AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
Retrouvez nous sur Whispers of Dawn, la V2 de Réversa! :
http://whispersofdawn.forumactif.com/

Partagez | .
 

 Il ne porte d'Ange que le nom (Flash Back) Caleb Williams

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Leonie Worthington
❝ The Queen of Hearts ❞
Métier/Etudes : Directrice d'évènementielle et violoniste
Nombre de messages : 385
Opinions Politiques : Mithra
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 1 Aoû - 22:00, vous pouvez
La nuit avait étendu son voile sur la ville de Reversa. Néanmoins, les lampadaires et les devantures lumineuses des enseignes permettaient de tromper l'obscurité totale. Comme toujours les rues de Reversa restaient animés, les créatures nocturnes se portaient garantes du dynamisme de la ville lorsque les humains regagnaient les bras de Morphée. Il était un peu plus de minuit et sans nul doute que Leonie Worthingon n'aurait certainement pas dû se trouver hors de son très sécurisé appartement de Fortune Street. Cependant, la jeune femme en avait décidé autrement, ce qui expliquait sa présence dans un bar à l'allure des plus inquiétante du quartier de Black Alley. De nombreuses personnes se trouvaient pourtant dans ce lieu et se trémoussaient de manière lascive et indécente sur la piste de danse, au gré d'une musique que si la jeune Worthington avait été dans son état normal aurait jugé comme médiocre. Accoudée au bar, Leonie ne se préoccupait pas des transactions douteuses qui se déroulaient autour d'elle. Ou encore des couples qui forniquaient presque impudiquement. Non, elle se contentait de finir son troisième vodka limonade comme si ce n'était rien d'autre que l'eau de source. Vêtue d'un simple débardeur blanc qui la préservait modérément de la chaleur asphyxiante , et de ce ravageur jeans qui mettait si bien en valeur ses formes avantageuses, personne n'aurait pu pensé qu'elle n'était autre que l'une des héritières Worthington. C'était d'ailleurs le but. Ce soir, Leonie voulait simplement s'étourdir, sans personne pour lui faire la morale. Et pour l'instant, l’impétueuse jeune femme s'y prenait plutôt bien. D'un signe de main la jeune femme interpella le barman afin qu'il la resserve. « Tu devrais faire attention ma jolie, ton beau regard semble déjà bien embrumé par les effets de l'alcool. » Un petit rire jaune échappa à Leonie, il n'avait pas tort , mais ce qui l'amusait autant que cela aurait pu l’horrifier fut qu'un homme dont les bras étaient recouverts de tatouages représentant des cadavres mutilés venait de l’appeler ma jolie. Comme quoi le monde ne tournait plus rond. Cependant, d'un battement de cils la jeune femme parvint à le convaincre d'accéder à sa demande. Son verre cette fois avait davantage le goût pétillant de la réussite.

Jusqu'à ce jour l'ancienne violoniste avait toujours été un modèle de droiture. Oui, elle n'avait jamais commis d'incartade. De sorte à ne pas ressembler à Alexeï, afin de faire la fierté de son père. Cependant, cela semblait être un échec. En effet, alors que la jeune femme avait passé plus de deux mois à convaincre d’éminents hommes d'affaires d’investir dans les banques de Reversa . En usant de nombreuses vidéos conférences et entretien téléphonique, la personne qu'avait choisi Scott Worthington pour conclure les contrats était Alexeï. Inutile de préciser que cela avait mis Leonie totalement hors d'elle. Encore une fois sa contribution était minimisée et alors que ce très cher frère n'était même plus dans la ville, il parvenait quand même à sa manière à lui pourrir la vie.

Une autre gorgée dissipa cette pensée amère. L'esprit lointain Leonie ferma les yeux quelques seconde. Quand elle les ouvrit à nouveau, un homme au visage familier lui faisait face. Les prunelles clairs de la jeune brune coulèrent dans celle de celui qui ne semblait pas vouloir prendre congé. Un peu absente, elle s'adressa à lui. «  Vous me rappelez quelqu'un. Un ange insupportable qui ne rate pas une occasion de se moquer de moi et de me rendre dingue. » Elle hocha ensuite la tête comme pour appuyer ses propos, ses boucles brunes ne manquèrent pas de suivre son mouvement. Puis, la jeune femme plissa les yeux, comme pour mieux le voir et quand elle reconnut le charismatique membre du conseil, elle bondit presque de sa chaise. Dans un geste mal assuré, elle le pointa du doigt. « Mais c'est toi ! Caleb, que fais-tu ici ?  Je te préviens, si tu es là pour assombrir davantage cette soirée, tu peux t'en aller. Je commencer tout juste à m'amuser.  » Sourcils froncés, elle fit mine de s'avancer vers lui. Sauf qu'elle manqua de trébucher et qu'elle se rattrapa au bras de Caleb, riant, bien trop ivre pour être mortifiée par sa propre attitude. « C'est drôle, le sol semble tanguer, comme une barque qui chavire sous une mer déchaînée. »



La noblesse de l'âme est immortelle


© Eöl
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Informaticien
Nombre de messages : 143
Opinions Politiques : Pro Ange ?
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 2 Aoû - 10:45, vous pouvez
J'avais décidé de sortir ce soir, histoire de m'aérer l'esprit, de sortir de mon bureau et cesser de passer ma vie devant ces ordinateurs. M'habillant sans trop de prétention, je ne voulais pas aérer l'ange, mais davantage l'homme qu'Edana avait cherché à faire ressortir dernièrement. Je ne voulais pas planifier. Je voulais juste sortir, boire quelques verres. Je ne sais pas si c'était fondamentalement la meilleure idée du monde, après tout la dernière fois que j'étais sortie j'avais fini à l'hôpital. Mais je n'allais pas me cloitrer chez moi. J'avais certes toujours envie de fracasser l'humanité, mais je ne comptais pas rester chez moi et leur donner gain de cause. J'avais donc filé vers Black Alley sans trop me poser de question. Je savais qu'il y aurait de l'animation, et je savais que je pourrais boire, et sans doute passer un bon moment, si l'agitation était assez grande pour que personne ne s'intéresse vraiment à moi. La soirée se révéla toutefois plus intéressant que jamais lorsque je vis au loin une jeune femme sacrément éméchée à un bar. M'approchant donc, je souriais en la voyant se battre avec son propre corps. Me reconnaissant rapidement, ou du moins essayant de le faire, elle s'exclama un peu fort que j'étais un ange insupportable, ce qui ne me fit sourire que lorsque je fus sur que personne n'eut entendu ce qu'elle venait de dire. M'avançant vers elle en la voyant tanguer, elle finit par mettre un noms sur mon visage, s'interrogeant sur ma présence avant de me mettre en garde contre ce que je pourrais faire. Manquant alors de s'étaler sur le sol, elle finit dans mes bras avant de se plaindre de la rigidité du sol.

« Je pense surtout que ce sont tes jambes qui sont cotonneuse. »

La redressant du mieux que je pouvais, je la gardais contre moi, sentant que ses jambes étaient toujours incertaines.

« Désolé de te décevoir, mais je ne peux pas rester de marbre la. »

Non pas de façon tendancieuse, car même si sa tenue était discutable, sont état mentale était bien plus amusant. Ce moquer d'elle était bien plus drôle, les gens bourré étaient drôle en générale. Alors la voir dans cet état en sachant qu'elle était toujours très guindé était terriblement intéressant. Les dossiers à son sujet allaient commencer à grandir.



Your actions speak louder than words
I am asking you for one more chance ♥ DW

Stronger than we were before ♥ EJM
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Leonie Worthington
❝ The Queen of Hearts ❞
Métier/Etudes : Directrice d'évènementielle et violoniste
Nombre de messages : 385
Opinions Politiques : Mithra
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 2 Aoû - 13:37, vous pouvez
Sans trop savoir comment Leonie s'était retrouvée dans les bras de Caleb Williams alors que quelques secondes avant la jeune femme le mettait en garde sur des probables moqueries qu'il serait capable de lui faire. La jeune Worthington ne fut donc pas surprise quand le membre du conseil lui fit comprendre qu'il en serait tout autrement. Pour changer... Elle l'avait aussi écouté lui annoncer que ce n'était certainement pas le sol qui était à remettre en cause, mais ses jambes. C'était une hypothèse qui se tenait effectivement. N’empêche, le williams avait beau la taquiner, il l'empêchait tout de même de s'écouler sous son propre poids. Aussi, l’ancienne violoniste réfléchissait du mieux qu'elle pouvait à ce qu'il venait de lui dire, avant de répondre d'une voix presque boudeuse. « Je préfère mon histoire de barque. C'est fou à quel point tu peux être rationnel. Vraiment il ne faut pas se prendre la tête dans la vie. Comme disait Victor Hugo "Hakuna matata", affirma Loenie malheureusement trop sûre d'elle. Leonie se cala ensuite davantage dans les bras de Caleb. De mieux en mieux maintenant elle se trompait dans ses citations et parlait des Disney comme des valeurs sûres. Elle n'était vraiment plus lucide. Pourtant, la jolie brune se sentait étrangement transportée , et pour l'heure la présence de Caleb était beaucoup plus appréciable que ce qu'elle aurait cru. D'un œil extérieur, si on prêtait attention à eux, on pouvait penser voir un couple. Cette idée fit rire la jeune femme. Ses yeux étaient de plus en plus rouges ce qui ne l'empêchait pas de se sentir électrisée et plus légère que jamais.

Cependant, ce n'était qu'un intermède dans son existence qu'elle jugeait assez... compliquée. Son attention se reporta sur Caleb à qui elle adressa un sourire chaleureux auquel elle ne l'avait certainement pas habitué. «Mais bon dans ma grande mansuétude, j’accepte tout de même de me coltiner ta présence. Tu veux boire quelque chose c'est moi qui invite.» Elle récupéra son verre sur le comptoir puis fit signe au barman de les rejoindre. Quand fut à leur portée l’impétueuse brune avait déjà oublié pourquoi elle l'avait interpellé. Elle fut quelques instants déconnectée de la réalité, laissant son esprit voguer vers des contrées lointaines. Puis la Worthington se souvint que Caleb n'avait pas répondu à sa question. Que faisait-il là ? Leonie avait choisi ce bar car elle avait été intimement convaincue de n'y croiser aucune personne de son entourage. Et voilà qu'elle tombait sur cet ange. D'ailleurs elle ne comprenait toujours pas pourquoi les fondateurs de Reversa les avaient affublé de ce nom. C'était terriblement blasphématoire mine de rien.

«Sérieusement, je n'aurais jamais cru te trouver dans un endroit aussi mal fréquenté Caleb. Tu manques cruellement de discernement à ce que je vois. » Oui, c'était un peu l’hôpital qui se foutait de la charité. Elle savoura une autre gorgée de son délicieux breuvage. Toujours logée dans les bras du jeune homme Leonie ajouta avec une lueur amusée dans le regard. « N'en profite pas pour me tripoter même si je sais que tu en meurs d'envie.»



La noblesse de l'âme est immortelle


© Eöl
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Informaticien
Nombre de messages : 143
Opinions Politiques : Pro Ange ?
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 2 Aoû - 15:52, vous pouvez
Je me doutais bien que sa version était bien plus plaisante à ses oreilles, mais je ne pouvais qu'accepter sa remarque. Celle visant à dire que j'étais rationnel, à mon sens c'était un compliment. La suite me fit réellement sourire, d'autant plus lorsqu'il s'agissait d'elle. Elle était sans doute la femme se prenant le plus facilement la tête. Ne relevons pas sa dernière remarque au passage, car je me doutais bien qu'elle n'était pleinement pas en état de prendre conscience de ses mots. Elle s'accrocha un peu plus contre moi, se positionnant au mieux pour elle et me forçant à devoir interagir avec une sorte de… Parasite ? Bon, elle n'était pas méchante, elle lâchait juste un peu trop les vannes. « Autant pour moi. », répondis-je pour ne pas la contredire de suite. Elle était étrangement trop enjoué et je ne fus pas étonner de la voir me présenter sa bonne action de m'accepter avec elle, et de me payait un verre. Je n'étais pas certain qu'elle soit en état de reprendre quoi que ce soit, mais elle avait déjà appelé le Barman en vidant son propre verre sans pour autant se détacher de moi. Elle sembla perdre le fil de ses pensées, ce qui me fit répondre au barman à sa place, « Un Whisky. », quelque chose de fort m'irait parfaitement. Elle reprit donc en m'affirmant qu'elle n'aurait jamais cru me trouver ici, dans un endroit aussi mal fréquenté. Manquer de discernement ? Oui sans doute, mais je n'aurais pas risqué grand chose si seulement elle n'avait pas commencé à s'exciter et à me pointer du doigt.

« Disons que si tu me pointes du doigt toute la soirée, je risque en effet de mourir. »

Continuant à vider son verre, je saisis celui que le Barman m'avait préparé. Prenant une gorgée, je reposais mon verre lorsqu'elle m'invitait à ne pas en profiter. Appuyant donc légèrement sur ses flancs avec la main qui la tenait contre moi depuis le début.

« Vu comment tu me colles, je sais pas qui tripote qui là. »

Déclarais-je dans un sourire. Elle était celle qui ne me lâchait pas. Alors oui, si jamais elle le faisait elle tomber et je m'assurais qu'elle ne chute pas. Mais il était drôle de la voir ainsi. Certes son physique faisait qu'il était en effet tentant de se laisser aller, mais j'étais un Ange, pas un violeur et je ne me voyais pas profiter à outrance de la situation. Alors certes, je pouvais profiter de la vue, de son ivresse, mais elle ne risquait rien.



Your actions speak louder than words
I am asking you for one more chance ♥ DW

Stronger than we were before ♥ EJM
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Leonie Worthington
❝ The Queen of Hearts ❞
Métier/Etudes : Directrice d'évènementielle et violoniste
Nombre de messages : 385
Opinions Politiques : Mithra
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 2 Aoû - 22:16, vous pouvez
L'arrivée de Caleb Williams avait sans doute était la meilleure chose qui aurait pu arriver à Leonie ce soir-là. Bien qu'elle n'en avait pas conscience, il la protégeait de personne mal intentionnées qui semblait être tenu à distance par cette présence masculine que représentait l'informaticien. Et de cela la jeune Worthington n'était pas encore capable de lui en être reconnaissante. Cependant, bien plus tard, quand elle redeviendrait maîtresse de ses esprits, elle serait plus incline à l'idée de lui concéder cet impact bénéfique. Pour le moment, la jeune lionne s'amusait grandement. Elle était enfin libre de dire tous ce qui lui traversait l'esprit. De plus, l'alcool permettait d’occulter son auto-censure naturelle. Elle qui avait toujours tant de filtre, et qui prenait tant de soins pour se composer une attitude irréprochable en société avait à ce moment précis la possibilité d'être elle même. C'était vraiment géniale de pouvoir ainsi rire et converser avec Caleb. Une personne que l'artiste appréciait en dépit de son habituel air contrarié en présence du jeune homme. Oui, Leonie était plutôt douée pour dissimuler ses sentiments en temps normal, car elle ne voulait pas s’attacher et encore moins souffrir d'une potentielle trahison. Sans doute qu'elle avait trop été meurtrie par la vie et qu'elle cherchait maintenant à se préserver du moindre mal. Malheureusement, des brèches semblaient persister dans son armure, sinon aurait-elle été aussi atteinte par le comportement de son père ? Probablement que non.

Une expression véritablement inquiète se dessina sur le visage de la Worthginton lorsque Caleb parla de sa mort probable, dont elle serait la cause. Caleb mort ? Ce n'était pas son but voyons, oui point du tout ! La jeune femme passa une main dans ses cheveux comme ennuyée par l'idée de ce dénouement tragique. « Si tu meurs je pense que je serais un peu triste. En plus qui va me ramener chez moi hein ? Je ne pense pas être en état de conduire. » Non, elle n'avait rien prémédité. Néanmoins, une lueur de clairvoyance persistait tout de même chez la pragmatique jeune femme. Il était là alors autant le mettre à contribution plus tard.

Leonie sursauta légèrement quand elle sentit la main du beau charmant Williams exercer une légère pression sur ses flancs . Elle ne manqua pas aussi de rire quand Caleb lui signifia qu'au vu de la situation c'était plutôt elle qui le collait et non l'inverse. Franchement, il aimait bien chipoter sur les détails celui-là... Elle lui sourit en levant les bras en signe de capitulation. « Tu m'as démasquée, autant pour moi, j'espère que tu pourras excuser l'impudente que je suis. Je n'ai pas pu lutter contre mes désirs profonds. » Elle pouffa un peu avant de s'emparer du verre que venait de déposer l'informaticien. Leonie y trempa ses lèvres. Chose bien surprenante étant donné qu'elle détestait les alcools fort. Par chance son palet était tellement engourdit qu'elle ne ressentit même pas la saveur de la boisson. Sans le quitter du regard Leonie se souvint d'une chose qui eut pour effet de renforcer sa gaieté, et elle s'empressa de partager ça avec son compagnon de fortune. «  Caleb, j''ai dis que je t'invitais mais... Je viens de me rendre compte que j'ai oublié mon portefeuille chez moi. » De mieux en mieux, maintenant elle avait une ardoise dans un bar malfamé. Bonjour la réputation si cela venait à se savoir.



La noblesse de l'âme est immortelle


© Eöl
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Informaticien
Nombre de messages : 143
Opinions Politiques : Pro Ange ?
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 2 Aoû - 22:43, vous pouvez
En temps normal, je n'aurais pas passé autant de temps avec quelqu'un sans y voir un intérêt quelconque, mais là, soyons honnête, je connaissais Leonie depuis longtemps maintenant, et je me voyais mal accepter l'hypothèse de la savoir morte ou pire encore. Je ne comptais pas être négligeant à ce point là. Quoi qu'il en soit et si elle continuait à manquer de discrétion, j'allais finir par me faire cerner par un certain nombre de personne et je n'étais pas certain de le vouloir. Elle m'affirma alors que ma mort viendrait à la rendre triste, du moins un peu, et puis surtout, qui la ramènerait chez elle ? Elle était de toute évidence encore assez lucide pour le savoir, alors elle n'aurait qu'à prendre un taxi, comme tout le monde, ou marcher. Mais la première hypothèse voulait qu'elle s'éloigne un minimum d'ici pour qu'un taxi accepte de venir. Elle avait de toute évidence tout prévu, ce qui n'était pas sans intérêt, mais passons. A mon sens, c'était réellement elle qui abusait de la situation, et elle finit par plaider coupable d'ailleurs, avouant qu'elle ne pouvait à toute évidence pas lutter contre ses désirs les plus profonds. Levant les yeux au ciel, je répondis dans un sourire, « Tu manques cruellement de crédibilité. », sous entendu que si c'était réellement ce qu'elle pensait, elle n'en serait pas là.

Elle ne perdait de toute évidence pas le nord, car à peine avais-je posé mon verre sur le bars qu'elle le prenait pour en boire une gorgée, elle se moquait de moi ? Non ce fut la suite qui me prouva qu'une fois de plus, je ne pouvais faire confiance qu'en moi-même. Elle n'avait pas d'argent sur elle, et vu son état, je ne voulais même pas connaitre la note. « Tu sais que ça va te couter cher ? », lui demandais-je avant de lever la main de façon a ce qu'elle voit mes doigts.

« Reprenons, je dois donc te ramener, payer ton ardoise qui me semble être aussi longue qu'un bras, faire la rampe de sécurité, te servir à tout évidence de garde du corps et pour finir, je dois accepter d'être l'objet de tes fantasmes. »

Avais-je oublié quelque chose ? Sans doute. Mais je n'oublierais pas, ce qui n'était pas forcement son cas. Tendant mon bras vers mon verre, je le bus cul sec avant de reprendre.

« Ca c'est à moi. »

Sortant alors des billets, je n'étais pas assez fou pour payer avec une carte à mon nom, et sans attendre la note était salé, plus de trois chiffre pour être exacte. Je n'avais pas spécialement envie de continuer les frais, ni de jouer tous ses rôles en étant sobre.

« Maintenant je te ramène chez toi, histoire de pouvoir te surveiller en vidant tes bouteilles, car figures toi que j'étais venu ici pour finir saoul, pas sans sous. »

J'avais surtout peur de finir tuer à cause de son absence de discrétion. J'avouais que je ne savais absolument pas si il y avait des gens chez elle, ou bien même de l'alcool, si c'était le cas contraire, on finirait sans doute chez moi. Mais qu'elle n'espère pas se débarrasser de moi de suite, j'avais le droit de me moquer d'elle à présent. Commençant donc à sortir du bar, elle n'avait pas à se frayer un chemin, c'était bien l'avantage à avoir une certaine carrure.



Your actions speak louder than words
I am asking you for one more chance ♥ DW

Stronger than we were before ♥ EJM
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Leonie Worthington
❝ The Queen of Hearts ❞
Métier/Etudes : Directrice d'évènementielle et violoniste
Nombre de messages : 385
Opinions Politiques : Mithra
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 3 Aoû - 15:30, vous pouvez
Il n’était pas difficile d’admettre que la belle Leonie avait l’alcool joyeux. Ce sentiment de plénitude qui s’était emparé d’elle s’était considérablement accru avec l’arrivée de Caleb qui lui offrait une deuxième distraction des plus amusantes. La jeune femme lui avait affirmé qu’elle serait en proie à sentiment de tristesse s’il venait à mourir. C’était vrai, car même si Loenie ne lui avait jamais dit elle considérait le Williams comme un ami. Et Dieu seul savait à quel point ces personnes étaient rares pour la ténébreuse héritière. Elle lui avait ensuite fait des avances sur le ton de la rigolade, ou pas. Au vu de son état qui pourrait dire si elle était sérieuse ou non ? La jolie brune ne le savait pas elle-même. Néanmoins, ce qu’il y avait de respectable chez l’ange fut bien le fait qu’il n’abusait pas de la situation, et c’était tout à son honneur. Leonie finit enfin par révéler l’implacable réalité à Caleb : le fait qu’elle n’avait pas une seule pièce sur elle. Cela ne sembla pas l’amuser autant qu’elle, et lorsqu’il se mit à énumérer tous les chefs d’accusations la concernant, elle réprima du mieux qu’elle put un rire moqueur. Surtout quand il tendit la main avec son air presque impériale de sorte à récupérer son verre. Leonie le lui rendit et l’observa boire son verre de Wisky. Etait-ce à cause d’elle qui semblait si pressé de s’en aller ? « Nous vivons là une expérience I-N-E-D-I-T-E Caleb. Ne me sermonne pas. » La Worthington pencha la tête comme une enfant qui voulait se faire pardonner après avoir été surprise en train de commettre une bêtise.

En le regardant boire Leonie se demanda s’il allait la laisser se dépatouiller avec cette situation. Si c’était effectivement le cas elle trouverait sans doute un moyen de s’en sortir. Elle était sportive, dans le pire des cas elle prendrait ses jambes à son coup. Quoique… ce n’était pas forcément une bonne idée. Déjà qu’elle avait du mal à aligner un pied devant l’autre actuellement.

Caleb sortit de sa poche son portefeuille et régla la note que le barman leur avait apporté. Placée derrière lui, Leonie dut se mettre sur la pointe des pieds pour lire par-dessus le membre du conseil et la somme qui était inscrite sur la facture lui fit hausser un sourcil de surprise. Quand même ! Elle ne faisait pas les choses à moitié. Cela ne ternissait pas son humeur pour autant. Alors qu’elle entendait Caleb se plaindre, en la menaçant de la ramener chez elle et de vider son stock d’alcool, Leonie lui tapota le sommet du crâne en lâchant ses mots. « Brave petit. » Elle essayait de conserver une mine très sérieuse mais cela ne dura pas longtemps. Quand il se retourna pour commencer à sortir, se frayant un passage à travers la foule de monde, Leonie s’accrocha au bout de sa chemise pour ne pas le perdre de vue.

Ils étaient enfin dehors. Une brise légère et revigorante frôla l’artiste. Elle fit signe à Caleb d’attendre alors qu’elle s’asseyait sur le trottoir. Les yeux clôt elle inspira fortement afin de faire passer l’étourdissement furtif qui venait de la saisir. Son regard marin se porta ensuite sur Caleb. Elle tendit ses deux bras vers lui avant de lui déclarer très sérieuse. « J’ai mal au pied Caleb. Portes-moi jusqu’à la voiture. » Même si elle portait des chaussures plates, elle savait que ses jambes risquaient de la guider droit dans le mur. De plus elle se voulait terriblement capricieuse ce soir. Elle sortit ensuite les clefs de son véhicule de sa poche arrière, une Porsche décapotable rouge vermillon de collection qu’elle s’était offerte avec ses premiers bénéfices quand elle avait ouvert sa société il y avait plus de deux ans de cela. Elle les lança à Caleb qui les réceptionna plus lui annonça presque menaçante, car même ivre sa voiture ne perdait pas son importance à ses yeux. « Tu fais gaffe à mon bébé hein ! Bon tu me porte ? Le sol est dur, je commence à avoir mal aux fesses. » Finalement elle avait hâte de rentrer chez elle pour poursuivre l’after sans avoir dix milles inconnus autour d’elle. En voiture elle n’habitait qu’à cinq minutes du bar, dans un luxueux appartement de fortune Street, bien trop grand pour elle toute seule. Avoir Caleb auprès d’elle, même si la jeune femme prenait un plaisir non dissimulé à lui en faire baver était extrêmement réconfortant.



La noblesse de l'âme est immortelle


© Eöl
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Informaticien
Nombre de messages : 143
Opinions Politiques : Pro Ange ?
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 3 Aoû - 17:19, vous pouvez
Une expérience qui allait surtout me couter la vie si elle continuait à crier mon nom toutes les deux minutes. J'avais cherché durant de longues années à lui retirer le balais qu'elle avait logé si profondément dans son postérieur, mais là, c'était sans doute beaucoup d'un coup. Et mon porte monnaie approuvait clairement ce que je venais de dire. Elle m'avait littéralement déplumé. Et comme simple remerciement, j'eus le droit à une petite tape, sérieusement ? « J'ajoute insubordination à la liste ? », soufflais-je avant d'évacuer les lieux. Leonie eut d'ailleurs un peu de mal à suivre, mais une fois que nous fûmes dehors, elle retrouva le nord en se laissant aller par terre. Je n'aurais même pas touché le sol si cela avait été moi, je ne savais que trop bien ce que l'on pouvait y trouver. Arquant un sourcil quant à sa requête, j'avais brutalement envie de la laisser moisir ici, mais elle serait foutu de se faire tuer. Mais la porter jusqu'à sa voiture ? Il ne fallait pas pousser non plus. Elle me lança toutefois les clés de sa voiture avant de m'ordonner de faire attention à sa voiture avant de me rappeler que je devais la porter car elle commençait à avoir mal au fessier. J'aurais bien voulu la porter comme un sac à patate, mais j'avais trop peur qu'elle me vomisse dessus pour chercher à le faire, je n'aimais pas me plier en quatre pour quiconque, mais je ne voulais pas non plus puer le vomi. M'approchant d'elle après avoir rangé ses clés dans ma poche arrière, je saisis son bras avant de tirer dessus pour la faire se redresser et la prendre dans mes bras. Ca aurait pu faire scène de fin d'un film à l'eau de rose, mais elle était bourré et moi je n'aimais pas faire le chien. L'avantage était qu'elle était légère, c'était sans doute ça de prit. Cherchant donc une carrosserie rouge que je savais être sa voiture, j'avançais en lui disant.

« J'ajoute Poney de fonction en plus ? Tu as intérêt à avoir un certain stock d'alcool. »

Ma relation avec elle était diamétralement différente qu'avec Alexeï, peut-être le fait d'être moins hautaine, moins sure de sa supériorité ne me forçait pas à ronger mon frein en continue. Et il n'y avait pas réellement Edana dans l'équation. Avec Alexeï, ça avait été uniquement sur la fin, alors qu'avec elle, il y avait nettement moins de difficulté, même si elle allait regretter un jour d'avoir été une véritable peste. Bon c'était dans l'ordre du raisonnable, mais l'idée demeuré la même. Arrivant donc au niveau de sa voiture, je l'ouvris avant de galèrer sévère pour ouvrir la portière et la déposer sur le siège passager.

« La prochaine fois prends le bus. »

Ajoutais-je avant de prendre place derrière le volant et de nous conduire assez rapidement chez elle. Me garant donc sans grande difficulté, je tournais la tête pour lui demander.

« T'as besoin d'un poney jusqu'à chez toi ou tu as retrouvé l'équilibre ? »

J'étais faussement agacé, elle n'était pas méchante et je le savais très bien.



Your actions speak louder than words
I am asking you for one more chance ♥ DW

Stronger than we were before ♥ EJM
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Leonie Worthington
❝ The Queen of Hearts ❞
Métier/Etudes : Directrice d'évènementielle et violoniste
Nombre de messages : 385
Opinions Politiques : Mithra
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 4 Aoû - 14:43, vous pouvez
Contre toutes attentes, Caleb avait cédé à sa demande. Il la portait avec une aisance qui impressionna Leonie jusqu'à sa voiture. Bien évidemment il ne manqua pas de protester un peu ce qui fit sourire la jeune brune. Les bras enroulés autour de son coup elle ne manqua pas de répliquer. « C'est vrai que maintenant que tu le dis, Je te trouve un air de famille avec mon premier cheval Duchesse, c'est dingue ! » Bavarda Leonie en le laissant ouvrir le véhicule qu'elle reconnut comme étant le sien. Il l'y installa ensuite non sans lui recommander sèchement de prendre le bus la prochaine fois. Leonie s'imagina un instant en compagnie de tous les prolétaires de la ville. Une pensée assez incongrue, car jamais de sa vie Leonie Wortington n'avait pris le bus. Non pas qu'elle portait la moindre critique sur ce moyen de locomotion. Son père le lui avait toujours interdit. A partir du moment où elle avait eu l'autorisation de quitter la propriété qui avait dissimulé son existence au monde entier durant plus de dix-huit ans de sa vie, l'ancienne violoniste avait toujours été véhiculé. Par la suite elle s'était empressée de passer son permis de conduire afin de gagner une certaine autonomie. « J'ai lu dans un article de presse que les bus de nuits sont réputés pour être peuplés d'ivrognes et de violeur. Si tu veux te débarrasser de moi, dis-le tout de suite Caleb. » Affirmât-elle en s'enfonçant dans son siège pendant qu'il démarrait.

Le trajet fut rapide mais suffisant pour faire regagner un peu plus de lucidité à la Worthington. Caleb gara la voiture sur une place de parking qui n'était pas la sienne mais qu'importe. Quand il lui demanda si elle avait encore besoin de lui pour se déplacer Leonie perçut une pointe d'agacement dans le timbre de sa voix. Une pointe qu'elle savait feinte, car si Caleb en avait vraiment eu marre d'elle il aurait trouvé un moyen pour se soustraire à sa présence rapidement. Du moins, c'était ce qu'elle supposait. « Non je pense que ça ira duchesse, merci.» se moquât-elle en l’appelant comme son ancien étalon. Caleb coupa le moteur, elle en profita pour ouvrir la portière passager et attendit que le jeune homme verrouille sa voiture pour prendre la direction de l’imposant immeuble dans lequel elle vivait. Ce fut le portier Francis qui les accueillit et après une brève salutation, Caleb et Leonie pénétrèrent dans l’ascenseur qui s’arrêta au dixième étage du bâtiment. Postée devant sa porte la jolie brune avait bien du mal à trouver la bonne clef, encore un peu à l’ouest. Elle inséra finalement incertaine une clef dans la serrure qui s’avéra être la bonne. « Bienvenue dans mon humble demeure, fais presque comme chez toi.» Dit-elle sur un ton enjouée et solennel.

La décoration de l’appartement de la jeune femme pouvait être qualifié de splendeur intemporelle. Le parquet était ancien et certaines planches grinçaient sous leurs pas mais ce petit côté rustique donnait un charme à l’endroit. Les murs du couloirs étaient d’un beige élégant. Quelques photos de Leonie et de sa mère peuplaient les murs. Des photos où une fillette souriait à pleine dents ou encore jouait du piano. Caleb avait la chance d’être témoin de se passé qui était le sien. On pouvait noter que la décoration des murs du couloirs divergeaient de celle du salon dans lequel ils pénétrèrent rapidement. En effet, ils étaient d’un blanc immaculée. De nombreux tableaux ravissaient les murs. Des œuvres célèbres tels que l’art impressionniste de Van Gogh et de Vincent Renoir à Sandro Botticelli magnifique peintre de la Renaissance. Un peu plus loin dans un coin de la pièce un magnifique piano à queue mangeait une grande partie de l’espace ainsi que son énorme violon qui n’avait pas servi depuis bien longtemps. Les fauteuils et le canapé s’harmonisaient facilement avec le reste de la décoration, étant d’un noir intense depuis peu, car elle avait récemment changé de mobilier. Leonie se laissa tomber sur le canapé, puis retira ses chaussures. D’un signe de main elle désigna le bar qui se trouvait près de la baie vitrée. « Choisi Ton poison. » Alors qu’il se servait la jeune femme le regardait en ne pu s’empêcher lui poser une question qu’elle se posait depuis longtemps. « Dis-moi, Caleb, aimes-tu Reversa ? » Elle ne savait pas pourquoi savoir cela l’intéressait, mais on fond d’elle la jeune femme avait la conviction que la réponse de l’ange était très importante.




La noblesse de l'âme est immortelle


© Eöl
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Informaticien
Nombre de messages : 143
Opinions Politiques : Pro Ange ?
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 5 Aoû - 12:02, vous pouvez
Duchesse ? Sérieusement ? Elle allait le payer d'une façon ou d'une autre, il fallait qu'elle se prépare. Dans tout les cas, madame de voulait pas mourir dans un bus, un point que nous avions en commun, je le concède, mais je ne lui ferais pas le plaisir de lui dire. Je préférais conduire pour aller boire chez elle. Arrivant donc devant le bâtiment, je la laissais sortir non sans avoir demandé et reçu une petite pique. La suivant donc jusque devant son appartement, elle m'invita à y faire comme chez moi, ou presque du moins. « Comptes sur moi. », soufflais-je en regardant autour de moi. Elle m'indiqua alors le lieu où elle rangeait ses alcool avant de se poser dans son canapé. Prenant deux verres et une bouteille, j'allais m'asseoir sur le siège d'en face lorsqu'elle me posa une question qui me figea un instant. Je ne m'étais jamais réellement posé la question dans le fond, j'avais simplement… Ouvrant la bouteille je me servis un verre que je bus cul sec avant de soupirer et de de me laisser tomber dans le siège.

« Grande question… »

La réponse n'était de toute évidence pas si simple pour moi, comme pour beaucoup.

« Je suis né ici, dans une famille qui avait juste besoin d'un modèle d'exposition. L'aristocratie, il n'y a qu'ici que tu peux trouver ça, et résultat, la quête de puissance fait faire des conneries à tout le monde. »

J'avais fini par devenir ange pour plaire à mes parents, pour qu'il soit à nouveau fier et aujourd'hui, ce qu'on m'avait forcé à devenir on voulait me l'interdir. On voulait me priver de pouvoir juste pour ce satisfaire. Serrant un instant les poings, je repris.

« Je déteste cette ville, mais je ne pourrais pas vivre ailleurs. »

J'avais goûté à la puissance, au pouvoir, comment y arriver ailleurs ? Ici il y avait une compétition, du challenge, quelque chose que l'on ne pouvait combattre, soumettre. Peut-être ne détestais-je pas vraiment cette ville, mais plutôt l'idée d'être tombé. Mais je n'y étais plus à ma place. Dan était mort alors que je venais seulement de comprendre pourquoi, et Edana ne verrait jamais autre chose en moi qu'un allier pouvant l'aider à vaincre. Détournant les yeux, je finis par plonger mon regard dans celui de Leonie.

« Et toi ? »

De toute évidence sa question m'avait plus déstabilisé que je ne l'aurais voulu, pour preuve, je venais de me servir un second vers que j'avais descendu tout aussi vite. Je n'aimais pas être franc, mais elle était trop alcoolisé pour se souvenir de quoi que ce soit demain. Du moins c'était ce que je venais à espérer.



Your actions speak louder than words
I am asking you for one more chance ♥ DW

Stronger than we were before ♥ EJM
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Leonie Worthington
❝ The Queen of Hearts ❞
Métier/Etudes : Directrice d'évènementielle et violoniste
Nombre de messages : 385
Opinions Politiques : Mithra
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 24 Aoû - 14:05, vous pouvez
Leonie était contente d’avoir retrouvé le chemin de son appartement. Allongée de manière nonchalante sur son canapé, la belle héritière regardait le jeune homme prendre ses aises dans son appartement en se servant dans son bar comme promis. La Worthington avait aussi pris l’initiative de poser une question bien personnelle à Caleb. En effet, elle s’interrogeait sur l’attachement que portait l’ange à leur ville. C’était un besoin bien plus fort qu’elle de le savoir et elle ne savait pas pourquoi. Leonie avait conscience que la situation des anges était précaire dans cette ville. Ils étaient même la bête noire de beaucoup de monde, et cela importait à la jeune artiste de connaitre la vision des choses du membre du conseil. Aussi elle ne décrocha pas son regard clair du beau brun, elle tenait sa réponse sur l’instant. Bien qu’avec la quantité affolante d’alcool dans ses veines, Leonie n’était pas certaine de se souvenir de cette conversation le lendemain.

Elle acquiesçait d’un mouvement de tête approbateur à la fin des explications du Williams. L’impérieuse Leonie n’avait jamais été aussi d’accord avec les dires de l’ange. Cette ville était une ville d’opportuniste et elle ne doutait pas du fait d’en faire elle-même partie. Après tout, elle avait décidé de se fiancer à Stones seulement par intérêt. Elle savait qu’avec lui à ses côtés elle serait à même de gagner davantage de crédibilité, même si elle comptait faire ses preuves par elle-même. Leonie se saisit d’un coussin qu’elle s’amusa à jeter un peu dans les airs afin de le rattraper ensuite. Caleb venait de lui retourner sa question et maintenant elle essayait de trouver ses mots, en articulant son discours de façon cohérente. « Si tu veux la vérité je déteste cette ville, et ses mondains qui ne ratent aucune occasion de me montrer que je ne suis pas à ma place. Que je ne suis que l’erreur qui a prouvé à notre société que le mariage d’Irina et de Scott Worthington n’est au final qu’un échec. Je fais bonne figure. Je tente de leur prouver que je suis plus que ça mais, j’ai l’impression que ça les satisfait de radoter encore et encore cette scandaleuse affaire. On me reproche souvent mon ambition, simplement parce que je ne suis pas une enfant légitime et franchement je trouve ça absurde et gratuit. ». 

Peut-être était-ce la crainte qui régissait les opinions négatives qui pullulaient à son encontre. La peur qu’elle, la jeune bâtarde s’élève plus haut que ses aristocrates pures souches qui se permettaient de demeurer dans leur complaisance grâce à leur noble origine. « Mais ça ne m’atteint pas, je suis au-dessus de ce ramassis de conneries. ».  De ses lèvres venaient de s’échapper ce pieux mensonge qui prouvait bien que l’alcool n’avait pas encore permis toute inhibition. La jeune femme ne parvenait pas à se montrer totalement honnête, à révéler ses blessures et la peine que lui causait cette mise à l’écart. Il n’y avait qu’avec Chett qu’elle pouvait se montrer totalement honnête mais il n’était plus là malheureusement et Leonie commençait à vraiment ressentir le manque. Il était partit loin d’elle pour régler ses propres problèmes, ce que Leonie pouvait totalement comprendre. Néanmoins, la Worthington commençait à se sentir vraiment seule dans cette ville. Il était son seul soutien, son repaire et maintenant elle se sentait abandonnée, livrée à elle-même comme lorsqu’elle était enfant.

Son regard incertain se posa sur Caleb, cet homme qui avait enduré toutes ses fantaisies ce soir presque sans broncher et qui avait fait en sorte qu’il ne lui arrive pas le moindre mal. Les anges n’étaient-ils pourtant pas réputés pour leur égoïsme ? «Les anges jouissent eux aussi d’une réputation peu enviable, mais toi tu es quelqu’un de bien Caleb. Une personne qui a pris soin de moi alors que tu ne me devais rien et je t’en suis reconnaissante. Tu t’es comporté comme… un ami. Je ne suis pas experte dans ce domaine mais merci. ».  Gênée par ses propres paroles, la jolie brune se mis à admirer le lustre du plafond. C’était si rare pour elle d’apprécier quelqu’un d’autre que Chett alors elle se devait de le lui dire non ?



La noblesse de l'âme est immortelle


© Eöl
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Informaticien
Nombre de messages : 143
Opinions Politiques : Pro Ange ?
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 9 Sep - 19:31, vous pouvez
Elle détestait cette ville, je voulais bien la croire, mais une chose ne pouvait pas être vrai. Je doutais sincèrement qu'elle n'en avait rien à faire. Elle avait été trainée dans la boue et aujourd'hui elle tentait un mariage bidon pour redorer son image. C'était un peu comme si je disais que je n'avais pas été atteint lorsque mes parents préférèrent mon frère à moi. Quand après tant d'effort je n'avais pas su le dépasser. Elle pouvait bien mentir aux autres, mais pas à moi. Je savais très bien à qui j'avais à faire, je savais très bien qu'elle n'était pas si fragile, si satisfaite aussi. Je savais qu'elle vivait dans un mensonge, et que si elle avait réussi à se convaincre, ce n'était pas mon cas.

« Ne me mens pas. »

Déclairais-je que son regard ne s'arrête sur moi. Elle jugea le statut des Anges, pensant même que j'étais quelqu'un de bien. Si seulement elle savait. J'étais loin d'être une bonne personne, loin de pouvoir tenir se rôle, je manipulais plus qu'autre chose. Je n'étais pas un ami, je restais l'ennemie de tout le monde.

« Ne te laisses pas avoir. Je ne fais ça que dans le but d'avoir un minimum de personne allant dans mon sens. »

Le dire faisait un peu perdre tout intérêt à la manipulation, ou me servait juste de façade, dans le fond j'étais simplement fatigué. J'avais agis pour cette ville, j'avais sans doute été excessif, mais les gens ne s'en étaient pas plains à l'époque. Au contraire. Mais j'étais tombé, j'avais découvert certaines réalité, ouvert les yeux et aujourd'hui, j'essayais de faire croire au monde que j'étais bon. Illogique alors de lui dire la vérité ? Surement. Mais j'en avais marre dans le fond. La solitude commençait à faire ses dégâts.

« Je ne suis pas un bon amis. »

Et là seule que je servais désespérément était celle que je n'aurais jamais.



Your actions speak louder than words
I am asking you for one more chance ♥ DW

Stronger than we were before ♥ EJM
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 21 Oct - 22:01, vous pouvez
Bonjour!

Le sujet n'a pas reçu de réponse depuis plus d'un mois. Merci de répondre au plus vite, ou de demander son archivage/sa mise en attente en cas d'absence ou de rp terminé. Au bout du troisième update, le rp sera archivé

Le staff
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Narrateur
❝ Let me tell you a story... ❞
Nombre de messages : 2483
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 6 Déc - 9:56, vous pouvez
Bonjour!
Le rp n'a pas reçu de réponse depuis plus d'un mois. N'oubliez pas d'y répondre dans les délais , ou en cas d'absence de demander à un administrateur de le déplacer dans les rp's en attente. Dans le cas où celui-ci serait terminé, n'oubliez pas de le faire archiver sur ce sujet, en cas d'absence, vous pouvez bien entendu le faire placer dans la section des rp's en attente. Il vous suffira d'envoyer un mp à un administrateur pour le déplacer par la suite dans la section où il se trouvait auparavant.
Merci d'avance =D
Le staff
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le , vous pouvez
Revenir en haut Aller en bas
 

Il ne porte d'Ange que le nom (Flash Back) Caleb Williams

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un ange a frappé à ma porte - Elysia
» Ange gardien
» Porte étendard orque
» Aucun prisonnier n'a pu s'échapper, d'après le porte-parole de la PNH
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une question d'opposé? :: Reversa City :: Black alley-
Les Petits Plus

What's up?

REFONTE DU FORUM
La découvrir - La suivre

STATISTIQUES:
Anges: 7
Elfes: 7
Humains: 12
Conseil: 5
Prometheus: 3 Avalon: 3
Lycans: 8
Spectres: 4
Vampires: 8
Léviathan: 2
Mithra: 4 Gaïa: 1

Votez pour le forum ♥