AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
Retrouvez nous sur Whispers of Dawn, la V2 de Réversa! :
http://whispersofdawn.forumactif.com/

Partagez | .
 

 Ronan Gaël Nealson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Ronan G. Nealson
❝ Immortal, but not for long ❞
Métier/Etudes : Garde du corps
Nombre de messages : 767
Opinions Politiques : Anti-Ange / Pro-Mithra
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 6 Sep - 21:54, vous pouvez


Ronan Gaël Nealson
Je mets les pieds où j'veux, et c'est souvent dans la gueule ! (Chuck Norris)


imagepv
Race: Lycan
Âge: 33 ans
Date de Naissance: 02.05.1983
Métier: Caissier
Camp: Le sien, ça fait un bon début.
Particularité(s): Bipolaire (type II) et doté d'un accent marqué. Il est de Bristol, ça s'entend.
Préjugés: Toute race a de la valeur, sauf les Anges qui lui donnent une furieuse envie d'aller leur botter le cul. A eux en général et Adam McCarthy en particulier. Ça n'aide pas qu'ils occupent maintenant Bristol, ville qui rassemble tous les souvenirs qu'il a de sa mère.
Opinions: Sur les différentes races, pas des masses. Il apprécie peu les Anges et moins encore leurs actions, mais ce qui l'inquiète le plus reste le Rituel et Bristol. Pas la drogue. Pas la quarantaine. Juste l'occupation d'une ville qui lui est chère et la perspective de devenir humain s'il se fait attraper. Surtout lui qui ne l'a jamais été. Lui qui maîtrise si mal sa colère.

Et des fois, des fois, la tentation de prendre parti contre les Anges le démange tant qu'il se demande ce qu'il attend.





caractère
Nul n'est parfait, on l'a bien compris, mais certaines imperfections pardonnent moins que d'autres.

Qu'y a-t-il, pourtant, à ne pas aimer chez lui ? Avec sa belle gueule, son corps sculpté par une vie téméraire, marqué dans sa chair par des cicatrices avec toutes une histoire à raconter, Ronan vend du rêve. Et son sourire, Mama mia, son sourire ! On ne le voit pas beaucoup, le trentenaire préfère montrer les dents. Fougueux, sauvage même ! Le genre qu'on aimerait voir focalisé sur soi dans un contexte plus lascif qu'un combat de rue, ou ronronnant sous la caresse d'une main aimante.

Mais le fait est que Ronan ne ronronne pas, et surtout pas sous les doigts d'un quelconque idéaliste persuadé qu'un peu d'amour le changera.

Non, en réalité, Ronan a tout du héros de tragédie grecque : une vie parsemée de trahisons et d'abandons, une tendance à s'emporter qui dépasse toute raison et une liste de mauvais choix qui ne cesse de grandir. Une qu'il assume tant bien que mal, parce qu'il ne lui reste pas grand-chose une fois le vernis d'orgueil gratté. Enfin si, sa sœur. Son oasis. Son dernier espoir pour un peu de sens dans sa vie. Sa plus grande trouille, peut-être, aussi : que lui restera-t-il si elle ne veut pas de lui ?

Il y a des choses qu'une assurance brutale ne peut pas cacher et la petite voix de l'honnêteté en lui en est une : il sait ce qu'il vaut et ce n'est pas grand-chose. Plus d'une fois, il a pensé que faire le combat de trop aurait résolu bien des problèmes. Parfois, avant les médicaments, il lui restait l'illusion de grandeur et de magnificence qui venait par vague, balayant doutes et pensées sombres pour laisser la place à une énergie et des idées nouvelles qu'il utilisait sans relâche. Sans dormir. Sans laisser les autres faire à sa place, car nul ne réussissait si bien que lui. Mais ces moments de grandeur ont cédé leur place à une torpeur qui ne fait de lui que la moitié de lui-même.

Est-ce ainsi que sont les gens normaux ? La question le taraude, parfois. Est-ce aussi terne et fade, pour eux ? Apprécient-ils vraiment ce monde dénué des passions violentes de la tempête émotionnelle qu'il connaissait depuis toujours ? Celle qui, certes, s'est parfois abattue à poings fermés sur d'autres et l'a amené à garder près de lui une femme qui ne voulait pas rester, mais vaut pourtant mieux que ce monde dont il ne voit plus les couleurs ? Il l'ignore et se dit souvent qu'il fait erreur en tentant de coller à leur normalité.

Alors son caractère, le vrai, celui qui se cache sous les effets de la maladie et d'une vie trop chargée en traumatismes ? Une intelligence gâchée qui ne sait plus s'exprimer qu'en manigances, une curiosité qu'il n'a plus assouvi depuis longtemps, une passion qui prend des tournures dramatiques, une envie d'aider qui s'inquiète peu de la volonté des autres et même sa protection si généreusement accordée connaît des limites morales fluctuantes. Et il y a la peur qui l'attrape aux tripes et ne le lâche jamais.

Ronan aurait pu être un homme bien, il en a décidé autrement.

c'est l'histoire qui nous fait
Finalement, peu de choses illustrent aussi bien le tumulte de sa vie que le jour où Enora est arrivée aux urgences de l'hôpital paniquée et confuse, incapable de comprendre comment elle pouvait être au bord de l'accouchement. Elle qui n'attendait pas d'enfant, elle qui avait des études et une vie entière devant elle, elle, Enora Wright, accoucha d'un petit garçon de bonne constitution alors que le soleil se couchait sur Réversa ce 2 mai 1983.

Tout cela, il ne l'apprendrait jamais. Il ne saurait jamais non plus qu'elle ne l'avait pas aimé au premier coup d’œil, ni détesté d'ailleurs. Simplement, pour elle qui avait toujours nié sa grossesse au point de l'occulter totalement, ce petit être entre ses bras faisait figure d'ovni dans un avenir qui ne l'avait jamais inclus. Elle fit peu de cas pourtant de ses propres sentiments en la matière et décida de l'élever de son mieux, seule tant qu'elle n'oserait pas aller voir Gregory.

Enora trouva le courage de lui écrire quelques temps plus tard, désespérée face à une situation qu'elle ne se sentait plus prête à affronter seule. Pourtant ce ne fut pas lui qui toqua à sa porte un matin pluvieux de juillet, mais le père de Gregory : Anthony Nealson. Il consentit à l'aider si jamais, absolument jamais, elle ne cherchait à reprendre contact avec le père du petit garçon. Enora ravala sa colère et son incompréhension : son fils valait-il moins que le mariage d'un homme infidèle ? Apparemment, oui. Défaite, elle accepta et reçut en échange une petite maison à Bristol, ainsi qu'une pension mensuelle pour couvrir les frais de l'éducation de Ronan.

Et c'est ainsi que sa vie à lui débuta.

****

[Bristol, 6 septembre 1985]

Anthony est encore passé aujourd'hui. Il tenait à voir comment va Ronnie. Je ne sais toujours pas s'il s'inquiète vraiment pour lui ou non. Parfois, il semble s'en soucier sincèrement, mais il se referme dès que Ronnie se montre trop affectueux. Aujourd'hui encore, il est parti peu après que Ronnie se soit réveillé. Pourtant, ça lui aurait fait du bien d'avoir son grand-père pour lui tenir compagnie alors qu'il est encore tombé malade.
Extrait du journal d'Enora Wright

[Bristol, 21 février 1989]

Ronnie s'est blessé aujourd'hui. Il est parti jouer avec des amis et est tombé d'un arbre qu'il cherchait à escalader. Je devrais être fâchée, mais je suis trop heureuse de le voir aussi joyeux et énergique. Il n'est plus tombé malade ces derniers mois et je comprends qu'il ne veuille rien manquer des activités avec les autres. Comment lui faire comprendre que ça ne le dispense pas d'être prudent, ça je l'ignore encore, mais je vais trouver.
Extrait du journal d'Enora Wright

[Bristol, 14 août 1990]

J'ai honte de moi. Ronnie m'a demandé une fois de plus pourquoi son père n'était pas là, ce matin. Je lui ai dis la vérité, autant que je le peux du moins : il est parti avant sa naissance et ne reviendra pas. Pourquoi a-t-il fallu que je me mette à pleurer en réalisant ce que ça signifiait réellement pour lui ? Ronnie est persuadé que c'est de sa faute. J'ai eu beau lui dire plusieurs fois que non (bien sûr que non !), il n'a pas l'air de me croire.

Seigneur ! Que puis-je faire pour qu'il arrête de s'en vouloir ?
Extrait du journal d'Enora Wright

[Bristol, 2 mai 1993]

L'anniversaire de Ronnie s'est bien passé. On a invité ses amis à la maison et son grand-père est venu passer quelques heures avec lui. Anthony est toujours très froid, mais je suppose qu'il ne se serait pas déplacé si Ronan ne comptait pas à ses yeux. Il lui a acheté un beau cadeau, une montre. Considérant l'énergie de Ronnie, je crains le pire pour elle, mais sait-on jamais, il sera peut-être prudent.
Extrait du journal d'Enora Wright

[Bristol, 12 avril 1996]

Eh bien, sa montre aura survécu presque trois ans ! C'est un miracle en soi, je suppose. Je m'inquiète un peu plus qu'il se soit battu avec un camarade de classe par contre. C'est peut-être juste l'adolescence, je ne sais pas. Je vois bien que quelque chose le taraude, pourtant il refuse de m'en parler. La patience aidera peut-être. Il a 13 ans, c'est sûrement normal de ne plus autant parler à sa mère qu'avant.
Extrait du journal d'Enora Wright

[Bristol, le 7 juin 1996]

Merde !
Extrait du journal d'Enora Wright

[Bristol, le 8 juin 1996]

Hier, Ronnie m'a dit qu'il se sent bizarre depuis quelques mois. Qu'il entend bien mieux qu'avant et a l'odorat plus développé qu'avant. Qu'il voit dans le noir. Qu'il est plus fort, aussi. Il me l'a montré en soulevant l'un des meubles sans peine alors qu'il est lourd. J'aurais aimé qu'Anthony soit là pour lui expliquer. Lui aussi est un Lycan, il aurait sûrement trouvé de meilleurs mots que les miens.

Ronnie refuse de m'adresser la parole depuis notre conversation. J'ai tenté de lui décrire au mieux ce qu'il est, d'où nous venons tous les deux. Je n'aurais sans doute pas dû lui expliquer l'origine scientifique des loup-garous, à bien y réfléchir, et me contenter de lui dire qu'il tient ça de mon père.

Ce n'est pas son mécontentement qui m'effraie le plus, pourtant. Que se passera-t-il le jour où Ronnie se transformera ? Nous ne sommes pas à Réversa. Ici, il n'y a aucune meute pour s'occuper de lui et le protéger... ni pour me protéger du loup.
Extrait du journal d'Enora Wright

[Bristol, le 15 décembre 1996]

Ronnie a été renvoyé de l'école pendant une semaine. Il a brisé une table en classe en s'énervant contre son professeur de mathématiques. Depuis le début de l'année, il passe son temps à s'attirer des ennuis, à se battre et provoquer. J'ai essayé de parler avec lui, mais il part sans m'écouter et je n'ose pas insister. J'ai peur, honnêtement. Sa première transformation n'est pas encore arrivée et je me prends à espérer qu'Anthony et moi faisons fausse route. Peut-être n'est-il qu'humain ? J'aimerais tant ne plus avoir l'impression de vivre avec une bombe sur le point d'exploser...

Il y a une semaine, j'ai essayé de convaincre Anthony de nous laisser retourner à Réversa. Ce n'est pas un paradis, mais c'est mieux qu'un adolescent loup-garou à deux doigts de se promener transformé dans les rues de Bristol. Il a refusé (évidemment !) Que craint-il, je ne sais pas. Ronnie porte mon nom et je ne compte pas le mettre en contact avec son père. Réversa est assez grande pour qu'on ne croise pas Gregory, et même si ! Ce n'est pas comme si Ronnie lui ressemblait ! Tant que je ne dis rien, ça ira, mais apparemment, je n'ai toujours pas sa confiance...

Si j'osais, on irait quand même, mais je doute trop d'avoir les moyens de nous faire vivre là-bas. Surtout si Anthony se met en travers de notre route.

Tout ça me fatigue tellement...
Extrait du journal d'Enora Wright

[Bristol, le 26 mars 1997]

Voilà, cette fois, ils l'ont renvoyé pour de bon ! Ronan s'en moque ouvertement, moi pas. Je vais devoir lui trouver un autre collège en urgence et croiser les doigts pour qu'il ne recommence pas à se battre à tout va.

Parfois, je me demande si c'est de ma faute. Il a dû remarquer ma crainte chaque fois qu'il s'énerve. Peut-être attend-il juste que je fasse preuve de plus d'autorité ? J'ai lu ça dans un magazine chez le coiffeur.
Extrait du journal d'Enora Wright

[Bristol, le 16 avril 1997]

Voilà, c'est arrivé. J'écris ça les mains encore tremblantes. Aujourd'hui j'ai pris mon courage à deux mains, j'ai posé des limites. Nous nous sommes disputés et Ronan s'est transformé. J'ai tout juste pu profiter du temps qu'il lui a fallu pour que le loup sorte totalement pour me réfugier dans la cave.

Le salon est détruit. Ronan est venu toquer à la porte quand il est revenu à lui. J'ai vu combien il tentait d'avoir l'air brave face à tout ça, comme si ça ne l'affectait pas. J'ai vu la peine que ça lui a fait de me trouver encore effrayée, mais que suis-je supposée faire ?! Lui dire que tout va bien ? S'il avait quitté la maison, il aurait pu tuer quelqu'un ! Et ici, ç'aurait pu être moi !

J'ai essayé de le rassurer comme je pouvais avant de le renvoyer dans sa chambre. Anthony m'a promis au téléphone de lui apprendre à se contrôler. Je lui avais dit, pourtant ! Je lui avais dit combien il était dangereux d'attendre ! On devrait retourner à Réversa. Tant pis pour Gregory, sa femme et sa fille ! On n'a pas à payer pour son infidélité ! Ronan est son fils, bon sang !
Extrait du journal d'Enora Wright

[Bristol, le 17 avril 1997]

Il a fugué. Oh mon dieu, il a fugué ! La police m'a promis qu'ils me le ramèneraient, mais ils ne comprennent pas. Ils ne peuvent pas. Ronan est parti à cause de moi !
Extrait du journal d'Enora Wright

[Bristol, le 24 avril 1997]

Ronan est à la maison, enfin, après une semaine à me ronger les sangs pour lui ! Je crois qu'il n'a pas compris ce qui lui est arrivé lorsque le policier l'a ramené. Je ne l'avais pas serré si fort dans mes bras depuis des années ! Il n'a sans doute pas non plus compris de quoi je m'excusais... Je ne suis pas sûre moi-même. Peut-être de ne pas avoir compris à quel point il vivait mal d'être un Lycan ? Ou juste de ne pas avoir été là pour lui ? Mais il est de retour et je vais m'améliorer !

Il m'a demandé s'il pouvait parler à Anthony de tout ça. Tant mieux, ça m'a évitée de devoir le lui imposer. Anthony a accepté de l'aider. Il l'emmènera avec lui quelques temps pour lui apprendre à contrôler ses transformations.

[Bristol, le 30 juin 1997]

Ils viennent de rentrer. Ronnie a l'air épuisé et est monté directement dans sa chambre. Anthony m'a dit que ça devrait être bon, maintenant. Il a refusé de m'expliquer comment il s'y est pris, ni où il l'a emmené. J'ai dis à tout le monde que Ronan était malade et avait dû partir se reposer en campagne avec l'un de mes oncles. Anthony a réussi à obtenir un certificat médical de son médecin à Réversa. Je préfère ne pas réfléchir aux risques, surtout si finalement Ronnie va mieux. Il va pouvoir continuer à grandir sereinement.
Extrait du journal d'Enora Wright

[Bristol, le 8 août 1997]

Les choses sont beaucoup plus calmes. Ronnie passe moins de temps avec ses amis, mais au moins il ne se bat plus et me parle un peu plus. Il fait des efforts à la maison, essaie d'aider. Je crois qu'il tente de se faire pardonner de ce qui s'est passé. Malgré tout, ça m'inquiète. Il dort plus de dix heures par nuit et a l'air de beaucoup s'ennuyer. La voisine m'a dit que c'est arrivé à son fils aussi à l'adolescence, il avait ses périodes "off". J'espère que ce n'est que ça.
Extrait du journal d'Enora Wright

[Bristol, le 31 juillet 1998]

Anthony m'a dit que c'est un comportement fréquent chez les adolescents, mais j'ai un doute. Ronan passe de périodes de surexcitation énervée à des périodes d'apathie. Des fois, tout semble rentrer dans l'ordre, mais ça ne dure jamais. Pire, plus le temps passe, plus je le vois en colère contre quelque chose. Évidemment, il a quinze ans, donc il ne me dit pas quoi. Pourvu que ça ne recommence pas comme à ses 13-14 ans, c'est tout ce que je demande !
Extrait du journal d'Enora Wright

[Bristol, le 15 octobre 1998]

Ca empire. J'ignore ce qui l'énerve autant, mais il prend la mouche pour rien. Plusieurs fois, on m'a appelée parce qu'il s'est battu à l'école. Il est à deux doigts de se faire renvoyer et prend ça avec toute l'arrogance du monde. J'essaie de le faire parler, mais il ne me dit rien. Même Anthony s'y est cassé les dents ! J'ai bien envie de l'envoyer voir un psy, mais comment pourrais-je ? Il ne pourra jamais s'exprimer totalement, pas en devant cacher ce qu'il est...
Extrait du journal d'Enora Wright

[Bristol, le 21 novembre 1998]

Voilà, il s'est encore fait renvoyer. Je dois lui trouver une autre école. Encore !

Il a l'air abattu, cette fois. Apparemment, l'autre élève m'a insultée. J'ai bien tenté de lui faire comprendre qu'il n'y a pas besoin de défendre ma vertu face à un petit con de seize ans, et que ça n'excuse vraiment pas de l'avoir frappé avec son propre vélo, mais ça n'a pas suffit. Je ne sais plus quoi faire. Vraiment.
Extrait du journal d'Enora Wright

[Bristol, le 1er avril 1999]

3ème renvoi. Deuxième procès pour destruction de matériel. Il s'en sort avec du sursis et des travaux d'intérêt général, je ne sais même pas par quel miracle. Ronan s'est tout juste retenu de provoquer le juge. Il avait l'air de s'être calmé, pourtant, le mois dernier, mais je commence à m'y faire. Ça vient, ça part, et il ne fait pas d'efforts pour que ses bonnes résolutions durent, même s'il prétend le contraire.

Pourtant, il avait l'air d'avoir retrouvé son pep's et sa motivation pour se reprendre en main. Je crois qu'il travaillait même sur un projet à la maison. Un petit jeu ou quelque chose.

A ce stade, la seule bonne nouvelle, c'est qu'il n'a plus eu de transformations intempestives depuis les deux mois passés avec Anthony. Quoiqu'il ait fait, ça a marché.
Extrait du journal d'Enora Wright

[Bristol, le 3 mars 2000]

J'abandonne. Cette fois, il a eu ce qu'il cherchait. Le Juge l'a envoyé en Centre de détention pour mineurs jusqu'à sa majorité pour troubles à l'ordre public, une fois de trop. Comme si ça ne suffisait pas, j'ai trouvé du cannabis dans sa chambre.

Je ne devrais sans doute pas l'écrire, mais au moins ça m'a détendue de le fumer.
Extrait du journal d'Enora Wright

****

Il fallait croire que l'emprisonnement lui avait en effet servi de leçon. De retour chez lui, c'est un Ronan repentant qui se mit en quête de travail et en enchaîna beaucoup, mal payés, mal reconnus et de courte durée. Au moins ramenait-il de quoi soulager sa mère et se tenait-il à carreaux. Si son malaise n'avait pas disparu, il paraissait avoir trouvé comment le contrôler. Plusieurs fois, Enora trouva des joints dans sa chambre ou de quoi les rouler. Elle ne commenta jamais. Si ça l'aidait...

Mais le statu quo ne pouvait pas durer éternellement. Ronan n'avait pas suffisamment de chance pour ça, semblait-il. En 2006, Enora lui annonça donc son cancer. Le médecin n'avait guère d'espoir, mais on avait vu des patients s'en sortir dans des conditions similaires, répéta-t-elle à son fils. Elle avait une petite chance si elle pouvait se procurer les soins.

Elle ne pouvait pas.

Trop coûteux pour eux qui n'avaient pas d'assurance, ni Ronan ni elle ne pouvaient s'appuyer sur l'aide d'un autre. Anthony était mort depuis quelques années déjà. Le jeune homme se mit donc en tête de ramener plus d'argent et se tourna vers ce qu'il savait faire de mieux : les combats. Sans diplôme, quel autre choix avait-il ?

Pour la première fois, sa lycanthropie trouva grâce à ses yeux. Ses réflexes et sa force lui servaient à quelque chose d'autre que détruire pour décharger toute la souffrance qu'il n'arrivait pas à exprimer autrement. Et si se battre pour sa mère l'aidait à surmonter sa peur, qui était-il pour se nier cette solution ? Mais là encore, ça ne suffit pas.

2007 arriva et avec elle la mort de la seule personne réellement proche de lui. Un cancer généralisé. Enora eut le temps de lui en dire davantage sur Gregory Nealson toutefois, et sur la réelle identité du Vieil homme qu'il avait si souvent vu avant son incarcération. Bientôt orphelin de mère, il se découvrit ce jour-là déjà orphelin de père. Il n'aurait plus personne, songea-t-il, et peut-être Enora sentit à quoi il pensait. Elle lui révéla l'existence d'une petite sœur qu'elle lui fit jurer de protéger. Et il promit, évidemment.

Ce nouveau chapitre de sa vie ne s'ouvrit pourtant pas avec les funérailles d'Enora. Il allait trop bien pour ça. Il avait déjà fait son deuil, s'imaginait-il, et ne comptait pas tout lâcher pour courir immédiatement après une petite sœur dont il ne connaissait que le nom. Ça lui passa au bout d'un mois. Un mois au terme duquel il se sentit pire que d'habitude et n'alla pas combattre comme tous les soirs pour gagner. Ce soir-là, il voulait perdre.

Mais il gagna.

Il gagna quand son adversaire décida de l'insulter en parlant de sa mère. Quand, pour la première fois depuis son entraînement avec le Vieil homme, il se sentit prêt à lâcher le loup sur tous ces cons qui ignoraient de quoi ils parlaient. Alors il frappa, frappa, frappa sans se retenir. Le loup ne sortit pas, mais son opposant ne s'en releva pas. Coma, apprit-il le lendemain.

Quoique conscient des conséquences que ça pourrait avoir, c'est lui-même qu'il fuit en quittant Bristol. Il vendit la maison et tout ce qu'il ne tenait pas absolument à garder, conduisit à Réversa dont il avait appris l'accès, et s'installa là-bas avec l'idée de repartir à zéro. De trouver sa sœur. D'avoir à nouveau une famille. Et si ça impliquait de ne jamais sortir du garage qu'il louait les cartons des affaires de sa mère, trop honteux pour oser les regarder et plus encore les ouvrir, il les laisserait là.

Cette fois, il tournait une nouvelle page de sa vie pour un avenir plus radieux.

****

Mars 2009

Le jugement était sans appel. Reconnu irresponsable juridiquement, Ronan était voué à passer ses cinq années de prison ferme au sein de l'Hôpital psychiatrique. Ce qu'il en pensait vraiment, lui-même n'en était pas certain. Un certain soulagement, peut-être. Une colère sourde d'être ralenti dans son rapprochement avec Cassandre. Un abattement qui n'en finissait plus, aussi, face à la réalisation qu'une fois de plus, il avait échoué à rester sur les rails.

Les choses avaient pourtant bien commencé. Arrivé à Réversa, il avait pu se dégotter un travail de barman à la gueule et au culot, se payer le loyer d'un joli petit appart' et avait même fini par trouver où sa sœur vivait. Il avait pris le nom du Vieil homme - celui de leur père - pour se rapprocher d'elle. S'il n'y avait pas eu Anthea Samson... mais il y avait eu Anthea Samson, et il n'y avait pas lieu de revenir sur la peine qu'elle lui avait fait à vouloir l'abandonner pour un autre. Elle était à lui, bordel ! Et elle aurait dû rester pour lui ! Elle l'avait fait, pendant un temps. Certes, un peu contre son gré. Beaucoup, à en croire le juge et la principale concernée. Mais elle était restée.

Maintenant il se retrouvait seul et enfermé avec des gens qui le prenaient pour un fou. Bipolaire, lui dit le psychiatre après quelques séances. Un verdict qui tombe comme une autre sentence quand il entend à la suite : "incurable". Puis LA question, celle qu'on lui posera si souvent ensuite : consommez-vous de l'alcool, de la drogue ou des cigarettes ? Il y répondit non avec son sourire le plus arrogant, ultime bravade du condamné.

Ronan n'était pas stupide, néanmoins. Il comprit vite qu'il valait mieux faire preuve de bonne volonté et sous l'effet conjugué des médicaments et d'une conviction retrouvée, prit sur lui de sortir de là le plus vite possible. Il y réussit... en 2013. Son avocat parvint à lui négocier une réduction de peine tant qu'il continuait sa thérapie et son suivi médical durant l'année qui restait. Ronan tint bon et, en 2014, mit fin à tout ça avec soulagement.

****

Chercher à se rapprocher d'une sœur qui ignorait tout de vous avait parfois des effets étranges, comme celui de se pencher un peu plus sur la politique locale que les huit années précédentes. Certes, quatre avaient été passées en hôpital psychiatrique et très honnêtement, il n'aurait pas pu se désintéresser davantage de ce qui se passait en-dehors de ses murs. Mais à la sortie... Quelle surprise ça avait été de ne plus reconnaître la Réversa qui avait été son refuge pendant trois ans ! Une qu'il avait appris à apprécier à défaut de l'aimer comme il aimait Bristol, où son loup avait pu sortir quelques fois alors qu'il croyait avoir oublié comment faire.

Mais de tout ça, il n'en restait que des souvenirs floutés par les médicaments.

L'arrivée au pouvoir des Anges, leur remplacement par l'Assemblée et la dissolution de celle-ci, il n'avait fait qu'en entendre parler. Il connaît l'Ordre, bien sûr, à la fois de près et de crocs. A cette époque, il était déjà dehors. Dehors et discret, trop assommé par son traitement pour réussir à faire sortir son loup de toute manière, mais il n'en était pas de même pour Cassandre. Le danger qui pesait sur lui comptait pour peu en comparaison : il savait jouer des poings. Il l'avait assez fait, du reste. Après tout, n'avait-il pas fui Bristol pour cette raison particulière ?

Voulant la protéger, il avait donc fini par se rapprocher de Kyle Lewis. Par le rejoindre à Mithra où, s'il ne participait pas comme animateur ou bénévole, il rejoignait les activités à l'occasion. Et il y avait l'Arène qui lui permettait de garder un certain contrôle sur sa vie une fois son traitement arrêté. De se défouler quand la pression devenait trop forte. De se sentir vivre quand il sombrait une fois de plus dans les abîmes de la dépression.

Avec l'arrêt de son traitement, pourtant, contrôler ses transformations devint plus difficile qu'avant. Pour ne pas devenir complètement fou, parfois, il le laissait sortir aux abords de la ville. Puis arriva la loi du 28 novembre 2015, l'obligation du Rituel, et sa phase "up" la plus longue à ce jour avec elle. Six mois. Plus en colère qu'il ne l'avait été depuis longtemps - lui qui n'avait jamais vraiment cessé de l'être pourtant - il profita d'avoir perdu son appartement et d'être obligé de squatter divers endroits pour attirer des membres de l'Ordre et laisser le loup s'occuper d'eux. Oh, un à un, toujours. En colère, excessivement confiant, mais pas déconnecté au point de trop mettre sa vie en jeu. Non, la pensée de sa sœur le poussait à une prudence de principe qui lui sauva sans doute la vie. Ou peut-être avait-il juste un Ange gardien (haha).

Mais la redescente fut brutale. Plus que les précédentes. Lui qui avait eu le sentiment de briller, le sentiment d'être intouchable, prenait conscience des risques pris avec une acuité tranchante. Ronan n'a jamais été homme à se laisser totalement aller sous le poids de la culpabilité et de la honte cependant. Il se releva sans conviction, retourna à Mithra et fit ce qu'il ne pensait pas faire un jour : prendre rendez-vous avec un psychiatre de son plein gré. Pour Cassandre, il le fallait. Même s'il l'avait toujours protégée de loin, ces périodes où il perdait tout sens commun finiraient par lui porter préjudice à elle aussi. Il devait aller mieux avant de la contacter.

Et si la prise de Bristol réveille à nouveau en lui des envies révolutionnaires, il lutte de son mieux pour ne pas y donner corps.

Pour le moment.

Test Rp
"Et votre lycanthropie, comment la vivez-vous ?"

Ronan scruta son psy, incertain. C'était un quarantenaire parfaitement quelconque installé dans un fauteuil de cuir marron comme on en voyait tant. Sans doute avait-il fait des études brillantes pour pouvoir s'occuper de gens comme lui, hors du commun même ici, au milieu du chaos de Réversa. Un chaos qui ne semblait d'ailleurs pas pouvoir pénétrer son bureau à en croire les paysages idylliques peints qu'il avait accroché à ses murs, comme pour rappeler qu'il existait une vie au-delà du merdier sans fin qu'était cette maudite ville.

Et la quarantaine. Ah, la quarantaine !

Peut-être était-ce pour ça qu'il lui posait cette question absurde. Vraiment, comment voulait-il qu'il la vive ? C'était une partie de lui. Une qui ici avait un sens. Bon, il y en avait pour lui en vouloir d'exister sur le simple fait que Ronan ne comptait pas devenir humain, mais enfin... Il était le prédateur, pas la proie, et ne comptait absolument pas revenir là-dessus. Ça, au moins, il l'acceptait. Qu'importait comment il allait : physiquement, son corps ne lui faisait jamais défaut. Ne lui avait jamais fait défaut.

Son esprit... C'était un autre sujet. La raison de sa présence sur ce fichu canapé en cuir tout aussi marron que le fauteuil face à lui. Ronan se cala en silence comme le dossier, indifférent au crissement du cuir. Où allait le psy avec ça, franchement ? Est-ce qu'il voulait s'assurer qu'il ne comptait pas partir en guerre contre les Anges ? Les Vampires ? Les Elfes ? L'Humanité, surtout celle avec ses dons à la noix ?

Ronan n'avait pas pris la peine de se déplacer jusqu'aux locaux de Mithra en ces temps troublés pour discuter de Bristol, de la douane ou de ceux qui le craignaient (à juste titre, soyons honnêtes). Ni de la Meute, d'ailleurs. Peut-être était-ce là qu'il voulait en venir. La Meute, sa solitude... mais si c'était ça, il avait une réponse bien plus intéressante pour lui.

"J'ai lu dans un magazine que les animaux aident avec la solitude. Je vous avais dit que j'ai adopté un chaton ? J'ai une photo si vous voulez."

Ronan lui adressa un sourire mi-provocateur, mi-sincère en fouillant sa poche de jean pour en extirper son vieux smartphone.

"Vous voulez voir ? Il s'appelle Yakko."

Derrière le personnage
Votre pseudo et âge: Ronnie, 27 ans
Depuis combien de temps faites-vous du rp?: Plus de dix ans
Comment avez-vous connu le forum?: Facebook, je crois
Votre impression sur le forum: Vous avez l'air d'une chouette communauté :3
Votre avatar et son copyright: Stephen Amell & moi
Fréquence de connexion: Variable. Plusieurs fois par semaine, souvent quotidienne.
Désirez-vous un parrain ou une marraine?: Ça devrait aller, merci =)



Dernière édition par Ronan G. Nealson le Ven 16 Sep - 13:32, édité 53 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Institutrice
Nombre de messages : 774
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 6 Sep - 22:26, vous pouvez
Bienvenue officiellement Ronan love love



With you, I’m a queen upon my throne
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Frederik Queysen
Charm & ambition
Métier/Etudes : Directeur de l'hôpital
Nombre de messages : 4347
Opinions Politiques : Son camp ? Le sien, toujours ! Mais il soutient aussi la démocratie et la tolérance.
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 6 Sep - 22:43, vous pouvez
Bienvenue parmi nous, Ronan ! potté

Bon courage pour ta fichette ! SP


Back to the garden ~ Let me love, let me touch, let me love, Baby, give it up, let me drink from the fountain. In the car, on the street, in the dark, Baby, on the beach, in the back of the garden - © Sian


Mais pas du tout, voyons ! innocent:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Edana J. May
❝ But Still I Rise ❞
Métier/Etudes : Directrice du Reversa's Press Agency
Nombre de messages : 10721
Opinions Politiques : Conseil Aristocrate
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 7 Sep - 8:56, vous pouvez
Bienvenue officiellement parmi nous Ronan! :coeeur:

J'ai hâte de découvrir ta petite fiche! =D

Je te souhaite donc une bonne rédaction, n'hésite pas si tu as la moindre question les boites mps du staff ou la zone de questions sont totalement ouvertes! ♥ Et si tu as envie de papoter avec les membres, te faire déjà quelques liens, la zone des petits nouveaux t'es grande ouverte!

Encore bienvenue ♥


You know I love it when you say you're afraid But you hate it when I'm making you shake Hang the truth from a noose Put a hit man on the loose Now you're countin' on me makin' you dead Shinedown, it all adds up

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Diane Cordwell
❝ Devil Inside ❞
Métier/Etudes : Sous intendante de l'Eden's Manor
Nombre de messages : 4357
Opinions Politiques : Celui des vampires
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 7 Sep - 9:53, vous pouvez
C'est Cass qui doit être contente !

Bon courage pour ta fiche Ronan et bienvenu sur Réversa !


   
J'irai voir tôt au tard si les sirènes insistent. Sous les flots qui m'entrainent je suivrai leur piste, car nul ne résiste au charme doux de leur chant d'amour . (⚡) le chant des sirènes.
mobilis in mobile
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Skoll M. Svendsen
master of disharmony
Métier/Etudes : Chasseur de primes. Anciennement aux services de la Police militaire norvégienne, sergent/bras droit de la composante de l’armée de Terre.
Nombre de messages : 187
Opinions Politiques : Ha ! Ha ! Ha ! La bonne blague...
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 7 Sep - 13:15, vous pouvez
Bienvenue sur Réversa, beau brun ! Bien hâte de découvrir ta plume et ta fichette. Je te souhaite d'ailleurs une belle rédaction pour cette dernière pompom potté



Darkness can't hide the mood
Anything you want I can give it to you
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Kyle A. Lewis
❝ I'm a Dream Dealer ❞
Métier/Etudes : Directeur de la Galerie d'Art
Nombre de messages : 1977
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 7 Sep - 18:43, vous pouvez
Oh un petit Ron pour ma mamacita à mouah !! Bienvenue à toi sur le fofo' et bon courage pour la rédaction de ta fiche ! J'ai tout hâte de lire ce que tu nous réserves ~ Au plaisir de te croiser sur le fofo mon pote poilu ! SP
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Cassandre E. Nealson
❝ Eyes that see into Infinity ❞
Métier/Etudes : Musicienne & gérante du Natural Song
Nombre de messages : 4064
Opinions Politiques : aucun..
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 8 Sep - 8:06, vous pouvez
Bienvenue Ronan love

J'suis contente que le frérot soit tenté nyah *envoie des cookies *

Bon courage pour la fiche ! SP


...
sign by Wiise.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Ronan G. Nealson
❝ Immortal, but not for long ❞
Métier/Etudes : Garde du corps
Nombre de messages : 767
Opinions Politiques : Anti-Ange / Pro-Mithra
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 11 Sep - 16:19, vous pouvez
Merci à tous, et j'ai fini normalement ! En espérant avoir su rendre honneur au scénario et ne pas avoir oublié des bouts en chemin x.x
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Barmaid (officiel) - Chef du Styx (officieux)
Nombre de messages : 258
Opinions Politiques : Le Styx
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 11 Sep - 22:49, vous pouvez
Woaaaa... Sublime fiche !

J'ai hâte de finir la mienne pour te demander un lien, je peux pas laisser passer un aussi bon perso *w*



Let's burn together
Code by Joy

I'm scary and I know it ♪ :
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Ronan G. Nealson
❝ Immortal, but not for long ❞
Métier/Etudes : Garde du corps
Nombre de messages : 767
Opinions Politiques : Anti-Ange / Pro-Mithra
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 12 Sep - 12:35, vous pouvez
Merci ! Ravi que ma fiche te plaise autant !

Et ma foi, c'est avec plaisir qu'on en discutera quand on sera validé ^^
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Métier/Etudes : Photographe Animalière
Nombre de messages : 2657
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 12 Sep - 14:44, vous pouvez
Bienvenue =D


Come on...

Be Yourself


Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Cassandre E. Nealson
❝ Eyes that see into Infinity ❞
Métier/Etudes : Musicienne & gérante du Natural Song
Nombre de messages : 4064
Opinions Politiques : aucun..
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 12 Sep - 17:39, vous pouvez
Les Nealson ont quand même un karma merdique '-' *pensée philosophique du moment xD*

Sinon, fais gaffe il y a quelques coquilles et parfois des mots manquent ^^ Mais sinon c'est un Roro Top potté ! A voir ce qu'en diront les manitous !xD


...
sign by Wiise.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Ronan G. Nealson
❝ Immortal, but not for long ❞
Métier/Etudes : Garde du corps
Nombre de messages : 767
Opinions Politiques : Anti-Ange / Pro-Mithra
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 12 Sep - 17:55, vous pouvez
On se demande bien à qui la faute, pour le karma, hein XD

Bon, je vais me relire encore une fois... Le truc c'est qu'à force, je connais tellement par cœur que je vois plus les fautes. Content en tout cas que le frangin te convienne comme ça o/
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Edana J. May
❝ But Still I Rise ❞
Métier/Etudes : Directrice du Reversa's Press Agency
Nombre de messages : 10721
Opinions Politiques : Conseil Aristocrate
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 13 Sep - 10:03, vous pouvez
On passe au plus viiiite! ♥


You know I love it when you say you're afraid But you hate it when I'm making you shake Hang the truth from a noose Put a hit man on the loose Now you're countin' on me makin' you dead Shinedown, it all adds up

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Perséphone L. Carlton
Slaying the Dreamer
Métier/Etudes : Lieutenant de l'Ordre | Agent de sécurité au Howling casino à temps partiel
Nombre de messages : 8889
Opinions Politiques : L'ordre, alors gare aux mécréants!
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 13 Sep - 23:23, vous pouvez
Bienvenue beau loup love

Et je te valide avec plaisir ! Tu as une plume très agréable, le perso promet en RP o/

Voici un petit guide pour tes premiers pas:
Avant toute chose, viens te référencer afin que l'on t'ajoute aux différentes listes, ça pourrait t'aider à trouver des liens! Si tu es concerné, pense également à recenser ton don afin de le réserver. N'oublie pas d'ouvrir ta demande d'opposé, ta fiche de liens, ainsi que de tenir ta liste de rps à jour (on sait bien que c'est compliqué ça par contre), et d'ouvrir ta ligne téléphonique (non obligatoire) où tu pourras recevoir tes messages de Raven. Une fois que cela sera fait, n'hésite pas à passer dans le sujet de la roue tourne, où tu pourras recevoir un rp aléatoire avec les membres précédemment (ou ensuite) inscrits. Tu as également la possibilité de demander un rp dans ce sujet, où quelqu'un de fort sympathique te répondra (sinon on sort le fouet). Au niveau des relations, tu as l'occasion de passer des recherches par ici, si tu n'as pas envie de créer de scenar', ou que tu ne vois personne pour celui-ci, quelqu'un pourra donc venir se proposer!

Le staff est à ta disposition en cas de besoin =)

Et le mot final: Amuse-toi bien surtout, c'est le plus important *_*


Lost count of the wars You lost count of the score, returned to the trenches each time to fight more. Thought you escaped your nightmare - your curse - to find you were waking from one to a worse. Your living hell, it's right here on Earth.
❝It's night here on Earth❞

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Ronan G. Nealson
❝ Immortal, but not for long ❞
Métier/Etudes : Garde du corps
Nombre de messages : 767
Opinions Politiques : Anti-Ange / Pro-Mithra
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 14 Sep - 9:42, vous pouvez
Merciiii o/
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le , vous pouvez
Revenir en haut Aller en bas
 

Ronan Gaël Nealson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ronan Gaël Nealson
» Ronan Malloy
» Ronan le Premier Accusateur Public Suprême de l'Empire Kree
» Royal Rumble Match
» - Liste des Avatars Pris.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une question d'opposé? :: From The Beginning :: Face Your Demons :: Fiches validées-
Les Petits Plus

What's up?

REFONTE DU FORUM
La découvrir - La suivre

STATISTIQUES:
Anges: 7
Elfes: 7
Humains: 12
Conseil: 5
Prometheus: 3 Avalon: 3
Lycans: 8
Spectres: 4
Vampires: 8
Léviathan: 2
Mithra: 4 Gaïa: 1

Votez pour le forum ♥