AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
Retrouvez nous sur Whispers of Dawn, la V2 de Réversa! :
http://whispersofdawn.forumactif.com/

Partagez | .
 

 Kyle A. Lewis : Un Lycan... Et oui encore un XD [ En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Kyle A. Lewis
❝ I'm a Dream Dealer ❞
Métier/Etudes : Directeur de la Galerie d'Art
Nombre de messages : 1977
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 18 Juil - 17:12, vous pouvez


KYLE A. LEWIS
Petit Slogan


imagepv
Race: Lycan
Âge:25 ans
Date de naissance: 17 Novembre 1985
Métier:Agent artistique et Directeur d'une galerie d'art
Camp: Est-il membre du Conseil Aristocrate, de Léviathan, Prometheus ou Mithra ?

Préjugés: Expliquez en bref si votre personnage n'est pas tolérant envers une certaine race, s'il a des a priori...

Opinions: Décrivez en quelques lignes ce que pense votre personnage de Léviathan, Prometheus, Mithra, du Conseil... Bref des différents groupes qui animent la ville.[/i]

Ancien Poste: Faisait-il partie du gouvernement angélique ou de la Résistance (puis de l'Assemblée) ?





caractère
Je suis un être assez lunatique. D'apparence très froid, on pourrait me prendre pour une personne de taciturne pour qui décrocher un simple sourire serait un exploit insurmontable. Cependant, lorsqu'on me connait un tant soit peu, il s'avère que je peux me montrer comme étant quelqu'un d'assez doux et relativement calme, mon sourire chaleureux et généreux dévoilera la meilleure partie de moi, même si à mon sens, elle me rend faible et que je m'efforce de la réprimer… En vain… Eh bien oui, car la pleine lune pernicieuse à souhait se charge de révéler ma bestialité, réveillant au passage mes vieux démons... Comme on le dit si bien : Chasse le naturel et il revient au galop. Ces deux fragments de moi-même qui sont diamétralement opposés, me compose pour le restant de mes jours et jamais je ne pourrai changer cela. Je dois composer avec les deux facettes de ma personnalité et essayer de les accorder un tant soit peu. Je dois dire que je n'aime pas épiloguer pendant des heures sur mon passé, si je pouvais ne jamais en parler je le ferais, c’est un sujet houleux que j’évite avec le plus grand soin. Non, ce que je préfère, c'est porter mon attention sur des actes concrets. C'est ma manière de m’ouvrir sur l'avenir. Etant fasciné par l'ésotérisme, j’ai réussi à développer un lien singulier avec le mystique, ce qui me mène parfois à essayer de lever le voile sur certaines questions qui me hante, à remettre en cause certaines lois d'ordre métaphysique que je trouve dérangeantes, même si je n’y parviens pas réellement, au moins ça m’aura fait passé le temps… Mis à pars ça, je suis un passionné, que j’aime ou que je déteste, je ne donne jamais dans la demi-mesure. Autant tout faire entièrement, sinon à quoi bon vivre ? Ah, parlant de passion, je dois vous avouez que j’entretiens un rapport particulier avec la musique et l'art de manière plus générale. La musique me permet de me libérer et d'exorciser mes craintes, mes phobies et mes incertitudes. Il est plus facile pour moi de m'exprimer par le billet des notes qui émanent de mon piano que par les mots qui pourraient sortir de ma bouche. Que dire d’autre ? Si ! J’oubliais presque… Je n'apprécie guère lorsque quelqu'un cherche à me percer à jour... Homme aux multiples facettes, je sais en jouer afin de créer l'illusion et de brouiller les pistes sur mon véritable état d'esprit... Car "Illusion" est le maître mot d’un jeune Lycan tel que moi qui entretient un gout particulier pour le mystère et la dissimulation. Aussi, quand une personne devient trop proche de moi et cherche à en apprendre plus à mon sujet, je ne peux m’empêcher de tout faire pour l’éloigner et la décourager dans son investigation. Un mécanisme d’autodéfense dira-t-on…


Physique:
J’ai 25 ans, mais on me donnerait volontiers quelques années de plus grâce à ma petite barbe de trois jours que j’entretiens un tant soit peu en la retaillant ici et là. Mes cheveux désordonnés et désinvoltes rebiquent sur les pointes et ma mèche de côté, qui part de gauche à droite, vient me barrer le front en m’obstruant quelquefois la vue. Aussi, les petites rides d'expression qui se sont discrètement incrustées aux creux de mes yeux et sur le coin de ma bouche renforce cette impression que le temps à définitivement posé son emprunte sur ma personne. Certains trouvent que cela me donne un charme particulier, une aura assez ténébreuse, d'autres que ça ne fait que raffermir mon côté solitaire. Mes sourcils de leurs côtés sont nets, droits et bien marqués, pas trop épais, seulement bien dessinés de façon à aller avec le reste de mon visage, leurs lignes vous feront chuter sur mon regard franc et brulant. Mes yeux sont de couleurs noisette et flamboient d'une lueur dorée lorsque les rayons du soleil viennent frapper leurs iris, les plus observateur d’entre vous pourront y déceler une certaine douleur… Malgré tous les efforts que je fais pour dissimuler cette partie là de moi-même, mon regard quelque peu torturé et sombre fini par me trahir et entre-ouvre une porte sur une partie de mon passé. Après tout, puis-je seulement y faire quelque chose ? Je ne pense pas non… Nous disons bien que les yeux sont le miroir de l’âme, et bien, je pense qu’ici cette expression prend tout son sens. Mon nez, lui, s'harmonise avec le reste de mes traits qui sont pour un homme, assez fin je dois l’avouer. Mes lèvres rosées quant à elles ne sont ni trop fines ni trop épaisses, juste ce qu'il faut, elles esquissent parfois un sourire enjôleur sur mon petit minois. Et oui, il m’arrive de sourire, encore faut-il que je trouve une personne qui en vaille la peine, ça serait trop d’effort pour rien sinon… Ah, je dois ajouter que pour un loup-garou je ne suis pas démesurément musclé, j’ai cependant une bonne carrure et j’entretiens mon physique grâce au sport, mon mètre 85 me donne une certaine allure, j’ai beau être assez sombre je n’en garde pas moins mon élégance. Par contre lorsqu'il m'arrivera de faire tomber de "T-shirt" vous pourrez voir deux cicatrices: l'une en diagonale qui scinde le milieu de mon torse et s'étant sur une longueur d'environs 10 cm et l'autre plus discrète, au bas ventre, vers l'aine.


c'est l'histoire qui nous fait
Prélude:

Le rêve, notion abstraite et difficilement définissable tant elle est versatile. Un pont entre le conscient et l'inconscient, pensée réduite à l'état de veille pour les uns ou manifestation du sommeil paradoxal dépourvu de toute fonction propre pour les autres... Les scientifiques et toute la branche des psychologues et autre psychanalystes s'affrontent pour nous imposer leur propre vision et définition du rêve, ne laissant aucune place pour le fantasque et l'improbable. Leurs esprits qui se veulent cartésien à tout prix refusent de voir d'autres vérités. Car aussi étrange que peut être un songe, j'aime à penser qu'il demeure la clef de notre âme, qu'il est notre connexion à toutes nos réalités, tous nos souvenirs. Gardien implacable et capricieux du passé, il est aussi un environnement crée par notre inconscient. Univers à la croisée des mondes où nous nous retrouvons tiraillés entre nos désirs les plus inavoués et inavouables, et nos peurs qui y sont si secrètement enterrée... Dans cette parcelle insaisissable de notre esprit, nous vivons sans demi-mesure, toutes nos émotions sont pleines qu'elles soient négatives ou positive. Dans ce monde qui est le nôtre, nous nous sentons démesurément libre, tout nous est possible, nous régnons en maître incontesté et incontestable, et pourtant... La réalité est toute autre, ce sentiment de force et cette pseudo position de pouvoir que nous pensons avoir sont tout simplement inexistants, nous ne sommes pas maître de ce que nous rêvons. Non, en vérité nous ne somme que de simple esclaves... Esclaves de nos peurs, prisonniers de nos doutes, enchainés et rattachés à notre passé... Tant qu'une personne n'est pas en paix avec son passé ce dernier la hantera inlassablement jusqu'à ce que préjudice soit réparé... Mais parfois c'est une chose impossible à réaliser.

Vous vous demandez surement pourquoi tant de blabla inutile à propos des rêves ? Tout simplement parce que ma vie est inéluctablement rattachée à mes rêves. Ce que je vous dis ne doit pas être très clair pour le moment mais... Que feriez-vous si l'on vous offrait la possibilité de voir ce que nulle autre personne ne pourrait voir ? Le futur entre autre... J'ai la faculté de me projeter à travers mes rêves dans un futur relativement proche... Ou plutôt ce sont mes songes qui me projettent... Mais je dois vous avouer que je n'ai jamais réussi à maîtriser cette capacité assez déroutante dira-t-on, au contraire j'ai passé ma vie à la renier, à la détester... C'est pour cela que voir ou non l'avenir... Peu m'importe, pour moi mes nuits se soldent pour la plupart du temps par des rêves flou, sans sens réel, plus dérangeant qu'autre chose, me faisant me réveiller en sueur et me désorientant totalement... Je hais ça...Vraiment...Cette sensation de perdre pied... Ne pas avoir le contrôle, ne pas être capable de canaliser ses propres sentiments, être décontenancé par un simple délire ou vision lancer par son propre cerveau... Etre troublé par un simple rayon lunaire... Car oui, en plus d'être dans un total délirium pendant mon sommeil je dois aussi jouer avec ma seconde nature... Celle qui sommeille en moi, tapis dans l'ombre de mon âme, guettant semaine après semaine le soir bénis de la pleine lune où elle pourra enfin sortir. Alors que moi, cette fameuse nuit, je ne pourrais que la maudire...



Chapitre 1 : "Tu es Né poussière… Et tu retourneras poussière…"


Tic... Tac... Tic... Tac... Il est 20h30, le compte à rebours à commencé et pendant que le temps fuit, cours et s'écoulent à une vitesse folle, la ville de Chicago sombre peu à peu dans l'obscurité... La nuit qui minute après minute se faisait plus grandissante fait désormais face aux lumières étincelantes de la ville. Les écrans géants, les enseignes plus qu'imposantes, les spots lumineux qui étaient éparpillés ici et là venaient border les rues en plus des grands lampadaires, indiquant ainsi le chemin à suivre aux passants ou autre voyageurs perdu... Un vent glacial se mit à souffler, balayant d'une simple bourrasque les tractes, bouts d'affiches et autres cochonneries qui se trouvaient au sol. Les piétons étaient repoussés par la force de ce souffle automnale, puis quelques minutes après cette première sommation annonciatrice de la venue précoce de l'hiver, de minces flocons de neige commençaient à percer des cieux afin de venir fondre sur les habitants de la ville, recouvrant au fur et à mesure les trottoirs... Cependant, parmi cette masse dense et bruyante de citadins se démarquait un homme, un être à l'air relativement pressé... Il se frayait un chemin en direction du Northwestern Memorial Hospital à coup de grandes enjambées, faisant crisser en rythme ses chaussures de cuir noires sur la neige qui avait déjà formée un tapis duveteux blanchâtre. Il atteint finalement sa destination, pénètre dans l'antre hospitalier et demande haletant, où est sa femme... Il s'en va en trombe après avoir récolté ses informations, cherchant désespérément l'étage où l'intervention chirurgicale était censée avoir lieu. Après plusieurs folles minutes de recherches infructueuses, il se retrouve face à quelques bloques opératoires tout plus oppressant les uns que les autres. Une main vient se déposer sur son épaule, l'homme se tourne et reconnait son beau-frère.

- Il y a eu des complications pendant l'accouchement, je t'ai appelé dès que j'ai pus...

Un pincement au coeur le prend, ses jambes deviennent subitement lourdes et peines à le porter, sa gorge est nouée, il en est sûr, quelque chose est en train de se passer. Un chirurgien à la blouse entachée de sang daigne enfin sortir :

- Lillian, est ce qu'elle va bien ?!

Rien, le silence complet, le regard du médecin se veut fuyant.

- Mais vous allez me répondre !
- Calme-toi Adrian !
- Mais bor*** comment veux-tu que je me calme ?!
- Effectivement vous devriez vous calmer, aussi je vous conseil de vous asseoir... J'ai fait tout ce qu'il m'était possible de faire mais l'hémorragie était trop importante, votre femme avait perdue bien trop de sang et était beaucoup trop faible, je n'ai pu sauver que l'enfant... Je suis désolé...

Vacillant et ne tenant plus sur ses jambes Adrian Lewis s'effondra sur la chaise la plus proche, son visage entre les mains, maudissant ce jour, celui où sa femme l'avait quittée, ne sachant plus quoi ressentir à l'égard de son fils qui venait à peine de naître... Nous sommes le 17 Novembre 1985, il est 22h et je viens de pousser mon premier cri pendant que ma mère venait de pousser son dernier soupire... Une vie s'éteint pour laisser place à une nouvelle, cycle naturel, parfois cruel, mais inévitable... L'être humain fut créé d'un rien et un rien suffis pour lui ôter le souffle de vie qui l'anime. Un équilibre qui se veut impartial, qui ne regarde ni la richesse ni la puissance, qui frappe chacun de nous, à tout moment... Au fond, nous sommes tous identiques nous sommes nés poussières et nous redeviendrons poussières...


Chapitre II : "Voyage au coeur des songes... Mon Obscure clarté..."

Après la mort de ma mère c'est mon père qui s'est occupé de moi, enfin occupé est un bien grand mot... A force de travail, mon cher géniteur arriva à la tête du cabinet d'avocat le plus influent et huppé de la West coast, de pars ce fait nous avons dû déménager, il fallait bien lui éviter les déplacements inutiles et surtout bannir de sa vie la ville de Chicago, c'était donc l'occasion rêver de mettre les voiles direction L.A et puis, soyons honnêtes, il travaillait énormément. Chose qui l'arrangeait bien, car en se réfugiant derrière sa pile de dossier indigeste qu'il ingurgitait à longueur de journée, ses robes noires d'avocat sinistre et ses rendez-vous interminable, il évitait de supporter mon regard, de voir à travers mon visage de sale môme insouciant et candide le rire de ma mère. C'est pour cette raison qu'à peine venu au monde il me jeta dans les bras d'une nourrisse, il pensait sûrement qu'en n'ayant pas l'objet de sa haine constamment sous les yeux la peine et la douleur qu'il ressentait s'atténueraient un tant soit peu. Enfin soit... Les années s'écoulèrent de façon assez monotone, je grandissais, découvrais pas à pas ce qu'était la vie, m'éveillait au monde grâce au son du piano que j'adorais. Eh bien oui, j'ai été initié à cet instrument dès l'âge de 5ans, mais en bon californien que je suis, je passais aussi le plus clair de mon temps libre à lézarder au soleil, je dois avouer que l'eau est mon élément, je suis à l'aise en milieu aquatique donc j'adorais m'enfuir sur les plages de Venice Beach pour profiter du monde environnant et celle de Big Sur pour me ressourcer ou pour faire du surf. Malgré l'ennuie et le calme plat qui régnait sur ma vie j'étais un bon vivant, j'avais cette impulsion et cette fougue qui me poussait à savourer chaque seconde, chaque minute qui s'offraient à moi. A l'époque un rien m'émerveillait, j'étais curieux de tout et plus j'avançais dans l'âge plus j'embrassais au fur et à mesure la doctrine d'Épicure. Pour moi la vie était faite pour être savourée, célébrée, la manière pour y procéder m'importait peu, tant que je vivais le moment présent comme je l'entendais cela me suffisait. Et dire que j'ai répété mes erreurs jusqu'à mes 24 ans... Ce que je pouvais être naïf... En bref j'étais un doux rêveur... Un rêveur qui n'écoutait rien, surtout lorsque ses songes venaient le guider, le prévenir... Mais de quoi me direz-vous ? Eh bien, j'y viens.

Mon don s'est éveillé lorsque j'étais encore qu'un être humain basique, j'ai grandi avec, petit je faisais des rêves étranges mais une fois réveillé je ne m'en souvenais plus, je me vantais même de ne jamais rêver. Une fois adolescent, j'arrivais à me souvenir de certaines scènes issu de mes songes, il m'arrivait de revoir ces mêmes scènes se reproduire dans la réalité. Coïncidence ? C'est ce que je pensais au début, j'essayais de trouver une explication logique, de me rassurer avec les fameux effets de "déjà vu" mais, je ne pouvais m'empêcher de trouver ça anormal. Comme un idiot de premier ordre que je suis, j'ai été en parler à mon père. Au départ il se mit juste en colère m'interdisant d'en reparler, mais vu que je ne pouvais me terrer dans un silence qui peu à peu me rendait dingue je revins à la charge auprès de lui. Ce brave homme n'eus rien de mieux à faire que me prendre pour un illuminé et m'envoya chez un psy, du simple psychologue je me retrouvais catapulté dans un asile psychiatrique, brancardé sur un lit, drogué à longueur de journée parfois camisolé, on disait de moi que j'étais instable... Foutaise... A force de vous faire passer pour un fou vous finissez par le croire... Sauf que je luttais comme un diable pour que mon esprit reste ma propriété propre, j'essayais de garder le peu de réflexion qu'il me restait... J'étais âgé de 16 ans à l'époque... Je ne pus sortir de cet enfer que 3 ans plus tard, entre temps bien sûr mon don s'était encore développé mais, je ne le comprenais pas réellement, j'en avais plus peur qu'autre chose. Et puis se retrouver interné au milieu de dérangé tout plus barré les uns que les autres pendant autant de temps, ça jette un froid, on en perd ses repères, son sens du réel. C'est ainsi que pendant ces 3 longues et interminable années, je jonglais entre réel et illusion, m'aventurant à pas de loup dans un délicat voyage au coeur des songes, constamment pourchassé par des chimères indomptables qui voulaient me pousser droit à l'aliénation, domptant au fur et à mesure mon aptitude étrange qui me plongeait dans ce qui allait être mon obscure clarté...


Chapitre III : "Le don de Bestialité"

Le temps s'évapore à une vitesse fulgurante, en un claquement de doigt j'avais perdu 3 années de ma vie, comme ça, d'un seul coup, sans que je puisse voir venir quoi que ce soit. Amusant de voir comment une situation peu vite tourner au vinaigre. Il m'a fallu un certain temps pour me reconstruire, 2 ans exactement... Bien sûr rien ne s'efface vraiment, après une passe comme celle-là une marque indélébile reste ancrée au plus profond de nous-même, mais on essaye de la cacher, de l'oublier... Après ces 2 années de retour à la civilisation comme je l'appelle si bien, j'ai essayé de retrouver une vie à peu près normale, de rattraper le temps perdu aussi bien socialement que professionnellement parlant, car après tout si je n'avais pas gardé mon caractère opiniâtre j'aurais fini ma vie sous les ponts. Je bâtissais lentement mais surement celui que j'allais être ou du moins, celui que je pensais devenir. Mais la vie et moi avons très vite établi un petit jeu entre nous, une sorte de roulette russe vicieuse à souhait où tout se joue à coup pile ou face pernicieux. Ce qu'il m'est tombé dessus ce soir-là j'étais loin de le voir venir... Remarquez, ce n'est pas la seule chose que je n'ai pas sus éviter... Un soir banal, après avoir fini mes cours à la l'université et avoir bus mon verre rituel à l'Industry lounge je rentrais à mon appartement, cigarette en bouche. Il était 22h, je marchais en regardant le ciel qui était incroyablement clair, perdu comme à mon habitude dans mes pensées, scrutant et ne pouvant détacher mon regard de la pleine lune qui brillait d'un éclat doux et intriguant. J'arrive finalement à mon immeuble, monte les escaliers 2 à 2 quand... Halte, on s'arrête, quelque chose cloche... Au moment où je réalisais cette action de monter ces foutu escalier, le flash d'un rêve qui avait été classé et oublié depuis bien 2 semaines vint prendre d'assaut mon esprit.

- Qu'est ce que c'est que ce bor*** encore, pas maintenant merde...

Eh si maintenant, au fur et à mesure que j'avançais jusqu'à mon appartement je revivais mon rêve. Je posai la main sur la poignée de la porte, cette dernière s'ouvrit d'elle-même dans une lenteur peu engageante, je fis un pas, levai les yeux et vis les portes de mon salon grandes ouvertes, les stores étaient fermés, juste quelques spots étaient allumés... Intrigué, je fis quelques pas de plus, m'engouffrant dans mon salon, j'avais l'intime conviction que quelque chose allait se produire, les flashs de mon rêve se faisaient de plus en plus présent, une sensation de frustration s'emparait de moi, l'atmosphère était oppressante au possible et mon coeur était comme dans un étau.

* C'est quoi encore ce délire... *

Je tendis l'oreille pour écouter les bruits environnants quand soudain, je tournai la tête sur ma gauche et à ce moment, sans que je puisse les retenir, ces mots sortirent tout seul de ma bouche:

- Alors fils, on n'embrasse pas son vieux père ? Au même moment - Alors fils, on n'embrasse pas son vieux père ?

Les paroles de mon père étaient totalement synchrones avec les miennes mais, ça ne m'étonnait qu'à moitié vu que j'avais déjà vécu ce moment, dans mes rêves... Il venait enfin de se montrer, son visage était toujours aussi hermétique, cependant une chose avait changée en lui, il n'était plus tout à fait celui que j'avais connu... Son regard était plus froid que par le passé et une énergie étrange émanait de lui, je comprenais mieux pourquoi je me sentais si peu à l'aise en entrant... Des tonnes de questions se bousculaient dans ma tête dont : qu'est ce qu'il fiche ici ? qu'est ce qu'il me veut ? et comment a-t-il pu changer à ce point ? Des questions qui ma foi aurait mieux fait de rester sans réponses... Un bref dialogue s'instaura, nous étions toujours aussi secs et incisifs l'un envers l'autre, plein de rancoeur et comme à l'accoutumé, nous nous étions embourbés dans un dialogue de sourd. Cela faisait au moins une chose d'inchangée. Enfin bref, notre petite conversation tourna vite au vinaigre lorsque le sujet de ma mère fut évoqué :

- Comment oses-tu seulement prononcer son nom ? Que sais-tu de Lilian?!! Rien absolument rien !

- Détrompe-toi! J'en sais assez sur elle pour savoir qu'en réalité c'est toi qui l'a tué ! Tu la détruisais à petit feu ! Et pour ta gouverne, sache que...

Je m'arrêtais net, soupirais un coup et changeais subitement d'avis, cela ne servait à rien de parler avec un type pareil, lui cracher toute l'aversion que j'éprouvais pour lui ne me rendrais pas ma mère et n'arrangerait en rien la situation.

- En faite, laisse tomber, je ne m'abaisserais pas à ça. Dehors et tout de suite !

Je commençais à quitter ma veste quand j'eus l'idée du siècle, ouvrir les stores... Je me saisis de la télécommande pour les ouvrir, au fur et à mesure que le rideau de pvc blanc crème remontait pour laisser filtrer la lumière extérieure, je pouvais constater que mon père était de plus en plus agité. Je savais bien que je l'avais mis en rogne mais de là à convulser fallait pas pousser :

- Hey Regan! T'as besoin d'une invitation pour te tirer ou...? Et puis va faire ton show ailleurs, j'ai pas que ça à faire. temps mort Bon okey, autant en finir une bonne fois pour toute sinon tu vas jam...

- Pauvre idiot! Tu ne sais pas ce que tu viens de faire... Mais, tu as raison autant en finir...

A ces mots, les rayons de l'astre lunaire venaient de le frapper de plein fouet, les faisceaux argentés venaient jouer avec les reflets de mes cheveux alors que pendant ce temps, mon père commençait à se métamorphoser en une bête sortie tout droit d'un film d'horreur... Je n'arrivais pas à en croire mes yeux, moi qui croyais que ce genre de truc était bon pour les films de science-fiction je me trompais lourdement. La seule chose que j'eus trouvé à dire à ce moment-là fut :

- J'y crois pas mais je suis un aimant à emmerde ou quoi ?

Un grognement bestial résonna dans toute la pièce et en un temps record je me retrouvais au sol à bouffer les fibres synthétiques de mon tapis. Sans que je puisse comprendre quoi que ce soit, je vis mon père qui était à présent un loup énorme au pelage noir ébène bondir sur moi et m'implanter ses crocs dans mon muscle du trapèze gauche. J'hurlais comme jamais je n'ai hurlé de toute ma vie, une douleur sans nom se propageait dans tout mon corps, laissant le venin de la créature s'imprégner dans chacune de mes cellule, la moindre parcelle de mon corps me donnait l'impression d'être comme embrasée de l'intérieur, la souffrance était atroce... Alors que je croyais ma dernière heure venue, la bête lâcha prise et s'en alla sans demander son reste, pendant ce temps j'étais toujours ventre à terre, sombrant peu à peu dans un autre état de conscience. C'est ce soir là que mon père me fit le don de bestialité, faisant ainsi à jamais basculer pour le meilleur et surtout pour le pire le reste de ma vie...


Chapitre IV : "Toi... Mon enfer dans mon paradis"

« Des coups de klaxons qui résonnent, des voitures qui fondent à toute allure dans la chaleur de la nuit, ne laissant derrière elles que des traînées de faisceaux lumineux jaune et blanc qui s'entrecroisent à toute vitesse entre les carrefours et autres intersections, des palmiers qui longent le grand boulevard entourés par ces grands lampadaires... Le métal froid de la barrière entre mes mains, le carrelage lisse et clair de la terrasse, ce frisson qui me parcoure le corps, et cette voix... Une femme, nul doute là-dessus, me voilà à présent les yeux en l'air à observer le clair de lune, une main se pose sur mon épaule, je m'apprête à me retourner quand... »

Bip Bip Bip Bip Bip Bip...

D'un geste brusque j'envoie valdinguer mon réveil sur le mur le plus proche, le réduisant définitivement en miette... Encore ce foutu rêve qui me harcèle depuis facilement une semaine, si seulement j'en comprenais le sens ou l'utilité passe encore mais là... De toute façon je m'en contre fiche royalement, j'ai d'autre chat à fouetter pour le moment, et je dois me dépêcher si je ne veux pas rater mon avion. Un coup d'oeil est lancé à la pendule du salon. Mince, il est déjà 13h ! Ah aussi, je dois vous prévenir, vous venez de faire un bond de 4 ans dans ma vie... Eh oui du temps en aura coulé sous les ponts depuis ma transformation. Ça fait un bail quand même non ? 4 ans ça peut être long... Enfin tout est relatif, tout varie selon le point de vue de l'observateur...
Bref, trêve de bavardage, vous devez surement vous demander ce qu'il me prend ou ce qu'il s'est passé ? Mais il n'est pas nécessaire de s'éterniser sur ces 4 années, toutes les informations essentielles à retenir sont que : je hais définitivement mon père. Je maudis les nuits de pleine lune qui me font me transformer en un loup avide de carnage et qui m'oblige à me cloitrer dans un sous-sol, enchainé comme un vulgaire petit toutou, j'ai repris ma vie en main et suis devenu agent artistique, je travaille avec des amis dans une galerie d'art et je profite malgré tout de la vie. Maintenant Vite ! Vite ! Direction L.A on a plus le temps !

Los Angeles... La citée des Anges... Ville qui une fois la nuit tombée revêt son habit fait de lumières étincelantes et de paillettes pour vous en mettre plein la vue, endroit qui est aussi synonyme d'american dream pour certain ou tout simplement de pur cauchemar pour les autres... Tout dépend du côté de la barrière derrière lequel vous êtes placé.

Car oui, ici à L.A tout est beau, tout vous incite au rêve et à l'extravagance, l'essentiel étant de prendre du bon temps. A L.A, le temps lui-même est différent et ne s'écoule pas de la même façon, tout va plus vite ici car c'est le principe même de la vie. La durée de vie si éphémère qui nous a été confiée à la naissance se doit d'être consumée à toute vitesse pour que nous puissions en extirper son potentiel maximum, donc nous nous dépêchons de vivre, entrainés par cette soif de vie frénétique et dopés à l'adrénaline qui nous enflamme de l'intérieur pour nous pousser hors de nous-même. Oubliez vos craintes et vos questions superflues, vous êtes à L.A, ici tout est possible. Il suffit de regarder Hollywood pour vous laisser convaincre et prendre au piège de cet éloge qui côtoie de jour comme de nuit l'or et le bling bling. Mais ne dit-on pas que tout ce qui brille n'est pas d'or ? Si, bien sûr que si, en réalité le maître mot de cette ville est Illusion, le climat paradisiaque et les beaux quartiers cachent les nuits infernal de downtown, les clubs très hip dissimulent le danger des lounges et club miteux qui s'animent à la tombée de la nuit dans les ruelles de Watts districts. The otherside of the city of Angels... La voilà, tout n'est pas soit blanc soit noir, non il faut savoir jouer avec les nuances, condenser le tout et apprendre à tirer son épingle du jeu. Malgré tout ça j'adore cette ville, j'ai grandi ici et quoi qu'il arrive, rien n'enlèvera l'attachement que je lui porte. Cela me faisait du bien de rentrer, home sweet home me voilà enfin. J'en avais plus que marre de tous ces déplacements pour LACMA ( Los Angeles County Museum of Art ) il était temps que je rentre chez moi, aussi je ne devais pas oublier que j'avais le vernissage de Peyton à assurer ce soir...


8.30 p.m : Arrivé à la Galerie du Los Angeles Country Museum of Art

- Waw... Une chose est sûre ce foutu vernissage en aura attiré un monde, j'espère juste qu'on aura pas remarqué mon...

- Hey associé de mon coeur... Tu es en retards...

Sans que je puisse ajouter un mot Peyton me jeta dans la fausse aux lions avec pour lot de consolation une bise sur la joue. Il fallait que je reste concentré tout en étant un minimum décontracté, on misait gros sur cette exposition et aucune erreur n'était tolérée... Ça commence bien, je n'ai déjà plus de repère temporel et à ce stade tous les visages de ces gros bonnets me sont identiques. Tant pis, après tout peu m'importe de savoir à quoi ils ressemblent, tout ce qu'il m'intéresse c'est qu'ils signent nos contrats et qu'ils continuent de nous verser leurs subventions. Mais, Je n'en oublie pas pour autant mon objectif principal : réaliser mon coup de maître ce soir en devançant le Getty Center. Je suis un compétiteur né et il est hors de question que LACMA se fasse souffler une autre exposition...Hun ? Oh, mais que vois-je ? Qui est cette jeune femme au charme délicieux et à la silhouette sculptural des plus exquise? Hum, intéressant... Je dois avouer que sa beauté est assez particulière, je dirais qu'elle est... Infernal ! Oui c'est ça, c'est le mot juste. Son regard quant à lui, eh bien, il est tout simplement divin ! Troublant et envoutant à la fois... J'aime ! bon... Faudrait peut-être que je décroche là... Et puis, je dois bien l'admettre elle a l'air d'être une sacrée joueuse... Hum tout compte fait, je sens qu'au final cette soirée va me plaire... M'enfin faudrait peut-être que je sache qui c'est... Tiens, un autre coup d'oeil, on dirait que mademoiselle veut s'amuser ? Ça tombe bien moi aussi... Je... Hein ? Mais où elle est ?! Je balaye la pièce du regard, la cherche le plus discrètement possible et tout ça pour tomber sur quoi ? Le visage bouffis de Mr Hudson et son ventre de texan gargantuesque... Bhaa quelle vision d'horreur ! De quoi dépiter n'importe qui. Vraiment... Une main vient se déposer sur mon épaule... Pitié faite que ce ne soit pas O'bryan... Je me retourne sans grande conviction quand...

- Impressionnante collection, vraiment... Vous avez dû avoir du mal pour récupérer ces pièces de Russie. J'ai entendu dire que d'origine les Russes ne sont pas très préteurs... Et puis la compétition avec le Getty devait être rude... Non ?

- Ah les "on dit" vous savez... Hum mais je dois avouer que j'ai dû m'y reprendre à mainte reprise mais... Le résultat est là... Grâce à cette collection, nous avons pu retracer l'art Russe du IXe siècle au XVIIIe siècle. Et puis, soyons honnêtes, pour ma pars, je pense que si le Getty avait mis la main sur cette exposition cela n'aurait eu aucun sens puisqu'ils basent leurs collections sur des antiquités grecques romaines ou étrusques... Enfin, je parle je parle mais je ne sais toujours pas à qui ai-je l'honneur...

- Veuillez m'excusez, j'ai oubliée toutes mes bonnes manières... Je suis Sarah Jefferson conservatrice au Getty center

- How le camp adverse, intéressant...

- Adverse est un bien grand mot. Et puis, ne somme nous pas des amoureux de l'art avant tout ?

- Hum, oui amoureux de l'art qui n'hésite pas à user des coudes et à sortir les griffes pour avoir le dernier Rodin

- Allons, Quand on aime on ne compte pas, vous devriez le savoir...

- Exacte, et puis c'est de bonne guerre n'est-ce pas ?

- Ah! Excusez-moi, je vous l'emprunte quelques instants. Hey Kyle, je dois te présenter Mr Rowley, il vient d'arriver de Cleveland et...

Rha Peyton, toujours à arriver comme un cheveu au milieu de la soupe... Ma pauvre chérie, inutile de me parler mon cerveau est déjà aux abonnés absents...


1h00 plus tard : Terrasse de LACMA

Certains invités commençaient à mettre les voiles, j'avais joué mon rôle il était grand temps pour moi de m'accorder une petite pause et pour ça rien de mieux que la terrasse du 1er étage. Je m'avance d'un pas des plus nonchalant jusqu'à la baie vitrée avant de me dire que ce soir je peux dire que j'ai eu de la chance. Eh bien oui, ce n'est pas la pleine lune, l'expo a été une réussite et j'ai encore gonflé mon carnet d'adresse. Vraiment je n'ai pas à me plaindre. Bon aller, allons jeter un coup d'oeil à L.A qui s'embrase de nuit avec toute ces lumières. Je me penche légèrement pour observer tout ça et il n'y a rien à dire... C'est juste magnifique. Une petite brise se met à souffler, mes mains s'emparent de la barrière, quelqu'un entre. Moi qui voulais être seul c'est loupé. Une minute, cette voix me dit quelque chose mais... Hun ? Étrange j'ai l'impression d'avoir... Ah j'y suis... Mon rêve... Je commence à comprendre...

- Nous n'avons pas eu le temps de finir notre conversation tout à l'heure...


6 Mois plus tard : West Hollywood, appartement de Kyle

- Hello amour ça va ?

- Heu ouais je sais pas

- Tu sais pas quoi ?

- Hum...

- Humm okey, je vois... Qu'est ce que tu fais ?

- ...

- Encore à chercher des infos sur Réversa ?

- Hum qu'est ce que tu dis ?

- Je te demandais si tu cherchais encore des infos sur ta ville favorite j'ai nommé Réversa...

- Ah...Ouais je veux en apprendre plus sur cette ville, je veux savoir ce que mon père a été foutre là-bas. Qui me dit qu'il y est pas reparti après m'avoir transformé... ?

- Ouais... Tu devrais lâcher l'affaire, t'es complètement absorbé par ça et je t'avoue que je commence à en avoir marre...

Elle venait de marquer un point. Ce nom me hantait un peu plus chaque jour... Reversa... Ville qui ne me disait absolument rien et qui plus est, était chez les british... Qui dit Angleterre dit froid, ciel gris, temps pourris et pluie... Bref, destination qui ne me dit rien du tout. Mais il faut que j'en apprenne plus dessus, un ami de la famille m'a dit qu'Adrian était revenu de Reversa au moment où il s'est transformé en loup-garou made in Underworld. Sarah, la vampire so caliente qui partage à présent ma vie s'est fait engendrer par un dingue qui débarquait de là-bas. Reversa, Reversa encore et toujours Reversa. Il faut que j'en sache plus ! Enfin, je continuerais ça après la soirée qu'organise Jaffe... Et puis, ça me permettra de lâcher prise, je sens Sarah assez à bloque en ce moment et je ne voudrais pas qu'une nouvelle dispute éclate... Ya pas à dire c'est vraiment explosif avec elle... La passion mène aux plus grands des excès non ? Hum ouais, à méditer... J'ai enfin trouvé une fille de caractère qui sait me tenir tête et qui me plait autant ne pas la laisser filer.

- Aller arrête moi ce foutu pc et va t'habiller on va être en retard !

- Mais t'en fais pas ça va on a encore du temps ...

- Quoi ?! Je te préviens si tu cherches encore des trucs sur ton Réver...

- Qui t'as dis que j'allais m'occuper de ça? Je connais un meilleur moyen pour tuer le temps... Et puis comme ça on mettra tout le monde d'accord...


1.30 a.m :

Nous voilà de retour de cette soirée et quelle soirée me direz-vous ! Jamais l'atmosphère n'a été aussi tendue entre Sarah et moi, pourtant on ne s'est pas disputés rien... C'est comme si qu'un mur s'était érigé entre nous d'un seul coup, nous opposant radicalement. Et le plus étrange dans tout ça, c'est que je sens que quelque chose cloche, tous mes sens sont en alerte et mon instinct me hurle de rester sur mes gardes même si je ne vois pas pour quelles raisons... S'il faut je me monte juste un film pour rien, ça doit être ça... Je me suis trop concentré sur Réversa et j'en ai perdu le sens des réalités. Tss je débloque totalement...

- Honey ! Je vais me doucher, si Hayden appel je dors...


2 a.m :

Ah une bonne douche, il n'y a rien de mieux pour vous remettre un petit gars comme moi d'aplomb. Un petit coup d'oeil dans le miroir. Hun... C'est vrai que le Kung-fu ça m'a réussi, je suis musclé juste comme il faut haha... Fin bref, vite la penderie, je n'ai pas très envie d'attraper un coup de froid moi. Hum bizarre... Qu'est-ce que ça fait là ça ? Une rose rouge entrelacée à une blanche sur mon lit... Sarah et ses idées bizarres sans doute... Bon où est-ce que j'ai mis ce t-shirt moi ? La penderie ! Il doit surement être là. Hum, alors alors où tu te...

- Alors... Tu as aimé ma petite attention ?

- Hum ? De quoi tu parles ?

- De la rose rouge et blanche... Mais à ce que je vois tu n'y a pas prêté plus attention que ça... tant pis j'ai un autre cadeau pour toi...

Hum la voilà qu'elle s'approche à pas de félin, c'est bon j'ai compris elle veut son câlin du soir... Qu'est-ce que je disais ? Là voilà blottis dans mes bras. Et dire que... Hmm C'est quoi ce bordel ?! Une... Une lame en argent dans le bas du ventre... Thaa! Je suis obligé de me retenir à la porte du dressing ! Et ces pu*** de roses ! Mais aaarg

- Pou... Pourquoi est-ce que... humf

- C'est censé symboliser l'union de deux personnes, un amour parfait si je puis dire... Belle signification n'est-ce pas ?

Je peux sentir son souffle dans le creux de mon oreille et sur ma nuque pendant qu'elle enfonce encore un peu plus sa lame vers l'aine et me susurre ses paroles empoisonnées... C'est pas possible, ce que tu vois n'est pas réel... Non ça ne peut pas...

- Oh que si amour... Tout ceci est bien réel...

- Pourquoi est-ce que tu me fais ça? Au même moment -Pourquoi est-ce que tu me fais ça ?!

- Hahaha pour la simple et bonne raison que ton père a voulu doubler les mauvaises personnes... Dommage qu'on soit intervenu ce soir là, on aurait dû le laisse finir le travail ça m'aurait évité de faire le sale boulot

- Espèce de...

Aaah elle vient juste de retirer sa lame... Pourquoi est ce qu'il fallait que ça arrive ? Pourquoi ? Qu'est ce qu'elle fait de ces 6 mois ?! Mais bon dieu que ça fait mal ! fu** c'est du purdélire !

- Arrête de te torturer avec toutes ces questions amour... Oublie ces 6 mois...

- Mais tu vas arrêter !!! Arrête!! Comment est-ce que...

- Comment je fais pour finir tes phrases ? Pour savoir ce que cache ton petit coeur retors ? La réponse est pourtant simple... Je lis tes pensées... Plutôt utile non ? C'est grâce à ça que j'ai pus m'approcher de toi... Savoir et comprendre ce que tu ressentais. Feindre d'être sur la même longueur d'onde... Allez ne lutte plus la partie est finie... Tout a été orchestré pour te mener à ce jour fatidique amour...

Je ne peux plus dire un seul mot, les questions fusent dans ma tête mais surtout, une haine profonde s'empare peu à peu de moi... Je reste là stoïque, complètement déchiré par ce qu'il se passe... Déchiré... C'est le bon mot... Elle essaye de m'assener un nouveau coup de poignard mais un vieille automatisme me fait bouger de justesse, j'évite le pire... Son coup de lame en argent vient me scinder en biais le torse sur une longueur d'environ 10cm. Une douleur vive, mais rien à comparer de ce que je peux ressentir sur le moment... Et je le sens qui monte, doucement mais surement, tapis dans l'ombre de mon âme, à se nourrir de la rage qui sommeil en moi, cette bête, non... Cette autre partie de moi... Je ne vais bientôt plus rien contrôler... Et puis à quoi bon ? De toute manière ça sera elle ou moi... Est-ce vraiment réel ? Oui, bien sûr que oui... Ouvre les yeux pauvre abruti! ... Non... Pourquoi non ? Laisse-toi aller... De toute manière elle le mérite et puis... Tu l'as dit toi-même... ça sera elle ou nous... Elle m'a trahie, elle a feint de m'aimer puis m'a trahie, elle est devenue mon enfer dans mon paradis... Oui... Car ici, tout n'est qu'illusion...

- T'as raison... Game Over !!

Un grognement roque et bestial se fit entendre à la suite d'un cri strident qui résonna dans tout l'appartement, puis plus rien... Le silence fit son apparition... Je m'écroulai quelque instant plus tard au sol, baignant petit à petit dans mon propre sang, allongé près de la carcasse inerte du vampire...


3 mois plus tard 11 a.m : Los Angeles International Airport

Mon avion décolle dans 20 minutes je suis à la bourre ! Après ce qu'il s'était passé je ne pouvais plus rester sur L.A, il me faut des réponses ! Et je compte bien les obtenir... C'est pour ça que j'ai décidé de partir direction l'Angleterre dans cette bonne petite ville de Reversa... Je ne laisserais rien ni personne se mettre en travers de ma route... L'ancien Kyle est définitivement mort et enterré. Réversa... Cette ville allait marquer un nouveau départ pour moi, à l'image du phoenix j'allais renaître de mes cendres une nouvelle fois. Je découvrirais ce qu'a manigancé mon père et pourquoi tout le monde voulait ma peau ! Et puis je me suis assez renseigné pour savoir que Réversa n'était pas n'importe quelle ville... On raconte que d'autres Lycans ainsi que des Elfs et des Humains cohabitent ensemble là-bas sans compter sur ses maudits Vampires... Qu'à cela ne tienne... Ah oui, on m'a aussi parlé d'ange... Tss j'aimerais bien voir ça... Je suis persuadé qu'il n'y a pas d'être plus imparfait qu'eux... En tout cas, je sens que cette ville me réserve bien des surprises... Il est tant pour moi de devenir le maître du jeu...



Test Rp
Réversa... M'y voilà enfin... Dire que j'ai fait toutes ces heures d'avion pour aller dans une ville qui pourrait très bien devenir mon tombeau... Mais après tout je m'en moque pas bien mal, ça fait déjà 1 mois que je suis ici et je suis toujours vivant. Par contre, aucune trace d'Adrian... La seule chose d'intéressante que j'ai pu apprendre c'est que Sarah était née ici. Comme quoi, quitte à trahir quelqu'un autant le faire jusqu'au bout non ? Bon, les travaux pour ma galerie d'art sont bientôt fini, je devrais ouvrir d'ici peu. Je dois dire que Reversa est une ville étrange, elle ressemble un peu à L.A dans son système de fonctionnement, tout n'est qu'une question d'apparence ici. Comme le gouvernement. Mais pitié ! C'est quoi cette blague du plus mauvais des goûts ? Les anges sont les êtres les plus hypocrites que je n'ai jamais rencontré et ils se placent en tant qu'enfants salvateurs de Réversa ?! Haha ça me fait bien rire... Mais je dois bien leur accorder une chose : ils cachent bien leur jeu... Et puis je ne suis pas du coin donc ça me passe au-dessus, qu'ils fassent ce qu'ils ont à faire tant qu'ils ne viennent pas fouiner dans mes affaires... Les autres races par contre, je n'ai trop rien à redire dessus, j'évite de bousiller les Vampires que je peux croiser, je reste courtois avec les Lycans, les Elfes et les Humains, même si je ne peux m'empêcher de voir certain cas assez particulier... Enfin chacun fait sa vie de son côté et ça me va très bien ainsi. Là où je m'amuse le plus c'est en observant la ville de nuit... Un changement radical et j'aime ça, jongler entre deux situations qui sont aux antipodes. Le jour le calme et la sérénité, enfin quand les Anges ne font pas quelque débordements et la nuit la débauche et l'extravagance qui prend possession des rues... Je sens que je vais me plaire ici... Il faudra juste que je surveille mes arrières et que je fasse attention et ces maudit suceurs de sang...


Derrière le personnage
Votre pseudo et âge: Shane, 19
Depuis combien de temps faites-vous du rp?:Hum bonne question ça... Peut-être deux ans, fin c'est difficile à dire vu mes temps de "pause", mais ça doit traîner dans ces eaux là.
Comment avez-vous connu le forum?:Top Site
Votre impression sur le forum: R.A.S x)
Votre avatar: Brett Novek
Son copyright:
Fréquence de connexion:
Désirez-vous un parrain ou une marraine?: No Thks






Dernière édition par Kyle A. Lewis le Dim 5 Avr - 19:46, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Edana J. May
❝ But Still I Rise ❞
Métier/Etudes : Directrice du Reversa's Press Agency
Nombre de messages : 10720
Opinions Politiques : Conseil Aristocrate
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 18 Juil - 17:29, vous pouvez
(re)Bienvenue parmi nous Kyle!

Mis à part quelques petites fautes d'accord (nous sommes pointilleux sur l'orthographe^^) ta fiche me semble déjà très bien! j'ai hâte de lire la suite!

N'hésite pas au besoin!


You know I love it when you say you're afraid But you hate it when I'm making you shake Hang the truth from a noose Put a hit man on the loose Now you're countin' on me makin' you dead Shinedown, it all adds up

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 18 Juil - 17:30, vous pouvez
Bienvenue à Réversa, Kyle ! Smile

Je dois dire que ton début de fiche me paraît très intéressant et je n'ai rien vu de bizarre.
On me corrigera si ce n'est pas le cas. ^^
Deux ou trois minuscules fautes traînent, mais ce n'est pas gravissime.
Le seul bémol dans ce que j'ai lu est le code du règlement, qui est faux. Relis bien et tu le trouveras. Smile
Je te valide l'autre maintenant.

Courage pour le reste de ta fiche, que j'ai hâte de lire. On n'a jamais assez de lycans. ^^
Si tu as des questions, n'hésite pas.

EDIT : Edana a déjà posté avant moi, mais ça fait rien.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Perséphone L. Carlton
Slaying the Dreamer
Métier/Etudes : Lieutenant de l'Ordre | Agent de sécurité au Howling casino à temps partiel
Nombre de messages : 8889
Opinions Politiques : L'ordre, alors gare aux mécréants!
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 18 Juil - 17:32, vous pouvez
UN LYCAAAAAAAAN ! Ahem... Bienvenue cher confrère Very Happy

Bonne continuation pour ta fiche, je suis impatient de lire la suite.


Lost count of the wars You lost count of the score, returned to the trenches each time to fight more. Thought you escaped your nightmare - your curse - to find you were waking from one to a worse. Your living hell, it's right here on Earth.
❝It's night here on Earth❞

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Kyle A. Lewis
❝ I'm a Dream Dealer ❞
Métier/Etudes : Directeur de la Galerie d'Art
Nombre de messages : 1977
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 18 Juil - 17:54, vous pouvez
Merci à tous de l'accueil c'est sympa =) Et pour les fautes d'orthographe je le sentais bien que je me ferais taper un jour ou l'autre sur les doigts lol Plus sérieusement, je relirais bien toute ma fiche une fois qu'elle sera fini, ne vous en faîtes pas ^^
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 18 Juil - 18:09, vous pouvez
Bonjour et bienvenue Kyle !^^

Très joli début de fiche, le perso me plaît^^ Et puis...piano <3

Bonne continuation =)

PS : désolé pour le commentaire pourri mais il est près de minuit chez moi et je fatigue.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Kyle A. Lewis
❝ I'm a Dream Dealer ❞
Métier/Etudes : Directeur de la Galerie d'Art
Nombre de messages : 1977
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 18 Juil - 19:09, vous pouvez
Thk Damien ^^ Sache qu'il n'y a pas de com pourris mon brave! Lol Na plus sérieusement c'est sympa de ta pars x) Et au moins on sera deux à être déphasé lol
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 18 Juil - 19:15, vous pouvez
Voilà, le second code est validé ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 18 Juil - 23:00, vous pouvez
Bienvenue Kyle ! Ce n'est pas mon perso qui parle c'est la roliste : musique et piano !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! <3 ouais !!! Hâte de rôler avec toi ^^

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 25 Juil - 20:46, vous pouvez
Un nouveau lycan *.* Bienvenuuuuue =D J'aime bien le caractère de ton perso ^^
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Kyle A. Lewis
❝ I'm a Dream Dealer ❞
Métier/Etudes : Directeur de la Galerie d'Art
Nombre de messages : 1977
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 3 Aoû - 2:10, vous pouvez
Hola je suis à la bourre pour vous remercier de votre accueil (shame on me), vraiment dsl mais merci à vous tous c'est super sympa x)

@Morgane: No pb ça sera quand tu veux le rp Wink Fin quand j'aurais fini ma storyline xd
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 3 Aoû - 2:15, vous pouvez
pas de soucis Kyle ^^ fini vite ta fiche XD
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Kyle A. Lewis
❝ I'm a Dream Dealer ❞
Métier/Etudes : Directeur de la Galerie d'Art
Nombre de messages : 1977
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 3 Aoû - 2:20, vous pouvez
XD t'en fais pas je la travail vite lol Et j'essaye surtout de la poster morceau par morceau parce que tout d'un bloque ça fera trop à lire XD
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 3 Aoû - 2:38, vous pouvez
Ne t'inquiète pas on aime lire ^^
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 3 Aoû - 9:52, vous pouvez
Oui Kyle, on aime la lecture, comme Morgane te le dit. ^^
Et puis, comme ça, tu rôleras plus vite. =)
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Edana J. May
❝ But Still I Rise ❞
Métier/Etudes : Directrice du Reversa's Press Agency
Nombre de messages : 10720
Opinions Politiques : Conseil Aristocrate
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 6 Aoû - 12:25, vous pouvez
Courage pour la suite!^^ je me demande ce que tu réserves à Kyle pour le moment, j'espère que je le saurais vite!^^

Attention aux petites fautes d'orthographes, principalement d'accords^^

Courage et bonne continuation!^^


You know I love it when you say you're afraid But you hate it when I'm making you shake Hang the truth from a noose Put a hit man on the loose Now you're countin' on me makin' you dead Shinedown, it all adds up

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Edana J. May
❝ But Still I Rise ❞
Métier/Etudes : Directrice du Reversa's Press Agency
Nombre de messages : 10720
Opinions Politiques : Conseil Aristocrate
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 14 Aoû - 15:33, vous pouvez
Je valide ta fiche^^

Attention tout de même aux fautes (vi vi je me répépète^^), et j'aurais juste aimé avoir une trace des cicatrices de Kyle dans le physique (ça me paraitrait étrange qu'après des blessures si profondes il n'y ait rien^^).

Sinon tout est nickel^^

Validé!^^


You know I love it when you say you're afraid But you hate it when I'm making you shake Hang the truth from a noose Put a hit man on the loose Now you're countin' on me makin' you dead Shinedown, it all adds up

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Kyle A. Lewis
❝ I'm a Dream Dealer ❞
Métier/Etudes : Directeur de la Galerie d'Art
Nombre de messages : 1977
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 14 Aoû - 15:38, vous pouvez
Merci boss et pour les cicatrices... C'est vrai que je n'y ais pas pensé O_o Je vais arranger ça de suite.

Pour les fautes d'orthographe j'essaye de me surveiller et de pas trop en faire, i promise. x)
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Edana J. May
❝ But Still I Rise ❞
Métier/Etudes : Directrice du Reversa's Press Agency
Nombre de messages : 10720
Opinions Politiques : Conseil Aristocrate
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 14 Aoû - 15:44, vous pouvez
ça arrive^^

Il faut attendre le passage de Dam et puis tu auras ta couleur^^ (et je prends le premier rp! xD)


You know I love it when you say you're afraid But you hate it when I'm making you shake Hang the truth from a noose Put a hit man on the loose Now you're countin' on me makin' you dead Shinedown, it all adds up

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Kyle A. Lewis
❝ I'm a Dream Dealer ❞
Métier/Etudes : Directeur de la Galerie d'Art
Nombre de messages : 1977
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 14 Aoû - 15:54, vous pouvez
Voilà c'est rectifié x)

Pas de soucis et pour la couleur et pour le rp XD ça sera quand tu veux x)
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 14 Aoû - 17:30, vous pouvez
*Sorn qui crie "ENFIN" après avoir lu la dernière ligne du post*

Kyle, ta fiche, c'est un marathon x___x

Bon, sérieusement, c'est super bien écrit et j'adore. Mais BON DIEU c'est long XD

Je me dis, pourquoi pas un RP avec toi aussi, si ça te dit^^ Comme tu le sens Wink

J'oubliais presque le plus important : tu es validé ! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Kyle A. Lewis
❝ I'm a Dream Dealer ❞
Métier/Etudes : Directeur de la Galerie d'Art
Nombre de messages : 1977
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Particularités:
Opinions:
Autres Comptes & Copyright:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 15 Aoû - 1:15, vous pouvez
Haha je voulais tester ton endurance Damien! XD Nan plus sérieusement, je reconnais je l'ais fais étrangement longue, dsl XD

Pour le rp pourquoi pas? Je suis pas contre x)

En tout cas merci! x)
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le , vous pouvez
Revenir en haut Aller en bas
 

Kyle A. Lewis : Un Lycan... Et oui encore un XD [ En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pourquoi Lewis Hamilton est il aussi detesté?
» Lewis Yorkshire de 15 ans (54) - ADOPTE
» John Lewis accuse Mc Cain d'attiser la haine contre Obama
» - 04. Guide du Petit Vampire et du Petit Lycan.
» Hide & Seek {Kyle}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une question d'opposé? :: From The Beginning :: Face Your Demons :: Fiches validées-
Les Petits Plus

What's up?

REFONTE DU FORUM
La découvrir - La suivre

STATISTIQUES:
Anges: 7
Elfes: 7
Humains: 12
Conseil: 5
Prometheus: 3 Avalon: 3
Lycans: 8
Spectres: 4
Vampires: 8
Léviathan: 2
Mithra: 4 Gaïa: 1

Votez pour le forum ♥