AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
Retrouvez nous sur Whispers of Dawn, la V2 de Réversa! :
http://whispersofdawn.forumactif.com/

Partagez | .
 

 Ce n'est que le début d'une nouvelle ère | Hayden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Institutrice
Nombre de messages : 774
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 31 Juil - 18:15, vous pouvez
    Je rentrais vers 19h, envoyant valser mes escarpins dans l'entrée avec un soupir de bien être. Quelle plaie de faire les courses, après une journée de travail. J'adorais mon boulot, mais parfois, j'étais épuisée. J'allais tour ranger dans la cuisine... Cette maison ne m'était pas encore familière. C'était tellement plus vaste que ce que j'avais connu jusque là... Un bien acquis par Hayden tout récemment, afin d'y vivre tous les deux... Il était blasé de ce qu'il se passait au sein des vampires. Et moi, j'étais blasée de ce qu'il se passait en général, de la destruction des preuves pour prouver la culpabilité des Anges...

    J'avais eu l'espoir que quelque chose soit sauvé, mais non, rien. Absolument rien. Tout était parti en poussière. Tous ces longs mois à minutieusement rassembler les preuves pour enfin juger les Anges pour leurs exactions... Ils avaient brûlé la forêt... Notre forêt. Et ils avaient fait tellement pire. Ils avaient eu peur ces dernière semaines, ils s'étaient sentis en danger. Et j'avais aimé l'idée qu'ils en aient des cauchemars la nuit, qu'ils s'imaginent passer des années au trou, derrière des barreaux... Mais voilà, cela n'arriverait pas. Parce qu'ils avaient brûlé les preuves. Qu'on ne me fasse pas croire que c'était un accident, je n'en croyais pas un mot. Ils avaient fait en sorte que les preuves disparaissent. Les Anges étaient doués pour ça. Pour embrouiller les gens et éliminer ce qui les dérangeait. Nous avions accusé les Anges pour le Grand Incendie en Novembre. Six mois plus tard, alors qu'enfin le procès allait avoir lieu, tout avait disparu.

    Toute cette énergie pour... rien. Les derniers mois avaient été fait de hauts et de bas. La dernière année en fait... Les groupes extrémistes prenaient trop d'importance, Leviathan ayant fait pression sur le Conseil pour juger les Anges en février 2015, ce qui avait signé la déclaration de guerre entre Leviathan et le conseil qui n'aimait pas vraiment qu'on le menace... Il fallait ajouter à cela les débordements de vampires à Bristol début juillet de la même année qui avaient failli faire voler en éclats le secret de la ville. Des vampires dissidents qui n'avaient rien à voir avec Hayden. Et l'été dernier, les corps mutilés des opposés disparus avaient été retrouvés... Sans qu'on ne sache qui étaient les coupables de cette atrocité. On avait aussi apprit que les Anges avaient comploté avec le gouvernement britannique contre le Conseil. Ce qui se passait à Réversa commençait à ne plus concerner que Réversa. J'avais été surprise d'apprendre que les hautes autorités britanniques savaient ce qui se tramait ici, même si, finalement, c'était assez logique.

    Et à cause des exactions vampiriques à Bristol, les habitants de cette ville savaient désormais que des vampires et des lycans existaient, tandis que Prometheus en profitait pour exciter la peur des habitants. C'était prévisible. Et si jamais cela s'étendait à tout le pays ? Je n'avais pas été la seule à y penser... Nous étions en quarantaine... Enfermés. Bristol et Réversa, coupés du reste du monde, grâce à des grillages soigneusement installés, là où on n'avait rien vu...

    Une bouffée de colère me reprit. C'était un bordel sans nom. Au delà des aspects politiques, il y avait le fait qu'une drogue avait été mise sur le marché il y a plusieurs mois, rendant le comportement humain proche de celui des vampires, ajoutant encore à la paranoïa... La seule bonne nouvelle dans tous ces sinistres événements, c'était le retour des Elfes déportés il y a plusieurs années, il y a cinq mois. Peut-être que l'on pouvait encore compter sur leurs témoignages ? Je me demandais parfois pourquoi j'avais accepté de représenter les Elfes au Sénat. C'était une lourde responsabilité. J'étais honorée bien sûr, mais je savais tellement de choses, de magouilles que cela m’écœurait. Malgré tout, je ne voulais pas démissionner, j'avais l'impression d'être utile. Le Clan Elfe renaissait, nous nous serrions les coudes et cessions enfin de subir tout ce qu'il se passait pour être une force sur laquelle compter.

    Je me fis à manger, avant de me glisser dans le jaccuzzi. Un luxe que j'appréciais à sa juste valeur. J'observais le soleil décliner et me dépêchais d'enfiler un boxer et un petit caraco. Je me glissais alors dans ma chambre. Notre chambre. Je grimpais sur le lit à pas feutrés, m'asseyant sur mes talons alors que j'observais Hayden, totalement abandonné au sommeil de ceux de sa race... Cela m'avait fait un choc la première fois. C'était vraiment dérangeant... Mais je m'y faisais... Il semblait si vivant quand il était éveillé... Choquant. Pour autant, j'attendis avec un sourire que le soleil ai terminé de se coucher pour croiser son regard vif. La maison était pourvue de rideaux hermétiques. Et la chambre blindée, afin que personne ne puisse le déloger en mon absence. J'avais allumé une faible lumière, je n'étais pas nyctalope moi... Et j'attendis, avant d'offrir un sourire éblouissant à l'homme de ma vie.

    « Salut le beau au bois dormant. »



With you, I’m a queen upon my throne
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Professeur / Precepteur / Chef du Clan Vampire
Nombre de messages : 235
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 7 Aoû - 19:00, vous pouvez
Quitter l'Eden n'avait rien eu de facile pour Hayden loin de là. Se décharger de responsabilités qu'au départ il n'avait pas voulu non plus, ironiquement. Mais il n'était pas assez borné pour s’accrocher inutilement. Malgré ses défauts, il avait toujours eu a cœur les désirs des vampires, ceux ci l'avait poussé au commandement il y a des années et maintenant, ils ne voulaient plus de lui, ils voulaient un changement d'ère, qu'il en soit ainsi. Même sans se l'avouer véritablement, le vieux vampire se sentait d'une certaine façon soulager. Soulager parce qu'il n'avait plus besoin de cacher Eirian n'était plus leader, soulager parce que cela était parfois épuisant de devoir composer avec les envies parfois totalement irréalisable de sa race. Il se déchargeait d'un poids et bien que particulièrement paternel avec les jeunes ou les membres de sa race, Hayden savait aussi s’effacer lorsqu'il le devait et c'était ce qu'il avait fait. Pour autant, il n'avait pas quitté le Conseil, après tout, il était l'un des plus vieux, si ce n'est le plus vieux et comme cela, il n'avait pas l'impression d'avoir tout abandonné. Sans doute que sinon la culpabilité l'aurait rongé. D'ailleurs, ils devraient sans doute bientôt organiser des élections, le clan était sans tête et c'était une situation qui ne pouvait durer. Le Conseil assurerait l'intérim mais ce n'était pas une solution viable sur le long en attendant, il avait quitté l'Eden et acheté en périphérie de la ville une petite villa pour lui et Eirian. Sans être outrageusement bourgeoise, celle ci n'était pas non plus un boui-boui infâme. Il s'était assuré qu'elle possédait tout le confort moderne et qu'elle était au goût de l'elfe avant de l'acheter, sans forcément regarder le prix. Après tout, il pouvait se le permettre. Il avait fallut l'aménager pour lui et sa sécurité et si Eirian avait tiqué sur la chambre particulièrement sécurisée, elle l'avait laissé faire, bien qu'elle ai catégoriquement refuser le verrou digital.

Ce fut son parfum qu'il détecta en premier, bien avait le son de sa voix. Le coma qui était le sien durant la journée ne lui permettait pas de savoir ce qu'il se passait durant ce laps de temps, mais il avait un réveil assez rapide étant exempt de la figure dans le fessier. Il sourit légèrement avant d'ouvrir les yeux :

« Normalement, tu es sensée m'embrasser pour le réveiller tu sais ? Mais je te pardonne cette petite entorse aux règles féeriques. »

finit il par dire avant d'ouvrir totalement les yeux, perçant sans problème la pénombre ambiante qui l'entourait. Il se passa une main sur les yeux avant de la poser sur la joue de l'elfe qui le surplombait :

« Ta journée s'est bien passée ? »

Contrairement à lui, Eirian vivait la journée, ce qui ne leur laissait généralement pas beaucoup de temps ensemble, mais ils faisaient avec et le week end, l'elfe faisait parfois l'effort d'une nuit blanche pour lui. La semaine, il le lui interdisait, après tout, il avait parfois ses propres occupations.


«Happiness»
« Everybody needs sanctuary. Everybody needs hope and fear, but not everybody needs a preacher, don’t tell me what you want me to hear. And don’t give it away, don’t give it away...»
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Institutrice
Nombre de messages : 774
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 12 Aoû - 15:16, vous pouvez
    « Je n'aime pas être conventionnelle, c'est mon côté rebelle. »

    Son regard accrocha le mien alors qu'il ouvrait les yeux, parfaitement réveillé. Au moins, il ne mettait pas une heure à émerger. C'était cela de gagner. Nos horaires contraires ne nous permettaient pas de passer autant de temps que je l'aurais souhaité ensemble, mais nous nous arrangions. La semaine, il m'arrivait de faire une sieste avant qu'il ne se réveille. C'était valable en été naturellement. En hiver, la nuit tomberait bien plus tôt et il serait éveillé ou presque quand je rentrerais... Et quand je partirais. Si bien qu'il n'aura d'autre choix que de me regarder dormir, car si j'avais une tonne énergie, je ne pouvais pas non plus enchaîner les nuits blanches et assurer mon travail qui me prenait quantité d'énergie. Les enfants étaient adorables mais épuisants et il valait mieux être en forme et alerte pour s'en occuper au risque de voir la jauge de patience s'amenuiser dangereusement. Et ce n'était tout simplement pas envisageable.

    Hayden ne pouvait pas lutter contre le repos diurne contrairement à moi. Ce n'était pas une histoire de volonté mais de physiologie. Cela dit, débarrassé de ses obligations, il passait beaucoup plus de temps en ma compagnie et je devais admettre adorer cela. Pourtant, je m'inquiétais. Pour le moment, cela lui convenait, mais n'allait-il pas finir par s'ennuyer libéré de cette charge qui l'avait occupé durant quelques allées ? Veiller sur les vampires n'était pas une mince affaire et cela lui avait prit tout son temps et beaucoup de son énergie. Il en avait été bien mal remercié d'ailleurs et j'étais encore furieuse contre ceux de sa race qui l'avaient trahi ainsi en le démettant de ses fonctions pour... pour quoi d'ailleurs ? Désormais, les vampires n'avaient plus de chefs, puisque les instigateurs de cette petite révolution avaient disparu et n'avaient pas prit la place de Hayden. Intérieurement, j'espérais que les autres vampires allaient s'apercevoir de leur erreur et venir réclamer le retour de Hayden. Rien que pour le plaisir de les envoyer au diable se démerder tous seuls. C'était sans doute mesquin et mon opposé ne penserait peut-être pas ainsi, mais moi, j'adorais cette idée.

    S'il était libéré de tout devoir politique, ce n'était pas mon cas. J'avais des responsabilités désormais, j'essayais d'être la voix des elfes au sein de gouvernement. Nous avions été discrets bien trop longtemps. Nous étions une voix négligeable, une race pas assez dangereuse pour qu'on s'y intéresse vraiment. Cela nous préservait de certaines mesures drastiques, contrairement aux vampires et loups autrefois, mais cela nous empêchait aussi de prendre des décisions pour cette ville qui était aussi la nôtre. Et d'obtenir justice. Et alors que nous pouvions enfin nous faire entendre, on nous avait coupé l'herbe sous le pied... Mais ce n'était que partie remise. Les Anges se pensaient les plus malins, mais cela ne durerait qu'un temps. La quarantaine ne durerait pas. Les choses allaient imploser, j'en étais intimement convaincue.

    « Oui, la routine quoi. J'ai du gronder gentiment Joshua parce qu'il n'arrêtait pas d'aider ses copains... Je pense que ce gamin est précoce, il comprend vite et termine avant les autres, alors il s'ennuie et veut les aider, parce que tout lui paraît très simple. »

    Je soupirais, avant de me rapprocher de Hayden, montant à califourchon sur lui, pour venir m'allonger, non sans l'embrasser en passant, et passer ensuite mon index sur la courbe rêche de sa mâchoire.

    « Cela m'embête, mais les autres doivent faire par eux-même et comprendre. Du coup, j'essaie d'inculquer cela à Joshua, qu'il les aide, mais ne fasse pas à leur place... Il y a aussi Lyra et Helen qui se sont battues, pour une sombre histoire de goûter... Tu vois, une journée passionnante ! »

    Mon index partit se perdre dans les boucles sombres de Hayden, alors que j'observais, toujours émerveillée, le saisissant contraste entre sa peau d'albâtre et la mienne, couleur chocolat. Et mes pensées prirent un autre tournant alors que je parlais de ces élèves. Les enfants des autres. Hayden ne pouvait pas procréer. Jamais je ne porterais sa progéniture et cela me turlupinait parfois. Comme le fait que je prenais des années et que lui demeurait figé dans le temps. Viendrait un jour où je serais vieille, et lui demeurerait un beau jeune homme... Cela me hantait parfois. La nuit. D'horribles cauchemars. J'avais décidé de ne pas trop me poser de questions, mais mon inconscient n'était pas d'accord, lui. La solution la plus évidente et la plus simple aurait été de soumettre Hayden eu rituel. Une fois humain, nous serions sur le même niveau d'égalité et nous pourrions vivre et vieillir ensemble... Mais c'était un sujet que je n'abordais pas avec lui, n'osant pas lui soumettre cette idée qui le ferait changer de nature après 150 ans en tant qu'être immortel...

    « Tu sais quoi ? J'adore ce jacuzzi ! Crois-moi il va être amorti. »

    En fait j'adorais cette maison. Nous n'avions pas terminé de nous installer, il restait de nombreuses choses à faire, mais je la décorais à mon goût. Et j'avais une véranda pour pouvoir peindre, avec vue sur un joli jardin à l'anglaise.

    « Ça a des avantages de sortir avec un vieux friqué. »

    Je souris malicieusement, traçant des arabesques sur son torse, le regard pétillant de malice.



With you, I’m a queen upon my throne
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Professeur / Precepteur / Chef du Clan Vampire
Nombre de messages : 235
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 27 Aoû - 18:26, vous pouvez
« Petit coté que tu sais revendiquer lorsque cela t'arrange. »

sourit le vieux vampire avec un air amusé sur le visage. L'elfe était une femme qui ne s'en laissait pas compter, flamboyante, avec des colères dévastatrices. Il en savait quelque chose, il compensait par un calme et un flegme propre a la pousser dans ses derniers retranchements. En l'occurrence, pour le moment, nul besoin de cela. A vrai dire, leur début de vie commune se passait plutôt bien, même si il avait perdu le commandement des vampires, Hayden demeurait au Conseil et continuait donc a avoir son mot a dire, mais il était libéré de beaucoup de choses c'était certain. Dorénavant, au lieu de conseiller un clan, il conseillait son opposée et la tempérait parfois. Elle avait davantage besoin d'action que lui, mais parfois, il valait mieux laisser faire la délicatesse et la subtilité.

« Ah...Un surdoué...L'intelligence est quelque chose qui doit être nourrie continuellement, si tu veux l'occuper, propose lui des défis a la hauteur de son intellect, ainsi, il cessera d'ennuyer tes petits élèves et occupera son esprit autrement. »

Il lui baisa le bout du nez, après tout, il était un précepteur, certes, il s'occupait d'enfants bien plus souvent à problème mais non dénués d'intelligence. Il adorait ces esprits avides de connaissance et rien n'était plus beau a ses yeux qu'un regard émerveillé de savoir...Sauf peut être les yeux chavirés de l'elfe lorsqu'elle s'abandonnait à ses bras.

« Les enfants sont passionnants et ils ont de la chance de t'avoir. »

Et il ne la complimentait pas aveuglément, Eirian avait ce qu'il fallait pour envoûter ses petits élèves, son énergie était à la hauteur de la leur. Il sentit que quelque chose la turlupinait, cela arrivait souvent, parfois lorsqu'elle dormait, il ne lui en avait pas demandé les raisons, elle le lui dirait lorsqu'elle s'en sentirait prête, de cela il ne doutait pas.

Un léger rire le secoua lorsqu'elle parla du bain a remous. Il faut dire que cela avait été un élément qui lui avait plut aussi et sans nul doute qu'Eirian avait besoin de se détendre en rentrant de sa journée.

« Vraiment ? Aurais je fais mouche ? Cela étant, il est vrai que c'est un investissement très agréable, je suis d'accord et content que cela te plaise. »

Il avait pu se permettre un certain luxe. Un luxe discret néanmoins, Eirian n'aurait sans doute pas aimé quelque chose de trop ostentatoire. Sa maison ne l'avait pas été, tout comme son intérieur était chaleureux à son image. Hayden lui avait laissé carte blanche pour la décoration et le résultat lui plaisait. Il frémit aux caresses joueuses de son opposée sur son torse et se saisit soudainement de sa taille pour la renverser sous lui, un sourire malicieux aux lèvres, pourtant il y avait une détermination sans faille dans ses yeux lorsqu'il croisa les siens :

« Épouses moi Eirian. »

Alors certes, l'on pouvait penser que cela manquait d'originalité et connaissant la personnalité du vampire, l'on aurait pu s'attendre à quelque chose de bien plus réfléchit que cela. Pourtant, il ne fallait pas s'y tromper, Hayden y avait déjà réfléchit. Vivre ainsi avec une femme n'avait rien de choquant durant ce siècle mais pour lui, né bien avant, ce n'était pas la même chose. En vérité cette pensée lui trottait dans la tête depuis quelque temps, mais il savait l'elfe avide de liberté et peut être qu'elle ne voudrait pas unir sa vie a la sienne. Après tout, quantité d’embûche se dresserait sur leur chemin.

« Comme ça tu seras vraiment une croqueuse de diamant, il faut être à la hauteur de ton avidité non ? »

Avide ? Eirian ne l'était pas. Jamais elle n'avait cherché a se servir de sa position passée pour son propre intérêt, a vrai dire, il savait même que le fait qu'il n'ai plus sur les épaules le poids des vampires la ravissait.


«Happiness»
« Everybody needs sanctuary. Everybody needs hope and fear, but not everybody needs a preacher, don’t tell me what you want me to hear. And don’t give it away, don’t give it away...»
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Institutrice
Nombre de messages : 774
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 31 Aoû - 21:58, vous pouvez
    Je pris un air faussement outré quand Hayden me répliqua que je n'étais rebelle que quand cela me chantait. Il n'avait pas totalement tort. Disons que je m'étais calmée, mais il était vrai que j'aimais sortir du lot et ne pas suivre bêtement le mouvement. Dés que j'avais eu mon diplome, j'avais quitté Réversa, pour aller à Londres, quittant tout ce qui m'était familier, pour découvrir quelque chose d'autre, pour me fondre dans la masse humaine et être une étudiante comme les autres, même si, avouons-le, mon aura elfique avait quand même tendance à attirer les regards des mecs. Mais cela avait été une très bonne expérience... Parfois, je me demandais ce qui m’empêchait de partir de nouveau. Mon regard se posa sur le vampire allongé et je trouvais aussitôt ma réponse. Même si, maintenant, il était libéré de sa charge. Il n'était pas indispensable à Réversa, même s'il demeurait un Ancien et faisait donc parti de ce cercle très fermé. Un cercle qui allait gérer les vampires en attendant qu'un leader émerge. J'espérais que ce ne serait pas un taré assoiffé de sang et de violence qui considérait que les vampires devaient prendre la ville et régner en maîtres absolus... Sinon, on risquait d'avoir un soucis. Hayden avait été un chef mesuré et intelligent... Et cela avait déplut à ses congénères, plus sauvages. Alors oui, je craignais pour l'avenir à ce sujet.

    Ravie qu'il m'interroge sur ma journée et à peu près certaine qu'il était vraiment intéressé par ce que je pouvais faire de mes journées et de ce qui touchait à tout ce qui me concernait en général, je lui répondis, non sans évoquer un gamin, surdoué, qui s'embêtait dans ma classe pour le moment et essayait de tuer cet ennui en aidant les autres. Il évoluait plus vite qu'eux et ne leur laissait pas toujours comprendre par eux même. Il voulait bien faire, mais était encore trop jeune pour y parvenir. Je hochais la tête à son commentaire, avant de réfléchir à ses paroles. Hayden savait de quoi il parlait après tout. Lui aussi savait éduquer les autres, même si j'avais tendance à oublier ses activités « normales » dans sa vie surnaturelle.

    « Tu as raison. »

    Son compliment concernant les enfants m'aurait fait rougir de plaisir si j'avais eu tendance à rougir, évidemment. Je les adorais. Et lui aussi les aimait. Problème : nous ne pouvions pas en avoir. Il ne pouvait pas en avoir... Et voilà que cela revenait me tarauder. J'étais quand même idiote de ne pas oser aborder le sujet avec lui. On ne se cachait rien après tout... Mais je ne voulais pas briser la magie de cet instant parfait. Pas encore. Même si c'était peut-être le bon moment justement, alors que Hayden était souriant et détendu. Pourtant, j’enchaînais sur le jacuzzi, que j'adorais vraiment. Je n'étais pas particulièrement superficielle et sûrement pas habituée au luxe, mais bon sang, ça, c'était le pied total pour se détendre !

    « C'est le meilleur investissement que je connaisse... Même si, j'avoue, j'aime encore plus quand tu es avec moi... »

    Une expression coquine passa sur mon visage à cette proposition indécente. Je le chambrais d'ailleurs concernant son âge et son aisance financière. Je pouvais me le permettre, il savait que je plaisantais et que je n'en pensais pas un mot. Il aurait été jeune et pauvre, que je l'aurais aimé tout autant. C'était son âme qui me touchait... Et puis un peu son physique quand même, il ne fallait pas se mentir, il était très sexy. J'éclatais de rire quand il se saisit de ma taille et me bascula subitement sous lui avec une aisance surnaturelle. Un rire qui s'étrangla quand il reprit soudainement la parole, d'une voix grave, le regard sérieux, ancré dans le mien. Je... buguais. Oui, voilà. Mon cerveau se court-circuita brutalement devant cette demande inattendue. Je restais muette alors qu'il terminait avec une plaisanterie.

    « Hayden... »

    Il avait réussi à me couper le sifflet. Mon cœur battait à tout rompre dans ma poitrine alors que je prenais enfin conscience de la portée de ses paroles. Il venait de me demander en mariage là ? Genre vraiment ?

    « Eirian Clifford... »

    Je savourais cette nouvelle sonorité. Elle me plaisait. Je lançais mes bras autour de son cou, avant de rire de nouveau.

    « Oui. »

    Après tout, nous vivions ensemble. Nous marier ne ferait qu'officialiser les choses. Nous étions opposés, étroitement liés quoiqu'il arrive. Et les angoisses revinrent au galop. Mon sourire disparut et ce fut à mon tour de prendre un air grave.

    « Mais tu es un vampire, tu vas rester jeune et moi je vais vieillir et mourir un jour... Et ma mort entraînera la tienne, nous sommes trop liés pour qu'il en soit autrement. Le mariage ne change rien bien sûr, c'est notre lien d'opposition qui pose problème à ce niveau et ce n'est sans doute pas le moment de remettre le sujet sur le tapis mais... Je ne veux pas être la cause de ton malheur Hayden. Et je... j'aimerais des enfants, avec toi. Rien qu'avec toi... »

    Doucement, ma main avait effleuré sa joue alors que je me jetais enfin à l'eau. Je me sentais coupable de venir ternir la joie ressentie à cette demande. Évidemment que c'était oui, mille fois oui... Et même s'il refusait le rituel, je dirais encore oui, mais je savais que je n'aurais jamais vraiment l'esprit tranquille... Pas davantage que de le mettre face à ce choix d'ailleurs.

    « Oh je suis désolée, laisse tomber, fêtons plutôt nos fiançailles dans le jacuzzi ! »

    Dieu que je ne voulais pas le perdre...



With you, I’m a queen upon my throne
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Professeur / Precepteur / Chef du Clan Vampire
Nombre de messages : 235
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 11 Sep - 14:09, vous pouvez
Il savait qu'il l'avait prise par surprise. Et son air ne trompa pas, malgré tout, Hayden se retrouva pendu a ses lèvres, dans l'attente de sa réponse. Eirian aimait sa liberté, liberté qu'il n'avait jamais tenté d'entraver, leur lien le faisait à sa place, pas la peine d'en rajouter. Elle pouvait tout aussi bien refuser, il en serait sans doute blessé, un peu, mais pour autant, il savait qu'elle ne disparaîtrait pas de sa vie pour autant. Le choix lui appartenait. Mais il se sentit fondre en la voyant afficher un sourire solaire.

« Ouf, je n'en pouvais plus de retenir ma respiration... »

commenta-t-il avant de l'embrasser, lentement parce qu'elle le méritait et parce qu'il était heureux. Vraiment heureux. Cependant, il sentit avant même qu'elle ne le lui dise, que quelque chose la tarabustait. Et il n'eut pas a attendre longtemps avant qu'elle ne s'en ouvre à lui. En vérité, elle ne lui apprenait rien de nouveau et il ne pouvait pas dire que ces questions ne lui soit pas venues a l'esprit alors même qu'il envisageait sérieusement de l'épouser. Elle ferait une mère formidable, il n'en doutait absolument pas et une partie de lui culpabilisait de ne pouvoir lui offrir ce bonheur là...Un Rituel suffirait, la solution était là, sous leur yeux mais Hayden n'était pas favorable a ce procédé. Trop d'inconnu, trop de doute. Il ne faisait pas confiance aux Spectres et ne s'en était jamais caché. Pourtant, pour elle, il serait capable de s'y plier...

« Le bain peut attendre, ma douce. »

Il repoussa doucement une mèche perdue sur son front avant de reprendre :

« Je sais ce qui te travaille, Eirian. Mais j'ai vécu longtemps, bien plus qu'un homme ne pourrait l'espérer, j'estime avoir fait ce que j'avais a faire et savoir qu'elle a une fin me pousse a sans cesse faire de chaque jour quelque chose d'unique. Même si je meurs avec toi, j'aurais eu une belle vie, ne le penses tu pas ? Je sais a quoi tu pense, chérie et je suis content que tu t'en ouvre enfin à moi. Tu te dis sans doute qu'il ne suffirait que d'un Rituel pour avoir ce que tu désire, je serais d'accord avec toi mais...En toute honnêteté, je n'ai pas confiance. Nous ne savons pas exactement ce qu'il s'y passe et les rares vampires qui l'on subit m’ont apparut comme changer, combien même, je ne sais pas exactement quel impact cela pourrait avoir sur notre lien, je ne veux pas te voir expérimenter la douleur de ma mort au risque de te perdre définitivement. »

Il adoucit ses paroles d'un baiser léger sur ses lèvres.

« Laisses moi y réfléchir et mener ma petite enquête. Ne te mets pas martèle en tête pour l'heure tu veux ? »


«Happiness»
« Everybody needs sanctuary. Everybody needs hope and fear, but not everybody needs a preacher, don’t tell me what you want me to hear. And don’t give it away, don’t give it away...»
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Institutrice
Nombre de messages : 774
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 23 Sep - 12:16, vous pouvez
    Comme toute femme normalement constituée, je rêvais d'un beau mariage, naturellement. Une belle robe, une fête sympathique avec mes amis... Faire du jour où je porterais le nom de l'homme qui avait ravi mon cœur un moment inoubliable. J'ignorais pourquoi je tenais tant au mariage. Un petit côté traditionnel peut-être ? Mes parents étaient un exemple parfait d'amour qui pouvait durer toujours. Ils avaient connu des épreuves, mais jamais cela ne les avait séparé. Et je voulais suivre leur exemple. Pourtant, songer à eux avait de quoi obscurcir mon humeur. Parce qu'ils ne seraient pas à mon mariage. Je serais une traîtresse à leurs yeux. Ils ne souffraient la vue d'aucun vampire et ils ne feraient pas d'exception pour Hayden. Ils avaient très mal prit le fait que je sois liée à l'un d'entre eux. J'avais mis du temps avant de le leur annoncer. Passé l'effroi, il y avait eu la résignation. Ce n'était pas ma faute après tout, on ne choisissait pas son opposé... Ah si seulement, il n'y avait eu que cela. Mais non, j'en étais folle de ce vampire. Et ça, en revanche... C'était impardonnable. Mes relations avec mes parents n'étaient plus au beau fixe depuis. Ils refusaient de voir Hayden. Ils refusaient que j'en parle. Et comme il faisait partie intégrante de ma vie... Et bien, je ne voyais plus mes parents et nos échanges se bornaient à des sms impersonnels. Simplement pour signaler que j'étais toujours vivante et heureuse. J'espérais qu'avec le temps, ils reviendraient sur leurs préjugés. Je ne pouvais pas leur en vouloir, j'avais eu les mêmes et je n'étais pourtant pas présente quand les vampires avaient décimé le clan. J'imaginais sans mal qu'ils pensaient que tous les Nocturnes étaient dangereux et avides de destruction, qu'il suffisait d'en croiser un pour que d'horribles souvenirs refassent surface. Mais il aurait suffi qu'ils donnent une chance à Hayden pour s'apercevoir qu'ils n'étaient pas tous des monstres barbares...

    Je refusais de laisser ces pensées m'empêcher de savourer cette demande aussi déroutante qu'impulsive. Hayden était du genre réfléchi. D'où mon étonnement qu'il me demande de devenir sa femme dans un moment qui n'avait rien de solennel. Et pourtant, c'était une demande parfaite. Qui me transporta de joie bien sûr et j'acceptais, une fois remise du choc. Je ris quand il commenta cette attente. Vampire, il ne respirait pas finalement, il aurait pu attendre encore longtemps sans en souffrir vraiment. Mais je devinais l'angoisse qui avait pu le saisir en attendant mon oui. Ou mon non. Il m'embrassa alors et je riais encore, totalement chavirée.

    « Parce que tu avais des doutes ? »

    C'était presque mignon que cet homme de presque 175 ans ai peur d'un refus. Qu'il ne soit pas certain de son charme et de son emprise sur moi. Qu'est-ce qui aurait bien pu lui faire croiser que je puisse refuser cette offre inespérée ? Sincèrement, je n'avais jamais songé que Hayden, un vampire, décidé de se lier ainsi, officiellement, à moi.

    « Je serais folle de refuser de porter le nom du vampire le plus sexy d'Angleterre ! Tout le monde saura que tu es à moi et ça ça me plaît après des années à se cacher. »

    Ce n'était pas un reproche bien sûr. Nous n'avions pas eu le choix malheureusement. Il était un chef puissant et il avait nombre d'ennemis. Il ne fallait pas qu'on puisse l'atteindre à travers moi. Qu'il ai été démis de ses fonctions était une sacrée bouffée d'air frais quand même. Et parce que j'étais en confiance et parce que je ne pouvais pas lui cacher plus longtemps mes tourments alors que nous étions prêt à nous engager pour l'avenir, je lui confiais mes doutes concernant ce futur commun, qui prendrait fin pour moi bien avant le sien. Je n'avais pas son espérance de vie. Je deviendrais vieille, impotente et il resterait jeune et beau... Et cela me faisait mal. Comme le fait de ne pas avoir d'enfants avec lui. J'étais prête à m'engager à ses côtés, mais de par sa nature, il y avait des choses que nous ne pourrions pas construire... Un foyer, une famille. Il n'y aurait que nous deux. Et puis je deviendrais une pathétique petite chose rabougrie et inutile à laquelle il demeurerait attaché par le lien d'opposition. Je ne voulais pas devenir un fardeau un jour... Et cela adviendrait forcément. Cette pensée me torpilla le cœur, mais je changeais aussi vite de sujet, navrée de tout gâcher.

    Hayden ne me laissa pas faire. Attentif à mes sentiments, à mon ressenti. Je l'écoutais, hochant la tête, sérieuse pour une fois. Ainsi, il avait deviné que quelque chose me trottait dans la tête ? Ce n'était pas très étonnant. Nous étions liés par l'âme. Il pouvait sentir ce que je ressentais et inversement.

    « Je suis toujours étonnée par ta patience. Tu savais que j'étais tourmentée, mais tu n'as pas cherché à savoir ce qui n'allait pas, tu as juste attendu que je t'en parle... Tu sais que je ne serais pas capable de la même retenue dans le cas contraire... »

    J'avais essayé de glisser un peu de malice dans la fin de ma phrase. Un ton plus léger. En vain.

    « Oui, bien sûr... Je m'en veux même de songer seulement à ce que tu... changes. A ce que tu perdes tout ce qui a fait de toi l'homme que tu es au cours des décennies. Cela doit être difficile pour un vampire avec une force décuplée, des sens hyper développés, de redevenir un humain avec tous ses sens atrophiés... Sans plus aucun réel pouvoir ou avantage... Comment le vivent les gens que tu as croisé et qui ont subi le Rituel ? Ils apparaissent changés, mais je suppose que c'est normal, comme quand tu passes d'humain à vampire ou lycan, non ? »

    Je me saisis de sa main, jouant doucement avec avant de demander :

    « Tu te rappelles de ce que tu as ressenti en devenant vampire ? »



With you, I’m a queen upon my throne
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Professeur / Precepteur / Chef du Clan Vampire
Nombre de messages : 235
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 18 Oct - 1:25, vous pouvez
Il encadra le visage de l'elfe entre ses paumes. Il adorait ses traits fins et pourtant volontaires, combien de fois l'avait il regardé dormir ? Cela pouvait paraître gniangnian, peut être que cela l'était même, mais honnêtement, existait il sur terre un seul homme amoureux qui n'ai pas regardé sa femme dormir ?

« le résultat d'une longue vie que veux tu. On apprend la pondération et puis qu'aurais je gagné a te forcer ? Tu me sais assez accessible pour le faire sans que je n'ai besoin de te tirer les vers du nez, j'ai supposé que tu ne savais juste pas comment me dire les choses. »

Et évidemment, la curiosité faisait partie d'elle et elle ne se priva pas pour le bombarder de question. Question qu'il accueillit avec tendresse, une légère crainte aussi sans doute, il ne pouvait pas lui dire franchement en quoi ils avaient changés, c'était...Instinctif. De même, si le Rituel ratait ? En vérité, il n'avait tout simplement pas confiance. Pour elle, il serait capable de le faire, mais il n'était pas faux de dire que redevenir un faible humain n'était pas...Rassurant en quelque sorte.

« Je ne saurais te dire avec précision. Certains ont été perdus, d'autre sont revenu au Manoir pour qu'on leur offre de nouveau l'immortalité. La mort fait peur Eirian, terriblement. Se rendre compte que l'on peut mourir de vieillesse, de maladie, c'est horrible. Encore que je possède le recul nécessaire pour beaucoup de chose, je sais que ce n'est guère facile. »

Lui aussi n'échapperait sans doute pas a cette règle, même si, en l'occurrence, c'était plus la sécurité d'Eirian qui le tracassait plutôt que l'idée de mourir. Il avait la force, la rapidité et la puissance pour qu'elle ne risque rien. Encore plus maintenant qu'il ne contrôlait plus le Clan. Mais qui sait si, en le sachant mortel, on ne viendrait pas attenter a sa vie ? C'était un risque qu'il voulait éviter de pendre. Peut être plus tard, lorsque Reversa traverserait une phase de stabilité. Son regard s'assombrit légèrement lorsqu'elle lui posa des questions sur sa transformation. Il ne lui en avait jamais parlé en détail, préférant lui cacher qu'il avait été ce monstre qu'elle craignait tant. Il soupira doucement :

« La terreur. C'est le premier sentiment que j'ai eu. Je fais partit des premiers vampires, ma douce. L'époque était propice aux mythes et aux légendes. J'ai été abandonné par cet homme qui a fait de moi ce que je suis. Comprenait il même ce qu'il était ? Encore aujourd'hui je n'ai pas réellement de réponse. Mais il n'y avait ni Eden, ni Clan, personne pour me dire qui j'étais, pour me guider, personne pour allumer la lumière dans les ténèbres qui étaient devenues miennes. Alors oui, si tu me demande ce que j'ai ressentis, alors ce serait de la terreur. Pas la fierté, pas l'ambition, pas la sensation d'être un dieu parmi les hommes. Juste de la peur, brute, acide. Là est le piège des nouveaux vampires. Ils sont jeunes, encadrés, ils se pensent tout puissant et que rien ne peut les abattre. Ils ne connaissent pas réellement la bête qu'ils abritent et pense, à tord, pouvoir la contrôler. Mais cela demande des années, des décennies même. »

Il baisa ses lèvres, retrouvant leur saveur chocolatée qu'il adorait tant.

« C'est une période que je n'aime pas vraiment évoquer en vérité. »


Ajouta-t-il avec un petit sourire contrit. La peur de la décevoir ? De voir de nouveau l'horreur dans ses yeux ? Peut être, il n'en était pas sûr. Il n'était pas très fier de cette période.


«Happiness»
« Everybody needs sanctuary. Everybody needs hope and fear, but not everybody needs a preacher, don’t tell me what you want me to hear. And don’t give it away, don’t give it away...»
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Institutrice
Nombre de messages : 774
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 26 Oct - 10:27, vous pouvez
Et il avait raison. Il me connaissait bien. Mieux que je ne le connaissais. J'étais un livre ouvert, un petit bout de femme frondeur qui disait ce qu'elle pensait et ne cachait rien. Hayden était plus mesuré, plus secret. Il ne le faisait pas exprès pour me dissimuler quoique ce soit, mais c'était sa nature. Je savais qu'il me suffisait de l'interroger pour obtenir des réponses, mais je ne le faisais pas. Cela venait parfois, au détour d'une conversation anodine et j'en apprenais alors davantage sur lui. Pour autant, je n'avais pas besoin d'avoir percé tous ses secrets pour être certaine de vouloir finir ma vie à ses côtés. Il était mon âme sœur. Jamais mon cœur n'avait battu ainsi pour un homme et jamais plus il ne s'emballerait de la sorte pour un autre. C'était évident.

« Tu as bien supposé. »

Il ne m'arrivait pas souvent de tourner autour du pot, mais c'était là un sujet extrêmement délicat. Et qui risquait de demander beaucoup de sacrifices de la part de Hayden... Renoncer à sa nature, depuis 150 ans ou presque. Perdre ses capacités surhumaines, pour redevenir un humain banal, sans aucun pouvoir. Cela pouvait effectivement prêter à réfléchir. Je ne le mettais pas au pied du mur. Je ne voulais pas non plus lui faire penser que je ne l'aimais pas suffisamment ainsi et que je voulais qu'il change. Jamais de la vie ! Il était parfait. Mais... Mais il était immortel et pas moi. Il était stérile. Et pas moi. Deux gros problèmes si nous voulions construire une relation durable... Autant en parler dés maintenant non ?

Et cela amena des questions de ma part. Parce qu'il avait eu à faire à des vampires qui avaient passé le Rituel et qui avaient changé. Je lui demandais en quoi, naturellement. Que je comprenne ses réticences. Je fus abasourdie par sa réponse... Rien de très rassurant pour l'avenir en tous les cas et cela se vit sur mon visage alors que je faisais la moue.

« Mais c'est une issue que nous connaissons tous. »

Mourir... Vieillir, être malades. Il n'y avait que les vampires pour l'oublier. Et être terrifiés en y étant de nouveau soumis. Mais cela engendra d'autres questions de ma part. Sur la transformation de Hayden. Il n'en parlait jamais. Je devinais que ce n'était pas là un souvenir très plaisant pour lui. Avait-il peur de m'effrayer ? Il avait déjà évoqué sa bestialité alors, très rapidement. Cette fois, il me confia avoir été terrifié, sans aucun guide. Il avait été transformé en... autre chose et il avait du faire avec tout seul. La soif de sang, la force surhumaine, l'obligation de vivre dans les ténèbres... il n'avait du avoir que les croyances sur les vampires d'alors pour l'aider un peu. Un peu, parce que beaucoup de choses étaient fausses. Mais Hayden avait raison. Les premiers vampires n'avaient rien à voir avec ceux de maintenant... Ces crétins qui l'avaient renversé et souhaitaient une autre façon de vivre... Comme des maîtres tout puissants. Ils allaient déchanter ! Ils n'étaient pas des dieux et nous n'étions pas de la nourriture à disposition. Enfin, surtout les humains, moi, je ne craignais rien avec mon sang toxique.

« Je sais. Désolée de te forcer à le faire mais... Il y a encore tellement de choses te concernant qui m'échappent... Tu es tout en nuances et en discrétion... tu sais tout de moi, tu me devines et moi... enfin, je ne suis pas aussi psychologue que toi. »

Je souris, caressant doucement son torse, ravie que nous puissions discuter calmement.

« N'aie pas peur de ce que tu as pu faire... Peut-être que j'aurais fui il y a trois ans. Plus maintenant. Je t'aime, Hayden. Qu'importe ce que tu as pu être, c'est celui que tu es qui a ravi mon cœur et je sais que tu es quelqu'un de bien. »



With you, I’m a queen upon my throne
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Professeur / Precepteur / Chef du Clan Vampire
Nombre de messages : 235
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 24 Nov - 21:07, vous pouvez
Aurait il été humain qu'il serait tombé sous le charme de cette femme. Elle n'était ni dissimulatrice, ni menteuse. Elle parlait avec son cœur plutôt que sa raison et il adorait cela. Lui qui, sans cesse, devait réfléchir avec son cerveau. Elle était une bouffée d'air, un soleil dans sa nuit, dans son éternité, brillant de mille feux, étincelant.

« Je ne t'en veux pas. Mais il est difficile d'évoquer la mort lorsque tu m'inspire la vie. Je n'ai pas toujours été cet homme mesuré dont tu peux maudire le calme et la patience. Je n'aime pas me souvenir de ce que j'étais parce que cela ne me ressemble pas. »

Du revers de la main, il repoussa une mèche de sa joue veloutée, y déposa un baiser.

« Mais ce fut une partie de moi, je ne peux le nier. C'est sans aucun doute ce qui fait qu'aujourd'hui je me maîtrise autant. La peur, la terreur que j'eus de moi même...Crois moi ma douce lorsque je dis que plus jamais je ne veux ressentir cela. Je fus un monstre, de ceux qui peuplaient ta nuit d'enfant. Je n'en tire aucune fierté, je n'en tire qu'une leçon. Difficile. Douloureuse mais nécessaire. »

il se pencha doucement, posant son front sur le sien, plongeant avec délice dans les reflets chocolats de ses yeux qui l'apaisait autant qu'ils réveillaient en lui le désir et l'amour incommensurable qu'il lui portait.

« Je me suis battu. Longuement. Durement. Ce monstre faisait partit de moi, mais il n'en était qu'une partie. Quelque part, je suis heureux. Heureux de savoir qu'une partie de moi ai prit naissance en toi. Je t'aime terriblement Eirian, que tu sois une partie de moi, que je sois une partie de la tienne, n'y change rien, même sans ça, je serais tombé amoureux de toi. Je ne suis pas parfait et je ne peux t'offrir ce que tu désire si fort mais ne doute pas de cela. Je t'aime. »

Et il lui avait fallu mourir, renaître pour le découvrir. Maintenant que l'Eden n'avait plus besoin de lui, il avait le temps de se consacrer qu'a elle seule. Il l'avait longuement attendu, jusqu'à croire que l'amour n'était qu'une invention.

« Je n'aurais pas la patience d'aller jusqu'au jacuzzi... »

Murmura-t-il en laissant sa paume glisser sur la soie délicate de sa cuisse, effleurant le coton de son shorty. Il butina la chair tendre de son épaule. Jamais il n'avait ressentit le besoin de la mordre, combien même savait il qu'elle lui était toxique. Il avait juste envie d'elle.


«Happiness»
« Everybody needs sanctuary. Everybody needs hope and fear, but not everybody needs a preacher, don’t tell me what you want me to hear. And don’t give it away, don’t give it away...»
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Institutrice
Nombre de messages : 774
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 2 Déc - 16:04, vous pouvez
Je pouvais comprendre les réticences de Hayden à me parler de ses débuts en tant que vampire, qui n'avaient rien de glorieux. Il ne s'était jamais appesanti sur la question, mais des bribes qu'il avait pu laisser échapper, je comprenais qu'il avait été... sanguinaire. Jeune vampire qui n'avait aucun mentor pour lui expliquer ce qu'il était et comment il devait gérer ses nouveaux appétits. Les vampires n'étaient pas très différents des lycans à ce niveau. Chacun abritait en lui une part bestiale, dangereuse. Celle du lycan se manifestait sous la forme d'un loup... Mais celle des vampires était davantage masquée encore, ne prenait pas vraiment de forme. Il m'avait fallu du temps pour pouvoir songer ainsi... Sans penser qu'ils n'étaient que des monstres. Il avait fallu que mon âme se lie à celle de Hayden et que je tombe follement amoureuse de ce vampire pour accepter de comprendre quelle était leur nature et ne plus penser en un monde tout noir ou tout blanc, mais en nuance de gris.

Je hochais la tête à ses confidences. Il n'entrerait pas davantage dans les détails et je ne souhaitais pas le pousser dans ses retranchements non plus. Mon imagination pouvait bien faire le reste à l'évocation de ses souvenirs. Et pourtant, tout monstrueux ai-t-il pu être à ses débuts, mon cœur se serrait surtout pour lui en imaginant sa terreur d'être ainsi devenu quelqu'un d'autre, sans prise sur ses actes. Non, ce vampire assoiffé de sang ne lui ressemblait pas. Et je comprenais cette maîtrise qu'il exerçait sur lui aussi énervante puisse-t-elle être face à moi, qui était si vive et emportée. Par tous les saints, j'aurais été un vampire épouvantable avec mon tempérament sanguin... Idem si j'avais pu être transformée en lycan un jour.

Mon cœur chavira sous ses gestes et ses regards. Si je n'avais pas été liée à lui, j'aurais deviné son amour, mais là, je le ressentais au plus profond de moi même. C'était bouleversant. Jamais je n'aurais pu penser pouvoir vivre cela un jour. Et malgré mes inquiétudes pour le futur, la crainte de le perdre, je savais aussi que même si je souffrirais s'il venait à mourir, m'entraînant avec lui, jamais je ne pourrais regretter d'avoir pu ressentir cela et en profiter. Même s'il était bien plus probable que ce soit lui qui m'enterre et souffre de mon trépas, ce qui me tuait.

Et pourtant, par quelques paroles, il réussit à me faire pleurer. J'étais quelqu'un de sensible, c'était un fait, mais là... Cette déclaration d'amour là, je ne l'attendais pas maintenant et... Bah, dés que Hayden me révélait ses sentiments, j'étais transportée, voilà tout. Je fondais. Il avait cette façon un peu surannée de me séduire, bien ancrée dans le siècle qui l'avait vu naître et qui semblait manquer cruellement aux hommes de maintenant, d'ailleurs. Il était irrésistible. Un romantique. J'essuyais doucement mes joues mouillées par les larmes que je n'avais su retenir, avant de répliquer avec un doux sourire :

« Tu sais, tu n'as pas besoin de me séduire encore, je suis déjà totalement et irrémédiablement conquise. »

C'était aussi sa façon de me dire qu'il ne subirait pas le rituel pour le moment. Que je devais l'accepter tel qu'il était. Mais je savais aussi qu'il allait y réfléchir sérieusement en ayant en tête mes propres désirs, qu'il ne pouvait pas, à l'heure actuelle, satisfaire, malheureusement. Je me contentais donc de cet amour immense, qui était bien davantage que ce que n'importe quelle femme aurait souhaité. J'étais presque comblée. Mais j'éclatais de rire quand il ajouta en un lente caresse qu'il n'aurait pas la patience d'atteindre le jacuzzi.

« Ah oui ? »

Je me retrouvais au dessus de lui, mes mains caressant son torse avec douceur, tout en le toisant, aguicheuse.

« Voilà qui est regrettable... »

Puis, j'éclatais de rire et me relevais d'un bond malgré mon envie de lui, me mettant à distance et me retrouvant près de la porte. Je m'y adossais, relevant mon haut sur mon ventre, tout en me mordillant la lèvre pour mieux l'appâter. Je savais qu'à la course, il allait me battre à plates coutures... Mais je n'avais pas l'intention de m'enfuir de toutes façons, juste... jouer.



With you, I’m a queen upon my throne
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Professeur / Precepteur / Chef du Clan Vampire
Nombre de messages : 235
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 29 Jan - 13:54, vous pouvez
Hayden savait se livrer. Toujours avec une certaine pudeur néanmoins. Eirian l'accepterait comme il était, mais cela lui restait tout de même difficile. Il ne craignait pas de voir la haine ou le dégoût dans ses yeux, mais plutôt qu'elle ressente les siens vis à vis de lui même. Non, il n'avait pas aimé ce qu'il avait été, il ne reniait pas cette partie de lui, encore vivante parfois, tapie dans l'ombre, mais il ne l'aimait pas, tout simplement. Se dire qu'il avait été comme ces monstres qui l'avait terrifiée n'avait rien de réconfortant. Néanmoins, il tenait à la rassurer sur les sentiments qu'il lui portait. Intenses. Profonds et solides. Elle était tout son contraire mais c'était justement cela qu'il chérissait. Attendrit, il essuya les larmes qu'elle laissa échapper :

« Mince, je ne pensais pas te faire pleurer ma douce, ce n'était pas le but... »

Fit il avec une légère pointe d'amusement avant de reprendre :

« Oh mais je n'aurais jamais de cesse de te séduire à nouveau. »

Une promesse sincère et qu'il tiendrait quoiqu'il lui en coûte. Elle méritait le meilleur et le plus beau que ce monde avait à offrir, sa nature l'empêchait de concrétiser son vœux le plus cher mais qui sait, peut être trouverait il une solution. En attendant, il avait terriblement envie de parcourir son corps et d'y plonger avec délectation. Il sourit d'un air canaille tout en effleurant la ligne parfaite de sa fesse sous le shorty, frissonnant déjà sous sa caresse alanguie. Donc ce fut avec une surprise non feinte qu'il la vit sauter à terre, échapper a ses bras pour s'adosser à la porte.

« Qu'esce que tu... »

Oh...Un lent sourire apparut sur son visage.

« On ne t'a jamais appris à ne pas provoquer un prédateur ma douce ? »

Susurra-t-il en se redressant sur ses coudes, l'esprit déjà enfiévré. La chasse. Inhérente à sa nature, profondément ancrée en lui...Surtout si le gibier était une femme terriblement joueuse et désirable. Il ne lui faisait pas peur, c'était sans doute ce qui lui permettait de le provoquer aussi imprudemment. Mais il se tuerait lui même plutôt que lui faire mal et elle le savait. Néanmoins, si elle voulait jouer...Il n'allait pas bouder son plaisir.

« Devrais je te laisser de l'avance ? »

reprit il en glissant sur le lit, hypnotisé par le carré de peau qu'elle révélait si impudiquement. Oh oui, il allait la poursuivre. L’attraper et se gorger d'elle jusqu'à en être repu, si tant est que cela soit possible évidemment, ce dont il doutait.

« Tu sais que je vais t’attraper...et quand je l'aurais fait, je te ferais l'amour tellement fort que tu crieras grâce... »


Et il comptait bien tenir sa promesse, comme en témoignait l'étincelle brulante de ses iris noires. Oui, il était affamé, mais pas de son sang, pas de sa chair, mais de son cœur, de sa chaleur et de son rire.


«Happiness»
« Everybody needs sanctuary. Everybody needs hope and fear, but not everybody needs a preacher, don’t tell me what you want me to hear. And don’t give it away, don’t give it away...»
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le , vous pouvez
Revenir en haut Aller en bas
 

Ce n'est que le début d'une nouvelle ère | Hayden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» Trouvé croisé caniche/griffon à Bruay la Buissière (62)
» MJ infiltration by Davis
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une question d'opposé? :: Reversa City :: Longroad avenue :: Habitations-
Les Petits Plus

What's up?

REFONTE DU FORUM
La découvrir - La suivre

STATISTIQUES:
Anges: 7
Elfes: 7
Humains: 12
Conseil: 5
Prometheus: 3 Avalon: 3
Lycans: 8
Spectres: 4
Vampires: 8
Léviathan: 2
Mithra: 4 Gaïa: 1

Votez pour le forum ♥