminée.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Edana J. May
❝ But Still I Rise ❞
Métier/Etudes : Directrice du Reversa's Press Agency
Nombre de messages : 10721
Opinions Politiques : Conseil Aristocrate
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 26 Juil - 15:33, vous pouvez
Super! On passe au plus vite Wyatt! ♥


You know I love it when you say you're afraid But you hate it when I'm making you shake Hang the truth from a noose Put a hit man on the loose Now you're countin' on me makin' you dead Shinedown, it all adds up

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Perséphone L. Carlton
Slaying the Dreamer
Métier/Etudes : Lieutenant de l'Ordre | Agent de sécurité au Howling casino à temps partiel
Nombre de messages : 8889
Opinions Politiques : L'ordre, alors gare aux mécréants!
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 28 Juil - 23:01, vous pouvez
Bonsoir Wyatt !

Fiche très agréable à lire et bien développée ! J'ai juste deux petits trucs à te demander, mais je te valide déjà love

Dans l'histoire, tu notes à un moment :
Citation :
Nous devions être un pilier capable de soutenir cette ville avant qu’elle ne sombre, surtout après l’échec cuisant de ces Elfes arrogants.

Tu veux dires ces Anges arrogants ?

Et quelle est la position de Wyatt quand le Clan elfe a montré les preuves que les Anges avaient causé le Grand Incendie ? Les a-t-il cru et a-t-il ainsi intégré le Clan ou restait-il du côté des Anges ?

Cela n'empêche pas de te valider comme je l'ait dit, donc bienvenue et bon RP :coeeur:

Voici un petit guide pour t'aider dans les premiers pas sur le forum :
Avant toute chose, viens te référencer afin que l'on t'ajoute aux différentes listes, ça pourrait t'aider à trouver des liens! Si tu es concerné, pense également à recenser ton don afin de le réserver. N'oublie pas d'ouvrir ta demande d'opposé, ta fiche de liens, ainsi que de tenir ta liste de rps à jour (on sait bien que c'est compliqué ça par contre), et d'ouvrir ta ligne téléphonique (non obligatoire) où tu pourras recevoir tes messages de Raven. Une fois que cela sera fait, n'hésite pas à passer dans le sujet de la roue tourne, où tu pourras recevoir un rp aléatoire avec les membres précédemment (ou ensuite) inscrits. Tu as également la possibilité de demander un rp dans ce sujet, où quelqu'un de fort sympathique te répondra (sinon on sort le fouet). Au niveau des relations, tu as l'occasion de passer des recherches par ici, si tu n'as pas envie de créer de scenar', ou que tu ne vois personne pour celui-ci, quelqu'un pourra donc venir se proposer!

Le staff est à ta disposition en cas de besoin =)

Et le mot final: Amuse-toi bien surtout, c'est le plus important *_*

Et pour te lancer, tu peux nous rejoindre dans l'event Spectre ! Noralynn étant absente pour le moment, tu peux répondre directement, je vais t'ajouter dans le tour de jeu =) (Sauf si bien sûr tu ne veux pas participer^^)


Lost count of the wars You lost count of the score, returned to the trenches each time to fight more. Thought you escaped your nightmare - your curse - to find you were waking from one to a worse. Your living hell, it's right here on Earth.
❝It's night here on Earth❞

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Membre de l'Ordre
Nombre de messages : 125
Opinions Politiques : Ordre
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 29 Juil - 9:47, vous pouvez
Merci !! mimi

Perséphone L. Carlton a écrit:
Bonsoir Wyatt !
Tu veux dires ces Anges arrogants ?

Arg ! Mais comment j'ai pu passer à côté de cette erreur ! xD
Je change ça tout de suite.

Perséphone L. Carlton a écrit:
Et quelle est la position de Wyatt quand le Clan elfe a montré les preuves que les Anges avaient causé le Grand Incendie ? Les a-t-il cru et a-t-il ainsi intégré le Clan ou restait-il du côté des Anges ?

"Et même si je ne prends pas pour argent comptant ce qu’on me dit, j’ai tendance à préférer la version des Elfes."

En gros il croit plus à la version des Elfes, néanmoins il préfère ne pas rejoindre le clan. Il estime que si la demande des Elfes est justifiable, le procédé est foncièrement malsain. Soit on est considéré comme Elfe est alors on fait parti du Clan, soit on ne l'est pas et on à rien à y faire et cela qu'importe nos opinions sur tel ou tel sujet. Les Elfes (sans doute rares, mais tout de même) qui ont voulu croire à la version des Anges ont-ils eu le droit au même chantage ? (question que Wyatt se pose et moi aussi ^^). Dans tout les cas il ne se considère plus comme un Elfe.

Et pour finir, bien sur que je vais participer à l'event Spectre, j'espérai être validé à temps pour pouvoir me joindre à vous ^^.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Perséphone L. Carlton
Slaying the Dreamer
Métier/Etudes : Lieutenant de l'Ordre | Agent de sécurité au Howling casino à temps partiel
Nombre de messages : 8889
Opinions Politiques : L'ordre, alors gare aux mécréants!
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 29 Juil - 15:15, vous pouvez
Merci pour ces précisions ! (Concernant le chantage, seuls les Spectres y ont eu droit^^)

Ouiiii, rejoins-nous love


Lost count of the wars You lost count of the score, returned to the trenches each time to fight more. Thought you escaped your nightmare - your curse - to find you were waking from one to a worse. Your living hell, it's right here on Earth.
❝It's night here on Earth❞

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le , vous pouvez
Revenir en haut Aller en bas
 

Wyatt Blake

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation Mike Blake
» Demeure d'Anita Blake
» F.T. d'Alexander Blake
» (n°16) Rêves et Réalité [PV Jason Blake]
» La séduction est la clé de l'amour. ? ft. Blake (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une question d'opposé? :: From The Beginning :: Face Your Demons :: Fiches validées-
Les Petits Plus

What's up?

REFONTE DU FORUM
La découvrir - La suivre

STATISTIQUES:
Anges: 7
Elfes: 7
Humains: 12
Conseil: 5
Prometheus: 3 Avalon: 3
Lycans: 8
Spectres: 4
Vampires: 8
Léviathan: 2
Mithra: 4 Gaïa: 1

Votez pour le forum ♥